------ AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ------
Bienvenue à Tokyo, la capitale du Japon, ou plus de 13 474 454 habitants se croisent ici chaque jours, et chaque nuit. Le rythme Tokyoïte est parfois stressant, pressant, et pourtant, chaque année, de plus en plus d'étrangers rêvent de passer par la capitale Nipponne, pour parfaire leurs expérience, ou vivre l'expérience la plus folle de leur vie. Il faut dire que le Japon est un pays extraordinaire, tant par sa culture, son éducation, ses traditions et le bien être qui y règne. Les Japonais sont accueillants, souriants, bons vivants, tant de qualités qui font de l'archipel, la destination rêvée. Certes, vous allez vous envoler pour l'autre bout du monde, mais quelle folle aventure vous attend...

Il y a les Tokyoïtes, les travailleurs actifs, du grand PDG au vendeur de tomates sur le marché, en passant par le Cast-Member du Tokyo Disneyland. Les étudiants de Todaï University, le campus Tokyoïte, le plus réputé du pays, mais aussi les jeunes lycéens, les yeux remplis de rêves, d'espoirs et d'ambitions. Et puis il y a Eita Academy. Le phénomène de ces quatre-vingt dernières années. L'école des arts de la scène de Tokyo, qui a fait au fil des décennies, sa renommée, aujourd'hui mondiale. Eita forme les jeunes venus des quatre coins du globe, aux durs métiers de la scène, et depuis 2014, elle les produit officiellement, sous son propre label, Eita Entertainment. Une maison de production qui rafle tout en moins d'un an, avec son groupe pop le plus en vue du moment : B.A.G - Best Asian Generation. Partout ou ils mettent les pieds, ils provoquent l'hystérie, ne faisant que gonfler la popularité de l'école.

Ho tout serait bien trop beau s'il n'y avait pas une ombre à l'histoire. Celle ci se nomme Krystal. Une Gossip-Girl de talent, qui s'il fut un temps, ne s'attaquait qu'aux couloirs d'Eita, elle a aujourd'hui élargit son champs d'attaque à tout Tokyo. Son blog, dans le quel elle publie toutes sortes de rumeurs et secrets les plus intimes, est le plus visité de la toile nipponne. Krystal fait trembler la capitale, et prouve que chacun ici, de la plus grande idole à l'éboueur du quartier oublié, peu devenir un vrai phénomène de foire. C'est elle qui dirige, c'est elle qui décide qui ira haut, et qui retombera bien bas. Un conseil chers amis Tokyoïtes, surveillez vos arrières, Krystal est partout...
>>> The Dream Team
>>> Nos copains
>>> On les attend
Shia, Ryota et Liang sont là pour vous aider, n'hésitez pas à les contacter en cas de problème, ils ne mordent pas. Ils sont aidés par Rin, Erena et Heaven, la modo-team. ♥
>>> FÉLICITATION
>>> Navigation
>>> flash news
Félicitation à Arisa, Odeline, Shia, Rin, Yoko, Ryo, Mika, Yue, Shige, Ryan, Minami, et Risa, pour leur grand cumul de points cette année! Les compteurs sont remis à zéro.
19.02.2016. Attention les inscriptions à Eita en section Danse sont fermées, afin de remplir les cursus Comédie, Mannequinat et Musique. Evitez la section Chant, déjà bien encombrée aussi ;). Les inscriptions aux personnages Coréens, Chinois, Thaïlandais et/ou double nationalités similaires sont aussi fermées, pour cause de petite invasion temporaire. Merci de favoriser les personnages Japonais. Vous pouvez bien évidemment créer un personnage Japonais avec un avatar Coréen, Chinois ou autre asiatique bien évidemment. Plus d'informations sur ce sujet

18.02.2016. Grosse maj' du mois! Nouveau design, installation des fiches partenaires, ouverture du réseau Instagram pour vos personnages, et mise en place des tags pour tagguer les membres dans un sujet. Une boîte à idées a été ouverte pour vous, afin d'y donner vos suggestions, et le système des points a été remanié, et remis à zéro.

01.12.2015. La seconde génération des Best Asian Generation est enfin dévoilée! Découvrez la sur leur site officiel. L'équipe d'Eita Ent. remercie tous ceux qui ont voté lors de l'émission du casting!

29.09.2015. Les B.A.G créent la surprise en sortant un single, alors qu'on les croyait en hiatus, réduit à deux membres! Visiblement, rien n'arrête Rin et Shia, qui présentent aujourd'hui My Resistance, un clip vidéo qui fera la promotion de leur casting, en recherche d'une seconde génération. Des images exclusives de leur tournée d'été, des fans, et des backdancers, sont à l'honneur de ce clip, aussi dédié à Murakami, qui a quitté le groupe il y a une semaine. Pensez à en discuter sur le forum des fans!

20.09.2015. Murakami Shinsuke, membre des B.A.G, vient d'annoncer son retrait du groupe! Mais que les fans se rassurent, l'aventure continue, et l'Eita Ent. a dors et déjà lancé un grand casting national, afin de former la seconde génération du groupe, pour combler le vide laissé par Shinsuke. Et si tu tentais ta chance ?! Accéder au casting.

26.10.13. Rôle play ouvert à tous, que vous soyez plutôt petits rps (300/500 mots), si vous manquez de temps ou que vous débutez, ou bien plutôt roman rp (+1000 mots) pour les grands passionnés d'écriture, tout le monde est admis! Le plus important est de s'amuser.

26.10.13. Forum lancé depuis le 26.10.2013, optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Bannissez tout autre navigateur pour une bonne optimisation des codages!.
Forum optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Merci de bannir tout autre navigateur pour une meilleure optimisation des codages.
Forum city réel + niveau de rp ouvert à tous + avatars réels asiatiques, occidentaux...
©2013-2016 toute reproduction même partielle est strictement interdite.

 

 We're Only Human |#| HIROMU&LIANG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + KOREAN' MAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3969-lee-liang-cellphone#277644 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3960-lee-liang-ft-lu-han http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3959-moi-aussi-j-ressemble-a-un-mexicain-avec-des-savates-maintenant#277308

Carte d'identité :
Né il y a de cela 24 ans, un 16 décembre où la neige recouvrait leur village. Sud-Coréen métissé Chinois. Frère jumeau d'un démon de charisme qui devrait être interdit par les lois intergalactiques. 1m78 d'amour, ou pas. Souvent appelé "Ryo" par erreur depuis leur arrivée au Japon. Végétarien (pour pas l'oublier). Peu sportif aussi.

— 酒说逢知已饮,诗向会人吟。 —

Activité de fainéant :
Étudiant quatrième année d’économie et commerce. Serveur dans un petit café/restaurant très tranquille. Il passe le plus clair de son temps libre à lire, apprendre de nouvelles choses et élaborer des plans à mettre en application avec son frère afin d’envoyer de l’argent à leurs parents et de pouvoir retourner auprès d’eux un jour.

Statut marital :

S'il n'a jamais cherché l'amour, c'est parce que la vie lui a, dès le départ, donné la moitié qui lui manquait. Les relations ne l'ont jamais vraiment intéressé, les connaissances et les livres comptant parmi ses véritables amours. Cela n'exclut pas que son coeur ait déjà battu pour quelqu'un, évidemment. Le hasard fait parfois si bien les choses... ♥️

BROLOVE FOREVER



(#trueloveisnear #nohomo)

Mes trucs à moi :
Liang est végétarien depuis ses 14 ans. Ça lui est venu comme ça, il ignore pourquoi. Il dort avec des bouchons afin de ne pas être dérangé par les bruits extérieurs. Les heures passées devant l’ordinateur l’ont contraint à porter des lunettes, lorsqu’il sort, il porte souvent des lentilles de contact. La proximité des gens lui fait peur, pour ne pas dire qu’elle l’angoisse un peu. Il compte énormément sur son frère et ferait presque n’importe quoi pour lui. Il craint toujours qu’un plan échoue, de peur qu’il arrive quelque chose à Ji Hoon. Ses études en économie sont bien secondaires par rapport à sa volonté d’envoyer assez d’argent à leurs parents pour leur permettre de subsister. Il est le cerveau des opérations Lee. Il n’aime pas les choses abstraites et n’accorde aucun intérêt aux mythes et légendes. Il préfère les actes concrets. Il travaille comme serveur lorsqu’il n’est pas à l’université.


__________#liamo ___________



La meilleure femme



Mar 30 Aoû - 23:02


— We're Only Human —


"Hiromu & Liang"

Depuis quelques temps, les nuits de Liang n’étaient plus aussi calmes qu’elles l’avaient été par le passé. Son esprit n’était rien plus qu’un cinéma bondé, où repassaient sans cesse les mêmes images, où résonnaient les mêmes voix, les sons de ce jour qu’il ne parvenit pas à oublier, en dépit de tous ses efforts. Ce jour-là, Ji Hoon et lui étaient allés trop loin, bien plus loin que leurs petites actions habituelles. Ils avaient ôté la vie à un homme, l’avaient ensuite jeté à la mer. Le coup mortel, c’était sa main qui l’avait porté. Il n’en avait pas directement pris conscience, mais ça n’avait hélas pas tardé, et il ne parvenait plus à se sentir en paix avec lui-même. Comment aurait-il pu dormir, dans de telles circonstances ?

C’est à partir de ce moment-là que les jours avaient commencé à se ressembler tristement. Chaque matin voyait naître la même boule au creux de son ventre, l’inquiétude que quelqu’un ait pu témoigner du combat qui avait eu lieu dans cette ruelle, quelques temps plus tôt. S’installer au bureau pour étudier était vite devenu aussi horrible que passer un oral qu’il n’avait pas préparé. On venait frapper à leur porte, on allait et venait sans interruption dans le couloir ; à force, Liang se demandait comment il tenait encore le coup, avec cette migraine et cette tension. Il allait encore se rendre malade, s’il continuait. Il surveillait jusqu’à la télévision, de peur de voir son visage s’y afficher. Heureusement, cette peur ne s’était encore jamais concrétisée. Petit à petit, les murs entre lesquels il avait toujours vécu avaient commencé à l’oppresser, lui donnaient l’impression de n’être rien de plus qu’une prison dans laquelle il attendait un jugement, immobile. S’il n’avait pas l’habitude de sortir, l’évidence était là : cet endroit était celui où l’on avait le plus de chances de le trouver, avec l’université. Il fallait qu’il sorte avant de devenir totalement fou. Sortir, oui, mais où ?

Au cours des derniers mois, Liang avait pris le temps de découvrir un peu mieux la ville dans laquelle il vivait. Il allait continuer. Sortir de sa grotte. Quatre ans, c’était tout ce qu’il lui avait fallu pour ça. Dans quatre autres, peut-être allait-il s’aventurer un peu plus loin ? Qu’on s’en rappelle, c’était déjà arrivé. Un coin de nature isolé, et il serait bien allé s’y perdre à l’instant, pour tout avouer. Il avait besoin de prendre l’air, de sortir et se fondre dans la masse tokyoïte. Au milieu de ceux qui ne savaient pas forcément que Lee Liang avait commis l’irréparable et envoyé aux poissons le corps d’un homme qui, peut-être, possédait une famille.

Il soupira en glissant les doigts sur la veste qui pendait dans l’entrée. Un tissu fin, léger, parfait pour sortir par un soir de fin d’été. Ses lèvres s’étirèrent légèrement alors qu’il l’ôtait du crochet et l’endossait, puis il se décida à composer le numéro de la première personne qui lui passait par l’esprit lorsqu’il s’agissait d’expérimenter. Hiromu. Avec lui, il était certain de ne pas se retrouver dans une situation problématique… Enfin, pas autant que celle qu’il avait connue en compagnie de Ji Hoon. Fuir des filles dans un parc d’attraction, ça n’était pas comparable.

Après un moment d’hésitation, il lui donna rendez-vous au Starbucks Shibuya. Un quartier vivant, dans lequel les chances de rencontrer une vieille riche étaient minces. Il voulait juste s’aérer l’esprit, faire autre chose qu’étudier et réfléchir. Encore, encore, toujours. Pourtant, même en raccrochant, il réfléchissait encore au moyen le plus rapide de rejoindre le quartier qu’il venait d’indiquer à son ami. Il espérait qu’il viendrait. Quelques secondes plus tard, la porte claquait derrière lui et il abandonnait l’appartement pour partir en ces rues qu’il commençait à connaître, alors que les lueurs du jour déclinaient doucement.

Ses pas le menèrent tout droit à la station de métro. Celui qu’il empruntait pour se rendre en cours lorsqu’il n’avait pas l’envie de prendre la voiture. Celui dont il usait lorsqu’il devait faire une course, rendre visite à quelqu’un. Des actes simples devenaient problématiques. Il prenait conscience de sa routine et des risques qu’elle présentait.

Les lèvres pincées, le métis leva les yeux vers le panneau qui indiquait les stations à venir, guettant avec attention l’apparition de celle à laquelle il allait descendre. Pas loin d’un Starbucks où il allait pouvoir l’attendre. Il descendit sans perdre de temps en arrivant à l’arrêt en question, puis prit la direction, commandant un thé avant de s’installer, dans un coin situé entre le comptoir et l’entrée, le dos posé contre le mur afin de pouvoir garder tout le monde à l’œil sans être surpris. Il espérait que Hiromu viendrait. À partir de là, n’importe quoi ferait l’affaire.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« hey brother » there's an endless road to rediscover. hey brother, i know the water's sweet but love is thicker...omega

▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4192-sakuta-hiromu-feat-kim-jongin-kai http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4127-sakuta-hiromu-i-m-the-new-cancer-never-looked-better

Carte d'identité :
朔田 弘 ▬ Nagasaki ▬ 27.3.1992 ▬ 182cm ▬ aries ▬ O+

Activité de fainéant :
Love coach. Et t'as grave besoin de ses conseils. ♥️ Et si t'en as pas besoin, t'en as besoin quand même. Don't lie.

Statut marital :
Célibataire. Genre, il profite quoi. ♥️ Son véritable amour, c'est son métier, de toute façon. Don't judge.
Gay refoulé, il est attiré par le booty d'un half-kimchi, half-nem nommé Ji Hoon ♥️



#Team15deQI

(True love is near !)

Mes trucs à moi :
Ancien gros devenu grand sportif (et grave bg). Ancienne victime ayant pris sa revanche sur la vie (et les filles) (fais pas genre t'es encore une victime jpp). Sa mère est un peu cheloue, mais il l'aime. Il n'a jamais connu son père, et ça l'arrange très bien. Il n'assume pas le sang coréen qui coule dans ses veines, du coup il est un peu raciste. Anastasia est l'amour de sa vie. Il parle paradoxalement bien anglais. Il trouve son prénom beaucoup plus joli quand il est écrit en hiragana. Il est un peu obsédé par sa forme physique, et suit un régime strict. Il est scatophile quand il n'a plus rien à mangé chez lui Il déteste le Coca light, par contre. Il est passionné par la danse, et la mode aussi. Il a peur des oiseaux, surtout des canards. Fan de Gérard Depardieu, jtm gégé. Il est fan de Buffy, mais faut pas le dire. Minah is bae. I love you.




Mer 5 Oct - 18:30


— We're Only Human —


"Liang & Hiromu"

Depuis quelques temps, les journées de Hiromu ne se ressemblaient plus vraiment. En apprenant ce qu'il était arrivé à Minah, il s'était senti soudain responsable. Ça le touchait plus qu'il ne voulait l'admettre, même si devant les autres, il gardait son sourire en coin charmeur, et riait stupidement à des situations pas toujours franchement drôle. Mais quand il se retrouvait seul, il y pensait. C'était définitivement sa faute, et il s'en voulait énormément. Bien qu'au fond, ce n'était qu'un malheureux concours de circonstances, et qu'il n'aurait bien évidemment pu prévoir. Les aléas de la vie. Bon, ce mot, il ne le connaissait pas. Il l'avait entendu à la radio, alors qu'il écoutait, angoissé, une émission de libre antenne. C'était fou le nombre de gens qui appelait pour raconter leurs problèmes. Est-ce que Minah l'avait fait ? Bonjour, mon petit-ami m'a quitté pour son meilleur ami après m'avoir mise enceinte. Et Haruto ? Pendant quatre ans, j'étais dans un déni fou, en vrai je suis gay. On les aurait mis en relation, et il y aurait eu un clash, comme à la télé américaine. C'était Ana qui lui en avait parlé.

Bref. Avant, Hiromu passait des journées calmes, à faire un travail pour lequel il semblait né. S'il connaissait une nuit blanche, c'était parce qu'il était en très bonne compagnie. Maintenant, il se retournait souvent dans son lit, alors que la place d'à côté était vide. Ce sentiment, il ne l'avait jamais réellement connu. Il avait même mis un peu de temps à mettre un nom dessus. La culpabilité. Que Minah le veuille ou pas, Hiromu s'en voulait terriblement. Et il en voulait à Haruto. Peut-être qu'il pensait souvent à elle. Trop souvent. Parfois, il fixa son téléphone, se demandait s'il pouvait l'appeler. Il savait. Par quoi elle avait dû passer, et son cœur se serrait un peu trop fort.

Quand son téléphone sonna, cette fois-là, il le regarda d'un œil curieux. Mais bien vite, un sourire étira ses lèvres. Liang. Voilà un nom qui avait mis du temps à s'afficher à nouveau sur son écran. Il avait répondu avec joie, retrouvant un peu celui qu'il était avant les soucis qu'il avait causé. Acceptant le rendez-vous avec plaisir, il ressentit comme un soulagement en reposant son téléphone. Il devait penser à autre chose, se changer les idées. Et ça faisait vraiment longtemps qu'il ne s'était plus octroyé du temps pour lui. Rien qu'à lui. Sans penser à ses clients, à Minah, à Haruto, à un bébé qui ne verrait jamais le jour. A sa culpabilité. Il poserait plein de questions à Liang. Il avait beaucoup de choses à se dire, beaucoup plus marrantes que ses problèmes à lui.

Sa moto se gara devant le Starbucks sans problèmes. Assis sur sa bécane, il retira son casque après avoir coupé le moteur, souriant aux lycéennes qui passèrent à côté de lui en piaillant. Au moins, son charme était intact. Pas qu'il en doutait, mais c'était toujours bon, de vérifier. En entrant dans le café, il jeta un coup d’œil dans la salle, ouvrant légèrement son blouson de cuir. Quand il aperçut son ami, il lui adressa un signe de la main, avant de désigner le comptoir du doigt, signifiant qu'il cherchait d'abord sa commande. Quelques minutes plus tard, son caramel macchiato trouva sa place sur la petite table ronde. « Ça faisait longtemps, hein ? Je te manquais ? » Pouffant bêtement, il retira sa veste, avant de sourire à son ami, prenant place en face de lui. « Bon, j'ai eu de tes nouvelles par une très bonne amie à moi. » Affichant un air malicieux, il se permit un clin d’œil. « T'as les traits tirés d'ailleurs, tu dors pas ? » S'il savait, il retirerait ce sourire en coin plein de sous-entendus...
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée... ♥️
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + KOREAN' MAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3969-lee-liang-cellphone#277644 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3960-lee-liang-ft-lu-han http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3959-moi-aussi-j-ressemble-a-un-mexicain-avec-des-savates-maintenant#277308

Carte d'identité :
Né il y a de cela 24 ans, un 16 décembre où la neige recouvrait leur village. Sud-Coréen métissé Chinois. Frère jumeau d'un démon de charisme qui devrait être interdit par les lois intergalactiques. 1m78 d'amour, ou pas. Souvent appelé "Ryo" par erreur depuis leur arrivée au Japon. Végétarien (pour pas l'oublier). Peu sportif aussi.

— 酒说逢知已饮,诗向会人吟。 —

Activité de fainéant :
Étudiant quatrième année d’économie et commerce. Serveur dans un petit café/restaurant très tranquille. Il passe le plus clair de son temps libre à lire, apprendre de nouvelles choses et élaborer des plans à mettre en application avec son frère afin d’envoyer de l’argent à leurs parents et de pouvoir retourner auprès d’eux un jour.

Statut marital :

S'il n'a jamais cherché l'amour, c'est parce que la vie lui a, dès le départ, donné la moitié qui lui manquait. Les relations ne l'ont jamais vraiment intéressé, les connaissances et les livres comptant parmi ses véritables amours. Cela n'exclut pas que son coeur ait déjà battu pour quelqu'un, évidemment. Le hasard fait parfois si bien les choses... ♥️

BROLOVE FOREVER



(#trueloveisnear #nohomo)

Mes trucs à moi :
Liang est végétarien depuis ses 14 ans. Ça lui est venu comme ça, il ignore pourquoi. Il dort avec des bouchons afin de ne pas être dérangé par les bruits extérieurs. Les heures passées devant l’ordinateur l’ont contraint à porter des lunettes, lorsqu’il sort, il porte souvent des lentilles de contact. La proximité des gens lui fait peur, pour ne pas dire qu’elle l’angoisse un peu. Il compte énormément sur son frère et ferait presque n’importe quoi pour lui. Il craint toujours qu’un plan échoue, de peur qu’il arrive quelque chose à Ji Hoon. Ses études en économie sont bien secondaires par rapport à sa volonté d’envoyer assez d’argent à leurs parents pour leur permettre de subsister. Il est le cerveau des opérations Lee. Il n’aime pas les choses abstraites et n’accorde aucun intérêt aux mythes et légendes. Il préfère les actes concrets. Il travaille comme serveur lorsqu’il n’est pas à l’université.


__________#liamo ___________



La meilleure femme



Dim 9 Oct - 1:00


— We're Only Human —


"Hiromu & Liang"

Les jours s’enchaînaient, chacun semblable au précédent, et il peinait à croire que les choses changeraient un jour. C’était toujours le même refrain, un bruit suffisait à le rendre inquiet, quelques mots dans le couloir le faisaient sursauter. Il était hanté par un geste qu’il avait commis pour ne pas voir son frère s’effondrer de la même façon. Mais qui se serait soucié de connaître les raisons de son geste ? Aux yeux de bien des gens, ils ne seraient rien de plus que le criminel qui avait osé arracher la vie à un homme dont il ne savait rien. Ça n’avait aucun sens, il le concevait parfaitement. Pourtant, malgré lui, il continuait d’espérer que, si on venait à les attraper, on leur laisserait le moyen de s’expliquer.

Car des raisons, ils en avaient plein. Peu importait à Liang de savoir si elles étaient bonnes ou mauvaises. Il se moquait de tout ça, ce qui était rare, le connaissant, et ne cherchait rien de plus qu’à justifier les événements qui avaient eu lieu au cours des derniers jours. Il en avait besoin : pour lui, pour Ji Hoon, pour parvenir à rester lucide alors que sa seule envie était de creuser un tunnel et de s’enfuir à des kilomètres de l’endroit où il se trouvait. Ça n’aurait pas fonctionné, il le savait. Tout le monde connaît des moments d’égarement, même les plus rationnels.

Pour éviter de sombrer d’élaborer des plans improbables, mais surtout pour se sortir de la tête le sentiment de culpabilité qui ne voudrait certainement jamais plus le quitter, Liang avait décidé de voir Hiromu. De tous ses amis, il était le seul qu’il était vraiment heureux de voir. Pourtant, à bien y regarder, ils ne se ressemblaient en rien. Leurs projets, leurs idées, leurs fonctionnements étaient différents. C’était peut-être ce qui les rapprochait, aussi étrange que cela pouvait paraître ; le coach lui permettait de se sentir moins différent, plus proche des autres.

« Oui, beaucoup. »

Il lui manquait, il n’aurait pu prétendre le contraire, même si sa perception des choses pouvait être moins plus forte que celle d’autres personnes. Il aimait voir et parler à son ami, alors dans un sens, il lui avait manqué. Un sourire légèrement crispé fit son apparition aux lèvres de l’étudiant ; ensuite, il prit une gorgée de son thé.

« Ana ? »

C’était plausible. Évident. Par qui d’autre aurait-il pu obtenir des nouvelles de lui ? Il n’était pas très bavard et ne fréquentait pas grand-monde, alors les personnes qui pouvaient répondre à ces conditions n’étaient pas nombreuses. Mais pourquoi s’inquiétait-il de savoir de qui son ami aurait pu avoir des nouvelles ? Il s’en moquait. Il devait… Il devait… Arrêter de penser à tout ce qui le perturbait.

« Je dors mal. » Mentit-il en aspirant une autre longue gorgée du thé, sans prêter attention à la façon dont Hiromu avait posé la question. Il pensait trop pour ça. « Je crois que je devrais consulter pour ça… Enfin, essayer de savoir d’où ça vient. »

Faire comme s’il ignorait les raisons de son manque de sommeil était la meilleure façon d’éviter les ennuis. Il ne pouvait expliquer les raisons de son comportement à Hiromu, ni même son envie soudaine de le voir et de sortir un peu, lui qui ne le faisait qu’en de rares occasions. Pouvait-il seulement lui faire confiance ? Cette question lui tournait dans la tête comme une chanson répétitive trop agaçante. Évidemment, il le pouvait. Mais jusqu’où s’étendait cette vérité ? Aurait-il accepté que l’un de ses amis ait commis une telle horreur ? Dans l’espoir d’y noyer ces pensées parasites, Liang prit encore une gorgée de son thé. Il releva ensuite les yeux vers son ami, un sourire flottant sur ses lèvres.

« Et toi, comment tu vas ? C’est vrai que ça fait longtemps. »
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« hey brother » there's an endless road to rediscover. hey brother, i know the water's sweet but love is thicker...omega

▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4192-sakuta-hiromu-feat-kim-jongin-kai http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4127-sakuta-hiromu-i-m-the-new-cancer-never-looked-better

Carte d'identité :
朔田 弘 ▬ Nagasaki ▬ 27.3.1992 ▬ 182cm ▬ aries ▬ O+

Activité de fainéant :
Love coach. Et t'as grave besoin de ses conseils. ♥️ Et si t'en as pas besoin, t'en as besoin quand même. Don't lie.

Statut marital :
Célibataire. Genre, il profite quoi. ♥️ Son véritable amour, c'est son métier, de toute façon. Don't judge.
Gay refoulé, il est attiré par le booty d'un half-kimchi, half-nem nommé Ji Hoon ♥️



#Team15deQI

(True love is near !)

Mes trucs à moi :
Ancien gros devenu grand sportif (et grave bg). Ancienne victime ayant pris sa revanche sur la vie (et les filles) (fais pas genre t'es encore une victime jpp). Sa mère est un peu cheloue, mais il l'aime. Il n'a jamais connu son père, et ça l'arrange très bien. Il n'assume pas le sang coréen qui coule dans ses veines, du coup il est un peu raciste. Anastasia est l'amour de sa vie. Il parle paradoxalement bien anglais. Il trouve son prénom beaucoup plus joli quand il est écrit en hiragana. Il est un peu obsédé par sa forme physique, et suit un régime strict. Il est scatophile quand il n'a plus rien à mangé chez lui Il déteste le Coca light, par contre. Il est passionné par la danse, et la mode aussi. Il a peur des oiseaux, surtout des canards. Fan de Gérard Depardieu, jtm gégé. Il est fan de Buffy, mais faut pas le dire. Minah is bae. I love you.




Jeu 13 Oct - 13:20


— We're Only Human —


"Liang & Hiromu"

L'amitié qui unissait Liang et Hiromu pouvait paraître assez bizarre. Il fallait dire qu'ils ne se ressemblaient pas vraiment – pas du tout – et que ça étonnait toujours le love coach de se savoir capable d'attirer la sympathie d'une personne comme lui. Il en était même assez fier, en fait. Comme quoi, les gens intelligents ne se fréquentaient pas qu'entre eux. Ça serait bien triste, quand on y pensait. Il fallait bien varier un peu. Et puis Liang était quand même marrant. A sa manière. Hiromu l'avait découvert cet après-midi-là. Après s'être débarrassés des deux amies, ils avaient passé le reste de la journée ensemble, à Disneyland. Et contrairement à ce qu'il avait d'abord crû, ça avait été un bon moment. A la fin de la journée, Hiromu l'avait adopté comme ami, et lui avait demandé d'échanger leurs coordonnées. Peut-être l'avait-il un peu forcé, il n'en savait trop rien. Mais force était de constater que s'ils se retrouvaient aujourd'hui, Liang devait l'apprécier. Au moins un peu. Non, c'était carrément sûr. De toute manière, il ne pouvait en être autrement ! Hiromu le suivrait jusqu'à ce qu'il l'apprécie. Ou qu'il l'assomme dans une ruelle. Bon, c'était peu probable quand même.

Quand il s'assit en face de Liang, le love coach ne put retenir un sourire sincèrement soulagé. Parce qu'il lui assurait qu'il lui avait manqué – beaucoup – mais parce-que c'était réciproque, également. Ça le touchait énormément, mais hors de question de l'avouer. Il n'était pas franchement doué pour ça, au final. Il se montrerait sûrement trop ému, Liang ne comprendrait sûrement pas pourquoi, et Hiromu devrait lui avouer que, petit, il n'avait jamais eu d'amis. Même aujourd'hui, de véritables, il n'en avait pas vraiment. Il y en avait bien certains avec qui il aimait sortir, boire une bière ou deux dans un bar, mais le coach en séduction se rendait compte qu'il passait énormément de temps à travailler. Et ça ne le dérangeait pas des masses, sauf quand il se retrouvait tout seul. Généralement, il contactait Anastasia, mais cette dernière l'avait lâchement abandonné pour partir en voyage. Il y avait bien eu Haruto, mais désormais, Hiromu n'avait plus franchement de l'appeler. A quoi bon, le psychiatre avait mieux à faire. Avec son meilleur ami. Son petit-ami.

Mais le Japonais ne voulait pas y penser maintenant. Il préférait se concentrer sur Liang, et peut-être voulait-il en savoir un peu plus, apprendre ce qu'il lui était arrivé dernièrement. « Ana, oui. » Un sourire naquit au coin de ses lèvres. Est-ce qu'il le croyait ignorant sur le sujet ? La jeune femme restait sa meilleure amie ! Mais visiblement, Liang ne saisit pas le sous-entendu, et Hiromu s'en retrouva un peu déçu. Son sourire tomba un peu, devant le sérieux de son ami, et un froncement de sourcils soucieux barra son front d'une petite ride. « Si c'est sérieux, tu devrais consulter ouais ! Bien dormir, c'est important ! » Une gorgée de sa boisson chaude plus tard, Hiromu reposa les yeux sur Liang.

« Moi ça va. » Est-ce qu'il devait lui parler de Minah ? Il fallait avouer que ça le travaillait pas mal, mais le sujet restait personnel, et le love coach n'était pas certain qu'elle serait très heureuse qu'il en parle. Et le sujet n'intéressait sûrement pas Liang. Mais peut-être bien que ça le préoccupait réellement. « Je crois que j'ai gâché la vie de quelqu'un... » Poussant un profond soupir, il but une nouvelle gorgée de son caramel macchiato, avant de reposer son gobelet. Sa main se gratta nerveusement l'arrière du crâne. « Enfin, c'est pas ma faute à proprement parlé. Je pensais pas... Mais je me sens coupable. » Une petite moue déforma les traits harmonieux de son visage. Ça le tracassait réellement. Il devait penser à autre chose. Hiromu laissa passer un petit silence. « Et tes vacances avec Ana, alors ? » Oui, vraiment, le sujet lui sembla plus intéressant.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée... ♥️
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + KOREAN' MAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3969-lee-liang-cellphone#277644 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3960-lee-liang-ft-lu-han http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3959-moi-aussi-j-ressemble-a-un-mexicain-avec-des-savates-maintenant#277308

Carte d'identité :
Né il y a de cela 24 ans, un 16 décembre où la neige recouvrait leur village. Sud-Coréen métissé Chinois. Frère jumeau d'un démon de charisme qui devrait être interdit par les lois intergalactiques. 1m78 d'amour, ou pas. Souvent appelé "Ryo" par erreur depuis leur arrivée au Japon. Végétarien (pour pas l'oublier). Peu sportif aussi.

— 酒说逢知已饮,诗向会人吟。 —

Activité de fainéant :
Étudiant quatrième année d’économie et commerce. Serveur dans un petit café/restaurant très tranquille. Il passe le plus clair de son temps libre à lire, apprendre de nouvelles choses et élaborer des plans à mettre en application avec son frère afin d’envoyer de l’argent à leurs parents et de pouvoir retourner auprès d’eux un jour.

Statut marital :

S'il n'a jamais cherché l'amour, c'est parce que la vie lui a, dès le départ, donné la moitié qui lui manquait. Les relations ne l'ont jamais vraiment intéressé, les connaissances et les livres comptant parmi ses véritables amours. Cela n'exclut pas que son coeur ait déjà battu pour quelqu'un, évidemment. Le hasard fait parfois si bien les choses... ♥️

BROLOVE FOREVER



(#trueloveisnear #nohomo)

Mes trucs à moi :
Liang est végétarien depuis ses 14 ans. Ça lui est venu comme ça, il ignore pourquoi. Il dort avec des bouchons afin de ne pas être dérangé par les bruits extérieurs. Les heures passées devant l’ordinateur l’ont contraint à porter des lunettes, lorsqu’il sort, il porte souvent des lentilles de contact. La proximité des gens lui fait peur, pour ne pas dire qu’elle l’angoisse un peu. Il compte énormément sur son frère et ferait presque n’importe quoi pour lui. Il craint toujours qu’un plan échoue, de peur qu’il arrive quelque chose à Ji Hoon. Ses études en économie sont bien secondaires par rapport à sa volonté d’envoyer assez d’argent à leurs parents pour leur permettre de subsister. Il est le cerveau des opérations Lee. Il n’aime pas les choses abstraites et n’accorde aucun intérêt aux mythes et légendes. Il préfère les actes concrets. Il travaille comme serveur lorsqu’il n’est pas à l’université.


__________#liamo ___________



La meilleure femme



Lun 17 Oct - 21:10


— We're Only Human —


"Hiromu & Liang"

Certains évènements ne peuvent être changés. Liang l'avait compris, à force de tourner et retourner la question dans son esprit pour tenter de trouver une réponse à ses questions. Il ne pouvait hélas revenir en arrière, annulé ce qu'il s'était passé. Il ne pouvait pas non plus faire disparaître les preuves de leurs méfaits. Un homme qui flottait dans la mer, inerte, ne passerait pas éternellement inaperçu. Un jour ou l'autre, son corps serait ramené par les vagues qui s'échouaient sur la plage chaque jour. Un jour, quelqu'un comprendrait que Ji Hoon et Liang Lee n'étaient pas des anges. Il espérait simplement que ce jour arriverait le plus tard possible, que la mer aurait suffisamment rongé le corps de ce malheureux pour le rendre méconnaissable, histoire que personne ne parvienne à les relier à ce qui lui était arrivé. Mais qu'étaient ces pensées, si ce n'étaient de vains espoirs ?

Voir Hiromu, discuter avec lui, permettait à Liang d'oublier un instant ce qui lui troublait l'esprit. Il parvenait à être différent avec lui, bien plus ouvert qu'il ne l'était habituellement, et il espérait pouvoir mettre de côté les problèmes qui lui torturaient les méninges, même s'il savait qu'ils reviendraient sitôt qu'ils se seraient séparés. Qu'importe, le peu de temps qu'ils resteraient ensemble lui suffirait amplement.

« Oui oui, j'y penserai. »

Il se moquait un peu d'Ana, sur l'instant. Ils n'étaient pas particulièrement proche, si l'on mettait de côté les moments intimes qu'ils avaient passé ensemble. Ils étaient trop différents pour pouvoir vraiment s'entendre: il n'aurait pas supporté de l'entendre raconter des conneries à longueur de conversation. Déjà qu'elle l'avait à de nombreuses reprises surpris par son esprit aiguisé comme une éponge gorgée d'eau.

Il resta pensif les secondes suivantes, relevant finalement les yeux vers Hiromu. Gâché la vie de quelqu'un ? Il avait gâché la vie de quelqu'un ? Cela lui donna une soudaine envie de rire. Un rire nerveux, incontrôlable. Il se retint de justesse, détournant le regard pour le poser sur la table voisine, où une mère se trouvait en compagnie de son enfant, visiblement occupée à attendre. Il écouta son ami jusqu'au bout et lui adressa un petit sourire compatissant.

« Je comprends... Ça nous arrive à tous à un moment. » Hiromu n'avait sûrement pas tué un homme, mais il ne pouvait pas lui en parler. Il se contenta de conserver ce sourire, essayant de le rassurer un peu. « Allez, si ça tombe, tu te fais juste des illusions ? »

Oui, des illusions. Comme beaucoup de monde, en vérité. Mais ce que Ji Hoon et lui avaient vu était bien réel. Ils avaient posé les mains sur un corps sans vie, l'avaient balancé à la mer. La brève hésitation qui avait précédé sa disparition n'excusait en rien le comportement qu'ils avaient eu. Un soupir lui échappa malgré lui et, portant son gobelet de thé à ses lèvres, en aspirant un trait par la paille, il se décida à répondre à la question qu'on lui avait posée.

« Ça s'est bien passé. Enfin, je crois. » Il reposa les yeux sur la mère et son enfant, puis observa un instant le comptoir, derrière lequel s'agitaient plusieurs employés revêtant l'uniforme de l'établissement. Il détestait se sentir traqué sans savoir par qui. C'était terriblement frustrant. « Je suis pas du tout habitué à tout ça, alors c'était un peu... Bizarre? »

Dire que quelques mois plus tôt, il n'était encore qu'un petit étudiant qui s'isolait du monde et refusait de mettre le bout du nez dehors. Désormais, il avait un peu progressé. Il n'était pas forcément plus doué en matière de contact social, mais sa crainte des autres, ou tout du moins sa réticence à leur parler, n'était plus aussi forte. Peut-être le devait-il à Hiromu, qui malgré lui avait contribué à son "évolution"? En plus d'être un coach en amour, il devait également l'être en amitié. Comme si ces choses pouvaient s'apprendre.

« Elle t’a pas dit trop de mauvaises choses à mon sujet, au moins ? » Avoua-t-il finalement, laissant échapper un rire nerveux, comme il pouvait aisément le relier à la conversation qu’ils avaient alors. « Je me sens tellement ridicule, là. »
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« hey brother » there's an endless road to rediscover. hey brother, i know the water's sweet but love is thicker...omega

▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4192-sakuta-hiromu-feat-kim-jongin-kai http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4127-sakuta-hiromu-i-m-the-new-cancer-never-looked-better

Carte d'identité :
朔田 弘 ▬ Nagasaki ▬ 27.3.1992 ▬ 182cm ▬ aries ▬ O+

Activité de fainéant :
Love coach. Et t'as grave besoin de ses conseils. ♥️ Et si t'en as pas besoin, t'en as besoin quand même. Don't lie.

Statut marital :
Célibataire. Genre, il profite quoi. ♥️ Son véritable amour, c'est son métier, de toute façon. Don't judge.
Gay refoulé, il est attiré par le booty d'un half-kimchi, half-nem nommé Ji Hoon ♥️



#Team15deQI

(True love is near !)

Mes trucs à moi :
Ancien gros devenu grand sportif (et grave bg). Ancienne victime ayant pris sa revanche sur la vie (et les filles) (fais pas genre t'es encore une victime jpp). Sa mère est un peu cheloue, mais il l'aime. Il n'a jamais connu son père, et ça l'arrange très bien. Il n'assume pas le sang coréen qui coule dans ses veines, du coup il est un peu raciste. Anastasia est l'amour de sa vie. Il parle paradoxalement bien anglais. Il trouve son prénom beaucoup plus joli quand il est écrit en hiragana. Il est un peu obsédé par sa forme physique, et suit un régime strict. Il est scatophile quand il n'a plus rien à mangé chez lui Il déteste le Coca light, par contre. Il est passionné par la danse, et la mode aussi. Il a peur des oiseaux, surtout des canards. Fan de Gérard Depardieu, jtm gégé. Il est fan de Buffy, mais faut pas le dire. Minah is bae. I love you.




Mar 18 Oct - 20:10


— We're Only Human —


"Liang & Hiromu"

Il y penserait, et Hiromu voulait bien le croire. La santé, c'était important. Peut-être qu'il devrait lui proposer de venir avec lui à la salle de sport. Liang manquait clairement d'endurance, comme en avait témoigné cette course-poursuite, à Disneyland. Pratiquer une activité physique régulière amenait la santé. Le Japonais le savait bien, sa meilleure amie était coach sportive. C'était elle qu'il conseillait généralement à ses amis. De plus, Liang la connaissait déjà. Bon, vu les activités physiques pratiquées lors de leurs vacances passées ensemble...  Hiromu lui trouverait un autre coach. Il l'emmènerait lui. C'était toujours plus drôle d'aller à la salle de sport à deux. Et puis le love coach était un habitué, il pourrait aisément aider son ami à se familiariser avec les différents appareils. Oui, voilà ! Quelle super idée ! Il allait lui proposer d'ici peu.

Là, il hésitait à lui parler de Minah. Le love coach se retrouvait avec un sérieux cas de conscience, dont il ne parvenait à correctement défaire tous les nœuds. Mais il n'était pas certain que la jeune femme serait heureuse d'apprendre qu'il en parlait à un inconnu. De plus, Liang ne devait pas faire grand cas de tout ça. Cependant, la réflexion de ce dernier surprit assez Hiromu pour qu'il darde sur lui un regard légèrement choqué. Des illusions ? Non, sûrement pas. Mais ça, son ami ne pouvait le deviner, puisqu'il ne connaissait pas toutes l'histoire. « Non, crois-moi... » Poussant un profond soupir, il secoua la tête pour lui-même. Mieux valait laisser ça de côté, pour le moment.

Parce qu'il n'était pas aussi stupide qu'il en avait l'air. Hiromu voyait bien que quelque chose le turlupinait. Et il se dit vaguement que ce devait être plus qu'un simple manque de sommeil. Observant Liang qui fuyait son regard, il pinça les lèvres. Devait-il le mettre face à son problème en lui posant des questions ? Le love coach se connaissait direct, mais se doutait que ça n'aiderait qu'à renfermer son ami sur lui-même. Peut-être y parviendrait-il de façon détournée ? Dans un premier temps, il préféra donc évoquer ces vacances particulières passées avec Ana. Ça ne pouvait s'être que bien passé, avec elle. Sauf si Liang n'y avait pas mis du sien. Malgré lui, Hiromu laissa échapper un rire. Pas habitué, ça, il s'en serait douté. Lui adressant un sourire compatissant, il hocha la tête. Sa meilleure amie pouvait être fatigante, de bien des façons.

« Non, pas trop... » Laissant un sourire amusé flotter un instant sur ses lèvres, Hiromu éclata d'un nouveau rire, se penchant légèrement en avant pour frapper sans violence le bras du Chinois. « Elle m'a dit que c'était fun. » Et le love coach s'était senti un peu frustré qu'elle ne mentionne pas plus de ce voyage. Bon, peut-être que le fait qu'ils n'avaient fait que se croiser n'avait pas franchement aidé, mais quand même. « T'inquiète paaas. » Secouant la main devant lui, il sourit amicalement à Liang, histoire de le rassurer, avant de boire une nouvelle gorgée de sa boisson. « Tu sais, je me disais que ce serait cool si vous tombiez amoureux, vu qu'elle aime généralement que des crétins. Mais bon, finalement, vaut mieux pas. » Si les opposés s'attiraient, il ne fallait quand même pas trop abuser.

Ses doigts jouèrent un instant avec le couvercle de son gobelet, avant qu'il ne relève finalement les yeux vers Liang. « Au fait, les filles de la dernière fois te laissent tranquille ? » C'était qu'ils les avaient un peu lâchement abandonnées. Pouffant malgré lui, Hiromu se réinstalla mieux sur sa chaise. « T'attires toujours des filles comme ça, dis ? » Il ne se moquait pas. Pas vraiment. Honnêtement, le love coach se demandait quel genre de fille pouvait plaire à son ami. Sûrement une fille intelligente, calme, et innocente. Peut-être le cliché de la douce Nippone. Oui, d'accord, il était Chinois. Et Coréen. Mais Hiromu le voyait mieux avec une Japonaise. « Allez, tu peux me dire, maintenant. Y a bien un type de fille que t'aimes plus qu'un autre ? » Franchement curieux, il ne quitta pas Liang des yeux. Peut-être perdait-il un peu de vue son objectif, à savoir découvrir ce qui le hantait. Mais si c'était une femme, et qu'il était involontairement sur la bonne voie, eh bien le love coach était tout simplement un génie, et il le répéterait à tout le monde.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée... ♥️
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + KOREAN' MAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3969-lee-liang-cellphone#277644 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3960-lee-liang-ft-lu-han http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3959-moi-aussi-j-ressemble-a-un-mexicain-avec-des-savates-maintenant#277308

Carte d'identité :
Né il y a de cela 24 ans, un 16 décembre où la neige recouvrait leur village. Sud-Coréen métissé Chinois. Frère jumeau d'un démon de charisme qui devrait être interdit par les lois intergalactiques. 1m78 d'amour, ou pas. Souvent appelé "Ryo" par erreur depuis leur arrivée au Japon. Végétarien (pour pas l'oublier). Peu sportif aussi.

— 酒说逢知已饮,诗向会人吟。 —

Activité de fainéant :
Étudiant quatrième année d’économie et commerce. Serveur dans un petit café/restaurant très tranquille. Il passe le plus clair de son temps libre à lire, apprendre de nouvelles choses et élaborer des plans à mettre en application avec son frère afin d’envoyer de l’argent à leurs parents et de pouvoir retourner auprès d’eux un jour.

Statut marital :

S'il n'a jamais cherché l'amour, c'est parce que la vie lui a, dès le départ, donné la moitié qui lui manquait. Les relations ne l'ont jamais vraiment intéressé, les connaissances et les livres comptant parmi ses véritables amours. Cela n'exclut pas que son coeur ait déjà battu pour quelqu'un, évidemment. Le hasard fait parfois si bien les choses... ♥️

BROLOVE FOREVER



(#trueloveisnear #nohomo)

Mes trucs à moi :
Liang est végétarien depuis ses 14 ans. Ça lui est venu comme ça, il ignore pourquoi. Il dort avec des bouchons afin de ne pas être dérangé par les bruits extérieurs. Les heures passées devant l’ordinateur l’ont contraint à porter des lunettes, lorsqu’il sort, il porte souvent des lentilles de contact. La proximité des gens lui fait peur, pour ne pas dire qu’elle l’angoisse un peu. Il compte énormément sur son frère et ferait presque n’importe quoi pour lui. Il craint toujours qu’un plan échoue, de peur qu’il arrive quelque chose à Ji Hoon. Ses études en économie sont bien secondaires par rapport à sa volonté d’envoyer assez d’argent à leurs parents pour leur permettre de subsister. Il est le cerveau des opérations Lee. Il n’aime pas les choses abstraites et n’accorde aucun intérêt aux mythes et légendes. Il préfère les actes concrets. Il travaille comme serveur lorsqu’il n’est pas à l’université.


__________#liamo ___________



La meilleure femme



Jeu 20 Oct - 22:52


— We're Only Human —


"Hiromu & Liang"

Ses problèmes de santé, Liang les avait bien souvent mis de côté quand la sécurité de sa famille était en jeu. Il pouvait alors remettre à plus tard, sans se poser trop de questions, les rendez-vous importants qu'il aurait du prendre. Ce n'était pas correct, il avait promis à Kamiya de passer les examens, il avait déjà commencé à prendre les rendez-vous, mais ceux-ci semblaient passés au second plan depuis les événements les plus récents. Comment aurait-il pu songer à autre chose qu'aux atrocités que Ji Hoon et lui avaient perpétrées? Elles étaient involontaires, mais en rien excusables. Un jour, il se rendrait à l'hôpital et verrait un médecin, quelqu'un capable de lui dire s'il souffrait ou non du même mal que leur père. Pour l'instant, il souhaitait juste cesser de penser à toutes les choses qui le troublaient. Voir un ami, c'était le meilleur moyen.

Malheureusement, l'ami en question avait lui aussi ses problèmes. Liang ne savait que trop à quel point il était incapable d'apporter une véritable aide à un ami dans le besoin. Hiromu comptait parmi les plus proches, mais il n'était ne parvenait que difficilement à conseiller Ji Hoon correctement, alors lui? Il aurait aimé lui offrir mieux que le pauvre sourire désolé qu'il afficha au moment où son ami reprit la parole. Il craignait de dire n'importe quoi, de prendre les choses personnellement, à cause de tout ce qu'il se passait dans sa propre vie. Pouvait-on faire pire ami que lui? Il se contenta de sourire avant de répondre aux questions de Hiromu, pinçant les lèvres à son commentaire.

Ana avait dit que c'était fun? Cela lui aurait bien arraché un rire, s'il ne s'était pas demandé ce qu'elle entendait par là. Malgré tout, il restait un homme, possédait sa fierté, et il n'avait pas trop envie qu'une fille se promène partout en hurlant que Liang Lee était l'homme le plus drôle du monde au lit. En prenant un peu de recul, il pouvait certainement prendre sa phrase autrement. Alors, il se contenta de sourire, reportant son attention sur Hiromu qui continuait à parler. Sur la fin, il se surprit même à rire, pour son plus grand bonheur.

« Oh non! » Répondit-il, presque trop spontanément, avant de se reprendre. « Je crois que ça serait une vraie catastrophe. » Si l'Amérique s'en prenait à la Chine, le monde n'allait plus tourner très rond.

Le sourire aux lèvres, Liang se remit à siroter son thé, l'air songeur, alors qu'il observait les différentes personnes qui se trouvaient autour d'eux. Il restait anxieux, mal à l'aise; il ne savait où poser le regard sans paraître suspect. Certains étaient capables de lire le comportement des autres, tout cela l'inquiétait. En silence, il reposa finalement les yeux sur son ami, tiré de ses pensées par sa question.

« Kiki? » Il haussa les épaules, effleurant du bout des doigts le plastique de son gobelet. « Je l'ai plus trop vue après. Elle a dû trouver quelqu'un d'autre à ennuyer. » Elle bavardait trop, posait trop de questions. En plus, il était persuadé qu'elle ne s'intéressait pas aux cours, maintenant. « Mais je sais pas, je ne fais pas trop attention. »

Il se rappelait encore de l'époque où il se bouchait les oreilles quand sa mère lui parlait pour le taquiner de filles qui fréquentaient la même école. Déjà à l'époque, alors qu'il n'était qu'un enfant incapable de comprendre l'ampleur de la chose, le sens des sentiments, il refusait de croire qu'il pourrait un jour tomber amoureux. Comme tous les enfants, dirait-on, mais alors que bien d'autres, comme son propre frère, avaient commencé à s'intéresser aux femmes et à leurs attraits, il avait préféré se consacrer à ses livres et au savoir qu'ils contenaient. Puis, Ana était arrivée, le doute avait été levé.

« Sincèrement, je sais pas trop. »

Dire qu'il n'avait jamais posé les yeux sur une femme avant Ana aurait été mentir, mais il n'avait pas pris l'habitude de noter les différentes choses qui lui plaisaient chez elles. C'était surtout un coup d'oeil jeté au moment opportun, des petites choses insignifiantes selon lui.

« Une fille compréhensive, sûrement. Pas trop bête, aussi. »

Suffisamment compréhensive pour comprendre qu'il n'était pas intéressé par les mêmes choses que les autres. Pas trop bête pour qu'il puisse partager sa passion pour la lecture avec elle. Il ne se voyait définitivement pas avec une fille comme Ana. Elle était trop belle, trop impressionnante, et un tantinet trop simplette à ses yeux. Hochant la tête pour lui-même, il se mit à sourire.

« Je crois que le mieux, ça serait qu'on se complète un peu. Mais je pense pas que ça soit possible de s'entendre avec quelqu'un qui soit totalement opposé à nous, tu vois? Enfin, si on se complète, ça veut dire qu'on est contraires. »

En guise d'illustration, il leva ses deux mains devant lui et entrelaça ses doigts, comblant l'espace qui se trouvait entre chacun d'entre eux.

« Mais je cherche pas forcément. J'ai mieux à faire. »

Saisissant le gobelet qu'il avait abandonné sur la table, il lui donna le coup de grâce en une gorgée, reposant les yeux sur Hiromu.

« Et toi, coach ? Tu préfères t’occuper de la vie des autres ou t’as aussi tes petits trucs ? »
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« hey brother » there's an endless road to rediscover. hey brother, i know the water's sweet but love is thicker...omega

Contenu sponsorisé


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
 

We're Only Human |#| HIROMU&LIANG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EITA ✩ ACADEMY :: Tokyo City :: Shibuya-