------ AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ------
Bienvenue à Tokyo, la capitale du Japon, ou plus de 13 474 454 habitants se croisent ici chaque jours, et chaque nuit. Le rythme Tokyoïte est parfois stressant, pressant, et pourtant, chaque année, de plus en plus d'étrangers rêvent de passer par la capitale Nipponne, pour parfaire leurs expérience, ou vivre l'expérience la plus folle de leur vie. Il faut dire que le Japon est un pays extraordinaire, tant par sa culture, son éducation, ses traditions et le bien être qui y règne. Les Japonais sont accueillants, souriants, bons vivants, tant de qualités qui font de l'archipel, la destination rêvée. Certes, vous allez vous envoler pour l'autre bout du monde, mais quelle folle aventure vous attend...

Il y a les Tokyoïtes, les travailleurs actifs, du grand PDG au vendeur de tomates sur le marché, en passant par le Cast-Member du Tokyo Disneyland. Les étudiants de Todaï University, le campus Tokyoïte, le plus réputé du pays, mais aussi les jeunes lycéens, les yeux remplis de rêves, d'espoirs et d'ambitions. Et puis il y a Eita Academy. Le phénomène de ces quatre-vingt dernières années. L'école des arts de la scène de Tokyo, qui a fait au fil des décennies, sa renommée, aujourd'hui mondiale. Eita forme les jeunes venus des quatre coins du globe, aux durs métiers de la scène, et depuis 2014, elle les produit officiellement, sous son propre label, Eita Entertainment. Une maison de production qui rafle tout en moins d'un an, avec son groupe pop le plus en vue du moment : B.A.G - Best Asian Generation. Partout ou ils mettent les pieds, ils provoquent l'hystérie, ne faisant que gonfler la popularité de l'école.

Ho tout serait bien trop beau s'il n'y avait pas une ombre à l'histoire. Celle ci se nomme Krystal. Une Gossip-Girl de talent, qui s'il fut un temps, ne s'attaquait qu'aux couloirs d'Eita, elle a aujourd'hui élargit son champs d'attaque à tout Tokyo. Son blog, dans le quel elle publie toutes sortes de rumeurs et secrets les plus intimes, est le plus visité de la toile nipponne. Krystal fait trembler la capitale, et prouve que chacun ici, de la plus grande idole à l'éboueur du quartier oublié, peu devenir un vrai phénomène de foire. C'est elle qui dirige, c'est elle qui décide qui ira haut, et qui retombera bien bas. Un conseil chers amis Tokyoïtes, surveillez vos arrières, Krystal est partout...
>>> The Dream Team
>>> Nos copains
>>> On les attend
Shia, Ryota et Liang sont là pour vous aider, n'hésitez pas à les contacter en cas de problème, ils ne mordent pas. Ils sont aidés par Rin, Erena et Heaven, la modo-team. ♥
>>> FÉLICITATION
>>> Navigation
>>> flash news
Félicitation à Arisa, Odeline, Shia, Rin, Yoko, Ryo, Mika, Yue, Shige, Ryan, Minami, et Risa, pour leur grand cumul de points cette année! Les compteurs sont remis à zéro.
19.02.2016. Attention les inscriptions à Eita en section Danse sont fermées, afin de remplir les cursus Comédie, Mannequinat et Musique. Evitez la section Chant, déjà bien encombrée aussi ;). Les inscriptions aux personnages Coréens, Chinois, Thaïlandais et/ou double nationalités similaires sont aussi fermées, pour cause de petite invasion temporaire. Merci de favoriser les personnages Japonais. Vous pouvez bien évidemment créer un personnage Japonais avec un avatar Coréen, Chinois ou autre asiatique bien évidemment. Plus d'informations sur ce sujet

18.02.2016. Grosse maj' du mois! Nouveau design, installation des fiches partenaires, ouverture du réseau Instagram pour vos personnages, et mise en place des tags pour tagguer les membres dans un sujet. Une boîte à idées a été ouverte pour vous, afin d'y donner vos suggestions, et le système des points a été remanié, et remis à zéro.

01.12.2015. La seconde génération des Best Asian Generation est enfin dévoilée! Découvrez la sur leur site officiel. L'équipe d'Eita Ent. remercie tous ceux qui ont voté lors de l'émission du casting!

29.09.2015. Les B.A.G créent la surprise en sortant un single, alors qu'on les croyait en hiatus, réduit à deux membres! Visiblement, rien n'arrête Rin et Shia, qui présentent aujourd'hui My Resistance, un clip vidéo qui fera la promotion de leur casting, en recherche d'une seconde génération. Des images exclusives de leur tournée d'été, des fans, et des backdancers, sont à l'honneur de ce clip, aussi dédié à Murakami, qui a quitté le groupe il y a une semaine. Pensez à en discuter sur le forum des fans!

20.09.2015. Murakami Shinsuke, membre des B.A.G, vient d'annoncer son retrait du groupe! Mais que les fans se rassurent, l'aventure continue, et l'Eita Ent. a dors et déjà lancé un grand casting national, afin de former la seconde génération du groupe, pour combler le vide laissé par Shinsuke. Et si tu tentais ta chance ?! Accéder au casting.

26.10.13. Rôle play ouvert à tous, que vous soyez plutôt petits rps (300/500 mots), si vous manquez de temps ou que vous débutez, ou bien plutôt roman rp (+1000 mots) pour les grands passionnés d'écriture, tout le monde est admis! Le plus important est de s'amuser.

26.10.13. Forum lancé depuis le 26.10.2013, optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Bannissez tout autre navigateur pour une bonne optimisation des codages!.
Forum optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Merci de bannir tout autre navigateur pour une meilleure optimisation des codages.
Forum city réel + niveau de rp ouvert à tous + avatars réels asiatiques, occidentaux...
©2013-2016 toute reproduction même partielle est strictement interdite.

 

 Hey, I have to tell you something • | Ft. Tada ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
▬▬▬▬▬▬
JPN + IDOLE NATIONALE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Il est né à Edogawa, le 23 février et vient de souffler ses 30 bougies cette année. Lui aussi fait partie de la famille des papy maintenant #meurs


Activité de fainéant :


En pause avec son groupe, il se concentre pour le moment sur ses activités personnelles. Il paraît que c'est plus simple comme ça bien qu'au fond de lui, il sera toujours le K de KAT-TUN.

« it's thanks to everyone's support that we can keep going. The 3 of us will definitely be back as a group someday. But until then... Goodbye for now. »


Statut marital :
Officially, he is in love with Her ♥️ Il ne veut plus perdre de temps, profiter de chaque moment et même si l'avenir lui fait peur, il ne l'imagine pas sans elle.



Sinon à part ça, il mène une double vie avec Tadayoshi ~ #truelove #nostupidity



Mes trucs à moi :
Il a 4 frères et en est le troisième ▪️ Il est très proche de sa famille ▪️ C'est un fan incontesté de baseball, il rêvait de devenir un joueur professionnel ▪️ Il est aussi passionné de photographie ▪️ Il est une idole aujourd'hui mais il fait de multiples activités ▪️ Il sait jouer plusieurs instruments : guitares, de la batterie et du piano ▪️ C'est un excellent acteur et il commence à s'orienter aussi dans le cinéma ▪️ C'est un piètre dessinateur ▪️ Il est cependant le meilleur imitateur du groupe et fait très bien Donald ▪️ Il aime cuisiner et le fait d'ailleurs plutôt bien ▪️ Il ne tient pas à l'alcool ▪️ Il adore la France, principalement Paris ▪️ Il aime la mode et plaire ▪️ Il a toute une collection de lunette de soleil ▪️ Il a des idées un peu bizarres parfois, ça lui est déjà arrivé de construire un hamac à 2h du matin • Il a un penchant pour les dresseuses de serpents #rpzptn ▪️ Son attitude change souvent en fonction de qui il a en face de lui ▪️ Il est plutôt maniaque et aime quand tout est soigné ▪️ Il a un fort esprit de compétition et déteste perdre ▪️ Bref, c'est un type compliqué et paradoxal... Très paradoxal.

« I love KAT-TUN from the start, you know ? And for those who didn’t love it from the start, they left »





Jeu 18 Aoû - 17:43


Hey, I have to tell you something


Tadayoshi & Kazuya ♥



Kazuya était plutôt heureux. En ce moment tout se passait bien pour lui, que cela soit dans sa vie privée ou dans sa vie professionnel. Il avait l’impression que chaque chose rentrait dans l’ordre, petit à petit. Le passé restait avec le passé et du mieux qu’il le pouvait, le jeune homme avançait. Le tournage du film s’était bien déroulé, ils s’étaient tous bien amusés, l’équipe était vraiment agréable et lui avait déjà hâte de voir le résultat. Il enchaînait toujours les émissions, beaucoup selon lui mais ça lui plaisait alors il ne s’en plaignait pas. Si ça tenait qu’à lui, il en demanderait encore cependant il aurait encore moins le temps pour dormir donc il se satisfaisait de qu’il avait. Il avait pu assister en direct à la cérémonie des jeux olympiques mais malheureusement son voyage n’avait été qu’un petit aller retour, il n’avait guère pu profiter de ce séjour pour visiter un peu le Brésil. Il n’y était que pour le travail après tout et au vue des évènements récents, il ne pouvait pas se permettre des vacances inutiles. En plus de cela, le dvd du concert était déjà premier des vents alors qu’il venait tout juste de sortir et ça, le Kat-tun qu’il était en était très fier. Même à trois, ils avaient réussi à faire quelque chose de grandiose, ils avaient réussi à atteindre le public, le toucher et il ne pouvait que réaliser à quel point il était chanceux. Les Hyphens, malgré tout, ne les avaient pas laissé tomber. Toujours là pour eux, pour les soutenir, les encourager et les pousser vers des sommets, les pousser à se battre, ne pas flancher. L’idole n’était pas prêt d’abandonner, pas avec tous ces « messages » que les fans leur avaient retransmis, ce n’était qu’une force de plus pour avoir envie de continuer. Il avait hâte de pouvoir les retrouver, de pouvoir chanter à nouveau sur une scène et d’entendre tout ce public les acclamait, de les entendre chanter avec eux, à l’unisson. Il n’y avait rien de plus que le garçon désirait le plus. Avoir son public, son groupe, et partager tout un tas de choses comme si à eux seuls, ils étaient le monde entier. Ah, ça lui manquait... Toutefois, il n’était pas malheureux puisque même s’ils n’étaient pas réunis sur scène, il les voyait de temps à autre autour d’un dîner ou ne serait-ce que dans les couloirs de l’agence.

Mais sinon, en dépit de tout ça... Ce n’était pas fini. Son bonheur ne s’arrêtait pas là. A ses yeux, il y avait encore plus que cela. Une chose qu’il n’aurait jamais pu croire possible un jour, encore moins avec tous les problèmes que les Kat-tun avaient pu avoir. Il avait pu officialiser sa relation avec sa petite amie. Il y tenait parce qu’il voulait s’exposer dehors avec elle, il voulait profiter de chaque instant à ses côtés tandis qu’il ignorait quant est-ce qu’elle lui serait enlevé... Il aimerait pouvoir lui offrir un monde, lui décrocher les étoiles seulement vu que ce genre de choses n’était pas réalisable, l’artiste avait fait en fonction de ses moyens. Et on avait accepté sa demande, on avait accepté qu’il officialise avec Heaven. Quant il disait que tout s’enchaînait dans le bon sens, sûrement qu’on avait eu un peu pitié de lui avec toutes ses mésaventures, on lui donnait un peu de joie de vie. Si c’était ça la joie de vivre, Kazuya en voulait tous les jours. Il allait être papa. Et oui... Etonnant hum ? Hors, il avait trente ans, une copine qu’il aimait plus que tout et avec qui il se voyait faire sa vie - aussi longtemps qu’on le leur permettrait. Il ne serait jamais autant amoureux qu’il était fou d’elle. Heaven avait cette magie sur lui, ce don de le transformer, de faire de lui un homme meilleur... A chaque fois qu’il était à ses côtés, elle lui rappelait ô combien elle était merveilleuse, ô combien il était chanceux de l’avoir donc s’il devait avoir un enfant avec elle, il ne rechignerait jamais. Bien au contraire... Qui ne rêvait pas d’être parent un jour ? Encore plus avec une personne qu’on aime de tout notre coeur.

Sûrement que Kazuya était un peu trop enthousiaste sur le sujet d’ailleurs. Plus que sa petite amie, il en était certain - à moins qu’il ne s’en rende même pas compte. Le travail était terminé pour aujourd’hui... Il aurait probablement du réviser son planning du jour suivant, relire ses textes pour le programme de Going, bref, travailler avec assiduité comme ce Monsieur le faisait toujours. Non, ce n’était pas pour ce soir. Il avait d’autres choses en tête.

Assis sur un des fauteuils de sa loge, les jambes croisées l’une sur l’autre, il feuilletait un magazine, un parmi tout ceux qui étaient déjà ouvert sur sa table et qui étaient tous, des revues sur les bébés. Que cela soit des articles étranges tel que « comment doser un biberon ? » ou tout simplement des images de produits pour bébé, des meubles en tout genre... Il y en avait pour tous les goûts. Ils ne connaissaient pas encore le sexe mais à croire que la star envisageait déjà à lui préparer une chambre. Même les vêtements, il les regardait avec intérêt, s’assurant qu’en plus d’être beau, ce soit de qualité. Comme les précédents, à peine eut-il terminé de lire la revue qu’il la balança sur la table avant d’en prendre une autre. Oh... C’était décidément trop mignon. Tous ces petits body. Il y en avait même un en forme de licorne ! Adorable. Tellement que le chanteur n’était pas en mesure de dissimuler ce sourire niais qui égayé sa figure.

Lorsqu’on frappa à la porte, sans relever ses yeux du magazine, il invita la personne à entrer et sourit encore plus en reconnaissant Tadayoshi. Non, il n’avait pas vu un miracle ou dieu ne savait quoi d’autre, c’était juste son ami qui risquait de ne pas comprendre ce qui lui arrive. A peine le ranger eut-il claqué la porte que Kazuya se leva de son fauteuil pour se presser vers lui et lui montrait les vêtements de bébés.

- Regarde ! Regarde ! Ce n’est pas trop mignon ?
S’extasia-t-il tout en désignant certains, Tu préfères lequel ? Je trouve le bleu plutôt pas mal, en plus ils disent que c’est résistant et que c’est doux pour les bébés. Mais le problème, c’est que le bleu c’est pour les garçons non ? Et si c’est une fille, il faut du rose non ? Peut-être vaut-il mieux prendre les deux couleurs ?  Ouais t’as raison, va pour les deux.

Il hocha la tête en guise de confirmation, n’ayant même pas laissé le temps à son camarade de répondre tandis qu’il sélectionnait déjà les habits avec un stylo. Désespérant celui-là....


Code by Sleepy
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


I will always be yours.♒︎You are every reason, every hope, and every dream I've ever had, and no matter what happens to us in the future, everyday we are together is the greatest day of my life.© endlesslove.
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4592-okura-tadayoshi-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4582-okura-tadayoshi-ft-okura-tadayoshi http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4571-okura-tadayoshi-la-faiblesse-j-en-fais-mon-metier
Carte d'identité :
Japonais, né le 16.05.1985, à Osaka. 1m79, taureau. Groupe sanguin : O.


Activité de fainéant :
Idole au sein de la Johnny's Entertainment depuis 1997 ; fait parti des Kanjani8. Batteur, chanteur, acteur.

On peut l'entendre/le voir dans :
× Janiben tous les mercredis.
× All Night Nippon Saturday Special Okura-kun to Takahashi-kun tous les samedis.
× Kanjam Kanzen NenSHOW tous les dimanches.
× Kanjani Eight Chronicle tous les samedis.

Statut marital :
That's a secret but... she's the one. ♥️



(il est marié à Kazuya dans une autre vie #itmustbetruelove #orstupidity #idk)


Mes trucs à moi :
Son groupe × Sa batterie × Ses fans × La nourriture × Son lit × Râler × Fan inconditionnel de Taylor Swift × Toujours râler × Ses amis × Sa moto × Tenir tête à quelqu'un juste parce qu'il pense avoir raison (alors que c'est pas toujours le cas) × Taquiner ses amis × Dire ce qu'il pense × Avoir peur de beaucoup de choses × Râler encore un peu × Collectionner les peluches × Bon public ; il rit à tout et n'importe quoi × A côté un prude × N'aime pas faire du fan service juste pour faire du fan service × Sa batterie. ♥️

To you, what's Kanjani 8?
There's nothing I can really say other than it's something I live for



Sam 27 Aoû - 17:07

hey, i have to tell you something
Kazuya & Tadayoshi
Les choses étaient rentrées dans l'ordre avec Haley.
Après avoir attendu quelques jours, il avait réussi à trouver le courage pour aller la voir. Il devait la voir. Ils devaient discuter. Il n'aurait jamais pu les choses se terminer ainsi. Surtout pas après avoir vu le message qu'elle avait envoyé. Si Kazuya ne lui avait pas montré, probablement qu'il serait encore en train de se morfondre de ne plus pouvoir la voir, lui parler, la toucher. Mais il aurait choisi de rester seul.
Haley avait pris une place bien trop importante dans sa vie pour qu'il l'oublie aussi facilement. Il n'aurait jamais pu l'oublier. Il ne pourrait pas l'oublier. Elle était si spéciale pour lui, si unique en son genre, que rien que l'idée de l'oublier lui donnait le tournis. Ce n'était pas possible. Il pouvait en oublier des personnes, des visages, des noms. Il pouvait en oublier des timbres de voix, d'un regard. Mais pas Haley. Sa voix, son rire, ses yeux, la douceur de ses cheveux, la chaleur qu'il ressentait dans son cœur quand il la serrait dans ses bras... Il ne pouvait pas oublier tout ça.
Et qu'on le maudisse s'il oubliait un jour.

Il était content, de savoir qu'elle faisait à nouveau partie de sa vie. Il avait cru l'avoir perdue, l'espace d'un instant. Il avait cru devoir faire un trait sur leur histoire. Il avait tout fait pour la faire revenir près de lui, dans ses bras. Il avait laissé ses sentiments s'exprimer, et sans doute que ses mots avaient mal choisis et/ou maladroits. Mais Haley était revenue. Elle faisait partie de sa vie. Et il en ressentait un soulagement tellement grand. Un sentiment de joie tellement intense, qu'il ne pourrait les décrire avec des mots.
Elle était là. Présente dans sa vie comme si elle n'en était pas partie. Et c'était le plus important.

Car une vie sans Haley, ce n'était rien. Il l'avait vu. Il y avait goûté. Et vraiment, sans elle, la vie paraissait si vide et flasque que ça l'avait presque écœuré. Elle avait su s'imposer partout, dans son cœur, dans son esprit, dans ses habitudes, que ne plus la voir lui donnait l'impression de vivre un cauchemar. Un cauchemar où il était parfaitement réveillé, en plus.
Il avait toujours son travail pour le distraire. Et disons que les journées remplies avaient été utiles parfois. Car ça lui avait permis de s'évader un peu, de ne pas se poser trop de questions, ce genre de choses.
Depuis que Haley et lui étaient à nouveau ensemble, ces questions-là s'étaient évaporées aussi vite qu'elles étaient venues.

D'autres questions furent cependant soulevées.
Avec la discussion vint le temps de révélations. Et ce que Haley lui avait avoué lui avait mis une telle claque. Cela lui en mettait toujours un peu une, d'ailleurs. Ca l'assommait tellement. Ca le laissant sans voix, et hésitant.
Elle ne pouvait pas avoir d'enfants. Bien évidemment, s'il devait choisir entre une vie avec Haley et sans enfants et une vie sans Haley avec des enfants, le choix était vite fait. Il choisirait une vie avec elle sans y réfléchir une seconde.
Mais pour lui qui rêvait d'avoir trois enfants plus tard, c'était un petit coup dur. Parce qu'il aurait été le plus comblé des hommes que Haley puisse donner naissance à leur enfant. Il ne lui en tenait pas rigueur, ce n'était pas sa faute. Il ne pourrait jamais lui en vouloir pour ça, et il l'aimait toujours autant. Peut-être même plus.
Néanmoins, c'était difficile de se dire qu'aucun enfant ne pourrait naître de leur union, voilà tout. Il y avait fort heureusement d'autres méthodes pour avoir des enfants. L'adoption, et tout un tas d'autres choses.

De toute manière, il avait choisit Haley. Et il ne regrettait pas son choix. Jamais. Elle était la plus importante à ses yeux. Elle était celle qui faisait battre son cœur aussi vite, aussi fort. Elle était celle qui l'aimait, qu'il chérissait plus que tout au monde et qu'il voulait protéger. L'amour qu'il ressentait pour elle était indescriptible, tout comme il était irremplaçable.
Tout comme elle était irremplaçable.
Alors non, ils ne pourraient pas avoir d'enfants tous les deux. Mais ils étaient ensemble, justement.

Il venait tout juste de terminer son travail. Il repassait à l'agence récupérer quelques documents pour la tournée. Tournée qui se passait très bien d'ailleurs. Il était fier de retourner sur scène. Il avait toujours un peu le trac, après ce qu'il avait fait en janvier, mais pour le moment, tout avançait. Et tout avançait très bien. Alors il n'allait pas s'en plaindre.
Il s'était dit qu'il pouvait passer voir Kazuya. Il avait l'impression de ne plus l'avoir vu depuis un bon bout de temps. Il se rendit alors à sa loge, toquant doucement avant d'entrer.
Il eut à peine le temps de fermer la porte que déjà son ami lui sautait presque dessus, débitant tout un tas de paroles qui n'avaient pas vraiment de sens. C'était quoi ça ? Un magazine pour bébés ? Mais...
Et pourquoi il lui demandait lequel il préférait ? Il parlait du bébé ou du... Ah, du vêtement. D'accord. Ca n'expliquait pas vraiment pourquoi il lui posait la question.

Une moue plus que confuse brilla doucement sur son visage alors qu'il clignait lentement des yeux. Il assimilait lentement les paroles du Kat-tun tout en essayant de les comprendre. Un faible « Euh » quitta ses lèvres alors qu'il arqua un sourcil.
Il se frotta lentement le nez, les traits de son visage toujours plissés dans une mine perplexe, mais surtout perdue.

« Salut. Pour commencer », dit-il doucement avant de soupirer, « Et au cas où, je vais bien. Un peu fatigué mais ça va. La tournée, tout ça... » et il agita faiblement la main, « T'as l'air d'aller bien »

Il secoua légèrement la tête, levant rapidement les yeux au ciel tandis qu'un sourire amusé étirait ses lèvres.
Il partit ensuite s'installer sur l'un des sièges disponibles, laissant son regard se poser sur la montagne de magazines qui décoraient joliment la table. Ses yeux s'ouvrirent un peu plus alors qu'il prenait un air abasourdi. Et il l'était. Vraiment. Ses lèvres s'élargirent quelque peu dans un petit « o » avant qu'il ne se racle la gorge.
Kazuya avait une nouvelle lubie ? Les bébés ? Il comptait en adopter un ou en kidnapper un ? Non parce que là, il y avait de quoi se poser la question.

« Donc », dit-il en ouvrant les yeux encore un peu, « Les bébés ? », et il désigna les magazines d'un signe de tête, toujours complètement ahuri.

Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


once upon a time
there was a boy who loved a girl, and her laughter was a question he wanted to spend his whole life answering

♥♥♥:
 
▬▬▬▬▬▬
JPN + IDOLE NATIONALE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Il est né à Edogawa, le 23 février et vient de souffler ses 30 bougies cette année. Lui aussi fait partie de la famille des papy maintenant #meurs


Activité de fainéant :


En pause avec son groupe, il se concentre pour le moment sur ses activités personnelles. Il paraît que c'est plus simple comme ça bien qu'au fond de lui, il sera toujours le K de KAT-TUN.

« it's thanks to everyone's support that we can keep going. The 3 of us will definitely be back as a group someday. But until then... Goodbye for now. »


Statut marital :
Officially, he is in love with Her ♥️ Il ne veut plus perdre de temps, profiter de chaque moment et même si l'avenir lui fait peur, il ne l'imagine pas sans elle.



Sinon à part ça, il mène une double vie avec Tadayoshi ~ #truelove #nostupidity



Mes trucs à moi :
Il a 4 frères et en est le troisième ▪️ Il est très proche de sa famille ▪️ C'est un fan incontesté de baseball, il rêvait de devenir un joueur professionnel ▪️ Il est aussi passionné de photographie ▪️ Il est une idole aujourd'hui mais il fait de multiples activités ▪️ Il sait jouer plusieurs instruments : guitares, de la batterie et du piano ▪️ C'est un excellent acteur et il commence à s'orienter aussi dans le cinéma ▪️ C'est un piètre dessinateur ▪️ Il est cependant le meilleur imitateur du groupe et fait très bien Donald ▪️ Il aime cuisiner et le fait d'ailleurs plutôt bien ▪️ Il ne tient pas à l'alcool ▪️ Il adore la France, principalement Paris ▪️ Il aime la mode et plaire ▪️ Il a toute une collection de lunette de soleil ▪️ Il a des idées un peu bizarres parfois, ça lui est déjà arrivé de construire un hamac à 2h du matin • Il a un penchant pour les dresseuses de serpents #rpzptn ▪️ Son attitude change souvent en fonction de qui il a en face de lui ▪️ Il est plutôt maniaque et aime quand tout est soigné ▪️ Il a un fort esprit de compétition et déteste perdre ▪️ Bref, c'est un type compliqué et paradoxal... Très paradoxal.

« I love KAT-TUN from the start, you know ? And for those who didn’t love it from the start, they left »





Mer 14 Sep - 16:26


Hey, I have to tell you something


Tadayoshi & Kazuya ♥



Peut-être qu’en effet, il était un peu trop heureux et que c’était à se poser des questions sur ce qui lui arrivait tout à coup. Puisque forcément, au vue de son statut, sans savoir qu’il avait officialisé sa relation avec sa petite amie, sans connaître tout ce qu’il se passait entre eux, il était d’autant plus difficile de penser que Kazuya allait être papa. Et pourtant... C’était bel et bien le cas. Lui-même peinait à le réaliser mais il était heureux parce que cela faisait des années qu’il attendait ce jour. Il était le genre d’homme à vouloir toute une famille d’enfant. Certes, construire une équipe de baseball comme il aimait le déclarer n’était pas possible cependant rien qu’en avoir un, c’était déjà presque incroyable. Ses pupilles pétillaient de bonheur alors qu’il pensait à l’avenir, qu’il pensait à ce bébé qui serait le sien et qui aurait les traits de sa moitié... A choisir, bien que les deux sexes lui convenaient, il rêverait d’avoir une petite fille. Une deuxième Heaven, est-ce que cela ne serait pas magnifique ? Evidemment, il avait conscience des côtés négatifs... Ils étaient nichés là, dans un coin de son coeur, lui rappelant que dans des années, la jeune femme ne serait sûrement plus à ses côtés pour le soutenir, pour lui offrir ce bonheur qu’il attendait... Rien ne disait que l’accouchement se passerait bien, il y avait de hauts risques. Le chanteur savait tout ça et cela le plongeait souvent dans tout un tas de réflexion... C’était certain que s’il le pouvait, il préférait garder celle qu’il aimait quitte à vivre sans enfant plutôt que la perdre pour toujours. Hors, dans les deux cas, elle disparaîtrait de son existence tôt ou tard et quoi de plus beau qu’une fille ou un garçon en souvenir d’elle ? Puis, Heaven avait pris sa décision. Elle désirait tout autant mettre au monde ce bébé. Il avait vu ses étoiles qui brillaient dans ses yeux lorsqu’elle en parlait et lui s’était promis de lui donner la vie dont elle rêvait jusqu’à ce que ses paupières ne se ferment pour l’éternité. Vraiment, il lui donnerait tout. Et même si tout ça l’inquiétait, que son coeur se compressait parfois à l’idée de la perdre, il n’en était pas moins heureux. S’il y avait bien une femme avec qui il voyait un avenir, avec qui il se voyait marier et pour qui il mettrait en péril sa carrière, cela ne pouvait être que pour elle. Elle méritait tout le bonheur du monde, elle méritait à ce qu’il décroche la lune, les étoiles, pour elle... De plus, l’artiste y croyait. Au fond de lui, il y avait toujours cet espoir à ce qu’un miracle ne parvienne, à ce qu’on trouve un moyen de la soigner pour qu’elle puisse finir ses vieux jours auprès de lui. Il s’arrêtait même plus souvent au temple pour prier d’ailleurs. Prier à ce qu’on ne la lui arrache pas si facilement, qu’on lui accorde le droit de vivre plus longtemps et qu’elle puisse faire naître ce bébé sans problème.

Avoir un enfant était comme un cadeau et Kazuya ne changerait jamais d’avis sur ce sujet. C’était merveilleux et quoi qu’il arrive à l’avenir, il le chérirait de tout son coeur. Il continuerait de l’aimer, d’être heureux pour lui comme il l’était déjà à l’heure actuelle parce que ce bébé était le fruit de son amour avec sa bien aimé. Peut-être que c’était dangereux, que ça lui coûterait la vie néanmoins il refusait de penser négativement. S’il commençait à songer ainsi, il ne ferait jamais un bon père.

Ses pupilles à lui aussi pétillaient comme jamais. Malgré tout, il n’était pas en mesure d’effacer cette esquisse niaise qui étirait ses lèvres alors que bêtement, il montrait le magazine à son collègue. Collègue qui ne devait rien comprendre à la situation mais ce n’était pas grave. Dans un doux rire, le Kat-tun s’excusa pour son attitude avant de déclarer à son vis-à-vis qu’il devait trouver un peu de temps pour se reposer. Son sourire s’élargit un peu plus alors qu’il le voyait en train de regarder les revues posées sur la table puis sans réfléchir, il jeta celle qu’il avait dans ses mains pour s’en saisir d’une autre, la montrant de plus bel à son ami.

- Bah quoi ? Ce n’est pas trop mignon ? Il y a trop de choses, j’ai envie de tout acheter. Il y a plein de lots de biberons mais je sais pas c’est quoi le mieux. Puis pour le lit, c’est pareil, il ne faut pas prendre n’importe quoi. Est-ce que c’est mieux un lit à bascule ou un lit tout simple ? Puis, pour la couleur ? Blanc, c’est quand même salissant mais bleu ou rose ce n’est pas possible parce que ça dépend du sexe du bébé.

Ses doigts caressaient doucement son menton alors qu’il réfléchissait, les yeux plissés. Il y avait tant de questions qu’il se posait, certainement qu’il devrait en parler à sa mère. Elle était la meilleure personne pour le guider cependant pour cela, il fallait encore qu’il lui annonce que sa petite amie était enceinte. Puis, il avait envie de se débrouiller par lui-même, il ne voulait pas que sa génitrice choisisse à sa place ou autre. S’il allait être parent, il devait prendre ses responsabilités puis trouver les choses tout seul. Comme un grand. Son camarade était sûrement perdu et se demandait certainement quelle bombe était tombée sur la tête de la star pour être passionné tout à coup par les bébés. Ce que Kazuya réalisa enfin dans un « Ah » tandis qu’il relevait son visage de son magazine et arbora un sourire des plus innocents à son collègue. Il referma la revue avant d’aller s’appuyer contre la table et de calmer toute son excitation. Cela n’en restait pas moins un sujet sérieux, s’il devait en parler à Tadayoshi, il n’avait pas envie de passer pour un idiot. Son ami serait d’ailleurs le premier au courant, après Heaven bien sûr, donc qu’il en soit fier.

- Je vais être papa, Déclara-t-il en souriant comme s’il s’agissait de la chose la plus naturelle du monde.

Parce que si on ne savait pas que le garçon avait fait les choses dans les normes, il y avait plein d’enjeu derrière. Puis, même en ayant officialisé leur relation, cela risquait de causer des complications vis à vis de son groupe. Probablement que des fans lui tourneraient le dos néanmoins du mieux qu’il le pouvait, le jeune homme se battrait.




Code by Sleepy
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


I will always be yours.♒︎You are every reason, every hope, and every dream I've ever had, and no matter what happens to us in the future, everyday we are together is the greatest day of my life.© endlesslove.
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4592-okura-tadayoshi-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4582-okura-tadayoshi-ft-okura-tadayoshi http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4571-okura-tadayoshi-la-faiblesse-j-en-fais-mon-metier
Carte d'identité :
Japonais, né le 16.05.1985, à Osaka. 1m79, taureau. Groupe sanguin : O.


Activité de fainéant :
Idole au sein de la Johnny's Entertainment depuis 1997 ; fait parti des Kanjani8. Batteur, chanteur, acteur.

On peut l'entendre/le voir dans :
× Janiben tous les mercredis.
× All Night Nippon Saturday Special Okura-kun to Takahashi-kun tous les samedis.
× Kanjam Kanzen NenSHOW tous les dimanches.
× Kanjani Eight Chronicle tous les samedis.

Statut marital :
That's a secret but... she's the one. ♥️



(il est marié à Kazuya dans une autre vie #itmustbetruelove #orstupidity #idk)


Mes trucs à moi :
Son groupe × Sa batterie × Ses fans × La nourriture × Son lit × Râler × Fan inconditionnel de Taylor Swift × Toujours râler × Ses amis × Sa moto × Tenir tête à quelqu'un juste parce qu'il pense avoir raison (alors que c'est pas toujours le cas) × Taquiner ses amis × Dire ce qu'il pense × Avoir peur de beaucoup de choses × Râler encore un peu × Collectionner les peluches × Bon public ; il rit à tout et n'importe quoi × A côté un prude × N'aime pas faire du fan service juste pour faire du fan service × Sa batterie. ♥️

To you, what's Kanjani 8?
There's nothing I can really say other than it's something I live for



Jeu 13 Oct - 20:58

hey, i have to tell you something
Kazuya & Tadayoshi
Tous ces magazines étalés devant ses yeux lui renvoyaient une image qu'il ne pourrait peut-être jamais vivre. Pas pour le moment du moment, du moins. Sans doute qu'un jour Haley et lui auraient un enfant, ou plusieurs. Et eux aussi auraient tout un tas de magazines sur la table du salon et partout dans l'appartement. Parce qu'il fallait choisir un bon lit pour le bébé mais aussi tout un tas d'accessoires en tout genre pour son confort. Parce qu'il fallait réfléchir à la couleur des murs, à la couleur des habits, à la forme de l'armoire... Il y avait tant de choses à quoi penser, tant de choses sur lesquelles se pencher sérieusement et avec concentration. Sauf que cet enfant ne serait pas le fruit de leur amour.
En soit, ça ne voulait pas dire qu'il aimerait bien l'enfant qu'ils auraient que s'il était le leur. Non. Il l'aimera de tout son cœur aussi, comme s'il était la conclusion poétique de ce lien qui les reliait, Haley et lui.
A l'heure actuelle, c'était juste... différent. Il ne voyait pas les choses de la même façon. Parce qu'il aurait avoir une petite fille qui ressemblait à Haley, qui aurait le même regard qu'elle et le même rire. Il aurait voulu avoir un petit garçon qui partagerait leur trait. Il aurait voulu avoir un enfant qui aurait leur gênés et qui deviendrait le plus beau bébé du monde. Il voulait que l'amour qu'il éprouve pour Haley se voit sur le visage de leur enfant. Qu'il se voit dans son regard pétillant et qu'il s'entende dans son rire attendrissant.
C'était un peu déprimant, de savoir qu'il ne pourrait jamais avoir ça. De savoir qu'il ne pourrait jamais retrouver les traits de Haley sur le visage de son enfant.

Mais c'était ainsi. Il devait faire avec, et avancer. Même si c'était difficile à accepter, qu'il n'en restait pas moins affecté par la révélation de sa petite-amie, il ne devait rien laisser paraître. Il ne voulait pas qu'elle se sente mal, ou pire encore, à cause de ça. Non. Il lui avait dit, et il se l'était promis. Ils trouveraient une solution. Parce qu'ils resteraient ensemble, et plus soudés que jamais. Il ne pouvait pas la laisser. Elle était la seule avec qui il voulait passer sa vie. Elle était la seule avec qui il voulait fonder une famille. Peu importait les difficultés, ils y parviendraient. Main dans la main. Il ne la laisserait pas.
Et le fait de savoir qu'elle ne pouvait pas avoir d'enfants le faisait l'aimer encore plus. Parce qu'il se rendait compte à quel point il devait la chérir et ne jamais la laisser s'en aller. Parce qu'il voulait qu'ils affrontent ce mal à deux. Il voulait lui montrer qu'ils seraient capable d'être plus heureux que jamais malgré tout. Et surtout, parce qu'il l'aimait. Enormément. Et qu'il préférerait passer sa vie seul s'il ne pouvait être avec elle. Il lui avait dit et il lui redirait encore. C'était la vérité. C'était ce qu'il ressentait.
Aucune femme au monde ne pourrait être à sa hauteur. Même si elle était capable de donner la vie, elle ne serait pas Haley. Il ne pourrait aimer une autre personne aussi fort. Il ne pourrait ressentir ce genre de sentiments pour quelqu'un d'autre. Son cœur battait pour Haley. Son cœur vivait pour elle, et pour personne d'autre.

Ces catalogues dispersés sur la table n'en restaient pas moins dérangeants pour le moment. Car ils lui renvoyaient en plein figure un problème auquel il devait encore faire face. Un problème que Haley et lui allaient encore devoir régler. Et l'information était peut-être encore un peu trop fraîche pour qu'il puisse passer à côté et éloigner ses pensées dans un revers de la main.
Il ne devait rien laisser apparaître sur son visage. Il ne devait pas alerter son ami qui semblait heureux. Il ne devait pas l'inquiéter non plus.
Il estimait aussi cependant que ce souci ne regardait que sa petite amie et lui, et qu'ils devaient trouver une solution par eux-mêmes. Solution qui viendrait, il en était certain, il ne savait juste pas quand.
En attendant, il songeait que c'était sans doute mieux de profiter d'avoir retrouvé Haley et de laisser le reste de côté.

Clignant faiblement des yeux face au flux de paroles de son ami, il se tourna vers lui dans un air perplexe et perturbé. Il arqua un sourcil, continuant de le fixer comme s'il descendait tout droit de Mars et qu'il tentait de le convaincre d'aller y vivre avec lui. Il se retrouvait totalement perdu et ne savait même pas quoi répondre. Enfin, il n'en avait même pas réellement le temps, Kazuya parlait tellement et posait trop de questions. Il ne pouvait même pas en analyser une calmement qu'une autre s'ajoutait déjà.
Il avait mangé quoi ce matin ? Il avait du mal à le suivre. Il avait du mal à comprendre pourquoi ces catalogues, pourquoi ce bonheur qui rayonnait dans la pièce et l'éblouissait presque. Il avait dû louper un épisode, parce que là... il était complètement largué. Si bien que les traits de son visage se transformèrent en une moue perdue et désorientée.

« Euh bah... », qu'il murmura simplement en penchant la tête sur le côté, « C'est euh ouais. Comme t'as dit », il prenait la solution de facilité.... Il avait dit quoi déjà ? Trop de choses.

Ses paupières papillonnèrent doucement alors qu'il suivait son ami s'installer contre la table. Il allait bien ? Qu'il se passionne pour les hamacs, d'accord. Mais pourquoi les bébés subitement ?

Un simple « Oh » sortit d'abord de sa bouche alors qu'il apprenait la nouvelle, les yeux quelque peu ouverts dans une mine surprise.
Un large sourire vint alors se poser sur ses lèvres, et une douce lueur d'émotion glissa dans son regard. « Félicitations ! » qu'il s'exclama, gardant cette large esquisse aux lèvres. Et il se leva, mêlant les gestes à la parole en prenant délicatement son ami dans ses bras dans une brève étreinte. Il se recula ensuite, tapant doucement son épaule comme pour le féliciter une nouvelle fois.
Son sourire n'avait pas quitté ses lèvres alors qu'il se décalait de quelques pas et posait son regard sur la table basse. Allait-il pouvoir dire ça un jour, lui aussi ? Qu'il allait être papa. Allait-il pouvoir acheter autant de catalogues pour bébés et les feuilleter joyeusement au travail ?
Il balaya ses questions d'un mouvement d'épaules discret, se disant que ce n'était pas le moment de penser à ça.

« L'accouchement est prévu pour quand alors ? », demanda-t-il en retrouvant sa place sur le siège. Oui, lui pensait déjà à la venue du bébé. « C'est génial en tout cas. Je suis vraiment content pour vous », et à nouveau une douce esquisse se plaça contre sa bouche.

Il se demandait alors si Haley était déjà au courant. Si Heaven le lui avait déjà dit. Parce qu'évidemment, la future mère de l'enfant n'était autre que Miss Monde. Pourquoi Kazuya serait-il aussi heureux sinon ? Il n'y avait qu'elle pour le mettre dans cet état.

« Commence par là la prochaine fois cela dit », qu'il râla en fronçant quelque peu les sourcils, même si le sourire amusé au bord de ses lèvres témoignait qu'il disait plus ça pour la forme qu'autre chose, « J'ai vraiment cru que tu devenais fou tu sais. Je croyais même que t'allais en kidnapper un », et il désigna un bambin sur la couverture d'un des livres sur la table, « Et que t'étais en train de sélectionner lequel »

Comment ça, il était con ? Ce n'était pas de sa faute si tout cela portait à confusion, non mais !

Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


once upon a time
there was a boy who loved a girl, and her laughter was a question he wanted to spend his whole life answering

♥♥♥:
 
Contenu sponsorisé


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
 

Hey, I have to tell you something • | Ft. Tada ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EITA ✩ ACADEMY :: Tokyo City :: shinjuku :: Quartier résidentiel Oda :: Immeuble Odaluxe (Les appartements)-