------ AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ------
Bienvenue à Tokyo, la capitale du Japon, ou plus de 13 474 454 habitants se croisent ici chaque jours, et chaque nuit. Le rythme Tokyoïte est parfois stressant, pressant, et pourtant, chaque année, de plus en plus d'étrangers rêvent de passer par la capitale Nipponne, pour parfaire leurs expérience, ou vivre l'expérience la plus folle de leur vie. Il faut dire que le Japon est un pays extraordinaire, tant par sa culture, son éducation, ses traditions et le bien être qui y règne. Les Japonais sont accueillants, souriants, bons vivants, tant de qualités qui font de l'archipel, la destination rêvée. Certes, vous allez vous envoler pour l'autre bout du monde, mais quelle folle aventure vous attend...

Il y a les Tokyoïtes, les travailleurs actifs, du grand PDG au vendeur de tomates sur le marché, en passant par le Cast-Member du Tokyo Disneyland. Les étudiants de Todaï University, le campus Tokyoïte, le plus réputé du pays, mais aussi les jeunes lycéens, les yeux remplis de rêves, d'espoirs et d'ambitions. Et puis il y a Eita Academy. Le phénomène de ces quatre-vingt dernières années. L'école des arts de la scène de Tokyo, qui a fait au fil des décennies, sa renommée, aujourd'hui mondiale. Eita forme les jeunes venus des quatre coins du globe, aux durs métiers de la scène, et depuis 2014, elle les produit officiellement, sous son propre label, Eita Entertainment. Une maison de production qui rafle tout en moins d'un an, avec son groupe pop le plus en vue du moment : B.A.G - Best Asian Generation. Partout ou ils mettent les pieds, ils provoquent l'hystérie, ne faisant que gonfler la popularité de l'école.

Ho tout serait bien trop beau s'il n'y avait pas une ombre à l'histoire. Celle ci se nomme Krystal. Une Gossip-Girl de talent, qui s'il fut un temps, ne s'attaquait qu'aux couloirs d'Eita, elle a aujourd'hui élargit son champs d'attaque à tout Tokyo. Son blog, dans le quel elle publie toutes sortes de rumeurs et secrets les plus intimes, est le plus visité de la toile nipponne. Krystal fait trembler la capitale, et prouve que chacun ici, de la plus grande idole à l'éboueur du quartier oublié, peu devenir un vrai phénomène de foire. C'est elle qui dirige, c'est elle qui décide qui ira haut, et qui retombera bien bas. Un conseil chers amis Tokyoïtes, surveillez vos arrières, Krystal est partout...
>>> The Dream Team
>>> Nos copains
>>> On les attend
Shia, Ryota et Liang sont là pour vous aider, n'hésitez pas à les contacter en cas de problème, ils ne mordent pas. Ils sont aidés par Rin, Erena et Heaven, la modo-team. ♥
>>> FÉLICITATION
>>> Navigation
>>> flash news
Félicitation à Arisa, Odeline, Shia, Rin, Yoko, Ryo, Mika, Yue, Shige, Ryan, Minami, et Risa, pour leur grand cumul de points cette année! Les compteurs sont remis à zéro.
19.02.2016. Attention les inscriptions à Eita en section Danse sont fermées, afin de remplir les cursus Comédie, Mannequinat et Musique. Evitez la section Chant, déjà bien encombrée aussi ;). Les inscriptions aux personnages Coréens, Chinois, Thaïlandais et/ou double nationalités similaires sont aussi fermées, pour cause de petite invasion temporaire. Merci de favoriser les personnages Japonais. Vous pouvez bien évidemment créer un personnage Japonais avec un avatar Coréen, Chinois ou autre asiatique bien évidemment. Plus d'informations sur ce sujet

18.02.2016. Grosse maj' du mois! Nouveau design, installation des fiches partenaires, ouverture du réseau Instagram pour vos personnages, et mise en place des tags pour tagguer les membres dans un sujet. Une boîte à idées a été ouverte pour vous, afin d'y donner vos suggestions, et le système des points a été remanié, et remis à zéro.

01.12.2015. La seconde génération des Best Asian Generation est enfin dévoilée! Découvrez la sur leur site officiel. L'équipe d'Eita Ent. remercie tous ceux qui ont voté lors de l'émission du casting!

29.09.2015. Les B.A.G créent la surprise en sortant un single, alors qu'on les croyait en hiatus, réduit à deux membres! Visiblement, rien n'arrête Rin et Shia, qui présentent aujourd'hui My Resistance, un clip vidéo qui fera la promotion de leur casting, en recherche d'une seconde génération. Des images exclusives de leur tournée d'été, des fans, et des backdancers, sont à l'honneur de ce clip, aussi dédié à Murakami, qui a quitté le groupe il y a une semaine. Pensez à en discuter sur le forum des fans!

20.09.2015. Murakami Shinsuke, membre des B.A.G, vient d'annoncer son retrait du groupe! Mais que les fans se rassurent, l'aventure continue, et l'Eita Ent. a dors et déjà lancé un grand casting national, afin de former la seconde génération du groupe, pour combler le vide laissé par Shinsuke. Et si tu tentais ta chance ?! Accéder au casting.

26.10.13. Rôle play ouvert à tous, que vous soyez plutôt petits rps (300/500 mots), si vous manquez de temps ou que vous débutez, ou bien plutôt roman rp (+1000 mots) pour les grands passionnés d'écriture, tout le monde est admis! Le plus important est de s'amuser.

26.10.13. Forum lancé depuis le 26.10.2013, optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Bannissez tout autre navigateur pour une bonne optimisation des codages!.
Forum optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Merci de bannir tout autre navigateur pour une meilleure optimisation des codages.
Forum city réel + niveau de rp ouvert à tous + avatars réels asiatiques, occidentaux...
©2013-2016 toute reproduction même partielle est strictement interdite.

 

 you're my inspiration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4649-hinamori-otaku-jdoismefaireunevie#309399

Carte d'identité :
† 30.03.1996 † Japonaise † Shinkamigotō † 1m64 † 47 kg † groupe sanguin A

Activité de fainéant :

Mangaka à ses heures perdues elle travaille dans un coffee shop et s'inspire de sa vie et de fait réel pour ses mangas. Actuellement elle s'inspire de son voisin, Tomoya pour son manga.

Statut marital :
Dans ses rêves, parfois, elle s'imagine avec ses modèles de mangas. Mais elle imagine juste.

Mes trucs à moi :
† mon nom & prénom ne mettent pas 100 ans à être dit
† Groupe sanguin O-
† Accent de mon île perdue jme fiche qu'on se foute de moi
† Otaku for ever
† Mon voisin semble pas mal musclé
† j'ai envie de m'acheter une tortue




Ven 29 Juil - 20:31
Tenue J’avais des idées pleins la tête, mais impossible de pouvoir les dessiner. Pourquoi ? Car je bossais au café aujourd’hui. Ça m’énervait un peu, mais je gardais tout en tête. Et surtout entre chaque pause, je dessinais un maximum pour ne rien oublier. Au pire, je notais l’idée sur mon calepin. C’était l’été, il y avait du monde, trop de monde même, à tel point que le patron m’avait demandé de faire des heures supplémentaires. Je ne pouvais pas le regarder droit dans les yeux et lui dire non, va te faire voir, je dois dessiner mon shojo. Il m’aurait regardé comme si je sortais tout droit de Mars. Soupirant, je préparais le bubble tea de la commande avant d’encaisser l’argent. Je m’inclinais une énième fois pour saluer la personne qui s’en allait. Un salut ignoré. Pour ne pas changer. Soupirant, je soulevais ma frange en faisant une grimace. Je suis gentille, mais l’impolitesse m’énervait. Attrapant le torchon mouillé, je quittais le comptoir pour aller en salle et frotter les tables récemment libéré, afin d’enlever toutes traces de liquides ou de nourritures. Plateau dans l’autre main, je mis les verres et autres pour aller soit les jeter à la poubelle, soit dans l’évier pour les tasses de cafés. Chose faite, je pris le balai pour balayer. C’était mon tour de ménage. Regardant l’heure, je filais aux toilettes avant de faire le tour et nettoyer le tout. Marquant l’heure de passage je me lavais les mains jusqu’au-dessus du coude par toc, ou autres, avant de me poser dans la salle pour prendre une pause. Soupirant, le café étant un peu plus calme, je posais ma tablette graphique et pris le crayon. Dessinant, j’essayais au mieux de faire une scène dans la salle de musculation. C’était une scène assez importante. Oui, puisque le beau Tomoya –original le prénom choisi- se collait plus ou moins à la jeune Shiori –oui je n’allais pas mettre mon prénom- pour l’aider à faire un mouvement. Toudoum, toudoum, le cœur de la jeune fille battait fort. Il sentait l’eau de toilette pour homme, un parfum discret mais fort à la fois. Envoutant, hypnotisant. Mêlé à de la sueur, une odeur qui lui était propre. M’appliquant pour bien faire ressortir les émotions j’entendis la clochette d’entrée. Sursautant, totalement dans mon monde, je tournais un vague regard vers le comptoir. Personne ? Fronçant les sourcils, je cherchais dans la salle sans voir de serveur. Soupirant, je me levais vers le client avant de me stopper. « Oh. » Un sourire orna mon visage. « Tomoya. » Ais-je le droit d’être si amicale avec lui ? Je m’inclinais alors en passant une main dans mes cheveux les arrangeants derrière mon oreille. « Qu’est-ce que je te sers ? » Je passais de l’autre côté du comptoir en même temps que ma collègue. Lui marmonnant que c’était bon, je m’occupais de lui. Il tombait à pic. Qu’il me donne des idées !  

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4746-suzuki-tomoya-cellphon http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4645-suzuki-tomoya-ft-wang-jackson http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4643-tomoya-untitled

Carte d'identité :
muroran, hokkaido ; 22 ans ; japonais ; 01.04.1994 ; parents divorcés; 1m74 ; 63kg ; droitier

Activité de fainéant :
livreur de pizza ; coach sportif le reste du temps ; glandeur ; stalker ; hackeur ;but who cares?

Statut marital :
célibataire. Et ça vaut peut-être mieux...

Mes trucs à moi :
a horreur des portes ouvertes ; mochi à la fraise svp give this man coffee ; ne mords pas, normalement ; regrette son chien Mana; il a une très légère cicatrice sur la hanche mais l'explication est stupide il voulait une petite soeur ; il est doué en informatique ; on vous déconseille quand même de lui prêter votre ordi ; need okonomiyakis ; tu prends du ramune, de la boisson énergétique, t'as du blune, c'est dégueulasse, mais il aime bien ; orange? no way ; éloignez ce chat, please ; respecte ses engagements; come courir la nuit; &so on...



Ven 5 Aoû - 21:21
Après une journée de travail relativement chargée, j’avais pris la décision de sortir un peu en ville. Seul. Totalement seul. Ce n’était pas bien différent de d’habitude, comme j’avais du mal à me confier aux personnes qui m’entouraient et que faire confiance n’était pas facile pour moi. J’avais toujours tendance à m’attacher aux autres et, au bout du compte, j’en souffrais encore plus. Avec le temps, j’avais peut-être appris à combattre ce côté de ma personnalité, au moins un peu, mais je n’étais pas encore l’homme fort et sociable dont beaucoup auraient rêvés. Alors, si j’avais besoin de me détendre, je ne me prenais pas la tête à trouver quelqu’un et je sortais seul, en évitant de trop observer les autres, car j’étais terriblement angoissé à l’idée de me rendre quelque part.

Devant une enseigne que je ne connaissais pas encore, mes yeux repérèrent quelques amis qui semblaient attendre quelque chose. Je m’attardai un instant devant la devanture avant de me décider à entrer et, une fois à l’intérieur, je trouvai rapidement une place où m’installer, un léger sourire aux lèvres. Sourire qui ne tarit pas au moment où mon regard se posa sur une silhouette familière. Elle travaillait là ?

« Hinamori! »

Je réalisai après coup que j’avais été un peu trop enthousiaste et je me retrouvai un peu de sérieux en me contentant de sourire avant de réfléchir à la question qu’elle venait de me poser.

« Un soda, s’il te plaît. »

D’un hochement de tête, je confirmai ma propre commande avant de sortir mon téléphone portable et d’y jeter un œil. Sans forcément le réaliser, je pris même le temps d’insérer le nom de l’établissement dans la zone mémo de mon téléphone, au cas où j’aurais eu l’envie de revenir. Un sourire me vint aux lèvres et je levai les yeux afin de vérifier qu’Hinamori était encore là.

« Je savais pas que tu travaillais ici. » 

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« animals » baby i'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive, just like animals. baby you think that you can hide, i can smell your scent from miles, just like animals.omega

▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4649-hinamori-otaku-jdoismefaireunevie#309399

Carte d'identité :
† 30.03.1996 † Japonaise † Shinkamigotō † 1m64 † 47 kg † groupe sanguin A

Activité de fainéant :

Mangaka à ses heures perdues elle travaille dans un coffee shop et s'inspire de sa vie et de fait réel pour ses mangas. Actuellement elle s'inspire de son voisin, Tomoya pour son manga.

Statut marital :
Dans ses rêves, parfois, elle s'imagine avec ses modèles de mangas. Mais elle imagine juste.

Mes trucs à moi :
† mon nom & prénom ne mettent pas 100 ans à être dit
† Groupe sanguin O-
† Accent de mon île perdue jme fiche qu'on se foute de moi
† Otaku for ever
† Mon voisin semble pas mal musclé
† j'ai envie de m'acheter une tortue




Dim 7 Aoû - 14:39
Tenue « Hinamori ! » Je souris doucement à l’entente de mon prénom. C’était toujours agréable quand quelqu’un nous appelait, n’est-ce pas ? Pour ma part, je trouvais ça agréable. Comme si on était adoré de quelqu’un, ou qu’on manquait à quelqu’un. Bref, entendre son prénom c’était toujours agréable. « Un soda, s’il te plaît » J’hochais la tête pour aller le lui chercher. Un soda, c’était tout ce qu’il y avait de rapide. Un verre sorti, je mis des glaçons avant de lui servir un soda. Ouvrant les congélateurs l’air de rien, je préparais une grande glace avec plusieurs boules et gâteaux dedans. Me sortant un soda aussi, je mis le tout sur un plateau pour revenir vers lui. « Je savais pas que tu travaillais ici. » Amusé de sa phrase, je posais le tout sur la table, avant de mettre son verre devant lui, la glace au milieu, deux cuillères, et le verre pour moi, face à lui. Plateau posé sur le côté de la table, je m’installais en face de lui. « En même temps, je ne te l’ai jamais dit. » D’ailleurs pourquoi entre deux abdos ou autres je lui aurais dit ? Ça sonnait bizarre. J’attrapais une des cuillères en souriant. « C’est offert par la maison. » je lui fis un clin d’œil avant de commencer à piocher dans la glace. Attrapant la paille de mon soda j’avalais une gorgée avant de soupirer. « Attends, il manque un truc sur la glace… » Je me levais avant de filer en catimini derrière le comptoir du bar. Attrapant une bombe de chantilly je revins m’asseoir. Secouant franchement la bombe, j’en déversais sur la glace avec générosité. « Chut, tu ne diras rien à mon coach sportif hein ? » Sachant que c’était lui… Drôle d’humour Hinamori. Oui vraiment. « Sinon quoi de neuf ? » Dis-je en léchant ma cuillère in extrémis avant que la glace n’en tombe.

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4746-suzuki-tomoya-cellphon http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4645-suzuki-tomoya-ft-wang-jackson http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4643-tomoya-untitled

Carte d'identité :
muroran, hokkaido ; 22 ans ; japonais ; 01.04.1994 ; parents divorcés; 1m74 ; 63kg ; droitier

Activité de fainéant :
livreur de pizza ; coach sportif le reste du temps ; glandeur ; stalker ; hackeur ;but who cares?

Statut marital :
célibataire. Et ça vaut peut-être mieux...

Mes trucs à moi :
a horreur des portes ouvertes ; mochi à la fraise svp give this man coffee ; ne mords pas, normalement ; regrette son chien Mana; il a une très légère cicatrice sur la hanche mais l'explication est stupide il voulait une petite soeur ; il est doué en informatique ; on vous déconseille quand même de lui prêter votre ordi ; need okonomiyakis ; tu prends du ramune, de la boisson énergétique, t'as du blune, c'est dégueulasse, mais il aime bien ; orange? no way ; éloignez ce chat, please ; respecte ses engagements; come courir la nuit; &so on...



Mar 9 Aoû - 21:06
J'avais retenu son prénom, comme beaucoup d'autres choses d'ailleurs. Elle vivait en face de chez moi, souhaitait prendre du muscle et peinait à se réaliser les étirements. Elle avait également énormément de questions et n'hésitait pas à les poser. Mon père m'avait bien demandé comment s'était passé l'entraînement de "la jeune fille qui est venue tout à l'heure" ce jour-là, mais je n'avais fait que lui répondre des banalités. J'en avais pris l'habitude, parce que je savais qu'il allait me trouver bizarre si je lui racontais tous ces détails inutiles. S'il commençait à me considérer comme maman le faisait, ça n'allait pas aller, et je n'avais pas envie de retourner chez un psy : une fois avait amplement suffi.

Mon sourire s'étira lorsqu'elle vint poser mon verre sur la table, mais je fronçai les sourcils en constatant la glace qui se trouvait également là.

« Mais j'ai pas... » Sur le coup, je me sentis mal. M'étais-je mal exprimé ? Ma voix se coupa doucement, mais en la voyant s'installer en face, le sourire me revint. Offert par la maison, j'étais rassuré. Et heureux, d'ailleurs. « Oh ? Merci... »

Je ne savais pas si c'était la maison ou elle, mais dans tous les cas, j'étais assez content. Je posai mes yeux sur la glace en glissant le bout de ma langue sur mes lèvres avant qu'Hinamori ne décide de récupérer la crème chantilly. Mon regard la suivit par réflexe et, quand elle revint vers moi, je lui adressai un sourire d'autant plus grand.

« Je lui dirai rien, promis. » Répondis-je en riant. Alors, je me redressai et, même si je surveillais le bar du regard, au cas où le patron en serait sorti pour nous faire une remarque, je pris la deuxième cuillère afin de la remplir d'un peu de glace et de la porter à mes lèvres. « C'est plutôt son père qui risque d'être en colère. »

Il m'avait déjà engueulé parce que j'avais vidé trois bouteilles de Blune sur la journée. C'était triste. Un rire me vint et je haussai les épaules sans relever les yeux vers la serveuse.

« Rien de spécial. Un nouveau client s'est cassé le bras tout à l'heure, à la salle, car il avait mal réglé sa machine. Fracture ouverte, c'était assez moche... »

Merci pour l'information, Tomoya, on en avait vraiment besoin.

« Et toi? »

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« animals » baby i'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive, just like animals. baby you think that you can hide, i can smell your scent from miles, just like animals.omega

▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4649-hinamori-otaku-jdoismefaireunevie#309399

Carte d'identité :
† 30.03.1996 † Japonaise † Shinkamigotō † 1m64 † 47 kg † groupe sanguin A

Activité de fainéant :

Mangaka à ses heures perdues elle travaille dans un coffee shop et s'inspire de sa vie et de fait réel pour ses mangas. Actuellement elle s'inspire de son voisin, Tomoya pour son manga.

Statut marital :
Dans ses rêves, parfois, elle s'imagine avec ses modèles de mangas. Mais elle imagine juste.

Mes trucs à moi :
† mon nom & prénom ne mettent pas 100 ans à être dit
† Groupe sanguin O-
† Accent de mon île perdue jme fiche qu'on se foute de moi
† Otaku for ever
† Mon voisin semble pas mal musclé
† j'ai envie de m'acheter une tortue




Dim 14 Aoû - 10:15
Tenue Tomber sur Tomoya était une bonne chose, ça me donnait encore plus d’idée pour mon manga. Comme quoi… Je pouvais très bien réfléchir par moi-même aussi. Mais personnellement j’aimais bien m’inspirer de fait réel. Ça faisait déjà bien plus naturel et réel que quand je l’imaginais. Allez savoir pourquoi. « Je lui dirai rien, promis. » Je le regardais rire en posant un coude sur la table, mais sur ma joue pour me tenir la tête. Il avait un rire assez mignon. Des yeux bien étiré, il faisait viril. Si beaucoup d’asiatique avaient une peau de bébé, faisaient plus jeune et autre, lui, faisait bien son âge. Il semblait avoir la peau douce mais rêche à la fois. Tomoya, faisait vraiment homme. « C'est plutôt son père qui risque d'être en colère. » Je pinçais mes lèvres en souriant. « Il n’en saura rien. » Je lui fis un clin d’œil, tout en mangeant une nouvelle cuillère. Qu’est-ce que j’aimais la glace… C’était le paradis sur terre ce dessert. Non vraiment, je bénissais celui ou celle qui avait inventé la glace. « Rien de spécial. Un nouveau client s'est cassé le bras tout à l'heure, à la salle, car il avait mal réglé sa machine. Fracture ouverte, c'était assez moche... » Me redressant, cuillère en bouche, je clignais des yeux avant de sourire. « Trop cool ! » ça me ferait une idée de plus pour le manga ! Dommage. Je n’y étais pas… Je regarderai sur le net pour calquer mon dessin afin qu’il soit bien plus réaliste. « Enfin, non. Pas cool pour lui. » Je tapais ma bouche avant de rire. Il allait me prendre pour une timbrée. « Y’avait pas trop de sang partout ? » Oui, que je sache quoi. « Et toi? » Je levais les yeux au ciel, en réfléchissant un instant. « Pas grand-chose. Je bosse pas mal en ce moment car c’est l’été… Une vraie loque. J’arrive chez moi en rampant. J’aimerai travailler moins pour pouvoir rester chez moi. D’ailleurs je finis bientôt et après repos. » Je dansais limite sur ma chaise en disant ça. A moi le dessin non-stop. Je ne vivais que pour ça. Si triste. Je n’avais même pas de vie sociale. « Elle va encore s’enfermer pendant trois jour sans sortir de chez elle, tu te laves au moins ? » Me redressant, je regardais ma collègue passer près de nous avant de lui tirer la langue. « Bien sûr que je me lave. J’suis trop une maniaque de la propreté pour pas ma laver… » Et ça me bouffait parfois un peu trop. Je perdais trop de temps à nettoyer chez moi. Je me tournais vers le garçon avant de sourire. « Tomoya, tu as quel âge ? » Oui, je veux savoir.

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4746-suzuki-tomoya-cellphon http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4645-suzuki-tomoya-ft-wang-jackson http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4643-tomoya-untitled

Carte d'identité :
muroran, hokkaido ; 22 ans ; japonais ; 01.04.1994 ; parents divorcés; 1m74 ; 63kg ; droitier

Activité de fainéant :
livreur de pizza ; coach sportif le reste du temps ; glandeur ; stalker ; hackeur ;but who cares?

Statut marital :
célibataire. Et ça vaut peut-être mieux...

Mes trucs à moi :
a horreur des portes ouvertes ; mochi à la fraise svp give this man coffee ; ne mords pas, normalement ; regrette son chien Mana; il a une très légère cicatrice sur la hanche mais l'explication est stupide il voulait une petite soeur ; il est doué en informatique ; on vous déconseille quand même de lui prêter votre ordi ; need okonomiyakis ; tu prends du ramune, de la boisson énergétique, t'as du blune, c'est dégueulasse, mais il aime bien ; orange? no way ; éloignez ce chat, please ; respecte ses engagements; come courir la nuit; &so on...



Lun 22 Aoû - 13:28
Je ne m’empêchai pas de rire en entendant Hinamori annoncer que mon père n’en saurait rien. Je le connaissais, de toute façon, il m’aurait reproché de boire trop de Blune, mais qu’y pouvais-je ? J’adorais cette boisson bizarre, sur-dosée, bien trop sucré pour être bonne pour la santé et bourrée d’agents chimiques. Sans que je puisse comprendre pourquoi, mon estomac et mon organisme la supportaient bien, jusqu’à preuve du contraire. Un large sourire me vint et je commençai à manger à mon tour en répondant à la question de la serveuse. Ce client qui s’était cassé le bras, ce n’était pas joli joli. Tout ça parce qu’il était tombé d’une machine un peu trop difficile pour lui. Ce n’était pourtant pas faute de lui avoir expliqué ! Je m’inquiétais de savoir ce qu’il était advenu de lui par la suite et la simple idée qu’il puisse en mourir me noua le ventre. Non, il était juste blessé au bras. Je ne devais pas commencer à me prendre la tête. La réaction de Hinamori me tira de mes pensées. « Cool ? » Je fronçai les sourcils, surpris, mais surtout choqué par sa réaction. Réalisait-elle que… ? Je pris une nouvelle cuillerée de glace avant de répondre.

« Bah, quand même, on a un peu galéré avec mon père… On a préféré fermer la salle pour l’après-midi car une femme a fait un malaise en voyant le blessé. »

Un enchaînement de catastrophe. Je m’en souvenais avec douleur en continuant à manger la glace, juste avant de retourner la question à la serveuse. Mais avant même que je puisse répondre à ce qu’elle venait de dire, je fronçai les sourcils en entendant les propos de ce qui semblait être une de ses collègues. S’enfermer ? Donc, elle était souvent chez elle lorsqu’elle ne travaillait pas ? Cela m’arracha un sourire, et je reposai les yeux sur Hinamori en entendant sa question.

« J’ai vingt-deux ans. »

Elle en avait vingt. Je le savais grâce à sa carte d’identité, l’autre jour. Un sourire étira mes lèvres et je pris une autre cuillère de glace avant de froncer les sourcils en essayant de voir à travers la coupe.

« C’est quel goût, au fait ? »

C’était sans doute le Blune qui m’avait détruit les papilles. Tant de sucre et de chimique que tous les goûts se ressemblaient. Malheureux, pour un sportif, comme le disait mon père, mais je ne me souciais pas de ses propos.


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« animals » baby i'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive, just like animals. baby you think that you can hide, i can smell your scent from miles, just like animals.omega

▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4649-hinamori-otaku-jdoismefaireunevie#309399

Carte d'identité :
† 30.03.1996 † Japonaise † Shinkamigotō † 1m64 † 47 kg † groupe sanguin A

Activité de fainéant :

Mangaka à ses heures perdues elle travaille dans un coffee shop et s'inspire de sa vie et de fait réel pour ses mangas. Actuellement elle s'inspire de son voisin, Tomoya pour son manga.

Statut marital :
Dans ses rêves, parfois, elle s'imagine avec ses modèles de mangas. Mais elle imagine juste.

Mes trucs à moi :
† mon nom & prénom ne mettent pas 100 ans à être dit
† Groupe sanguin O-
† Accent de mon île perdue jme fiche qu'on se foute de moi
† Otaku for ever
† Mon voisin semble pas mal musclé
† j'ai envie de m'acheter une tortue




Mar 23 Aoû - 18:41
Tenue « Cool ? » Oui, bon, j’avais eu un peu trop d’emballement là. Ce n’était pas cool dans ce sens-là que je l’avais sortie. Non, c’était dans le sens où ça me donnait une idée en plus pour le manga que j’étais en train de faire. « Bah, quand même, on a un peu galéré avec mon père… On a préféré fermer la salle pour l’après-midi car une femme a fait un malaise en voyant le blessé. » Oh, une femme avait fait un malaise ? Il fallait que je garde l’idée en tête. Ça pourrait même être le personnage principal. Allant, pour faire son sport, elle voit ça et tombe dans les pommes. BAM Tomoya la voit et la prendre dans ses bras pour s’occuper d’elle. Scène romantique, scène que toutes les filles voudraient vivre. Un bel homme qui coure vers nous quand on s’évanouit. Ah. Oui, j’allais faire ça. « Elle va bien ? La femme ? » Oui, on s’en fout du type, je voulais savoir ce qu’il s’était passé pour la fille moi. Est-ce qu’il s’en était occupé ? Ou pas ? Qu’avait-il fait ? Rah, j’aurai voulu y être. C’est toujours quand on est absent qu’il se passe des choses. Peut-être devrais-je installer des caméras ? Non, ça me reviendrait cher… Ou alors rester contre la fenêtre de mon salon, avec des jumelles pour espionner ? Mais je ne pourrais pas tout voir… « J’ai vingt-deux ans. » Oh il était plus âgé. Encore mieux. Un sourire se logea sur mon visage sans que je ne puisse réellement le contrôler. « Tu es plus vieux que moi. » Comme si cette remarque pouvait être utile. Il le savait forcément. « C’est quel goût, au fait ? » Je souriais doucement en posant mes coudes sur la table et le regarder. « Tu n’as pas trouvé les goûts ? » Je rigolais doucement en l’observant. « Mangue, pèche et fruit de la passion. Que des parfums frais et d’été. » Susurrai-je doucement en tendant légèrement mes jambes. Celles-ci butant les siennes, je les retirais doucement, comme pour faire un effet de non voulu. Je voulais tester ses réactions en fait, pour mon manga. C’était horrible, non ? Attrapant ma cuillère, je pris un morceau de glace du fond avant de lui tendre la cuillère. « Goûte celle-là, tu ne l’as pas encore goûté. »

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4746-suzuki-tomoya-cellphon http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4645-suzuki-tomoya-ft-wang-jackson http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4643-tomoya-untitled

Carte d'identité :
muroran, hokkaido ; 22 ans ; japonais ; 01.04.1994 ; parents divorcés; 1m74 ; 63kg ; droitier

Activité de fainéant :
livreur de pizza ; coach sportif le reste du temps ; glandeur ; stalker ; hackeur ;but who cares?

Statut marital :
célibataire. Et ça vaut peut-être mieux...

Mes trucs à moi :
a horreur des portes ouvertes ; mochi à la fraise svp give this man coffee ; ne mords pas, normalement ; regrette son chien Mana; il a une très légère cicatrice sur la hanche mais l'explication est stupide il voulait une petite soeur ; il est doué en informatique ; on vous déconseille quand même de lui prêter votre ordi ; need okonomiyakis ; tu prends du ramune, de la boisson énergétique, t'as du blune, c'est dégueulasse, mais il aime bien ; orange? no way ; éloignez ce chat, please ; respecte ses engagements; come courir la nuit; &so on...



Ven 26 Aoû - 14:17
Je détestais les moments où un accident arrivait au travail. Je me sentais impuissant face à la situation, je paniquais facilement. Heureusement, j’avais effectué un véritable travail sur moi-même au cours des dernières années. Un travail qui portait ses fruits. Enfin, en partie. Je ne pouvais pas changer aussi facilement, hélas.

« Elle ne se sentait vraiment pas bien… » J’étais encore troublé en y pensant. « Mais oui, on l’a mise sur le côté et on lui a donné un peu d’eau. » Ce qui était terriblement utile. J’avais paniqué, mais j’allais éviter de le dire.

Je gérais très mal le stress et les situations de crise. Mon père aurait voulu que je retourne consulter un psychologue, mais je n’étais de toute évidence pas prêt à l’affronter de nouveau. Non, j’allais bien, je n’avais pas d’habitude bizarre, pas de toc, rien. Mon sourire s’étira à la constatation de Hinamori.

« T’en as vingt, c’est ça ? »

Je me rappelais de l’avoir vu sur sa carte d’identité. Un sourire flotta un instant de plus sur mes lèvres et je finis par lui poser la question qui me taraudait depuis quelques longues minutes déjà. Une question stupide, mais que je ne pouvais pas retenir. Je me sentais idiot.

« Non, je… je ne les sens pas. » Avouai-je timidement, en prenant une autre cuillère de glace. « Oh… »

Ma phrase resta en suspens alors que je cherchais à savoir ce qui venait de me cogner. Un sourire poignit au coin de mes lèvres. Hinamori était gentille, elle pensait à moi, on était quand même assez proche. Si je lui expliquais, mon père allait encore me dire de sortir de mon monde et de regarder les choses comme elles étaient. Le sourire aux lèvres, je continuai à manger, juste avant de voir la serveuse me tendre une autre cuillère.

« C’est laquelle ?  » M’enquis-je en prenant la cuillère de glace. « Hm… je crois que le sucre m’empêche de vraiment sentir le goût.. »

Le Blune, les barres énergisantes et toutes les « saloperies » que mon père me reprochait de manger. Si ce n’était pas triste de me retrouver incapable de sentir quelque chose. Mon regard se perdit un instant sur l’établissement, puis une pensée me frappa.

« Mais du coup, tu fais pas d’études ? »


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« animals » baby i'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive, just like animals. baby you think that you can hide, i can smell your scent from miles, just like animals.omega

▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4649-hinamori-otaku-jdoismefaireunevie#309399

Carte d'identité :
† 30.03.1996 † Japonaise † Shinkamigotō † 1m64 † 47 kg † groupe sanguin A

Activité de fainéant :

Mangaka à ses heures perdues elle travaille dans un coffee shop et s'inspire de sa vie et de fait réel pour ses mangas. Actuellement elle s'inspire de son voisin, Tomoya pour son manga.

Statut marital :
Dans ses rêves, parfois, elle s'imagine avec ses modèles de mangas. Mais elle imagine juste.

Mes trucs à moi :
† mon nom & prénom ne mettent pas 100 ans à être dit
† Groupe sanguin O-
† Accent de mon île perdue jme fiche qu'on se foute de moi
† Otaku for ever
† Mon voisin semble pas mal musclé
† j'ai envie de m'acheter une tortue




Mer 31 Aoû - 15:52
Tenue « Elle ne se sentait vraiment pas bien… Mais oui, on l’a mise sur le côté et on lui a donné un peu d’eau. » Mise sur le côté avec un peu d’eau. Ok. Ce n’était pas non plus super ni beaucoup, mais c’était tout ce qui comptait. Il faudrait peut-être que… Je remplace cette fille par le personnage principal féminin. Ça pourrait faire rapprocher les deux jeunes… Me mordillant les lèvres, je réfléchissais quelque peu avant de sortir mon téléphone et noter les idées avant qu’elles ne s’en aillent. Le regardant je lui fis un grand sourire avant de poser le téléphone sur un coin de la table. « Pardon. » Je ne voulais pas trop lui dire le pourquoi du comment, il allait me prendre pour une folle. Et puis, il ne cautionnerait surement pas que je puisse prendre sa vie comme idée. « En tout cas, tant qu’il n’y a pas eu trop de problème pour ton papa et la salle… J’espère que les gens feront un peu plus attention… » Parce que c’était aussi en partie de la faute de ce monsieur s’il c’était blessé. M’enfin, je l’en remerciais, ça me donnait des idées. « T’en as vingt, c’est ça ? » J’hochais doucement la tête. « Oui, je suis encore toute jeune. » Mes lèvres se pincèrent à cette révélation. Jeune mais pas idiote. Et puis j’avais déjà une vie bien rempli avec les mangas. « Tu me trouves jeune ? » Comme si ça m’intéressait vraiment… Alors que pas du tout. Enfin… Je n’en savais trop rien en fait. Mangeant la glace, il en vint à me demander le goût de celles-ci et je me mis à sourire. Il n’avait pas trouvé le goût ? C’était mignon. Bon quand on ne connaissait pas le goût c’était aussi difficile. C’était tout à fait compréhensible. « Non, je… je ne les sens pas. » Je me pinçais un peu plus les lèvres. « C’était pas un reproche, pardon. » Je ne voulais pas qu’il se vexe et le prenne mal, ce n’était pas du tout le but de tout ça. « C’est laquelle ? Hm… je crois que le sucre m’empêche de vraiment sentir le goût.. » Je fronçais les sourcils. « Fruit de la passion. » Je récupérais ma cuillère avant de l’observer. « Tu n’as pas la perception du goût ? Ou alors c’est parce que tu manges trop de sucre et de sel ? Je sais que le sel peut rendre les choses très fades… » Mais pour ce qui était du sucre, je devais avouer, que je n’en savais rien. « Mais du coup, tu fais pas d’études ? » Surpris par sa question, je posais mes coudes sur la table en secouant négativement la tête. « Non. J’ai arrêté mes études après le bac. » Est-ce que ça posait un problème ? Bonne question. [color=#e1589b]« Tu as dû voir que j’avais un accent. Je ne suis pas du tout d’ici. J’ai quitté ma petite île pour venir vivre en métropole. « Casanière et solitaire, au début je ne bossais même pas dans le café. Mais pour mieux vivre, j’ai pris un mi-temps. Mais c’est juste pour le confort. Je ne suis même pas dépensière. » A vrai dire mon compte en banque en ce moment était plein à ras bord. « Et toi ? Tu en as fait ? »

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4746-suzuki-tomoya-cellphon http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4645-suzuki-tomoya-ft-wang-jackson http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4643-tomoya-untitled

Carte d'identité :
muroran, hokkaido ; 22 ans ; japonais ; 01.04.1994 ; parents divorcés; 1m74 ; 63kg ; droitier

Activité de fainéant :
livreur de pizza ; coach sportif le reste du temps ; glandeur ; stalker ; hackeur ;but who cares?

Statut marital :
célibataire. Et ça vaut peut-être mieux...

Mes trucs à moi :
a horreur des portes ouvertes ; mochi à la fraise svp give this man coffee ; ne mords pas, normalement ; regrette son chien Mana; il a une très légère cicatrice sur la hanche mais l'explication est stupide il voulait une petite soeur ; il est doué en informatique ; on vous déconseille quand même de lui prêter votre ordi ; need okonomiyakis ; tu prends du ramune, de la boisson énergétique, t'as du blune, c'est dégueulasse, mais il aime bien ; orange? no way ; éloignez ce chat, please ; respecte ses engagements; come courir la nuit; &so on...



Ven 2 Sep - 16:23
Il y avait quand même pas mal de choses qui se passaient à la salle de sport au cours d’une seule journée. Entre les nombreuses nouvelles inscriptions et les décisions assez folles de mon père, je n’avais pas une seconde à perdre, surtout que ma journée se terminait généralement par quelques livraisons à réaliser pour la pizzeria où j’étais employé. Les accidents n’étaient jamais les bienvenus dans un tel contexte, et encore moins lorsqu’ils étaient causés par des clients trop peu prudents. Ça me faisait toujours peur car je ne savais pas comment réagir, je paniquais, je faisais n’importe quoi à chaque fois.

« Hm, normalement non. Puis, cet homme était couvert par l’assurance qui va de paire avec l’abonnement, donc je ne m’en fais pas trop. » Mentis-je en un sourire. J’avais toujours si peur que les sportifs en colère créent des ennuis à mon père que ça m’en rendait malade.

Mon rire se fit entendre à sa question, puis je haussai les épaules en une petit grimace. Vingt ans, ce n’était plus si jeune, quand on y regardait bien. À mi-chemin entre la dizaine et la trentaine. Je me rappelais encore de l’angoisse qui m’avait prise lorsque je l’avais réalisé : j’arrivais à la majorité, j’allais devoir prendre des responsabilités, des décisions, faire des choses auxquelles je n’étais pas du tout habitué. Ça m’effrayait profondément, mais j’allais bien devoir y passer, comme tout le monde. « Ça va quoi. T’es libre de tes actions, maintenant. »

Quand j’entendis son excuse, je lui adressai un sourire avant de secouer la tête. « Ne t’en fais pas, je ne l’ai pas pris comme ça. » Peut-être un peu, en vérité, mais je ne pouvais pas non plus oublier que j’avais cette mauvaise habitude de toujours prendre les choses à cœur. C’était un peu de ma faute si je ne sentais pas les goûts. « Oh… » Sérieusement ? Je m’étonnai un peu. « Non, je le sens très mal, déjà d’habitude. Mon père dit souvent que c’est à cause de Blune… » Confession. Je chipotai dans la glace avec l’air d’un enfant qu’on avait pris sur le fait.

« Ouais, je comprends… Je sors pas beaucoup non plus. » Avouai-je en souriant un peu. J’étais mieux derrière mon ordinateur, à regarder des photos ou à vérifier les chiffres de la salle. Par curiosité. « Mais c’est bien si t’as pas besoin de travailler pour gagner ta vie. » Je souris doucement, puis secouai la tête en l’entendant me retourner la question, grattant mon coude alors que je réfléchissais. « Nan, j’en ai pas fait. Je savais pas trop vers quoi me tourner, puis quelques petites choses m’ont découragées, alors j’ai préféré me contenter d’un petit job, comme ça je pouvais aider mon père à la salle. » Avec mon anxiété, c’était plus facile. « Mais tes parents sont riches, en fait ? » Simple curiosité.


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« animals » baby i'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive, just like animals. baby you think that you can hide, i can smell your scent from miles, just like animals.omega

▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4649-hinamori-otaku-jdoismefaireunevie#309399

Carte d'identité :
† 30.03.1996 † Japonaise † Shinkamigotō † 1m64 † 47 kg † groupe sanguin A

Activité de fainéant :

Mangaka à ses heures perdues elle travaille dans un coffee shop et s'inspire de sa vie et de fait réel pour ses mangas. Actuellement elle s'inspire de son voisin, Tomoya pour son manga.

Statut marital :
Dans ses rêves, parfois, elle s'imagine avec ses modèles de mangas. Mais elle imagine juste.

Mes trucs à moi :
† mon nom & prénom ne mettent pas 100 ans à être dit
† Groupe sanguin O-
† Accent de mon île perdue jme fiche qu'on se foute de moi
† Otaku for ever
† Mon voisin semble pas mal musclé
† j'ai envie de m'acheter une tortue




Mar 13 Sep - 0:17
Tenue « Hm, normalement non. Puis, cet homme était couvert par l’assurance qui va de paire avec l’abonnement, donc je ne m’en fais pas trop. » J’hochais la tête, tant mieux s’il était couvert. Ça serait dommage d’avoir des ennuis pour ce genre de chose, qui pouvaient malheureusement arriver… « Bon ça va alors. Je suis assurée moi aussi du coup ? Promis je ne me casserai rien. » Du moins je ne ferai pas exprès. Enfin, qui faisait exprès de se casser un membre ? Bonne question. Fallait être un peu fou là. Mais soit, chacun son délire après tout… « Ça va quoi. T’es libre de tes actions, maintenant. » « J’ai toujours été libre. » Mes parents m’avaient toujours laissé faire ce que je voulais. Sans contrainte et puis sur l’île où j’avais grandi, autant dire que c’était un autre monde. Tokyo était bien différent, mais ce n’était pas plus mal. Ça m’apprenait aussi en quelque sorte de pouvoir sociabiliser et me faire des amis. M’enfin, ça me servait surtout pour mes mangas. Je devais l’avouer, je n’avais pas plus d’amis que quand j’étais chez mes parents. Mangeant les glaces, je fus surprise qu’il puisse me demander les goûts que ça avaient. Je veux dire… Il n’arrive pas à discerner les goûts ? « Non, je le sens très mal, déjà d’habitude. Mon père dit souvent que c’est à cause de Blune… » Du blune ? J’haussais un sourcil. Ah oui, la boisson… Je n’en buvais pas … Vraiment jamais même… Ce n’était pas ma tasse de thé. Fin, ce n’était pas mon délire comme boisson. « Alors tu devrais moins boire de Blune. Ce n’est pas forcément bon pour la santé ce genre de boisson. » Mais je me doutais qu’il en avait surement marre d’entendre ce genre de commentaire. Parlant étude, je lui fis par de plus ou moins la vérité. De toute façon, je n’avais rien à cacher. « Ouais, je comprends… Je sors pas beaucoup non plus. » Oh, il était comme moi. Un sourire fendit mes lèvres avec douceur. « Mais c’est bien si t’as pas besoin de travailler pour gagner ta vie. » Haha. Si malheureusement. Il avait mal compris, mais je ne m’étais pas bien exprimée pour autant. « Nan, j’en ai pas fait. Je savais pas trop vers quoi me tourner, puis quelques petites choses m’ont découragées, alors j’ai préféré me contenter d’un petit job, comme ça je pouvais aider mon père à la salle. » Je posais mon coude sur la table pour le regarder. Je me demandais ce qui l’avais dérangé pour ne pas en faire. « Mais tes parents sont riches, en fait ? » Surpris de sa question, je ne pus m’empêcher de rire. Mangeant un bout de glace, je posais ma cuillère avant de boire un petit peu. « Absolument pas. Mon père est photographe et ma mère couturière. » Dis-je sans honte de leur métier. Y’avait pas à avoir honte de toute façon. « Je n’ai jamais dit que je n’avais pas besoin de travailler pour vivre. » Je me redressais un peu en plongeant mon regard dans le sien. « En fait, j’ai une double vie. Une vie secrète. » Je lui fis un clin d’œil amusé avant de manger à nouveau de la glace, passant ma langue sur mes lèvres.

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4746-suzuki-tomoya-cellphon http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4645-suzuki-tomoya-ft-wang-jackson http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4643-tomoya-untitled

Carte d'identité :
muroran, hokkaido ; 22 ans ; japonais ; 01.04.1994 ; parents divorcés; 1m74 ; 63kg ; droitier

Activité de fainéant :
livreur de pizza ; coach sportif le reste du temps ; glandeur ; stalker ; hackeur ;but who cares?

Statut marital :
célibataire. Et ça vaut peut-être mieux...

Mes trucs à moi :
a horreur des portes ouvertes ; mochi à la fraise svp give this man coffee ; ne mords pas, normalement ; regrette son chien Mana; il a une très légère cicatrice sur la hanche mais l'explication est stupide il voulait une petite soeur ; il est doué en informatique ; on vous déconseille quand même de lui prêter votre ordi ; need okonomiyakis ; tu prends du ramune, de la boisson énergétique, t'as du blune, c'est dégueulasse, mais il aime bien ; orange? no way ; éloignez ce chat, please ; respecte ses engagements; come courir la nuit; &so on...



Mer 14 Sep - 1:00
« Oui, c’est compris dans l’abonnement. » Lui assurai-je rapidement. « Mais ne va pas en profiter pour te faire mal ! » Un rire contenu échappa mes lèvres, presque forcé. Si elle se blessait, comment allais-je parvenir à me pardonner ? Il ne fallait pas que d’autres clients de la salle aient des problèmes du genre, ça n’était tout simplement pas gérable.

« Toujours ? Tes parents t’ont jamais rien dit ? »

Je me rappelais encore de la façon dont les miens me surveillaient, lorsque nous étions encore à Muroran. Ma mère m’avait toujours considéré comme la peste personnifiée, et je n’avais malheureusement jamais eu l’occasion de lui prouver le contraire. Elle ne m’aimait pas, ne me voyait que comme l’enfant qui avait osé déformé son ventre durant des mois et, sans l’intervention de mon père, elle n’aurait certainement pas été aussi clémente envers moi qu’elle l’avait été. Les familles étaient bien différentes les unes des autres.

« Tu connais ? »

Je passais son temps à mélanger du ramune et de la boisson énergisante, convaincu que personne d’autre ne faisait ça et ne pouvait comprendre mon addiction, mais elle connaissait ? Peut-être pourrais-je lui faire changer d’avis ? Mon sourire s’étira à cette pensée et je contins un rire.

« C’est pas forcément bon, mais j’adore ça. Un peu trop, sûrement. » Et de sourire avant de repasser à une conversation sérieuse, traitant des études et du métier de nos parents, ou plutôt de leurs revenus. Photographe, couturière… Mes parents avaient des jobs bien différents de ceux-là. Coach sportif, ça n’était pas forcément prestigieux, les culturistes étaient souvent vus comme des personnes sans cervelles et peu instruites… Un cliché que j’aurais souhaité démentir, mais je n’étais malheureusement pas diplômé. Je pris un peu de glace avant de boire une gorgée à mon tour. « Désolé, j’ai mal interprété… » Un rictus déforma mes lèvres. Je l’avais peut-être vexée ? Sa remarque suivante me fit penser le contraire, notamment son attitude, et je ne pus que laisser un sourire étirer mes lèvres. « Ah bon ? Et qu’est-ce que c’est ? »



——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« animals » baby i'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive, just like animals. baby you think that you can hide, i can smell your scent from miles, just like animals.omega

▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4649-hinamori-otaku-jdoismefaireunevie#309399

Carte d'identité :
† 30.03.1996 † Japonaise † Shinkamigotō † 1m64 † 47 kg † groupe sanguin A

Activité de fainéant :

Mangaka à ses heures perdues elle travaille dans un coffee shop et s'inspire de sa vie et de fait réel pour ses mangas. Actuellement elle s'inspire de son voisin, Tomoya pour son manga.

Statut marital :
Dans ses rêves, parfois, elle s'imagine avec ses modèles de mangas. Mais elle imagine juste.

Mes trucs à moi :
† mon nom & prénom ne mettent pas 100 ans à être dit
† Groupe sanguin O-
† Accent de mon île perdue jme fiche qu'on se foute de moi
† Otaku for ever
† Mon voisin semble pas mal musclé
† j'ai envie de m'acheter une tortue




Mer 21 Sep - 16:26
Tenue « Oui, c’est compris dans l’abonnement. Mais ne va pas en profiter pour te faire mal ! » Je rigolais doucement en secouant la tête de droite à gauche. Je n’étais pas si folle que ça quand même. « Ne t’inquiète pas. Je tiens à ma santé. Je n’ai personne pour me soigner après chez moi. » Je fis une faible petite moue sur le coup, avant de lui faire un clin d’œil. « Quoi que, tu vis à côté de chez moi. Tu pourras prendre soin de moi tiens. En guise d’excuse. » Je le taquinais bien évidemment, mais de lui lancer cette vannes me donnait vraiment des idées pour le coup. Mais je devrais me freiner tout de même, parce que ce n’était pas forcément bon… « Toujours ? Tes parents t’ont jamais rien dit ? » Ma langue buta mes lèvres alors que je posais mon coude sur la table pour me tenir la tête. « Oui. La seule condition, c’était d’attendre dix-huit ans pour partir de l’île. Mes parents ont toujours été très gentils avec moi. Peut-être parce que je suis fille unique ? En tout cas ils ont vraiment été sympas avec moi. » Ils savaient que j’aimais dessiner, que l’école n’était pas faite pour moi. Certes j’ai fini l’école au bac, mais je n’avais jamais eu de notes faramineuses. Le dessin rattrapait tout. Parce qu’on était une famille avec le goût de l’art. Photographe et couturière, je ne pouvais pas être intellectuel. Enfin, dans la logique des choses, à mes yeux c’était ainsi. « Tu connais ? » « Pas vraiment. Je connais que de nom, j’ai goûté un peu une fois, mais sans plus. Je ne suis pas très boissons énergétique tout ça… » Je fronçais les sourcils en penchant la tête sur le côté. « Je carbure au café. Ce n’est pas forcément mieux… » C’était aussi un excitant qui pouvait faire du mal au cœur et autre. « C’est pas forcément bon, mais j’adore ça. Un peu trop, sûrement. » Un petit rire s’échappa d’entre mes lèvres. Il était drôle quand même. « Tu es contradictoire là. Ce n’est pas forcément bon mais tu aimes ça ? Mais pourquoi le boire si tu n’aimes pas trop ? » J’étais tout de même curieuse. Je posais ma main sur ma bouche pour cacher mon sourire mignon et taquin. « Désolé, j’ai mal interprété… » Je secouais la tête. « Ne t’inquiète pas, ça arrive. » Je n’allais pas me vexer pour si peu. Ce n’était pas du tout mon genre. Mangeant la glace, je le regardais un instant, avant de m’approcher pour lui susurrer un secret. Oui, je menais une vie double après tout. Il avait l’air intéressé par ça, puisqu’il se redressa. « Ah bon ? Et qu’est-ce que c’est ? » Je souris doucement avant de m’avancer un peu plus me penchant sur la table. Lui faisant signe de s’approcher, je pris sa main pour le tirer vers moi afin d’avoir son visage près du mien. « Je suis mangaka. » Susurrai-je doucement avant de me reculer pour le regarder droit dans les yeux. « Tu lis beaucoup de manga ? »

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4746-suzuki-tomoya-cellphon http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4645-suzuki-tomoya-ft-wang-jackson http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4643-tomoya-untitled

Carte d'identité :
muroran, hokkaido ; 22 ans ; japonais ; 01.04.1994 ; parents divorcés; 1m74 ; 63kg ; droitier

Activité de fainéant :
livreur de pizza ; coach sportif le reste du temps ; glandeur ; stalker ; hackeur ;but who cares?

Statut marital :
célibataire. Et ça vaut peut-être mieux...

Mes trucs à moi :
a horreur des portes ouvertes ; mochi à la fraise svp give this man coffee ; ne mords pas, normalement ; regrette son chien Mana; il a une très légère cicatrice sur la hanche mais l'explication est stupide il voulait une petite soeur ; il est doué en informatique ; on vous déconseille quand même de lui prêter votre ordi ; need okonomiyakis ; tu prends du ramune, de la boisson énergétique, t'as du blune, c'est dégueulasse, mais il aime bien ; orange? no way ; éloignez ce chat, please ; respecte ses engagements; come courir la nuit; &so on...



Sam 24 Sep - 20:16
Plus le temps passait, plus je réalisais que Hinamori avait une situation étrange. Ses parents ne vivaient-ils pas avec elle ? Elle était pourtant jeune. Je vivais moi-même encore en compagnie de mes parents, alors ça me semblait difficile à imaginer. Je devrais me renseigner sur le sujet. Pour l’heure, c’est en silence que j’écoutais ce qu’avançait ma chère voisine, un léger sourire étirant mes lèvres quand j’entendis ce qu’elle ajoutait. « Je viendrai vérifier que tu vis encore, si tu as peur de tomber morte à cause du sport. »

C’était bien l’une des choses qu’il ne fallait pas me répéter deux fois. J’aurais pu aller sonner à sa porte afin de vérifier qu’elle répondait bien, quitte à être regardé de travers par mes voisins. Je m’inquiétais trop vite lorsqu’on ne me donnait pas de nouvelles et je détestais que l’on perturbe mes habitudes, alors ça n’avait rien d’étonnant.

« Dix-huit ans ? » Je tiquai un peu. « Tu pouvais vivre seule à dix-huit ans ? » C’était impressionnant. Je ne m’en sentais moi-même pas capable, comme le simple fait de frapper à ma porte me donnait l’impression que le pire allait arriver. On ne comprenait généralement pas cette réaction, mais je savais parfaitement que je n’étais pas capable de rester seul trop longtemps avec des personnes à gérer, au risque de me sentir assez mal. Je me faisais des films et j’anticipais des choses qui n’allaient sûrement jamais arriver.

« Ah bon ? » Je réfléchis un instant. « Ça me semble difficile, c’est vrai avec du ramune et la boisson bleue que t’as sûrement vu dans les distributeurs, à la salle. » Le Blune, c’était ma vie. Sa question me prit de court et je réfléchis à ce que je venais de dire. Je m’étais encore mal exprimé. « Bon pour la santé, je veux dire… » Ma communication était à revoir. Déjà, je peinais à la regarder dans les yeux.

C’était une hantise depuis ma plus tendre enfance. J’avais beaucoup de mal à parler en public, les exposés que l’on demandait à l’école étaient une véritable horreur et, lorsqu’il était question de participer à des événements publics, comme les portes ouvertes du lycée ou un spectacle, je perdais mes moyens. Lorsque j’étais avec Nina, les choses se passaient encore relativement bien, mais tout avait empiré après notre rupture. Je ne parvenais plus à contrôler mes propres émotions et, qu’on le croie ou non, c’était douloureux.

« Mangaka? » Répétai-je en l'entendant, assez perplexe. « Tu veux dire... Que tu dessines à longueur de journée? » Ce n'était pas fatiguant? Je n'aurais jamais pu faire ça. Ce n'était clairement pas le genre de choses qui m'intéressait habituellement. Enfin, j'en lisais, mais je n'étais pas doué pour dessiner. « Pas énormément, mais j'aime bien de temps en temps. Tu dessines quoi comme manga? »


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« animals » baby i'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive, just like animals. baby you think that you can hide, i can smell your scent from miles, just like animals.omega

▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4649-hinamori-otaku-jdoismefaireunevie#309399

Carte d'identité :
† 30.03.1996 † Japonaise † Shinkamigotō † 1m64 † 47 kg † groupe sanguin A

Activité de fainéant :

Mangaka à ses heures perdues elle travaille dans un coffee shop et s'inspire de sa vie et de fait réel pour ses mangas. Actuellement elle s'inspire de son voisin, Tomoya pour son manga.

Statut marital :
Dans ses rêves, parfois, elle s'imagine avec ses modèles de mangas. Mais elle imagine juste.

Mes trucs à moi :
† mon nom & prénom ne mettent pas 100 ans à être dit
† Groupe sanguin O-
† Accent de mon île perdue jme fiche qu'on se foute de moi
† Otaku for ever
† Mon voisin semble pas mal musclé
† j'ai envie de m'acheter une tortue




Lun 3 Oct - 11:40
Tenue « Je viendrai vérifier que tu vis encore, si tu as peur de tomber morte à cause du sport. » Cool. Quelqu’un qui viendra chez moi, enfin. A part mon éditeur, concrètement… Y’a personne qui vient chez moi. Bon, j’aime ma tranquillité aussi… Je ne m’en plains pas. Je dessine beaucoup, je réfléchis beaucoup aussi, et je fais le ménage aussi, beaucoup trop aussi. Ce toc d’ailleurs me valait des railleries de mon éditeur. Soit disant que je perdais trop de temps à faire le ménage. Mais ce n’est pas ma faute. Quand je cherche je fais le ménage. Quand je stress, je fais le ménage. Quand je suis malade ? Je fais le ménage ! Comme si je ne vivais que pour le ménage. Bon ça craint. Mais je suis comme ça. « Passe quand tu veux. » De toute façon, ce n’était pas bien loin. Juste la rue à traverser et monter dans l’ascenseur. Ce n’était pas l’effort du siècle en soit. Discutant un peu de moi, surtout de moi en fait, il fut surpris de par mon âge et tout. Comme si ça paraissait anormal. Je ne voyais pas en quoi en fait. « Dix-huit ans ? Tu pouvais vivre seule à dix-huit ans ? » J’hochais la tête. « Oui, j’ai eu mon bac et tout. Je pouvais être totalement indépendante. » Pleins de jeune vivaient seul avant les dix-huit ans même. Surtout ceux vivant à la campagne et voulant aller dans un lycée avec spécialisation. Tout dépendait aussi du revenu des parents. Car la vie en ville était bien plus chère qu’en campagne. Et pas qu’un peu. « Ah bon ? Ça me semble difficile, c’est vrai avec du ramune et la boisson bleue que t’as sûrement vu dans les distributeurs, à la salle. » Franchement je ne faisais pas trop attention aux distributeur de boisson. Par contre, si c’était un distributeur de café, là oui, j’y faisais bel et bien attention. Chacun ses priorités. Moi c’était le café, lui les boissons énergisante. C’était un point que je pourrais mettre dans le manga. Mais je ne le mettrais pas. Je ne voulais pas promouvoir ce genre de boisson… C’était mauvais pour la santé. « Bon pour la santé, je veux dire… » Mes sourcils se fronçaient doucement avant que je ne souris. Il était bizarre, mais mignon. Continuant de parler, tranquillement, je me sentais d’humeur pour lui révéler une chose. A savoir mon vrai métier. Je me rapprochais donc de lui pour lui souffler que j’étais mangaka. « Mangaka? » J’hochais la tête en souriant doucement. « Tu veux dire... Que tu dessines à longueur de journée? » A longueur de journée ? Hum…. « Pas vraiment. Vu que je bosse aussi ici. M’enfin, avant que tu n’arrives je dessinais… » Donc on pouvait clairement dire que oui, je dessinais peut-être à longueur de temps. « Pas énormément, mais j'aime bien de temps en temps. Tu dessines quoi comme manga ? » Fallait donc que je l’initie aux mangas. « Hum, du shojo. Du yaoi aussi. Je suis en train de tenter du shojo mature. Et j’ai bien envie plus tard de tenter du seinen… » Est-ce qu’il savait les termes ou pas ? J’espérais… « Mais personne ne sait que c’est moi.. J’utilise un pseudo. Différent pour chaque catégorie. » moins de prise de tête aussi comme ça. « Si tu veux je t’apporterai une de mes histoires. J’ai un shojo assez court, qui ne fait que quatre livres. » Je proposais celui-là vu qu’il semblait ne pas trop lire de manga. « Ou passe les prendre chez moi ? »

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4746-suzuki-tomoya-cellphon http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4645-suzuki-tomoya-ft-wang-jackson http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4643-tomoya-untitled

Carte d'identité :
muroran, hokkaido ; 22 ans ; japonais ; 01.04.1994 ; parents divorcés; 1m74 ; 63kg ; droitier

Activité de fainéant :
livreur de pizza ; coach sportif le reste du temps ; glandeur ; stalker ; hackeur ;but who cares?

Statut marital :
célibataire. Et ça vaut peut-être mieux...

Mes trucs à moi :
a horreur des portes ouvertes ; mochi à la fraise svp give this man coffee ; ne mords pas, normalement ; regrette son chien Mana; il a une très légère cicatrice sur la hanche mais l'explication est stupide il voulait une petite soeur ; il est doué en informatique ; on vous déconseille quand même de lui prêter votre ordi ; need okonomiyakis ; tu prends du ramune, de la boisson énergétique, t'as du blune, c'est dégueulasse, mais il aime bien ; orange? no way ; éloignez ce chat, please ; respecte ses engagements; come courir la nuit; &so on...



Dim 23 Oct - 0:54
Passe quand tu veux. Je gardai ces mots en esprit quelques secondes, les laissant faire écho avant de me reconcentrer sur la situation. Mon père me reprochait si souvent d’être trop envahissant dans la vie des autres, il voulait que j’aille voir un psychologue pour apprendre à surmonter ce problème. Ce n’était pas un problème. J’étais simplement intéressé par beaucoup de choses, des choses qui ne me regardaient pas forcément et auraient pu m’attirer des ennuis, puisqu’elles impliquaient de s’immiscer dans la vie des autres sans leur autorisation. À peine Hinamori avait-elle proposé que je passe la voir que je réfléchissais déjà à un moment où j’aurais pu le faire. Heureusement, je fus interrompu par de nouvelles révélations à son sujet.

« Oh… » Pas très expressif, mais révélateur de ce que je pensais. « Et c’était pas trop difficile de te retrouver toute seule ? »

J’avais toujours eu mon père pour me soutenir, surtout lorsque ma mère restait plusieurs jours sans m’adresser la parole, alors je n’avais pas facile à imaginer une situation où je me serais retrouver seul. Le seul sentiment que l’idée m’évoquait était un malaise constant, l’impression d’être sans cesse sur la défensive. Rien de bien agréable en soi. Je ne me sentais pas en sécurité lorsque je devais affronter les autres. Moins que mes proches, en tout cas.

Me plongeant dans un silence pensif, je laissai la cuillère s’enfoncer dans la glace pour en arracher une part généreuse, la portant à mes lèvres. Je n’en sentais pas bien le goût, mais la fraîcheur était plus qu’agréable et suffisait amplement à faire oublier la teneur calorique du dessert en lui-même. J’avais mieux à faire que me préoccuper de tout ça, pour l’instant : quelqu’un discutait avec moi. Une personne qui ne me donnait pas l’impression de me prendre pour le dernier des idiots. Une personne qui ne semblait pas prête à me sauter à la gorge pour me faire du mal. C’était plutôt agréable. Alors, tout en dégustant cette nouvelle cuillerée de crème, je souriais paisiblement.

« Hm… Mais alors… » Mais du coup, elle dessinait vraiment tout le temps ? Je me décidai à répondre à sa question plutôt que poser la mienne, un sourire discret aux lèvres. Devais-je lui dire, désormais, que je ne m’intéressais pas forcément aux différents genres ? « Oh, je vois… » Elle allait peut-être me détester. Me prendre pour un idiot, un inculte ? Cela me gênait profondément, mais je ne pouvais rien faire d’autre. « Sincèrement, je ne m’y connais pas et… » Ce n’était pas correct de refuser, j’en avais pleinement conscience. Mon sourire s’étira légèrement. « Si tu veux, je passerai les chercher. Mais tu n’es pas obligée, tu sais… »

L’idée de forcer les autres à faire ce qu’ils ne souhaitaient pas m’était tout simplement insupportable, j’avais ce sentiment constant de m’imposer, et lorsque je faisais des efforts pour que ça ne soit pas le cas, c’était encore pire. Pourtant, je ne me sentais pas particulièrement insistant. Une fois encore, mon père et moi n’étions pas du même avis sur la question…. Malheureusement.

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« animals » baby i'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive, just like animals. baby you think that you can hide, i can smell your scent from miles, just like animals.omega

▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4649-hinamori-otaku-jdoismefaireunevie#309399

Carte d'identité :
† 30.03.1996 † Japonaise † Shinkamigotō † 1m64 † 47 kg † groupe sanguin A

Activité de fainéant :

Mangaka à ses heures perdues elle travaille dans un coffee shop et s'inspire de sa vie et de fait réel pour ses mangas. Actuellement elle s'inspire de son voisin, Tomoya pour son manga.

Statut marital :
Dans ses rêves, parfois, elle s'imagine avec ses modèles de mangas. Mais elle imagine juste.

Mes trucs à moi :
† mon nom & prénom ne mettent pas 100 ans à être dit
† Groupe sanguin O-
† Accent de mon île perdue jme fiche qu'on se foute de moi
† Otaku for ever
† Mon voisin semble pas mal musclé
† j'ai envie de m'acheter une tortue




Dim 30 Oct - 21:55
Tenue « Et c’était pas trop difficile de te retrouver toute seule ? » Question que l’on me posait souvent. Pourquoi cela serait-il difficile ? Ca allait. Je trouvais qu’il y avait bien pire que de se retrouver seule. Enfin, je n’avais pas trop le temps pour me poser la question. Pourquoi ? Car j’étais occupée à dessiner, ou à faire le ménage. Ou alors à bosser au café. En fait, je n’avais pas réellement de vie, pour me poser de telles questions. Un sourire se logea sur mon visage, alors que je secouais doucement la tête de façon négative. « Non ça va. Mes parents m’appellent souvent. Ils m’envoient aussi beaucoup de colis et tout. » Bon les colis ne faisaient pas tout non plus… Mais bon…Pour moi ça allait. Ne pas y penser y jouer surement oui. Suite à ça, je lui avouais mon secret. Pourquoi ? Je n’en savais trop rien. J’avais envie de le lui dire, je lui faisais confiance, et puis qu’est-ce que ça faisait qu’il le sache ? Je n’avais rien à cacher dans le fond. Ce n’était pas un secret d’état, personne n’allait en mourir si je le lui disais. Je crois. « Sincèrement, je ne m’y connais pas et… » Je le regardais en clignant des yeux. Pas grave, je pouvais le cultiver. J’étais bonne pour ça. Ce n’était pas un souci. Mais j’allais passer pour une folle, je crois… « Si tu veux, je passerai les chercher. Mais tu n’es pas obligée, tu sais… » Je secouais la tête de façon négative. « T’inquiète pas. Je suis sûre que ça te plaira. Et puis même si ça ne te plait pas, ce n’est pas grave. Il en faut pour tous les goûts n’est-ce pas ? » Je posais un coude sur la table en le regardant longuement. « Si tu veux, on peut y aller maintenant. Fin, il me reste encore trente minutes de service à faire… Mais si tu veux bien attendre un peu, on peut rentrer ensemble et tu passes chez moi par la même occasion ? » C’était une proposition comme une autre, mais s’il était d’accord, ça m’allait. Comme ça, ça serait fait. « Enfin, peut-être que tu as des choses à faire ? Attendre trente minutes, je t’en demande surement trop… Pardon, je ne veux rien t’imposer… Surtout si toi tu dois bosser. » Manquerait plus que ça, que je l’oblige et qu’il se fasse engueuler par son père car il a eu du retard ou que sais-je.

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4746-suzuki-tomoya-cellphon http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4645-suzuki-tomoya-ft-wang-jackson http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4643-tomoya-untitled

Carte d'identité :
muroran, hokkaido ; 22 ans ; japonais ; 01.04.1994 ; parents divorcés; 1m74 ; 63kg ; droitier

Activité de fainéant :
livreur de pizza ; coach sportif le reste du temps ; glandeur ; stalker ; hackeur ;but who cares?

Statut marital :
célibataire. Et ça vaut peut-être mieux...

Mes trucs à moi :
a horreur des portes ouvertes ; mochi à la fraise svp give this man coffee ; ne mords pas, normalement ; regrette son chien Mana; il a une très légère cicatrice sur la hanche mais l'explication est stupide il voulait une petite soeur ; il est doué en informatique ; on vous déconseille quand même de lui prêter votre ordi ; need okonomiyakis ; tu prends du ramune, de la boisson énergétique, t'as du blune, c'est dégueulasse, mais il aime bien ; orange? no way ; éloignez ce chat, please ; respecte ses engagements; come courir la nuit; &so on...



Mer 9 Nov - 21:16
Des questions, j’en avais plein à l’esprit. Tant et tant qu’on aurait difficilement pu me les faire oublier. J’aimais savoir, j’en éprouvais le besoin, même si cela m’amenait parfois à regretter d’avoir essayé d’en apprendre un peu plus. Dans le cas de cette fille, je doutais que cela change quelque chose ; elle n’avait l’air ni malfaisante, ni trop bizarre, si j’oubliais qu’elle posait parfois des questions assez particulières. Rien de bien méchant, somme toute. Un sourire me vint après la question que je venais de poser, puis je hochai la tête en recevant la réponse : des colis ? Ils envoyaient des colis à leur enfant ? C’était… particulier.

Il m’arrivait de me demander si, dans d’autres circonstances, ma mère aurait pris la peine de m’envoyer quelques objets par colis postal, mais je réalisais assez rapidement que ça n’aurait pas été le cas. Elle avait depuis le début tiré un trait sur mon existence, décidé de la rendre aussi misérable qu’elle le pouvait et, rien que pour cette raison, elle n’aurait même pas mérité que je la nomme maman. Pourtant, au fond de moi, je ne pouvais m’empêcher d’espérer, encore et toujours, qu’elle accepterait un beau jour de me considérer comme son fils, de m’aimer et de me prouver que, non, je n’étais pas une erreur.

J’avais grandi en me berçant d’espoir, je continuais une fois adulte. C’était l’ordre logique des choses.

« C’est vrai. » Riant un peu, je me mis à espérer qu’elle n’avait pas tort et que j’allais trouver mon bonheur. La contrarier n’entrait pas dans mes plans. « Ah bon ? »

Je laissai s’écouler le temps de la réflexion, puis un sourire se forma sur mes lèvres. Aller maintenant ? Chez elle ? N’allez pas penser que j’avais des idées derrière la tête : j’étais juste… étonné ? Étonné qu’une fille que je ne connaissais pas plus que ça ait soudainement envie de m’emmener chez elle pour récupérer quelques bandes dessinées.

« Si tu veux, on peut faire ça. Je travaille pas ce soir alors y a pas de problème. »

Glissant une main dans mes cheveux pour les ébouriffer, je poussai un léger soupir en reposant ma cuillère, comme mon estomac ne semblait déjà plus vouloir accepter la glace que je lui proposais. Trop de sucre, encore, aurait dit mon père. Ce n’était pas le sucre, mais mon estomac assez petit. Ses théories étaient toujours tirées par les cheveux.

« Je resterai là pour te regarder travailler. »

De cette façon, j’en apprendrais peut-être davantage à son sujet ? Je retrouvai mon sourire innocent, frottant doucement mon ventre, comme si ça allait m’aider à faire descendre la nourriture.

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« animals » baby i'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive, just like animals. baby you think that you can hide, i can smell your scent from miles, just like animals.omega

▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4649-hinamori-otaku-jdoismefaireunevie#309399

Carte d'identité :
† 30.03.1996 † Japonaise † Shinkamigotō † 1m64 † 47 kg † groupe sanguin A

Activité de fainéant :

Mangaka à ses heures perdues elle travaille dans un coffee shop et s'inspire de sa vie et de fait réel pour ses mangas. Actuellement elle s'inspire de son voisin, Tomoya pour son manga.

Statut marital :
Dans ses rêves, parfois, elle s'imagine avec ses modèles de mangas. Mais elle imagine juste.

Mes trucs à moi :
† mon nom & prénom ne mettent pas 100 ans à être dit
† Groupe sanguin O-
† Accent de mon île perdue jme fiche qu'on se foute de moi
† Otaku for ever
† Mon voisin semble pas mal musclé
† j'ai envie de m'acheter une tortue




Mer 16 Nov - 15:13
Tenue Proposer à un garçon d’aller chez moi, ce n’était peut-être pas la meilleure des choses, mais je ne voyais pas l’inconvénient. Ce n’est pas comme s’il allait me sauter dessus non ? Il n’avait pas l’air d’être ce genre de personne. Au pire, je savais me défendre, je crois ? Je ne sais pas. Enfin. On verra. Au pire, j’ai une bombe au poivre dans le sac. Mais ça serait bête qu’il m’attaque, lui, que j’ai pris pour modèle dans mon manga… Je ne pourrais plus avancer le manga après. Comment faire ? Alors valait mieux pas qu’il m’attaque. Oui, j’ai des priorités dans la vie. Elles sont un peu décalées à ce qu’elles devraient être. « Si tu veux, on peut faire ça. Je ne travaille pas ce soir alors y a pas de problème. » Il ne travaillait pas ? Super. Il était d’accord en plus. J’étais contente. Parce que bon, s’il avait refusé, je me serais senti tout de même un peu bête. Se prendre un vent c’était jamais cool non plus. « Cool ! Contente que tu aies accepté. » Je n’allais pas cacher ma joie non plus. J’étais contente. « Je resterai là pour te regarder travailler. » Surprise par sa phrase, le fait qu’il allait me regarder travailler, et non m’attendre simplement, me fit doucement rougir. Raclant ma gorge, je me levais d’un coup avant de sourire gênée. « Super. Je me dépêche malgré tout. » Je l’abandonnais là, un peu mal à l’aise. Mains sur les joues, je m’éloignais de lui, avant de me ventiler. N’importe quoi Hinamori. C’est quoi cette réaction ? Du grand n’importe quoi. Je me dépêchais de reprendre le travail et de ne pas lésiner. Les trente minutes passèrent bien vite d’ailleurs. Rendant mon tablier, je me dirigeais vers Tomoya avant de sourire doucement. « Voilà, j’ai fini, on peut y aller. » dis-je alors en attendant qu’il me suive. Quittant le café, j’inspirais l’air frais avant de soupirer. « On rentre comment ? Je suis venue à pied. »

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4746-suzuki-tomoya-cellphon http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4645-suzuki-tomoya-ft-wang-jackson http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4643-tomoya-untitled

Carte d'identité :
muroran, hokkaido ; 22 ans ; japonais ; 01.04.1994 ; parents divorcés; 1m74 ; 63kg ; droitier

Activité de fainéant :
livreur de pizza ; coach sportif le reste du temps ; glandeur ; stalker ; hackeur ;but who cares?

Statut marital :
célibataire. Et ça vaut peut-être mieux...

Mes trucs à moi :
a horreur des portes ouvertes ; mochi à la fraise svp give this man coffee ; ne mords pas, normalement ; regrette son chien Mana; il a une très légère cicatrice sur la hanche mais l'explication est stupide il voulait une petite soeur ; il est doué en informatique ; on vous déconseille quand même de lui prêter votre ordi ; need okonomiyakis ; tu prends du ramune, de la boisson énergétique, t'as du blune, c'est dégueulasse, mais il aime bien ; orange? no way ; éloignez ce chat, please ; respecte ses engagements; come courir la nuit; &so on...



Dim 20 Nov - 23:03
Pour une fois, j’avais obtenu un congé de la part du restaurant et mon père m’avait assuré qu’il pouvait parfaitement se débrouiller avec les autres coachs de la salle. Pas que j’étais particulièrement accro à mon travail au centre sportif, mais un peu quand même. Je m’en passais difficilement, même si j’y étais contraint. J’étais comme dépendant de cette sensation de bien-être que me donnait l’effort physique. Je souris de nouveaux, décidant de l’attendre, puisqu’elle le proposait. Ce n’était pas un problème, comme je n’avais rien de prévu pour la soirée et que je n’avais pas énormément d’amis. Sans un mot de plus, je la laissai retourner à sa tâche, terminant tranquillement mon verre et la glace qu’elle avait abandonnée là, pianotant distraitement sur mon téléphone afin de m’informer des nouvelles les plus récentes. Et inquiétantes. Je n’aurais jamais dû. Un soupir m’échappa et je rangeai l’appareil, croisant les mains sur la table en suivant du regard Hinamori qui travaillait au loin.

Quand elle revint vers moi, de longues minutes plus tard, je lui adressai un large sourire, assez heureux qu’elle n’ait pas changé d’avis. Je me redressai, replaçant ma veste sur mes épaules en hochant vivement la tête. « Allons-y.  » Nous n’avions plus rien à faire ici. Une fois dehors, les mains dans les poches, je haussai un peu les épaules. « Je suis venu en moto. » Je paniquais à l’idée de faire grimper quelqu’un à l’arrière de mon véhicule, sachant que les risques étaient grands et qu’il m’avait déjà fallu longtemps pour me décider à passer ce permis, mais je ne pouvais pas non plus lui dire de rentrer à pied ou en bus alors que je devais moi-même rentrer autrement. « T’as déjà essayé ? » Un sourire me vint, j’essayais d’être rassurant. Peut-être en avait-elle peur ? Peut-être me projetais-je un peu trop.


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« animals » baby i'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive, just like animals. baby you think that you can hide, i can smell your scent from miles, just like animals.omega

Contenu sponsorisé


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
 

you're my inspiration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EITA ✩ ACADEMY :: Tokyo City :: Odaiba-