------ AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ------
Bienvenue à Tokyo, la capitale du Japon, ou plus de 13 474 454 habitants se croisent ici chaque jours, et chaque nuit. Le rythme Tokyoïte est parfois stressant, pressant, et pourtant, chaque année, de plus en plus d'étrangers rêvent de passer par la capitale Nipponne, pour parfaire leurs expérience, ou vivre l'expérience la plus folle de leur vie. Il faut dire que le Japon est un pays extraordinaire, tant par sa culture, son éducation, ses traditions et le bien être qui y règne. Les Japonais sont accueillants, souriants, bons vivants, tant de qualités qui font de l'archipel, la destination rêvée. Certes, vous allez vous envoler pour l'autre bout du monde, mais quelle folle aventure vous attend...

Il y a les Tokyoïtes, les travailleurs actifs, du grand PDG au vendeur de tomates sur le marché, en passant par le Cast-Member du Tokyo Disneyland. Les étudiants de Todaï University, le campus Tokyoïte, le plus réputé du pays, mais aussi les jeunes lycéens, les yeux remplis de rêves, d'espoirs et d'ambitions. Et puis il y a Eita Academy. Le phénomène de ces quatre-vingt dernières années. L'école des arts de la scène de Tokyo, qui a fait au fil des décennies, sa renommée, aujourd'hui mondiale. Eita forme les jeunes venus des quatre coins du globe, aux durs métiers de la scène, et depuis 2014, elle les produit officiellement, sous son propre label, Eita Entertainment. Une maison de production qui rafle tout en moins d'un an, avec son groupe pop le plus en vue du moment : B.A.G - Best Asian Generation. Partout ou ils mettent les pieds, ils provoquent l'hystérie, ne faisant que gonfler la popularité de l'école.

Ho tout serait bien trop beau s'il n'y avait pas une ombre à l'histoire. Celle ci se nomme Krystal. Une Gossip-Girl de talent, qui s'il fut un temps, ne s'attaquait qu'aux couloirs d'Eita, elle a aujourd'hui élargit son champs d'attaque à tout Tokyo. Son blog, dans le quel elle publie toutes sortes de rumeurs et secrets les plus intimes, est le plus visité de la toile nipponne. Krystal fait trembler la capitale, et prouve que chacun ici, de la plus grande idole à l'éboueur du quartier oublié, peu devenir un vrai phénomène de foire. C'est elle qui dirige, c'est elle qui décide qui ira haut, et qui retombera bien bas. Un conseil chers amis Tokyoïtes, surveillez vos arrières, Krystal est partout...
>>> The Dream Team
>>> Nos copains
>>> On les attend
Shia, Ryota et Liang sont là pour vous aider, n'hésitez pas à les contacter en cas de problème, ils ne mordent pas. Ils sont aidés par Rin, Erena et Heaven, la modo-team. ♥
>>> FÉLICITATION
>>> Navigation
>>> flash news
Félicitation à Arisa, Odeline, Shia, Rin, Yoko, Ryo, Mika, Yue, Shige, Ryan, Minami, et Risa, pour leur grand cumul de points cette année! Les compteurs sont remis à zéro.
19.02.2016. Attention les inscriptions à Eita en section Danse sont fermées, afin de remplir les cursus Comédie, Mannequinat et Musique. Evitez la section Chant, déjà bien encombrée aussi ;). Les inscriptions aux personnages Coréens, Chinois, Thaïlandais et/ou double nationalités similaires sont aussi fermées, pour cause de petite invasion temporaire. Merci de favoriser les personnages Japonais. Vous pouvez bien évidemment créer un personnage Japonais avec un avatar Coréen, Chinois ou autre asiatique bien évidemment. Plus d'informations sur ce sujet

18.02.2016. Grosse maj' du mois! Nouveau design, installation des fiches partenaires, ouverture du réseau Instagram pour vos personnages, et mise en place des tags pour tagguer les membres dans un sujet. Une boîte à idées a été ouverte pour vous, afin d'y donner vos suggestions, et le système des points a été remanié, et remis à zéro.

01.12.2015. La seconde génération des Best Asian Generation est enfin dévoilée! Découvrez la sur leur site officiel. L'équipe d'Eita Ent. remercie tous ceux qui ont voté lors de l'émission du casting!

29.09.2015. Les B.A.G créent la surprise en sortant un single, alors qu'on les croyait en hiatus, réduit à deux membres! Visiblement, rien n'arrête Rin et Shia, qui présentent aujourd'hui My Resistance, un clip vidéo qui fera la promotion de leur casting, en recherche d'une seconde génération. Des images exclusives de leur tournée d'été, des fans, et des backdancers, sont à l'honneur de ce clip, aussi dédié à Murakami, qui a quitté le groupe il y a une semaine. Pensez à en discuter sur le forum des fans!

20.09.2015. Murakami Shinsuke, membre des B.A.G, vient d'annoncer son retrait du groupe! Mais que les fans se rassurent, l'aventure continue, et l'Eita Ent. a dors et déjà lancé un grand casting national, afin de former la seconde génération du groupe, pour combler le vide laissé par Shinsuke. Et si tu tentais ta chance ?! Accéder au casting.

26.10.13. Rôle play ouvert à tous, que vous soyez plutôt petits rps (300/500 mots), si vous manquez de temps ou que vous débutez, ou bien plutôt roman rp (+1000 mots) pour les grands passionnés d'écriture, tout le monde est admis! Le plus important est de s'amuser.

26.10.13. Forum lancé depuis le 26.10.2013, optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Bannissez tout autre navigateur pour une bonne optimisation des codages!.
Forum optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Merci de bannir tout autre navigateur pour une meilleure optimisation des codages.
Forum city réel + niveau de rp ouvert à tous + avatars réels asiatiques, occidentaux...
©2013-2016 toute reproduction même partielle est strictement interdite.

 

 Don't you worry, don't you worry child ft. Naomi ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3909-serizawa-naoki-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3900-serizawa-naoki-ft-kim-myungsoo http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3910-serizawa-naoki-mails-box http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3893-serizawa-naoki-back-from-the-future

Carte d'identité :
C'est au Japon, à Narita que le Naoki a vu le jour en l'an de grâce 1994, un 17 juin. Une rapide soustraction nous apprend donc qu'il a 22 ans, avec un peu de déduction on lui ajoute la nationalité japonaise.


Activité de fainéant :
Etudiant à Eita, en cursus chant, bien qu'il soit destiné au monde de l'aviation et aux cartes gold, il préfère laisser R.Kelly voler à sa place


Statut marital :
Engaged to King Michan, the owner of his heart ♥️



Suitcases dumped between Korea and Mexikô ♥️

Mes trucs à moi :


Héritier secret de Serizawa Airlines, il préfère passer pour un magouilleur, ou tout autre mensonge, qui sort de l'argent comme par magie que pour un membre du F4 Excellent linguiste, il parle couramment japonais, coréen, italien & anglais. Espagnol in progress Beware of the ninja from Barilla Il a vécu 4 ans aux Etats-Unis S'il devait se marier à une femme, ce serait probablement à sa guitare Pour un homme, il choisirait Papi Chukô trop caliente ♥️ Le chien, la maison, les enfants ? Avec son homme, ils ont préféré adopter un rongeur Ils sont un peu cons parce qu'ils auraient dû s'en douter qu'un hamster ne savait pas faire la cuisine Surtout que pour différencier les ingrédients, c'est pas facile Il vit dans un appartement à Odaiba avec le mexicain et le coréen, this is real life Naomikô is love ♥️ Premier de sa classe à l'école, on peut dire qu'il a particulièrement brillé en anglais Inculte des disney Aurait pu refiler le mug du "pire père" du siècle à son père quand tonton Dai aurait pu avoir celui du meilleur oncle Fils caché d'Umberto Probable descendant de Karl Lagerfeld, mais que fait la police ? #stopleleo #ilfautsauverlesoldatnao #unaveuglesuffit




Sam 12 Nov - 12:00


Don’t you worry, don’t you worry child

Naomi ♥
Avec attention, l'enfant avait guetté une réaction sur les traits du visage de son tuteur. Un sourire, un grand, ce serait parfait. Comme celui qu'il avait eu quelques jours plus tôt quand il lui avait offert ce dessin où ils étaient deux pirates sur leur magnifique navire, prêts à écumer les mers à la recherche de nombreux trésors. Ou comme cette fois où, à l'école, il s'était mis avec un groupe de filles à la pause pour qu'elles puissent lui apprendre à faire un bracelet brésilien. Il s'était appliqué, certains garçons s'étaient moqués mais il n'y avait pas prêté attention. En plus, il n'avait même pas pris des fils de couleurs pour les filles. Il avait veillé à prendre celles que préféraient son tuteur avant de le commencer. Et, pendant plusieurs pauses, il s'était mis avec ses petites camarades pour le continuer. Il se souvenait l'avoir montré à Yue pour qu'elle lui donne son avis et il avait sans doute été un peu trop fier quand elle l'avait validé en lui disant que ça ferait sûrement très plaisir à Mikio. Pourtant, il n'avait pas été très gentil quand il avait répondu à sa princesse que malheureusement, il ne pourrait pas lui en faire à elle... parce qu'un cadeau pour son Mimi devait rester unique. Mais il lui offrirait quelque chose d'autre, oui, il l'avait dit et la jeune femme semblait l'avoir compris.

Mais à ce bracelet, il fallait un joli paquet cadeau et il avait dû trouver un moment où Mikio ne risquerait pas de le surprendre pour l'emballer. Le lendemain, il avait offert son cadeau à son tuteur et, aujourd'hui... quand il regardait le bracelet que Mikio portait toujours à son poignet, son coeur ne pouvait pas s'empêcher de battre d'une manière particulière.
Presque comme maintenant, quand il constatait la présence d'un sourire dont il appréciait tout particulièrement être le responsable. Un sourire qui avait fait apparaître le sien tandis qu'il regardait son tuteur avec la même attention.
Savourant le nettoyage comme s'il s'agissait là de caresses, sa main s'était naturellement tendue pour venir serrer le t-shirt du coréen tandis qu'il commentait son cadeau d'un :

« J'ai bravé tout un tas de dangers pour l'avoir ! Même une pieuvre géante ! »

... On pensait que Mikio n'aimait pas quand il mentait....
Bah quoi ? C'était vrai ! Dans son imagination en tout cas, ça avait l'air vrai ! Assez pour que le mot Capitaine ne fasse emprunter à son sourire une fierté qui n'avait fait que se doubler à entendre celle qu'éprouvait son aîné.
ça c'était... non, il n'y avait pas de mot. Rendre fier une personne qu'on aimait fort, vraiment très fort, il n'y avait pas de mots pour définir ce qu'on pouvait ressentir. « ... » tellement que même un enfant bavard n'était pas capable de répondre autrement que par un sourire... et une légère teinte rosée sur ses joues.
Même si c'est vrai, ses sourcils s'étaient légèrement froncés à la suite. Non... il savait ce que voulait dire cette expression là et ce n'était pas acceptable du tout !

« Tu vas encore tricher ! » euh Naoki... Non ! Lui il ne trichait jamais « Soit c'est pareil, soit c'est moi le plus. D'accord ? » ... pas de guerre possible toutefois quand un coréen rangeait un cadeau si ridicule dans son portefeuille. Pas d'autres mots de négociation quand un enfant le regardait faire avec attention et retrouvait un doux sourire pour accepter la proposition d'un « Oui. » Mikio allait le garder comme son bracelet ? Et lui, il comptait vraiment sourire autant ? Il allait finir par se faire mal à la bouche... « Je suis content qu'il te plaise Mimi... » vraiment, mais alors vraiment très content à en juger par son expression et par cette manière que ses bras avaient eu de venir s'entourer autour d'un cou sitôt le bisou reçu. Une étreinte, une longue étreinte, qui avait précédé une bonne trentaine de bisous pour parsemer le visage coréen d'un amour sans limites. Bon ok, il n'avait pas compté, c'était peut être plutôt 40... quelle importance ? Ne le disait-on pas : quand on aime, on ne compte pas ! Et lui, il ne faisait pas que l'aimer son tuteur

« Je suis l'enfant le plus heureux du monde ! »

Affirmation qu'on ne pouvait contester tant il avait semblé la penser au moment où ses mots avaient franchi ses lèvres.
Doucement, ses bras s'étaient désserrés pour permettre à ses mains de se coller contre la nuque de son aîné où ses doigts avaient glissé avec tendresse dans de nombreuses caresses tandis que les yeux de l'enfant n'étaient pas capables de se décoller de ceux de l'adulte. De longues minutes, il avait profité du moment pour distribuer l'affection qu'il avait toujours envie de lui donner sans se mettre aucune limite. ça en avait pris du temps avant qu'il ne cherche à refaire vivre la conversation en exposant des projets pour le soir que Mikio méritait de connaître :

« Dis, j'ai beaucoup réfléchi. » ... oh oh ? Pourquoi se méfier quand les caresses ne s'arrêtaient pas ? « J'ai estimé approximativement le nombre de calories que je viens de dépenser, et celui que je risque de dépenser à la piscine... » qu'est-ce que ce gamin lisait au juste ? « ... et j'ai aussi bien compté, plusieurs fois même, et je suis absolument certain que la dernière pizza remonte à plus d'une semaine ! » OMG, et la mama était d'accord avec ça ? « Et, comme tu le sais, demain je n'ai pas d'école. » demande là ta pizza petit futé ... « Alors voilà, je me suis dis que, du coup, ce serait bien une soirée pizza devant un film et que, si on mange beaucoup, ce serait mieux d'en regarder deux. Parce que j'ai lu que c'était pas bon de se coucher sans avoir déjà bien entamé sa digestion. La plupart des médecins recommandent d'ailleurs de jamais se coucher quand le dernier repas remonte à moins de deux heures ! C'est vrai, demande à Harutoto, il te dira comme moi, tu verras ! » on ne savait pas ce que ce gosse lisait, on ne savait pas s'il jouait trop l'éponge avec l'entourage de son tuteur mais, une chose était certaine, il savait plaider ! « Ah, et j'ai oublié de dire que je suis en pleine croissance aussi ! »

Et alors ? Calories et pas de sommeil ?
Non. Pizza, films, Mimi. Soit paradis. L'opération était simple !
Codage par Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


Be my little spoon and i'll be your bottle ♥️
Ever since I could remember, everything inside of me, just wanted to fit in. If I told you what I was, would you turn your back on me ? I get the feeling just because everything I touch isn't dark enough if this problem lies in me.
code (c) which witch
▬▬▬▬▬▬
KOREAN MAN IN TOKYO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Né à Busan 25 ans 18.12.1990 Sagittaire

75% Coréen 25% Nippon

Dieu des Fashion Terrorist et de la Loose

Activité de fainéant :
Travaille le soir dans les bars où il joue ses compositions pour gagner sa vie #pauvreté #faitesdesétudes #oudescrêpes,c'estbonlescrêpes.
#pasaunutellac'estpasbio

Il est très souvent au Dai Bar, l'ambiance y est sympa et surtout c'est là que travaille le Mexicain de sa vie ♥️



Statut marital :
Ne recherche plus le grand amour, il l'a trouvé chez Old el paso et Panzani ♥️


Nao's Destiny ♥️



Mes trucs à moi :


A vécu 5 ans chez Mamie avant de trouver son foyer Toujours proche d'elle, cette dernière le surnomme "Mitsune" Voue un culte à sa première guitare, bien quelle soit erraflée  Etait le leader d'un groupe dans sa ville natale Continue de jouer ses propres chansons dans les bars  Dépourvu de papilles  Tout de même persuadé qu'il cuisine bien pour le plus grand plaisir de ses colocataires  Contrairement à ce qu'on pourrait croire, il a une excellente vue  A du succès auprès des filles... de 50 à 75 ans  Marié à la lose depuis sa plus tendre enfance  Ca ne l'a pas empêché de se fiancer au plus parfait des Italiens



 Oreilles percées #rebelledelasociété Miss his red hair   Son endurance est misérable  Possède l'incroyable don de ne jamais arriver à l'heure   Leo rules my life  A globalement des goûts.... particulier  Pas grave, il est soutenu  A adopté un chien avec Naoki, préalablement volé chez les concierge  Prévoit d'adopter Kô quand l'adoption pour tous sera légal au Japon  Corps de rêve ! #lesrageuxdirontphotoshop #Jaeisjudginghard





Dim 13 Nov - 15:46



Don't you worry, don't you worry child

See heaven's got a plan for you
Naoki était un rayon de soleil. Voire le soleil lui-même. Toutes les aventures que l’enfant vivait, Mikio avait l’impression de les vivre aussi. A travers ce sourire. Ou ce trèfle, non, ce trésor, qu’il lui avait offert. Toutes ses petites choses, Mikio voulait les graver dans sa mémoire à jamais. Il voulait pouvoir toujours se rappeler avec précision de ses traits si pures qui ornaient le visage de son garçon. C’était tout ce qu’il demandait : que Nao soit heureux à ses côtés. Et même après, quand il serait plus grand… Oui, il deviendrait un homme bien qui aurait le bonheur qu’il mérite.
… Mais il serait toujours à lui, n’est-ce pas ? Quelque part dans son coeur, à côté de cette famille qu’il aurait construite.. il ne l’oublierait jamais son tuteur, pas vrai ?

Un rire franc fit vibrer la gorge de l’adulte tandis qu’il secouait la tête avant de lever les mains en signe de capitulation. « D’accord, d’accord… t’as gagné : tout pareil ! » Oui, il voulait bien être chanceux à deux… Comment ne pas le lui accorder quand Nao prenait cet air si convaincant ? C’était bien le genre d’exigence contre lesquelles l’aîné ne pouvait aller. Et puis… si Nao se considérait chanceux de l’avoir lui… il ne pouvait le rejeter, n’est-ce pas ? Il avait le droit de s’en réjouir, non ? C’était ce qu’il voulait après tout… Prendre soin de lui.. et faire son bonheur… Si Nao s’en trouvait chanceux, c’est qu’il le faisait bien, pas vrai ? Peut-etre au moins autant que Nao…Et ce « pareil » serait alors légitime.
« Oui, il me plait beaucoup. » Mikio était bien incapable de se défaire de son sourire. Ca semblait si simple, presque futile et pourtant… il chérirait autant ce trèfle à 4 feuilles qu’il chérissait déjà ce bracelet dont il ne se séparait plus depuis que son protégé le lui avait offert. Précieusement, il les garderait pour se rappeler à quel point il était chanceux d’avoir un gosse aussi formidable que Naoki.

Réceptionnant avec un peu trop de plaisir l’enfant dans ses bras, il ne mit pas longtemps avant de céder et le serrer un peu plus contre lui. Chaque baiser était accueilli par un nouveau sourire, chaque fois plus large que le précédent. Quant à la quantité, il ne s’en plaindrait jamais… il aimait beaucoup trop ces marques d’affection de sa part. Mais surtout, à ses dernier mots, le coeur de Mikio bondit, en plus fort que tous les battements précédents.
Nao était heureux. Oui, il le voyait. Il se plaisait à le croire. Mais l’entendre de sa bouche… qu’est-ce que ça faisait du bien. Nao était heureux. Le plus heureux. Non, son coeur ne voulait pas arrêter de cogner aussi joyeusement contre sa poitrine. Ses yeux scrutèrent les siens avec minutie… Il n’avait pas l’air de dire pour lui faire plaisir. Il ne mentait pas. Nao ne lui mentait presque jamais. Et surtout pas sur ça. Nao était heureux. Pour de vrai. Alors instantanément, ses bras se resserrèrent autour de lui. Doucement, il l’emprisonna contre lui pour le serrer et ses lèvres ne purent rien faire d’autre que distribuer cet amour qu’il lui réservait, sur sa tempe et sa joue. Il le garda ainsi quelques seconde où il savoura la sensation trop agréable de ce petit corps qu’il désirait protéger et aimer plus que tout, contre le sien. Lorsqu’il le libéra, ce ne fut que pour planter un peu plus ce regard pétillant dans le sien. « Et moi, l’adulte le plus heureux du monde. Grâce à toi. » Son sourire était porteur d’une promesse que ces mots étaient là les plus vrais qu’il n’avait jamais prononcé.

Il profita encore un peu de la tendresse que Nao voulait bien donner à son visage, sans cesser de le couvrir de ce regard qui lui était réservé. Autant d’amour, ça ne se partageait pas… Et peut-être lui avait-il dit un millier de fois « je t’aime » avec les yeux.
La voix de Nao, cependant, le ramena dans cette réalité. D’un regard interrogateur, il l’encouragea à continuer. Néanmoins, une esquisse amusée avait commencé à naître sur le coin de ses lèvres. Il ne le connaissait que trop bien ce petit air sur sa figure… Il le voyait venir. S’il ne savait pas ce qu’il s’apprêtait à lui demander exactement, il se préparait déjà à céder comme le faible adulte qu’il était.
Mais après tout… quand Nao préparait aussi bien le terrain et son sujet… Qu’est-ce qu’il pouvait bien faire, Mikio ? Rien. Et ce malgré le manège qu’il avait entamé. A mesure que Nao parlait, le chanteur ponctuait chacune de ses phrases par un air étonné, quelque fois d’un hochement de tête convaincu… mais il eut tout de même beaucoup de mal à retenir ce sourire qui semblait à tout prix vouloir étirer ses lèvres. Tout comme ce rire qui menaçait de lui échapper.

« Une pizza et deux films, rien que ça… » résuma-t-il d’un ton faussement sérieux. « T’es sûr que ça fait plus d’une semaine ? » Son air suspicieux dissimulait l’étincelle taquine dans son regard. Levant les yeux vers le haut, il fit mine de réfléchir. « Tes arguments se tiennent.. je devrais peut-être quand même appeler Haruto. Juste au cas où.. pour cette histoire d’heures… » Son regard coula finement vers l’enfant et il ne retint pas plus longtemps son sourire, si large qu’il en découvrit ses dents. « M’enfin… si t’es en pleine croissance… » Il finit par hausser les épaules en signe de résignation, avant de rire doucement. Il vint affectueusement lui ébouriffer les cheveux qu’il venait pourtant de tenter de réordonner quelques secondes plus tôt… C’était plus fort que lui. « T’es vraiment un petit malin toi… Qu’est-ce que j’peux faire contre ça, hein ? » Concrètement, rien. Et il en était vraiment fier de son Nao. En plus d’être un véritable distributeur de bonheur, il était intelligent. Oh, il devait s’en méfier parce que le bougre savait bien trop s’y prendre pour obtenir ce qu’il voulait de son tuteur… mais franchement, pouvait-on rêver d’un gosse plus parfait ? Bien sûr que non. « C’est Haruto qui t’apprend tout ça ? » Au final, qu’il le laisse avec le psychiatre ou bien avec son meilleur ami… le résultat était toujours surprenant. Enfin, au moins avec le Japonais, Mikio s’angoissait moins sur son potentiel casse cou…
Pour conclure cette défaite qui n’en était pas vraiment une, le Coréen finit par demander : « Quel parfum la pizza ? » C’était au moins une victoire pour Naoki.

Mikio finit par consulter l’heure sur son téléphone. Quand il reporta son attention sur ses deux aventuriers favoris, il frotta la joue de l’un et grattouilla l’arrière de l’oreille de l’autre. « Vous pouvez allez vous amuser encore un peu, on rentrera ensuite. Soyez prudents. » Collant un dernier bisous sur le front de Nao, Mikio le libéra et flatta doucement le flanc du chiot pour l’encourager à suivre et veiller sur son meilleur copain.  

© charney

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


Don't turn your back on me. Please, don't forget we started from zero but we were "one" with each other, more than anyone else. My heart is still warm for you  arctic monkeys
Naomi ♥️
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3909-serizawa-naoki-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3900-serizawa-naoki-ft-kim-myungsoo http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3910-serizawa-naoki-mails-box http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3893-serizawa-naoki-back-from-the-future

Carte d'identité :
C'est au Japon, à Narita que le Naoki a vu le jour en l'an de grâce 1994, un 17 juin. Une rapide soustraction nous apprend donc qu'il a 22 ans, avec un peu de déduction on lui ajoute la nationalité japonaise.


Activité de fainéant :
Etudiant à Eita, en cursus chant, bien qu'il soit destiné au monde de l'aviation et aux cartes gold, il préfère laisser R.Kelly voler à sa place


Statut marital :
Engaged to King Michan, the owner of his heart ♥️



Suitcases dumped between Korea and Mexikô ♥️

Mes trucs à moi :


Héritier secret de Serizawa Airlines, il préfère passer pour un magouilleur, ou tout autre mensonge, qui sort de l'argent comme par magie que pour un membre du F4 Excellent linguiste, il parle couramment japonais, coréen, italien & anglais. Espagnol in progress Beware of the ninja from Barilla Il a vécu 4 ans aux Etats-Unis S'il devait se marier à une femme, ce serait probablement à sa guitare Pour un homme, il choisirait Papi Chukô trop caliente ♥️ Le chien, la maison, les enfants ? Avec son homme, ils ont préféré adopter un rongeur Ils sont un peu cons parce qu'ils auraient dû s'en douter qu'un hamster ne savait pas faire la cuisine Surtout que pour différencier les ingrédients, c'est pas facile Il vit dans un appartement à Odaiba avec le mexicain et le coréen, this is real life Naomikô is love ♥️ Premier de sa classe à l'école, on peut dire qu'il a particulièrement brillé en anglais Inculte des disney Aurait pu refiler le mug du "pire père" du siècle à son père quand tonton Dai aurait pu avoir celui du meilleur oncle Fils caché d'Umberto Probable descendant de Karl Lagerfeld, mais que fait la police ? #stopleleo #ilfautsauverlesoldatnao #unaveuglesuffit




Sam 17 Déc - 22:05


Don’t you worry, don’t you worry child

Naomi ♥
« Moi aussi, c'est grâce à toi tu sais... » tous ses sourires, il les devait à son tuteur aujourd'hui, à cette chance qu'il avait eue de le voir entrer dans sa vie. Son bonheur, c'était le résultat de tous ces moments qu'ils partageaient ensemble. ça semblait presque fou, même pour un enfant, d'avoir le droit d'être à ce point heureux. Un peu impossible aussi... mais il n'y avait qu'à regarder son Mimi quelques secondes pour comprendre pourquoi c'était permis. On ne pouvait pas faire autrement quand on partageait les journées d'un Mikio. C'était comme une malédiction, mais une bonne malédiction ! Son tuteur lançait des sorts qui condamnait les gens à être heureux. Il les lançait si bien que quand une camarade de sa classe lui avait demandé s'il croyait aux anges, il avait répondu qu'il avait la chance de vivre avec le plus parfait d'entre eux.
"C'est pas un ange Nao, c'est un papa !"... c'était ce qu'elle lui avait répondu quand il lui avait montré le soir en l'appercevant de loin. Il avait haussé les épaules... ce n'était pas de sa faute, elle ne pouvait pas savoir, elle ne vivait pas avec lui et il n'avait pas cherché à la rendre spécialement jalouse quand il avait insisté d'un "Si, c'est le mien" avant de se mettre à courir vers l'homme qui s'occupait à présent de lui.

Et ça faisait de lui un démon pour négocier si bien une pizza ?
... Un diablotin ? Un diablotin c'était mignon non ? « Une semaine et trois jours ! » tout ça ? Scandaleux « Soit dix jours ! C'est beaucoup dix jours non ? En plus c'était le midi. » convaincu de sa plaidoirie, sa tête s'était bien sûre hochée à la mention de Haruto. Il pouvait l'appeler son docteur préféré, il ferait un excellent témoin ! Mais vu le sourire fier qu'il arborait maintenant, ce ne serait sans doute pas utile d'aller jusqu'au procès. Parce que Mikio lui avait ébouriffé les cheveux et ça ne pouvait vouloir dire qu'une chose ! Cette odeur de pizza, il était capable de la sentir à présent « Oui, et puis Harutoto il a plein de livres cools. Mais j'ai pas le droit de tout lire. Je crois qu'il y a des trucs pour les grands dedans. » papouillant un peu plus le cou de son tuteur, il avait semblé réfléchir quelques secondes avant de hausser les épaules. Sa réfléxion se serait arrêtée de toute manière au choix du parfum et à ce sourire bien trop grand qu'il avait pris pour déclarer « Fromage ! Mais alors beaucoup de fromage ! Parce que tu sais, j'ai besoin de calcium... rapport à ma croissance. »

Le Nord ! Toujours le garder bien en tête !
Et maintenant qu'il avait obtenu gain de cause, il avait manifestement pour mission principale de s'amuser. Sauf que voilà, avant... oui avant, il fallait resserrer ses bras autour du cou de Mimi et se serrer fort encore une fois contre lui. Pourquoi est-ce qu'il était aussi parfait son tuteur ? Il l'aimait vraiment très fort, très très fort « Je t'aime mon Mimi. » il ne lui avait pas déjà dit aujourd'hui ? Est-ce le moment s'y prêtait vraiment ? Il ne semblait pas y avoir de moment pour un Naoki qui s'était serré quelques secondes de plus contre lui avant de partir avec son chien vers de nouvelles aventures.


✽✽✽✽✽✽✽✽✽✽✽


Soigneusement, il avait replié ses vêtements pour les ranger dans le sac avant de relever la tête vers son tuteur dans le seul but de lui adresser un sourire. Déverrouillant ensuite la porte de leurs vestiaires, il n'était évidemment pas permis de se séparer même pour se changer, il était sorti pour faire quelques pas et s'était arrêté quelques mètres plus loin, la main tendue en réclamation de la clé de leur casier. Le numéro appris, il s'était empressé de se diriger vers celui-ci pour en ouvrir la porte et permettre à Mikio de ranger leur sac « On peut commencer par un toboggan ? » oui, un toboggan mais tous les deux hein ?
Evidemment ! Il ne précisait même pas. C'était dramatique pour certains mais il était vraiment incapable de se décoller de son tuteur une seule seconde. Mikio n'avait pas adopté un enfant mais une véritable glue « Ou la rivière. C'était amusant hein ? Surtout la dernière descente ! » oui c'était amusant et Mikio ne peut pas avoir oublié puisque tu n'arrêtes pas d'en parler depuis la dernière fois. En plus de cette histoire d'avoir coulé tonton Jae un peu plus tard parce qu'il n'arrêtait pas d'éclabousser ton si précieux Mimi. Ok... peut-être qu'il soupçonnait un peu ce tonton là de s'être laissé faire... parce qu'il était quand même costaud Tonton Jae ! Mais c'était normal, il faisait tout le temps du sport aussi. Dans le fond, c'était un peu de la triche !

« Tu te souviens hein ? » puisqu'on te dit qu'il se souvient.
Sa main à nouveau tendue vers la sienne, elle l'avait serré doucement une fois attrapée pour prendre en compagnie de son aîné la direction des bassins.
Il écoutait toujours bien. Et la dernière fois, il se souvenait aussi que Mikio l'avait "disputé" parce qu'il avait un peu trop hâte. Tellement qu'il était parti vers les bassins en courant. C'était dangereux parce qu'on pouvait glisser et se faire mal, ça il l'avait bien retenu. En fait, il avait surtout retenu que ça faisait peur à Mimi « Ou on peut se baigner d'abord... » décide toi demi-portion, il faudra bien prendre une direction un jour « J'ai envie de tout faire... » et il semblait réellement embêté maintenant de ne pas être capable de se décider. Ce n'était pas de sa faute, il s'amusait toujours tellement avec Mikio, tout était tout le temps parfait alors il voulait tout vivre en une seule fois par peur de louper quelque chose.
Codage par Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


Be my little spoon and i'll be your bottle ♥️
Ever since I could remember, everything inside of me, just wanted to fit in. If I told you what I was, would you turn your back on me ? I get the feeling just because everything I touch isn't dark enough if this problem lies in me.
code (c) which witch
Contenu sponsorisé


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
 

Don't you worry, don't you worry child ft. Naomi ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EITA ✩ ACADEMY :: Tokyo City :: Odaiba :: Quartier résidentiel Osamu :: Immeuble Subaru (Les appartements)-