------ AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ------
Bienvenue à Tokyo, la capitale du Japon, ou plus de 13 474 454 habitants se croisent ici chaque jours, et chaque nuit. Le rythme Tokyoïte est parfois stressant, pressant, et pourtant, chaque année, de plus en plus d'étrangers rêvent de passer par la capitale Nipponne, pour parfaire leurs expérience, ou vivre l'expérience la plus folle de leur vie. Il faut dire que le Japon est un pays extraordinaire, tant par sa culture, son éducation, ses traditions et le bien être qui y règne. Les Japonais sont accueillants, souriants, bons vivants, tant de qualités qui font de l'archipel, la destination rêvée. Certes, vous allez vous envoler pour l'autre bout du monde, mais quelle folle aventure vous attend...

Il y a les Tokyoïtes, les travailleurs actifs, du grand PDG au vendeur de tomates sur le marché, en passant par le Cast-Member du Tokyo Disneyland. Les étudiants de Todaï University, le campus Tokyoïte, le plus réputé du pays, mais aussi les jeunes lycéens, les yeux remplis de rêves, d'espoirs et d'ambitions. Et puis il y a Eita Academy. Le phénomène de ces quatre-vingt dernières années. L'école des arts de la scène de Tokyo, qui a fait au fil des décennies, sa renommée, aujourd'hui mondiale. Eita forme les jeunes venus des quatre coins du globe, aux durs métiers de la scène, et depuis 2014, elle les produit officiellement, sous son propre label, Eita Entertainment. Une maison de production qui rafle tout en moins d'un an, avec son groupe pop le plus en vue du moment : B.A.G - Best Asian Generation. Partout ou ils mettent les pieds, ils provoquent l'hystérie, ne faisant que gonfler la popularité de l'école.

Ho tout serait bien trop beau s'il n'y avait pas une ombre à l'histoire. Celle ci se nomme Krystal. Une Gossip-Girl de talent, qui s'il fut un temps, ne s'attaquait qu'aux couloirs d'Eita, elle a aujourd'hui élargit son champs d'attaque à tout Tokyo. Son blog, dans le quel elle publie toutes sortes de rumeurs et secrets les plus intimes, est le plus visité de la toile nipponne. Krystal fait trembler la capitale, et prouve que chacun ici, de la plus grande idole à l'éboueur du quartier oublié, peu devenir un vrai phénomène de foire. C'est elle qui dirige, c'est elle qui décide qui ira haut, et qui retombera bien bas. Un conseil chers amis Tokyoïtes, surveillez vos arrières, Krystal est partout...
>>> The Dream Team
>>> Nos copains
>>> On les attend
Shia, Ryota et Liang sont là pour vous aider, n'hésitez pas à les contacter en cas de problème, ils ne mordent pas. Ils sont aidés par Rin, Erena et Heaven, la modo-team. ♥
>>> FÉLICITATION
>>> Navigation
>>> flash news
Félicitation à Arisa, Odeline, Shia, Rin, Yoko, Ryo, Mika, Yue, Shige, Ryan, Minami, et Risa, pour leur grand cumul de points cette année! Les compteurs sont remis à zéro.
19.02.2016. Attention les inscriptions à Eita en section Danse sont fermées, afin de remplir les cursus Comédie, Mannequinat et Musique. Evitez la section Chant, déjà bien encombrée aussi ;). Les inscriptions aux personnages Coréens, Chinois, Thaïlandais et/ou double nationalités similaires sont aussi fermées, pour cause de petite invasion temporaire. Merci de favoriser les personnages Japonais. Vous pouvez bien évidemment créer un personnage Japonais avec un avatar Coréen, Chinois ou autre asiatique bien évidemment. Plus d'informations sur ce sujet

18.02.2016. Grosse maj' du mois! Nouveau design, installation des fiches partenaires, ouverture du réseau Instagram pour vos personnages, et mise en place des tags pour tagguer les membres dans un sujet. Une boîte à idées a été ouverte pour vous, afin d'y donner vos suggestions, et le système des points a été remanié, et remis à zéro.

01.12.2015. La seconde génération des Best Asian Generation est enfin dévoilée! Découvrez la sur leur site officiel. L'équipe d'Eita Ent. remercie tous ceux qui ont voté lors de l'émission du casting!

29.09.2015. Les B.A.G créent la surprise en sortant un single, alors qu'on les croyait en hiatus, réduit à deux membres! Visiblement, rien n'arrête Rin et Shia, qui présentent aujourd'hui My Resistance, un clip vidéo qui fera la promotion de leur casting, en recherche d'une seconde génération. Des images exclusives de leur tournée d'été, des fans, et des backdancers, sont à l'honneur de ce clip, aussi dédié à Murakami, qui a quitté le groupe il y a une semaine. Pensez à en discuter sur le forum des fans!

20.09.2015. Murakami Shinsuke, membre des B.A.G, vient d'annoncer son retrait du groupe! Mais que les fans se rassurent, l'aventure continue, et l'Eita Ent. a dors et déjà lancé un grand casting national, afin de former la seconde génération du groupe, pour combler le vide laissé par Shinsuke. Et si tu tentais ta chance ?! Accéder au casting.

26.10.13. Rôle play ouvert à tous, que vous soyez plutôt petits rps (300/500 mots), si vous manquez de temps ou que vous débutez, ou bien plutôt roman rp (+1000 mots) pour les grands passionnés d'écriture, tout le monde est admis! Le plus important est de s'amuser.

26.10.13. Forum lancé depuis le 26.10.2013, optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Bannissez tout autre navigateur pour une bonne optimisation des codages!.
Forum optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Merci de bannir tout autre navigateur pour une meilleure optimisation des codages.
Forum city réel + niveau de rp ouvert à tous + avatars réels asiatiques, occidentaux...
©2013-2016 toute reproduction même partielle est strictement interdite.

 

 can't let you go | ft Haley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4592-okura-tadayoshi-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4582-okura-tadayoshi-ft-okura-tadayoshi http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4571-okura-tadayoshi-la-faiblesse-j-en-fais-mon-metier
Carte d'identité :
Japonais, né le 16.05.1985, à Osaka. 1m79, taureau. Groupe sanguin : O.


Activité de fainéant :
Idole au sein de la Johnny's Entertainment depuis 1997 ; fait parti des Kanjani8. Batteur, chanteur, acteur.

On peut l'entendre/le voir dans :
× Janiben tous les mercredis.
× All Night Nippon Saturday Special Okura-kun to Takahashi-kun tous les samedis.
× Kanjam Kanzen NenSHOW tous les dimanches.
× Kanjani Eight Chronicle tous les samedis.

Statut marital :
That's a secret but... she's the one. ♥️



(il est marié à Kazuya dans une autre vie #itmustbetruelove #orstupidity #idk)


Mes trucs à moi :
Son groupe × Sa batterie × Ses fans × La nourriture × Son lit × Râler × Fan inconditionnel de Taylor Swift × Toujours râler × Ses amis × Sa moto × Tenir tête à quelqu'un juste parce qu'il pense avoir raison (alors que c'est pas toujours le cas) × Taquiner ses amis × Dire ce qu'il pense × Avoir peur de beaucoup de choses × Râler encore un peu × Collectionner les peluches × Bon public ; il rit à tout et n'importe quoi × A côté un prude × N'aime pas faire du fan service juste pour faire du fan service × Sa batterie. ♥️

To you, what's Kanjani 8?
There's nothing I can really say other than it's something I live for



Ven 22 Juil - 21:45

can't let you go
Haley & Tadayoshi
Cela faisait quelques jours maintenant, depuis cette fameuse soirée. Depuis cet instant où Haley lui avait dit vouloir tout arrêter entre eux. Depuis ce moment où il avait vu son monde s'écrouler.
Après ces pires minutes de sa vie, il s'était directement rendu chez Kazuya. Ses jambes l'avaient mené d'elles-même au bâtiment de son ami, comme si, inconsciemment, il n'avait pas voulu être seul. Et même s'il avait plusieurs pensé qu'il aurait dû rentrer, qu'il aurait dû faire demi-tour et retourner chez lui, il se disait qu'il avait fait le bon choix, finalement.
Le bon choix car il n'aurait pas cru que les choses se passeraient ainsi. Il pensait passer simplement profiter de la présence de quelqu'un pour ne pas sombrer et pour avoir quelqu'un à qui s'accrocher en cas de chute. Hors, la tournure des événements fut tout autre. Kazuya avait réussi à lui poser les bonnes questions. Ces questions auxquelles lui-même n'avaient pas pensé. Aujourd'hui encore, il se disait qu'il avait pris le problème complètement à l'envers, et même si son ami lui avait dit de ne pas s'en vouloir, il s'en voulait. Parce qu'il n'avait pas réussi à voir l'évidence, ni à comprendre les choses dans le bon ordre.
Puis il avait eu ce message de Heaven. Peut-être qu'à bien y réfléchir, tout avait tourné dans le bon sens suite à ces quelques mots – mais Tadayoshi refusait de l'avouer. Après tout, elle l'avait ouvertement traité de monstre. Il s'était lui-même mis à y penser, à croire à ce doux mensonge, se disant que oui, peut-être bien qu'il était un monstre. En cet instant encore, il se demandait vaguement si ce n'était pas réellement le cas. S'il n'était pas un monstre, dans le fond. Mais il se rappela alors des paroles de Kazuya, qui lui disait qu'il ne devait pas croire au message de sa propre petite amie. Tadayoshi étant Tadayoshi, il savait déjà qu'il en voulait à Heaven pour avoir osé lui dire une telle chose. Jamais lui ne serait permis de lui avouer une chose pareille. Il comprenait cependant, son envie de protéger Haley. Et s'il lui pardonnait, ce serait bien pour cette seule et unique raison ; être la petite amie de Kazuya ne lui donnait pas les droits et ne l'excusait pas de tout. Il se demandait souvent à quoi ressemblerait sa prochaine rencontre avec Miss Monde. Pour sûr qu'il lui montrera clairement qu'il n'avait pas apprécié.

Après avoir dormi chez Kazuya, il était retourné au travail, tentant de cacher son cœur encore peu lourd, et surtout, ses interrogations. Ces derniers jours lui avaient permis de réfléchir calmement à tout ce qu'il s'était passé, à tout ce qui avait dit et à tout ce qui avait été écrit. Le message de Haley que Kazuya lui avait fait lire était resté gravé dans sa mémoire alors qu'il se noyait volontairement dans plusieurs souvenirs afin d'y trouver une quelconque réponse. Tout n'était pas encore clair, mais Tadayoshi savait que Haley avait commencé à se comporter étrangement après son rendez-vous chez le médecin. Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ? Pourquoi avoir oublié de lui demander comment cette consultation s'était passée ? Il aurait pu se pencher avec sérieux sur ces questions-là, hors il n'avait pas spécialement besoin d'y cogiter longtemps : Haley avait commencé à s'éloigner, et il s'était inquiété, pensant qu'il avait commis une erreur quelque part. Pas de sa faute s'il doutait parfois de lui, au point de se remettre en question quand quelque chose n'allait pas.
Cependant, il aurait dû y penser, à ce fameux rendez-vous chez le médecin. Ce fut grâce aux paroles de Kazuya qu'il s'en souvint. Son ami lui avait avoué que Heaven était malade – et il avait toujours du mal à y croire – et qu'elle avait pensé que Kazuya la quitterait pour ça. Ca l'avait fait réfléchir. Ca le faisait encore réfléchir maintenant d'ailleurs.
Mais Haley avait déjà une réaction de ce type, avant qu'ils ne sortent ensemble, quand elle s'était montrée distante à cause de l'absence de force dans ses jambes. Cette fois-là aussi, elle s'était éloignée de lui, refusant ses invitations, inventant des excuses à tort et à travers juste pour ne pas le voir, pour ne pas avoir à lui faire face.
Il se sentait bien idiot à présent. Car ça aurait dû lui sauter aux yeux.

Un jour, en rendant visite à Natsume à l'hôpital, il avait croisé Haley. Instinctivement, il s'était arrêté, le cœur battant, alors qu'il l'observait silencieusement de son petit recoin. Et il avait vu, sur son visage, à quel point elle n'était pas bien. Il avait vu que ses sourires sonnaient faux. La Haley qu'il avait vu ce jour-là n'était pas la Haley dynamique, souriante et heureuse qu'il avait l'habitude de voir.
Et alors il avait réfléchi. Encore. Assemblant peu à peu les pièces du puzzle qu'était toute cette histoire, il commençait presque à y voir plus clair. A voir les choses différemment et à les comprendre différemment surtout.
Il n'avait cependant pas eu besoin de réfléchir plus longuement sur les excuses de Haley pour rompre. Il avouait être idiot parfois et ne pas comprendre les choses alors qu'elles étaient juste devant son nez. Hors, face à elle, il n'y avait pas cru. Il s'était quelque peu forcé à y croire, à cause de la douleur sourde dans son cœur, mais n'aurait pu se résoudre à y croire les jours suivants.

Ces quelques jours lui avaient été bénéfiques. Il avait pu se poser les bonnes questions, y réfléchir posément, et tout remettre dans l'ordre dans son esprit. Il n'avait pas voulu foncer tête baissée et se rendre chez Haley dès le lendemain. Non. Il avait d'abord souhaité y réfléchir calmement de son côté.
Et maintenant que c'était fait, qu'il était un peu plus sûr de lui, il voulait discuter avec elle. C'était pour ce but précis qu'il était là, devant sa porte, les lèvres pincées et le cœur tambourinant contre son torse à une vitesse folle. Il hésita une seule seconde – et si Haley ne voulait pas le voir ? – avant de délicatement toquer à la porte. Ses yeux s'étaient mis à fixer la porte avec une soudaine appréhension – il aurait l'air malin si elle n'était pas là aujourd'hui... Mais la porte s'ouvrit et il leva prestement le regard pour tomber sur... C'était qui lui ? Il savait qu'il l'avait vu ce soir-là dans l'appartement de Haley, mais maintenant qu'il se retrouvait devant lui, il ne savait toujours pas qui il était. Et plus il le regardait, plus il se disait qu'il aurait peut-être dû se renseigner avant.
Il s'inclina poliment, murmurant une faible salutation. Ne perdant pas de temps et alors qu'il tentait de calmer sa respiration et son cœur, il lui demanda si Haley était là, ajoutant à ses paroles qu'il devait lui parler, maintenant.

Il fut le premier surpris quand l'homme se décala pour le laisser entrer et le remercia en s'inclinant une nouvelle fois. S'il ne l'avait pas laissé entré aujourd'hui, il serait repassé demain. Et après-demain. Et le jour d'après encore. Jusqu'à ce qu'il cède et qu'il prenne conscience du désespoir dans le regard de Tadayoshi. Enfin, il n'avait pas besoin d'y songer, il était à l'intérieur maintenant.
Discrètement, il retira ses chaussures, observant les murs autour de lui, se plaisant à les redécouvrir. Lui qui avait cru ne plus jamais les revoir était bien heureux de les apercevoir à présent.
Suivant les instructions du garçon qui indiquait que Haley était dans la chambre, il s'y rendit. Et plus il avançait, plus son cœur s'emballait et plus il espérait que tout ceci allait bien se terminer.

« Haley », qu'il souffla rapidement, ne pouvant se contenir de prononcer son doux prénom. Et après avoir capté son attention, il enchaîna, tentant de garder une voix calme et posée alors que ses mains tremblaient faiblement sous toute cette tension et ce stress qu'il ressentait, « Il faut qu'on discute »
Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


once upon a time
there was a boy who loved a girl, and her laughter was a question he wanted to spend his whole life answering

♥♥♥:
 
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Elle est né à Tokyo, un certain jour de juin et bien qu'elle soit japonaise, elle ne peut s'empêcher de mentir sur sa nationalité la plupart du temps, prétendant être américaine.

Activité de fainéant :
Elle a toujours rêvé d'être actrice mais elle travaille à l'hôpital en tant que secrétaire médicale.

Statut marital :
Secretly, In relationship with... ♥️



Mes trucs à moi :
Elle est fière de sa famille et a 2 frères qui sont plus jeunes qu'elle • Rares sont les fois où elle ne sourit pas • Elle n'en reste pas moins une personne sensible • A seize ans, on lui a détecté des problèmes de santé • Un garçon qu'elle aimait l'a quitté à cause de ça • Elle rêvait de devenir actrice et a toujours voulu rencontrer Johnny Depp • Elle aime aussi la science et l'informatique • C'est une grande gourmande et raffole avant tout des pâtisseries, le sucré c'est sacré ! • Elle est fan des Kanjani, particulièrement de Ryo, mais elle ne l'assume pas • Elle ne se complique cependant pas la vie et un rien suffit à la rendre heureuse






Sam 23 Juil - 17:52



Les jours passent, repassent mais rien ne semblait différer pour la jeune femme. Tout lui paraissait si fade, si inexistant tellement qu’elle n’était même plus capable de faire semblant. Elle souriait, bien sûr, tentait de continuer à vivre normalement néanmoins ce jour-là, elle avait l’impression qu’en quittant son appartement, Tadayoshi avait emporté une partie de son coeur avec lui. Si ce n’était son âme entière. Jamais Haley n’aurait cru que le manque lui ferait si mal et pourtant c’était toujours aussi dur de se réveiller le matin et de retrouver la place vide à ses côtés. Combien de fois avait-elle espéré que lorsqu’elle ouvrirait les yeux, elle verrait le sourire de son amant et ce regard qu’elle aimait tant ? Hors, ceci n’était qu’un rêve irréalisable puisqu’elle était de celles qui avaient tout brisé. C’était pour son bien, pour lui, pour qu’il ait une vie plus meilleure, plus joyeuse qu’il ne l’avait avec elle et surtout qu’il ait cet avenir dont il rêvait. C’était un garçon merveilleux, il méritait tellement et elle à côté ne le méritait pas le moins du monde. Qu’était-elle comparé à lui ? Qu’une simple jeune fille, banale, avec des problèmes de santé qui l’handicapaient... Elle ne pouvait pas forcer, ne pouvait pas trop se surmener et en plus, elle ne pouvait pas lui donner d’enfants. Elle n’était qu’une honte à elle seule, qu’un misérable déchet bon à jeter à la poubelle. Et plus le temps s’évanouissait, plus elle s’en convainquait alors que les propos du médecin lui revenaient toujours en tête. Ne pas pouvoir mettre au monde était tellement horrible... Elle aurait tant souhaité être capable de lui apporter un minimum de bonheur mais elle ne faisait que le décevoir un peu plus à chaque fois... Le pire était qu’elle était certaine que le ranger ne la jugerait pas là-dessus et c’était ce qui lui faisait le plus peur. Elle n’avait pas envie qu’il la pardonne pour quelque chose qu’elle-même ne pouvait pas se pardonner... Elle avait si honte et au fond d’elle, Haley avait toujours l’impression que si on savait, on la regarderait différemment.

Plutôt que se plaindre, la jeune femme luttait, essayait du mieux qu’elle le pouvait de ne pas y songer mais c’était la première fois depuis longtemps qu’elle-même avait la sensation de voir sa propre vie lui échappait. C’était douloureux. Plus que ça ne l’avait jamais été. Le pire était certainement qu’elle avait eu l’occasion de le croiser à l’hôpital. Elle avait pu voir son regard et elle aurait pu lui parler si elle en avait eu la force néanmoins plutôt que l’affronter, la secrétaire avait détourné ses yeux pour vaquer à d’autres occupations. Elle aurait voulu connaître les raisons de sa venue à la clinique, priant que son ex - à présent - petit ami n’était pas encore malade, qu’il n’avait rien de grave parce que ça, elle ne le supporterait pas non plus. Curieuse, elle en était même allé jusqu’à fouiner dans les dossiers et n’avait pas trouvé le sien dans les dossiers de la journée. Mais qui savait, peut-être était-il patient pour un autre secteur que celui duquel elle gérait... Et ça, elle n’avait pu se renseigner, ça sonnerait louche bien qu’elle aurait pu se faire passer pour une fan, ce qui lui aurait valu un avertissement.

Il n’y avait pas un seul jour sans qu’elle ne pense à lui, à ses mots, ses baisers ou tout simplement juste ses bras, sa présence. Il lui fallait du temps pour s’en remettre, Haley en avait conscience cependant ce n’était pas facile... Elle s’était habitué trop rapidement à l’avoir à ses côtés. Egoïstement, elle aurait tant souhaité l’avoir pour toujours.

Enfermée dans sa chambre, comme souvent ces derniers jours, Haley ne faisait rien d’autre que traîner dans le lit, le dos à la porte alors qu’elle se perdait dans des tas de réflexions. Même son cousin qui était là pour les vacances, elle n’en profitait pas beaucoup et elle s’en était excusée tellement de fois. Heureusement ce dernier s’était montré compréhensif, s’occupant d’elle avec soin.

Elle ne s’était pas retournée en entendant la porte, s’apprêtant à lui déclarer qu’elle avait envie d’être un peu seul, que la journée avait été longue toutefois la voix - sa voix - qui résonna dans la pièce la fit taire aussitôt. Qu’est-ce que... Pourquoi Tadayoshi était ici ? La jeune femme n’était pas certaine d’être capable d’être aussi méchante qu’elle ne l’avait été l’autrefois. Elle était si fatiguée... Et cela se reflétait sur sa figure qui était bien plus pâle qu’elle ne l’était à l’origine.

- Hum ? Fit-elle en se tournant complètement, De quoi ? Je pensais qu’on s’était déjà tout dit.

Un faible soupir s’enfuit de ses lèvres alors qu’elle ne parvenait pas à le regarder dans les yeux. Elle avait si honte... Et pourtant, son coeur s’affolait rien que par la présence de ce garçon qu’elle aimait tellement. Il avait un tel effet sur elle, c’était impressionnant.

- Je ne veux pas te voir. Va t’en.

Sur ses dires, elle n’attendit pas une seconde de plus, pas une once de réponse, qu’elle lui fit dos de plus bel. Le coeur lourd.


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


If there's life after this, I'm gonna be there to meet you with a warm, wet kiss. And I'm gonna love you like nobody loves you♡ fucking face.
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4592-okura-tadayoshi-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4582-okura-tadayoshi-ft-okura-tadayoshi http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4571-okura-tadayoshi-la-faiblesse-j-en-fais-mon-metier
Carte d'identité :
Japonais, né le 16.05.1985, à Osaka. 1m79, taureau. Groupe sanguin : O.


Activité de fainéant :
Idole au sein de la Johnny's Entertainment depuis 1997 ; fait parti des Kanjani8. Batteur, chanteur, acteur.

On peut l'entendre/le voir dans :
× Janiben tous les mercredis.
× All Night Nippon Saturday Special Okura-kun to Takahashi-kun tous les samedis.
× Kanjam Kanzen NenSHOW tous les dimanches.
× Kanjani Eight Chronicle tous les samedis.

Statut marital :
That's a secret but... she's the one. ♥️



(il est marié à Kazuya dans une autre vie #itmustbetruelove #orstupidity #idk)


Mes trucs à moi :
Son groupe × Sa batterie × Ses fans × La nourriture × Son lit × Râler × Fan inconditionnel de Taylor Swift × Toujours râler × Ses amis × Sa moto × Tenir tête à quelqu'un juste parce qu'il pense avoir raison (alors que c'est pas toujours le cas) × Taquiner ses amis × Dire ce qu'il pense × Avoir peur de beaucoup de choses × Râler encore un peu × Collectionner les peluches × Bon public ; il rit à tout et n'importe quoi × A côté un prude × N'aime pas faire du fan service juste pour faire du fan service × Sa batterie. ♥️

To you, what's Kanjani 8?
There's nothing I can really say other than it's something I live for



Sam 23 Juil - 21:26

can't let you go
Haley & Tadayoshi
Haley lui manquait. Terriblement. Et un peu plus chaque jour. Il se disait qu'il aurait très pu attendre demain, ou la semaine prochaine pour venir la voir. Hors son cœur ne demandait qu'à la voir, maintenant qu'il avait – plus ou moins – toutes les cartes en mains.
Chaque matin, il se levait avec l'espoir d'avoir reçu un message de la secrétaire. De même quand son téléphonait sonnait. Il fixait toujours l'objet, haletant, et surtout impatient de découvrir cela pouvait-il bien être. Au fond, il le savait, ça ne pouvait pas être elle. Mais il espérait quand même. Il espérait qu'elle ait trouvé la raison, et qu'elle lui explique le fond du problème. Quand on toquait à la porte de son appartement, c'était le même manège. Inconsciemment, il pensait que c'était elle qui attendait. Que c'était Haley qui était sur la pas de sa porte. Mais ce n'était jamais elle.
Peu importait le signal que la vie lui envoyait – même une simple lettre le faisait espérer – il se disait que, peut-être, c'était Haley. Que, peut-être, elle revenait vers lui.
Que, peut-être, ils pouvaient avoir une seconde chance.
Il aurait pu se faire une raison, mais durant ces quelques jours il n'avait cessé de croire qu'elle pouvait débarquer chez lui à tout bout de champs pour lui expliquer calmement la vérité, sans passer par des excuses inventées de toutes pièces.

En venant aujourd'hui, il voulait améliorer leur histoire. Il se disait que tout ça ne pouvait pas se terminer sur une mauvaise note. Que tout ça ne pouvait se finir dans ces circonstances. Il n'avait pas envie de la laisser s'en aller trop loin de lui, trop longtemps. Après tout, qui voudrait être séparé de sa bouteille d'oxygène, hein ? Personne. Qui voudrait être séparé de cette personne si unique et si spéciale qui fait bondir son cœur ? Personne. Personne ne voudrait se séparer de celui ou celle qu'il considérait comme sa moitié. Et lui encore moins. C'était égoïste, il s'en doutait, mais il s'en fichait. Il pensait que pour une fois dans sa vie, il pouvait se permettre ce genre de comportements.
Il était venu pour tenter d'apaiser tout le monde, pour essayer de mieux comprendre. Parce que même s'il disait avoir toutes les cartes en mains, il savait bien que ce n'était pas le cas. Haley en détenait une. Une bien précieuse. Et donc il avait besoin de y voir plus clair.
Il souhaitait que Haley lui en parle sans qu'il n'ait besoin de trop insister. Il savait néanmoins vers quoi il avançait.
Avec un peu de chance, il pensait que sa venue ici pourrait arranger les choses.
Avec un peu moins de chance, il pensait aussi que sa venue ici pourrait empirer les choses.

Si après leur discussion Haley lui annonçait qu'elle ne voulait toujours plus le voir, eh bien, il s'en irait. Il aurait tenté, au moins.
Mais il ne s'en irait pas avant d'avoir obtenu ce qu'il voulait.

Aux mots de Haley, un soupir léger traversa ses lèvres tandis qu'il l'observait de son regard non impressionné. Il arqua faiblement le sourcil dans une mine qui en disait long, qui montrait bien qu'il ne croyait pas ce qu'elle racontait. Tout dit ? Ah bon ? Il était pourtant sûr qu'il lui manquait un morceau. Ou plutôt qu'elle oubliait volontairement de lui mentionner quelque chose.

Son regard tomba sur son dos, et un nouveau soupir, plus fort cette fois quitta ses lèvres avant qu'il ne s'humidifie les lèvres.

« Je ne crois pas non », articula-t-il en secouant la tête, même si elle ne pouvait pas le voir.

Non il n'allait pas s'en aller. Et non il ne s'était pas tout dit.
Et afin d'appuyer ses paroles, il s'assit paisiblement sur une place inoccupée du lit, s'appuyant légèrement en arrière à l'aide d'une de ses mains. Son regard ne quitta pas son dos, le scrutant avec minutie, attendant d'y voir la moindre réaction.

« Je sais que tu ne m'as pas tout dit », déclara-t-il calmement, « Et pas la peine de répéter que c'est le cas. C'est pas vrai, et tu le sais »

Ses yeux grimpèrent avec lenteur le long de sa colonne, s'arrêtant un instant sur sa nuque avant de se plonger sur cette chevelure blonde qu'il connaissait et aimait tant.

« Qu'est-ce que tu as oublié de dire ? Ou plutôt... qu'est-ce que tu n'as pas voulu me dire ? »
Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


once upon a time
there was a boy who loved a girl, and her laughter was a question he wanted to spend his whole life answering

♥♥♥:
 
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Elle est né à Tokyo, un certain jour de juin et bien qu'elle soit japonaise, elle ne peut s'empêcher de mentir sur sa nationalité la plupart du temps, prétendant être américaine.

Activité de fainéant :
Elle a toujours rêvé d'être actrice mais elle travaille à l'hôpital en tant que secrétaire médicale.

Statut marital :
Secretly, In relationship with... ♥️



Mes trucs à moi :
Elle est fière de sa famille et a 2 frères qui sont plus jeunes qu'elle • Rares sont les fois où elle ne sourit pas • Elle n'en reste pas moins une personne sensible • A seize ans, on lui a détecté des problèmes de santé • Un garçon qu'elle aimait l'a quitté à cause de ça • Elle rêvait de devenir actrice et a toujours voulu rencontrer Johnny Depp • Elle aime aussi la science et l'informatique • C'est une grande gourmande et raffole avant tout des pâtisseries, le sucré c'est sacré ! • Elle est fan des Kanjani, particulièrement de Ryo, mais elle ne l'assume pas • Elle ne se complique cependant pas la vie et un rien suffit à la rendre heureuse






Jeu 28 Juil - 17:08



Pourquoi Tadayoshi était-il encore là ? Qu’avait-elle de si spéciale pour que, encore, après tout ce qu’elle lui avait dit, il veuille encore d’elle ? Elle n’était rien. Elle était misérable et ne le valait pour rien au monde... Le ranger était une personne si formidable qu’elle devait faire tâche à ses côtés. Elle ne le méritait pas et ne le mériterait certainement jamais. Ils n’avaient plus rien affaire ensemble et ce, même si son amour pour ce garçon était immense, à un point qu’il lui broyait le coeur. Si elle était égoïste, Haley se serait jeté dans ses bras en s’excusant sans pour autant expliquer le pourquoi du comment. Elle en avait tant honte qu’elle ignorait si elle en serait capable un jour. Ne pas avoir d’enfant... C’était un sacrilège pour une femme... Dire qu’en plus, elle espérait en avoir un, un jour, qui aurait le même regard que son bien aimé, le même sourire et qu’elle pourrait se reconnaître rien qu’en le contemplant dans les yeux. Ce rêve était irréalisable parce qu’elle n’aurait jamais de bébé et elle s’en voulait pour ça. Elle avait déjà eu du temps à se pardonner, accepter, ses problèmes de santé mais ça... La secrétaire ignorait si elle en serait capable. Comment pourrait-elle lui annoncer ça ? C’était douloureux que rien que d’y songer, ça lui donnait envie de pleurer... Pourtant, elle aimerait être à ses côtés, se disant que du moment qu’elle l’avait lui, le reste n’avait aucune importance cependant c’était cruel de sa part de penser ainsi. Elle n’avait pas le droit d’être égoïste et devrait s’en vouloir encore plus d’oser songer ce genre de chose alors qu’une femme qui n’est pas fichu de mettre au monde un enfant n’est rien de plus, ni moins, qu’une honte pour la société.

Ses doigts se crispaient légèrement au drap devant elle tandis que l’artiste ne paraissait pas avoir envie de bouger, de sortir de la chambre comme elle le lui avait demandé. Lorsqu’il le souhaitait, ce dernier était réellement borné et elle lui en voulait tout autant de ne pas écouter ses désirs. Parce qu’un peu plus que les secondes s’évanouissaient, un peu plus elle tombait amoureuse de lui et elle peinait à l’obliger à partir. Presque elle l’empêcherait de le faire, le retenant, le suppliant puisque sa vie sans lui auprès d’elle n’avait aucun sens, que le manque était trop fort et qu’elle en avait besoin plus que ce qu’elle aurait pu imaginer auparavant. Tadayoshi était devenu son oxygène, en si peu de temps, il lui était devenu indispensable et ne plus le voir le matin au réveil, ni l’attendre le soir avec de bons petits plats était terriblement difficiles. Les moments les plus banals de la vie, il arrivait à les rendre précieux, mémorable et c’était pour cela que même s’ils ne devaient plus jamais se revoir après ça, Haley chérirait ses souvenirs toute son existence.

Bien que son le garçon s’était installé derrière elle, la jeune femme n’avait pas daigné bouger, pas même se retourner. Ses paupières s’étaient closes quelques instants le temps de se reprendre et de ne surtout pas craquer. Pourquoi était-ce si dur à supporter ? Et pourquoi son coeur lui faisait-il si mal ? Un mal de chien qu’elle en crèverait si elle ne luttait pas contre ce martyre atroce qui la tiraillait.

- Il n’y a rien. Je ne sais pas ce que tu racontes. Tu te montes trop la tête juste parce que tu espères que ce que j’ai dit l’autrefois soit faux.

Ce qui l’était en réalité néanmoins elle ne pouvait pas le dire. A quoi cela lui aurait-il servi si c’était pour craquer et lui révéler la vérité à présent.

- C’est inutile d’insister. Il n’y a rien de plus à dire. Je suis fatiguée, je voudrais dormir.

Qu’il s’en aille et la laisse juste tranquille. Elle pensait avoir été claire pourtant.



——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


If there's life after this, I'm gonna be there to meet you with a warm, wet kiss. And I'm gonna love you like nobody loves you♡ fucking face.
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4592-okura-tadayoshi-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4582-okura-tadayoshi-ft-okura-tadayoshi http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4571-okura-tadayoshi-la-faiblesse-j-en-fais-mon-metier
Carte d'identité :
Japonais, né le 16.05.1985, à Osaka. 1m79, taureau. Groupe sanguin : O.


Activité de fainéant :
Idole au sein de la Johnny's Entertainment depuis 1997 ; fait parti des Kanjani8. Batteur, chanteur, acteur.

On peut l'entendre/le voir dans :
× Janiben tous les mercredis.
× All Night Nippon Saturday Special Okura-kun to Takahashi-kun tous les samedis.
× Kanjam Kanzen NenSHOW tous les dimanches.
× Kanjani Eight Chronicle tous les samedis.

Statut marital :
That's a secret but... she's the one. ♥️



(il est marié à Kazuya dans une autre vie #itmustbetruelove #orstupidity #idk)


Mes trucs à moi :
Son groupe × Sa batterie × Ses fans × La nourriture × Son lit × Râler × Fan inconditionnel de Taylor Swift × Toujours râler × Ses amis × Sa moto × Tenir tête à quelqu'un juste parce qu'il pense avoir raison (alors que c'est pas toujours le cas) × Taquiner ses amis × Dire ce qu'il pense × Avoir peur de beaucoup de choses × Râler encore un peu × Collectionner les peluches × Bon public ; il rit à tout et n'importe quoi × A côté un prude × N'aime pas faire du fan service juste pour faire du fan service × Sa batterie. ♥️

To you, what's Kanjani 8?
There's nothing I can really say other than it's something I live for



Jeu 28 Juil - 17:53

can't let you go
Haley & Tadayoshi
Tadayoshi comptait rester jusqu'au bout de la nuit, s'il le fallait. Il avait le temps. Et même s'il ne l'avait pas, il le prendrait. Il se prendrait le temps de rester ici, tranquillement installé sur le lit de Haley jusqu'à ce qu'elle daigne répondre à ses questions. Il était capable de le faire, ou plutôt, il allait le faire. Il ne partirait pas aussi vite cette fois. Il était décidé à rester, à obtenir ce qu'il voulait. Bien sûr, il n'allait pas la forcer, la secouer pour lui faire cracher le morceau, ce n'était pas son genre en plus. Mais il allait essayer de lui faire dire ce qu'elle n'avait osé avouer la dernière fois. C'était une tâche difficile à accomplir, il s'en doutait. Mais le faire flancher aujourd'hui serait aussi une tâche compliqué pour la jeune femme. Parce qu'il était motivé à aller au bout de son idée, à toucher son but. Il était motivé à ne pas céder, à rester, à attendre. Et il pouvait attendre des heures ainsi, ça ne le dérangerait pas.
Et si Haley voulait vraiment le faire sortir, elle n'aurait qu'à appeler l'autre garçon – s'il était encore présent dans l'appartement – pour le mettre à la porte. Ce n'était pas les mots qui le feraient bouger.

Surtout qu'il savait. Il savait qu'il y avait quelque chose de plus. C'était vrai, il avait été stupide de croire, sous le choc, qu'elle ne pouvait qu'éprouver de l'admiration pour lui. On sentait ce genre de choses, non ? Et puis, il ne pouvait pas se contenter de cette excuse. Elle sortait un peu de nulle part. C'était trop facile d'accuser son travail.
De plus, il s'était enfin posé les bonnes questions. Il espérait juste avoir les bonnes réponses et ne pas s'être emballé un peu trop vite. Mais le message que Haley avait envoyé à Heaven était toujours gravé dans sa mémoire. Et elle n'aurait pas réagi de cette façon si elle ne ressentait que de l’admiration.
Un léger souffle quitta sa gorge à la réponse de Haley. Rien. Il n'y avait rien. Bien sûr. Comme s'il allait la croire... Et pour une fois non, il ne se montait pas trop la tête. Pas juste parce qu'il espérait, mais parce qu'il le ressentait.
Si ce n'était qu'une question d'espoir ou de déni, il ne serait pas là. Il ne se serait pas permis de venir jusqu'ici pour lui faire avouer quelque chose qu'elle-même ne savait pas, ou ne ressentait plus. Non.
Il était stupide, amoureux, mais pas à ce point.

A nouveau, ses prunelles vagabondèrent dans la chambre, se posant ici et là avec plus ou moins d'insistance alors que les paroles de Haley remuait doucement le silence qui les entourait. Et il continua de la laisser parler, sans l'interrompre, sans laisser ce soupir qui avait pris sa gorge en otage éclater comme un ballon. Sans la contredire. Rien. Il l'avait laissée dire ce qu'elle voulait.
Et il resta silencieux encore plusieurs minutes après, se contentant de regarder le vide, les lèvres pincées, la mine songeuse.
Il bougea légèrement, puis se leva, et libéra enfin ce doux soupir qu'il avait dans la gorge. Lentement, il fit le tour du lit. Lentement, il s'accroupit à côté, posant ses avant-bras sur le matelas. Lentement, son regard se posa sur le visage de Haley.

« Je sais que c'est faux », dit-il, doucement, comme s'il avait peur de l'effrayer.

Il avait tellement envie de la prendre dans ses bras en cet instant, mais se retenait de le faire. Comme s'il ne voulait pas brusquer Haley.

« J'y ai bien réfléchis tu sais », avoua-t-il, « A tout ça. A ce que tu m'as dit. A ce qu'il s'est passé avant... », il haussa faiblement les épaules et se frotta rapidement le nez, « Je sais pas comment j'ai fait pour passer à côté d'un détail pareil. Je sais pas comment j'ai fait pour ne pas me souvenir. J'ai tout de suite pensé que le souci, c'était moi »

Il haussa une nouvelle fois les épaules, d'un air défaitiste, se disant que le souci aurait très bien pu être lui, de toute façon. Ca pouvait toujours l'être en quelque sorte, d'ailleurs.

« Mais je me souviens maintenant. Je situe à peu près les choses, et surtout quand tu as commencé à t'éloigner »

Sa voix se fit légèrement plus basse et soumise à une certaine tristesse.

« Qu'est-ce que le médecin t'as dit, Haley ? »
Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


once upon a time
there was a boy who loved a girl, and her laughter was a question he wanted to spend his whole life answering

♥♥♥:
 
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Elle est né à Tokyo, un certain jour de juin et bien qu'elle soit japonaise, elle ne peut s'empêcher de mentir sur sa nationalité la plupart du temps, prétendant être américaine.

Activité de fainéant :
Elle a toujours rêvé d'être actrice mais elle travaille à l'hôpital en tant que secrétaire médicale.

Statut marital :
Secretly, In relationship with... ♥️



Mes trucs à moi :
Elle est fière de sa famille et a 2 frères qui sont plus jeunes qu'elle • Rares sont les fois où elle ne sourit pas • Elle n'en reste pas moins une personne sensible • A seize ans, on lui a détecté des problèmes de santé • Un garçon qu'elle aimait l'a quitté à cause de ça • Elle rêvait de devenir actrice et a toujours voulu rencontrer Johnny Depp • Elle aime aussi la science et l'informatique • C'est une grande gourmande et raffole avant tout des pâtisseries, le sucré c'est sacré ! • Elle est fan des Kanjani, particulièrement de Ryo, mais elle ne l'assume pas • Elle ne se complique cependant pas la vie et un rien suffit à la rendre heureuse






Ven 29 Juil - 21:37



Qu’il était têtu, ce n’était pas croyable ça ! Et plus Tadayoshi était borné, plus son coeur se compressait dans sa poitrine alors qu’elle réfléchissait à des milliers d’excuses pour le mettre dehors. Qu’il ne s’attende pas à ce qu’Haley lui dise la vérité, elle ne le ferait jamais. C’était beaucoup trop douloureux... Autant pour elle que l’idée de devoir l’affronter. Car si elle en avait honte, la jeune femme avait mal aussi. Elle a toujours voulu des enfants, rêvant de cette belle famille qui habiterait en bord de mer cependant aucun de ses souhaits ne pourraient se réaliser. Elle avait déjà perdu son amour et en plus, elle n’aurait pas d’enfants. La maison ? Si c’était pour y vivre seul, à quoi bon y aller ? Ca n’avait aucun sens puis la demoiselle n’était pas prête de se noyer dans un monde empli de solitude. Elle était plus forte que ça et ce, même si le ranger ne devait plus faire partie de son existence. Pourtant dieu seul savait ô combien c’était difficile... Ô combien ça la faisait souffrir et à quel point, elle aimerait n’avoir jamais posé cette question au médecin ce jour là. Elle se sentait stupide comme si agir de la sorte aurait pu tout changer, malheureusement cela ne pouvait pas modifier les faits. Que cela soit aujourd’hui ou demain, elle ne pourrait toujours pas avoir d’enfants...

Ses sourcils se froncèrent un peu plus alors que ses phalanges ne relâchaient pas le drap et que le chanteur s’assurait à se dire que c’était faux. Ne pouvait-il pas simplement la croire ? Evidemment, elle-même peinait à s’en convaincre donc c’était tout à fait logique que Tadayoshi n’ait pas foi en ses mots. Puis, ils s’aimaient si forts que l’admiration n’avait rien à voir là-dedans et certainement que le garçon s’en était rendu compte. Haley aurait du y songer, trouver une autre excuse, prétexter qu’elle savait qu’il la trompait, qu’elle l’avait vu et ce même si c’était un mensonge aussi gros qu’une maison. Elle aurait été plus apte de se mettre en colère contre lui seulement c’était à croire que même ça, elle n’en avait pas été capable.

Ses iris fuyaient son regard, sa seule envie étant de se retourner à nouveau mais c’était comme si quelque chose l’en empêchait, comme si son corps ne désirait pas écouter sa raison... Elle se retrouvait contrainte de l’écouter, se faisant violence de ne pas lui répondre un « comme si le souci pouvait vraiment être toi » puisqu’il était tellement parfait... Il était l’homme le plus formidable, le plus génial de la Terre. Jamais la secrétaire ne se verrait de l’accuser de quoi que ce soit, il était trop gentil, trop doux et elle se retenait de ne pas le gronder sur le sujet. Tadayoshi culpabilisait toujours alors que ça n’avait pas lieu d’être, qu’il n’avait pas à s’excuser non plus... C’était elle qui s’était éloignée, c’était elle qui l’avait blessé et qui le blesserait certainement à l’avenir donc entre eux deux, celle qui devait des excuses, qui devait se sentir coupable, c’était elle... Pas lui. Jamais.

Toutefois, la jeune femme ne chercha pas à lui répondre, son coeur manquant un battement lorsque son vis-à-vis lui posa cette question fatidique. Elle n’aurait jamais cru que cela puisse faire si mal mais c’était comme si tout à coup, la réalité la frappait de plein fouet. Peu importait ce que l’idole disait, elle n’était pas capable de lui annoncer ça... C’était au delà de ses forces. Probablement que ses agissements lui donnaient la preuve qu’il avait raison, qu’en effet il y avait un problème, surtout qu’Haley n’avait pas été en mesure de lui répondre de suite, marquant même un instant de silence.

- Rien, Finit-elle par déclarer sèchement avant de lui tourner le dos de plus bel.

Ses mains s’étaient soudainement mises à trembler fébrilement et les battements de son coeur adoptaient un rythme irrégulier. Elle n’aimait pas ça... En plus de la terrifier, affronter aussi brutalement la réalité lui faisait l’effet d’un violent coup de massue.

- Ce n’était qu’un simple contrôle, qu’est-ce que tu veux qu’il me dise ?

Si sa voix s’était voulue dure, elle n’avait été rien de cela... Au contraire, ça n’avait été qu’un faible chuchotement, l’émotion se reflétant au travers de son intonation. Ses doigts s’agrippèrent un peu plus au linge en dessous d’elle alors que machinalement, ses jambes s’étaient pliés pour se recroqueviller doucement. Elle n’avait pas envie de craquer, pas se montrer faible ni que Tadayoshi soit celui qui la réconforte... Elle ne méritait pas tant d’attention.

- Je ne veux pas en parler, Déclara au bout du compte la demoiselle à voix basse, se doutant très bien que le jeune homme n’était pas dupe et avait remarqué que quelque chose n’allait pas, Pourquoi il faut toujours que tu t’acharnes comme ça hein ?! Tu ne vois pas que ça fait mal ! Mais non tu restes là et tu t’acharnes...

Mais la question qui la hantait le plus en cet instant était... Pourquoi elle ? Qu’avait-elle de si spéciale pour que le ranger se démène autant pour sa personne ? Elle n’était qu’une fille banale, ni plus ni moins, elle n’avait rien d’original et il pourrait trouver dix mille fois mieux s’il le voulait... Alors pourquoi ?


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


If there's life after this, I'm gonna be there to meet you with a warm, wet kiss. And I'm gonna love you like nobody loves you♡ fucking face.
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4592-okura-tadayoshi-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4582-okura-tadayoshi-ft-okura-tadayoshi http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4571-okura-tadayoshi-la-faiblesse-j-en-fais-mon-metier
Carte d'identité :
Japonais, né le 16.05.1985, à Osaka. 1m79, taureau. Groupe sanguin : O.


Activité de fainéant :
Idole au sein de la Johnny's Entertainment depuis 1997 ; fait parti des Kanjani8. Batteur, chanteur, acteur.

On peut l'entendre/le voir dans :
× Janiben tous les mercredis.
× All Night Nippon Saturday Special Okura-kun to Takahashi-kun tous les samedis.
× Kanjam Kanzen NenSHOW tous les dimanches.
× Kanjani Eight Chronicle tous les samedis.

Statut marital :
That's a secret but... she's the one. ♥️



(il est marié à Kazuya dans une autre vie #itmustbetruelove #orstupidity #idk)


Mes trucs à moi :
Son groupe × Sa batterie × Ses fans × La nourriture × Son lit × Râler × Fan inconditionnel de Taylor Swift × Toujours râler × Ses amis × Sa moto × Tenir tête à quelqu'un juste parce qu'il pense avoir raison (alors que c'est pas toujours le cas) × Taquiner ses amis × Dire ce qu'il pense × Avoir peur de beaucoup de choses × Râler encore un peu × Collectionner les peluches × Bon public ; il rit à tout et n'importe quoi × A côté un prude × N'aime pas faire du fan service juste pour faire du fan service × Sa batterie. ♥️

To you, what's Kanjani 8?
There's nothing I can really say other than it's something I live for



Ven 29 Juil - 22:22

can't let you go
Haley & Tadayoshi
Quitte à être honnête, autant y aller franchement. Il n'était pas là pour la brusquer, mais il n'était pas non plus là pour tourner autour du pot pendant des heures. Surtout que le plus temps passait, plus il avait la sensation d'avoir mis le doigt sur quelque chose. Il n'en voudrait pas à Haley de lui avoir caché ce que le médecin avait dit ce jour-là. Il se doutait que si elle l'avait fait, c'était aussi pour lui un peu. Pour le ménager, sans doute. Comme Kazuya l'avait dit, par amour, on était prêts à faire n'importe quoi, même cacher la vérité. Même blesser l'autre en pensant que c'était mieux ainsi. Lui-même serait prêt à faire n'importe quoi pour elle, absolument n'importe quoi, alors il comprenait très bien ce sentiment-là. Sans doute que lui aussi, aurait réagi de la même façon qu'elle s'il avait appris quelque chose de grave à son propre sujet. Peut-être qu'il aurait aussi choisi de s'éloigner, pour ne pas la blesser davantage.
Il serait prêt à mettre sa vie en jeu pour elle, alors il serait prêt à s'éloigner d'elle si cela permettrait à Haley de trouver le bonheur ailleurs.

Pensait-elle cela ? Qu'il trouve le bonheur ailleurs ? Comment si cela était possible. Son bonheur, c'était elle, et personne d'autre. Son bonheur, c'était de l'avoir dans ses bras. De l'avoir elle, et pas une autre. Ces derniers jours sans elle, éloigné d'elle, avait été les plus durs. Les plus longs, aussi. Il s'était rendu compte qu'avant Haley, il n'avait que le travail. Quelques amis certes, mais ça ne faisait pas tout. Il avait principalement le travail qui l'occupait tous les jours. Avec Haley, c'était différent. La vie semblait tellement plus agréable et légère. Il accueillait chaque jour joyeusement, avec le sourire, parce qu'il savait qu'elle serait là. Quand il rentrait le soir et qu'elle l'attendait, ça lui faisait tellement chaud au cœur... qu'il se demandait toujours comment il faisait avant elle, quand il rentrait pour retrouver son appartement vide.

Il était sûr d'avoir trouvé ce qui clochait. Il venait de le dire, et Haley venait de se taire. Son silence en disait long et il n'avait pas besoin de plus pour se douter que le problème était bien là. Le médecin lui avait dit quelque chose, de grave apparemment, au bout qu'elle décide de rompre. Au point qu'elle décide de s'inventer des excuses bidons pour se persuader que oui, c'était peut-être mieux comme ça.
Mais non, ce n'était pas mieux comme ça. Et maintenant que Tadayoshi savait, qu'il avait bien compris où était le souci de toute cette histoire, il n'y avait aucune chance pour laisse tomber. Pas aussi près du but.

« A toi de me dire ce qu'il t'as dit, je peux pas deviner », répondit-il doucement.

Il se pinça une nouvelle fois les lèvres, et baissa quelque peu le visage, laissant un énième soupir silencieux le faire trembler. Evidemment qu'elle n'allait pas tout lui dire comme ça. Il le savait, il n'était pas idiot. Il la connaissait. Elle pouvait se montrer tout aussi têtue que lui. Et s'ils continuaient comme ça tous les deux aujourd'hui, ils ne seraient pas couchés. Il ferma les yeux, un simple murmure le quittant. Un petit murmure. Un simple « Haley » soufflé calmement contre l'air ambiant de la chambre. Un simple mot, son prénom, vibrant dans sa gorge, le réanimant soudainement, lui donnant la volonté de rester ici jusqu'au bout. Jusqu'à ce qu'il sache.
Il se leva à nouveau, et s'assit de ce côté-là du lit. Ses yeux tracèrent la forme du corps de Haley alors qu'il l'écoutait parler. Le coin de ses lèvres se haussa brièvement, et perdant un peu le contrôle, ses doigts allèrent se perdre dans la chevelure dorée de la jeune femme. Une bouffée d'air tremblotante vint exploser contre sa bouche alors qu'il redécouvrait ce geste. C'était pourtant un geste simple, une caresse, des doigts qui s'entremêlaient à des cheveux. Mais pour lui, c'était bien plus. Et ça lui avait tellement manqué...

« Parce que je t'aime », avoua-t-il avec toute l'honnêteté du monde, « Parce que t'es importante pour moi. Parce que t'es ma petite amie et que je m'inquiète »

Hors de question de la considérer comme son ex. C'était peut-être un peu vivre dans le déni, mais il s'en remettrait.

« Si tu veux pas en parler aujourd'hui, je peux pas te forcer », et son regard ne faisait que fixer les mouvements de ses doigts dans les cheveux de Haley, « Mais sache que je suis là. Je bouge pas. Je te laisse pas. D'accord ? »

Et comme pour sceller cette promesse, ses lèvres se posèrent avec tendresse sur sa tête. Parce qu'il était hors de question qu'il s'en aille. Il ne pouvait pas la forcer à parler, très bien. Il ne l'aurait pas fait de toute façon. Mais il ne partirait pas. Ca, ce n'était absolument pas possible.
Sa place était ici, il le savait. Il le ressentait.
Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


once upon a time
there was a boy who loved a girl, and her laughter was a question he wanted to spend his whole life answering

♥♥♥:
 
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Elle est né à Tokyo, un certain jour de juin et bien qu'elle soit japonaise, elle ne peut s'empêcher de mentir sur sa nationalité la plupart du temps, prétendant être américaine.

Activité de fainéant :
Elle a toujours rêvé d'être actrice mais elle travaille à l'hôpital en tant que secrétaire médicale.

Statut marital :
Secretly, In relationship with... ♥️



Mes trucs à moi :
Elle est fière de sa famille et a 2 frères qui sont plus jeunes qu'elle • Rares sont les fois où elle ne sourit pas • Elle n'en reste pas moins une personne sensible • A seize ans, on lui a détecté des problèmes de santé • Un garçon qu'elle aimait l'a quitté à cause de ça • Elle rêvait de devenir actrice et a toujours voulu rencontrer Johnny Depp • Elle aime aussi la science et l'informatique • C'est une grande gourmande et raffole avant tout des pâtisseries, le sucré c'est sacré ! • Elle est fan des Kanjani, particulièrement de Ryo, mais elle ne l'assume pas • Elle ne se complique cependant pas la vie et un rien suffit à la rendre heureuse






Sam 30 Juil - 21:17



N’importe qui rêverait d’être à sa place. Vraiment. Elle était tellement chanceuse d’avoir un homme tel que lui dans son existence. Elle n’aurait jamais pu souhaiter mieux parce que Tadayoshi était formidable... Même le prince charmant ne lui arrivait pas à la cheville. Haley ne saurait lui décrire à quel point elle lui était redevable, reconnaissante de tout ce qu’il avait fait pour elle, de cet amour fou qui lui portait et d’être encore là malgré les horreurs qu’elle lui avait balancé. Une partie d’elle, elle le nierait jusque dans sa tombe, était heureuse que la célébrité se soit déplacer jusqu’ici, qu’il reste encore jusqu’à ce qu’elle daigne lui parler... Parce qu’elle n’était pas assez forte, assez courageuse pour aller vers lui et il y en avait au moins un qui essayait de sauver leur couple. Pour elle... Elle ne méritait pas tout cet amour cependant elle ne pouvait que l’aimer plus en le voyant se démener autant pour sa personne. La raison pour laquelle son coeur se serrait davantage au creux de sa poitrine. C’était injuste... Elle aurait tant voulu être capable de le haïr, le détester mais il était trop parfait. Comment aurait-elle pu éprouver tant de haine à son égard ? C’était inimaginable.

De son mieux, la jeune femme luttait pour ne pas craquer, pour l’affronter encore et le repousser mais plus les secondes s’écoulaient, plus elle s’énervait de ne pas le voir bouger. Pas contre lui non. Enervé contre elle-même d’être si faible au point de ne pas réussir à le mettre dehors. Peut-être parce qu’au fond de son esprit, la secrétaire n’avait pas envie qu’il sorte, qu’il reste auprès d’elle encore un peu même s’il s’agissait là d’un désir égoïste. Il lui manquait terriblement... Hors, si Tadayoshi lui donnait de la force, le courage de toujours se surpasser afin de donner le meilleure d’elle même, il était également son point faible. Celui qui la rendait vulnérable et elle n’avait aucune arme contre ça... Elle jouait à la dure, le confronter cependant elle savait qu’elle ne résisterait pas longtemps. La preuve, elle avait déjà abaissé son masque, repoussant ses barrières qu’elle avait créé pour ne pas avoir à s’expliquer seulement en un rien de temps le ranger était parvenu à les détruire.

Elle ne s’était pas à quoi elle s’était attendue précisément comme réponse néanmoins, la demoiselle ne s’était pas préparée à cela. Si à l’origine son « je t’aime » aurait dû lui mettre du baume au coeur, en cet instant, il ne lui provoquait que l’envie de pleurer. Pourquoi ? Pourquoi lui avouait-il tous ces mots ? Et comment pouvait-il la considérer encore comme sa petite amie après tout ce qu’elle lui avait dit ? Il n’y avait aucun mot pour décrire ô combien Tadayoshi était un garçon merveilleux.

Plus les mots sortaient de sa bouche, plus il continuait de lui choyer ses cheveux, moins la jeune femme n’arrivait à se contenir. Sa lèvre supérieur mordit celle inférieur avant que ses paupières ne se ferment et qu’une larme vint doucement se nicher contre sa joue. Puis une deuxième. Ainsi qu’une troisième jusqu’à ce que la secrétaire ne soit pas en mesure de maîtriser le flux de ses pleurs qui déferlaient sur sa figure. Pourquoi fallait-il que son petit ami soit aussi formidable ? Ses doigts se crispèrent durement au linge en dessous d’elle alors qu’elle ignorait si elle se sentirait un jour de révéler à haute voix ce qu’il en était.

- Et si je ne veux pas que tu sois là ?
Demanda-t-elle dans un chuchotement, son émotion se ressentant sûrement alors qu’elle reniflait doucement, Tu devrais chercher quelqu’un d’autre. Pas une personne comme moi. On n’a plus rien à faire ensemble... C’est comme ça.

Malgré tout, Haley essayait encore parce qu’elle était persuadé que le chanteur ne trouverait jamais le bonheur auprès d’elle. Et elle ne lui souhaitait que d’être heureux.



——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


If there's life after this, I'm gonna be there to meet you with a warm, wet kiss. And I'm gonna love you like nobody loves you♡ fucking face.
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4592-okura-tadayoshi-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4582-okura-tadayoshi-ft-okura-tadayoshi http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4571-okura-tadayoshi-la-faiblesse-j-en-fais-mon-metier
Carte d'identité :
Japonais, né le 16.05.1985, à Osaka. 1m79, taureau. Groupe sanguin : O.


Activité de fainéant :
Idole au sein de la Johnny's Entertainment depuis 1997 ; fait parti des Kanjani8. Batteur, chanteur, acteur.

On peut l'entendre/le voir dans :
× Janiben tous les mercredis.
× All Night Nippon Saturday Special Okura-kun to Takahashi-kun tous les samedis.
× Kanjam Kanzen NenSHOW tous les dimanches.
× Kanjani Eight Chronicle tous les samedis.

Statut marital :
That's a secret but... she's the one. ♥️



(il est marié à Kazuya dans une autre vie #itmustbetruelove #orstupidity #idk)


Mes trucs à moi :
Son groupe × Sa batterie × Ses fans × La nourriture × Son lit × Râler × Fan inconditionnel de Taylor Swift × Toujours râler × Ses amis × Sa moto × Tenir tête à quelqu'un juste parce qu'il pense avoir raison (alors que c'est pas toujours le cas) × Taquiner ses amis × Dire ce qu'il pense × Avoir peur de beaucoup de choses × Râler encore un peu × Collectionner les peluches × Bon public ; il rit à tout et n'importe quoi × A côté un prude × N'aime pas faire du fan service juste pour faire du fan service × Sa batterie. ♥️

To you, what's Kanjani 8?
There's nothing I can really say other than it's something I live for



Sam 30 Juil - 21:52

can't let you go
Haley & Tadayoshi
C'était difficile. Difficile de retenir les mots dans sa gorge. Difficile aussi de s'exprimer. Car Tadayoshi était toujours aussi mal à l'aise avec les mots. Il ne savait pas s'il employait les bons, de la bonne façon. Il ne savait pas non plus s'il les disait comme il le fallait, si c'était le moment, s'il aurait dû attendre...
Et en même temps, il ne souhaitait pas les contenir. Ce qu'il disait, c'était ce qu'il ressentait. C'était aussi simple que cela. Ce qu'il disait, ce n'était que la traduction des battements de son cœur, du sang qui coulait plus rapidement dans ses veines, de l'air qui lui manquait. Il fallait bien qu'il mette des mots là-dessus, sur ces émotions, sur ces sentiments qui prenaient le pas sur sa raison.
Il ne s'était pas senti obligé de lui dire qu'il l'aimait, et en même temps, il avait eu ce besoin de l'exprimer. Il avait besoin de lui montrer que peu importait les mots qu'ils s'étaient échangés, il l'aimait encore. Que malgré ces quelques jours de séparation, il l'aimait encore. Que malgré son éloignement, il l'aimait encore. Il l'aimerait encore demain, peu importait la décision qu'ils prendraient tous les deux ce soir. Il l'aimerait encore. Pour longtemps. Parce que l'amour qu'il ressentait pour elle était tellement plus fort que ce qu'il avait connu jusque là. Ce sentiment qui faisait battre son cœur était tellement plus prononcé pour elle qu'il ne l'avait jamais été pour quelqu'un d'autre. Et ressentir un amour aussi fort pour quelqu'un, ça n'arrivait qu'une fois dans une vie.
Il le savait, c'était elle, la femme de sa vie. Il ne pourrait jamais l'oublier. Il ne pourrait jamais la remplacer. Elle était unique. Une personne unique, pour un sentiment unique.

Alors il ne pouvait pas la laisser s'échapper. Ce serait dommage après tout, non ? Qu'il laisse s'échapper la seule personne au monde capable de lui faire ressentir cela. Ce serait dommage de laisser s'en aller la seule personne qui l'apaisait et l'inquiétait autant à la fois. Ce serait dommage. Tellement dommage. Il savait que c'était égoïste. Il ne voulait Haley que pour lui. Il ne voulait la garder pour lui uniquement, et personne d'autre. Elle était sa petite amie. Elle était son second souffle. Elle était ce bleu intense. Elle était ce rire mélodieux. Elle était cette voix douce. Elle était beaucoup de choses, et chacune d'elles était importante pour Tadayoshi.
Mais parfois, comme en cet instant, il se disait que peut-être Haley serait plus heureuse avec quelqu'un d'autre. Même si ça lui faisait du mal à l'admettre, il savait qu'il n'était pas le meilleur. Il savait qu'il ne le serait jamais. Mais il voulait essayer de lui prouver. Il voulait lui montrer qu'il pouvait lui offrir tout ce qu'elle désirait.
Il ne s'attendait malheureusement pas à ce que tout soit réglé avec quelques mots bien placés. Mais il ne baisserait pas les bras. Pas aussi près du but. Pas maintenant, alors que Haley était juste là. Alors que ses cheveux glissaient doucement entre ses doigts.

Sa tête se redressa quelque peu, et ses sourcils se froncèrent faiblement alors qu'il se penchait, tentant d'apercevoir le visage de Haley. Il ne bougea pas cependant, la laisser extérioriser par les larmes ce qu'elle ressentait.

« Je reste quand même là », répondit-il, effleurant furtivement sa joue pour effacer les traces de ses pleurs, « J'ai aucune raison de chercher quelqu'un d'autre puisque je t'ai toi »

Elle devait le détester de rester coincé dans le déni et d'être aussi têtu.

« Pas une personne comme toi ? Une personne comment, alors ? », et ses doigts reprirent leur petit manège dans ses cheveux.

Soit c'était Haley.
Soit c'était rien.
Parce que s'il ne pouvait pas être avec la personne qu'il aimait plus que tout, il ne voudrait être avec personne d'autre. C'était elle, ou rien. La vie risquait d'être longue tout seul mais tant pis, il prendrait le risque. Son avenir, il le voyait uniquement avec elle. Et si elle devait sortir du tableau, personne ne prendrait sa place. Il finirait seul.

« Si je ne peux pas être avec toi demain, je préfère être seul », lui expliqua-t-il doucement, « C'est tout ou rien »

S'il ne pouvait être heureux avec elle, il ne voudrait l'être avec personne.
Et c'était certainement pour cela qu'il s'entêtait autant. Il n'avait pas grand chose à perdre, à part se retrouver seul à nouveau – seul avec un cœur lourd, certes, mais seul. En revanche, il avait tout à y gagner – il pouvait retrouver Haley.
Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


once upon a time
there was a boy who loved a girl, and her laughter was a question he wanted to spend his whole life answering

♥♥♥:
 
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Elle est né à Tokyo, un certain jour de juin et bien qu'elle soit japonaise, elle ne peut s'empêcher de mentir sur sa nationalité la plupart du temps, prétendant être américaine.

Activité de fainéant :
Elle a toujours rêvé d'être actrice mais elle travaille à l'hôpital en tant que secrétaire médicale.

Statut marital :
Secretly, In relationship with... ♥️



Mes trucs à moi :
Elle est fière de sa famille et a 2 frères qui sont plus jeunes qu'elle • Rares sont les fois où elle ne sourit pas • Elle n'en reste pas moins une personne sensible • A seize ans, on lui a détecté des problèmes de santé • Un garçon qu'elle aimait l'a quitté à cause de ça • Elle rêvait de devenir actrice et a toujours voulu rencontrer Johnny Depp • Elle aime aussi la science et l'informatique • C'est une grande gourmande et raffole avant tout des pâtisseries, le sucré c'est sacré ! • Elle est fan des Kanjani, particulièrement de Ryo, mais elle ne l'assume pas • Elle ne se complique cependant pas la vie et un rien suffit à la rendre heureuse






Lun 1 Aoû - 23:04



Elle se maudissait tellement d’être si faible, de ne pas être capable de contrôler ses larmes qui déferlaient le long de son visage. Elle se détestait parce qu’elle remarquait bien qu’elle était en train de craquer, que Tadayoshi était encore de la rendre vulnérable et à choisir, Haley aurait préféré qu’il ne la voit jamais ainsi. Même qu’il la considère comme la méchante personne de l’histoire lui convenait cependant elle n’aimait pas que celui qu’elle aimait puisse la voir si misérable. Parce qu’elle avait sa fierté, qu’il était ce qu’elle avait de plus précieux et qu’elle souhaiterait qu’il la voit comme cette fille forte qu’elle lui montrait toujours, cette fille qui souriait sans arrêt et qui amenait de la joie autour d’elle rien qu’avec une esquisse. Elle ne voulait pas qu’il la voit en pleurs, pas même qu’il cherche à la consoler alors que tout était de sa faute, qu’elle n’avait que ce qu’elle méritait... Hors, qui pouvait-elle au final si c’était douloureux à un point qu’elle avait l’impression qu’on lui arrachait le coeur ? Surtout quant elle n’avait guère d’autres choix que de s’apercevoir que le ranger n’était pas prêt de l’abandonner ni de l’écouter. La jeune femme aurait tant souhaité avoir plus de force afin de lui hurler une nouvelle fois dessus et de le mettre à la porte sans avoir à l’affronter. Elle était persuadée de toute manière que Tadayoshi ne serait jamais heureux auprès d’elle, qu’il trouverait beaucoup mieux ailleurs. Déjà, une femme plus jolie, un peu plus grande - comme Taylor - avec qui il formerait un beau couple et que tout le monde envierait. Une femme capable de lui offrir une famille et une vie convenable, la meilleure vie qui puisse exister. Ce n’était pas elle. Cela ne serait jamais elle... Pourquoi le chanteur ne se rendait pas compte de cela ? Peut-être s’en apercevrait-il plus tard... L’amour ne faisait pas tout n’est-ce pas ? Est-ce qu’on peut réellement tout pardonner par amour ? Tadayoshi était-il aussi formidable au point de ne pas lui en vouloir de l’avoir fui de la sorte, de lui avoir caché qu’elle n’était pas capable de mettre au monde un enfant et qu’ainsi, elle ne pouvait pas non plus lui donner cette famille qu’il aurait aimé avoir.

Sans bouger, instinctivement, ses paupières se fermèrent à la sensation de ses doigts qui essuyaient doucement sa joue... Même ça, il ne devrait plus le faire. Et plus que l’apaisait, ça lui donnait encore plus envie de pleurer puisqu’en vérité, l’unique chose qu’Haley désirait était de retrouver ses bras, de le toucher, le caresser, l’embrasser, sans avoir besoin de le quitter. Il lui manquait terriblement alors qu’il ne se trouvait qu’à quelques mètres d’elle. Pourtant même là, elle avait l’impression que la distance entre eux était immense, ce vide dans le creux de son coeur ne s’atténuait pas... Si son amant était là, ce n’était pas pareil. Il ne lui appartenait plus. Certes, celui-ci tentait de lui faire comprendre le contraire, calmant quelque peu cette pluie qui abritait son âme depuis plusieurs jours désormais néanmoins ceci ne paraissait pas suffisant pour diminuer son chagrin.

Sauf qu’au fur et à mesure que le garçon parlait, ses phalanges avaient commencé à relâcher faiblement l’emprise qu’elles avaient sur le drap. Pourquoi ? Comment ce jeune homme pouvait-il être si formidable ? Et comment faisait-il pour, avec de simples mots, parvenir à apaiser son coeur, à adoucir ses doutes ?

D’un revers de bras, la secrétaire tenta de sécher ses perles sous ses prunelles avant de s’assoir au bord du lit pour ensuite tourner sur elle-même, s’installant en tailleur, et lui faire face. Ses pupilles brillaient toute l’incompréhension mais aussi tout l’amour qu’elle éprouvait à son égard.

- Pourquoi ?
Souffla-t-elle fébrilement, Pourquoi tu dis ça ? Ca t’irait vraiment de finir seul ou tu dis ça juste pour m’amadouer ?

Non parce que mine de rien, c’était en train de fonctionner. Au fond, même une infime lueur d’espoir s’étincelait légèrement dans ses iris... Parce qu’elle n’était pas capable de concevoir sa vie sans ce garçon à ses côtés.

- Qu’est-ce que j’ai de si spéciale ? Je ne comprends pas pourquoi tu t’acharnes autant pour moi.

Il méritait tellement mieux. Beaucoup mieux.


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


If there's life after this, I'm gonna be there to meet you with a warm, wet kiss. And I'm gonna love you like nobody loves you♡ fucking face.
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4592-okura-tadayoshi-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4582-okura-tadayoshi-ft-okura-tadayoshi http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4571-okura-tadayoshi-la-faiblesse-j-en-fais-mon-metier
Carte d'identité :
Japonais, né le 16.05.1985, à Osaka. 1m79, taureau. Groupe sanguin : O.


Activité de fainéant :
Idole au sein de la Johnny's Entertainment depuis 1997 ; fait parti des Kanjani8. Batteur, chanteur, acteur.

On peut l'entendre/le voir dans :
× Janiben tous les mercredis.
× All Night Nippon Saturday Special Okura-kun to Takahashi-kun tous les samedis.
× Kanjam Kanzen NenSHOW tous les dimanches.
× Kanjani Eight Chronicle tous les samedis.

Statut marital :
That's a secret but... she's the one. ♥️



(il est marié à Kazuya dans une autre vie #itmustbetruelove #orstupidity #idk)


Mes trucs à moi :
Son groupe × Sa batterie × Ses fans × La nourriture × Son lit × Râler × Fan inconditionnel de Taylor Swift × Toujours râler × Ses amis × Sa moto × Tenir tête à quelqu'un juste parce qu'il pense avoir raison (alors que c'est pas toujours le cas) × Taquiner ses amis × Dire ce qu'il pense × Avoir peur de beaucoup de choses × Râler encore un peu × Collectionner les peluches × Bon public ; il rit à tout et n'importe quoi × A côté un prude × N'aime pas faire du fan service juste pour faire du fan service × Sa batterie. ♥️

To you, what's Kanjani 8?
There's nothing I can really say other than it's something I live for



Lun 1 Aoû - 23:54

can't let you go
Haley & Tadayoshi
Parviendrait-il à la retenir ? Parviendrait-il à la ramener vers lui, ne serait-ce qu'un peu ? Du plus profond de son âme, il espérait que oui. Il espérait ne pas faire tout ce qu'il faisait pour rien. Il se libérait des mots qui martelaient son cœur. Il avouait tout. Absolument tout. Et sans retenus. Il n'avait plus rien à perdre, n'est-ce pas ? Dans la théorie, Haley et lui étaient séparés. Ils n'étaient plus ensemble, et ne formaient plus un couple – il n'y avait que dans son âme où ils étaient toujours ensemble. Alors même s'il restait ici, s'il parlait, s'il expliquait ce qu'il ressentait, il ne pourrait pas plus la perdre qu'il ne l'avait déjà perdue, pas vrai ? Il ne risquait rien à parler sans tabou. Il ne risquait rien à exprimer ce petit feu qui brûlait son cœur et qui consumait son esprit. Il ne pouvait pas finir plus seul que seul après tout. La seule chose qu'il pouvait gagner ici était de retrouver Haley. De l'avoir à nouveau à ses côtés. De pouvoir la serrer, l'embrasser, la toucher. Il pouvait retrouver tout ça. Et c'était pour ce but précis qu'il donnait le meilleur de lui-même.

En parlant, il se rendait bien compte de la maladresse de ses mots. Il ne les utilisait pas bien, ni de la bonne façon. Ses phrases n'étaient sans doute pas tournées de la meilleure façon qu'il soit... Mais cela ne rendait-il pas le tout plus honnête ? Ce qu'il disait, il le pensait. Ca ne lui servirait à rien de mentir ici et maintenant. Ca ne lui servirait à rien de mentir à Haley, à celle qu'il avait vu et voyait comme la femme de sa vie.
Une femme comme elle, il n'y en avait pas deux. Et il était prêt à se battre pour la garder. Il était prêt à se battre, de toutes ses forces, pour pouvoir être celui qui passerait ses journées à ses côtés. Il estimait qu'une femme comme Haley était un trésor. Plus que ça. Elle était une richesse infinie. Elle était sa richesse. Son bonheur. Il ne pouvait pas se permettre de faire demi-tour. Il ne pouvait pas se permettre d'abandonner, de baisser les bras et de partir. Il devait affronter ce mal qui les avait séparés. Il devait l'affronter, et gagner.

Son regard remonta doucement le long de son corps alors qu'elle s'asseyait en face de lui. Ses prunelles vinrent immédiatement se poser sur ce visage qu'il aimait tant, avant qu'elles ne plongent dans ce bleu qu'il adorait tellement. Un léger sourire, à peine visible, se posa doucement sur sa bouche.
Puis, ses lèvres se pincèrent quelque peu alors que ses sourcils se fronçaient. Dire ce genre de choses pour l'amadouer ? Ce n'était pas vraiment son style. Il n'irait pas jusqu'à raconter n'importe quoi pour l'avoir près de lui non plus. Il voulait dire les choses comme elles étaient, comme il les ressentaient.
Et il n'avait pas exagéré, ni menti en racontant cela.

« Si je peux pas être avec toi, je préfère être seul oui », il secoua légèrement la tête, « Je vois pas l'intérêt d'être avec quelqu'un si ce quelqu'un n'est pas toi »

Parce qu'il ne retrouvera quelqu'un d'aussi formidable qu'elle.
Parce qu'il ne se voyait pas avec quelqu'un d'autre que Haley. Il n'y avait qu'elle. Elle, et encore elle. Et personne d'autre. Il ne voyait pas l'avenir avec une autre personne dans ses bras. Il y voyait Haley. Et si elle ne désirait plus y être pour une raison quelconque, eh bien, il ne tiendrait plus jamais personne, tout simplement.

« Qu'est-ce que tu as de si spécial ? », répéta-t-il, et un léger rire fit vibrer sa gorge, « Tout », que pouvait-il répondre de plus ? C'était la vérité.

Tout ce qu'elle était, tout ce qu'elle faisait, tout ce qu'elle ressentait... toutes ces petits choses la rendaient spéciale aux yeux de Tadayoshi.

« Je peux pas vivre sans toi »

C'était aussi simple que cela. C'était pour cela qu'il s'acharnait autant. Et parce qu'il l'aimait. Oh oui, il l'aimait.

« J'arrive pas à imaginer ma vie avec quelqu'un d'autre que toi. C'est... », il se pinça les lèvres et se frotta nerveusement le nez. Il avait expérimenté une vie sans Haley durant quelques jours, et autant dire que ça avait été une réelle torture, . « Ce que je ressens pour toi, ce que je ressens quand je suis avec toi... j'ai jamais ressenti ça pour personne. Et notre avenir, je le vois ensemble »

On avait tous une seule et unique personne qui nous était destinée. Une âme sœur.
Le vrai amour ? Cela n'arrivait qu'une fois dans une fois de le ressentir. De ressentir ce qu'était cet amour véritable. L'authentique. L'unique.
Tadayoshi était sûr d'avoir trouvé celle qui lui était promise. Celle pour qui il ressentirait quelque chose de tellement fort que lui-même n'arriverait pas à mettre de mots dessus. Et cette personne, c'était Haley.

Doucement, sa main s'était levée, et ses doigts s'étaient délicatement posés sur sa joue, la cajolant avec tendresse. Ses lèvres tracèrent un fin sourire, à la fois heureux de la retrouver, mais triste car tout n'était pas encore réglé. Car il ne savait pas encore si Haley allait revenir à ses côtés ou non.
Et il avait tellement envie de lui dire, de lui demander, de la supplier. Il voulait tellement lui crier de revenir, ou plutôt de rester avec lui.
Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


once upon a time
there was a boy who loved a girl, and her laughter was a question he wanted to spend his whole life answering

♥♥♥:
 
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Elle est né à Tokyo, un certain jour de juin et bien qu'elle soit japonaise, elle ne peut s'empêcher de mentir sur sa nationalité la plupart du temps, prétendant être américaine.

Activité de fainéant :
Elle a toujours rêvé d'être actrice mais elle travaille à l'hôpital en tant que secrétaire médicale.

Statut marital :
Secretly, In relationship with... ♥️



Mes trucs à moi :
Elle est fière de sa famille et a 2 frères qui sont plus jeunes qu'elle • Rares sont les fois où elle ne sourit pas • Elle n'en reste pas moins une personne sensible • A seize ans, on lui a détecté des problèmes de santé • Un garçon qu'elle aimait l'a quitté à cause de ça • Elle rêvait de devenir actrice et a toujours voulu rencontrer Johnny Depp • Elle aime aussi la science et l'informatique • C'est une grande gourmande et raffole avant tout des pâtisseries, le sucré c'est sacré ! • Elle est fan des Kanjani, particulièrement de Ryo, mais elle ne l'assume pas • Elle ne se complique cependant pas la vie et un rien suffit à la rendre heureuse






Dim 14 Aoû - 16:41



Non, Haley ne comprenait vraiment pas ce qu’elle avait de si spéciale, pourquoi Tadayoshi s’attardait autant pour être avec une personne comme elle ? Il y avait des filles tellement mieux, tellement plus jolie aussi... Taylor Swift par exemple, elle était certaine qu’à eux deux, ils feraient un beau couple puis elle était l’idéal féminin du ranger, ça ne pourrait qu’aller. Sûrement que ce dernier ne s’en rendait pas compte aujourd’hui, qu’il pensait qu’il n’imaginait sa vie sans elle néanmoins au fil du temps il s’y ferait, il la rangerait dans un coin de son âme puis ouvrirait son coeur à une autre. C’était ainsi qu’avançait la vie... Il serait tellement plus heureux sans elle à ses côtés. Elle ne pouvait rien lui apporter de bien si ce n’était sa présence qu’elle trouvait inutile... Et pourtant, elle l’aimait profondément. Elle non plus peinait à concevoir son existence sans ce garçon auprès d’elle. Ca lui brisait le coeur, le lui tordait dans tous les sens à chaque fois qu’elle y songeait mais... Ce serait égoïste que de s’imposer dans sa vie alors qu’elle n’y méritait aucunement sa place.

Seulement le jeune homme était fantastique... Rien qu’avec quelques mots, il parvenait à lui mettre le doute, à la faire hésiter sur chacun de ses choix... Il avait toujours eu cet effet là et c’était peut-être l’une des raisons pour laquelle elle l’avait fui. Car elle savait qu’elle se laisserait succomber par ses paroles, qu’il arriverait en un rien de temps à la rassurer alors qu’à nouveau, Haley ne s’estimait pas en estime de tout ça... Elle lui devait tant. Tadayoshi était formidable. Plus encore. Il n’y avait pas de mots pour le définir, pour décrire quel être humain merveilleux il était. Elle avait de la chance de l’avoir, de la chance d’être autant aimé et elle savait que ce garçon là lui était irremplaçable. Il n’y en avait pas deux des comme lui et c’était vrai, elle l’aimait comme une folle. En si peu de temps, il est parvenu à s’emparer de son coeur, à la rendre aussi dépendante... Elle croyait que ce genre d’amour n’existait que dans les films toutefois ses sentiments étaient la preuve que non. Enfin, le leur était sûrement plus beau et tout de même plus réaliste.

Elle buvait chacune de ses paroles, la flamme au creux de son âme s’intensifiant un peu plus au fil des secondes alors qu’elle n’était pas capable de quitter son vis-à-vis des yeux. Avait-il conscience du baume qui lui mettait à son coeur et d’ô combien l’amour que la jeune femme éprouvait à son égard n’avait aucune limite. Une tendre esquisse orna ses lèvres alors qu’elle pencha un peu plus son visage afin d’apprécier plus sereinement les caresses que l’artiste lui offrait. Il lui manquait tellement... Oui, parce que même à quelques mètres d’elle, il lui manquait encore. Et ça faisait un bien fou de pouvoir sentir ses doigts contre sa peau, de pouvoir se dire qu’il était de nouveau là. Hors, malgré ses pensées, la secrétaire choisit de se reculer néanmoins elle déposa à son tour ses phalanges sur la joue du garçon, lui souriant avec tout l’amour qu’elle lui portait.

- On ne t’a jamais dit que tu étais trop parfait, Lui déclara la demoiselle d’un ton amusé, Toutes les femmes rêveraient d’avoir un homme comme ça.

Mais pas de chance, c’était le sien. Maintenant qu’il était revenu, qu’il lui avait dit tous ces mots, Haley refusait de le laisser partir. Il avait réussi à chasser tous ses doutes, chacun de ses maux bien qu’elle stressait encore un peu, elle avait moins peur désormais. Sans éteindre l’éclat qui étirait ses lèvres, elle s’empara de son visage avec ses deux bains pour l’embrasser dans un doux baiser. Puis, lorsqu’elle se recula, elle ne laissa qu’une infime distance entre eux, juste assez de manière à pouvoir noyer ses yeux dans les siens.

- Je t’aime tu sais, Lui avoua-t-elle dans un doux murmure, Vraiment, je t’aime.

Jusqu’à aujourd’hui, elle ne le lui avait jamais dit et en cet instant précis, plus qu’un autre jour, elle en avait ressenti l’envie mais aussi le besoin. Si Tadayoshi l’avait compris au travers de ses gestes, rien ne valait ces trois petits mots. Ils étaient précieux. Et plus encore.


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


If there's life after this, I'm gonna be there to meet you with a warm, wet kiss. And I'm gonna love you like nobody loves you♡ fucking face.
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4592-okura-tadayoshi-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4582-okura-tadayoshi-ft-okura-tadayoshi http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4571-okura-tadayoshi-la-faiblesse-j-en-fais-mon-metier
Carte d'identité :
Japonais, né le 16.05.1985, à Osaka. 1m79, taureau. Groupe sanguin : O.


Activité de fainéant :
Idole au sein de la Johnny's Entertainment depuis 1997 ; fait parti des Kanjani8. Batteur, chanteur, acteur.

On peut l'entendre/le voir dans :
× Janiben tous les mercredis.
× All Night Nippon Saturday Special Okura-kun to Takahashi-kun tous les samedis.
× Kanjam Kanzen NenSHOW tous les dimanches.
× Kanjani Eight Chronicle tous les samedis.

Statut marital :
That's a secret but... she's the one. ♥️



(il est marié à Kazuya dans une autre vie #itmustbetruelove #orstupidity #idk)


Mes trucs à moi :
Son groupe × Sa batterie × Ses fans × La nourriture × Son lit × Râler × Fan inconditionnel de Taylor Swift × Toujours râler × Ses amis × Sa moto × Tenir tête à quelqu'un juste parce qu'il pense avoir raison (alors que c'est pas toujours le cas) × Taquiner ses amis × Dire ce qu'il pense × Avoir peur de beaucoup de choses × Râler encore un peu × Collectionner les peluches × Bon public ; il rit à tout et n'importe quoi × A côté un prude × N'aime pas faire du fan service juste pour faire du fan service × Sa batterie. ♥️

To you, what's Kanjani 8?
There's nothing I can really say other than it's something I live for



Dim 14 Aoû - 17:40

can't let you go
Haley & Tadayoshi
Il aurait tellement eu envie de lui dire de revenir. De ne pas partir. De ne pas le laisser. De lui dire que sans elle, sa vie était tellement minable qu'elle ne valait presque plus la veine d'être vécue. Que sans elle, tout était fade, terne... Il aurait pu lui dire encore et encore qu'il l'aimait, qu'elle était tout pour lui, qu'elle représentait bien plus qu'elle ne le pensait. Il aurait pu, mais il aurait le sentiment de se répéter. Toutes ces choses, il les avait dites. Par les mots ou par les gestes, mais il avait exprimé chacune de ces choses. Par une belle phrase, par sa main qui caressait sa joue, par ses doigts qui jouaient avec ses cheveux, par son regard qui brillait...
Il aurait pu le redire encore, néanmoins, aucun son n'était sortit de sa gorge. Aucune demande. Aucune plainte. Aucun mot. Rien. Absolument rien. Même ce souffle qu'il avait retenu ne s'était pas échappé d'entre ses lèvres. Ce souffle brisé, un brin chancelant. Ce souffle qu'il retenait, qu'il maintenait enfermé dans ses poumons. Ce souffle-là était resté muet. Une douleur avait à nouveau fait son petit chemin jusqu'à son cœur. Et si tout cela ne servait à rien, finalement ? S'il avait définitivement perdu Haley ? Si elle ne voulait plus rester à ses côtés ?
Vraiment, l'avenir sans elle, c'était impensable. Il n'arrivait même pas à savoir à quoi cela pouvait-il ressembler. Il avait pourtant passer quelques jours sans elle, mais c'était différent. Car Tadayoshi avait toujours vu son futur avec Haley. Que ce soit avec des enfants, ou sans, que ce soit avec un chien ou même un chat, une grande maison ou un appartement. Elle était là. Elle était celle qui était à ses côtés. Il n'arrivait vraiment pas à concevoir que quelqu'un d'autre puisse prendre cette place.
Non. Personne ne le pourrait. Cette place lui était réservée. A partir du moment où ils s'étaient croisés dans cette chambre d'hôtel, cette place lui avait été réservée. Et elle lui serait réservée à vie.
Tout comme cette place unique dans son cœur. Une partie de son organe lui appartenait. Une partie était à elle. A elle et à elle uniquement. Il ne pouvait donner ce morceau-là à personne d'autre, puisqu'il était à Haley.
C'était pour cela que l'organe battait aussi fort pour elle. Jamais son cœur ne pourra battre de cette façon pour quelqu'un. Il en était certain.

Jamais quelqu'un n'avait pris autant de place dans sa vie, aussi rapidement. Elle était la seule à le faire chavirer de cette façon grâce à un sourire ou à quelques paroles. Elle était la seule à le faire littéralement craquer. A le rendre meilleur. La seule qui lui donnait cette confiance en lui, la seule pour qui il avait envie de se battre jusqu'au bout.

Une légère esquisse traça ses lèvres en sentant les doigts de Haley contre sa joue. Esquisse qui se transforma peu à peu en doux sourire. A sa rétorque, il secoua faiblement la tête, arquant rapidement un sourcil. Il n'était pas parfait. Personne ne l'était. Puis s'il l'était, il serait un peu ennuyant comme garçon, non ?
Néanmoins, l'entendre dire ça lui réchauffait le cœur plus qu'il ne le montrait. Sa tendre esquisse laissa place à une autre, un peu plus amusée cette fois. Il souffla un petit « Ah oui ? » faussement intéressé. Toutes les autres femmes, il s'en fichait. La seule qui comptait, c'était Haley.
Ses doigts roulèrent doucement dans son dos, la rapprochant délicatement de lui alors qu'il répondait au baiser. Elle lui avait tellement manqué. Il avait cru ne plus jamais être capable de la toucher, de l'embrasser, d'être près d'elle tout simplement.
Se reculant quelque peu, ses prunelles s'ancrèrent dans les siennes et un large sourire vint éclairer ses lèvres. Il ne pouvait cacher sa joie d'entendre ces mots-là. Son cœur brûlait sous tout le bonheur qu'il ressentait. Il se sentait soudainement si léger, si... parfaitement heureux. Ses lèvres se posèrent tendrement sur leurs jumelles dans un rapide échange avant qu'il ne glisse son visage dans son cou. Un soupir de soulage frôla sa bouche pendant que ses bras s'entouraient délicatement autour de Haley.

Il ferma les yeux, profitant du doux parfum de sa peau, de la chaleur de son corps près du sien, comme s'il n'y avait pas goûté depuis des années. Il était tellement soulagé, et tellement heureux. Il n'avait pas les mots pour décrire à quel point il se sentait bien à l'heure actuelle. Il n'avait pas les mots pour exprimer à quel point il se sentait à nouveau complet en cet instant. Parce que Haley était à nouveau dans ses bras.

« Tu pourras plus partir maintenant tu sais ? », déclara-t-il dans un léger rire.

Il redressa lentement son visage, posant ses doigts sur ses joues qu'il câlina affectueusement pendant que ses lèvres embrassaient son front comme si elle était la chose la précieuse au monde. Non. Elle l'était. Elle était la personne la plus précieuse au monde, la plus importante aussi.
Il se recula, glissant l'une de ses mains dans ses cheveux.

« Je te laisserai pas t'en aller », dit-il, un petit sourire aux lèvres, « Plus maintenant »

Parce qu'il était contre l'idée de la voir partir, de la voir sortir de sa vie. Elle y était, elle y restait.
Pour toujours.
Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


once upon a time
there was a boy who loved a girl, and her laughter was a question he wanted to spend his whole life answering

♥♥♥:
 
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Elle est né à Tokyo, un certain jour de juin et bien qu'elle soit japonaise, elle ne peut s'empêcher de mentir sur sa nationalité la plupart du temps, prétendant être américaine.

Activité de fainéant :
Elle a toujours rêvé d'être actrice mais elle travaille à l'hôpital en tant que secrétaire médicale.

Statut marital :
Secretly, In relationship with... ♥️



Mes trucs à moi :
Elle est fière de sa famille et a 2 frères qui sont plus jeunes qu'elle • Rares sont les fois où elle ne sourit pas • Elle n'en reste pas moins une personne sensible • A seize ans, on lui a détecté des problèmes de santé • Un garçon qu'elle aimait l'a quitté à cause de ça • Elle rêvait de devenir actrice et a toujours voulu rencontrer Johnny Depp • Elle aime aussi la science et l'informatique • C'est une grande gourmande et raffole avant tout des pâtisseries, le sucré c'est sacré ! • Elle est fan des Kanjani, particulièrement de Ryo, mais elle ne l'assume pas • Elle ne se complique cependant pas la vie et un rien suffit à la rendre heureuse






Ven 9 Sep - 0:00



Evidemment que Tadayoshi était parfait. Il était le plus parfait de tous les hommes... Rien qu’avec de simples mots il était capable de lui ôter tous ses doutes, de lui montrer qu’il n’y avait pas plus important du moment qu’ils n’étaient que tous les deux. Haley ignorait comment il faisait, comment il pouvait être si formidable et pourquoi elle plus qu’une autre ? Pourquoi était-il autant attaché à sa personne alors qu’il pourrait avoir une vie mille fois plus heureuse ailleurs ? L’amour ne se commandait pas... Elle avait conscience de cela néanmoins avec tout ce qu’elle avait traversé par le passé, jamais la jeune femme n’aurait envisagé que viendrait un jour où elle serait si précieuse aux yeux de quelqu’un, à un point que le reste n’importait peu. Et bien qu’elle n’ait toujours rien dit à son petit ami, elle était certaine que quoi qu’elle dise, il ne l’abandonnerait pas. Elle pouvait le lire dans son regard, dans chacun des gestes que ce dernier lui adressait et elle lui en était reconnaissante parce que malgré ce doux sourire qui étirait ses lèvres, la secrétaire ne pouvait s’empêcher de s’en vouloir, de se sentir honteuse de ne pas lui offrir tout ce bonheur que son vis-à-vis méritait. Elle aurait aimé lui donner un enfant, que celui-ci porte les traits de son père, qu’il ait ce merveilleux rire qui le correspondait et qui la faisait fondre. Malheureusement ce n’était pas possible et particulièrement, ça l’attristait. Est-ce que, vraiment, cela ne dérangerait pas Tadayoshi de savoir qu’ils n’auraient jamais d’enfants ? Etait-elle réellement si importante à ses yeux pour qu’il veuille effectuer un tel sacrifice ? Il n’y avait pas à dire, ce garçon était vraiment une personne formidable et elle ne se lasserait jamais de le lui répéter parce qu’elle se sentait si ses chanceuses qu’il se batte autant pour elle. Lorsqu’elle songeait à ses ex-petits amis, il n’y en avait pas un seul qui arrivait à la cheville du ranger. Les autres ne lui avaient jamais apporté de bien, peut-être au début cependant elle avait été forcer de s’apercevoir qu’il la rendait plus malheureuse qu’autre chose, que ses expériences avec eux étaient plus négatives que positives puisqu’elles avaient laissé de lourdes séquelles sur son coeur. Alors que quant elle pensait à sa relation avec Tadayoshi, elle n’était pas capable de lui trouver un défaut... Il était parfait. A chaque fois qu’il y avait un souci entre eux, en règle général, c’était elle la fautive, et non le contraire. Parce qu’elle n’avait aucune confiance en elle, parce que justement ses anciennes relations lui revenaient en mémoire et qu’elle se souvenait des mots durs, violents, que Daisuke lui avait envoyé en pleine face... Ca l’obligeait à se remettre en question, ça l’obligeait à se voir comme une moins que rien, comme un déchet bon à jeter à la poubelle mais l’artiste, de part son sourire, de part ses mots, il parvenait à éteindre chacun de ses doutes. Il parvenait à lui montrer que peu importait ce qu’il arrivait, elle restait une femme merveilleuse et il était la seule à la faire se sentir ainsi. Elle l’aimait tellement. Plus encore.

Ses phalanges s’agrippèrent au dos de son haut tandis qu’elle renforçait l’étreinte de leurs deux corps, se rapprochant un peu plus contre lui. La dernière fois où elle avait pu le serrer ainsi dans ses bras lui paraissait être l’éternité. Il lui avait tant manqué, qu’elle aurait souhaité l’enlacer à s’en étouffer, juste pour s’assurer qu’il ne s’en irait pas, qu’il resterait à ses côtés quoi qu’il arrive et ce même s’il n’était pas en mesure de lui donner des enfants. Une tendre esquisse prit place sur ses lèvres avant qu’elle n’hoche vivement la tête, signe qu’elle savait qu’elle ne pouvait plus partir. Et elle n’en avait aucunement l’intention. Pas maintenant qu’elle l’avait retrouvé, ce serait idiot.

Sans jamais effacer l’éclat qui décorait sa figure, ses prunelles se fermèrent machinalement à la sensation de ses lèvres contre son front. Hum... Ca aussi, ça lui avait énormément manqué. Si bien qu’elle ne résista pas à ses mots suivant pour retourner prestement contre lui, nichant son visage dans le creux de son cou, son parfum lui chatouillant suavement narines. Un parfum qu’elle n’avait pas oublié mais qu’elle était plus qu’heureuse de retrouver, il l’enivrait. Toujours.

- Je ne partirais plus,
Souffla la jeune femme, s’agrippant plus sérieusement à son haut alors que sa bouche s’étirait dans un doux sourire, Promis... Pardon de t’avoir inquiété.

Parce qu’elle n’avait jamais eu l’intention de le blesser. Elle voulait simplement qu’il soit heureux, qu’il n’ait pas une vie qu’il pourrait regretter ensuite parce qu’elle n’avait rien d’extraordinaire à lui offrir, qu’il pouvait avoir des femmes dix milles fois mieux qu’elle. Réflexion qui la motiva à se reculer, non pas sans lui arborer un faible éclat avant qu’elle ne croise ses jambes entre elle dans une distance raisonnable avec son petit ami.

- Tu sais... Reprit-elle sans oser le regarder, ses doigts partant à la recherche des siens comme pour se donner du courage.

A peine les eut-elle trouvé qu’elle les serra fort, la chaleur de la paume de Tadayoshi contre sa main lui faisait du bien. Ca l’encourageait doucement à poursuivre et ce, même si c’était difficile. Peut-être que le jeune homme changerait d’avis après avoir entendu la vérité cependant Haley croyait en lui, elle avait confiance en ce qu’il lui avait dit plus tôt et savait qu’il ne l’abandonnerait pas. Du moins, elle l’espérait.

- En fait... Je ne peux pas avoir d’enfants. C’est le médecin qui me l’a dit... Il a dit que ça serait très compliqué.

Même impossible. Et rien que le dire à voix haute lui fendait plus le coeur que ce qu’elle montrait ouvertement. Parce qu’elle aurait aimé connaître cette sensation de porter son propre bébé dans son ventre, qu’elle aurait voulu offrir cette famille de rêve à celui qu’elle aimait et qu’elle aurait rêvé que leur enfant puisse leur ressembler... Il y avait des tas de possibilité désormais néanmoins ce n’était pas pareil. Sûrement...

Haley n’avait jamais égaré ses prunelles en sa direction jusqu’alors, au contraire, s’appuyant sur le matelas, elle n’avait fait que baisser son visage un peu plus, l’inclinant en guise d’excuse.

- Je suis désolé...

Elle culpabilisait tellement et ses mots n’étaient rien comparé au désarroi que la jeune femme éprouvait au plus profond d’elle-même.



——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


If there's life after this, I'm gonna be there to meet you with a warm, wet kiss. And I'm gonna love you like nobody loves you♡ fucking face.
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4592-okura-tadayoshi-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4582-okura-tadayoshi-ft-okura-tadayoshi http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4571-okura-tadayoshi-la-faiblesse-j-en-fais-mon-metier
Carte d'identité :
Japonais, né le 16.05.1985, à Osaka. 1m79, taureau. Groupe sanguin : O.


Activité de fainéant :
Idole au sein de la Johnny's Entertainment depuis 1997 ; fait parti des Kanjani8. Batteur, chanteur, acteur.

On peut l'entendre/le voir dans :
× Janiben tous les mercredis.
× All Night Nippon Saturday Special Okura-kun to Takahashi-kun tous les samedis.
× Kanjam Kanzen NenSHOW tous les dimanches.
× Kanjani Eight Chronicle tous les samedis.

Statut marital :
That's a secret but... she's the one. ♥️



(il est marié à Kazuya dans une autre vie #itmustbetruelove #orstupidity #idk)


Mes trucs à moi :
Son groupe × Sa batterie × Ses fans × La nourriture × Son lit × Râler × Fan inconditionnel de Taylor Swift × Toujours râler × Ses amis × Sa moto × Tenir tête à quelqu'un juste parce qu'il pense avoir raison (alors que c'est pas toujours le cas) × Taquiner ses amis × Dire ce qu'il pense × Avoir peur de beaucoup de choses × Râler encore un peu × Collectionner les peluches × Bon public ; il rit à tout et n'importe quoi × A côté un prude × N'aime pas faire du fan service juste pour faire du fan service × Sa batterie. ♥️

To you, what's Kanjani 8?
There's nothing I can really say other than it's something I live for



Dim 18 Sep - 23:02

can't let you go
Haley & Tadayoshi
Tadayoshi ne savait pas ce qu'il avait fait, dans cette vie ou celle d'avant, pour mériter quelqu'un comme Haley. Il était pratiquement certain de n'avoir rien fait d'extraordinaire pour la mériter. Il ne faisait pas plus que les autres. Il ne faisait pas moins non plus, certes. Mais, au contraire de certains, il ne passait pas ses jours à aider la veule et l'orphelin. Il ne passait pas son temps libre dans diverses associations, apportant de l'aide à ceux qui en avaient besoin. Il ne faisait vraiment rien de très fou ou qui sortait de l'ordinaire. Il faisait comme ses collègues, sans doute. Il allait au travail, tous les matins. Il ne manquait jamais un jour. Il faisait de son mieux pour arriver à l'heure. Il suivait les répétitions avec attention, et tout le reste aussi d'ailleurs. Il enchaînait chaque tournage, chaque shooting sans se soucier de sa fatigue. Parce que c'était son métier et que c'était plus important que sa propre santé. Puis, une fois la journée terminée, il rentrait chez lui, se douchait, mangeait et allait au lit. Voilà. Rien de bien extraordinaire.
Il avait donc réellement du mal à comprendre pourquoi on lui avait permis de rencontrer Haley. Pourquoi on lui permettait d'être aussi heureux avec elle. Le mieux pour lui était de ne pas chercher à comprendre. C'était ainsi, et il comptait bien faire en sorte que cela reste ainsi.
Il venait de la retrouver. Il allait la retrouver dans sa vie de tous les jours. L'avoir à nouveau à ses côtés chaque matin. L'entendre à nouveau rire. S'extasier devant son sourire. Il allait à nouveau pouvoir profiter de toutes ces petites choses qui la définissaient. Et il comptait bien en profiter. Il comptait bien savourer chaque instant, jusqu'à la dernière seconde.
Et il se promettait d'être toujours là pour elle. D'être à ses côtés quand elle en aurait besoin. D'être une oreille attentive, mais aussi une épaule sur laquelle elle pouvait se reposer, ou même s'appuyer. Il se promettait de devenir meilleur. Pour elle. Parce que c'était ce qu'elle méritait.
Il aurait dû remarquer plus tôt que quelque chose n'allait pas. Il n'aurait pas dû attendre que tout cela se passe pour enfin comprendre. Mais il était trop tard maintenant, et il ne pouvait remonter le passé.
De plus, Haley était à nouveau dans ses bras.

Il secoua légèrement la tête dans un fin sourire, appréciant sentir la chaleur de son corps contre le sien. La tenir dans ses bras de cette façon, ça lui avait tellement manqué. C'était devenu tellement normal de pouvoir la serrer et l'embrasser quand il le désirait que de ne plus l'avoir contre son torse avait créé un manque affreux.
Arquant faiblement un sourcil, il suivit chacun de ses mouvements, posant ensuite son regard sur son visage. Il pencha quelque peu la tête, dans l'espoir de capter son regard mais se redressa quand il comprit que ce ne serait pas possible. Il se contenta alors de serrer doucement sa main dans la sienne, comme pour l'inciter silencieusement à continuer.

Et sa révélation eut l'effet d'une bombe. Ou plutôt d'une gifle lente et cruelle. Sa bouche s'ouvrit sous le choc et ses épaules s'affaissèrent subitement. Elle ne pouvait pas avoir d'enfants ? C'était ça, ce que le médecin lui avait annoncé ce jour-là ? C'était ce qu'elle lui cachait depuis ? 
Il ferma la bouche, la rouvrant comme pour dire quelque chose mais aucun son ne sortit. Ses doigts s'agrippèrent un peu plus à ceux de Haley et il ferma les yeux quelques secondes. Son cœur tambourinait étrangement contre son torse, comme si l'espace là-dessous était devenu soudainement trop petit. Il se sentait à l'étroit, et se tordait dans une douleur dérangeante.
Alors... Haley et lui ne pourraient jamais avoir d'enfants ? Il rouvrit les yeux à cette pensée, les posant sur les draps devant lui. Lui qui s'était déjà imaginé avoir des enfants avec elle... Ces images qu'il avait en tête et qui ne verront jamais le jour lui martyrisaient un peu plus le cœur à chaque battement.
Un souffle légèrement et redressa bien vite le visage cependant. Il ne devait pas se morfondre. Il ne voulait pas la faire culpabiliser, plus qu'elle ne semblait déjà le faire. Il devait prendre sur lui. Il devait enfouir tout ça quelque part dans le fond dans ses pensées, ou de son cœur. Mais il devait rien montrer. Il ne voulait pas qu'elle continue de s'en vouloir. Ce n'était pas de sa faute. Ils trouveraient une solution. Ils trouveraient un autre moyen de pouvoir fonder une famille.
Ses enfants n'étaient pas encore là, mais il les aimait déjà. Mais il aimait aussi terriblement Haley. Et s'il devait choisir entre des enfants qui n'existaient et elle, le choix était vite fait.
Puis de toute façon, il n'imaginait pas sa vie avec quelqu'un d'autre. C'était elle, l'élue de son cœur. C'était elle, la femme de sa vie. Et elle le resterait. De plus, il l'avait dit plus tôt : s'il ne pouvait être avec elle, il préférerait être seul. Cette pensée s'appliquait encore en cet instant.

« T'as pas à t'excuser », dit-il doucement.

Ses doigts se posèrent alors sur le menton de la jeune femme, la forçant avec délicatesse à relever le visage. Son regard capta enfin le sien et il plongea ses prunelles dans les siennes sans aucune retenue.

« Je te l'ai déjà dit, avec moi c'est tout ou rien », et son pouce caressa lentement sa joue alors qu'un léger sourire venait à nouveau décorer ses lèvres, « Je t'aime pour tout ce que tu es. On trouvera une solution, d'accord ? »

Et son regard resta ancré dans le sien, lui promettant silencieusement qu'ils trouveraient une solution, ensemble. Il y avait des tas d'option. Certes, ce n'était sans doute pas ce que Haley avait en tête. Et ce n'était probablement pas ce qu'il avait en tête. Mais il se disait que le temps qu'il était avec elle, tout irait bien. Parce qu'elle était la personne la plus importante de sa vie, et qu'elle passait largement au-dessus des autres.

« L'essentiel, c'est qu'on reste tous les deux », ajouta-t-il d'une voix lente, son pouce continuant de cajoler sa joue dans de douces caresses, « A deux, on peut tout affronter »

Et il avança doucement son visage jusqu'à ce que ses lèvres rencontrent leurs jumelles dans une pression lente et tendre. Une nouvelle fois, dans un accord muet, il lui promettait de rester à ses côtés. De rester avec elle jusqu'à ce que la vie en décide autrement. De rester auprès d'elle et de surmonter chaque obstacle qui se dresserait sur la route. Sur leur route.
Son autre main n'avait toujours pas relâché celle de Haley, et ses doigts emprisonnèrent un peu plus ceux de la jeune femme pour lui montrer qu'il ne la laisserait pas tomber.
Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


once upon a time
there was a boy who loved a girl, and her laughter was a question he wanted to spend his whole life answering

♥♥♥:
 
Contenu sponsorisé


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
 

can't let you go | ft Haley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EITA ✩ ACADEMY :: Tokyo City :: Ginza :: Quartier résidentiel :: Les appartements-