------ AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ------
Bienvenue à Tokyo, la capitale du Japon, ou plus de 13 474 454 habitants se croisent ici chaque jours, et chaque nuit. Le rythme Tokyoïte est parfois stressant, pressant, et pourtant, chaque année, de plus en plus d'étrangers rêvent de passer par la capitale Nipponne, pour parfaire leurs expérience, ou vivre l'expérience la plus folle de leur vie. Il faut dire que le Japon est un pays extraordinaire, tant par sa culture, son éducation, ses traditions et le bien être qui y règne. Les Japonais sont accueillants, souriants, bons vivants, tant de qualités qui font de l'archipel, la destination rêvée. Certes, vous allez vous envoler pour l'autre bout du monde, mais quelle folle aventure vous attend...

Il y a les Tokyoïtes, les travailleurs actifs, du grand PDG au vendeur de tomates sur le marché, en passant par le Cast-Member du Tokyo Disneyland. Les étudiants de Todaï University, le campus Tokyoïte, le plus réputé du pays, mais aussi les jeunes lycéens, les yeux remplis de rêves, d'espoirs et d'ambitions. Et puis il y a Eita Academy. Le phénomène de ces quatre-vingt dernières années. L'école des arts de la scène de Tokyo, qui a fait au fil des décennies, sa renommée, aujourd'hui mondiale. Eita forme les jeunes venus des quatre coins du globe, aux durs métiers de la scène, et depuis 2014, elle les produit officiellement, sous son propre label, Eita Entertainment. Une maison de production qui rafle tout en moins d'un an, avec son groupe pop le plus en vue du moment : B.A.G - Best Asian Generation. Partout ou ils mettent les pieds, ils provoquent l'hystérie, ne faisant que gonfler la popularité de l'école.

Ho tout serait bien trop beau s'il n'y avait pas une ombre à l'histoire. Celle ci se nomme Krystal. Une Gossip-Girl de talent, qui s'il fut un temps, ne s'attaquait qu'aux couloirs d'Eita, elle a aujourd'hui élargit son champs d'attaque à tout Tokyo. Son blog, dans le quel elle publie toutes sortes de rumeurs et secrets les plus intimes, est le plus visité de la toile nipponne. Krystal fait trembler la capitale, et prouve que chacun ici, de la plus grande idole à l'éboueur du quartier oublié, peu devenir un vrai phénomène de foire. C'est elle qui dirige, c'est elle qui décide qui ira haut, et qui retombera bien bas. Un conseil chers amis Tokyoïtes, surveillez vos arrières, Krystal est partout...
>>> The Dream Team
>>> Nos copains
>>> On les attend
Shia, Ryota et Liang sont là pour vous aider, n'hésitez pas à les contacter en cas de problème, ils ne mordent pas. Ils sont aidés par Rin, Erena et Heaven, la modo-team. ♥
>>> FÉLICITATION
>>> Navigation
>>> flash news
Félicitation à Arisa, Odeline, Shia, Rin, Yoko, Ryo, Mika, Yue, Shige, Ryan, Minami, et Risa, pour leur grand cumul de points cette année! Les compteurs sont remis à zéro.
19.02.2016. Attention les inscriptions à Eita en section Danse sont fermées, afin de remplir les cursus Comédie, Mannequinat et Musique. Evitez la section Chant, déjà bien encombrée aussi ;). Les inscriptions aux personnages Coréens, Chinois, Thaïlandais et/ou double nationalités similaires sont aussi fermées, pour cause de petite invasion temporaire. Merci de favoriser les personnages Japonais. Vous pouvez bien évidemment créer un personnage Japonais avec un avatar Coréen, Chinois ou autre asiatique bien évidemment. Plus d'informations sur ce sujet

18.02.2016. Grosse maj' du mois! Nouveau design, installation des fiches partenaires, ouverture du réseau Instagram pour vos personnages, et mise en place des tags pour tagguer les membres dans un sujet. Une boîte à idées a été ouverte pour vous, afin d'y donner vos suggestions, et le système des points a été remanié, et remis à zéro.

01.12.2015. La seconde génération des Best Asian Generation est enfin dévoilée! Découvrez la sur leur site officiel. L'équipe d'Eita Ent. remercie tous ceux qui ont voté lors de l'émission du casting!

29.09.2015. Les B.A.G créent la surprise en sortant un single, alors qu'on les croyait en hiatus, réduit à deux membres! Visiblement, rien n'arrête Rin et Shia, qui présentent aujourd'hui My Resistance, un clip vidéo qui fera la promotion de leur casting, en recherche d'une seconde génération. Des images exclusives de leur tournée d'été, des fans, et des backdancers, sont à l'honneur de ce clip, aussi dédié à Murakami, qui a quitté le groupe il y a une semaine. Pensez à en discuter sur le forum des fans!

20.09.2015. Murakami Shinsuke, membre des B.A.G, vient d'annoncer son retrait du groupe! Mais que les fans se rassurent, l'aventure continue, et l'Eita Ent. a dors et déjà lancé un grand casting national, afin de former la seconde génération du groupe, pour combler le vide laissé par Shinsuke. Et si tu tentais ta chance ?! Accéder au casting.

26.10.13. Rôle play ouvert à tous, que vous soyez plutôt petits rps (300/500 mots), si vous manquez de temps ou que vous débutez, ou bien plutôt roman rp (+1000 mots) pour les grands passionnés d'écriture, tout le monde est admis! Le plus important est de s'amuser.

26.10.13. Forum lancé depuis le 26.10.2013, optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Bannissez tout autre navigateur pour une bonne optimisation des codages!.
Forum optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Merci de bannir tout autre navigateur pour une meilleure optimisation des codages.
Forum city réel + niveau de rp ouvert à tous + avatars réels asiatiques, occidentaux...
©2013-2016 toute reproduction même partielle est strictement interdite.

 

 oh. wow. is that really you ? | ft Hiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4801-tachibana-karen-cellphone#317078 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4798-tachibana-karen-ft-arden-cho http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4789-tachibana-karen-i-won-t-fall
Carte d'identité :
Japonaise × née à Tokyo × 09.04.1991 × bélier

Activité de fainéant :
Diplômée en management et commerce international, elle aurait voulu occuper un poste haut placé.
Elle se retrouve finalement à Disney, en tant que serveuse.
Mais bon, c'est cool, elle peut discuter avec Mickey

Statut marital :
Roses are red, violets are blue, vodka costs less than dinner for two

Mes trucs à moi :
Les bonbons × la boxe × faire la fête × discuter × les jeux vidéos × les anime, manga, drama & films d'action × fan de Namie Amuro × accro au café & au lait × chante dès qu'elle le peut & compose quelques chansons × joue de la guitare × n'aime pas se coucher tôt. Et encore moins se lever tôt × ce qu'elle supporte le moins ? les enfants × ne supporte pas les inégalités hommes/femmes × aime quand sa chambre est bien rangée × la personne qu'elle admire et aime le plus au monde : sa grand-mère



Mar 12 Juil - 23:42

oh. wow. is that really you ?
Hiro & Karen
Aujourd'hui, Karen faisait du remplacement.
Une de ses collègues avait pris son matin pour... Elle ne savait même plus. Et puis de toute manière, ça ne la regardait pas vraiment.
Elle s'était elle-même portée volontaire pour la remplacer. Elle n'avait pas eu envie de passer une journée de congé seule. Kazuya travaillait et elle aurait été toute seule dans son appartement jusqu'à ce qu'il rentre au soir. Et toute une journée sans parler, sans bouger, sans rien faire... c'était long.

Ce n'était pas la première fois qu'elle le faisait, qu'elle remplaçait une collègue absente. Elle l'avait déjà fait une ou deux fois. Avant, quand elle avait des journées de repos, elle en profitait. Elle restait à la maison avec sa grand-mère, l'aidant dans plusieurs tâches, comme le ménage par exemple. Elle l'accompagnait parfois faire les courses, et bon Dieu qu'est-ce qu'elle adorait faire les courses avec sa grand-mère. Elle se sentait toujours renvoyée dans le passé, alors qu'elle n'était qu'une petite fille qui sautillait dans les rayons en suivant son aînée tout en chantant la dernière chanson qu'elle avait entendu.
Et parfois, quand sa grand-mère était d'accord, elle partait faire du shopping avec elle. Ca ne l'avait jamais dérangé d'être accompagnée de sa grand-mère dans ces moments-là. Au contraire, elle s'en sentait toujours très fière. Parce que sa grand-mère, c'était son tout. Ce ne serait pas étonnant ni trop peu de dire que son univers entier tournait autour d'elle.

Elle était la personne qu'elle admirait le plus, mais aussi celle qu'elle aimait et qu'elle aimera toujours le plus. Elle avait toujours été là pour elle, au contraire de ses parents. Elle l'avait toujours accompagnée, elle était toujours à ses côtés, toujours là, à lui murmure des mots doux. Toujours là à lui redonner la force de vaincre, de ne pas abandonner. Toujours là pour l'écouter parler de tout et de rien. Toujours là, tout simplement.
Malheureusement, tout ça, c'était fini. Karen était seule à présent. Et si elle restait chez Kazuya en ayant pour excuse qu'elle n'avait pas encore trouvé d'appartement, elle n'avait juste pas envie d'être seule.
A chaque fois qu'elle rentrait, elle avait pour habitude de raconter sa journée. Parce qu'elle voulait voir sa grand-mère rire ou sourire à cause de l'une de ses bêtises ou de son trop plein d'énergie.

Du temps était passé depuis la mort de sa grand-mère. Et pourtant, elle avait du mal à l'accepter. Elle avait toujours du mal à passer outre ce vide qu'elle laissait, aussi bien dans sa vie que dans son cœur.
C'était difficile. C'était même plus que ça. Mais Karen ne baisserait pas les bras.

Elle revint sur Terre, clignant rapidement des yeux, devant une cliente qui lui demandait où se trouvait Minnie. Elle fronça les sourcils, les joues faiblement gonflées. Avait-elle l'air de connaître le planning de toutes les mascottes par cœur ? Elle scruta un instant la mère de famille d'un air perplexe, les sourcils haussés avant de poser son regard sur le petit garçon qui lui tenait la main et qui attendait sa réponse. Comment allait-elle lui dire qu'elle ne savait pas où était Minnie sans lui briser ses rêves ? En lui disant simplement qu'elle ne savait pas où était Minnie. Oups.
Pas de sa faute si elle ne connaissait pas le planning des mascottes par cœur. Qu'on l'excuse d'ailleurs de ne pas le connaître. Mais c'était à croire que tous les enfants qui venaient ici pensaient que Karen le savait. Elle travaillait certes ici, ça ne faisait pas d'elle, ni des autres, les managers de Mickey et compagnie.

Elle entendit vaguement l'enfant grommeler tout en quittant le restaurant. Elle fit une légère grimace, puis repartit travailler. Franchement, elle faisait de son mieux, et en plus le bambin n'était pas content. Aucun respect !

Et après Minnie, ce fut Elsa, La Reine des Neiges. Puis Dingo. Puis Mickey. Puis La Petite Sirène. Bref, elle avait la très nette impression que les gamins avaient eu des réductions s'ils demandaient à la première serveuse qu'ils croisaient où se trouvait leur mascotte préférée. Ce n'était pas possible autrement – et elle fut ravie de constater qu'elle n'était pas la seule qui galérait à trouver des réponses. Chaque serveuse avait pratiquement un enfant qui lui demandait où était untel ou untel, c'était épuisant.
Pour un enfant qui posait une question louche, le deuxième offert ? C'était quoi cette tendance, aujourd'hui ? Ils étaient venus tous ensemble ou quoi ?

Et quand sa pause arriva, elle l’accueillit avec la joie la plus pure et la plus totale. Enfin un peu de repos ! Enfin loin des enfants et de leurs interrogations bizarres !
Elle alla récupérer un petit quelque chose à manger et s'installa sur un banc près du restaurant. Le soleil venait lui réchauffer doucement la peau alors qu'elle mâchait tranquillement sa nourriture.
Sauf qu'une ombre sur elle vint tout perturber, et elle leva le regard vers le jeune homme face à elle.

« Je ne sais pas où est Mickey », lâcha-t-elle en secouant la tête, « Mais je peux vous dire où est La Fée Clochette »

Et si tu attendais qu'il te demande ce qu'il veut, pour voir ?

Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————




My true happy
Happiness is the art of never holding in your mind the memory of any unpleasant thing that has passed
©
Emi Burton
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4385-takagi-hiro-cellphone#301723 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4384-takagi-hiro-ft-park-jimin-bts#301717 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4397-takagi-hiro-twitter#301881 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4396-takagi-hiro-mails-box#301855 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4340-butfirstletmetakeaselfie
b&w

Carte d'identité :
(22.08.1995) ### 20yo # osaka japan # 176cm # B+ # problem child

Activité de fainéant :



étudiant à eita (cursus comédie, personne ne sait pourquoi) # future idole (priez pour lui) # workaholic # démon de minuit # délégué modèle # petit frère

Statut marital :



phoque soit-disant incompatible avec la vie de couple # friendship is better with her

Mes trucs à moi :



ado à problèmes # ouvre un peu trop sa gueule # tendance à l'autodestruction # constant besoin d'affection et de reconnaissance # devrait probablement avoir plus confiance en lui



Ven 15 Juil - 23:25

oh wow is that really you?
Ce n’était pas vraiment une envie personnelle que de se rendre à Disneyland toute une journée en compagnie de ta promo de théâtre. En fait, tu aurais fêté la réussite de tes partiels –bien que des plus laborieuses te concernant- d’une tout autre façon si on ne t’avait pas forcé la main, te condamnant ainsi à des heures d’attente devant chaque manège en écoutant des enfants geindre et des parents s’exaspérer. Quitte à ne pas changer, tu te serais plutôt vu sortir, écumer les boîtes de la capitale nippone, finir probablement ivre pour oublier le cauchemar que furent ces dernières semaines. Mais le destin –ta classe- en avait décidé autrement, et tu te retrouves donc à Disneyland. Youpi. Tu soupires pour la énième fois sans que les autres ne remarquent rien.
Au départ tu te retrouves donc à traîner du pied, t’intéressant davantage aux stands de nourriture qu’aux mascottes ou aux manèges qui requièrent une patience que tu as épuisé dans tes interminables répétitions de cette fin de semestre. Tu te lies d’amitié avec une monstrueuse barbe à papa et te barbouilles les doigts de sucre en flânant derrière le groupe, trop occupé à s’enthousiasmer d’un rien. Oh, regardez c’est Fée Clochette. Oh, regardez c’est Elsa. Oh, regardez c’est ta mère la chauve et j’en fais pas tout un plat. Enième soupir, soutenu par un très prononcé levage de yeux au ciel.
Arrivé l’heure du repas, pas spécialement sujet à l’épidémie de faim qui semble avoir persuadé cette petite troupe d’arrêter de bavasser pour faire quelque chose de productif –à savoir, manger !- tu décides de t’éclipser pour chercher de quoi t’amuser un peu, vous savez, histoire que tu n’aies pas payé ce ticket pour simplement te promener dans des allés. Un agent de service -fort urbain et gentleman-, savourant sa pause tout autant que son spliff, t’offre alors une bouffée de sa bonne humeur personnelle. Tu retrouves donc le groupe avec une motivation reconquise, après avoir bien évidemment trouvé un chewing gum menthe extra forte pour cacher l’haleine si distinctive de l’illégalité.
Tu finis même par mener la marche, la plupart des personnes présentes supposant que tu t’es –enfin- réveillé, les emmenant avec un engouement presque malsain dans les manèges à sensation ; parce que tu sais pertinemment que certains ne sont pas très friands d’adrénaline. Personne –ou presque- ne remarque que ton unique carburant se résume à de la chimie de comptoir, et ce même quand tu faisais erreur dans le calcul des distances entre toi et les objets environnants, manquant ainsi plusieurs fois de te cogner contre un mur, ou une porte que tu imaginais quelques mètres plus loin.
La fin d’après-midi venant, la fumée ne fait plus tout à fait son effet et tu t’amuses simplement de voir tes camarades hurlant de peur sur le grand 8 tandis que tu filmes toute la traversée avec ton téléphone pour immortaliser ce moment ; et les afficher sur les réseaux sociaux, à gage de revanche.

A la demande général, le groupe s’arrête près de la zone restauration pour une pause pipi –les filles, surtout-, te laissant le luxe de chercher quelque à chose à grailler pour pallier au début de fringale qui commence à te tordre l’estomac. C’était toujours la même chose, de toute façon. T’es habitué : fumer donne faim. Manger donne soif. Il faut pallier au manque, et le temps de récupérer un panini trois fromages avait semble-t-il était trop long pour la mauvaise troupe qui s’était déjà éclipsé. Soupir, le retour.
Tu renonces au bout de quelques minutes de recherche, interrogeant la demoiselle –visiblement employée à en croire son uniforme- qui mange sur un banc, pas très loin de là. « Excusez-moi… » Tu commences, avec pour réponse immédiate ce que tu aurais juré être un grognement d’exaspération. « Je ne sais pas où est Mickey. Mais je peux vous dire où est La Fée Clochette. » Exaspération justifiée, tu songes, respectant presque cette pauvre âme d’être dans ce parc tous les jours à supporter les gamins et les parents et les groupes qui partent en laissant leur pote derrière façon vilain petit canard. Tu échappes un rire nerveux à cette pensée avant de t’expliquer. « Nan, vous inquiétez pas je cherche pas la clique à Dumbo. Je les ai assez vus pour une vie. » Le nom de Dumbo, évoqué sans même que tu saches à quoi ce personnage ressemble vraiment –tu supposes que c’est le pantin de Gepeté- sonne comme une plainte silencieuse de tous tes malheurs de la journée. « J’ai perdu mes amis en fait, une dizaine de personnes de mon âge, très bruyants. Ils étaient là-bas tout à l’heure. » Près des toilettes, que tu désignes d’un ample geste de la main.



   

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


a house made of cards and us inside
© okinnel
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4801-tachibana-karen-cellphone#317078 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4798-tachibana-karen-ft-arden-cho http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4789-tachibana-karen-i-won-t-fall
Carte d'identité :
Japonaise × née à Tokyo × 09.04.1991 × bélier

Activité de fainéant :
Diplômée en management et commerce international, elle aurait voulu occuper un poste haut placé.
Elle se retrouve finalement à Disney, en tant que serveuse.
Mais bon, c'est cool, elle peut discuter avec Mickey

Statut marital :
Roses are red, violets are blue, vodka costs less than dinner for two

Mes trucs à moi :
Les bonbons × la boxe × faire la fête × discuter × les jeux vidéos × les anime, manga, drama & films d'action × fan de Namie Amuro × accro au café & au lait × chante dès qu'elle le peut & compose quelques chansons × joue de la guitare × n'aime pas se coucher tôt. Et encore moins se lever tôt × ce qu'elle supporte le moins ? les enfants × ne supporte pas les inégalités hommes/femmes × aime quand sa chambre est bien rangée × la personne qu'elle admire et aime le plus au monde : sa grand-mère



Lun 18 Juil - 13:16

oh. wow. is that really you ?
Hiro & Karen
Le jeune homme face à elle confondait vraiment Mickey et Dumbo ? L'un était un souris et l'autre un éléphant. Etait-ce possible de les confondre ? Elle n'était d'ailleurs même pas sûre qu'il ait une mascotte pour Dumbo. Elle savait qu'il avait son char et qu'une sorte de figurine géante de l'éléphant y trônait fièrement, mais elle n'avait jamais croisé sa mascotte. Ou alors il se planquait et fuyait les enfants.
C'était dans ces moments-là que Karen remerciait le ciel et les oiseaux de lui avoir trouvé ce travail en tant que serveuse. Elle n'aurait jamais en mascotte. Elle n'aurait jamais tendu une journée ici, dans ces conditions, à être entourée par des enfants qui criaient et gesticulaient dans tous les sens. A chaque fois, elle aurait été en fuite et on devrait la ramener par la crinière.
Rien que d'y penser, elle en avait des frissons d'horreur.

« Une dizaine de personnes ? »

Et elle tourna mécaniquement la tête vers l'endroit que le garçon indiquait. Elle se frotta rapidement la joue tout en penchant la tête sur le côté, une moue concentrée collée au visage. S'ils étaient bruyants, elle les aurait entendus. Non ? Hors elle n'avait pas l'impression d'avoir entendu quelque chose. Ou alors elle n'avait pas fait attention, c'était possible aussi. Il y avait tellement de gens qui passaient par là et qui parlaient encore et encore dans un brouhaha infernal qu'elle n'avait probablement payé assez d'attention au groupe de jeunes.

« Ca me dit rien », répondit-elle, « Désolée. Mais ils ne doivent pas être loin s'ils étaient là il y a quelques minutes ! Surtout qu'il y a plusieurs attractions de ce côté-là et c'est souvent les bouchons »

Ils devraient penser à installer des feux rouge, ça faciliterait la circulation.
Se levant d'un bond, un large sourire vint se planter sur ses lèvres alors qu'elle levait le doigt comme si elle venait d'avoir l'idée du siècle. Elle lâcha un « Je vais vous aider à les retrouver ! » plus d'enthousiasme et partit prévenir son patron sans laisser le temps au jeune homme de répondre quoi que ce soit.
Elle revint quelques minutes plus tard, se dandinant joyeusement sur ses jambes tout en s'approchant de lui. Elle fut néanmoins coupée dans son élan par un petit garçon qui se planta juste devant elle. Elle l'observa, une grimace pas très discrète étalée sur ton visage alors qu'elle lui faisait un doux signe de main d'aller voir ailleurs. Pas de chance, l'enfant ne comprit pas et lui demanda de sa petite voix où était Olaf.

Un soupir d'exaspération traversa ses lèvres alors que sa main rencontrait violemment son front. Sa tête bascula en arrière et elle était à deux de s'effondrer sur le sol en tapant des pieds, comme un gamin qui taperait sa crise. Elle ne savait pas où était le bonhomme de neige !

« Il a fondu » qu'elle lâcha dans un nouveau soupir, « Il fait trop chaud. Il a fondu. On l'a mis dans le congélateur pour qu'il ne meurt pas »

Etrangement, le gamin ne resta pas plus longtemps et détala aussi vite qu'il était venu. Et elle sourit triomphalement, avant de se poser aux côtés du jeune homme. Son regard se posa sur son visage et elle se mit à le détailler lentement. Elle n'avait pas fait attention avant mais il lui rappelait drôlement quelqu'un.

« On se connaît pas, par hasard ? », et ses sourcils se froncèrent alors qu'elle cherchait un prénom à coller à ce visage. Elle fronça les sourcils, approchant quelque peu son visage de celui du garçon, avant de se reculer « Je jurerai vous avoir déjà vu quelque part... vous vous appelez comment ? »

Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————




My true happy
Happiness is the art of never holding in your mind the memory of any unpleasant thing that has passed
©
Emi Burton
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4385-takagi-hiro-cellphone#301723 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4384-takagi-hiro-ft-park-jimin-bts#301717 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4397-takagi-hiro-twitter#301881 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4396-takagi-hiro-mails-box#301855 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4340-butfirstletmetakeaselfie
b&w

Carte d'identité :
(22.08.1995) ### 20yo # osaka japan # 176cm # B+ # problem child

Activité de fainéant :



étudiant à eita (cursus comédie, personne ne sait pourquoi) # future idole (priez pour lui) # workaholic # démon de minuit # délégué modèle # petit frère

Statut marital :



phoque soit-disant incompatible avec la vie de couple # friendship is better with her

Mes trucs à moi :



ado à problèmes # ouvre un peu trop sa gueule # tendance à l'autodestruction # constant besoin d'affection et de reconnaissance # devrait probablement avoir plus confiance en lui



Dim 24 Juil - 2:53

oh wow is that really you?
Voilà le souvenir que tu gardes de Disney : un lion s’agrippant à un autre lion –son frère askip- au-dessus d’une crevasse, un « longue vie au roi » des plus théâtrales et dramatiques et une tonne de gnous qui viennent foutre leur merde, sans stress. Est-ce que c’est réaliste ? Non. Le jeune Hiro du haut de ses cinq ans pensait précisément la même chose. C’est un bon gros tas de conneries.
Alors autant dire qu’entre Dumbo et Sid le paresseux, tu cherches pas vraiment à comprendre la différence. Toi t’étais branché DBZ, Pokémon, Gundam, Ken le survivant, et t’as même regardé Sailor Moon aussi, ok t’avoues, mais c’était quand même bien mieux que leurs conneries de princesses qui se font galocher dans leur sommeil. Et après on s’étonne que les 2000, ils ont plus de limite. Franchement. T’as pas envie de foutre la merde, hein, surtout pas, mais entre le pouvoir de l’amour à la con où chacune de leur cruche finit par se caser avec un parfait inconnu – riche et propriétaire de préférence- et le pouvoir de l’amitié qui nique tout mais qui est quand même vachement plus saint à la fin, qu’est-ce qu’il faut choisir ? Je vous le demande. Personnellement, l’amour, t’as donné et les amis, c’est un peu moins volatile et chaotique comme concept.
Enfin.
C’est ce que tu pensais.
Jusqu’à ce que les dits-amis que tu te contentes désormais de qualifier de simples collègues se volatilisent au milieu de Disneyland. Krilin, il aurait jamais fait un coup de pute comme ça à Goku ; qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il soit obligé de courir avec des stilettos, il l’aurait retrouvé Goku. Mais tes collègues à toi, ah bah, ils sont probablement déjà dans un taxi, loin, très loin. Trahison, disgrâce !

« Une dizaine de personnes ? » Tu interromps quelques minutes l’antenne de ta misère personnelle intérieure pour reporter ton attention sur la personne en face de toi. Elle regarde autour d’elle – ce qui n’est pas très bon signe- avant de t’offrir un air sincèrement compatissant. « Ça me dit rien. Désolée. Mais ils ne doivent pas être loin s'ils étaient là il y a quelques minutes ! Surtout qu'il y a plusieurs attractions de ce côté-là et c'est souvent les bouchons. » Tu lèves donc le nez en direction des manèges, cherchant à repérer quelques visages familiers de ton emplacement actuel, sans grand succès. Tant pis, tu hausses les épaules, t’apprêtant à remercier la jeune femme et à partir accomplir ta quête en solitaire. Elle t’interrompt avant même que tu n’aies le temps d’ouvrir la bouche. « Je vais vous aider à les retrouver ! » La jeune femme se lève alors, subitement, te fait signe d’attendre avant de disparaître quelques instants dans le petit bâtiment derrière vous. Lorsqu’elle revient, tu peux enfin articuler une maladroite forme de remerciement : « Euh, merci du coup. C’est mieux que de chercher tout seul comme un… » Olaf ? D’où ce petit con ose te couper pour demander où est Gandalf ? Attends, non c’était pas Gandalf, c’était… « Il a fondu. » Ta nouvelle camarade semble mieux comprendre le complexe jargon de ce petit lutin qui commençait, à votre grand malheur mutuel, à brailler. « Il fait trop chaud. Il a fondu. On l'a mis dans le congélateur pour qu'il ne meurt pas. » Tu le regardes partir non sans une once d’animosité à son égard, fronçant les sourcils en priant pour que ce démon miniature ne revienne jamais croiser ton chemin ou ne devienne jamais roi des Sept Royaumes. Non parce que blanc, blond, avec une face de gremlin, la ressemblance serait presque trop évidente pour n’être qu’une simple coïncidence.
« On se connaît pas, par hasard ? » Hein ? Tu relèves la tête vers la source de la voix. Ah oui, elle est encore là. C’est dingue, tu la connais pas, mais elle ne t’abandonne pas au milieu d’un parc d’attractions. Que c’est amusant. Quelle drôlerie de la vie. « Je jurerai vous avoir déjà vu quelque part... vous vous appelez comment ? » Mais tu ne perds pas de temps en amer ressentiment envers la dizaine de mauvais bougres qui t’ont laissé ici, plissant les yeux en essayant de voir si toi aussi tu ne la reconnaissais pas de quelque part. « C’est pas impossible, mais j’ai une très mauvaise mémoire des visages. » Son nom en revanche pourrait peut-être t’éclairer. « Moi c’est Takagi. Takagi Hiro. Et toi ? »



   

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


a house made of cards and us inside
© okinnel
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4801-tachibana-karen-cellphone#317078 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4798-tachibana-karen-ft-arden-cho http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4789-tachibana-karen-i-won-t-fall
Carte d'identité :
Japonaise × née à Tokyo × 09.04.1991 × bélier

Activité de fainéant :
Diplômée en management et commerce international, elle aurait voulu occuper un poste haut placé.
Elle se retrouve finalement à Disney, en tant que serveuse.
Mais bon, c'est cool, elle peut discuter avec Mickey

Statut marital :
Roses are red, violets are blue, vodka costs less than dinner for two

Mes trucs à moi :
Les bonbons × la boxe × faire la fête × discuter × les jeux vidéos × les anime, manga, drama & films d'action × fan de Namie Amuro × accro au café & au lait × chante dès qu'elle le peut & compose quelques chansons × joue de la guitare × n'aime pas se coucher tôt. Et encore moins se lever tôt × ce qu'elle supporte le moins ? les enfants × ne supporte pas les inégalités hommes/femmes × aime quand sa chambre est bien rangée × la personne qu'elle admire et aime le plus au monde : sa grand-mère



Dim 24 Juil - 20:22

oh. wow. is that really you ?
Hiro & Karen
Ce serait contre son éthique de laisser ce pauvre garçon tout seul dans son coin. Et surtout, ce serait contre son éthique de le laisser chercher seul son groupe d'amis dans la foule. Un foule très dense d'ailleurs, et très nombreuse. Etait-il vraiment possible de retrouver quelqu'un là-dedans ? Karen se mettait au défi. Elle avait bien réussi à retrouver des enfants – oui, des enfants – elle pouvait bien retrouver un groupe de jeunes, assez bruyants apparemment.
Enfin, qui n'était pas bruyant ici ? Tout le monde l'était un peu, même les plus calmes. Ce n'était pas quelque chose qui surprenait Karen cela dit, étant elle-même assez... Enfin, on la remarquait dans ce genre d'endroits. Elle se taisait rarement, voir pas du tout, étant capable de parler de la ravissante couleur du mur de ce restaurant et même de l'horrible nœud qui trônait sur les oreilles de Minnie.
Tout ça pour dire qu'elle allait faire de son mieux pour aider le jeune homme. C'était son devoir en tant qu'employée ici d'aider un client dans le besoin, qu'il soit entré dans le restaurant ou non.
Et puis, cette petite escapade pouvait être amusante ! Le gros avantage était qu'elle s'éloignerait drastiquement de tous ces enfants en quête de Mickey, Dingo, et les autres. Elle en avait assez pour aujourd'hui, si bien qu'elle n'avait pas pu se retenir face à cet enfant.
Olaf, il avait fondu, disparu – pof, y a plus. Qu'on arrête de l'embêter avec ça maintenant... ! Elle devrait peut-être songer à mettre des émetteurs sur chacune des mascottes afin de connaître avec précision leur position. Ca pouvait être pratique, surtout pour Mickey.

Plus elle regardait le jeune homme devant elle, plus Karen était persuadée de l'avoir vu quelque part. Et c'était pour cette raison qu'elle le lui avait demandé. Pas pour un plan drague ou quelque chose du genre, non, ce n'était pas du tout dans ses habitudes.

Elle eut une légère mine déçue quand il lui dit avoir une mauvaise mémoire des visages. Elle se pinça les lèvres dans une moue pensive, réfléchissant à où et quand elle aurait pu le croiser. Elle l'avait sans doute déjà vu, au parc, et pensait l'avoir vu ailleurs.
Sauf que non, elle était réellement persuadée de l'avoir vu dans un autre contexte.

« Takagi Hiro... », dit-elle, laissant son nom rouler sur sa langue alors qu'elle fronçait les sourcils.

Takagi. Takagi. Ca lui disait bien un truc. Hiro, encore plus. Elle se frotta nerveusement la nuque, fermant les yeux dans une petite grimace. Elle partit dans ses souvenirs, tentant de remettre le jeune homme à la bonne place. Elle répéta plusieurs fois son nom, comme si ça l'aiderait à trouver plus vite, avant qu'elle ne redresse la tête et ne rouvre les yeux d'un geste brusque. « Hiro ! » qu'elle cria au beau milieu de la foule, un sourire idiot aux lèvres.
Sa main rencontra l'épaule du dit Hiro dans une sorte de tape amicale un peu trop enthousiaste – il fallait qu'elle arrête ou elle allait lui faire peur.

« C'est pas vrai ! », qu'elle s'exclama en posant ses mains sur ses joues d'un air stupéfait, « Je t'aurais presque pas reconnu »

Posant ses mains sur ses hanches, un fier sourire vint planer sur ses lèvres alors qu'elle scrutait soigneusement Hiro en face d'elle. Il avait grandi depuis la dernière fois qu'elle l'avait vu dis donc !

« J'aurais jamais cru te revoir ici. Enfin, j'aurais jamais cru te revoir tout court », fit-elle dans un rire, « Comme quoi... It's a small world after all ~ » qu'elle commença à chanter en se dandinant légèrement, désignant rapidement les alentours du parc dans un geste rapide de la main.

Faudrait vraiment qu'elle arrête... il allait fuir en courant si ça continuait.

« Tu te souviens pas de moi alors ? », et elle afficha un petit air de déception, « Karen. Tachibana Karen »

Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————




My true happy
Happiness is the art of never holding in your mind the memory of any unpleasant thing that has passed
©
Emi Burton
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4385-takagi-hiro-cellphone#301723 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4384-takagi-hiro-ft-park-jimin-bts#301717 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4397-takagi-hiro-twitter#301881 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4396-takagi-hiro-mails-box#301855 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4340-butfirstletmetakeaselfie
b&w

Carte d'identité :
(22.08.1995) ### 20yo # osaka japan # 176cm # B+ # problem child

Activité de fainéant :



étudiant à eita (cursus comédie, personne ne sait pourquoi) # future idole (priez pour lui) # workaholic # démon de minuit # délégué modèle # petit frère

Statut marital :



phoque soit-disant incompatible avec la vie de couple # friendship is better with her

Mes trucs à moi :



ado à problèmes # ouvre un peu trop sa gueule # tendance à l'autodestruction # constant besoin d'affection et de reconnaissance # devrait probablement avoir plus confiance en lui



Dim 7 Aoû - 2:08

oh wow is that really you?

« Hiro ! » Tu ne t’attendais pas vraiment à ce que ton nom fasse un tel effet, ou du moins qu’elle te connaisse vraiment, ni même à ce que sa main te tape dans l’épaule, te faisant réaliser non sans une pointe d’étonnement que cette femme a une force monumentale. Tu serres les dents pour ne pas faire aïe.
« C'est pas vrai ! Je t'aurais presque pas reconnu. » Et pourtant elle t’a bel et bien reconnu mais c’est un détail qui te traverse l’esprit sans forcément effleurer ta conscience, cette dernière étant trop occupée à essayer de comprendre pourquoi diable cette demoiselle si charmante soit-elle est aussi enthousiaste à l’idée de te revoir. D’abord tu supposes qu’elle t’a peut-être connu quand tu étais petit, ce qui expliquerait cette sensation similaire à celle que l’on ressent lorsque cette grande tante qu’on a jamais vu, ô grand jamais, nous sort le sempiternel « Mais que tu as grandi ! » Tu effaces bien vite cette hypothèse ; à moins qu’elle ne possède une crème de jour révolutionnaire à faire rager tous les dermatologues du monde, elle semble avoir la vingtaine, guère plus. En bref, aucune chance qu’elle n’ait le syndrome de la grande tante inconnue au bataillon.

« J'aurais jamais cru te revoir ici. Enfin, j'aurais jamais cru te revoir tout court. Comme quoi... It's a small world after all ~ » Ah. Tu hausses un sourcil, une part de toi s’imaginant qu’elle te pensait mort au fond d’un caniveau en fait. Peut-être qu’elle t’a connu à l’époque où frôlait le coma éthylique était presque aussi courant pour toi que de changer de chaussettes. Ca expliquerait pourquoi tu ne te souviens pas et pourquoi tu lui parais si méconnaissable.
Mais il y a quelque chose qui cloche, quelque chose qui manque pour rendre cette hypothèse viable. Le dégoût ? Il est où ce con là qui te défigure à chaque fois que tu croises un « fantôme d’avant ». Cet enfoiré qui s’imagine que les gens ne changent pas, qu’à partir du moment où une seringue se plante une malheureuse fois dans ton bras, tu deviens contagieux à vie, une mauvaise influence qui vous refile forcement sa fièvre médicamenteuse. Il est pas là, tout simplement absent, et sur les traits de la jeune femme, tu n’arrives à discerner que de la sympathique comme si… Comme si elle était contente de te voir ?
La claque.

« Tu te souviens pas de moi alors ? » Sa déception en revanche ne t’étonne pas, et tu as beau creuser tes méninges, remuer la marmelade qui te sert de cervelle, rien ne vient à part cette vague impression de déjà-vu.  « Karen. Tachibana Karen. »
Contre toute attente, son nom n’est pas plus stimulant que ça pour ta mémoire qui se contente de hausser les bras sans même chercher plus loin. Une lourde déception que tu essayes de dissimuler sous un air désolé, gêné, craintif. T’as peur qu’elle se trompe de bonhomme et que cette gentillesse ne te soit pas adressée. Cela dit tu tentes quand même ta chance, refusant de t’en tenir à un désolé, je vois pas qui t’es. « Euh… T’es une amie à mon frère ? » Ce n’est pas comme si Takagi ainé était l’ami de tout le monde, évidemment. Une roulade ridicule quand t’y penses, même Karen ne doit pas en être très convaincu. « Désolé, ça me revient vraiment pas. Pourtant ta tête me dit bien quelque chose mais… » Rien ne vient. Rien ne vient à part du flou et quelques mots plus hauts que d’autres.



   

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


a house made of cards and us inside
© okinnel
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4801-tachibana-karen-cellphone#317078 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4798-tachibana-karen-ft-arden-cho http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4789-tachibana-karen-i-won-t-fall
Carte d'identité :
Japonaise × née à Tokyo × 09.04.1991 × bélier

Activité de fainéant :
Diplômée en management et commerce international, elle aurait voulu occuper un poste haut placé.
Elle se retrouve finalement à Disney, en tant que serveuse.
Mais bon, c'est cool, elle peut discuter avec Mickey

Statut marital :
Roses are red, violets are blue, vodka costs less than dinner for two

Mes trucs à moi :
Les bonbons × la boxe × faire la fête × discuter × les jeux vidéos × les anime, manga, drama & films d'action × fan de Namie Amuro × accro au café & au lait × chante dès qu'elle le peut & compose quelques chansons × joue de la guitare × n'aime pas se coucher tôt. Et encore moins se lever tôt × ce qu'elle supporte le moins ? les enfants × ne supporte pas les inégalités hommes/femmes × aime quand sa chambre est bien rangée × la personne qu'elle admire et aime le plus au monde : sa grand-mère



Dim 7 Aoû - 14:27

oh. wow. is that really you ?
Hiro & Karen
C'était bien ce que les gens racontaient. Le monde était petit. Disney l'était encore. Karen n'aurait jamais pensé revoir quelqu'un ici. Il y avait tellement de monde qui passait, dans le parc en lui-même comme dans le restaurant, qu'il lui serait difficile de trouver quelqu'un. Elle avait déjà du mal à se trouver elle-même parfois, alors encore quelqu'un d'autre... Tous ses visages qui défilaient devant ses yeux au fil des jours, elle ne les reconnaissait pas tous. C'était parfois les clients qui lui lançait un « Je suis déjà venu ! Je vous reconnais ! » alors qu'elle, elle ne pouvait pas du tout placer la personne en face d'elle.
Ce qui était étonnant : elle ne croisait personne dans les rues de Tokyo. Elle avait beau se promener, rester dehors pendant des heures, elle ne tombait pas du tout, voir rarement, sur quelqu'un qui avait visité le parc. Du moins, sur quelqu'un qui était passé dans le restaurant où elle travaillait.
C'était un peu une chance alors, que Hiro soit passé devant ce restaurant précis aujourd'hui. Et qu'il se soit arrêté pour lui demander de l'aide, à elle. Après tout, il aurait pu tracer son chemin et aller demain à quelqu'un d'autre. Mickey par exemple ? Pourquoi pas. Il était serviable.

Plus elle regardait le jeune homme devant elle, plus elle se retrouvait propulsée quelques années en arrière. Elle se voyait à nouveau étudiante, pleine de volonté de bien faire et de détermination. Elle avait voulu le meilleur pour elle-même, à l'époque, et pour sa grand-mère. Pour lui montrer où elle en était arrivée grâce à elle. Elle se voyait à nouveau entourée de tous ces amis de cette période-là, riant, discutant avec eux comme si demain ne les inquiétait pas. Elle se revoyait encore à faire les plans de son avenir avec sa grand-mère, autour d'une tasse de thé fumante.
Et elle se revoyait aussi en compagnie du frère de Hiro. Elle le revoyait demander et faire faire des bêtises à son petit frère. Au début elle n'avait rien dit. Même elle ne savait pas vraiment pourquoi. Sans doute pensait-elle que cela ne se reproduirait jamais.
Elle s'était trompée, et avait clairement dit au frère de Hiro ce qu'elle pensait de tout cela. Elle ne pouvait pas supporter que l'on fasse subir ces choses-là à son petit frère, et était partie. Elle ne lui avait plus jamais adressé la parole après cela.

Alors, en soit, cela ne l'étonnait pas vraiment que Hiro ne se souvienne plus d'elle. Elle ne devait qu'être qu'un visage parmi tant d'autres, et en plus, cela remontait à loin.
Une large sourire fit néanmoins une apparition sur ses lèvres alors qu'elle se mettait à hocher vigoureusement la tête dans des « Oui ! » énergiques. Enfin, elle n'était pas une amie à son frère. Elle avait été. Petit détail. Mais au moins, il arrivait un peu à situer les choses. Un peu.

« C'est pas grave », répondit-elle dans un haussement d'épaules défaitiste, « C'était il y a longtemps, puis t'étais jeune », elle secoua faiblement la tête.

Elle ne lui dirait pas mais sans doute qu'il ne pouvait plus la situer puisqu'il n'avait pas les idées claires à chaque fois qu'ils se croisaient, à l'époque. Elle se frotta rapidement la joue dans un léger rire avant de lui tapoter l'épaule une nouvelle fois.

« Ca va revenir », dit-elle en levant le pouce, « Si ça revient pas c'est pas grave », ce qui était un peu contradictoire avec son léger air déçu plaqué au visage.

Elle finirait par s'en remettre néanmoins. Puis ils pouvaient réapprendre à se connaître. Ca avait l'air amusant ! Non ?

« On va essayer de trouver tes amis d'abord », souligna-t-elle dans un froncement de sourcils, « S'ils sont bruyants comme t'as dit, on devrait vite les repérer ! »

Le seul problème était que tout le monde était un peu bruyant à Disney...

Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————




My true happy
Happiness is the art of never holding in your mind the memory of any unpleasant thing that has passed
©
Emi Burton
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4385-takagi-hiro-cellphone#301723 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4384-takagi-hiro-ft-park-jimin-bts#301717 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4397-takagi-hiro-twitter#301881 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4396-takagi-hiro-mails-box#301855 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4340-butfirstletmetakeaselfie
b&w

Carte d'identité :
(22.08.1995) ### 20yo # osaka japan # 176cm # B+ # problem child

Activité de fainéant :



étudiant à eita (cursus comédie, personne ne sait pourquoi) # future idole (priez pour lui) # workaholic # démon de minuit # délégué modèle # petit frère

Statut marital :



phoque soit-disant incompatible avec la vie de couple # friendship is better with her

Mes trucs à moi :



ado à problèmes # ouvre un peu trop sa gueule # tendance à l'autodestruction # constant besoin d'affection et de reconnaissance # devrait probablement avoir plus confiance en lui



Mar 30 Aoû - 0:07

oh wow is that really you?

La fratrie Takagi ne s’est jamais vraiment distinguée par les hauts faits de ses membres. Au pire les deux frères pouvaient-ils s’enorgueillir de l’exaspération quotidienne qu’ils infligeaient à leurs parents, au mieux étaient-ils assez humbles pour admettre qu’ils n’ont jamais rien fait de concluant de leur existence.
On ne va pas se mentir, ton frère ne vaut guère mieux que toi. Sympathique ? Il l’est. Un brave garçon en apparence, l’air un peu perdu, perché, planant dans un monde inconnu du commun des mortels. Il est amical, à n’en douter, toujours enclin à discuter avec le plus parfait inconnu Mais derrière une jolie façade fleurie, on ne trouve rien de plus que du potpourri : une oisiveté flagrante, un opportunisme inattendu, de l’égoïsme et du mépris à revendre. L’intérêt qu’il t’a toujours porté –à toi comme aux autres d’ailleurs- n’a jamais dépassé le seuil de ce qu’il pouvait obtenir en retour. Dans ton cas un bouc émissaire, capable de détourner l’attention de parents terriblement concernés par l’avenir de leurs chérubins. Une idée toujours efficace, malgré le fait que tu aies regagné le droit chemin, tes géniteurs ayant encore du mal à croire au concept d’un Hiro sain de corps et d’esprit.
Le problème c’est que tu n’as jamais flairé la supercherie et que Yori reste et restera probablement longtemps le gentil grand frère porté de bonnes intentions. Les indices n’ont pas manqué ; une trainée d’indications qui auraient toutes pu t’amener sur le chemin de la vérité. Ce n’était pas seulement son attitude vis-à-vis de toi - et pourtant de le voir si absent pendant tes périodes les plus troubles aurait dû suffire à t’alerter -, c’était aussi l’abus de son influence. Il avait su en tirer profit, de cette innocente confiance que tu lui as toujours porté, te faisant boire chacune de ses paroles comme le nectar capable de rallonger de quelques minutes ton existence. Il avait su l’utiliser pour faire de toi son rat de laboratoire, le genre qu’on incite à faire toutes les bêtises, à qui l’on donne la responsabilité pour tous les maux de ce monde, sur lequel on essaye tout, mais surtout n’importe quoi. Certains n’avaient pas été aussi dupes, certains t’avaient même mis en garde. Karen en avait fait partie. Encore une alarme que tu n’avais pas entendu.
Mais pour le moment, tu ne t’en souviens pas vraiment.

« C'est pas grave. C'était il y a longtemps, puis t'étais jeune. » Tu t’en formalises pas en fait. Ça te rend triste, pour elle, parce que Karen te parait gentille et que des gens gentils, de cette époque, il y en avait pas tant que ça. La plupart qui avait fini par recroiser ton chemin était des connards, tout juste bon à te prendre de haut, à te rappeler quel déchet t’avait pu être en écrasant le peu d’estime de soi que tu avais acquis au fond de la poubelle. Mais Karen te parait différente. Tu fais un effort. « Ca va revenir. Si ça revient pas c'est pas grave. » Elle parait déçu alors faute d’une réponse tu lui offres un sourire. Cette histoire se retrouve balayée sous le divan et l’affaire qui te préoccupait dans un premier temps ramenée sur le devant de la table. « On va essayer de trouver tes amis d'abord. S'ils sont bruyants comme t'as dit, on devrait vite les repérer ! » Tu acquiesces. « Ouais. » Puis soupires un grand coup. « J’espère qu’on les trouvera rapidement, je voudrais pas te faire perdre ton temps. Surtout si t’étais en train de bosser. »

Vous vous retrouvez donc à vagabonder dans le parc, slalomant entre les attractions à la recherche de ton groupe d’amis du dimanche. Rien. Aucun signe. Tant et si bien que tu finis par te désespérer après le énième message sans réponse. « T’es sûre que ça pose pas problème ? Je veux dire, ton patron va pas te taper sur les doigts ? Parce que ça fait quand même un petit moment qu’on est parti. » Tu fronces les sourcils, l’air soucieux, et qui ne le saurait pas à l’idée de voir sa bienfaitrice honteusement punie pour avoir aidé un malheureux comme toi dans le besoin. Tu ressayes d’appeler Minami. Toujours rien. « Aish… Ils sont peut-être partis, ça se trouve. »



   

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


a house made of cards and us inside
© okinnel
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4801-tachibana-karen-cellphone#317078 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4798-tachibana-karen-ft-arden-cho http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4789-tachibana-karen-i-won-t-fall
Carte d'identité :
Japonaise × née à Tokyo × 09.04.1991 × bélier

Activité de fainéant :
Diplômée en management et commerce international, elle aurait voulu occuper un poste haut placé.
Elle se retrouve finalement à Disney, en tant que serveuse.
Mais bon, c'est cool, elle peut discuter avec Mickey

Statut marital :
Roses are red, violets are blue, vodka costs less than dinner for two

Mes trucs à moi :
Les bonbons × la boxe × faire la fête × discuter × les jeux vidéos × les anime, manga, drama & films d'action × fan de Namie Amuro × accro au café & au lait × chante dès qu'elle le peut & compose quelques chansons × joue de la guitare × n'aime pas se coucher tôt. Et encore moins se lever tôt × ce qu'elle supporte le moins ? les enfants × ne supporte pas les inégalités hommes/femmes × aime quand sa chambre est bien rangée × la personne qu'elle admire et aime le plus au monde : sa grand-mère



Mar 6 Sep - 22:14

oh. wow. is that really you ?
Hiro & Karen
Les souvenirs de cette époque lui revenaient petit à petit, et plus elle regardait Hiro, plus elle le revoyait plus jeune, subissant l'influence de son frère ou le laissant faire ce qu'il voulait. Elle n'avait jamais vraiment su. Elle ne saurait probablement jamais.
Le frère de Hiro était pourtant quelqu'un de gentil. De nature plutôt extravertie, Karen s'était tout de suite bien entendue avec lui. Pas de là à le considérer comme le meilleur ami du monde, mais elle le considérait comme un ami. Elle s'entendait bien avec lui, et lui avec elle – techniquement. Du moins, elle n'avait jamais vu de signes qui lui feraient croire le contraire. Et elle avait été ravie de pouvoir participer à l'une de ses fêtes.
Quelle déception, au final. Peut-être aurait-elle dû s'arrêter à l'image de Yori qu'elle avait à l'école, et rien de plus. Ca lui aurait suffit. Ca aurait pu lui suffire, en soit. Mais … non. Elle aurait été triste de ne pas connaître Hiro, finalement.
Elle l'était aussi pour ne pas avoir su lui faire voir les choses clairement. Elle lui avait dit pourtant, de faire attention. Elle ne savait pas s'il avait suivi son conseil à l'heure actuelle cela dit. Elle espérait que oui, en tout cas.

Malgré ce qu'elle pouvait dire, elle se sentait déçue que Hiro ne se souvienne pas d'elle. Elle ne lui en voulait et ne lui en tiendrait pas rigueur. C'était même normal qu'il ne se souvienne pas d'elle. Elle était sans doute un peu trop banale et ne se démarquait en rien. Donc quand on essayait de repenser à elle, rien ne venait.
Elle répondit à son sourire, avant d'aborder à nouveau le souci de Hiro. Ses amis. Ils ne devaient pas être loin, techniquement. Et repérables. Si on oubliait que tout le monde était aussi bruyants qu'un bus plein de mômes excités, oui, ils étaient repérables.

« Oh t'en fais pas », lâcha-t-elle en agitant la main, « C'est ma pauuuuuse », et elle leva les bras au ciel en guise de victoire.

C'en était à se demander comment Hiro faisait pour ne pas se souvenir de la fille un peu trop énergique qu'elle était. Peut-être qu'il l'avait oublié parce qu'elle était bizarre, qui savait.

Ils partirent donc à l'aventure, marchant dans le parc. Ses yeux balayaient le moindre visage qu'elle voyait pendant que ses oreilles tentaient de savoir qui faisait le plus de bruit ici et là. Elle avait entendu plusieurs conversations – participant même à certaines en passant, indiquant généralement la route à prendre pour se rendre à tel ou tel endroit. Elle était un GPS vivant et elle aimait presque ça.

« Oui je suis sûre », dit-elle dans un doux sourire, et elle secoua légèrement la tête ensuite, « T'en fais pas. Il peut comprendre si je dis que j'ai aidé un client », et elle lui sourit une nouvelle fois, « Puis je peux pas te laisser te perdre là-dedans tout seul ! »

Ce serait bien honteux de sa part.
Gentiment, elle lui tapota alors l'épaule, laissant un léger rire frôler sa bouche. En vrai elle ne savait pas si son patron allait réellement comprendre. Il était gentil, mais il restait son patron. Sa pause devait être finie depuis un moment, et elle était étonnée de ne pas encore avoir la police à ses trousses pour la ramener au restaurant.

« Tu crois ? », le questionna-t-elle, surprise, « Ils auraient pas pu partir sans toi, si ? »

Elle cligna des yeux, choquée de se dire qu'on pouvait abandonner Hiro dans un parc d'attractions. Qu'on abandonne un enfant, à la rigueur, elle pouvait le concevoir. Elle-même aimerait en abandonner certains en plein désert. Mais pas Hiro. Il était pas aussi embêtant qu'un gosse, non ? Non. Donc pas de raisons de l'abandonner à son triste sort.

« Ils t'attendent peut-être quelque part », dit-elle en haussant les épaules, « Vous vous êtes retrouvés à un endroit spécial ou vous êtes tous venus ensemble ? »

Elle s'arrêta pour regarder les alentours avant de poser son regard sur Hiro.

« Oh, ils sont peut-être à la voiture ! », qu'elle lâcha en levant l'index comme s'il s'agissait de l'idée du siècle.

Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————




My true happy
Happiness is the art of never holding in your mind the memory of any unpleasant thing that has passed
©
Emi Burton
Contenu sponsorisé


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
 

oh. wow. is that really you ? | ft Hiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EITA ✩ ACADEMY :: Tokyo City :: Tokyo Disney Resort :: Tokyo Disneyland-