------ AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ------
Bienvenue à Tokyo, la capitale du Japon, ou plus de 13 474 454 habitants se croisent ici chaque jours, et chaque nuit. Le rythme Tokyoïte est parfois stressant, pressant, et pourtant, chaque année, de plus en plus d'étrangers rêvent de passer par la capitale Nipponne, pour parfaire leurs expérience, ou vivre l'expérience la plus folle de leur vie. Il faut dire que le Japon est un pays extraordinaire, tant par sa culture, son éducation, ses traditions et le bien être qui y règne. Les Japonais sont accueillants, souriants, bons vivants, tant de qualités qui font de l'archipel, la destination rêvée. Certes, vous allez vous envoler pour l'autre bout du monde, mais quelle folle aventure vous attend...

Il y a les Tokyoïtes, les travailleurs actifs, du grand PDG au vendeur de tomates sur le marché, en passant par le Cast-Member du Tokyo Disneyland. Les étudiants de Todaï University, le campus Tokyoïte, le plus réputé du pays, mais aussi les jeunes lycéens, les yeux remplis de rêves, d'espoirs et d'ambitions. Et puis il y a Eita Academy. Le phénomène de ces quatre-vingt dernières années. L'école des arts de la scène de Tokyo, qui a fait au fil des décennies, sa renommée, aujourd'hui mondiale. Eita forme les jeunes venus des quatre coins du globe, aux durs métiers de la scène, et depuis 2014, elle les produit officiellement, sous son propre label, Eita Entertainment. Une maison de production qui rafle tout en moins d'un an, avec son groupe pop le plus en vue du moment : B.A.G - Best Asian Generation. Partout ou ils mettent les pieds, ils provoquent l'hystérie, ne faisant que gonfler la popularité de l'école.

Ho tout serait bien trop beau s'il n'y avait pas une ombre à l'histoire. Celle ci se nomme Krystal. Une Gossip-Girl de talent, qui s'il fut un temps, ne s'attaquait qu'aux couloirs d'Eita, elle a aujourd'hui élargit son champs d'attaque à tout Tokyo. Son blog, dans le quel elle publie toutes sortes de rumeurs et secrets les plus intimes, est le plus visité de la toile nipponne. Krystal fait trembler la capitale, et prouve que chacun ici, de la plus grande idole à l'éboueur du quartier oublié, peu devenir un vrai phénomène de foire. C'est elle qui dirige, c'est elle qui décide qui ira haut, et qui retombera bien bas. Un conseil chers amis Tokyoïtes, surveillez vos arrières, Krystal est partout...
>>> The Dream Team
>>> Nos copains
>>> On les attend
Shia, Ryota et Liang sont là pour vous aider, n'hésitez pas à les contacter en cas de problème, ils ne mordent pas. Ils sont aidés par Rin, Erena et Heaven, la modo-team. ♥
>>> FÉLICITATION
>>> Navigation
>>> flash news
Félicitation à Arisa, Odeline, Shia, Rin, Yoko, Ryo, Mika, Yue, Shige, Ryan, Minami, et Risa, pour leur grand cumul de points cette année! Les compteurs sont remis à zéro.
19.02.2016. Attention les inscriptions à Eita en section Danse sont fermées, afin de remplir les cursus Comédie, Mannequinat et Musique. Evitez la section Chant, déjà bien encombrée aussi ;). Les inscriptions aux personnages Coréens, Chinois, Thaïlandais et/ou double nationalités similaires sont aussi fermées, pour cause de petite invasion temporaire. Merci de favoriser les personnages Japonais. Vous pouvez bien évidemment créer un personnage Japonais avec un avatar Coréen, Chinois ou autre asiatique bien évidemment. Plus d'informations sur ce sujet

18.02.2016. Grosse maj' du mois! Nouveau design, installation des fiches partenaires, ouverture du réseau Instagram pour vos personnages, et mise en place des tags pour tagguer les membres dans un sujet. Une boîte à idées a été ouverte pour vous, afin d'y donner vos suggestions, et le système des points a été remanié, et remis à zéro.

01.12.2015. La seconde génération des Best Asian Generation est enfin dévoilée! Découvrez la sur leur site officiel. L'équipe d'Eita Ent. remercie tous ceux qui ont voté lors de l'émission du casting!

29.09.2015. Les B.A.G créent la surprise en sortant un single, alors qu'on les croyait en hiatus, réduit à deux membres! Visiblement, rien n'arrête Rin et Shia, qui présentent aujourd'hui My Resistance, un clip vidéo qui fera la promotion de leur casting, en recherche d'une seconde génération. Des images exclusives de leur tournée d'été, des fans, et des backdancers, sont à l'honneur de ce clip, aussi dédié à Murakami, qui a quitté le groupe il y a une semaine. Pensez à en discuter sur le forum des fans!

20.09.2015. Murakami Shinsuke, membre des B.A.G, vient d'annoncer son retrait du groupe! Mais que les fans se rassurent, l'aventure continue, et l'Eita Ent. a dors et déjà lancé un grand casting national, afin de former la seconde génération du groupe, pour combler le vide laissé par Shinsuke. Et si tu tentais ta chance ?! Accéder au casting.

26.10.13. Rôle play ouvert à tous, que vous soyez plutôt petits rps (300/500 mots), si vous manquez de temps ou que vous débutez, ou bien plutôt roman rp (+1000 mots) pour les grands passionnés d'écriture, tout le monde est admis! Le plus important est de s'amuser.

26.10.13. Forum lancé depuis le 26.10.2013, optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Bannissez tout autre navigateur pour une bonne optimisation des codages!.
Forum optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Merci de bannir tout autre navigateur pour une meilleure optimisation des codages.
Forum city réel + niveau de rp ouvert à tous + avatars réels asiatiques, occidentaux...
©2013-2016 toute reproduction même partielle est strictement interdite.

 

 i don't wanna cry alone | ft Sasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4801-tachibana-karen-cellphone#317078 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4798-tachibana-karen-ft-arden-cho http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4789-tachibana-karen-i-won-t-fall
Carte d'identité :
Japonaise × née à Tokyo × 09.04.1991 × bélier

Activité de fainéant :
Diplômée en management et commerce international, elle aurait voulu occuper un poste haut placé.
Elle se retrouve finalement à Disney, en tant que serveuse.
Mais bon, c'est cool, elle peut discuter avec Mickey

Statut marital :
Roses are red, violets are blue, vodka costs less than dinner for two

Mes trucs à moi :
Les bonbons × la boxe × faire la fête × discuter × les jeux vidéos × les anime, manga, drama & films d'action × fan de Namie Amuro × accro au café & au lait × chante dès qu'elle le peut & compose quelques chansons × joue de la guitare × n'aime pas se coucher tôt. Et encore moins se lever tôt × ce qu'elle supporte le moins ? les enfants × ne supporte pas les inégalités hommes/femmes × aime quand sa chambre est bien rangée × la personne qu'elle admire et aime le plus au monde : sa grand-mère



Lun 13 Juin - 20:33

i don't wanna cry alone
Sasha & Karen
Ce n'était pas possible. Ce n'était pas en train de lui arriver. Pas à elle. Pas maintenant. Elle peinait à y croire, à accepter cette douloureuse vérité. C'était trop soudain. Trop rapide. Elle ne pouvait se faire à l'idée. Elle ne cessait de remuer la tête dans tous les sens, comme pour s'enlever ce moment de ses souvenirs. Comme pour se retirer cet instant de sa tête, et de son cœur.
Mais les traces de larmes sur ses joues balayés par ses nouveaux pleures, ainsi que la souffrance qui poignardait son cœur à chaque battement lui prouvaient que oui, tout ceci était malheureusement. Sa grand-mère était partie. Et elle ne reviendrait plus. Elle s'en était allée, pour un monde meilleur comme lui avait dit le médecin il y a quelques heures.
Et depuis ces quelques heures, Karen était là, au milieu de sa chambre, à chasser ces idées noires. A chasser le vide que sa grand-mère laissait. A chasser ce manque qu'elle ressentait déjà. A chasser ces maudites larmes que ne voulaient plus s'arrêter de couler.
Elle voulait tellement voir entrer. Elle voulait tellement la revoir sourire. Juste encore une fois, au moins. L'entendre rire. Elle voulait la prendre une dernière fois dans ses bras, et lui murmurer à quel point elle l'aimait. A quel point elle l'avait inspirée, mais aussi à quel point elle l'admirait. Elle voulait aussi la remercier, d'être restée avec elle, d'avoir été toujours là dans les bons comme dans les mauvais. De l'avoir poussée à devenir qui elle était aujourd'hui, parce que c'était grâce à elle qu'elle était ainsi. Elle avait encore tellement de choses à lui avouer, tellement à lui raconter... Elle ne souhaitait pas que ça s'arrête là. Pas comme ça. Pas alors qu'elle n'avait pas eu le temps de lui dire toutes ces choses.
Si elle avait su, elle ne serait probablement pas aller au travail ce matin. Si elle avait su, « A ce soir », n'aurait pas été la dernière chose qu'elle aurait dit à sa grand-mère.
Si elle avait su...

Lorsqu'elle était arrivée à l'hôpital, c'était déjà trop tard. Sa grand-mère était partie. Par pur égoïsme, elle avait demandé au médecin de faire quelque chose. De la ramener. De la ramener auprès d'elle. Tout de suite. Et il lui fallut du temps avant qu'elle comprenne qu'ils avaient tout tenté. Qu'ils avaient tout fait pour la garder avec eux.
Et lorsqu'elle était rentrée, et que le seul bruit qu'elle pouvait entendre était le son de sa propre respiration, elle craqua. Littéralement. Ses genoux avaient violemment rencontrés le sol alors qu'elle extériorisait cette peine qui ne demandait qu'à sortir. Elle l'avait contenue trop longtemps.
Elle avait ensuite appelé Kazuya. Parce qu'elle avait eu besoin d'entendre la voix de quelqu'un. Et que ça avait été le premier numéro sur lequel elle était tombée. Elle avait néanmoins précisé vouloir être seule, avant de raccrocher. Puis elle avait appelé Sasha, pour lui apprendre la nouvelle, avant de lui dire à elle aussi qu'elle préférait rester seule.
Parce qu'elle savait dans quel état elle était. Et elle savait aussi qu'il lui était impossible de se montrer ainsi devant quelqu'un. Devant Kazuya. Devant Sasha. Elle refusait de montrer ses larmes, son mal être, sa faiblesse.

Le temps passa, les larmes coulèrent, jusqu'à l’assèchement. L'épuisement. Mais elle ne voulait pas dormir. Elle ne pouvait pas. Le silence tambourinait à ses oreilles, et ça lui faisait peur. Non. C'était plus que ça. Ca lui faisait mal. Parce qu'elle savait que tout allait être comme ça dorénavant. Vide. Silencieux.
Et elle savait qu'elle serait seule.

Après un rapide passage dans la salle de bain où elle se passa de l'eau fraîche sur le visage, elle prit son sac et son gilet et quitta l'appartement sans un regard en arrière. Et ce fut d'un pas mal assuré qu'elle s'en alla chez sa meilleure amie, fuyant la solitude et la tristesse de son appartement.

Elle avait prit son temps sur le chemin, mais la voilà déjà devant la porte, les lèvres pincées. Elle toqua doucement, la tête baissée, le regard fixé sur ses chaussures alors qu'elle patientait. Elle espérait ne pas la déranger. Mais elle avait un besoin vital de compagnie.

« Je suis là finalement », dit-elle après avoir relevé le visage quand la porte s'ouvrit.

Et elle força un sourire.
Mais on voyait bien à ses yeux rouges et à sa mine défaite que le cœur n'y était pas.

« Je dérange pas ? », demanda-t-elle, plus pour la forme et le principe qu'autre chose. « Je voulais pas rester seule », finit-elle la voix basse, le regard fuyant.

Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————




My true happy
Happiness is the art of never holding in your mind the memory of any unpleasant thing that has passed
©️
Emi Burton
▬▬▬▬▬▬
AMERICAN' MAN IN TOKYO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4724-smith-sasha-ft-rihanna#312369 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Née le 18.04.91
Fusion d'un Texan et d'une Japonaise
24 ans now o/

Activité de fainéant :
Tatoueuse dans son propre petit salon de tatous.
Ne travaille pas sur les parties génitales masculines, inutile d'essayer !

Statut marital :
Mille exs sur le compteur.
Qui pour le mille et unième ?

Mes trucs à moi :
tatoueuse - née au texas, nationalité japonaise - discrète - rebelle - taquine - bilingue anglais japonais - à tokyo depuis 3 ans - fan de hamburgers - carbure au coca cherry - vit dans son petit salon de tatouage (je retournerai pas chez mamie !) - ne supporte pas la musique japonaise, trop pourrie pour elle - ne jure que par Usher et P.Diddy - possède une grosse bergère allemande du nom de Lynsha - Karen est sa bestfriend



Lun 13 Juin - 21:52
Citation :

i don't wanna cry alone
Sasha & Karen

Une nouvelle journée commence. Comme d'habitude, douche, coiffure et accueil des premiers clients. Quelle routine. Heureusement que mon métier est assez excitant et artistique, sinon je me serais jetée sur les rails du premier métro... Aujourd'hui, la cliente est venue en avance. C'est son quatrième tatouage, elle est toute excitée. Celle ci, je pense qu'elle va finir le corps complètement recouvert, si elle continue... Bah, ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre ! C'est le troisième qu'elle fait chez moi et elle semble beaucoup m'apprécier pour revenir ainsi et surtout pour y mettre ce prix. Après une simple arabesque sur le mollet gauche, un papillon sous la nuque et une rose sur le bras, mademoiselle a à présent envie d'une paire d'ailes sous le nombril. J'avoue, c'est assez joli, et même moi j'hésite à me le faire. Mais des tatouages, j'en ai déjà pas mal aussi et j'aimerai bien ne pas finir caméléon comme tellement de gens le font !

C'est une journée plutôt lente et lourde qui se déroule. Je n'ai pas beaucoup de rendez-vous aujourd'hui et je passe donc mon temps libre devant la télé à m'engraisser avec des chips. L'air de rien, il y'a des films sympas des fois. Bon, ils ne battent pas les bons vieux Spielberg américains, mais on peut pas non plus demander au Japon de faire tout comme. Et puis, ils ont bien leur style à eux. Un peu bizarre, mais sympathique. Soudainement, j'entends mon téléphone vibrer à l'autre bout du canapé. C'est seulement après deux bouchées de plus que je me décide à tendre le bras et à regarder l'écran. Je souris quand je vois inscrit le nom de Karen et je lui réponds de façon joviale, comme d'habitude.

Pourtant, je perçois de suite chez mon amie que quelque chose ne va pas. Sa voix, son ton, on aurait dit qu'elle venait de pleurer. Ou qu'elle était en train de le faire. Je n'ai pas le temps de lui demander ce qui se passe qu'elle m'annonce la terrible nouvelle. Je reste un instant figée, la bouche ouverte comme une gueuse et plus aucun mot ne parvient à sortir de ma bouche. D'un coup, j'ai une grosse boule au ventre qui se fait de plus en plus douloureuse. Quand elle m'explique le détail, je suis presque en train de fondre, et encore pire quand elle me dit qu'elle préfère rester seule. Moi qui me voyais déjà faire un énorme sac et accourir chez elle comme une folle furieuse... Et c'est ainsi que la conversation se termine.

Bien évidemment, je ne suis pas tranquille. J'aurais voulu qu'on parle un peu plus, même par sms, mais elle m'a bien dit vouloir être seule et tranquille. Donc je reste impuissante et je me demande quoi faire, si encore, il reste quelque chose à faire. Karen a un côté un peu fier, tout comme moi, et elle n'aime pas vraiment montrer quand elle est faible. Disons que c'est dans notre nature... Malgré tout, je garde mon portable près de moi, me disant que c'est beaucoup trop dur pour qu'elle reste ainsi seule cette nuit. Je suis sûre, sûre qu'elle me rappellera.

Plus tard, quand j'entends cogner, je bondis de mon canapé et me jette corps et âme à l'entrée, sachant pertinemment qu'il s'agit de Karen. J'ouvre la porte et bingo.
"Je suis là finalement" Je peux voir sur son visage qu'elle a beaucoup pleuré et ça me fait vraiment de la peine de la voir dans cet état. " Je dérange pas ? Je voulais pas rester seule ". Je soupire et lui lance un regard noir avant de répondre :

-Évidemment que tu ne voulais pas rester seule. Tu sais très bien que je suis là non ?

Je la prends dans mes bras, très fort, me demandant ce que je pourrais bien inventer afin de lui vider complètement la tête. Alala. Je n'avais vraiment pas prévu ça. Bouffer ? Une sortie ? Ou juste rester là à papoter ?
Je la fais entrer avant de fermer la porte derrière moi, puis l'installe sur le canapé. Comme chaque fois, je cours à la cuisine pour lui proposer toujours la même éternelle boisson, du coca cherry. Je reviens ensuite près d'elle et lui tend une canette.

-Si tu savais comme je suis désolée, je m'y attendais tellement pas... Tu sais, si tu as besoin de quoi que ce soit surtout dis le moi.


Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4801-tachibana-karen-cellphone#317078 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4798-tachibana-karen-ft-arden-cho http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4789-tachibana-karen-i-won-t-fall
Carte d'identité :
Japonaise × née à Tokyo × 09.04.1991 × bélier

Activité de fainéant :
Diplômée en management et commerce international, elle aurait voulu occuper un poste haut placé.
Elle se retrouve finalement à Disney, en tant que serveuse.
Mais bon, c'est cool, elle peut discuter avec Mickey

Statut marital :
Roses are red, violets are blue, vodka costs less than dinner for two

Mes trucs à moi :
Les bonbons × la boxe × faire la fête × discuter × les jeux vidéos × les anime, manga, drama & films d'action × fan de Namie Amuro × accro au café & au lait × chante dès qu'elle le peut & compose quelques chansons × joue de la guitare × n'aime pas se coucher tôt. Et encore moins se lever tôt × ce qu'elle supporte le moins ? les enfants × ne supporte pas les inégalités hommes/femmes × aime quand sa chambre est bien rangée × la personne qu'elle admire et aime le plus au monde : sa grand-mère



Mer 15 Juin - 18:05

i don't wanna cry alone
Sasha & Karen
Oui, elle savait très bien qu'elle était là. Elle savait très bien qu'elle pouvait compter sur elle, et qu'elle ne la dérangeait pas. Mais ça avait été plus fort qu'elle, quand elle avait déclaré vouloir être seule. Elle avait cru qu'elle arriverait à passer la soirée ainsi, toute seule dans son lit, à pleurer sans s'arrêter. Jusqu'à s'endormir comme lorsqu'elle était petite. Elle avait même pensé que c'était la meilleure solution. Ainsi, elle ne « dérangerait » personne, et elle pouvait laisser sa peine s'exprimer. Sans que personne ne la voit dans cet état.
Une fois encore, tout la rapportait à sa grand-mère, puisque la seule qui la voyait en larmes, ou faible, c'était elle. Oh, il lui était déjà arrivé de pleurer devant les autres. Mais rapidement. Pour des broutilles. Un petit n'importe quoi. Pas pour quelque chose d'aussi grave.
Gamine, il lui était arrivé de pleurer l'absence de ses parents. Parce qu'elle était restée une enfant, et même si elle s'était faite à l'idée, il y avait eu des jours où ça avait été difficile. Mais elle n'avait pas pleuré parce qu'ils lui manquaient. Mais plutôt parce qu'elle voyait la peine qui se reflétait dans le regard de sa grand-mère parce qu'elle ne voyait plus sa propre fille. Et elle avait trouvé cela triste. Si triste... Evidemment, ces fois où elle pleurait pour cette raison, elle se cachait, et pleurait en silence dans son lit.

C'était étrange, d'ailleurs. Enfin, pas vraiment. Sa grand-mère était partie depuis quelques heures à peine, et tout lui semblait face, dépeuplé, sans intérêt. Un énorme trou s'était formé dans sa vie, et dans son cœur. Elle lui manquait. Elle ne cesserait de le répéter, mais elle lui manquait. Horriblement. Terriblement. A s'en arracher le cœur.
Tandis que ses parents, ils ne lui manquaient pas. Même pas un peu. Elle aurait pu pleurer leur absence, mais non. Elle pourrait souhaiter leur retour maintenant, mais non. Ils n'avaient jamais été là, ils ne seraient jamais là. Et elle n'avait pas besoin d'eux. Jamais.

« Je sais », chuchota-t-elle, avant de laisser Sasha la prendre dans ses bras.

Un soupir triste s'échappa de sa bouche alors qu'elle refermait ses bras autour de son amie. Sa tête se posa sur son épaule dans un geste lent et son regard rencontra le sol qu'elle fixa. Longuement. Ca lui faisait du bien de sentir que Sasha était là. Physiquement. Ca lui comprimait le cœur de savoir qu'elle ne pourrait plus jamais avoir ce genre de moments avec sa grand-mère, mais en même temps, ça l'apaisait. Parce qu'elle sentait qu'il y avait quelqu'un près d'elle, et qu'elle n'était pas seule.

Elle entra ensuite dans l'appartement, et laissa Sasha l'installer sur le canapé. Elle s'assit, et ses bras tombèrent mollement à ses côtés. Il fallait qu'elle se reprenne. Et vite. Elle n'aimait pas être ainsi. Elle n'aimait afficher son état de faiblesse. Et même si elle savait que Sasha n'en dirait rien, et qu'elle ne la jugerait pas pour ça, elle n'aimait pas ça.
Elle accepta la canette que lui tendait sa meilleure amie, la remerciant d'un signe de tête, avant de l'ouvrir. Elle avala une rapide gorgée, une fine grimace s'étirant sur son visage. Elle adorait le goût, d'habitude, mais là, tout lui paraissait tellement sans saveur... Et puis, elle avait un peu mal à la gorge, à force d'avoir trop pleuré.

« Merci », répondit-elle simplement.

En temps normal, elle se serait déjà mise à parler de tout et de rien. Sauf que là, rien ne lui venait. Toutes ses pensées étaient tournées vers sa grand-mère et elle n'arrivait pas à s'en décoller. Ce n'était pas faute d'essayer pourtant.

« Elle était en forme. Elle était encore jeune », lâcha-t-elle en fixant la canette qu'elle tenait entre ses mains, « Je comprends pas »

Il n'y avait rien à comprendre cela dit.
Elle devrait d'ailleurs changer de sujet. Demander à Sasha comment avait été sa journée. Parler de la pluie et du beau. De tout, sauf de sa grand-mère. Sauf qu'elle n'y arrivait pas.

« J'arriverai à rien sans elle... », qu'elle dit soudainement avant de s'arrêter afin de prendre une profonde inspiration, « Je sais pas ce que je vais devenir », et sa voix se brisa faiblement, et malgré elle, à la fin de sa phrase.

Elle se sentait tellement faible en cet instant que ça l’écœurait. Elle s'en voulait tellement de se dévoiler ainsi. De se montrer aussi frêle et fragile. Elle s'engueulerait, si c'était possible. Elle se secouerait aussi, si elle le pouvait. Elle se mordit lentement la lèvre inférieure, alors que ses doigts serraient un peu plus la canette. Elle devait être forte. Ne plus craquer. Ravaler ses nouvelles larmes qui menaçaient de couler – elle pensait d'ailleurs avoir épuisé le stock.

« Désolée », murmura-t-elle. Et elle-même ne savait pas auprès de qui elle s'excusait vraiment. Sasha ? Elle-même ? Sa grand-mère ?

Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————




My true happy
Happiness is the art of never holding in your mind the memory of any unpleasant thing that has passed
©️
Emi Burton
▬▬▬▬▬▬
AMERICAN' MAN IN TOKYO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4724-smith-sasha-ft-rihanna#312369 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Née le 18.04.91
Fusion d'un Texan et d'une Japonaise
24 ans now o/

Activité de fainéant :
Tatoueuse dans son propre petit salon de tatous.
Ne travaille pas sur les parties génitales masculines, inutile d'essayer !

Statut marital :
Mille exs sur le compteur.
Qui pour le mille et unième ?

Mes trucs à moi :
tatoueuse - née au texas, nationalité japonaise - discrète - rebelle - taquine - bilingue anglais japonais - à tokyo depuis 3 ans - fan de hamburgers - carbure au coca cherry - vit dans son petit salon de tatouage (je retournerai pas chez mamie !) - ne supporte pas la musique japonaise, trop pourrie pour elle - ne jure que par Usher et P.Diddy - possède une grosse bergère allemande du nom de Lynsha - Karen est sa bestfriend



Dim 26 Juin - 11:47
Citation :

i don't wanna cry alone
Sasha & Karen

Comment cela aurait put arriver. Je n'arrive pas à comprendre. Je sais, ce genre de choses peut toucher n'importe qui, et même nous mêmes. Pourtant dans cette vie, on pense toujours que les drames n'arrivent qu'aux autres. Jamais à nous ni à nos proches. C'est peut-être pour cette raison que personne ne se prépare pour ce genre d'évènements. Ce dernier était bien trop brutal, et je sais à quel point Karen était attachée à sa grand mère. Elles étaient beaucoup trop proches, rien à voir avec la mienne qui me harcèle chaque jour à me demander si j'ai mangé des légumes ou si j'ai trouvé un mari. Cependant, voir mon amie dans cet état me déchire le cœur. Je ne sais même pas quoi dire, je ne sais pas si mes mots seront assez forts pour la consoler. Dans un sens, je commence à me sentir mal. J'ai mal parce qu'elle a mal, et doublement mal car finalement, excepté être présente pour elle, je n'ai aucun moyen de faire en sorte qu'elle aille mieux, maintenant, tout de suite. C'est dans ce genre de moment que je voudrais être magicienne. Si tout était aussi simple que d'avoir une baguette magique dans la main, les choses iraient tellement mieux dans cette vie.

"Elle était en forme. Elle était encore jeune. Je comprends pas.  " Rien qu'à ces mots, mon cœur se fait encore plus douloureux. Mais hors de question de lui montrer que sa souffrance m'afflige. Si moi aussi je me rétame comme une abrutie, sur quel épaule est-ce qu'elle pourrait s'appuyer ? Je me dois d'être là pour elle. "J'arriverai à rien sans elle... Je sais pas ce que je vais devenir." Je baisse doucement le regard. Je dois avouer que je n'ai jamais perdu de proche. Tout le monde dans ma famille se porte à merveille. Je ne sais pas vraiment ce qu'est perdre quelqu'un... "Désolée. " Je passe mon bras sur ses épaules, ma canette dans l'autre main et ouvre enfin la bouche et lui dit doucement.

-Karen... Tu es Karen. Et Karen sera toujours Karen. Même si ta grand mère n'est plus là... Même si elle te manque. Tu seras toujours la fille géniale que je connais.

Je pose finalement ma boisson sur la table, et passe mes mains sur les joues de mon amie pour effacer ses larmes naissantes.

-Tu sais quoi ? Où qu'elle soit, je suis certaine qu'elle ne voudrait pas que tu sois dans cet état. Elle ne peut pas vouloir laisser sa petite fille triste. Tu ne crois pas ?

Je lui fais un sourire avant d'arranger ses cheveux, observant Lynsha qui elle aussi vient se mêler à la conversation.

-Je ne pourrais jamais remplacer ta grand mère, mais je suis là. Tu n'es pas toute seule. Je serais toujours là quoiqu'il arrive Karen. Je t'en fais la promesse. Tu peux compter sur moi.

Sur ces mots je la serre fort dans mes bras, lui frottant le dos. Les premiers jours ne seront certainement pas facile, mais je connais Karen. C'est une tenace. L'un de nos points commun est la force d'esprit et je sais qu'elle s'en remettra bien plus vite que d'autres.

-Je suis sûre que tu n'en as pas vraiment envie, mais si on sortait ? On pourrait boire dehors. Ça te changerait les idées tu ne crois pas ?



Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4801-tachibana-karen-cellphone#317078 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4798-tachibana-karen-ft-arden-cho http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4789-tachibana-karen-i-won-t-fall
Carte d'identité :
Japonaise × née à Tokyo × 09.04.1991 × bélier

Activité de fainéant :
Diplômée en management et commerce international, elle aurait voulu occuper un poste haut placé.
Elle se retrouve finalement à Disney, en tant que serveuse.
Mais bon, c'est cool, elle peut discuter avec Mickey

Statut marital :
Roses are red, violets are blue, vodka costs less than dinner for two

Mes trucs à moi :
Les bonbons × la boxe × faire la fête × discuter × les jeux vidéos × les anime, manga, drama & films d'action × fan de Namie Amuro × accro au café & au lait × chante dès qu'elle le peut & compose quelques chansons × joue de la guitare × n'aime pas se coucher tôt. Et encore moins se lever tôt × ce qu'elle supporte le moins ? les enfants × ne supporte pas les inégalités hommes/femmes × aime quand sa chambre est bien rangée × la personne qu'elle admire et aime le plus au monde : sa grand-mère



Jeu 30 Juin - 17:29

i don't wanna cry alone
Sasha & Karen
Plus elle y pensait, plus elle songeait à ce qu'on lui ait une mauvaise blague. A ce que la vie lui ait joué un mauvais tour. Sauf que ce n'était pas drôle et qu'elle aimerait bien que ce jeu sadique ne cesse. Elle en avait assez, de cette peine qui frappait son cœur à chaque battement. De ces larmes qui ne demandaient qu'à couler. Elle en avait assez d'être aussi faible, de se sentir aussi fragile et vulnérable.
Elle voulait simplement qu'on lui rende sa grand-mère afin qu'elle puisse rentrer, et dormir. Qu'elle puisse la serrer dans ses bras et l'entendre raconter des histoires de sa jeunesse. Elle voulait la voir sourire et l'entendre rire à nouveau. Elle voulait lui raconter sa journée, lui dire ô combien elle l'aimait et ô combien elle l'admirait plus que n'importe qui.

Les mots de Sasha vinrent doucement siffler à ses oreilles, et elle fit de son mieux pour tout entendre. Pour ne pas se plonger dans ses idées sombres afin d'avaler chaque mot de sa meilleure amie.
Oui, bien sûr. Elle restera toujours Karen. Mais elle ne voyait pas comment en cet instant. Sa grand-mère lui manquait et elle sentait déjà le vide qu'elle avait créé s'agrandir encore et encore. Ce ne serait plus la même chose, maintenant. Elle allait être seule tous les soirs en rentrant du travail. Elle n'aurait pas personne à se confier. Elle n'aurait personne à qui se plaindre. Toutes ses habitudes allaient mourir petit à petit et elle s'y refusait. Elle ne voulait pas enterrer ces choses-là avec la mort de sa grand-mère. Elle voulait retrouver quelqu'un le soir après une dure journée de travail, elle voulait lui parler, raconter n'importe quoi, blaguer à tout bout de champs.

Elle hocha doucement la tête dans une fine grimace. Evidemment que sa grand-mère ne voudrait pas la voir dans cet état. Mais que pouvait-elle y faire ? Elle lui manquait. Terriblement. Et la douleur en devenait tellement insupportable qu'elle n'avait pas d'auters choix que d'y succomber. De se laisser entraîner dans le noir et de pleurer sans s'arrêter. De laisser ses pensées noires et ses idées malsaines imprégner son corps et son esprit.
Son regard se posa sur le visage de Sasha, et elle se sentait comme une poupée de verre qui venait de s'écraser sur le sol. Elle était en mille morceaux...

« Merci », dit-elle doucement en réponse à la promesse de Sasha, « L'inverse marche également, hm ? »

Ses bras s'enroulèrent autour du corps de la jeune femme et un léger soupir fit trembler son corps. Avec toute la force qu'il lui restait, elle serra sa meilleure amie le plus fort possible contre elle. Comme pour s'assurer qu'elle était bien là avec elle, et qu'elle ne la laisserait pas. Mais Sasha lui en avait fait la promesse, et elle ne pourrait jamais douter d'elle.

A la proposition de son amie, elle releva le regard, passant rapidement ses mains sur ses joues. Ses lèvres se pincèrent alors qu'elle songeait à décliner l'invitation. Sauf que si elle ne sortait pas, qu'allait-elle faire de sa soirée ? Se morfondre, passer son temps à se plaindre, et à penser à toutes les bonnes choses qu'elle ne pourrait plus faire avec sa grand-mère ? N'allait-elle pas finir par totalement couler si elle faisait ça ?
Non. Karen était plus forte que ça. Elle n'allait pas rester assise ici, à se souvenir de tous les bons moments qu'elle ne pourrait plus vivre. Elle n'allait pas non plus rester ici, avec cette douleur constante dans sa poitrine. Elle allait sortir, extérioriser sa peine autrement – en dansant comme une folle sur une musique inconnue par exemple – elle allait parler, sourire et rire. Elle allait tenter de se guérir.
Bien évidemment, elle n'allait pas guérir aussi vite. Elle le savait, elle ne s'en remettrait pas aussi facilement. Mais si, au moins, pour le reste de la soirée, elle pouvait juste... oublier.

« Je dirais pas non à un verre de tequila »

Une légère esquisse flotta sur ses lèvres alors qu'elle serrait à nouveau Sasha dans ses bras dans un remerciement silencieux. Elle se leva ensuite et partit emprunter du maquillage afin de se refaire une beauté – elle voulait surtout cacher ses yeux rougis par la tristesse et le chagrin plus que présent sur son visage.
Une fois prête, elle s'assura que Sasha l'était aussi, et elles quittèrent ensemble le domicile de cette dernière. Karen n'était pas très pointilleuse sur le choix de l'endroit, si bien qu'elle entra sans trop se poser de questions dans le premier club qui passait. Elle entraîna Sasha à sa suite, s'agrippant un peu plus fermement à son bras. La musique était pas un peu trop forte ? Ou alors ce n'était qu'une impression. Dans tous les cas, ça l'avait réellement secoué.

« Ce que vous avez de plus fort », déclara-t-elle au barman, tentant un sourire, « Je compte sur toi pour me ramasser après », lâcha-t-elle rapidement en direction de Sasha.

Elle n'avait pas mieux à faire, de toute façon. Elle allait devoir vivre avec à présent. Même si elle lui manquait. Même si ça faisait mal au point de vouloir s'arracher le cœur. Elle n'aurait pas le choix. Sasha avait eu raison. Elle devait se changer les idées.

Emi Burton
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————




My true happy
Happiness is the art of never holding in your mind the memory of any unpleasant thing that has passed
©️
Emi Burton
Contenu sponsorisé


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
 

i don't wanna cry alone | ft Sasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EITA ✩ ACADEMY :: Tokyo City :: Occident Town-