------ AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ------
Bienvenue à Tokyo, la capitale du Japon, ou plus de 13 474 454 habitants se croisent ici chaque jours, et chaque nuit. Le rythme Tokyoïte est parfois stressant, pressant, et pourtant, chaque année, de plus en plus d'étrangers rêvent de passer par la capitale Nipponne, pour parfaire leurs expérience, ou vivre l'expérience la plus folle de leur vie. Il faut dire que le Japon est un pays extraordinaire, tant par sa culture, son éducation, ses traditions et le bien être qui y règne. Les Japonais sont accueillants, souriants, bons vivants, tant de qualités qui font de l'archipel, la destination rêvée. Certes, vous allez vous envoler pour l'autre bout du monde, mais quelle folle aventure vous attend...

Il y a les Tokyoïtes, les travailleurs actifs, du grand PDG au vendeur de tomates sur le marché, en passant par le Cast-Member du Tokyo Disneyland. Les étudiants de Todaï University, le campus Tokyoïte, le plus réputé du pays, mais aussi les jeunes lycéens, les yeux remplis de rêves, d'espoirs et d'ambitions. Et puis il y a Eita Academy. Le phénomène de ces quatre-vingt dernières années. L'école des arts de la scène de Tokyo, qui a fait au fil des décennies, sa renommée, aujourd'hui mondiale. Eita forme les jeunes venus des quatre coins du globe, aux durs métiers de la scène, et depuis 2014, elle les produit officiellement, sous son propre label, Eita Entertainment. Une maison de production qui rafle tout en moins d'un an, avec son groupe pop le plus en vue du moment : B.A.G - Best Asian Generation. Partout ou ils mettent les pieds, ils provoquent l'hystérie, ne faisant que gonfler la popularité de l'école.

Ho tout serait bien trop beau s'il n'y avait pas une ombre à l'histoire. Celle ci se nomme Krystal. Une Gossip-Girl de talent, qui s'il fut un temps, ne s'attaquait qu'aux couloirs d'Eita, elle a aujourd'hui élargit son champs d'attaque à tout Tokyo. Son blog, dans le quel elle publie toutes sortes de rumeurs et secrets les plus intimes, est le plus visité de la toile nipponne. Krystal fait trembler la capitale, et prouve que chacun ici, de la plus grande idole à l'éboueur du quartier oublié, peu devenir un vrai phénomène de foire. C'est elle qui dirige, c'est elle qui décide qui ira haut, et qui retombera bien bas. Un conseil chers amis Tokyoïtes, surveillez vos arrières, Krystal est partout...
>>> The Dream Team
>>> Nos copains
>>> On les attend
Shia, Ryota et Liang sont là pour vous aider, n'hésitez pas à les contacter en cas de problème, ils ne mordent pas. Ils sont aidés par Rin, Erena et Heaven, la modo-team. ♥
>>> FÉLICITATION
>>> Navigation
>>> flash news
Félicitation à Arisa, Odeline, Shia, Rin, Yoko, Ryo, Mika, Yue, Shige, Ryan, Minami, et Risa, pour leur grand cumul de points cette année! Les compteurs sont remis à zéro.
19.02.2016. Attention les inscriptions à Eita en section Danse sont fermées, afin de remplir les cursus Comédie, Mannequinat et Musique. Evitez la section Chant, déjà bien encombrée aussi ;). Les inscriptions aux personnages Coréens, Chinois, Thaïlandais et/ou double nationalités similaires sont aussi fermées, pour cause de petite invasion temporaire. Merci de favoriser les personnages Japonais. Vous pouvez bien évidemment créer un personnage Japonais avec un avatar Coréen, Chinois ou autre asiatique bien évidemment. Plus d'informations sur ce sujet

18.02.2016. Grosse maj' du mois! Nouveau design, installation des fiches partenaires, ouverture du réseau Instagram pour vos personnages, et mise en place des tags pour tagguer les membres dans un sujet. Une boîte à idées a été ouverte pour vous, afin d'y donner vos suggestions, et le système des points a été remanié, et remis à zéro.

01.12.2015. La seconde génération des Best Asian Generation est enfin dévoilée! Découvrez la sur leur site officiel. L'équipe d'Eita Ent. remercie tous ceux qui ont voté lors de l'émission du casting!

29.09.2015. Les B.A.G créent la surprise en sortant un single, alors qu'on les croyait en hiatus, réduit à deux membres! Visiblement, rien n'arrête Rin et Shia, qui présentent aujourd'hui My Resistance, un clip vidéo qui fera la promotion de leur casting, en recherche d'une seconde génération. Des images exclusives de leur tournée d'été, des fans, et des backdancers, sont à l'honneur de ce clip, aussi dédié à Murakami, qui a quitté le groupe il y a une semaine. Pensez à en discuter sur le forum des fans!

20.09.2015. Murakami Shinsuke, membre des B.A.G, vient d'annoncer son retrait du groupe! Mais que les fans se rassurent, l'aventure continue, et l'Eita Ent. a dors et déjà lancé un grand casting national, afin de former la seconde génération du groupe, pour combler le vide laissé par Shinsuke. Et si tu tentais ta chance ?! Accéder au casting.

26.10.13. Rôle play ouvert à tous, que vous soyez plutôt petits rps (300/500 mots), si vous manquez de temps ou que vous débutez, ou bien plutôt roman rp (+1000 mots) pour les grands passionnés d'écriture, tout le monde est admis! Le plus important est de s'amuser.

26.10.13. Forum lancé depuis le 26.10.2013, optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Bannissez tout autre navigateur pour une bonne optimisation des codages!.
Forum optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Merci de bannir tout autre navigateur pour une meilleure optimisation des codages.
Forum city réel + niveau de rp ouvert à tous + avatars réels asiatiques, occidentaux...
©2013-2016 toute reproduction même partielle est strictement interdite.

 

 Coming out... As a pichon lover |#| LIANGHOON ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
▬▬▬▬▬▬
KOREAN MAN IN TOKYO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
16.12.1991. Made in China, completed in South Korea. Il aime bien les nems, mais il préfère le kimchi, ambivalence d'un métissage qui lui va pas trop mal. 1m83 de perfection, 63kg de sexappeal.

Activité de fainéant :
Homme d'action, acteur privé pour les scénarios de son frère pour soutirer de l'argent. Robin des Bois des temps modernes, sauf qu'il ne connait pas de pauvre, du coup, il garde les gains, c'est comme ça, pas le choix. Il voudrait faire autrement mais... Non

Statut marital :



There is only one unconditional love.♡♡
_ _ _ _ _

Takoyaki & true love forever ♡



#heterosexual #harutosexual #buysexual


Mes trucs à moi :



Il a un frère jumeau duquel il est tout simplement inséparable depuis toujours. ▬ Il est arrivé au Japon depuis 2012 sans connaitre la langue, il lui arrive souvent de perdre ses mots ▬ Avant d'arriver au Japon, il a vécu en Chine et en Corée du Sud ▬ La magie n'est qu'une façade pour cacher ses vrais activités ▬ Dans le duo d'escroc, il s'occupe d'accomplir les plans élaborés par l'incroyable cerveau de son frère






Depuis décembre, son petit frère Seokie les a rejoint au Japon ▬ Entretenir son corps est primordial ▬ Toyboy d'une actrice ayant deux fois son âge ▬ Adepte de danse ▬ N'y connait absolument rien à la culture nippone, et ne cherche pas à en savoir plus pour autant ▬ Trop beau pour ce monde ▬ Draco Malfoy aurait été mieux si c'était lui qu'on avait pris en acteur. ▬ Peut-être bien qu'il sait parler l'allemand, peut-être pas. De toute façon, personne ne parle allemand alors il peut dire n'importe quoi, german, not german, who knows ? Sexy anyway.



Daddies. ♥️




Ven 10 Juin - 22:34
 
Coming out
Lianghoon ♥♥


« Kimyaki, Kimyaki, viens chez Papa !~ »

Accroupie, il fixait le chiot à quelques mètres de lui. Qui ne bougeait pas d'un centimètre. Une fois encore, il avait le cœur brisé par cet animal qu'il avait depuis seulement quatre jours. Il ne faisait pas ce qu'il lui disait de faire. Il fallait le dresser, oui, mais ça n'allait pas assez vite, et il ne voulait pas brusquer l'animal. Après, il n'allait plus l'aimer. Et Ji Hoon voulait vraiment que ce petit chien l'aime. C'était important. Ils avaient signé pour genre, quinze ans de relation. Il fallait qu'il se renseigne sur comment dresser un chien. Okay, c'était un bichon, il n'allait pas en faire un animal de combat mais voilà, quand même, qu'il sache faire des trucs. Abandonnant l'idée d'en faire le parfait toutou qui obéissait au doigt et à l’œil, il se baissa, attrapant l'animal dans ses bras avant de s'allonger sur le canapé, le posant sur son torse pour pouvoir le papouiller en toute liberté. C'était vraiment un chien de tapette. Si on lui demande, il dira qu'il est à Liang. Mais il était définitivement trop mignon pour qu'il dise non quand on lui avait proposé de l'adopté.

Liang n'était pas encore là, il se demandait s'il aimera Kimyaki. Haruto l'avait trouvé mignon quand il lui avait montré une photo. Son cœur rata un battement en pensant à son meilleur ami. Il avait envie que son jumeau rentre, il lui manquait, ça faisait trop longtemps qu'il était parti, il avait l'impression que tellement de chose avait pu changer depuis. Enfin, en quelque sorte. Il était perdu, il ne savait pas quoi faire, il passait son temps à sortir, à faire n'importe quoi. Il avait même adopté un putain de bichon. Comme s'il craignait que le petit animal l'ait entendu pensé et lui en veuille, il le serra un peu plus fort contre lui, grattouillant doucement son oreille.

Est- ce qu'il devait en parler à Liang ? Il avait dit à Haruto qu'ils n'en parleraient plus, de ces baisers, cette soirée bizarre, de ces sentiments. Ça l'obsédait quand même, il n'arrêtait pas d'y penser. Est-ce que son jumeau pourrait vraiment y faire quelque chose ? Il ne pouvait pas le soigner, il ne pouvait rien y changer. Et Ji Hoon avait peut-être un peu peur de ce qu'il pourrait dire. Et s'il pensait qu'il était gay ?



…...
Qui se dévoue pour lui expliquer la signification d'un homme qui en aime un autre ? Bon, non, il n'était pas gay, il le savait. Il avait toujours été attiré par les femmes, il n'avait jamais regardé les hommes, enfin, à part lui. Donc il n'était pas gay. Il y avait une sexualité transitoire entre hétéro et gay mais ça aussi, il ne voulait pas y penser. Il était hétérosexuel, il le resterait quoiqu'il arrive. Ça ne changera pas. Jamais. C'était juste compliqué. Mais ils n'en parleront plus. Ça finira bien par lui passer, tout passait, les sentiments, ça ne durait pas pour toujours. Il avait regardé sur internet et Aoakt97 avait certifié que ça ne durait pas.

Un sursaut le prit en entendant la porte d'entrer s'ouvrir, et il se redressa, tenant Kimyaki pour ne pas qu'il tombe. Il préférait s'assurer que c'était Liang, il n'allait pas bouger pour Jin Seok. Un immense sourire se glissa sur ses lèvres en voyant que c'était bien son jumeau, et il bondit sur ses jambes posant le chiot. « Enfin ! » Il avait littéralement eu l'impression d'avoir arrêté de vivre pendant ces deux semaines, Liang l'avait abandonné et en soit, c'était déjà terriblement difficile de survivre sans son jumeau avec lui, mais qui plus est, il ne voyait plus Haruto, ça avait été encore plus éprouvant. S'approchant de son frère il passa ses bras autour de lui, le serrant sans doute un peu trop fort. « Tu m'as manqué. Tu me laisses plus maintenant, d'accord ? » Hors de question qu'il l'abandonne, s'il voulait s'enfiler une Russe, il devait l'emmener, il dormir dans une chambre à côté, mais au moins, il pourra le voir un peu.  C'était important, très important.

Gardant son jumeau quelques secondes contre lui, il se décida à le relâcher, à contre cœur, l'observant avec un petit sourire sur les lèvres. « T'as bronzé, ça te va bien. » Sa main se posa sur sa joue qu'il pinça affectueusement avant de reculer d'un pas, tapotant légèrement le lieu de son crime. Satisfait, il se recula pour se baisser et attraper le chiot qui courait dans ses jambes, le soulevant à hauteur de Liang. « … Regarde, tu te souviens de la voisine qui avait des bichons ? » Oui, souviens toi, dis que t'en voulais un. « … Il s'appelle Kimyaki. » Son nouveau fils, le plus beau bébé du monde. « On avait besoin d'un animal. » Oui, clairement, c'était un besoin. Pas du tout une adoption irréfléchi.

electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



On the top of the world
I'm not a perfect person, there's many things I wish I didn't do. But I continue learning, I never meant to do those things to you and so I have to say before I go, that I just want you to know I've found a reason for me, to change who I used to be: the reason is you hoobastank
(c)LUCKYRED.


Dernière édition par Lee Ji Hoon le Lun 13 Juin - 1:37, édité 1 fois
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + KOREAN' MAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3969-lee-liang-cellphone#277644 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3960-lee-liang-ft-lu-han http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3959-moi-aussi-j-ressemble-a-un-mexicain-avec-des-savates-maintenant#277308

Carte d'identité :
Né il y a de cela 24 ans, un 16 décembre où la neige recouvrait leur village. Sud-Coréen métissé Chinois. Frère jumeau d'un démon de charisme qui devrait être interdit par les lois intergalactiques. 1m78 d'amour, ou pas. Souvent appelé "Ryo" par erreur depuis leur arrivée au Japon. Végétarien (pour pas l'oublier). Peu sportif aussi.

— 酒说逢知已饮,诗向会人吟。 —

Activité de fainéant :
Étudiant quatrième année d’économie et commerce. Serveur dans un petit café/restaurant très tranquille. Il passe le plus clair de son temps libre à lire, apprendre de nouvelles choses et élaborer des plans à mettre en application avec son frère afin d’envoyer de l’argent à leurs parents et de pouvoir retourner auprès d’eux un jour.

Statut marital :

S'il n'a jamais cherché l'amour, c'est parce que la vie lui a, dès le départ, donné la moitié qui lui manquait. Les relations ne l'ont jamais vraiment intéressé, les connaissances et les livres comptant parmi ses véritables amours. Cela n'exclut pas que son coeur ait déjà battu pour quelqu'un, évidemment. Le hasard fait parfois si bien les choses... ♥️

BROLOVE FOREVER



(#trueloveisnear #nohomo)

Mes trucs à moi :
Liang est végétarien depuis ses 14 ans. Ça lui est venu comme ça, il ignore pourquoi. Il dort avec des bouchons afin de ne pas être dérangé par les bruits extérieurs. Les heures passées devant l’ordinateur l’ont contraint à porter des lunettes, lorsqu’il sort, il porte souvent des lentilles de contact. La proximité des gens lui fait peur, pour ne pas dire qu’elle l’angoisse un peu. Il compte énormément sur son frère et ferait presque n’importe quoi pour lui. Il craint toujours qu’un plan échoue, de peur qu’il arrive quelque chose à Ji Hoon. Ses études en économie sont bien secondaires par rapport à sa volonté d’envoyer assez d’argent à leurs parents pour leur permettre de subsister. Il est le cerveau des opérations Lee. Il n’aime pas les choses abstraites et n’accorde aucun intérêt aux mythes et légendes. Il préfère les actes concrets. Il travaille comme serveur lorsqu’il n’est pas à l’université.


__________#liamo ___________



La meilleure femme



Dim 12 Juin - 0:40
 
Coming Back
Lianghoon ♥♥



Ce séjour à Hawaii avait fait un bien fou à Liang, aussi bien au niveau moral que physique. Il fallait comprendre que le retour à Jukdo qu’ils avaient fait l’espace de quelques semaines avait été profondément éprouvant et ne leur avait pas apporté que du positif, contrairement à ce que l’on aurait pu penser. Ce n’était tout du moins pas son cas. Retourner à cet endroit, visiter ces lieux qu’ils avaient si souvent arpenté au cours de leur enfance, avait été particulièrement propice à la nostalgie de l’étudiant qui, même s’il n’en avait dit que le strict minimum, avait beaucoup de mal à s’en remettre. Le départ avait également été difficile. Il s’était vu abandonner leurs proches une nouvelle fois en repartant avec Ji Hoon, il s’était imaginé ne jamais les revoir, pour une raison ou pour une autre. Cela ne pouvait arriver. Dans de telles circonstances, partir loin de tout, sans penser à leurs problèmes, même s’il devait pour cela abandonner son jumeau le temps de quelques jours, ne pouvait que lui faire du bien. Il avait besoin de s’aérer l’esprit, et c’était réussi.

Évidemment, tout ça avait été particulier. Il ne partait pas en séjour touristique, comme il avait pu le croire l’espace d’un instant, et il savait parfaitement que ce qu’il avait pu faire là-bas n’était pas le genre de choses qu’il aurait envie de raconter, pas même à Ji Hoon. Pourtant, il n’y avait aucune honte. Aucune, non, mais il ne pouvait s’empêcher d’y songer : ça ne lui ressemblait tellement pas. Hiromu serait certainement au courant sans qu’il ait besoin de lui en parler. Comme la dernière fois. Mais ce n’était pas le moment d’y penser. Plus tard.

En glissant de deux doigts ses lunettes de soleil sur le haut de son crâne, Liang chercha à tâtons la clé de l’appartement dans la poche de sa veste, son sac de voyage à l’épaule. Il avait hâte de revoir son jumeau. Il lui avait tellement manqué pendant ces deux longues semaines. La simple idée de se réveiller, le jour du départ, en se rappelant qu’il allait rentrer à Tokyo et le retrouver l’avait mis de bonne humeur et, depuis, il attendait impatiemment. S’il y avait bien une personne capable d’obtenir ce traitement de faveur de la part de l’étudiant, c’était Ji Hoon. Il s’en voulait même un peu de l’avoir abandonné tout ce temps.


Sans attendre plus longtemps, il secoua la tête et sortit de ses pensées en enfonçant la clé dans la porte d’entrée avant de l’ouvrir calmement, comme il ignorait si son frère était endormi, même à cette heure de la journée. L’odeur de leur appartement emplit rapidement ses narines et lui arracha un large sourire. Il était rentré, maintenant. Il parcourut rapidement les quelques mètres qui le séparaient du salon et, en voyant son frère, son sourire s’élargit un peu plus tandis que sa voix chantonnait un léger « Tadaima ~ » et qu’il venait affectueusement entourer son frère de ses bras.

« Je reste maintenant, ne t’en fais pas. »

Il n’avait normalement plus de raison de partir avant un moment, à moins d’avoir soudainement l’envie d’emmener Hiromu en voyage, mais il n’aurait pas su où. Ji Hoon pouvait dormir tranquille, il resterait à ses côtés. Pour son bien comme le sien, d’ailleurs. Il se sentait tellement plus en sécurité lorsque son frère était dans les parages qu’il était hors de question de partir définitivement loin de lui. Il avait besoin de lui. Doucement, il vint appuyer la joue contre l’épaule de son frère qui ne tarda pas à le relâcher.

«   Merci, c’est gentil. On a eu du beau temps. »

Du beau temps, du bon temps. Il n’avait pas besoin de mentionner la deuxième partie, Ji Hoon devait largement s’en douter. Dans les deux cas, il s’était bien amusé et n’avait rien à regretter de ce séjour assez particulier.

Liang plissa doucement le nez en sentant son jumeau lui pincer la joue, et il lui adressa un regard faussement réprobateur avant de baisser les yeux au sol. C’est alors que son attention fut attirée par le petit nuage blanc qui s’agitait à leurs pieds en jappant. Sans un mot, il regarda son frère hisser l’animal à hauteur de regard et il pinça les lèvres en posant les yeux sur la fourrure du canidé.  Il se demandait sincèrement quelle était son excuse, cette fois.

« Besoin ? »

Perplexe, il haussa un sourcil, reposant le regard sur son frère qui semblait avoir encore été victime de l’un de ses changements compulsifs, pour il ne savait qu’elle raison. Il garda les lèvres pincées et expira un peu d’air par ses narines avant de prendre le petit animal dans ses bras et d’appuyer l’être gigotant contre son épaule pour faire quelques pas dans la pièce, tandis que son regard se perdait sur les alentours, comme s’il avait été prêt à y découvrir un nouveau changement inattendu.

«   C’est un mâle ou une femelle ? »

Il pouvait comprendre que son jumeau ait besoin d’un peu de compagnie en son absence. Quelque part, il réalisait qu’une présence de plus dans l’appartement ne ferait de mal à personne. Tant qu’il était propre et ne causait pas trop de problèmes, évidemment. Mais normalement, un chien ne grimpait pas sur les meubles, ne vous sautait pas sur l’épaule de façon sournoise et, surtout, pouvait devenir un minimum obéissant. Par chance, il n’avait pas choisi un chat.

En arrivant à hauteur de la porte de sa chambre, il déposa l’animal après lui avoir adressé une petite moue, puis poussa la porte afin d’aller déposer son bagage sur le lit et d’enlever sa veste. Ensuite, il revint vers son frère et lui fit signe de le suivre à la cuisine, où il se servit un verre d’eau en s’appuyant sur le plan de travail.

«   Il est propre, au moins ? »

Les questions s’enchaînaient évidemment, Liang fonctionnait comme ça. Il avait besoin de savoir comment les choses se passaient, allaient se passer, et il essayait toujours de faire avec ce qu’on lui donnait. Il ne s’était pas attendu à trouver un chien dans leur appartement à son retour, mais c’était toujours mieux que plus d’appartement du tout ou un frère à moitié mort. Il préférait largement ça.

electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« hey brother » there's an endless road to rediscover. hey brother, i know the water's sweet but love is thicker...omega

▬▬▬▬▬▬
KOREAN MAN IN TOKYO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
16.12.1991. Made in China, completed in South Korea. Il aime bien les nems, mais il préfère le kimchi, ambivalence d'un métissage qui lui va pas trop mal. 1m83 de perfection, 63kg de sexappeal.

Activité de fainéant :
Homme d'action, acteur privé pour les scénarios de son frère pour soutirer de l'argent. Robin des Bois des temps modernes, sauf qu'il ne connait pas de pauvre, du coup, il garde les gains, c'est comme ça, pas le choix. Il voudrait faire autrement mais... Non

Statut marital :



There is only one unconditional love.♡♡
_ _ _ _ _

Takoyaki & true love forever ♡



#heterosexual #harutosexual #buysexual


Mes trucs à moi :



Il a un frère jumeau duquel il est tout simplement inséparable depuis toujours. ▬ Il est arrivé au Japon depuis 2012 sans connaitre la langue, il lui arrive souvent de perdre ses mots ▬ Avant d'arriver au Japon, il a vécu en Chine et en Corée du Sud ▬ La magie n'est qu'une façade pour cacher ses vrais activités ▬ Dans le duo d'escroc, il s'occupe d'accomplir les plans élaborés par l'incroyable cerveau de son frère






Depuis décembre, son petit frère Seokie les a rejoint au Japon ▬ Entretenir son corps est primordial ▬ Toyboy d'une actrice ayant deux fois son âge ▬ Adepte de danse ▬ N'y connait absolument rien à la culture nippone, et ne cherche pas à en savoir plus pour autant ▬ Trop beau pour ce monde ▬ Draco Malfoy aurait été mieux si c'était lui qu'on avait pris en acteur. ▬ Peut-être bien qu'il sait parler l'allemand, peut-être pas. De toute façon, personne ne parle allemand alors il peut dire n'importe quoi, german, not german, who knows ? Sexy anyway.



Daddies. ♥️




Lun 13 Juin - 2:13
 
Coming out
Lianghoon ♥♥


Kimyaki était le chiot le plus adorable qui soit, Ji Hoon en était convaincu. Vraiment, il en était tombé amoureux tout de suite, il ne regrettait pas de l'avoir adopté, mais là, il était un peu stressé. Et si Liang ne l'aimait pas ? Et si Liang n'en voulait pas ? Ça lui briserait le cœur de devoir abandonné son chiot. Il fallait qu'il l'aime. Kimyaki était si adorable, il ressemblait à un petit nuage quand on en voyait pas sa tête, il était plein d'énergie, et plutôt drôle. On ne pouvait que l'aimer, il ne demandait qu'à être aimé, oui. Voilà. Absolument. Et un immense sourire se forma sur les lèves du maître quand son jumeau pris le chiot dans ses bras. Voilà. Il allait l'adopté aussi. C'était le principal. Il fallait que Liang l'aime, pas autant que lui l'aimait, mais au moins un peu. Puis ils avaient définitivement besoin d'un petit animal dans cet appartement, enfin, c'était si calme. Et Jin Seok pourra enfin dormir avec quelqu'un.

« C'est un mâle, aux dernières nouvelles. » Un petit garçon. Son petit garçon. Et il allait arrêté d'être niais. Vraiment, il fallait qu'il arrête, qu'il se reprenne. Viril.

Mais c'était plus fort que lui, depuis le temps qu'il avait envie de prendre un chien. Déjà petit, il se rappelait entrer dans d'intense négociation avec son père pour un petit animal de compagnie, et il avait toujours refusé. Même s'il avait un peu boudé à l'époque, il ne lui en avait pas voulu. Il savait bien que c'était normal. Ils peinaient tous à manger correctement, alors si on devait en plus nourrir un chien. Il lui avait dit un jour qu'à la place de faire Jin Seok qui était aussi terriblement chiant à hurler comme un con quand tous le monde dormait, on aurait mieux fait de prendre un chien mais l'argument était très mal passé.

Sans cesser de sourire, il suivit son frère du regard dans la pièce, un peu trop heureux de le revoir. Il lui avait tellement manqué, il avait eu tellement besoin de lui ces derniers jours, mais il était heureux pour lui, s'il avait pu s'amuser, se détendre un peu. Il était là maintenant, c'était le principal. Ji Hoon ne savait pas trop quoi lui dire, s'il devait lui parler des récents événements. Il lui disait tout, un peu trop facilement, mais pour une fois, il avait l'impression qu'il ne devrait pas. Depuis Jukdo, il traînait un peu ça avec lui, essayant de l'enfouir quelque part. Non, Liang ne pourrait sans doute même pas comprendre. Ce n'était pas le genre de choses qu'il comprenait.
Mettant un instant à sortir de ses pensées, il rejoignit son frère dans la cuisine, s'appuyant contre le plan de travail en le fixant tandis qu'il buvait son verre.

« Pas tout a fait encore, mais j'y travaille ! Je l'ai depuis seulement 4 jours, et il a que trois mois, c'est un bébé encore. Mais la dame l'a déjà dressé un peu, il est juste dépaysé un peu, hein Kimyaki ~ ? »

Oui, allez, que le chiot lui dise lui-même. S'il pouvait lui raconter pour Haruto aussi, ça l'arrangerait. Parce que Kimyaki était au courant, il fallait bien qu'il en parle à quelqu'un et raconter qu'en tant que bon hétéro bien sous tout rapport, on était un peu tombé pour son meilleur ami, ça passait moyen. La conversation avec Naoki, cette dispute pour savoir qui était le plus ''gay'' lui revenait en mémoire. Il devrait grimper un étage et aller lui demander où ça en est chez lui. Prier pour qu'il soit plus gays, pour que Naoki ait gagné. Mais il faudrait qu'il soit entrain de se faire son Coréen pour l'être et il avait comme un doute. Triste, de gagner une compétition qu'on aurait préféré perdre au final. C'était tellement plus simple avant.

« … Et sinon, vous avez fait quoi ? Genre, quand vous étiez pas dans la chambre. » Quand ils étaient pas entrain de baiser, en gros, oui. Il voulait les détails, mais pas tout de suite. « Tu m'as ramené un truc ? » Il a pas retrouvé son hétérosexualité, échoué sur un rocher, par hasard ? Il aimerait bien la récupéré. « Je t'ai manqué ? » Parce que lui oui.

Et beaucoup même, mais c'était l'évidence même, Liang devait le savoir, il devait s'en douter. Sans lui, Ji Hoon se sentait toujours abandonné quand son jumeau n'était pas là. Il avait fait un peu près n'importe quoi ces deux dernières semaines, pour ne plus penser à Haruto, pour ne plus penser à rien. Il avait toujours besoin de Liang, même s'il ne faisait rien de spécial. Juste être là. C'était ce qui comptait le plus.
electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



On the top of the world
I'm not a perfect person, there's many things I wish I didn't do. But I continue learning, I never meant to do those things to you and so I have to say before I go, that I just want you to know I've found a reason for me, to change who I used to be: the reason is you hoobastank
(c)LUCKYRED.
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + KOREAN' MAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3969-lee-liang-cellphone#277644 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3960-lee-liang-ft-lu-han http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3959-moi-aussi-j-ressemble-a-un-mexicain-avec-des-savates-maintenant#277308

Carte d'identité :
Né il y a de cela 24 ans, un 16 décembre où la neige recouvrait leur village. Sud-Coréen métissé Chinois. Frère jumeau d'un démon de charisme qui devrait être interdit par les lois intergalactiques. 1m78 d'amour, ou pas. Souvent appelé "Ryo" par erreur depuis leur arrivée au Japon. Végétarien (pour pas l'oublier). Peu sportif aussi.

— 酒说逢知已饮,诗向会人吟。 —

Activité de fainéant :
Étudiant quatrième année d’économie et commerce. Serveur dans un petit café/restaurant très tranquille. Il passe le plus clair de son temps libre à lire, apprendre de nouvelles choses et élaborer des plans à mettre en application avec son frère afin d’envoyer de l’argent à leurs parents et de pouvoir retourner auprès d’eux un jour.

Statut marital :

S'il n'a jamais cherché l'amour, c'est parce que la vie lui a, dès le départ, donné la moitié qui lui manquait. Les relations ne l'ont jamais vraiment intéressé, les connaissances et les livres comptant parmi ses véritables amours. Cela n'exclut pas que son coeur ait déjà battu pour quelqu'un, évidemment. Le hasard fait parfois si bien les choses... ♥️

BROLOVE FOREVER



(#trueloveisnear #nohomo)

Mes trucs à moi :
Liang est végétarien depuis ses 14 ans. Ça lui est venu comme ça, il ignore pourquoi. Il dort avec des bouchons afin de ne pas être dérangé par les bruits extérieurs. Les heures passées devant l’ordinateur l’ont contraint à porter des lunettes, lorsqu’il sort, il porte souvent des lentilles de contact. La proximité des gens lui fait peur, pour ne pas dire qu’elle l’angoisse un peu. Il compte énormément sur son frère et ferait presque n’importe quoi pour lui. Il craint toujours qu’un plan échoue, de peur qu’il arrive quelque chose à Ji Hoon. Ses études en économie sont bien secondaires par rapport à sa volonté d’envoyer assez d’argent à leurs parents pour leur permettre de subsister. Il est le cerveau des opérations Lee. Il n’aime pas les choses abstraites et n’accorde aucun intérêt aux mythes et légendes. Il préfère les actes concrets. Il travaille comme serveur lorsqu’il n’est pas à l’université.


__________#liamo ___________



La meilleure femme



Mer 15 Juin - 23:49
 
Coming Back
Lianghoon ♥♥



Même si le prénom du chien laissait à désirer à ses yeux, Liang ne pouvait en vouloir à Ji Hoon pour avoir adopté cet animal. Il n’avait jamais été particulièrement fan des animaux et préférait largement les voir dans les pages d’un dictionnaire illustré, mais savait parfaitement que son frère n’était pas comme lui. Bien trop souvent par le passé, il l’avait entendu débattre longuement en compagnie de leur défunt père, afin de savoir si oui ou non ils avaient les moyens de posséder et entretenir un animal à quatre pattes. La réponse étant, évidemment et malheureusement, que ce n’était pas le cas.

Du vivant de leur père, les règles de la maison avaient toujours été assez strictes.  On ne gaspillait rien, on évitait de laisser un morceau de nourriture sur le coin de son assiette, car le simple fait de se la fournir relevait parfois du miracle et, pour ce qui était du chauffage et de l’électricité, il en était de même. L’endroit était vieux, mais propre, entretenu par sa mère qui donnait beaucoup d’huile de coude afin de garder la maison ordonnée et aussi présentable que possible. L’argent n’était que secondaire, répétait-elle souvent, et moins il y avait d’espace, moins il y avait de poussière. Toutes les excuses étaient bonnes pour rassurer leurs enfants.

Mais ils n’avaient désormais plus besoin de se limiter comme ils l’avaient fait autrefois. L’argent qu’ils avaient récolté et amasseraient encore dans le futur suffisait largement à nourrir leurs nombreuses bouches et, pour ce qui était de cet animal, il pouvait représenter un changement de chapitre. Une page nouvelle dans l’histoire de la famille Lee, endeuillée, mais particulièrement forte, comme ils l’avaient si souvent prouvé auparavant. Ce petit chien n’était rien de plus que le signe d’un renouveau et, si son frère avait besoin de lui, il ne pouvait que l’accepter. De toute façon, il savait parfaitement qu’il en profiterait lui aussi : un compagnon à quatre pattes n’était jamais de trop, lorsque l’appartement était vide.

« Je vois… »

Son regard suivit un instant la petite créature qui, trop heureuse d’avoir retrouvé sa liberté, commença à courir partout dans la pièce et arracha à l’étudiant un franc sourire, tandis qu’il remplissait son verre. Le chien semblait déjà s’être habitué à la maison, ce qui l’impressionnait un peu. Il n’était évidemment pas expert animalier et ne connaissait des petits êtres à quatre pattes que ce qu’il en avait lu dans les livres, mais il se permettait quand même de se poser des questions. Parce qu’il n’en savait rien. C’était comme ça.

En roulant ses lèvres l’une contre l’autre tandis qu’il avalait un peu d’eau, Liang écouta les propos de son frère. Quatre jours. Trois mois. C’était jeune pour un chien. Il se demandait quand même si cela ne risquait pas de poser de problèmes, que cette femme l’ait dressé avant eux. Ji Hoon avait dû se renseigner un minimum sur la question avant d’accepter. Enfin, il l’espérait vraiment, sinon tous ses reproches habituels sur le manque de réflexion de son frère devaient être vains.

«  Kimyaki… »

Ces mots lui échappèrent en un souffle alors qu’il fronçait légèrement les sourcils et reposait délicatement son verre à moitié sur le plan de travail. Ça ne lui allait pas. Il aurait fallu quelque chose de plus doux. Il n’avait aucune idée de nom, mais de toute façon, ce n’était pas son chien. Ji Hoon devait avoir ses raisons.

«  Tu lui as prévu un panier ? »

Des questions, il en avait plein comme ça. Peut-être qu’il était un peu plus anxieux qu’il ne voulait bien l’admettre. Ses yeux noisette restaient posés sur l’animal agité alors qu’il gardait les bras croisés contre son torse. Il avait l’air énergique. C’était déjà bon signe, il ne devait pas être malade. Enfin, il l’espérait.

«  Tu l’as déjà emmené chez un vétérinaire ? »

Et après tout ça, il haussa un peu les épaules à la question de son frère, en balayant de ce geste le sous-entendu qu’il n’avait même pas envie de démentir puisque, de toute façon, il savait qu’il était vrai.

« Bah, on a un peu visité, on est allés à la plage… »

Il avait lu beaucoup, aussi, et surtout, quand il n’était pas occupé avec Anastasia, il avait dormi. Beaucoup dormi. C’était l’une de ses plus grandes habitudes après l’étude et les situations profondément embarrassantes, après tout.

« Oui pour les deux, Hoonie ! Tu m’as manqué et je t’ai ramené quelque chose. »

Ce n’était pas grand-chose, mais il n’avait pas trouvé mieux, à vrai dire. D’un geste de la main, il indiqua à son jumeau de le suivre, puis rejoignit sa valise afin d’en sortir un petit paquet soigneusement fermé – car il avait tenu à le réemballer une fois qu’ils étaient arrivés à leur chambre, de peur de l’abîmer qui contenait un ouvre-bouteille aux couleurs d’Hawaii et, après un conseil incroyablement avisé de son ami Hiromu, boîte de préservatifs assortis.

«  Tiens, ça, c’est pour toi. » Annonça-t-il en lui tendant le paquet, pour ensuite en sortir un autre et lui donner également. «  Et ça, tu le donneras à Haruto lorsque tu le verras. »

Des marque-pages en bois, en forme de planche de surf. Il n’avait pas trouvé vraiment mieux, mais tenait à remercier le meilleur ami de son frère d’avoir été présent pour lui lorsqu’il en avait besoin. Comme on offre des fleurs à une femme, mais c’était plus délicat d’offrir des fleurs à un homme. Il tourna ensuite le dos à son jumeau afin de refermer la valise où se trouvait encore le cadeau d’Hiromu. Il faudrait qu’il arrive à le voir pour le lui donner.

« Sinon, tout s’est bien passé en mon absence, pas de problème avec Hanae ou une autre ? »

electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« hey brother » there's an endless road to rediscover. hey brother, i know the water's sweet but love is thicker...omega

▬▬▬▬▬▬
KOREAN MAN IN TOKYO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
16.12.1991. Made in China, completed in South Korea. Il aime bien les nems, mais il préfère le kimchi, ambivalence d'un métissage qui lui va pas trop mal. 1m83 de perfection, 63kg de sexappeal.

Activité de fainéant :
Homme d'action, acteur privé pour les scénarios de son frère pour soutirer de l'argent. Robin des Bois des temps modernes, sauf qu'il ne connait pas de pauvre, du coup, il garde les gains, c'est comme ça, pas le choix. Il voudrait faire autrement mais... Non

Statut marital :



There is only one unconditional love.♡♡
_ _ _ _ _

Takoyaki & true love forever ♡



#heterosexual #harutosexual #buysexual


Mes trucs à moi :



Il a un frère jumeau duquel il est tout simplement inséparable depuis toujours. ▬ Il est arrivé au Japon depuis 2012 sans connaitre la langue, il lui arrive souvent de perdre ses mots ▬ Avant d'arriver au Japon, il a vécu en Chine et en Corée du Sud ▬ La magie n'est qu'une façade pour cacher ses vrais activités ▬ Dans le duo d'escroc, il s'occupe d'accomplir les plans élaborés par l'incroyable cerveau de son frère






Depuis décembre, son petit frère Seokie les a rejoint au Japon ▬ Entretenir son corps est primordial ▬ Toyboy d'une actrice ayant deux fois son âge ▬ Adepte de danse ▬ N'y connait absolument rien à la culture nippone, et ne cherche pas à en savoir plus pour autant ▬ Trop beau pour ce monde ▬ Draco Malfoy aurait été mieux si c'était lui qu'on avait pris en acteur. ▬ Peut-être bien qu'il sait parler l'allemand, peut-être pas. De toute façon, personne ne parle allemand alors il peut dire n'importe quoi, german, not german, who knows ? Sexy anyway.



Daddies. ♥️




Jeu 16 Juin - 2:52
 
Coming out
Lianghoon ♥♥


Liang pensait à tout, il avait vraiment pris son cerveau en sortant. Ji Hoon se demandait s'il devait lui demander des dommages et intérêt. Après, ça allait mieux à son jumeau qu'à lui. Il avait toujours réfléchi plus, alors que lui se laissait plutôt porté par ses pulsions, par les émotions. Il ne réfléchissait pas vraiment, ou après. Un peu comme avec Kimyaki. Il avait du mal à suivre son frère, il devait se concentrer pour ne pas se tromper dans ses réponses. Le Coréen était un peu fatigué, il avait du mal à réfléchir correctement ces derniers temps. Il sortait trop, il n'aimait pas rester à l'appartement. Jin Seon n'était pas souvent là non plus et sans Liang, c'était trop vide, ça le mettait mal, ça le déprimait. Il avait besoin de son frère dans les alentours, sinon, il finissait par paniquer d'une façon ou d'une autre. Il était ridicule, à vingt-quatre ans, à être perdu comme ça quand Liang n'était pas là, à avoir besoin de lui de façon aussi poussée. Il était stupide.

« Oui, je lui ai déjà acheté un panier ! Il l'aime beaucoup. »  Même s'il préférait définitivement dormir avec lui, dans le lit, mais ça, il allait éviter de le dire à Liang. Il risquait de s'énerver. Mais il avait prévu le coup, il avait laver les draps, si Kimyaki vient ce soir, il pourra toujours accuser Liang de l'attirer. Genre, c'est la première fois, il est jamais venu avant. Ta faute. « Non pas encore, faut que je prenne rendez-vous. »

Il fallait déjà qu'il trouve un vétérinaire. Il fallait déjà qu'il trouve comment dire vétérinaire dans cette fichue langue. Pourquoi est-ce qu'ils ne parlaient pas chinois ? Pourquoi est-ce que la Chine a refilé son écriture à ces gueux et pas sa langue ? Ji Hoon était tellement peiné. Il devait s'y faire. Il fallait vraiment qu'il arrive à se familiariser avec le japonais, mieux qu'il ne le faisait jusque là. Il avait l'impression que cette fois, il allait devoir rester un petit moment ici, plus que juste quatre ans. Ça lui faisait bizarre, de se dire que sa main, c'était ici maintenant. Que le Japon était le pays dans lequel il risquait de passer encore de longues années. Il ne savait pas si ça l'inquiétait ou non. Sans doute un peu.

Comme toujours, pour raconter ses voyages, Liang était peu éloquent. Pour le moment, il devra se contenter de ça. Liang racontera un petit peu de temps en temps, quand ça lui viendra, et Ji Hoon n'aura qu'à tendre l'oreille et essayer de suivre le petit cheminement de ce voyage. Il ne forçait jamais son frère à trop en dire, il avait toujours été patient. Ce qu'il avait besoin de savoir, Liang finira bien par le dire.

Il lui avait manqué et Liang lui avait ramené un cadeau. Le sourire du métis se fit plus grand sur ses lèvres, ravi par la nouvelle. Il suivit son jumeau jusqu'à sa valise, attendant sagement qu'il lui donne ce qui lui revenait de droit, essayant de deviner d'avance. Une connerie, ça, il le savait. Mais quoi, il l'ignorait. Souriant en recevant le petit paquet, il le remercia avant d'être surpris par un second. Pour Haruto ? Ses lèvres se pincèrent avant de laisser un sourire s'étendre sur son visage, prenant le paquet pour lui également. « Je lui donnerai. » Avec plus de conviction, allez. C'était tellement  compliqué en ce moment. Il ne savait même pas quand est-ce qu'il pourra lui donner. « Tu lui as pris quoi ? » Observant un instant son paquet, il le posa sur la table avant d'ouvrir le sien, restant un instant à fixer bêtement avant d'exploser de rire.

« T'es sérieux ? Tu veux être celui avec la vie sexuelle la plus active, tu me mets des batons dans les roues ? » Il pourrait bien arrêter de rire, mais ces capotes étaient définitivement horrible. Jamais son vénéré pénis ne portera cet horreur. « Merci, Liang. ~ »

Un petit sourire orna ses lèvres tandis qu'il mettait le tout de côté, posant le cadeau pour Haruto dans l'entrée, pour ne pas l'oublier. Un léger silence le gagna à la question de son frère. Son absence avait été mouvementé. Il ne savait même pas par où commencer. Sans Liang, il avait l'impression que rien n'allait et c'était bien la preuve. Évidemment, il savait que certaines choses n'auraient pas pu être évité. En réalité, rien n'aurait pu être évité par la présence de Liang, mais il se serait sans doute senti mieux.

« Hanae va bien, elle filme donc je la vois pas trop. J'ai largué Jung Rin, d'ailleurs, je la supportais plus, ça m'étonne qu'elle ait rien dit à Ana. Enfin voilà, c'est mieux comme ça, j'y arrivais plus. Hanae, je sais pas trop, j'ai du mal aussi, j'pense pas continuer. De toute façon, on gagne assez juste avec les arnaques. J'achèterai moins de vêtements. » Son cœur se brisait rien que d'y penser. Mais il en avait assez de jouer au petit-ami parfait, assez de devoir jouer la comédie, ça ne l'amusait plus. « Sinon, j'ai pris un chien... » Oui, il l'avait vu. J'ai pris un chien, Haruto m'a embrassé, peut-être que j'ai fait pareil, peut-être bien que c'est un peu gay. « Hm... C'est devenu bizarre avec Haruto ces derniers temps. » C'est marrant, on savait pas que bizarre était un synonyme de gay. « J'crois qu'il est pas aussi hétéro que je le pensais... » Mais non, un homme pouvait en embrasser un autre et lui dire qu'il était amoureux de lui sans que ça soit gay, stop les idées reçues. « Ouais, je sais, c'est fou, on dirait pas. » Pourtant, ces derniers temps, il l'avait trouvé sacrément gay. « C'est vraiment bizarre. »

Tourner autour du pot, en voilà une charmante idée. Mais il n'arrivait pas à le dire. Son cœur battait soudainement terriblement vite dans sa poitrine et il s’obstinait à regarder distraitement par la fenêtre. Tellement étrange, il n'arrivait pas à y croire, il ne voulait toujours pas réaliser. Liang ne comprendrait pas. Mais il ne pouvait pas lui cacher quelque chose d'aussi important. « Je crois que j'aime Haruto, genre, plus que comme un ami. » Il avait parlé tellement vite, et ce qui l'avait le plus surpris, c'est qu'il l'avait dit en japonais. Comme si le dire dans un de ses langues maternelles lui faisaient trop peur, rendait les choses réelles. Un rire nerveux quitta ses lèvres, et il passa frénétiquement sa main dans ses cheveux. « Non, j'en suis sûr. » C'était bien ça le problème. Et il n'osait toujours pas regardé Liang, il avait juste envie de retourner en Corée du Sud, ne plus jamais revenir. Sous aucun prétexte.  
electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



On the top of the world
I'm not a perfect person, there's many things I wish I didn't do. But I continue learning, I never meant to do those things to you and so I have to say before I go, that I just want you to know I've found a reason for me, to change who I used to be: the reason is you hoobastank
(c)LUCKYRED.
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + KOREAN' MAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3969-lee-liang-cellphone#277644 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3960-lee-liang-ft-lu-han http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3959-moi-aussi-j-ressemble-a-un-mexicain-avec-des-savates-maintenant#277308

Carte d'identité :
Né il y a de cela 24 ans, un 16 décembre où la neige recouvrait leur village. Sud-Coréen métissé Chinois. Frère jumeau d'un démon de charisme qui devrait être interdit par les lois intergalactiques. 1m78 d'amour, ou pas. Souvent appelé "Ryo" par erreur depuis leur arrivée au Japon. Végétarien (pour pas l'oublier). Peu sportif aussi.

— 酒说逢知已饮,诗向会人吟。 —

Activité de fainéant :
Étudiant quatrième année d’économie et commerce. Serveur dans un petit café/restaurant très tranquille. Il passe le plus clair de son temps libre à lire, apprendre de nouvelles choses et élaborer des plans à mettre en application avec son frère afin d’envoyer de l’argent à leurs parents et de pouvoir retourner auprès d’eux un jour.

Statut marital :

S'il n'a jamais cherché l'amour, c'est parce que la vie lui a, dès le départ, donné la moitié qui lui manquait. Les relations ne l'ont jamais vraiment intéressé, les connaissances et les livres comptant parmi ses véritables amours. Cela n'exclut pas que son coeur ait déjà battu pour quelqu'un, évidemment. Le hasard fait parfois si bien les choses... ♥️

BROLOVE FOREVER



(#trueloveisnear #nohomo)

Mes trucs à moi :
Liang est végétarien depuis ses 14 ans. Ça lui est venu comme ça, il ignore pourquoi. Il dort avec des bouchons afin de ne pas être dérangé par les bruits extérieurs. Les heures passées devant l’ordinateur l’ont contraint à porter des lunettes, lorsqu’il sort, il porte souvent des lentilles de contact. La proximité des gens lui fait peur, pour ne pas dire qu’elle l’angoisse un peu. Il compte énormément sur son frère et ferait presque n’importe quoi pour lui. Il craint toujours qu’un plan échoue, de peur qu’il arrive quelque chose à Ji Hoon. Ses études en économie sont bien secondaires par rapport à sa volonté d’envoyer assez d’argent à leurs parents pour leur permettre de subsister. Il est le cerveau des opérations Lee. Il n’aime pas les choses abstraites et n’accorde aucun intérêt aux mythes et légendes. Il préfère les actes concrets. Il travaille comme serveur lorsqu’il n’est pas à l’université.


__________#liamo ___________



La meilleure femme



Jeu 16 Juin - 23:21
 
Coming Back
Lianghoon ♥♥



Si Liang aimait énormément son frère, la conversation avait toujours été un point noir pour lui. Il ne parvenait jamais à trouver les mots justes pour le rassurer, ou alors il passait trop de temps à se questionner et finissait par essayer de découvrir des détails totalement inutiles, pour le bien de sa curiosité un peu trop exacerbée. Cela avait toujours compliqué ses rapports sociaux, aussi longtemps qu’il pouvait s’en souvenir. En plus, il lui arrivait d’avoir quelques difficultés à comprendre les réactions d’autres personnes car, à ses yeux, ce n’était pas logique. À d’autres moments, en revanche, ce même esprit cartésien lui permettait de se sortir de situations désespérées, pour son plus grand bonheur.

Il sourit un peu en continuant à répondre à son frère, lui posant d’autres questions au sujet du chien, comme il s’inquiétait sincèrement de savoir si son jumeau avait été suffisamment réfléchi pour penser à tous les détails qu’impliquait l’adoption d’un animal. Par chance, celui-ci semblait avoir commencé. Un panier, c’était un bon début. Il aurait évidemment préféré l’entendre dire qu’il avait déjà eu son rendez-vous chez le vétérinaire, mais on ne pouvait tout avoir dans la vie. Il hocha pensivement la tête, puis reposa les yeux sur l’animal qui s’agitait encore. Il fallait vraiment qu’il se calme, sinon il n’arriverait jamais à se remettre du voyage qu’il venait de vivre.

« Je pourrai m’en occuper, si tu veux. »

Son frère ne serait certainement pas assez à l’aise pour s’occuper de prendre le rendez-vous. Il le savait, il le sentait. Son jumeau avait beau être plein de bonne volonté, lorsqu’il le voulait, il n’était malheureusement pas assez doué en japonais que pour se charger de ce genre de choses. Il risquait de ne pas comprendre toutes les consignes, toutes les informations, et cela l’embêtait un peu. Un jour, peut-être. Il faudrait bien, de toute façon, s’ils décidaient de rester là définitivement.

Un sourire vint parer le visage de Liang lorsqu’il quitta la pièce pour se charger de la distribution des premiers cadeaux, donnant à son jumeau les deux paquets dont il devait se charger, à savoir le sien et celui de son meilleur ami, puisque l’ainé ne le connaissait pas vraiment. Il s’était chargé de lui, un jour, à l’hôpital, mais c’était tout. Il savait juste qu’il lui était profondément reconnaissant de s’être occupé de son jumeau lors de la dispute qui avait précédé leur voyage à Jukdo. C’était important, vraiment.

L’étudiant fronça néanmoins les sourcils à la réaction de son frère, pinçant doucement les lèvres alors qu’il laissait le paquet quitter ses mains. Quelque chose n’allait pas ? Ça n’aurait pas été la première fois qu’il était en froid avec son meilleur ami, mais il préféra ne pas poser de question sur l’instant et arbora un nouveau sourire suite à sa question.

« Des marque-pages en bois. »

C’était le cadeau le plus utile qu’il avait pu trouver et, pour un diplômé en psychiatrie, c’était sans doute le plus adéquat. Plus qu’un ouvre-bouteille. Sûrement.

Dans le silence le plus complet, Liang laissa ensuite son frère ouvrir son paquet et ne manqua pas de le suivre dans son rire, un peu trop fier de son petit effet. Oui, ces préservatifs étaient ridicules. Il avait demandé à Hiromu ce qu’il pouvait ramener, comme il n’y avait « rien de sérieux », et son ami avait donné le meilleur conseil possible.

« Je me suis dit que ça te ferait rire ~ » Et pour quelqu’un qui n’avait pas vraiment d’humour, c’était incroyable.

Un sourire paisible continua de flotter sur le visage de l’étudiant alors qu’il prenait des nouvelles de son jumeau mais, suite à son silence, se tarit quelque peu. Il avait peut-être du mal à comprendre certaines personnes, mais pas Ji Hoon. Il le connaissait un peu trop bien et, d’habitude, il était la créature silencieuse et étrange. Pas l’inverse.
Pour lui montrer qu’il l’écoutait, même alors qu’il s’éloignait un peu de lui pour retourner à la cuisine afin de continuer son verre, Liang hocha doucement de la tête de temps à autres. Hanae, oui oui. Jung Rin, oui, aussi. Les arnaques suffisaient, il le lui avait toujours dit. Tous les présents que cette vieille actrice offrait à Ji Hoon étaient superflus. Ils avaient juste besoin de l’appartement qu’elle payait, mais c’était encore secondaire.

« C’est comme tu veux, si tu te sens plus bien en le faisant. »

Il trempa ses lèvres dans l’eau, l’écoutant reprendre, énoncer ce qu’il connaissait déjà. Mais lorsqu’il évoqua son meilleur ami, son frère attira un peu plus son attention et lui provoqua un froncement de sourcil. Bizarre. C’était un mot qu’il n’aimait pas. S’il lui avait encore fait de la peine, il pouvait oublier ses marque-pages, il allait lui curer les oreilles avec et lui faire manger. S’il osait. Il n’oserait pas. Vraiment.

Il prit une gorgée sans cesser d’écouter son jumeau, mais reposa son verre sur le plan de travail et croisa les bras lorsqu’il comprit que la conversation devenait plus sérieuse. Il le sentait, ce besoin de parler. Il connaissait trop son frère pour passer à côté. C’est pour cette raison qu’il posa les yeux sur son jumeau afin de l’écouter, de lui montrer qu’il était là pour lui.

« Qu’est-ce qui est bizarre ? »

L’attachement que Ji Hoon avait toujours eu à l’égard de son meilleur ami l’avait toujours étonné. La façon dont il réagissait à ce qu’il se passait, comme la présence de d’une fille chez lui, quelques temps auparavant, était déjà particulière. Il n’avait pas compris, sur le moment… Mais il n’avait pas envie de tirer de conclusions hâtives. Il allait plutôt le laisser s’exprimer et voir où ça allait mener.

Il se redressa un peu en sentant qu’il était en train de s’appuyer un peu trop sur le plan de travail et, quand son frère reprit la parole, les yeux noisettes de Liang restèrent ancrés sur lui. Plus que comme un ami. Il hocha lentement la tête, roulant ses lèvres l’une contre l’autre, plongé dans ses réflexions. Il en était sûr. Si son frère n’avait jusqu’alors connu que des femmes, l’étudiant, lui, ne parvenait à être véritablement surpris. C’était simplement la preuve que l’une de ses convictions était fondée.

« C’est tout ? »

Il haussa les sourcils et pencha un peu la tête pour capter le regard de son frère alors que ses lèvres s’étiraient en un sourire affectueux.

« Hoonie, tu fais une tête de condamné à mort. »

Son rire résonna rapidement dans la pièce, un instant plus tard, et il ne reprit son verre pour le porter à ses lèvres en souriant un peu.

« Ça se prévoit pas, ce genre de choses, tu sais ? »

Sur ces mots, ses lèvres se trempèrent dans l’eau fraîche. Les sentiments avaient toujours été sa bête noire mais, s’il y avait bien une chose qu’il avait comprise, c’était qu’il ne pouvait rien contre. Il en avait fait les frais, même si le désir était une autre question à laquelle il avait pleinement répondu au cours de ces quelques jours de vacances.

« Tu lui en as parlé ? »

Oui, Haruto était un homme, il était parfaitement au courant, mais le monde évoluait. Il avait beau passer beaucoup de temps dans ses livres et ses cours, Liang était parfaitement au courant de ce qu’il se passait un peu partout à ce niveau. Les mariages, les certificats d’union qu’ils délivraient au Japon. Il était au courant. Des hommes s’aimaient. Des femmes s’aimaient. C’était un fait.
electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« hey brother » there's an endless road to rediscover. hey brother, i know the water's sweet but love is thicker...omega

▬▬▬▬▬▬
KOREAN MAN IN TOKYO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
16.12.1991. Made in China, completed in South Korea. Il aime bien les nems, mais il préfère le kimchi, ambivalence d'un métissage qui lui va pas trop mal. 1m83 de perfection, 63kg de sexappeal.

Activité de fainéant :
Homme d'action, acteur privé pour les scénarios de son frère pour soutirer de l'argent. Robin des Bois des temps modernes, sauf qu'il ne connait pas de pauvre, du coup, il garde les gains, c'est comme ça, pas le choix. Il voudrait faire autrement mais... Non

Statut marital :



There is only one unconditional love.♡♡
_ _ _ _ _

Takoyaki & true love forever ♡



#heterosexual #harutosexual #buysexual


Mes trucs à moi :



Il a un frère jumeau duquel il est tout simplement inséparable depuis toujours. ▬ Il est arrivé au Japon depuis 2012 sans connaitre la langue, il lui arrive souvent de perdre ses mots ▬ Avant d'arriver au Japon, il a vécu en Chine et en Corée du Sud ▬ La magie n'est qu'une façade pour cacher ses vrais activités ▬ Dans le duo d'escroc, il s'occupe d'accomplir les plans élaborés par l'incroyable cerveau de son frère






Depuis décembre, son petit frère Seokie les a rejoint au Japon ▬ Entretenir son corps est primordial ▬ Toyboy d'une actrice ayant deux fois son âge ▬ Adepte de danse ▬ N'y connait absolument rien à la culture nippone, et ne cherche pas à en savoir plus pour autant ▬ Trop beau pour ce monde ▬ Draco Malfoy aurait été mieux si c'était lui qu'on avait pris en acteur. ▬ Peut-être bien qu'il sait parler l'allemand, peut-être pas. De toute façon, personne ne parle allemand alors il peut dire n'importe quoi, german, not german, who knows ? Sexy anyway.



Daddies. ♥️




Sam 18 Juin - 1:20
 
Coming out
Lianghoon ♥♥


Des marques pages en bois. Un petit sourire orna ses lèves et il hocha la tête. Ça plaira à Haruto, ça ressemblait à Liang. Son meilleur ami sera touché que Liang ait pensé à lui, et son jumeau avait la satisfaction d'avoir acheté de probablement utile. Ça lui faisait plaisir aussi, d'une certaine façon, que son frère ait pensé à lui, même s'il trouvait ça bizarre. Ça n'avait pas d'importance, son meilleur ami appréciera la geste, le connaissant, il sera heureux, peu importe ce qui se trouvait dans le paquet. Il n'étais pas bien difficile. Mais il n'allait pas épiloguer sur le sujet, ça le rendait un peu nerveux. Il préférait plutôt éloigner le paquet qui ne lui appartenait pas, il le donnera au Japonais quand il en aura l'occasion. Dès que possible.

À la place, il allait se focaliser sur les cadeaux un peu spéciaux qu'il lui avait acheté à lui et il ne put s'empêcher de rire un peu plus en entendant son frère en faire de même. Il avait rarement de l'humour, pour une fois, il devait admettre que ce n'était pas mal. Il n'était pas bien sûr que ce soit lui qui ait eu l'idée cela dit. Mais il devait admettre qu'elle était plutôt bonne et ça le faisait sourire de voir Liang aussi fier de sa connerie. Il était bête, mais ça lui faisait du bien de le voir, le sourire aux lèvres, aussi heureux. Il avait presque envie de remercier cette idiote qui vivait avec Jung Rin de lui avoir proposé ça. Il devrait définitivement la remercier, même s'il ne comprenait toujours pas l'essence de cette relation qui les unissait. Rien de sérieux. Enfin, il l'espérait. Égoïstement, il ne voulait pas qu'on lui enlève son frère. Il avait vraiment peur qu'on lui prenne un jour, que quelqu'un le monopolise. Alors qu'il était clairement le seul à avoir le droit de le monopoliser. C'était son jumeau. À lui, juste à lui.

« Je les utiliserai pas. Tu me causeras pas du tort comme ça ! »

Oui, forcément, c'était Liang et ces capotes qui porteraient préjudices à sa vie sexuelle. Évidemment. Rien d'autres. Rien ni personne. C'était certain.
Pour le moment, il n'avait plus vraiment envie de tapiner. Ca faisait déjà quelques temps que la seule satisfaction qu'il avait, c'était les vêtements ou les cadeaux, qu'il obtenait un peu trop facilement. Ji Hoon aimait les défis, les challenge, hors, là, il n'y en avait plus du tout puisqu'elles étaient si folles de sa personne qu'elles lui achetaient les choses avant même qu'il n'essaie de les obtenir. Oui, c'était frustrant. Trop simple, il touchait à son but sans le moindre mal. il n'aimait pas ça. En guise de réponse à Liang, un hochement de tête fit l'affaire.

Tellement de choses étaient bizarres concernant Haruto. Ji Hoon pourrait faire un topo à son frère. Déjà, son métier. Ensuite, sa manie à ne rien faire d'illégal. Sauf se battre dans des bars, mais ça, il ne l'avait pas fait exprès... Non, ce n'était pas le sujet, ce n'était pas de cela dont il était question. Il avait envie de dévier le sujet, comme son regard se déviait. Oui, comment expliquer ? C'était bizarre parce que de base, ils n'agissaient pas comme des amis normaux mais depuis peu, c'était bien pire. Avant, ils étaient proches, un peu trop collés, un peu trop tactile, mais on était d'accord, s'embrasser, c'était quand même limite, amicalement parlant. Très limite.

Après avoir finalement dit à son frère le véritable problème, il se mit à fixer, attendant une réaction de sa part. Et sans doute que le "c'est tout" le laissa un peu trop surpris. Pas la moindre réaction, juste ça ? Comment ça, c'est tout ? Il venait de lui dire qu'il aimait un homme et c'était tout ce qu'il avait comme réaction ?

« Mais attend, comment ça, c'est tout ? Pourquoi t'es pas surpris ? C'est un homme, tu sais ? » Avec un pénis, et tout, et tout. Il savait, il avait déjà vu. « Pourquoi ça t'étonne pas ? Tu trouves que j'ai l'air gay... ? » Un air horrifié prit place sur son visage. Non, il n'avait pas l'air gay. Il avait l'air très hétéro et très viril. « T'as l'air plus gay que moi ! »

En attendant, ce n'était pas Liang qui allumait un homme sur un lit, mais ça, il se passait bien de le faire remarquer au monde entier. En tout cas, il préféra se la jouer tout à fait adulte, fronçant les sourcils en se laissant tomber sur le canapé. Ca ne se prévoit pas, oui. Il s'en doutait bien. Il n'avait rien vu venir. Alors qu'au fond, il trouvait ça assez évident quand il y repensait, quand il mettait les événements bout à bout, les réactions de chacun. C'était déjà là depuis si longtemps et il ne l'avait jamais vu, il n'avait jamais rien remarqué.

« Tu sais, ça peut se prévoir. Avec Jung Rin, c'était prévu. »

Enfin, lui l'avait prévu. Pour elle. Stupide femelle. Voilà, karma, et après ça s'étonne de tourner gay pour les premières oreilles décollées qu'il croisait. Il l'avait bien cherché, à jouer avec les sentiments de ces pauvres femmes durant toutes ces années. Il ne comptait pas arrêter pour autant, cela dit. Non, c'était trop important, trop amusant, aussi. Il avait envie de continuer le plus longtemps possible.
Un rire profondément amusé quitta ses lèvres quand il lui demanda s'il lui en avait parlé. Pour quoi est-ce qu'il le prenait ? Il savait bien qu'il était con.

« Hm... En fait... » Ses sourcils se froncèrent avant qu'il ne regarde son frère. « Tu veux vraiment que je te raconte tout ? Bon, pas tout. » Il avait une ethnie, il ne voulait pas vraiment évoquer la souillure du lit de Liang. « Le soir, du retour de Jukdo, on s'est embrassé, je sais pas trop comment on en est arrivé là, c'était déjà bizarre de base. » Très bizarre. Quand il y pensait, ça l'était toujours. « Je lui ai dit qu'on devait plus en parler. Bref je suis rentré après, on s'est plus vu jusqu'à avant-hier. » Il passa distraitement sa langue sur sa lèvre, essayant de trouver un moyen d'expliquer. « On s'est croisé par hasard dans bar, on est resté ensemble le reste de la soirée, comme il était pas trop bien, je lui ai proposé de venir ici. Je voulais lui montrer Kimyaki. » En toute innocence, pour u'il voit combien son bichon était mignon. « Hm, il m'a dit qu'il m'aimait genre, tu vois. » De façon très gay, il allait éviter de le préciser, Liang avait compris. « Et évidemment, je lui ai dit que c'était pas réciproque. » Dans toute sa splendeur, évidemment. « J'suis pas gay. » Belle conviction. « Je compte pas le devenir. » Ni bisexuel, d'ailleurs, on tient à le préciser. « Ca passera de toute façon. » Oui, on l'avait dit sur internet. « Sinon, à part ça, tout va bien, y rien de spécial, Seokie est quasiment jamais là, peut-être qu'il est mort, faudrait voir pour l'appeler. »

Il voyait le frigo se vider, à partir de là, ce n'était pas encore si inquiétant que ça.

 
electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



On the top of the world
I'm not a perfect person, there's many things I wish I didn't do. But I continue learning, I never meant to do those things to you and so I have to say before I go, that I just want you to know I've found a reason for me, to change who I used to be: the reason is you hoobastank
(c)LUCKYRED.
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + KOREAN' MAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3969-lee-liang-cellphone#277644 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3960-lee-liang-ft-lu-han http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3959-moi-aussi-j-ressemble-a-un-mexicain-avec-des-savates-maintenant#277308

Carte d'identité :
Né il y a de cela 24 ans, un 16 décembre où la neige recouvrait leur village. Sud-Coréen métissé Chinois. Frère jumeau d'un démon de charisme qui devrait être interdit par les lois intergalactiques. 1m78 d'amour, ou pas. Souvent appelé "Ryo" par erreur depuis leur arrivée au Japon. Végétarien (pour pas l'oublier). Peu sportif aussi.

— 酒说逢知已饮,诗向会人吟。 —

Activité de fainéant :
Étudiant quatrième année d’économie et commerce. Serveur dans un petit café/restaurant très tranquille. Il passe le plus clair de son temps libre à lire, apprendre de nouvelles choses et élaborer des plans à mettre en application avec son frère afin d’envoyer de l’argent à leurs parents et de pouvoir retourner auprès d’eux un jour.

Statut marital :

S'il n'a jamais cherché l'amour, c'est parce que la vie lui a, dès le départ, donné la moitié qui lui manquait. Les relations ne l'ont jamais vraiment intéressé, les connaissances et les livres comptant parmi ses véritables amours. Cela n'exclut pas que son coeur ait déjà battu pour quelqu'un, évidemment. Le hasard fait parfois si bien les choses... ♥️

BROLOVE FOREVER



(#trueloveisnear #nohomo)

Mes trucs à moi :
Liang est végétarien depuis ses 14 ans. Ça lui est venu comme ça, il ignore pourquoi. Il dort avec des bouchons afin de ne pas être dérangé par les bruits extérieurs. Les heures passées devant l’ordinateur l’ont contraint à porter des lunettes, lorsqu’il sort, il porte souvent des lentilles de contact. La proximité des gens lui fait peur, pour ne pas dire qu’elle l’angoisse un peu. Il compte énormément sur son frère et ferait presque n’importe quoi pour lui. Il craint toujours qu’un plan échoue, de peur qu’il arrive quelque chose à Ji Hoon. Ses études en économie sont bien secondaires par rapport à sa volonté d’envoyer assez d’argent à leurs parents pour leur permettre de subsister. Il est le cerveau des opérations Lee. Il n’aime pas les choses abstraites et n’accorde aucun intérêt aux mythes et légendes. Il préfère les actes concrets. Il travaille comme serveur lorsqu’il n’est pas à l’université.


__________#liamo ___________



La meilleure femme



Sam 18 Juin - 19:38
 
Coming Back
Lianghoon ♥♥



Que les préservatifs ne soient pas le cadeau le plus génial qu’il aurait pu offrir à son frère, Liang en avait parfaitement conscience, mais il ne pouvait s’empêcher d’être ridiculement fier de sa réaction. Il aurait pu trouver quelque chose de plus utile, mais il avait eu envie de changer un peu, pour une fois. C’était tellement rare, ces petites tentatives de faire de l’humour. En plus, les trois quarts du temps, ses blagues tombaient à côté de la plaque.

« T’en fais ce que tu veux maintenant, elles sont à toi. »

L’étudiant haussa les épaules avec amusement, sachant qu’il n’aurait pas utilisé ces objets lui-même, compte tenu du ridicule de la chose. Il allait devoir en parler à Hiromu, histoire qu’il sache à quel point leur humour était capable d’abattre des montagnes. Bon, peut-être trouvait-il cela un peu trop drôle pour ce que c’était, mais il ne pouvait s’empêcher malgré tout. Il sourit simplement avant de passer à un autre sujet, bien plus sérieux que les thèmes plutôt légers qu’ils avaient évoqués depuis son retour. Les vacances, les femmes que son frère fréquentait, c’était presque devenu un rituel. Le reste, c’était un peu plus inédit. Et visiblement, sa réaction n’était pas à la hauteur des attentes de son frère qui le contraignit à rouler des yeux légèrement quand il reprit la parole.

«  Tu voudrais que je fasse quoi, que je te jette à la porte ? »

Si c’était le cas, il pouvait toujours attendre, car ce n’était pas dans ses intentions. Pas du tout même. Il allait évidemment oublier sa remarque à propos de l’apparente homosexualité, il risquait de se vexer pour rien. Il savait qu’il n’était pas terriblement viril, même si ça l’énervait un peu par moment. Pas besoin de le lui rappeler encore.

« T’as pas l’air gay. »

Peut-être un peu, mais ils étaient tous comme ça, on ne pouvait pas dire qu’ils étaient super virils non plus. Son jumeau s’obstinait à raconter n’importe quoi, décidément. Plutôt que de réagir plus longtemps à ses remarques, Liang continua à boire son verre d’eau en suivant son frère au salon, puis posa les yeux sur lui quand il s’installa dans le canapé.

« Jung Rin n’a rien de comparable à ça.  »

Mais à peine avait-il eu le temps de penser que non, tout ne l’intéressait pas, que son frère avait déjà repris la parole pour lui expliquer la situation en long en large et en travers. Malheureusement, Liang ne put que plisser doucement le nez, sachant que son frère aurait beau lui expliquer la situation mille fois, en ajoutant autant de détails qu’il le souhaiterait, il ne parviendrait pas à apporter une réponse à tout ça. C’était profondément frustrant. Un soupir lui échappa quand son frère termina de parler en évoquant Jin Seok, et il prit une longue gorgée d’eau avant de reprendre la parole.

« Jin Seok va sûrement très bien, il est juste toujours dehors.  »

Les paupières de l’étudiant se fermèrent ensuite un instant et il posa une main sur la cuisse de son jumeau en un geste rassurant, tout en cherchant à capter son regard, les lèvres doucement pincées. Une fois encore, il ne put retenir un soupir léger.

«  Tu sais… tu pourrais m’expliquer ce qu’il s’est passé autant que tu veux, je peux pas t’aider sur ce coup-là, Hoonie… Ça ne regarde que Haruto et toi.  »

Pourtant, il aurait voulu pouvoir l’aider, le rassurer. Malheureusement, Liang avait toujours été très mauvais lorsqu’il était question de sentiments et, même s’il acceptait parfaitement l’homosexualité, tout comme il comprenait les difficultés que Ji Hoon pouvait éprouver à l’idée d’être attiré par un homme, il ne parvenait à trouver une façon de l’aider. C’était trop abstrait, trop imprécis. Hors de son champ de possibilités. Même savoir pour quelles raisons ils en étaient arrivés là, il ne le pouvait pas. Il aurait voulu pourtant. Il n’y a pas de hasard, comme cette fille lui avait dit. Ça l’énervait tellement d’y penser. D’un autre côté, au vu de la situation, elle avait peut-être raison.

« Tu devrais arrêter de te prendre la tête.  » Dit-il en riant. « Deviens pas comme moi, ok ? »

Il se prenait trop la tête, ça le ralentissait dans toutes ses interactions sociales. Si Liang avait bien conscience d’une chose, c’était de ça. Il réfléchissait trop, essayait d’avoir raison à tout prix. En fait, il n’y avait que lorsqu’il était avec Ji Hoon qu’il parvenait à y voir un peu plus clair. Lui-même se rendait parfaitement compte que, s’il avait été tout seul, il n’aurait jamais accepté ce voyage et serait resté à Tokyo. Cela n’aurait rien changé : il n’aurait pas pu aider Ji Hoon à gérer ses problèmes sentimentaux. Il était juste trop con.
electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« hey brother » there's an endless road to rediscover. hey brother, i know the water's sweet but love is thicker...omega

▬▬▬▬▬▬
KOREAN MAN IN TOKYO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
16.12.1991. Made in China, completed in South Korea. Il aime bien les nems, mais il préfère le kimchi, ambivalence d'un métissage qui lui va pas trop mal. 1m83 de perfection, 63kg de sexappeal.

Activité de fainéant :
Homme d'action, acteur privé pour les scénarios de son frère pour soutirer de l'argent. Robin des Bois des temps modernes, sauf qu'il ne connait pas de pauvre, du coup, il garde les gains, c'est comme ça, pas le choix. Il voudrait faire autrement mais... Non

Statut marital :



There is only one unconditional love.♡♡
_ _ _ _ _

Takoyaki & true love forever ♡



#heterosexual #harutosexual #buysexual


Mes trucs à moi :



Il a un frère jumeau duquel il est tout simplement inséparable depuis toujours. ▬ Il est arrivé au Japon depuis 2012 sans connaitre la langue, il lui arrive souvent de perdre ses mots ▬ Avant d'arriver au Japon, il a vécu en Chine et en Corée du Sud ▬ La magie n'est qu'une façade pour cacher ses vrais activités ▬ Dans le duo d'escroc, il s'occupe d'accomplir les plans élaborés par l'incroyable cerveau de son frère






Depuis décembre, son petit frère Seokie les a rejoint au Japon ▬ Entretenir son corps est primordial ▬ Toyboy d'une actrice ayant deux fois son âge ▬ Adepte de danse ▬ N'y connait absolument rien à la culture nippone, et ne cherche pas à en savoir plus pour autant ▬ Trop beau pour ce monde ▬ Draco Malfoy aurait été mieux si c'était lui qu'on avait pris en acteur. ▬ Peut-être bien qu'il sait parler l'allemand, peut-être pas. De toute façon, personne ne parle allemand alors il peut dire n'importe quoi, german, not german, who knows ? Sexy anyway.



Daddies. ♥️




Lun 20 Juin - 23:14
 
Coming out
Lianghoon ♥♥


Non, bien sûr qu'il n'avait pas l'air gay, Ji Hoon le savait bien. De sa vie, on ne l'avait jamais pris pour un gay. Alors forcément, il trouvait ça bizarre. La réaction de Liang, il ne savait pas trop comment la prendre. Il ne comprenait pas forcément. Pas de surprise, même pas un peu, rien. Ji Hoon observait son frère, comme s'il essayait de comprendre. Ça devrait être à lui d'essayer de comprendre la situation, mais son jumeau avait toujours été des plus particuliers. Dans tout les cas, il avait pu noté l'avoir un peu vexé par ce qu'il avait dit, mais il ne chercha pas à s'excuser, il n'en avait pas forcément envie. Même si sa remarque avait été bête et puérile, il en avait conscience, ça suffisait.

Jung Rin, ce n'était pas pareil. Non, il le savait bien. En la rencontrant, il n'avait pas forcément fait en sorte qu'elle tombe amoureuse de lui, c'était juste un gamin perdu dans une grande ville et ce truc qu'on les femmes de vouloir s'occuper des choses perdues et abandonnées, plus sa belle gueule avait fait le reste. Avec le temps, cependant, il avait trouvé le moyen de cultiver cet amour, de le renforcé, en observant sa petite-amie, en l'écoutant attentivement, en faisant attention aux moindres détails pour trouver des moyens de la faire l'aimer encore plus, de la faire tomber pour lui un peu plus chaque jour. Non, ce n'était pas un amour naturel au final, ça n'avait rien à voir. Il n'avait rien fait de particulier pour se faire aimer du Japonais, au contraire. Et l'inverse était sans doute vrai aussi, il doutait qu'on puisse possiblement le prendre à son propre jeu. Concernant Jin Seok, il haussa juste les épaules. Il n'avait pas cherché à passé du temps avec lui non plus de son côté, il savait bien qu'il n'était quasiment pas à l'appartement non plus, ils se rataient toujours.

Son regard se leva vers son jumeau en sentant sa main sur sa cuisse et il le fixa en silence. Il avait envie de rire, de mourir de rire. Comme s'il aurait pu s'attendre à de l'aide venant de Liang pour y voir plus claire. C'était stupide, son frère, quand ça sortait de son domaine théorique, n'avait jamais pu être réellement utile. Oui, évidemment que ça ne regardait que lui et Haruto. Quelle surprise. Comme s'il ne le savait pas. Comme si c'était ce qu'il avait besoin d'entendre. Comme s'il ne le savait pas déjà. Il avait vraiment envie de rire, d'enlever sa main de sa cuisse, lui dire que c'était bon, que ça ira. Même si ça n'allait pas, qu'il ne savait pas quoi faire, qu'il avait beau essayé de s'éloigner du Japonais, il n'y arrivait pas, quelque chose les faisait toujours se retrouver. Lui-même ne comprenait pas vraiment, personne ne pouvait comprendre. Mais ça ne regardait qu'eux, oui.

Arrêter de se prendre la tête, oui. Évidemment. C'était la solution. Pourquoi n'y avait-il pas pensé ? C'était pourtant une solution si évidente, et il n'y avait pas pensé ! Cependant, ce qu'il ajouta ensuite eu fini de l'achever et Ji Hoon explosa littéralement de rire. Ne pas devenir comme lui. Oui. Non. Comme si ça avait le moindre rapport. Il ne savait même plus quoi lui dire, ni quoi faire. Il avait envie de rentrer à Jukdo, chez sa mère, ne plus en bouger, comme le gamin qu'il avait l'impression d'être à ne pas savoir ce qu'il voulait. Non, il ne savait clairement pas ce qu'il voulait. Il changeait d'avis d'une seconde à l'autre, il faisait n'importe quoi. Il l'avait dit à Haruto, sa vie n'avait plus aucun sens, il ne savait même pas ce qu'il foutait encore dans ce pays. Si, il savait. Il y était, parce qu'il y avait Liang, et Haruto.

« Non, je sais bien que tu peux pas m'aider. Ça regarde que Haruto et moi, oui. Tu sais, de toute façon, c'est très clair, il se passera rien. » Rien de rien. Non, rien de plus, plutôt. Il ne savait pas vraiment s'il y croyait ou non, si cette idée le rassurait. Pas vraiment. « Qu'est-ce que ça peut te foutre, à toi, de toute façon ? » Un nouveau rire, un peu trop amer, quitta sa gorge et il passa sa main dans ses cheveux, détournant le regard de Liang. « J'sais même pas pourquoi je te parle de tout ça, c'est pas important. »

Si, ça l'était. Ça le perturbait, ça le dérangeait, il ne savait pas quoi faire, il était perdu. Il ne comprenait plus rien, à tout ce qui le taraudait depuis des mois, depuis qu'il avait compris qu'il aimait Haruto, qu'il avait réalisé que sa vie ne pouvait plus continué de la même façon. La magie, la danse, il voudrait que ça continue, mais il ne trouvait pas d'endroit où continuer à pratiquer ça. Il ne pouvait définitivement pas erré comme un con toute la journée.

« Pourquoi je devrais devenir comme toi ? » Il s'était brusquement levé, se tourna vers son frère. « Ça n'a rien à voir. Tu peux pas comprendre, tu veux pas comprendre. » Et de toute façon, qu'est-ce qu'il y avait à comprendre ? Il était amoureux d'un homme, il ne savait pas quoi faire de sa vie, il avait l'impression de ne plus trouver sa place dans ce pays, sa mère lui manquait, des conneries du genre. « J'aurais pas du accepté, de revenir ici. Juste pour que tu puisses baiser avec une traînée. » Non, stop. Ce n'était pas la faute à Liang. Il n'y était pour rien. Ji Hoon ne savait même pas pourquoi il s'en prenait à lui. Sûrement de se sentir aussi incompris, aussi peu aidé par la personne qui comptait le plus pour lui. Parce qu'il s'était senti abandonné ces derniers jours, qu'il n'était pas là quand il en avait besoin, et que même présent, ça ne changeait rien. « J'aurais du retourné en Corée du Sud dès que j'ai appris que tu m'avais caché la mort de Papa. Et plus jamais revenir. Depuis ça, y a plus rien qui va. »

Son petit univers n'avait plus le sens qu'il espérait, il n'avait jamais eu de problèmes trop grave, quand il y en avait, Liang et lui les affrontaient ensemble, ils s'aidaient, ils allaient de l'avant. C'était la meilleure équipe du monde, il l'avait toujours pensé. L'autre partie de lui, son âme sœur, il avait cette chance. D'être né avec lui, d'avoir vécu toute sa vie avec lui. Mais depuis ce jour, il avait l'impression que quelque chose s'était brisé, comme si tout ce don il avait cru jusque là, en réalité, n'existait pas. Comme s'ils n'étaient pas aussi liés que ça, comme si ce n'était pas aussi beau. Non, ce n'était pas aussi beau. Définitivement pas.

 
electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



On the top of the world
I'm not a perfect person, there's many things I wish I didn't do. But I continue learning, I never meant to do those things to you and so I have to say before I go, that I just want you to know I've found a reason for me, to change who I used to be: the reason is you hoobastank
(c)LUCKYRED.
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + KOREAN' MAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3969-lee-liang-cellphone#277644 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3960-lee-liang-ft-lu-han http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3959-moi-aussi-j-ressemble-a-un-mexicain-avec-des-savates-maintenant#277308

Carte d'identité :
Né il y a de cela 24 ans, un 16 décembre où la neige recouvrait leur village. Sud-Coréen métissé Chinois. Frère jumeau d'un démon de charisme qui devrait être interdit par les lois intergalactiques. 1m78 d'amour, ou pas. Souvent appelé "Ryo" par erreur depuis leur arrivée au Japon. Végétarien (pour pas l'oublier). Peu sportif aussi.

— 酒说逢知已饮,诗向会人吟。 —

Activité de fainéant :
Étudiant quatrième année d’économie et commerce. Serveur dans un petit café/restaurant très tranquille. Il passe le plus clair de son temps libre à lire, apprendre de nouvelles choses et élaborer des plans à mettre en application avec son frère afin d’envoyer de l’argent à leurs parents et de pouvoir retourner auprès d’eux un jour.

Statut marital :

S'il n'a jamais cherché l'amour, c'est parce que la vie lui a, dès le départ, donné la moitié qui lui manquait. Les relations ne l'ont jamais vraiment intéressé, les connaissances et les livres comptant parmi ses véritables amours. Cela n'exclut pas que son coeur ait déjà battu pour quelqu'un, évidemment. Le hasard fait parfois si bien les choses... ♥️

BROLOVE FOREVER



(#trueloveisnear #nohomo)

Mes trucs à moi :
Liang est végétarien depuis ses 14 ans. Ça lui est venu comme ça, il ignore pourquoi. Il dort avec des bouchons afin de ne pas être dérangé par les bruits extérieurs. Les heures passées devant l’ordinateur l’ont contraint à porter des lunettes, lorsqu’il sort, il porte souvent des lentilles de contact. La proximité des gens lui fait peur, pour ne pas dire qu’elle l’angoisse un peu. Il compte énormément sur son frère et ferait presque n’importe quoi pour lui. Il craint toujours qu’un plan échoue, de peur qu’il arrive quelque chose à Ji Hoon. Ses études en économie sont bien secondaires par rapport à sa volonté d’envoyer assez d’argent à leurs parents pour leur permettre de subsister. Il est le cerveau des opérations Lee. Il n’aime pas les choses abstraites et n’accorde aucun intérêt aux mythes et légendes. Il préfère les actes concrets. Il travaille comme serveur lorsqu’il n’est pas à l’université.


__________#liamo ___________



La meilleure femme



Ven 24 Juin - 2:00
 
Coming Back
Lianghoon ♥♥



En dépit de sa bonne volonté, Liang ne parvenait pas à faire le tri de toutes les informations que venait de lui donner son frère. Il essayait, vraiment, mais il ne voyait aucune solution. S’il avait pu sortir une baguette magique du fond de sa poche et donner à Ji Hoon un moyen d’éviter de se prendre la tête, il l’aurait certainement fait mais, contrairement à ce qu’il espérait, la réaction de son jumeau fut tout autre. Il l’observa un instant et, quand celui-ci se mit à rire, se trouva incapable de dire quelque chose de plus, l’observant en silence dans l’espoir d’obtenir une explication. Il ne comprenait pas. Enfin, il comprenait encore moins qu’il ne le faisait déjà à la base. Encore une dispute ?

« Ça me fout que… » Le rire de son frère ne lui donna même pas envie de continuer sa phrase et il secoua la tête en l’écoutant poursuivre.

Non, ce n’était pas important, c’était la raison précise pour laquelle il lui en avait parlé. Mais bordel, quand son frère cesserait-il d’être le con qu’il était ? Il avait envie de se lever, de lui en coller une et de lui dire qu’il reviendrait une fois calmé, mais ce n’était pas dans ses habitudes. Il savait que donner des conseils, encore plus au niveau amoureux, était presque impossible pour lui, pourquoi s’énervait-il ? Ce n’était pas la première fois.

Les poings légèrement serrés, Liang garda le dos appuyé contre le dossier du canapé et laissa ses yeux rencontrer ceux de son frère, qui une fois encore s’adressait à lui d’une façon qu’il aurait préféré ignorer. Il avait envie d’allumer la télévision, d’écouter les infos. N’importe quoi, sauf ça. Ses lèvres se pincèrent alors qu’il recevait ses propos, et il ferma les yeux après avoir baissé la tête, pour ne pas avoir à soutenir plus longtemps le regard que lui jetait son frère.

Oui, il avait été stupide de leur cacher la mort de leur père. Oui, il était parti un moment avec une inconnue. Oui, il avait fait beaucoup de choses et ne parvenait à trouver les mots pour rassurer son frère par rapport à l’aveu qu’il venait de lui faire. Il le savait, tout ça. Il n’avait pas besoin de se retrouver dans une telle situation.

« Si c’est vraiment ce que tu veux, vas-y, Ji Hoon. » Rétorqua-t-il en japonais, à bout de patience, comme il savait que s’exprimer dans une langue étrangère lui permettrait de mieux peser ses mots. « Retourne en Corée. Fais tout ce que tu veux. Mais ne rejette pas sans cesse la faute sur moi. » Il abandonna le canapé sur lequel il était assis pour river ses yeux sur son jumeau. « Tu n’as qu’à demander à Kimyaki s’il peut t’être d’une plus grande aide. »

Car lui, il en avait assez. D’une main, Liang vint ébouriffer ses cheveux, puis se dirigea vers la chambre pour y récupérer sa veste qu’il enfila avant de traverser l’appartement à nouveau, bien décidé à s’en aller avant que les choses ne dégénèrent encore.

« Je reviendrai quand tu seras calmé. »

electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« hey brother » there's an endless road to rediscover. hey brother, i know the water's sweet but love is thicker...omega

▬▬▬▬▬▬
KOREAN MAN IN TOKYO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
16.12.1991. Made in China, completed in South Korea. Il aime bien les nems, mais il préfère le kimchi, ambivalence d'un métissage qui lui va pas trop mal. 1m83 de perfection, 63kg de sexappeal.

Activité de fainéant :
Homme d'action, acteur privé pour les scénarios de son frère pour soutirer de l'argent. Robin des Bois des temps modernes, sauf qu'il ne connait pas de pauvre, du coup, il garde les gains, c'est comme ça, pas le choix. Il voudrait faire autrement mais... Non

Statut marital :



There is only one unconditional love.♡♡
_ _ _ _ _

Takoyaki & true love forever ♡



#heterosexual #harutosexual #buysexual


Mes trucs à moi :



Il a un frère jumeau duquel il est tout simplement inséparable depuis toujours. ▬ Il est arrivé au Japon depuis 2012 sans connaitre la langue, il lui arrive souvent de perdre ses mots ▬ Avant d'arriver au Japon, il a vécu en Chine et en Corée du Sud ▬ La magie n'est qu'une façade pour cacher ses vrais activités ▬ Dans le duo d'escroc, il s'occupe d'accomplir les plans élaborés par l'incroyable cerveau de son frère






Depuis décembre, son petit frère Seokie les a rejoint au Japon ▬ Entretenir son corps est primordial ▬ Toyboy d'une actrice ayant deux fois son âge ▬ Adepte de danse ▬ N'y connait absolument rien à la culture nippone, et ne cherche pas à en savoir plus pour autant ▬ Trop beau pour ce monde ▬ Draco Malfoy aurait été mieux si c'était lui qu'on avait pris en acteur. ▬ Peut-être bien qu'il sait parler l'allemand, peut-être pas. De toute façon, personne ne parle allemand alors il peut dire n'importe quoi, german, not german, who knows ? Sexy anyway.



Daddies. ♥️




Ven 24 Juin - 11:43
 
Coming out
Lianghoon ♥♥


Pourquoi s'en prendre à Liang aussi bêtement ? Il ne savait pas. Il s'en voulait. Il était stupide. Ji Hoon devrait s'excuser, lui demander pardon, mais cette boule dans sa gorge l'empêchait de le faire, le laissant désespérément silencieux après avoir dit tout ça, regardant son frère en sachant très bien qu'il était énervé. En même temps, il s'était un peu fait agressé sans raison, soudainement. Mais il avait l'impression d'être terriblement seul depuis quelques temps. Il savait bien que ce n'était pas vraiment le cas. Il avait Haruto, il avait Jin Seok, d'autres protagonistes aux apparitions furtives aussi, et surtout, il avait Liang, mais il se sentait seul. Sans pouvoir se l'expliquer, sans qu'il ne sache vraiment d'où ça lui venait. Ou, plutôt, si, il savait, il ne savait juste pas quoi faire pour se raisonner, pour qu'il arrête d'être aussi con.

Retourner en Corée, oui. Tout seul. Évidemment. Cette pensée l'inquiéta encore plus. Se sentir seul était une chose, l'être pour de vrai une autre. Il ne voulait pas être seul. Il n'avait jamais été seul. Il était né accompagné d'une autre personne, qui avait toujours été avec lui depuis, chaque épreuve, il les affrontaient ensemble, et, la seule fois où Liang n'avait pas été là pour le soutenir puisqu'il était la cause de l'épreuve, Haruto avait été là. Il n'avait jamais été seul, non. Il avait cette chance d'avoir toujours quelqu'un, des personnes qu'il ne pourra jamais assez remercier, beaucoup trop bien pour lui, dont il ne méritait même pas ces attentions, comme pour son meilleur ami.

Liang ne le comprenait pas, et c'était bien ça le plus difficile à admettre. Qu'il ne remarque pas, qu'il ne comprenne pas. Qu'il s'agissait de bien plus que juste ses sentiments amoureux pour Haruto, que c'était ce qui avait définitivement fini de l'angoisser. Il avait l'impression que même sa relation avec son jumeau commençait à dériver, qu'elle n'avait plus le même impacte qu'avant. Son cœur se serrait rien que d'y penser. Ça lui faisait si peur. Qu'un jour, Liang s'éloigne vraiment de lui. L'entendre lui parler ainsi, comme si ça lui était égal qu'il s'en aille loin de lui, brisait un peu plus le cœur du métis et il baissa juste la tête après qu'il ait quitter la pièce. Il observa Kimyaki à ses pieds et se baissa pour le ramasser, le serrant doucement dans ses bras. Il lui en avait déjà parlé, de tout, et le chiot n'avait pas la moindre réponse à lui fournir, tout ce qu'il pouvait lui donner, c'était son amour. Et ce n'était plus suffisant.

« Oui, c'est ça, part. » Il lui avait à son tour répondu en japonais, sans trop savoir pourquoi, pour l'imiter, sûrement. Mal assuré, il reposa le chiot par terre. « C'est ce que tu as de mieux à faire. » Et il avait repris en coréen.

Et après ? Rien n'aura changé quand il reviendra. Absolument rien. Ji Hoon le savait, ça sera pareil. Sauf qu'il ne lui dira plus rien, parce qu'il n'osera plus, parce qu'il avait peur. Parce qu'il était perdu et que ses sentiments pour Haruto ne l'aidait pas à y voir plus clair. Le Japonais lui avait dit qu'il l'aiderait, pour reprendre correctement sa vie au Japon, reprendre des études, trouver un job, améliorer son japonais. Il devait y réfléchir mais il n'avait pas réellement envie de passer du temps avec Haruto dans un lieu fermé comme son appartement. Ça commençait à lui paraître dangereux.

« Qu'est-ce que je vais devenir si je retourne en Corée ? » Sa voix s'était faite bien plus petite et pathétique qu'il ne s'y était lui même attendu, il n'avait même pas regardé son frère, il ne savait juste pas. « Tout ce que je faisais jusque là, ce que j'entreprenais, c'était pour Papa. Pour qu'on puisse un jour retourner chez nous, et reprendre la vie qu'on aurait du avoir. » Il y pensait souvent avant, il imaginait ce moment, quand ils rentreront chez eux, juste avoir un repas comme avant, autour de cette petite table trop bruyante parce que tous le monde voulait parler en même temps. Voir son père en bonne santé, qui plaisantait avec son humour douteux, la famille complète qu'ils avaient avant. Unie et heureuse. Mais ça ne pouvait plus arriver. « Je sais plus quoi faire. Y a rien qui est comme je voudrais. Plus rien. Même ma sexualité. » Bordel, c'était vraiment le truc le moins attendu et il ne put s'empêcher de rire, profondément dépité. « Laisse tombé. Vas te promener un peu. » Son ton n'avait pas été agressif, au contraire, il avait été presque doux, sans qu'il n'ose toujours le regarder. « Excuse-moi. » Pour tout, vraiment. Mais il préféra juste s'arrêter à ça.

 
electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



On the top of the world
I'm not a perfect person, there's many things I wish I didn't do. But I continue learning, I never meant to do those things to you and so I have to say before I go, that I just want you to know I've found a reason for me, to change who I used to be: the reason is you hoobastank
(c)LUCKYRED.
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + KOREAN' MAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3969-lee-liang-cellphone#277644 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3960-lee-liang-ft-lu-han http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3959-moi-aussi-j-ressemble-a-un-mexicain-avec-des-savates-maintenant#277308

Carte d'identité :
Né il y a de cela 24 ans, un 16 décembre où la neige recouvrait leur village. Sud-Coréen métissé Chinois. Frère jumeau d'un démon de charisme qui devrait être interdit par les lois intergalactiques. 1m78 d'amour, ou pas. Souvent appelé "Ryo" par erreur depuis leur arrivée au Japon. Végétarien (pour pas l'oublier). Peu sportif aussi.

— 酒说逢知已饮,诗向会人吟。 —

Activité de fainéant :
Étudiant quatrième année d’économie et commerce. Serveur dans un petit café/restaurant très tranquille. Il passe le plus clair de son temps libre à lire, apprendre de nouvelles choses et élaborer des plans à mettre en application avec son frère afin d’envoyer de l’argent à leurs parents et de pouvoir retourner auprès d’eux un jour.

Statut marital :

S'il n'a jamais cherché l'amour, c'est parce que la vie lui a, dès le départ, donné la moitié qui lui manquait. Les relations ne l'ont jamais vraiment intéressé, les connaissances et les livres comptant parmi ses véritables amours. Cela n'exclut pas que son coeur ait déjà battu pour quelqu'un, évidemment. Le hasard fait parfois si bien les choses... ♥️

BROLOVE FOREVER



(#trueloveisnear #nohomo)

Mes trucs à moi :
Liang est végétarien depuis ses 14 ans. Ça lui est venu comme ça, il ignore pourquoi. Il dort avec des bouchons afin de ne pas être dérangé par les bruits extérieurs. Les heures passées devant l’ordinateur l’ont contraint à porter des lunettes, lorsqu’il sort, il porte souvent des lentilles de contact. La proximité des gens lui fait peur, pour ne pas dire qu’elle l’angoisse un peu. Il compte énormément sur son frère et ferait presque n’importe quoi pour lui. Il craint toujours qu’un plan échoue, de peur qu’il arrive quelque chose à Ji Hoon. Ses études en économie sont bien secondaires par rapport à sa volonté d’envoyer assez d’argent à leurs parents pour leur permettre de subsister. Il est le cerveau des opérations Lee. Il n’aime pas les choses abstraites et n’accorde aucun intérêt aux mythes et légendes. Il préfère les actes concrets. Il travaille comme serveur lorsqu’il n’est pas à l’université.


__________#liamo ___________



La meilleure femme



Ven 24 Juin - 15:54
 
Coming Back
Lianghoon ♥♥



Les propos de Ji Hoon avaient sans doute heurté trop soudainement l’étudiant, qui essayait désormais d’échapper à cette situation aussi rapidement que possible. Il n’avait pas besoin d’entendre à nouveau qu’il avait causé des problèmes en cachant la vérité au sujet de la mort de leur père : il en avait déjà pleinement conscience. Que son jumeau le lui rappelle une fois de plus allait bien au-delà de ce qu’admettait sa capacité à surpasser les critiques qu’on pouvait lui faire. Il savait, il avait mal fait. Il aurait tout changé, s’il l’avait pu, à commencer par la mort de leur père en elle-même, mais il était bien incapable de prendre ce genre de décision, de réaliser des miracles. Personne ne le pouvait. Le cœur battant douloureusement au creux de son torse, il ferma les yeux et tenta de refermer sa veste sans y parvenir. Ses mains tremblaient. Il détestait se retrouver dans un tel état, tant c’était rare pour lui. Son frère était l’une des seules personnes capables de le rendre si nerveux.

Des disputes, ils en avaient déjà eu. Il savait que les choses qui s’étaient produites étaient graves, bien plus que l’aveu soudain de son frère au sujet de sa sexualité, mais Liang craignait profondément que cette conversation un peu trop vive ne les mène une fois encore à se prendre le bec et à se séparer. L’absence de Ji Hoon l’avait déjà affaibli une fois. Il détestait le tempérament de son frère. Toujours à prendre la mouche, que la raison soit sérieuse ou non. Cela l’énervait.

« Oui, bien sûr, j’ai mieux à faire. » Souffla-t-il en abandonna le vain combat qu’il menait contre la fermeture éclair de sa veste, dont une partie resta entre ses doigts. « Putain. »

Repasser à sa langue maternelle n’était pas forcément une bonne idée, mais il n’avait pu s’en empêcher. Même essayer de parler japonais semblait impossible, et Liang reposa un sur son frère, un soupir fuyant ses lèvres entrouvertes.

« Je sais. »

C’était pour ça qu’il l’avait caché, justement. Pendant des mois il s’était torturé l’esprit, avait eu envie de le dire à Ji Hoon, mais il craignait bien trop que ce dernier n’abandonne tout ce qu’il faisait. Son jumeau était tout ce qu’il avait, il ne voulait pas le voir blessé, et encore moins dans un tel état de confusion. Malheureusement, la vérité les avait rattrapés malgré tous ses efforts et son frère l’avait appris. Il n’y pouvait rien. Ils n’y pouvaient rien. La réalité était douloureuse, mais ils devaient l’accepter, comme ils l’avaient toujours fait. Liang le savait, et voir l’autre partie de lui dans un tel état le bouleversait bien plus qu’il ne l’admettait. Mais au lieu de partir, il garda les yeux posés sur son jumeau, les mains désormais enfoncées dans les poches de sa veste, grattant du bout de ses ongles le morceau métallique qu’il avait cassé.

« Tu crois que j’ai fait ça pour rire ? Parce que je trouvais ça super drôle ? » Il secoua la tête, un soupir lui échappa encore. « Tu penses qu’on aurait eu quelle vie, Ji Hoon, sérieusement ? »

Sur ces mots, il laissa un silence s’installer l’espace de quelques secondes avant de reprendre tout aussi sérieusement.

« Tu penses sincèrement qu’on aurait tenu le coup, à six, là-bas ? Sans papa ? »

Qu’il ne vienne pas lui dire que l’argent ne comptait pas, il aurait tort. Sans lui, ils n’auraient jamais pu continuer à vivre tous les quatre. Ils auraient été séparés, pour une raison ou pour une autre ; leurs frère et sœurs, leur mère… Que serait-il advenu de cette dernière ? Pas d’argent, des difficultés à s’exprimer dans la langue locale. Ce n’était pas sans raison qu’il s’occupait souvent de certaines procédures à sa place. Liang n’avait jamais été un idéaliste, encore moins au niveau de sa famille et de leurs conditions de vie précaires, et il ne pouvait que réaliser à quel point leur existence s’était améliorée.

Il s’approcha de son frère et encadra ses tempes de ses paumes pour lui faire baisser la tête. Après avoir déposé ses lèvres sur son front, comme leur mère le faisait si souvent dans leur jeunesse, il reprit la parole en ébouriffant la chevelure de son jumeau et cherchant son regard.

« Je sais que c’est pas évident, que t’y penseras tout le temps. Moi aussi j’y pense. Je me dis qu’on n’aurait jamais dû partir, qu’on aurait dû rester près de papa jusqu’à la fin, mais regarde tout ce qu’on a fait à côté. Maman peut rester à Jukdo avec les filles, Jin Seok est venu nous rejoindre de lui-même, alors qu’on n’avait même pas l’argent nécessaire pour manger décemment tout la semaine. On toujours été capable de retomber sur nos pattes quand quelque chose n’allait pas. Même lorsqu’on a failli avoir des problèmes. »


Ils s’étaient pendant des années préoccupés du bonheur d’autres personnes. Leur mère, leur père, leur famille restée à Jukdo. Maintenant, les choses allaient mieux et, même si leur père n’était plus parmi eux, Liang savait qu’ils pouvaient continuer à vivre.

« Maintenant, c’est le moment de penser un peu à toi. Si tu as besoin d’aide, je suis là… »

Oui, il aurait dû partir, il le savait, mais il n’avait pas envie de laisser Ji Hoon maintenant. Pas alors qu’il avait exprimé ses problèmes. Une esquisse de sourire étira ses lèvres alors qu’il glissait une main dans les cheveux de son frère.

« Mais sérieusement, Hoonie... C’est pas moi qui vais t’expliquer comment gérer ta sexualité : j’étais encore puceau il y a trois mois. »

electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« hey brother » there's an endless road to rediscover. hey brother, i know the water's sweet but love is thicker...omega

▬▬▬▬▬▬
KOREAN MAN IN TOKYO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
16.12.1991. Made in China, completed in South Korea. Il aime bien les nems, mais il préfère le kimchi, ambivalence d'un métissage qui lui va pas trop mal. 1m83 de perfection, 63kg de sexappeal.

Activité de fainéant :
Homme d'action, acteur privé pour les scénarios de son frère pour soutirer de l'argent. Robin des Bois des temps modernes, sauf qu'il ne connait pas de pauvre, du coup, il garde les gains, c'est comme ça, pas le choix. Il voudrait faire autrement mais... Non

Statut marital :



There is only one unconditional love.♡♡
_ _ _ _ _

Takoyaki & true love forever ♡



#heterosexual #harutosexual #buysexual


Mes trucs à moi :



Il a un frère jumeau duquel il est tout simplement inséparable depuis toujours. ▬ Il est arrivé au Japon depuis 2012 sans connaitre la langue, il lui arrive souvent de perdre ses mots ▬ Avant d'arriver au Japon, il a vécu en Chine et en Corée du Sud ▬ La magie n'est qu'une façade pour cacher ses vrais activités ▬ Dans le duo d'escroc, il s'occupe d'accomplir les plans élaborés par l'incroyable cerveau de son frère






Depuis décembre, son petit frère Seokie les a rejoint au Japon ▬ Entretenir son corps est primordial ▬ Toyboy d'une actrice ayant deux fois son âge ▬ Adepte de danse ▬ N'y connait absolument rien à la culture nippone, et ne cherche pas à en savoir plus pour autant ▬ Trop beau pour ce monde ▬ Draco Malfoy aurait été mieux si c'était lui qu'on avait pris en acteur. ▬ Peut-être bien qu'il sait parler l'allemand, peut-être pas. De toute façon, personne ne parle allemand alors il peut dire n'importe quoi, german, not german, who knows ? Sexy anyway.



Daddies. ♥️




Sam 25 Juin - 1:52
 
Coming out
Lianghoon ♥♥


Ji Hoon aurait du le laisser partir, mais avec son frère, il ne pouvait supporter une dispute, pas encore. Alors tout était sorti d'un coup, il ne savait pas trop s'il devait regretter, il laissa simplement Kimyaki s'en aller, son regard fuyant encore celui de son frère. Il avait peur, si peur. Tout lui faisait peur. L'avenir, la vie qu'il avait, ses relations. Son regard se leva vers son frère qui venait de reprendre la parole. Il savait bien qu'il ne l'avait pas fait pour s'amuser, ça, il n'en avait jamais douté. Et la vie qu'ils auraient eu, il pouvait parfaitement se l'imaginer, même si en les voyant actuellement, on ne pourrait même pas en douter. Ces années compliquées, même quand leur père allait encore bien, à galérer pour acheter des choses du quotidien, à n'avoir basiquement que le stricte minimum pour vivre. Regarder les autres enfants venir avec des chaussures neuves et avoir toujours désespérément les mêmes. À l'époque, la mode, c'était bien le cadet de ses soucis, sa dernière priorité. S'il enviait un peu le style des stars à la télévision, il savait bien que ce n'était pas pour lui. Pas encore.

En quittant la maison l'année de leur dix-huit ans, bien sûr qu'ils savaient qu'ils ne pouvaient rester. Un an dans cette maison, c'était devenu ingérable. Il fallait que leur père se fasse soigner, et que tous le monde ait à manger. Il le savait très bien. Ils étaient plus utiles ailleurs qu'à, Jukdo. Ils fallaient qu'ils partent, même si les premières années étaient difficiles, que Liang n'était pas encore aussi performant quand il concevant les plans et que lui était trop jeune, trop peu expérimenté, on lui accordait bien moins facilement sa confiance. Beaucoup plus de rebondissements que maintenant, Ji Hoon se souvenait de l'année à Busan assez nostalgiquement, il se souvenait parfaitement de cette femme qu'il avait arnaqué plusieurs fois, qui, le regardant dans les yeux, lui avait dit qu'elle avait compris le manège, qu'elle allait appeler la police, qu'il ne s'en sortira pas comme ça. Il n'avait jamais couru aussi vite, il n'avait jamais eu aussi peur. Ils avaient quitté le pays la boule au ventre, passant les douanes et contrôle en priant pour qu'on ne les arrête pas. Ils étaient à peine majeur. En Chine, ils avaient été meilleurs, ils avaient pu apprendre de certaines erreurs, ce qui ne les avait pas empêcher de manquer de se faire prendre une fois encore et de les amener jusqu'au Japon.

Les lèvres de son frère sur son front décrocha un sourire sur le visage du métis et il leva son regard vers lui, l'écoutant sagement. Il savait, que ce départ n'était pas vain. Ils avaient pu faire beaucoup de choses, ils avaient vecu plus en presque sept ans que durant leur dix-sept premières années à Jukdo. La vie qu'il avait au Japon, en réalité, il n'aurait jamais imaginé pouvoir avoir. C'était mieux que ce qu'il avait imaginé. L'appartement qu'il avait, celui de Shinjuku, son chiot, la ville de Tokyo, les opportunités, sa garde-robe, Haruto. Il ne devait pas avoir le droit de se plaindre, non. Liang avait raison. Ils auraient mal terminé, leur père serait probablement mort plus vite, leur mère serait sans doute tombée malade aussi, Liang et Sooyoung n'auraient pas pu étudier et lui, il ne savait pas ce qu'il serait devenu. Ils s'en étaient sortis, toujours. Ils s'en sortiront toujours. Il devait se le répéter. Et se trouver de nouveaux buts, de nouveau objectif, même si ça lui paraissait difficile. Penser à lui. Il pensait toujours à lui, mais jamais dans les bonnes situations. Les derniers mots de Liang finirent par le faire rire et il secoua doucement la tête.

« Je parlais pas vraiment de sexe, enfin... Enfin, non, je préfère pas vraiment penser à ça. » Peut-être bien que pour la première fois de sa jeune vie, quelque chose de sexuel le mettait mal à l'aise.

Un petit rire quitta ses lèvres. Non, il ne préférait pas vraiment évoquer Haruto sous un point de vue vraiment sexuel. Peut-être bien qu'il l'avait déjà fait. Oui, sans doute. Mais non. C'était bizarre. Gênant. Comme ce rêve. Non, bref.

Doucement, il s'approcha de son frère, passant ses bras autour de lui pour le serrer. Fort. Parce qu'il lui avait manqué, parce qu'il avait besoin de lui, parce qu'il avait peur qu'un jour, il finisse par l'abandonner. Ça n'arrivera pas, ça ne pouvait pas arriver, oui, au fond de lui, il le savait. Mais ça ne le rassurait pas pour autant.

« Je sais bien... Qu'on devait partir, oui. Il fallait qu'on le fasse, on a tous une vie mille fois mieux grâce à ça, on vie plus confortablement. Je le sais Liang. T'aurais jamais pu faire ces études sinon, Sooyoung non plus. Tout aurait été plus compliqué. » Oui, au final, ça avait été bénéfique à tous. Sauf à une personne qui n'était malheureusement plus là. Il ne savait pas ce qu'avait pensé leur père du départ des jumeaux. Ni ce qu'il avait pensé en voyant l'argent rentrer régulièrement. Ni s'il avait pensé à eux avant de mourir. Il avait peur qu'il ait été triste ou déçu, parce qu'ils n'étaient pas là pour ses derniers instants. « Mais il aurait du guérir, on a tout fait pour qu'il puisse aller mieux, toutes ces années, si on se battait comme ça, c'était pour lui. » Pour qu'il aille mieux, que leur famille soit plus heureuse. Parce qu'ils étaient les aînés, les hommes de la famille, qu'ils avaient pris conscience qu'ils devaient devenir des adultes, venir en aide à ceux qu'ils aimaient. « Et on a échoué, on l'a pas sauvé. » Sa voix s'était faite plus faible, bien plus triste et il serra encore un peu Liang. « Je sais, c'est stupide de penser comme ça. On est pas des dieux. » Et peut-être bien qu'il venait de le réaliser, qu'ils n'étaient pas aussi forts qu'il l'imaginait, pas aussi invincible, même si c'était l'impression qu'il avait depuis leur naissance. « Tu te souviens de ce qu'il disait toujours ? Quand quelqu'un était triste, ou quand les choses allaient mal ? » Délicatement, il s'écarta de Liang, essayant de sourire le mieux possible. « C'est que passager, bientôt tout ira beaucoup mieux. C'est ce qu'il faut se dire, non ? » Peu importe le domaine, peu importe si ça concernait sa vie personnelle, professionnelle, amoureuse. Tout ira pour le mieux. Si Liang restait près de lui.

 
electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



On the top of the world
I'm not a perfect person, there's many things I wish I didn't do. But I continue learning, I never meant to do those things to you and so I have to say before I go, that I just want you to know I've found a reason for me, to change who I used to be: the reason is you hoobastank
(c)LUCKYRED.
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + KOREAN' MAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3969-lee-liang-cellphone#277644 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3960-lee-liang-ft-lu-han http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3959-moi-aussi-j-ressemble-a-un-mexicain-avec-des-savates-maintenant#277308

Carte d'identité :
Né il y a de cela 24 ans, un 16 décembre où la neige recouvrait leur village. Sud-Coréen métissé Chinois. Frère jumeau d'un démon de charisme qui devrait être interdit par les lois intergalactiques. 1m78 d'amour, ou pas. Souvent appelé "Ryo" par erreur depuis leur arrivée au Japon. Végétarien (pour pas l'oublier). Peu sportif aussi.

— 酒说逢知已饮,诗向会人吟。 —

Activité de fainéant :
Étudiant quatrième année d’économie et commerce. Serveur dans un petit café/restaurant très tranquille. Il passe le plus clair de son temps libre à lire, apprendre de nouvelles choses et élaborer des plans à mettre en application avec son frère afin d’envoyer de l’argent à leurs parents et de pouvoir retourner auprès d’eux un jour.

Statut marital :

S'il n'a jamais cherché l'amour, c'est parce que la vie lui a, dès le départ, donné la moitié qui lui manquait. Les relations ne l'ont jamais vraiment intéressé, les connaissances et les livres comptant parmi ses véritables amours. Cela n'exclut pas que son coeur ait déjà battu pour quelqu'un, évidemment. Le hasard fait parfois si bien les choses... ♥️

BROLOVE FOREVER



(#trueloveisnear #nohomo)

Mes trucs à moi :
Liang est végétarien depuis ses 14 ans. Ça lui est venu comme ça, il ignore pourquoi. Il dort avec des bouchons afin de ne pas être dérangé par les bruits extérieurs. Les heures passées devant l’ordinateur l’ont contraint à porter des lunettes, lorsqu’il sort, il porte souvent des lentilles de contact. La proximité des gens lui fait peur, pour ne pas dire qu’elle l’angoisse un peu. Il compte énormément sur son frère et ferait presque n’importe quoi pour lui. Il craint toujours qu’un plan échoue, de peur qu’il arrive quelque chose à Ji Hoon. Ses études en économie sont bien secondaires par rapport à sa volonté d’envoyer assez d’argent à leurs parents pour leur permettre de subsister. Il est le cerveau des opérations Lee. Il n’aime pas les choses abstraites et n’accorde aucun intérêt aux mythes et légendes. Il préfère les actes concrets. Il travaille comme serveur lorsqu’il n’est pas à l’université.


__________#liamo ___________



La meilleure femme



Dim 26 Juin - 17:05
 
Coming Back
Lianghoon ♥♥



Les évènements de la vie sont ce qui construit les personnes. Liang le savait. Ils n’auraient certainement pas été les mêmes si la vie avait épargné leur père et leur famille, s’ils étaient né avec un peu plus d’argent et de grandeur. Mais ce n’était pas arrivé, alors il avait appris à vivre avec sans essayer de changer ce qui était, ou du moins ce qui avait été. Ils ne pouvaient revenir en arrière et décider d’être un peu plus riches, un peu mieux nés. C’était impossible, il en avait conscience. Leur avenir, en revanche, ils pouvaient en décider. Le hasard n’existait pas, le destin non plus, pas à ses yeux. Liang avait grandi avec cette conviction que la vie n’était qu’un enchaînement de faits dont il fallait profiter ou souffrir, il avait toujours pensé qu’il était maître de ses proposes décisions, qu’il pouvait choisir d’exploiter ou non une idée, une rencontre, n’importe quelle situation dans laquelle il se serait trouvé pour un ensemble de raisons. Il y avait toujours une solution… Presque.

C’est pour cette raison que cette situation l’énervait profondément, qu’il ignorait quoi répondre à son propre frère qui était confus, de façon plus qu’évidente. Il ne pouvait lui donner cette solution, la réponse qu’il attendait. Il était simplement capable de regarder Ji Hoon raconter des bêtises et s’obstiner, car il ne savait lui-même pas pour quelles raisons ça se passait ainsi. Tant d’événements survenaient ces derniers temps qu’il avait l’impression de perdre un peu le fil. Mais ce n’était pas grave : il était là. Même si ses mots étaient maladroits et qu’il ne parvenait pas toujours à comprendre où son jumeau voulait en venir, il était avec lui, présent pour lui. Il aurait aimé pouvoir lui montrer un peu mieux, évidemment, mais il en était malheureusement incapable. L’expression des sentiments qu’il ressentait n’avait jamais été le fort de Liang, et ne le serait probablement jamais. Il préférait réfléchir.

Le métis étreignit son frère et ferma les yeux alors qu’il l’écoutait attentivement. Au moins, il avait compris. C’était ce qui comptait le plus à ses yeux : qu’il sache et comprenne que, s’il avait eu l’idée la plus stupide du monde en lui cachant la mort de leur père, il ne l’avait pas fait avec de mauvaises intentions. Ils ne pouvaient pas changer les faits, surtout.

« On n’a pas échoué Ji Hoon. » Il prit son frère un peu plus contre lui, lorsqu’il eut terminé de parler. « On n’a pas échoué du tout. » Il répondit au sourire de son frère, glissant une main dans ses cheveux. « Tout ira mieux. Il faut juste le temps de remettre les choses en place. »

C’était le passage à un autre chapitre, une autre période de leur histoire. Celle où le combat s’arrêtait doucement pour laisser place à une période d’après-guerre, plus paisible, de reconstruction. Leur père avait disparu, ils allaient devoir rebâtir des pans entiers de leur routine, à savoir par leur propre relation. Liang le savait, après tout, il avait brisé un lien important en cachant la mort de leur père à Ji Hoon. Il avait remis en question la sincérité dont ils avaient toujours fait preuve l’un envers l’autre, et il s’en voulait profondément pour ça. Il était prêt à se racheter, même si ça prenait du temps. Vivre sans lui, il n’aurait de toute façon pas pu. C’était impossible.

Alors qu’un fin sourire revenait étirer ses lèvres, l’étudiant serra un peu plus son frère contre lui et posa la tête contre son épaule. Le savoir là lui faisait du bien et, pendant ces deux longues semaines, il n’avait pas cessé de penser à lui, de se demander s’il allait bien. C’était vraiment la misère. Parfois, il en venait à se demander s’il allait un jour être capable de vivre sans lui : se marier, fonder une famille. Rien que fréquenter une fille semblait être une épreuve. Ridicule.

« Papa serait fier de nous, Hoonie. J’en suis certain. »

Il ne l’admettait pas, mais l’idée lui avait déjà traversé l’esprit. Son père était-il là, quelque part, à les toiser de son regard sévère en croisant les bras et secouant la tête ? Avait-il retrouvé le sourire que la douleur et la fatigue lui avaient arraché ? Ces pensées qu’il trouvait lui-même stupide, il ne pouvait les empêcher. Il y avait toujours ce petit sentiment qui poignait en lui, venait lui rappeler qu’il était humain avant tout et que, malgré eux, les humains ne cessaient d’espérer que les autres soient toujours là.

« Tu m’aides à préparer quelque chose à manger ? Je meurs de faim. »

electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« hey brother » there's an endless road to rediscover. hey brother, i know the water's sweet but love is thicker...omega

▬▬▬▬▬▬
KOREAN MAN IN TOKYO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
16.12.1991. Made in China, completed in South Korea. Il aime bien les nems, mais il préfère le kimchi, ambivalence d'un métissage qui lui va pas trop mal. 1m83 de perfection, 63kg de sexappeal.

Activité de fainéant :
Homme d'action, acteur privé pour les scénarios de son frère pour soutirer de l'argent. Robin des Bois des temps modernes, sauf qu'il ne connait pas de pauvre, du coup, il garde les gains, c'est comme ça, pas le choix. Il voudrait faire autrement mais... Non

Statut marital :



There is only one unconditional love.♡♡
_ _ _ _ _

Takoyaki & true love forever ♡



#heterosexual #harutosexual #buysexual


Mes trucs à moi :



Il a un frère jumeau duquel il est tout simplement inséparable depuis toujours. ▬ Il est arrivé au Japon depuis 2012 sans connaitre la langue, il lui arrive souvent de perdre ses mots ▬ Avant d'arriver au Japon, il a vécu en Chine et en Corée du Sud ▬ La magie n'est qu'une façade pour cacher ses vrais activités ▬ Dans le duo d'escroc, il s'occupe d'accomplir les plans élaborés par l'incroyable cerveau de son frère






Depuis décembre, son petit frère Seokie les a rejoint au Japon ▬ Entretenir son corps est primordial ▬ Toyboy d'une actrice ayant deux fois son âge ▬ Adepte de danse ▬ N'y connait absolument rien à la culture nippone, et ne cherche pas à en savoir plus pour autant ▬ Trop beau pour ce monde ▬ Draco Malfoy aurait été mieux si c'était lui qu'on avait pris en acteur. ▬ Peut-être bien qu'il sait parler l'allemand, peut-être pas. De toute façon, personne ne parle allemand alors il peut dire n'importe quoi, german, not german, who knows ? Sexy anyway.



Daddies. ♥️




Jeu 30 Juin - 14:03
 
Coming out
Lianghoon ♥♥


L’amour que pouvait avoir les deux jumeaux l’un pour l’autre, personne ne l’avait réellement compris. Leur mère avait toujours été surprise de voir qu’ils ne se disputaient quasiment jamais, ou, si c’était le cas, ça ne durait jamais longtemps. Ils se disputaient pour quelque chose de stupides et se calmaient presque aussitôt. Jamais Ji Hoon n’avait levé la main sur son frère, pas même en guise de menace, lui qui était toujours si impulsif, qui se battait un peu trop facilement quand quelqu’un osait le chercher. Cependant, ça ne lui serait jamais venu à l’esprit de s’en prendre ainsi à son frère. Pas forcément parce que Liang lui avait toujours semblé terriblement frêle et fragile et qu’il avait eu peur de l’abîmer. Bon, si, un petit peu. Mais pas uniquement pour cette raion. Il ne se l’expliquait pas vraiment, ce n’était juste pas envisageable, peu importe ce qu’il lui faisait, même s’il le trahissait horriblement en lui mentant que la mort de leur père. Il ne pouvait s’y résoudre.

Un soupir soulagé s’échappa de ses lèvres en le sentant refermer l’étreinte et le serrer à son tour. Il avait vraiment un problème avec les marques d’affection, ce besoin tactile qu’il ne controlait même plus vraiment. Il en avait toujours eu besoin, et il avait parfois peur d’étouffer les personnes qu’il aimait, à les toucher, à les envahir, à n’avoir absolument aucune notion d’espace vitale. Liang s’était sans doute bien fait à l’idée depuis, il avait eu le temps de s’y faire, en réalité. Il se souvenait qu’au début, Haruto avait l’air un peu mal à l’aise, de se faire toucher sans raison parfois, et qu’au final, il était devenu presque pire. Ce qui ne le dérangeait pas du tout au final, parce qu’il aimait bien quand Haruto était comme ça. Mais là n’était pas la question et, plutôt que de penser à son meilleur ami, il vint étreindre son jumeau un peu plus fort.

Malheureusement, à ses yeux, ils avaient échoué. Il ne pouvait pas voir les choses autrement, il en était persuadé. Ils avaient échoués, ils n’avaient pas été à la hauteur de ce qu’ils envisageaient. Ji Hoon avait vraiment pensé qu’ils réussiraient à tout avoir. Une vie parfaite, de l’argent, pas le moindre problème, un confort jamais atteint, assez pour faire vivre leur famille comme il se devait, et plus encore, et voir leur père guérir. Il avait sincèrement pensé que tout était accessible. Le berre, l’argent du beurre, et la crémière. Il ne s’était jamais autant fourvoyé. Peut-être que c’était le karma. Que pour obtenir tout ça, il fallait faire un sacrifice, que leur père n’avait pas pu survivre.

« On a pas totalement échoué non… » Parce qu’il ne pouvait pas admettre qu’il ne s’agissait pas là d’un échec. A ses yeux, ça en était clairement un. C’était presque insupportable, mais au fond, désormais, il ne pouvait rien y faire, il devait juste faire avec. « Le temps de remettre les choses en place, oui. » Il n’était pas certain qu’il y arrivera. Sûrement qu’un peu de changement lui fera du bien.

De toute façon, Ji Hoon n’avait jamais été pessimiste, en ce moment, c’était juste plus que tout ce qu’il avait du supporter jusque là. Plus difficile, ça lui semblait carrément plus insurmontable. Il avait besoin de trouver de nouveaux objectifs, de nouveaux buts, de donner le meilleur de lui-même autrement. Pas simplement juste pour le fun.

« Si tu le dis. » Il se mit à rire un peu, se détachant de son frère. Est-ce qu’il serait fier que ses fils réussisent ainsi à gagner leur vie ? Il n’en savait trop rien. Evidemment, ils aidaient leur famille, ils faisaient tout ça pour eux, en grande partie, il n’empêchait que Ji Hoon doutait au fond de lui, que leur père aurait pu cautionner cela.

Doucement, il hocha la tête. Faire à manger, oui. Il sourit à son frère avant d’avancer dans la cuisine. Il avait fait des courses ce matin pour retrouver le régime un peu plus végétarien que lui et Jin Seok avait carrément abandonné ces deux dernières semaines. Il faisait attention à son corps, il ne mangeait pas n’importe quoi, mais il n’achetait pas ce que Liang prenait comme substitut à la viande. Préparant l’autocuiseur après y avoir mis le riz et l’eau, il se tourna vers son frère. « Poisson ou tofu ? » Il n’aimait pas le tofu, mais il pourra toujours se préparer quelque chose à part, ça lui était un peu égal comme il n’avait pas particulièrement faim. « Je m’occupe de préparer à manger, ça fait longtemps que j’ai pas pu cuisiner pour quelqu’un, ça me manquait. » Il sourit avant de rire, passant sa main dans ses cheveux. Jin Seok n’était jamais là et à part le petit déjeuner pour Haruto il y a quelques jours… Ça lui faisait un peu trop plaisir de pouvoir à nouveau préparer quelque chose pour une autre personne que lui-même.
 
electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



On the top of the world
I'm not a perfect person, there's many things I wish I didn't do. But I continue learning, I never meant to do those things to you and so I have to say before I go, that I just want you to know I've found a reason for me, to change who I used to be: the reason is you hoobastank
(c)LUCKYRED.
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + KOREAN' MAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3969-lee-liang-cellphone#277644 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3960-lee-liang-ft-lu-han http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3959-moi-aussi-j-ressemble-a-un-mexicain-avec-des-savates-maintenant#277308

Carte d'identité :
Né il y a de cela 24 ans, un 16 décembre où la neige recouvrait leur village. Sud-Coréen métissé Chinois. Frère jumeau d'un démon de charisme qui devrait être interdit par les lois intergalactiques. 1m78 d'amour, ou pas. Souvent appelé "Ryo" par erreur depuis leur arrivée au Japon. Végétarien (pour pas l'oublier). Peu sportif aussi.

— 酒说逢知已饮,诗向会人吟。 —

Activité de fainéant :
Étudiant quatrième année d’économie et commerce. Serveur dans un petit café/restaurant très tranquille. Il passe le plus clair de son temps libre à lire, apprendre de nouvelles choses et élaborer des plans à mettre en application avec son frère afin d’envoyer de l’argent à leurs parents et de pouvoir retourner auprès d’eux un jour.

Statut marital :

S'il n'a jamais cherché l'amour, c'est parce que la vie lui a, dès le départ, donné la moitié qui lui manquait. Les relations ne l'ont jamais vraiment intéressé, les connaissances et les livres comptant parmi ses véritables amours. Cela n'exclut pas que son coeur ait déjà battu pour quelqu'un, évidemment. Le hasard fait parfois si bien les choses... ♥️

BROLOVE FOREVER



(#trueloveisnear #nohomo)

Mes trucs à moi :
Liang est végétarien depuis ses 14 ans. Ça lui est venu comme ça, il ignore pourquoi. Il dort avec des bouchons afin de ne pas être dérangé par les bruits extérieurs. Les heures passées devant l’ordinateur l’ont contraint à porter des lunettes, lorsqu’il sort, il porte souvent des lentilles de contact. La proximité des gens lui fait peur, pour ne pas dire qu’elle l’angoisse un peu. Il compte énormément sur son frère et ferait presque n’importe quoi pour lui. Il craint toujours qu’un plan échoue, de peur qu’il arrive quelque chose à Ji Hoon. Ses études en économie sont bien secondaires par rapport à sa volonté d’envoyer assez d’argent à leurs parents pour leur permettre de subsister. Il est le cerveau des opérations Lee. Il n’aime pas les choses abstraites et n’accorde aucun intérêt aux mythes et légendes. Il préfère les actes concrets. Il travaille comme serveur lorsqu’il n’est pas à l’université.


__________#liamo ___________



La meilleure femme



Dim 3 Juil - 20:29
 
Coming Back
Lianghoon ♥♥



Ça avait toujours été ainsi. Depuis toujours Liang et Ji Hoon possédaient ce lien unique, irremplaçable, un petit quelque chose qui les rapprochait plus que les autres. Ils s’aimaient naturellement, comme si ç avait été voulu ainsi, comme si rien, absolument rien n’avait plu les séparer. Pourtant, dans les faits, Liang savait que ce n’était pas tout à fait vrai : ils étaient différents, plus proches, mais leur vulnérabilité était égale aux autres, si ce n’était plus grande. La confiance aveugle qu’ils avaient l’un envers l’autre, il l’avait sauvagement bafouée.

À chaque fois qu’il songeait au terrible mensonge qu’il avait maintenu en vie pendant près d’un an, Liang se demandait comment il avait réussi à tenir le coup. Pas une seule fois il n’avait ouvert la bouche à ce sujet, pas une seule fois il n’avait pleuré leur père devant son frère. C’était comme si l’information avait disparu, comme si le fait de ne pas l’évoquer empêchait la vérité d’exister. Mais avait tort, il l’avait désormais bien compris. On ne peut maîtriser la réalité, pas à leur niveau. Il faut juste l’accepter.

Tout cela, l’étudiant en avait pris conscience depuis sa dernière véritable dispute avec Ji Hoon. Il n’était pas un dieu, il avait ses faiblesses. Jamais il ne parviendrait à tenir le rôle du père qu’ils avaient perdu, peu importe ses efforts. Cela ne faisait pas d’eux des ratés pour autant. Il essayait encore de s’en convaincre, juste un peu, il avait besoin d’y parvenir, de se réconcilier avec lui-même.

En un hochement de tête, l’étudiant approuva de nouveau les propos de son jumeau et essaya de cesser de penser à autre chose. Il pouvait parfaitement comprendre que les choses n’étaient pas évidentes pour lui, qu’ils avaient besoin de temps pour retrouver une vie tout à fait normale, une vie qu’ils n’avaient en vérité jamais eue, mais ils devaient aller de l’avant et faire tout pour cela. Après tout, c’était comme s’ils venaient d’apprendre la mort de leur père ; il leur fallait une période d’adaptation, un deuil plus ou moins long. Rien de plus normal.

Un léger soupir échappa aux lèvres du métis alors qu’il glissait une main dans les cheveux de son jumeau suite à son commentaire. Oui, il le disait. Leur père aurait souhaité qu’ils mettent leur famille en sécurité, qu’ils s’assurent que tout allait bien pour eux. D’une façon ou d’une autre. Escroquer des vieilles riches n’était évidemment pas le meilleur plan de carrière qu’ils auraient pu élaborer, mais ils s’en sortaient plutôt bien, si l’on oubliait les quelques accrochages qu’ils avaient connus en Corée.

Dans tous les cas, même si leur père ne l’était pas, Liang éprouvait une certaine fierté à l’idée de travailler avec son frère. Si sa volonté était d’arrêter, cependant, il le respectait entièrement et était prêt à l’aider à trouver un autre travail, un vrai, s’il le fallait. C’était le moment, tant qu’ils en étaient à cette période de transition où ils ne savaient que faire. Ils pouvaient enfin penser à eux, à leurs ambitions personnelles, sans chercher à tout prix à ramener des sommes incroyables d’argent dont ils n’auraient su que faire de toute façon. Une sorte de nouveau monde s’ouvrait à eux.

« T’en fais pas… »

C’était tout ce que Ji Hoon devait retenir. Ne pas s’en faire, continuer comme ils l’avaient toujours fait en apportant quelques changements aux mauvaises habitudes qu’ils avaient accumulées. Dans le fond, ce n’était rien de très compliqué. Un sourire lui vint alors qu’il observait les traits de son jumeau et essayait de le réconforter. Il était toujours là, quitte à se faire agresser par un Ji Hoon de mauvaise humeur. Il l’avait toujours été, si on oubliait ces deux dernières semaines.

« Hm… Tofu. » Un sourire amusé étira ses lèvres alors qu’il s’appuyait un peu contre le plan de travail et observait Ji Hoon, les bras croisés contre son torse. « Le but de la proposition, c’était qu’on cuisine ensemble, tu sais. » Mais d’un autre côté, il aimait bien se faire servir aussi, alors il ne bougea pas d’un cil et reprit un verre d’eau avant de s’installer à table en tapant sa cuisse pour faire venir le chien à proximité. « T’as rangé avant que je rentre ? »


electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« hey brother » there's an endless road to rediscover. hey brother, i know the water's sweet but love is thicker...omega

▬▬▬▬▬▬
KOREAN MAN IN TOKYO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
16.12.1991. Made in China, completed in South Korea. Il aime bien les nems, mais il préfère le kimchi, ambivalence d'un métissage qui lui va pas trop mal. 1m83 de perfection, 63kg de sexappeal.

Activité de fainéant :
Homme d'action, acteur privé pour les scénarios de son frère pour soutirer de l'argent. Robin des Bois des temps modernes, sauf qu'il ne connait pas de pauvre, du coup, il garde les gains, c'est comme ça, pas le choix. Il voudrait faire autrement mais... Non

Statut marital :



There is only one unconditional love.♡♡
_ _ _ _ _

Takoyaki & true love forever ♡



#heterosexual #harutosexual #buysexual


Mes trucs à moi :



Il a un frère jumeau duquel il est tout simplement inséparable depuis toujours. ▬ Il est arrivé au Japon depuis 2012 sans connaitre la langue, il lui arrive souvent de perdre ses mots ▬ Avant d'arriver au Japon, il a vécu en Chine et en Corée du Sud ▬ La magie n'est qu'une façade pour cacher ses vrais activités ▬ Dans le duo d'escroc, il s'occupe d'accomplir les plans élaborés par l'incroyable cerveau de son frère






Depuis décembre, son petit frère Seokie les a rejoint au Japon ▬ Entretenir son corps est primordial ▬ Toyboy d'une actrice ayant deux fois son âge ▬ Adepte de danse ▬ N'y connait absolument rien à la culture nippone, et ne cherche pas à en savoir plus pour autant ▬ Trop beau pour ce monde ▬ Draco Malfoy aurait été mieux si c'était lui qu'on avait pris en acteur. ▬ Peut-être bien qu'il sait parler l'allemand, peut-être pas. De toute façon, personne ne parle allemand alors il peut dire n'importe quoi, german, not german, who knows ? Sexy anyway.



Daddies. ♥️




Sam 9 Juil - 22:39
 
Coming out
Lianghoon ♥♥


Tofu. Et Ji Hoon qui, naïvement, pensait que son frère l'aimait. Vraiment, qu'il tenait à lui. Mais non, il avait fait ce choix tragique, celui du tofu. À la place du poisson. Ji Hoon se retourna vers la petite radio de la cuisine, l'allumant sur cette seule chaine coréenne qui était diffusé à Tokyo, une vieille chanson des années 80 se glissant doucement dans la pièce. il la connaissait, elle était relativement populaire dans le pays, une sorte d'incontournable. Il hocha doucement la tête au rythme de la chanson, commençant à sifloter l'air en ouvrant le frigo pour sortir un bloc de tofu et du poulet puisqu'il n'avait pas envie de manger ça, ainsi que des nouilles fraîches, qu'il avait acheté le matin même. il allait en faire un peu plus pour que Jin Seok n'ait qu'à se le réchauffer.

Son regard se posa sur son jumeau et il rit un peu. Oui, le but était de cuisiner ensemble, mais il savait bien que Liang cuisinait plus parce qu'il fallait le faire que par réel plaisir. Ils étaient différents sur ça aussi et Ji Hoon aimait bien préparer quelque chose pour quelqu'un. C'était sans doute la seule chose qu'il aimait vraiment faire sans attendre quelque chose en retour. De plus, avec le trajet, le voyage, il devait être fatigué, très fatigué. Sortant la fécule de pomme de terre, il commença par couper le tofu en petit quartier.

« Fais pas comme si ça te dérangeait de pas pouvoir cuisiner. »

Son sourire se fit un peu malicieux et il leva sa main pour venir tapoter la tête de son frère. Autre avantage: la cuisine le détendait, le faisait penser à autre chose, oublier un instant ses problèmes, ce qui le dérangeait. Des sentiments non-désiré, une carrière qui n'aboutissait plus, le projet d'une vie qui semblait bien moins beau qu'il ne l'avait imaginer. Découpant le poulet, il roula d'abord le tofu dans la fécule, suivant la même tram avec le poulet, en s'assurant qu'il ne touche pas le tofu. Préparant un bouillon de légume en attendant que l'huile chauffe, il pouffa à la question de son frère.

« Non, quelle idée ? » Bon, avouons le, si Liang était arrivé un jour plus tôt, il se serait tapé la tête contre un mur et aurait fait un arrêt cardiaque. Observant le petit animal qui s'approchait de lui, un léger sourire flotta sur ses lèvres. « J'ai invité la voisine du second étage à boire un verre hier, tu sais, la moche qui vit avec ses perruches ? Elle a insisté pour tout ranger et tout nettoyer, y a vraiment des gens serviables. » Surtout quand on leur faisait de beaux sourire et qu'on attisait leur pitié avec des histoires tristes, entre autre. « Mais c'était pas si mal rangé que ça avant, hein ? »

A peine. Largement moins bien que quand Liang le faisait, oui. Mais Liang avait toujours été plus organisé que lui de toute façon, lui, le ménage, c'était une perte de temps. Sortant les champignons, les herbes, l'alcool de riz (coréen, parce que faut pas pousser mémé dans les ortils #patriotismesamère) et le mirin (semi-patriote), il laissa le tout mijotter dans le bouillon et les nouilles cuir à part.

« Ah, et, pour Haruto, une dernière chose et on en parle plus, promis. » Il se le promettait surtout à lui. Ses lèvres se pincèrent alors qu'il glissa les dés de tofu dans l'huile, s'assurant qu'il baignait bien avant de regarder son frère. « Je sais pas trop comment ça va évoluer, mais je pense qu'un moment ou à un autre, je devrais lui dire. Pour tout ce qu'on fait. » Quatre ans qu'il lui cachait déjà, il doutait que les choses deviennent plus facile. Un petit sourire vint se placer sur ses lèvres alors qu'il gardait son frère au coin de l'oeil. « S'il veut nous dénoncer aux flics, on aura qu'à menacer de kidnapper Haruno et de la vendre à la mafia Nord-Coréenne. »

Peut-être qu'il ne devrait pas rire avec ça. Il doutait sincèrement que Haruto irait le trahir s'il savait. Déçu, sans doute, il ne se leurrait pas, il n'imaginait pas que son meilleur ami serait ému par leur bravoure et leur courage, non. Jamais de la vie. Sortant le tofu de l'huile, ce fut au tour du poulet d'y faire un petit tour alors qu'il sortit deux bols. Les nouilles, le bouillon, et les dés de tofu au dessus. « J'ai pas mis de sauce soja, mets en autant que tu veux. » Un petit sourire orna ses lèvres alors qu'il surveillait encore son poulet. Tout changeait cette année et au fond de lui, ça ne lui plaisait pas. Pas du tout.


 
electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



On the top of the world
I'm not a perfect person, there's many things I wish I didn't do. But I continue learning, I never meant to do those things to you and so I have to say before I go, that I just want you to know I've found a reason for me, to change who I used to be: the reason is you hoobastank
(c)LUCKYRED.
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + KOREAN' MAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3969-lee-liang-cellphone#277644 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3960-lee-liang-ft-lu-han http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3959-moi-aussi-j-ressemble-a-un-mexicain-avec-des-savates-maintenant#277308

Carte d'identité :
Né il y a de cela 24 ans, un 16 décembre où la neige recouvrait leur village. Sud-Coréen métissé Chinois. Frère jumeau d'un démon de charisme qui devrait être interdit par les lois intergalactiques. 1m78 d'amour, ou pas. Souvent appelé "Ryo" par erreur depuis leur arrivée au Japon. Végétarien (pour pas l'oublier). Peu sportif aussi.

— 酒说逢知已饮,诗向会人吟。 —

Activité de fainéant :
Étudiant quatrième année d’économie et commerce. Serveur dans un petit café/restaurant très tranquille. Il passe le plus clair de son temps libre à lire, apprendre de nouvelles choses et élaborer des plans à mettre en application avec son frère afin d’envoyer de l’argent à leurs parents et de pouvoir retourner auprès d’eux un jour.

Statut marital :

S'il n'a jamais cherché l'amour, c'est parce que la vie lui a, dès le départ, donné la moitié qui lui manquait. Les relations ne l'ont jamais vraiment intéressé, les connaissances et les livres comptant parmi ses véritables amours. Cela n'exclut pas que son coeur ait déjà battu pour quelqu'un, évidemment. Le hasard fait parfois si bien les choses... ♥️

BROLOVE FOREVER



(#trueloveisnear #nohomo)

Mes trucs à moi :
Liang est végétarien depuis ses 14 ans. Ça lui est venu comme ça, il ignore pourquoi. Il dort avec des bouchons afin de ne pas être dérangé par les bruits extérieurs. Les heures passées devant l’ordinateur l’ont contraint à porter des lunettes, lorsqu’il sort, il porte souvent des lentilles de contact. La proximité des gens lui fait peur, pour ne pas dire qu’elle l’angoisse un peu. Il compte énormément sur son frère et ferait presque n’importe quoi pour lui. Il craint toujours qu’un plan échoue, de peur qu’il arrive quelque chose à Ji Hoon. Ses études en économie sont bien secondaires par rapport à sa volonté d’envoyer assez d’argent à leurs parents pour leur permettre de subsister. Il est le cerveau des opérations Lee. Il n’aime pas les choses abstraites et n’accorde aucun intérêt aux mythes et légendes. Il préfère les actes concrets. Il travaille comme serveur lorsqu’il n’est pas à l’université.


__________#liamo ___________



La meilleure femme



Dim 17 Juil - 17:24
 
Coming Back
Lianghoon ♥♥



Cela faisait des années que Liang avait commencé à cuisiner ses propres plats. Comme il avait décidé de devenir végétarien, d'abord par souci de son frère, puis ensuite parce qu'il se sentait mieux comme ça, il passait toujours plus de temps à préparer ses propres repas, en particulier lorsqu'il cuisinait pour deux, lorsque Ji Hoon avait un spectacle à préparer ou une mission à accomplir, par exemple. Se retrouver aux fourneaux ne l’avait jamais dérangé, et surtout pas lorsqu’il s’agissait de préparer quelque chose qu’il aimait, mais d’un autre côté, il aimait bien son petit confort et le fait que quelqu’un d’autre cuisine pour lui. Pour une fois, il aurait quand même voulu le faire avec son jumeau, mais s’il insistait, il n’allait pas s’en faire de son côté. Ce n’était pas plus mal, après tout : on le servait, il n’avait qu’à glisser ses jambes sous la table et attendre pour manger. C’était tout simplement parfait.

« Hm, non, allez. »

Liang grimaça en sentant les tapes de son frère, mais se reprit vite pour le regarder se mettre à l’œuvre, son habituel sourire au visage tandis qu’il continuait à siroter son verre d’eau. Il s’installa ensuite à table, croisant les bras sous son menton alors qu’il relevait les yeux vers Ji Hoon pour l’observer. Savoir qu’il était là le rassurait toujours profondément.

Pendant les quelques semaines qui avaient précédé leur départ à Jukdo, il s’était senti profondément seul dans cet appartement. Il y avait bien Jin Seok, mais la présence à moitié réelle de leur petit frère n’était pas suffisante à assouvir le besoin de voir son jumeau qu’il ressentait à chaque fois qu’ils s’éloignaient. C’était pareil lorsqu’il était parti cette fois, avec Anastasia. À croire qu’ils ne parviendraient jamais à être totalement distants. Quelque part, cela l’effrayait un peu. Son côté profondément rationnel lui soufflait que s’inquiéter à ce sujet était stupide, qu’être un peu plus distant avec un membre de sa famille était normal lorsque le temps passait, mais de l’autre, il ne pouvait s’empêcher d’y penser : qu’allait-il faire si Ji Hoon décidait de partir ? Il n’avait peut-être pas envie de savoir. La rationalité gagnait encore.

« T’es sérieux ? »

Si c’était le cas, il n’aurait même pas pu se prétendre surpris, en vérité. Son frère était un peu trop capable de ce genre de magouilles étranges et inutiles. Comme si abuser de la gentillesse des gens était la façon de faire tourner le monde. Ah ? Oui, c’était ce qu’ils faisaient depuis des années déjà. Étonnant qu’ils se débrouillent si bien, d’ailleurs.

« Faut vraiment que t’apprennes à être plus ordonné. »

Qui parlait ? Celui qui avait peut-être un problème avec la propreté et ne se sentait pas bien lorsque les boîtes n’étaient pas alignées sur l’étagère. Il savait que son frère et lui étaient différents sur ce point également, mais ne s’en faisait plus vraiment. Il lui répétait de s’ordonner, mais qu’il le fasse ou non, il ne l’aimait pas moins. Pourquoi faire, après tout ? Ji Hoon était assez grand pour se charger de ses petites affaires.

« Tu fais comme tu le sens, Hoonie. » Reprit-il suite à l’explication de son jumeau. « À toi de voir si ça en vaut la peine. » Il reposa les yeux sur lui afin de capter les siens et lui adressa un sourire. « Tu le connais bien mieux que moi, alors j’imagine que ce n’est pas à moi de te dire quoi faire. »

Loin de plaisanter au sujet de la plus jeune des Kamiya, Liang le prenait très au sérieux. Il ne pouvait hélas pas prévoir la façon dont Haruto allait gérer la nouvelle, pas plus qu’il ne pouvait contrôler la tournure des événements, alors il n’avait rien de plus à faire qu’attendre. Il se redressa et glissa ses paumes sur ses cuisses lorsqu’il vit Ji Hoon sortir les bols, sentant son estomac gargouiller légèrement à la vue de la nourriture.

« Meeeerci Hoonie. »

Il sourit de nouveau et ajouta un peu de sauce soja dans son bol, profitant de la délicieuse odeur de la nourriture qui en provenait.

« T’as pu envoyer le livre à Sooyoung ? »

Il lui avait normalement demandé avant de partir, comme il n’allait pas avoir le temps. Le livre qu’il était allé chercher spécialement pour elle durant le Sanja Matsuri, qui lui avait fait perdre son chemin.
electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« hey brother » there's an endless road to rediscover. hey brother, i know the water's sweet but love is thicker...omega

▬▬▬▬▬▬
KOREAN MAN IN TOKYO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
16.12.1991. Made in China, completed in South Korea. Il aime bien les nems, mais il préfère le kimchi, ambivalence d'un métissage qui lui va pas trop mal. 1m83 de perfection, 63kg de sexappeal.

Activité de fainéant :
Homme d'action, acteur privé pour les scénarios de son frère pour soutirer de l'argent. Robin des Bois des temps modernes, sauf qu'il ne connait pas de pauvre, du coup, il garde les gains, c'est comme ça, pas le choix. Il voudrait faire autrement mais... Non

Statut marital :



There is only one unconditional love.♡♡
_ _ _ _ _

Takoyaki & true love forever ♡



#heterosexual #harutosexual #buysexual


Mes trucs à moi :



Il a un frère jumeau duquel il est tout simplement inséparable depuis toujours. ▬ Il est arrivé au Japon depuis 2012 sans connaitre la langue, il lui arrive souvent de perdre ses mots ▬ Avant d'arriver au Japon, il a vécu en Chine et en Corée du Sud ▬ La magie n'est qu'une façade pour cacher ses vrais activités ▬ Dans le duo d'escroc, il s'occupe d'accomplir les plans élaborés par l'incroyable cerveau de son frère






Depuis décembre, son petit frère Seokie les a rejoint au Japon ▬ Entretenir son corps est primordial ▬ Toyboy d'une actrice ayant deux fois son âge ▬ Adepte de danse ▬ N'y connait absolument rien à la culture nippone, et ne cherche pas à en savoir plus pour autant ▬ Trop beau pour ce monde ▬ Draco Malfoy aurait été mieux si c'était lui qu'on avait pris en acteur. ▬ Peut-être bien qu'il sait parler l'allemand, peut-être pas. De toute façon, personne ne parle allemand alors il peut dire n'importe quoi, german, not german, who knows ? Sexy anyway.



Daddies. ♥️




Mar 19 Juil - 20:38
 
Coming out
Lianghoon ♥♥


Sérieux, oui, il l'était. Ji Hoon ne s'embêtait pas de conneries genre, la morale ou le bon sens. Une idiote passait une heure en sa divine présence, à mourir devant son sourire, à s'imaginer qu'il pourrait la toucher ou à s'imaginer ce qu'elle voulait, ce n'était pas son problème, et en échange, elle rangeait pour lui. Il l'aidait, assurément, enfin, il faisait semblant. Le Coréen ne s'en voulait pas de faire ce genre de choses, il faisait bien pire et selon lui, c'était tout simplement un honneur pour cette fille que d'être avec lui, Lee Ji Hoon, trésor de ce monde. Est-ce que Liang se rendait compte, lui aussi, de l'honneur qu'il avait fait à cette pauvre fille ? Sans doute devait-il prendre un peu de temps et de recule pour vraiment réaliser. Il ne pouvait pas lui en vouloir, après tout.

Être plus ordonné ? Un air outré se glissa sur son visage. Comment pouvait-il demander une chose pareil, à lui, son frère jumeau, qu'il était censé aimer plus que tout ? C'était vraiment déplacé, une requête aussi folle ! Ses lèvres se pincèrent en le regardant et il secoua doucement la tête.

« Tant que j'aurais cette gueule et ce corps, j'aurais pas besoin. » Et il était très sérieux en disant ça. Il avait toujours à obtenir ce qu'il voulait grâce à son physique et à des mots sagement utilisés, s'il commençait à arrêter ça et à faire les choses lui-même, sacrilège, il était bon pour la casse. « Mais je vais y réfléchir. »

Il n'y réfléchira pas. Liang le savait. Il le savait. Tous les deux le savaient. Mais ils allaient faire semblant d'y croire. Allez. Pour la forme. Il sourit à son jumeau, de toutes ses dents, fièrement, continuant à dresser les plats avant de se décider à aborder un sujet à nouveau plus sérieux. Tout dire, à Haruto. Personne ne savait pour ce qu'ils faisaient, sans exception. Même pas leur famille, pas même Jin Seok qui vivait avec eux. Il n'avait pas forcément envie d'en parler au Japonais, pour mille raisons. Il ne comprendrait pas, ça ne le regardait pas. Mais peut-être que ça le regardait un peu. La réponse de son frère ne l'étonna pas vraiment et il sourit simplement, hochant la tête.

« Je verrai si le moment arrive. S'il ne se doute de rien ou si ça n'a pas d’impact sur lui, je ne vois pas de raisons de lui en parler de toute manière. » Un haussement d'épaule ponctua davantage sa réponse et il passa sa main dans ses cheveux, tendant le bol à son frère, il terminé son bol à lui. « Je voulais juste te tenir au courant. »

Un sourire se forma sur ses lèvres et il termina son propre repas avant de s'asseoir à table près de Liang, soufflant dessus pour ne pas se brûler, il se félicita intérieurement après la première bouchée. Il était bon, le petit Hoonie ! On devrait lui remettre une médaille pour être un homme aussi parfait que lui. Hyejeong devrait faire une annonce publique pour dire qu'elle voulait l'épouser. Forcément qu'elle le voulait, même sans le connaître. Comme tous le monde.

« Yep. Et des produits jap avec, le colis m'a coûté un bras, plus cher limite que ce qu'il y avait dedans, elles ont cru que je faisais leur courses ou quoi ? » Un petit rire s'échappa de ses lèvres et il joignit ses mains. « Bon appétit. ~ »

Ses baguettes se plantèrent à nouveau dans le bol pour reprendre son repas. Qu'il était bon, qu'il était parfait, il ne se le dira jamais assez. Liang était de retour et cela suffit à lui redonner le sourire, terriblement heureux qu'il soit enfin rentré, qu'il soit à nouveau là, avec lui. Près de lui. Il n'avait pas le droit de le laisser depuis longtemps, c'était dans le pacte qu'ils avaient établi ensemble, quelques mois avant de venir au monde déjà.

 
electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



On the top of the world
I'm not a perfect person, there's many things I wish I didn't do. But I continue learning, I never meant to do those things to you and so I have to say before I go, that I just want you to know I've found a reason for me, to change who I used to be: the reason is you hoobastank
(c)LUCKYRED.
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + KOREAN' MAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3969-lee-liang-cellphone#277644 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3960-lee-liang-ft-lu-han http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3959-moi-aussi-j-ressemble-a-un-mexicain-avec-des-savates-maintenant#277308

Carte d'identité :
Né il y a de cela 24 ans, un 16 décembre où la neige recouvrait leur village. Sud-Coréen métissé Chinois. Frère jumeau d'un démon de charisme qui devrait être interdit par les lois intergalactiques. 1m78 d'amour, ou pas. Souvent appelé "Ryo" par erreur depuis leur arrivée au Japon. Végétarien (pour pas l'oublier). Peu sportif aussi.

— 酒说逢知已饮,诗向会人吟。 —

Activité de fainéant :
Étudiant quatrième année d’économie et commerce. Serveur dans un petit café/restaurant très tranquille. Il passe le plus clair de son temps libre à lire, apprendre de nouvelles choses et élaborer des plans à mettre en application avec son frère afin d’envoyer de l’argent à leurs parents et de pouvoir retourner auprès d’eux un jour.

Statut marital :

S'il n'a jamais cherché l'amour, c'est parce que la vie lui a, dès le départ, donné la moitié qui lui manquait. Les relations ne l'ont jamais vraiment intéressé, les connaissances et les livres comptant parmi ses véritables amours. Cela n'exclut pas que son coeur ait déjà battu pour quelqu'un, évidemment. Le hasard fait parfois si bien les choses... ♥️

BROLOVE FOREVER



(#trueloveisnear #nohomo)

Mes trucs à moi :
Liang est végétarien depuis ses 14 ans. Ça lui est venu comme ça, il ignore pourquoi. Il dort avec des bouchons afin de ne pas être dérangé par les bruits extérieurs. Les heures passées devant l’ordinateur l’ont contraint à porter des lunettes, lorsqu’il sort, il porte souvent des lentilles de contact. La proximité des gens lui fait peur, pour ne pas dire qu’elle l’angoisse un peu. Il compte énormément sur son frère et ferait presque n’importe quoi pour lui. Il craint toujours qu’un plan échoue, de peur qu’il arrive quelque chose à Ji Hoon. Ses études en économie sont bien secondaires par rapport à sa volonté d’envoyer assez d’argent à leurs parents pour leur permettre de subsister. Il est le cerveau des opérations Lee. Il n’aime pas les choses abstraites et n’accorde aucun intérêt aux mythes et légendes. Il préfère les actes concrets. Il travaille comme serveur lorsqu’il n’est pas à l’université.


__________#liamo ___________



La meilleure femme



Jeu 21 Juil - 16:52
 
Coming Back
Lianghoon ♥♥



Liang accueillit les propos de son jumeau en levant les yeux au ciel. Cela l’amusait un peu, cette habitude qu’il avait à toujours mettre en avant son physique, et, d’un autre côté, il ne le comprenait pas totalement. À ses yeux, ce n’était pas important, ce n’était rien du tout, juste une qualité temporaire qui finissait par disparaître avec les années. Il ne pourrait pas rester jeune éternellement, malheureusement. Son frère était peut-être beau, mais il n’allait pas échapper à ce triste destin, qu’il le croie ou pas. Un sourire étira les lèvres du métis alors qu’il l’écoutait. Il le connaissait, il ne réfléchirait pas. Le monde était au courant qu’il s’agissait juste de quelques mots pour le rassurer, pour l’apaiser. Ji Hoon avait toujours été comme ça et Liang se serait profondément inquiété s’il en avait été autrement. Son frère était parfait dans le rôle du beau gosse qui attendait des faveurs. Un peu trop, d’ailleurs.  

« Profites-en seulement, tout le monde n’a pas cette chance. »

Ils avaient heureusement hérité de la beauté de leurs parents, et il n’aurait pas pu nier qu’ils étaient mieux lotis que bon nombre des gens. Pourtant, Liang n’aimait pas se livrer à l’observation de son propre reflet et il trouvait ça totalement stupide. Les faits étaient là : s’ils pouvaient obtenir si aisément les faveurs de femmes plus âgées, c’était avant tout parce que son frère avait le physique parfait pour les charmer.

« Tu fais comme tu veux. »

Ji Hoon était parfaitement conscient des risques qu’ils encouraient s’ils étaient découverts, si l’on comprenait qu’ils passaient leur temps à arnaquer des noona’s pour gagner de l’argent. Ce qu’il faisait à partir de ce moment-là ne le regardait pas. Son erreur lui avait fait comprendre qu’il n’avait pas le droit de gérer tout ce que pouvait dire son jumeau. Jumeau qui ne manquait pas de le faire rire avec ses commentaires.

« Arrête de te plaindre, je suis sûr qu’elles étaient contentes en le recevant ! Bon appétit ~ »

Son sourire s’étira un peu, puis il prit le temps de manger tranquillement, oubliant la conversation qu’ils venaient d’avoir pour profiter de la nourriture que son frère avait si gentiment préparée. Il se sentait mieux, maintenant qu’il était rentré au Japon. C’était leur pays, celui où ils vivaient depuis des années désormais, et Liang avait l’impression de s’y sentir toujours plus attaché. En plus, il avait retrouvé son jumeau. Non, il n’avait plus envie de sortir de cet appartement pour la journée. Plus du tout.

À partir de là, Liang ne savait pas vraiment comment les jours allaient se passer. Tout ce qu’il pouvait dire, c’est que les choses allaient vraiment changer pour eux, surtout pour son jumeau. Lui, il n’allait pas changer ses habitudes, il allait flâner un peu en ville, lorsqu’il aurait quelque chose à faire ou à aller chercher, il irait en cours le reste du temps et étudierait tranquillement. Son sourire s’étira un peu alors qu’il mangeait et songeait à tout cela.

Au bout de quelques minutes, les baguettes tombèrent au fond du bol vide, et il se redressa avant de l’emporter jusqu’à l’évier pour l’y déposer : il ferait la vaisselle plus tard.

« Bon, je suis fatigué. Je vais aller faire une sieste. »

Il s’approcha de son frère et déposa un baiser sur son front avant de s’éloigner pour rejoindre sa chambre et tomber comme une masse sur le lit. Il en avait bien besoin.
electric bird.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« hey brother » there's an endless road to rediscover. hey brother, i know the water's sweet but love is thicker...omega

Contenu sponsorisé


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
 

Coming out... As a pichon lover |#| LIANGHOON ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EITA ✩ ACADEMY :: Tokyo City :: Odaiba :: Quartier résidentiel Osamu :: Immeuble Subaru (Les appartements)-