------ AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ------
Bienvenue à Tokyo, la capitale du Japon, ou plus de 13 474 454 habitants se croisent ici chaque jours, et chaque nuit. Le rythme Tokyoïte est parfois stressant, pressant, et pourtant, chaque année, de plus en plus d'étrangers rêvent de passer par la capitale Nipponne, pour parfaire leurs expérience, ou vivre l'expérience la plus folle de leur vie. Il faut dire que le Japon est un pays extraordinaire, tant par sa culture, son éducation, ses traditions et le bien être qui y règne. Les Japonais sont accueillants, souriants, bons vivants, tant de qualités qui font de l'archipel, la destination rêvée. Certes, vous allez vous envoler pour l'autre bout du monde, mais quelle folle aventure vous attend...

Il y a les Tokyoïtes, les travailleurs actifs, du grand PDG au vendeur de tomates sur le marché, en passant par le Cast-Member du Tokyo Disneyland. Les étudiants de Todaï University, le campus Tokyoïte, le plus réputé du pays, mais aussi les jeunes lycéens, les yeux remplis de rêves, d'espoirs et d'ambitions. Et puis il y a Eita Academy. Le phénomène de ces quatre-vingt dernières années. L'école des arts de la scène de Tokyo, qui a fait au fil des décennies, sa renommée, aujourd'hui mondiale. Eita forme les jeunes venus des quatre coins du globe, aux durs métiers de la scène, et depuis 2014, elle les produit officiellement, sous son propre label, Eita Entertainment. Une maison de production qui rafle tout en moins d'un an, avec son groupe pop le plus en vue du moment : B.A.G - Best Asian Generation. Partout ou ils mettent les pieds, ils provoquent l'hystérie, ne faisant que gonfler la popularité de l'école.

Ho tout serait bien trop beau s'il n'y avait pas une ombre à l'histoire. Celle ci se nomme Krystal. Une Gossip-Girl de talent, qui s'il fut un temps, ne s'attaquait qu'aux couloirs d'Eita, elle a aujourd'hui élargit son champs d'attaque à tout Tokyo. Son blog, dans le quel elle publie toutes sortes de rumeurs et secrets les plus intimes, est le plus visité de la toile nipponne. Krystal fait trembler la capitale, et prouve que chacun ici, de la plus grande idole à l'éboueur du quartier oublié, peu devenir un vrai phénomène de foire. C'est elle qui dirige, c'est elle qui décide qui ira haut, et qui retombera bien bas. Un conseil chers amis Tokyoïtes, surveillez vos arrières, Krystal est partout...
>>> The Dream Team
>>> Nos copains
>>> On les attend
Shia, Ryota et Liang sont là pour vous aider, n'hésitez pas à les contacter en cas de problème, ils ne mordent pas. Ils sont aidés par Rin, Erena et Heaven, la modo-team. ♥
>>> FÉLICITATION
>>> Navigation
>>> flash news
Félicitation à Arisa, Odeline, Shia, Rin, Yoko, Ryo, Mika, Yue, Shige, Ryan, Minami, et Risa, pour leur grand cumul de points cette année! Les compteurs sont remis à zéro.
19.02.2016. Attention les inscriptions à Eita en section Danse sont fermées, afin de remplir les cursus Comédie, Mannequinat et Musique. Evitez la section Chant, déjà bien encombrée aussi ;). Les inscriptions aux personnages Coréens, Chinois, Thaïlandais et/ou double nationalités similaires sont aussi fermées, pour cause de petite invasion temporaire. Merci de favoriser les personnages Japonais. Vous pouvez bien évidemment créer un personnage Japonais avec un avatar Coréen, Chinois ou autre asiatique bien évidemment. Plus d'informations sur ce sujet

18.02.2016. Grosse maj' du mois! Nouveau design, installation des fiches partenaires, ouverture du réseau Instagram pour vos personnages, et mise en place des tags pour tagguer les membres dans un sujet. Une boîte à idées a été ouverte pour vous, afin d'y donner vos suggestions, et le système des points a été remanié, et remis à zéro.

01.12.2015. La seconde génération des Best Asian Generation est enfin dévoilée! Découvrez la sur leur site officiel. L'équipe d'Eita Ent. remercie tous ceux qui ont voté lors de l'émission du casting!

29.09.2015. Les B.A.G créent la surprise en sortant un single, alors qu'on les croyait en hiatus, réduit à deux membres! Visiblement, rien n'arrête Rin et Shia, qui présentent aujourd'hui My Resistance, un clip vidéo qui fera la promotion de leur casting, en recherche d'une seconde génération. Des images exclusives de leur tournée d'été, des fans, et des backdancers, sont à l'honneur de ce clip, aussi dédié à Murakami, qui a quitté le groupe il y a une semaine. Pensez à en discuter sur le forum des fans!

20.09.2015. Murakami Shinsuke, membre des B.A.G, vient d'annoncer son retrait du groupe! Mais que les fans se rassurent, l'aventure continue, et l'Eita Ent. a dors et déjà lancé un grand casting national, afin de former la seconde génération du groupe, pour combler le vide laissé par Shinsuke. Et si tu tentais ta chance ?! Accéder au casting.

26.10.13. Rôle play ouvert à tous, que vous soyez plutôt petits rps (300/500 mots), si vous manquez de temps ou que vous débutez, ou bien plutôt roman rp (+1000 mots) pour les grands passionnés d'écriture, tout le monde est admis! Le plus important est de s'amuser.

26.10.13. Forum lancé depuis le 26.10.2013, optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Bannissez tout autre navigateur pour une bonne optimisation des codages!.
Forum optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Merci de bannir tout autre navigateur pour une meilleure optimisation des codages.
Forum city réel + niveau de rp ouvert à tous + avatars réels asiatiques, occidentaux...
©2013-2016 toute reproduction même partielle est strictement interdite.

 

 { Et là, un petit géranium ! } ft. Alata

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4778-nagisa-je-suis-ton-meilleur-ami

Carte d'identité :
né le 15 juillet 1999 à miniami-soma, il a vu son village déserté par une grande majorité de ses habitants en 2011, suite à la catastrophe de fukushima.

Activité de fainéant :
lycéen en générale à eita academy, la musique c'est un peu sa vie, alors don't worry s'il vous en parle un peu trop. il passe souvent chez lui afin de voir sa mère, même si sa tante est là pour elle.



Dim 29 Mai - 3:12

" Et là, un petit géranium ! "

Ses vêtements, ses livres de cours, son savon et sa guitare. Normalement, il avait tout ce dont il avait besoin pour abandonner cette chambre à son triste sort. Enfin. Depuis combien de temps tournait-il en rond pendant des heures parce qu'il n'avait pas de colocataire et qu'il avait l'impression de passer ses soirées à étudier ? Il voulait bien admettre que la solitude n'avait pas que des inconvénients, mais à partir d'un certain moment, appeler sa mère et sa tante ne suffisait plus à le distraire. De la vie, voilà ce qu'il voulait. Quelque chose d'autre que le mur qui ne pouvait pas lui répondre lorsqu'il racontait une anecdote terriblement intéressante.

Les roulettes de sa valise grattant le sol de l’académie, avides d’aventure et de nouvelles découvertes, il partit donc rejoindre la chambre qui, à l’avenir, serait aussi la sienne. Enfin… elle ne se trouvait jamais qu’à un couloir de l'ancienne, mais c’était déjà un autre monde ! Le sourire aux lèvres, il vérifia soigneusement le numéro qu’on lui avait donné, histoire de ne pas se tromper. Imaginez la tête de l’étudiant qui allait ouvrir s’il n’était pas venu frapper à la bonne porte ? Il aurait l’air idiot. Encore. De toute façon, les chances que cela arrive étaient grandes, puisqu’il n’avait jamais parlé à son futur colocataire. Il espérait au moins qu’on l’avait mis au courant.

Il s’interrompit finalement devant la porte en question, fredonnant distraitement l’une des mélodies préférée de sa mère alors qu’il se grattait l’aile du nez d’un doigt. Allez, ce n’était pas la mort. Il allait assez facilement vers les autres d’habitude, alors ça ne devrait pas poser trop de problèmes. Une inspiration pour se donner du courage. Normalement, l’autre lycéen devait être là. Arrête de sourire comme un idiot le jour de Noël, si ça tombe, il va refuser de te parler.

Le truc, c’est qu’il ne parvenait pas à cacher sa joie. En classe, il essayait de s’appliquer afin de ne pas gâcher la chance que lui avait offert sa tante en l’envoyant à Eita, même si ce n’était pas évident. Il y avait toujours cette chanson qui lui trottait en tête et qu’il pianotait doucement sur sa cuisse en essayant de l’imaginer. Une bonne excuse, évidemment. Il se sentait toujours plus en sécurité lorsque d’autres étaient là et, comme il avait beaucoup de mal à s’intégrer lorsqu’il était plus jeune, en raison, notamment, des préjugés de certains parents sur sa propre mère, il avait rarement eu plus de quelques rares amis. Mais il n’était pas asocial. Tout allait bien se passer, ce n’est pas comme si Alata allait sauvagement l’agresser ou il ne savait quoi. Voyez ! il avait déjà retenu son prénom.

Nagisa frappa quelques coups à la porte et attendit une réponse pour entrer, passant alors la tête par la porte entre-ouverte en la maintenant d’une main, cherchant du regard son occupant. Bon, au moins, il n’était pas totalement inconnu, c’était déjà ça.

« Salut ! » Trop d’enthousiasme. Arrêter de faire signe n’aurait pas été un luxe non plus, il n’était pas encore idole. «  Normalement on t’a prévenu, je… » Qu’allait-il faire s’il se trompait ? «  Je suis ton nouveau colocataire, en fait. T’es bien Alata ? »

Et là, il répondait non. De toute façon, ça ne changerait rien au sourire qu’il avait sur le visage.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3696-chitose-alata-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3689-chitose-alata-feat-akutsu-shintaro http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3695-chitose-alata-mails-box http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3654-alata-once-upon-a-december

Carte d'identité :
千歳 あらた
loves you

Chitose Alata Sophie Kinki kid Tokyo heart 31.12.1999 1m78 capricorn B+ artist cosplay baby panda angel ˁ˙˟˙ˀ

Activité de fainéant :
Je suis étudiant en deuxième année à Eita. Et ma passion, c'est le cosplay. ♥️

Statut marital :
J'ai beaucoup de waifu et de bias. ♥️

Mes trucs à moi :
Je comprends pas le Kansai-ben. • J'adore être sur scène. • Je suis nul en anglais. • Je suis fan de Pokémon. • Je préfère les shōjo. • Je n'aime pas les conflits. • J'aime faire les magasins. • J'aime la K-Pop. • Je suis autant fan de boys bands que de girls bands. • J'adore aller au karaoké. I love you.



Ven 3 Juin - 3:05

" Et là, un petit géranium ! "

D'accord, passer sa journée sur sa console n'avait pas été la meilleure des idées. Maintenant, Alata pouvait courir partout, à ranger ses affaires qui traînaient. Sa chambre, ça avait un peu été son royaume, jusqu'ici. Ça ne dérangeait personne, si ses rouleaux de tissus s'empilaient sur le lit voisin, si des cartons de perruques bloquaient une partie de l'espace disponible... Comment réussirait-il à ranger tout ça dans son unique armoire. Allez, le jeune Chitose s'était retrouvé avec le jeu Tetris dans les mains avant même de connaître le nom des couleurs des briques qu'il empilait. Le plus judicieusement possible, il rangea donc ses affaires de cosplay, organisa son petit dressing, mit de l'ordre sur son bureau. Pour les posters d'anime aux murs, il ne pouvait plus rien faire, l'heure approchait dangereusement. Un coup d’œil à la pièce pour vérifier que l'espace personnel de son futur colocataire soit équitable, et Alata poussa un long soupir. S'accordant le droit de se laisser tomber sur son lit, il fixa le plafond de cette chambre qui ne serait bientôt plus uniquement la sienne.

Il allait devoir la partager, la nouvelle était tombée quelques jours plus tôt. Parce qu'il en avait fait la demande, lors de la réorganisation des chambres. Oui, il souhaitait un colocataire. Non, il ne voulait pas changer de chambre. Les deux cases cochées, la feuille rendue, c'était plié, plus de possibilité de rétractation. Pas qu'il en aurait eu envie, en fait. Alata était plutôt excité à l'idée d'avoir un camarade de chambrée. Il espérait juste que ce serait quelqu'un de drôle, et de tolérant. Il voulait s'amuser, et ne pas craindre d'être jugé. Peut-être aussi quelqu'un de studieux. Ça l'obligerait à se calmer, et ouvrir plus souvent ses livres de cours qui restaient trop souvent soigneusement rangés dans son sac.

On toqua. Son cœur bondit joyeusement dans sa poitrine en réponse. Se redressant vivement, Alata fit part de sa présence, l'invitant à entrer. Un large sourire aux lèvres, il se leva, accueillant son camarade en s'inclinant légèrement. « Kinoshita ! » Non, ils ne s'étaient jamais adressés la parole. Mais Chitose connaissait tout le monde, aimant se renseigner – à des fins non mauvaises, juré – sur les élèves de son âge. « Oui, viens, installe-toi ici ! » Tout sourire, il s'approcha du lit inoccupé, qui serait donc celui de Kinoshita. « C'est ça. Je peux t'appeler Nagisa ? » C'était beau, comme prénom.

Du doigt, Alata désigna une armoire, puis un bureau, annonçant qu'ils étaient libres. « Tu as beaucoup d'affaires ? Je dois t'aider à ranger ? » En vérité, il mentirait s'il disait ne pas être un peu stressé. L'adolescent espérait sincèrement bien s'entendre avec son camarade. Son regard glissa sur ses posters, puis vers sa bibliothèque qui servaient plus à ranger ses mangas, que des manuels scolaires. Et si Nagisa le jugeait ? Ah, c'était trop tard, maintenant. Tout ce que Chitose pouvait faire, c'était attendre. Planté là, un sourire niais aux lèvres, au milieu de sa chambre. De leur chambre.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


❝ FLAVOR OF KISS ❞
    Bitter & Sweet
   (c)Allison
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4778-nagisa-je-suis-ton-meilleur-ami

Carte d'identité :
né le 15 juillet 1999 à miniami-soma, il a vu son village déserté par une grande majorité de ses habitants en 2011, suite à la catastrophe de fukushima.

Activité de fainéant :
lycéen en générale à eita academy, la musique c'est un peu sa vie, alors don't worry s'il vous en parle un peu trop. il passe souvent chez lui afin de voir sa mère, même si sa tante est là pour elle.



Mer 8 Juin - 1:28

" Et là, un petit géranium ! "

Au plus profond de lui-même, Nagisa était convaincu qu’avoir un colocataire changerait du tout au tout la petite vie qu’il menait à l’académie. Depuis le début, il n’avait été qu’un enfant solitaire, sans le moindre petit frère, sans une petite sœur pour l’accompagner dans la vie assez particulière qu’ils menaient, sa mère, sa grand-mère et lui. Cela avait évidemment donné à l’adolescent un profond sentiment de solitude mais, à mesure que le temps était passé, il avait trouvé des moyens de pallier ce vide. Trouver un colocataire dans l’établissement était l’une de ses idées, parmi tant d’autres, et il avait décidé de l’appliquer afin de se sentir plus à l’aise, car, malheureux, il ne l’était certainement pas.

Au contraire, le jeune musicien faisait tout ce qui était en son pouvoir pour envisager la vie du bon côté. Il n’était pas défaitiste, loin de là, et même s’il lui arrivait de traverser des crises propres à l’adolescence, il en ressortait assez vite. Il ne s’inquiétait pas de savoir les personnes qu’il croisait étaient bonnes ou mauvaises, s’il risquait d’avoir des problèmes pour s’être comporté comme un petit rebelle insupportable. De façon générale, il s’abstenait d’agir à l’encontre des règles mais, comme il ne souhaitait devenir fou, il prenait parfois quelques libertés. En s’échappant doucement de l’école hors des heures autorisées, par exemple, tel un Harry désireux de visiter Pré-au-Lard sans une signature de ses tuteurs.

Tout ce qu’il lui restait à espérer, maintenant, c’était que son colocataire soit aussi sympathique qu’il l’avait imaginé et, à la vue du sourire qu’arborait ce dernier lorsqu’il vint l’accueillir, l’étudiant sentit son cœur se desserrer avec la rapidité d’un faux nœud et il cessa d’agiter la main comme un idiot afin de s’incliner à son tour. Pour un peu plus, il aurait pu bondir de joie. En plus, il connaissait son nom.

En contenant sa joie au prix d’incroyables efforts, le musicien hocha la tête, incapable de décrocher de ses lèvres le fichu sourire qui s’y trouvait ancré, et suivit Alata vers le lit qui serait désormais le sien. Il arrêta sa valise juste à ses côtés, observant les draps un instant avant de relever les yeux vers son camarade.

« Oui, tu peux ! »

C’est mon prénom, après tout, retint-il en plus d’un rire. Et de tourner les yeux vers le meuble que son nouvel ami (il l’espérait) lui indiqua ensuite.

« Non, je n’ai pas grand-chose, ça devrait rentrer et ça ne prendra pas longtemps. »

Il s’arrêta néanmoins et plissa les lèvres en regardant autour de lui avec préoccupation.

« Tu sais où je pourrais poser ma guitare ? » S’enquit-il alors qu’un sourire revenait flotter à ses lèvres. D’un index, il désigna l’étui noir qu’il portait comme un sac à dos et qui dépassait largement au-dessus de sa tête. « Un endroit qui n’est pas trop à vue, de préférence… »

La vérité, c’est qu’il craignait profondément qu’on lui vole le précieux instrument. Il le chérissait depuis des années, s’assurait toujours que le vernis ne s’abîmait pas de trop et la faisait réparer si besoin. L’instrument n’était pas vraiment vieux, mais il possédait une valeur sentimentale énorme.

Dans l’attente d’une réponse de l’autre garçon, Nagisa déposa avec délicatesse l’étui de sa guitare sur le lit qui lui revenait, et un sourire naquit sur son visage lorsqu’il leva les yeux vers les murs couverts de posters.

« C’est à toi, tout ça ? »

Non, c’est à la voisine, elle vient souvent squatter quand elle s’ennuie et refait la déco. Parfois, il était permis de se demander si ce garçon disposait d’un cerveau fonctionnel.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3696-chitose-alata-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3689-chitose-alata-feat-akutsu-shintaro http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3695-chitose-alata-mails-box http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3654-alata-once-upon-a-december

Carte d'identité :
千歳 あらた
loves you

Chitose Alata Sophie Kinki kid Tokyo heart 31.12.1999 1m78 capricorn B+ artist cosplay baby panda angel ˁ˙˟˙ˀ

Activité de fainéant :
Je suis étudiant en deuxième année à Eita. Et ma passion, c'est le cosplay. ♥️

Statut marital :
J'ai beaucoup de waifu et de bias. ♥️

Mes trucs à moi :
Je comprends pas le Kansai-ben. • J'adore être sur scène. • Je suis nul en anglais. • Je suis fan de Pokémon. • Je préfère les shōjo. • Je n'aime pas les conflits. • J'aime faire les magasins. • J'aime la K-Pop. • Je suis autant fan de boys bands que de girls bands. • J'adore aller au karaoké. I love you.



Lun 4 Juil - 15:00

" Et là, un petit géranium ! "

Il pouvait l'appeler Nagisa. Bien ! Voilà qui était parfait ! Un bon début. Alata aimait beaucoup appeler les gens par leur prénom, mais il savait que cette familiarité ne plaisait pas à tout le monde. Surtout venant d'un garçon aussi spécial que lui. Mais tout allait pour le mieux, Kinoshita avait l'air d'être vraiment sympa, et ça rassurait son colocataire.

Lentement, l'adolescent hocha la tête, avant de se rasseoir sur son lit, laissant Nagisa s'occuper seul du rangement de ses affaires personnelles. Haussant les sourcils, son regard se perdit un instant sur l'instrument de musique de son camarade. Une guitare ! Oh, comme Alata aimerait savoir en jouer. Il n'avait aucun talent musical, et il trouvait ça un peu triste. Une fille morose dont le prénom lui échappait lui avait promis de lui apprendre à jouer du piano, mais elle avait soudainement disparu de la circulation. Dommage. Ou presque. Enfin, il n'était pas sûr. Bon, de toute manière, on s'en fichait.

« Hmm... » Regardant autour de lui, Alata chercha une réponse à donner à son nouvel ami. Un endroit sûr pour sa guitare. Malheureusement, les chambres étudiantes de l'académie ne cachaient pas de pièce secrètes, aucune cachette dans les murs de disponible. Et qu'on le croit, Alata avait bien cherché... « Sous ton lit ? » Distraitement, l'adolescent se gratta le haut du crâne. « C'est là que je cache mes... » Pinçant les lèvres, gonflant les joues, il réalisa sa bourde. « Mes trucs persos. » Ses accessoires de cosplay, son matériel à couture, ce genre de choses. Fronçant légèrement les sourcils, il reposa ses yeux sur Nagisa, un peu inquiet. « Tu regarderas pas, hein ? » Et s'il arrêtait d'en parler, maintenant ?

« Oui, c'est à moi... » Allons bon, il allait vraiment le juger. Alata se retint de peu de lâcher un profond soupir. Si seulement il n'avait pas tiré au flanc, et s'était adonné à un peu de ménage. Histoire de paraître normal. Sauf qu'il n'avait pas vraiment envie de tromper son colocataire. Autant que Nagisa sache sur qui il était tombé tout de suite. « Tu connais ? » Un peu timide. Qu'il ne fasse pas l'excité tout de suite. En même temps, les films du studio Ghibli étaient assez célèbres, non ? « Si tu aimes pas, je peux les enlever ! » Alata savait qu'il devait faire des efforts pour que leur cohabitation se passe au mieux. Il désigna cependant une partie du mur encore vierge de tout affichage biaisé. « C'est ta partie, tu peux accrocher ce que tu veux ! » Un sourire amical l'y encouragea même. Parce que ça lui briserait le cœur de devoir décrocher Mononoke d'au-dessus de son lit !
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


❝ FLAVOR OF KISS ❞
    Bitter & Sweet
   (c)Allison
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4778-nagisa-je-suis-ton-meilleur-ami

Carte d'identité :
né le 15 juillet 1999 à miniami-soma, il a vu son village déserté par une grande majorité de ses habitants en 2011, suite à la catastrophe de fukushima.

Activité de fainéant :
lycéen en générale à eita academy, la musique c'est un peu sa vie, alors don't worry s'il vous en parle un peu trop. il passe souvent chez lui afin de voir sa mère, même si sa tante est là pour elle.



Mar 5 Juil - 19:50

" Et là, un petit géranium ! "

Avoir un colocataire après avoir vécu seul pendant si longtemps, ça lui faisait un peu bizarre, mais ça le mettait de très bonne humeur. Sa tante lui répétait souvent de s’ouvrir un peu plus aux autres étudiants, d’essayer de parler avec eux et, évidemment, il le faisait ! Il n’avait jamais été vraiment introverti de toute façon, il avait le sourire facile et cherchait généralement à faire rire avec ses bêtises. Il avait peut-être seize ans, mais rien ne l’arrêtait. Après tout, aux yeux de la société, il resterait un enfant pendant au moins quatre ans. Enfin, un peu moins de quatre ans maintenant ! Pourtant, même comme ça, il ne savait pas trop si quelque chose allait changer, dans le fond. Il se sentait plutôt bien dans sa peau.

« Sous le… » L’étudiant posa les yeux sur le lit en question, fronçant un peu les sourcils avant de secouer la tête. « Non, t’en fais pas, je vais pas regarder. » Il remarqua alors un espace libre à côté de son lit et le désigna du doigt. « Ça te dérange si je la mets là, debout ? »

Il n’avait pas vraiment envie de coincer son instrument à l’horizontale dans un endroit sombre, ça ne lui plaisait pas vraiment. Il lui adressa un sourire avant de reposer les yeux sur le mur. S’il connaissait ? Il n’avait malheureusement pas eu souvent l’occasion de s’installer devant la télévision en compagnie de sa mère, trop occupé à aider sa grand-mère dès son plus jeune âge, mais il connaissait vaguement, oui. D’un hochement de tête, il l’affirma.

« Non, n’enlève rien, c’est très bien comme ça ! À la maison, les murs étaient tous blancs. » Et cela l’angoissait un peu, à vrai dire. « J’aime mieux comme ça. »

Il n’avait pas forcément envie de s’attarder sur le sujet de sa famille, ni sur la façon dont il avait grandi jusqu’alors, mais il pouvait déjà dire que ce n’était pas évident, que c’était même très fatigant et qu’on lui en avait demandé beaucoup. Lui, il n’avait rien demandé, mais il s’était fait à cette vie particulière et agitée. Ça lui convenait. Certains n’avaient même pas de maman, après tout. La sienne était juste particulière.

« J’y penserai ! »

Sur l’instant, il n’avait pas grand-chose à afficher. Juste une photo instantanée qu’il avait prise de sa mère et de sa tante avant de partir, qu’il posa sur la table de nuit à côté du petit carnet sur lequel il écrivait parfois les paroles qui lui passaient par l’esprit. Elles lui manquaient un peu, lorsqu’il était à Eita, mais bon, il survivait.

« J’espère que ça te dérangera pas si je joue de temps en temps ? J’ai besoin de m’entraîner pour pas perdre la main. Si oui, hésite pas à le dire surtout. »

Et il était hors de question de perdre ce qu’il avait acquis.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3696-chitose-alata-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3689-chitose-alata-feat-akutsu-shintaro http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3695-chitose-alata-mails-box http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3654-alata-once-upon-a-december

Carte d'identité :
千歳 あらた
loves you

Chitose Alata Sophie Kinki kid Tokyo heart 31.12.1999 1m78 capricorn B+ artist cosplay baby panda angel ˁ˙˟˙ˀ

Activité de fainéant :
Je suis étudiant en deuxième année à Eita. Et ma passion, c'est le cosplay. ♥️

Statut marital :
J'ai beaucoup de waifu et de bias. ♥️

Mes trucs à moi :
Je comprends pas le Kansai-ben. • J'adore être sur scène. • Je suis nul en anglais. • Je suis fan de Pokémon. • Je préfère les shōjo. • Je n'aime pas les conflits. • J'aime faire les magasins. • J'aime la K-Pop. • Je suis autant fan de boys bands que de girls bands. • J'adore aller au karaoké. I love you.



Mer 6 Juil - 17:45

" Et là, un petit géranium ! "

Peut-être que Alata devrait un peu mieux réfléchir. Cacher ses affaires de cosplay sous son lit, dans des boîtes hermétiquement fermer pouvait passer. Mais un instrument de musique, c'était sûrement un peu plus précieux. Pas qu'il ne tenait pas à ses perruques, à ses accessoires, et à sa machine à coudre, mais ce n'était pas là des objets fétiches. Si l'un cassait, il pourrait s'en racheter un autre. Une guitare aussi, on pouvait s'en procurer une neuve. Cependant, l'adolescent comprenait qu'elle avait sûrement une valeur sentimentale. Du moins, c'était ce qu'il avait un jour lu dans un magazine, alors qu'il attendait pour son rendez-vous chez l'ophtalmologue.

« Bien sûr que tu peux ! » De toute manière, Alata se voyait mal lui interdire quoique ce soit. C'était sa chambre autant que la sienne ! Bon, d'accord, peut-être qu'il pensait ça en ayant espoir que Nagisa l'autorise à garder ses posters sur ses murs. Sa bouche ferma un o surpris, en attendant la réponse de son nouveau colocataire. Des murs tout blanc ? Ce devait vraiment être triste. Il habitait peut-être l'un de ses appartements modernes, trop blanc, trop impersonnel. Est-ce qu'il était riche ? Kinoshita, Kinoshita... Ce n'était pas un nom si inconnu que ça. Peut-être qu'il avait de la famille dans le monde du cinéma ? Bien entendu, l'adolescent ne posa pas la question. Ce serait grossier et mal poli. Et surtout, ça ne le regardait sûrement pas. Et au fond, il s'en fichait un peu.

Levant les yeux vers ses affiches de films, Alata eut un sourire soulagé. Il pourrait encore les admirer. « J'ai tous les DVD ! » Vraiment tous. C'était sûrement un peu désespérant, pour un garçon de son âge. Et également une information dont Nagisa se fichait totalement. Chitose lui sourit, cependant, l'invitant à accrocher lui aussi des posters, s'il le souhaitait. Quelque part, ça l'aiderait à apprendre ce qu'il aimait. Mais son camarade ne sortit qu'une photo, et Alata tendit le coup pour la voir. Deux jolies femmes. « C'est ta maman ? » Il ne savait pas trop laquelle des deux, en fait. Celle qui souriait à l'objectif en tenant la seconde par les épaules, ou celle dont le regard le fuyait et qui souriait timidement. « Et ta sœur ? » Alata n'était pas trop doué pour reconnaître les membres d'une famille.

Relevant le regard vers Nagisa, il lui sourit largement. « Non, ça ne me dérangera pas. Tu pourras t'entraîner aussi souvent que tu voudras, promis ! » S'il osait, sûrement qu'il se mettrait à faire ses costumes sous la musique de son colocataire. Peut-être. « Tu sais jouer des airs connus ? » Ce serait bien s'il apprenait les génériques des animes qu'il aimait tant. Non, c'était un peu égoïste. Son camarade pouvait bien jouer ce qu'il voulait. « Tu aimerais être guitariste alors, plus tard ? » Et si Alata arrêtait de l'écraser de question, alors qu'ils venaient à peine de se rencontrer ? Mais c'était pour apprendre à le connaître. Parce qu'il le considérait déjà comme son ami.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


❝ FLAVOR OF KISS ❞
    Bitter & Sweet
   (c)Allison
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4778-nagisa-je-suis-ton-meilleur-ami

Carte d'identité :
né le 15 juillet 1999 à miniami-soma, il a vu son village déserté par une grande majorité de ses habitants en 2011, suite à la catastrophe de fukushima.

Activité de fainéant :
lycéen en générale à eita academy, la musique c'est un peu sa vie, alors don't worry s'il vous en parle un peu trop. il passe souvent chez lui afin de voir sa mère, même si sa tante est là pour elle.



Dim 17 Juil - 17:09

" Et là, un petit géranium ! "

La cohabitation, ça allait être quelque chose d'incroyable. Il avait l'habitude de s'adapter au mode de vie des autres, la première personne avec laquelle il avait dû le faire n'étant autre que sa propre mère, alors il ne s'en faisait pas de trop. Ce qu'il craignait, c'était simplement un désaccord profond ou un problème de compréhension entre lui et Alata, qui au final ne semblait pas bien méchant. Quelque part, cela le rassurait un peu. Il se sentait plus en sécurité ici que dans la chambre qu'il avait occupé seul pendant longtemps. Maintenant, il avait un ami; enfin, il espérait sincèrement qu'il pourrait s'en faire un ami, petit à petit, car ne pas s'entendre avec son compagnon de chambre était la pire chose qui aurait pu arriver, et de loin !

« Ok, merci ! »

Souriant, il vint glisser la guitare à l'endroit qu'il venait d'indiquer, puis jugea qu'elle était parfaite à cet endroit. Il n'allait pas devoir faire le contorsionniste pour la récupérer à chaque fois : c'était très bien. Son sourire s'agrandit au commentaire d'Alata.

« Vraiment tous? Mais tu les regardes quand? »

Où trouvait-il le temps, avec leurs cours? Il avait tendance à oublier que tous les étudiants ne passaient pas leur temps à jouer d'un instrument ou à répéter des chansons lorsqu'ils étaient sortis des cours. Lui, c'était ainsi qu'il tuait les heures. Il aimait ça plus que tout au monde, enfin, si on oubliait sa famille et en particulier sa mère. D'ailleurs, lorsque son camarade le questionna, il reposa les yeux sur la photo qu'il venait d'abandonner sur la table de chevet, un sourire timide aux lèvres. Pouvait-il en parler? Il craignait toujours qu'on le juge pour ça. Pourtant, il ne pouvait rien changer à la réalité, il le savait bien. Il avait fini par s'habituer à tout ça, même s'il avait eu beaucoup de mal pendant une période.

« C'est ma mère et ma tante. » Avoua-t-il finalement, décidant de ne pas trop s'avancer sur le moment. « On l'a prise avant que je vienne à Eita, comme "souvenir". »

Et ce souvenir, il le chérissait clairement. Un sourire revint s'emparer des lèvres du lycéen qui fut plutôt heureux d'entendre que son camarade acceptait sa requête. Si on pouvait vraiment considérer ça comme tel.

« Bah en fait, je reconnais les notes, donc je peux jouer à peu près n'importe quoi. » Tant qu'on lui laissait au moins de temps d'apprendre l'enchaînement, ce qui pouvait poser problème au niveau de la manipulation de l'instrument et qui le poussait à s'entraîner. « Tu connais maru maru mori mori? »

Il la connaissait un peu trop et s'amusait souvent à la jouer. Sa mère dansait parfois sur sa musique, alors c'était encore mieux. Au bout du compte, il se sentait plus grand frère que fils, mais il ne pouvait rien y changer. Il savait qui elle était.

« Je sais pas... J'aimerais beaucoup composer, en tout cas. Qui sait, peut-être que c'est moi qui écrirai des musiques d'anime, un jour? » Son rire résonna dans la pièce, puis il retrouva un certain sérieux alors qu'il s'asseyait sur le lit. « Et toi, tu vises quoi? Tu veux devenir musicien? Tu sais chanter? »
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3696-chitose-alata-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3689-chitose-alata-feat-akutsu-shintaro http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3695-chitose-alata-mails-box http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3654-alata-once-upon-a-december

Carte d'identité :
千歳 あらた
loves you

Chitose Alata Sophie Kinki kid Tokyo heart 31.12.1999 1m78 capricorn B+ artist cosplay baby panda angel ˁ˙˟˙ˀ

Activité de fainéant :
Je suis étudiant en deuxième année à Eita. Et ma passion, c'est le cosplay. ♥️

Statut marital :
J'ai beaucoup de waifu et de bias. ♥️

Mes trucs à moi :
Je comprends pas le Kansai-ben. • J'adore être sur scène. • Je suis nul en anglais. • Je suis fan de Pokémon. • Je préfère les shōjo. • Je n'aime pas les conflits. • J'aime faire les magasins. • J'aime la K-Pop. • Je suis autant fan de boys bands que de girls bands. • J'adore aller au karaoké. I love you.



Jeu 21 Juil - 13:25

" Et là, un petit géranium ! "

Quand est-ce qu'il regardait ses animes ? Est-ce que Alata pouvait se montrer honnête et lui avouer que la réponse était évidente ? A savoir, tout le temps ? Dès qu'il le pouvait. Son ordinateur portable restait souvent allumé, un de ses DVD lancé, alors qu'il révisait ses cours. Mais ce n'était pas sérieux, et l'adolescent en avait parfaitement conscience. Eita demandait l'excellence, et il se relâchait parfois un peu trop. Peut-être que la présence de Nagisa l'aiderait à se montrer plus assidu ? A deux, ça marchait sûrement mieux !

« Il faut décompresser parfois ! » Un sourire amical étira ses lèvres. Belle tentative, non ? Allez, Alata croyait dur comme fer que se plonger trop à fond dans ses études rendait les gens plus malheureux qu'autre chose. Il fallait s'accorder du temps libre, des loisirs. C'était important, avoir des passions et ne pas les oublier ! Bon, peut-être que oui, Alata devrait un peu plus les oublier. « On pourra en regarder ensemble si tu veux ! » Si ça l'aidait à déculpabiliser... Avait-il vraiment besoin d'amener Nagisa dans son délire ? La réponse était, oui, bien évidemment que oui.

En vérité, Alata souhaitait vraiment que leur cohabitation se passe pour le mieux. Voilà pourquoi il lui posait ces questions sûrement trop personnelles. A son plus grand bonheur, Nagisa lui répondit sans mystères. Ces deux femmes étaient très jolies, et il se demanda laquelle était sa mère. Vu la réaction de son nouvel ami, Alata devinait à quel point ce dernier devait les aimer. Il lui sourit alors en retour. « Elles sont très belles. » Lui, ses parents, on les prenait souvent pour son grand-père et sa grand-mère. Et ça lui faisait penser qu'il n'avait pas de photos d'eux. Pourtant, il n'en avait pas vraiment honte, il les aimait très fort. Les Chitose étaient simplement particuliers, et ça, même leur fils ne pouvait le nier.

Alata posa un regard admiratif sur son colocataire. Il enviait les personnes ayant un don naturel pour la musique, lui qui n'avait absolument aucune oreille. Soit, s'enjailler sur des groupes de pop coréenne au karaoké était sa spécialité, mais le roi du micro dans une salle privée insonorisée ne signifiait pas forcément qu'il avait du talent. La chanson que lui proposa Nagisa le fit sourire. C'était une chanson pour enfants, mais oui, Alata la connaissait. Bien sûr. Il hocha la tête avec un sourire. « Tu sais la jouer à la guitare ? Ça doit être original ! »

Composer des musiques d'anime ? Alata dut faire un effort pour ne pas frapper dans ses mains de joie, ce serait si beau ! Son rire fit donc écho à celui de Nagisa. « Ce serait super cool ! » Maintenant, il avait vraiment très envie de l'entendre jouer quelque chose. Il n'avait pas le choix, ils regarderaient ensemble des anime, afin que le guitariste s'imprègne de l'atmosphère, et finisse par vraiment avoir envie de travailler pour les studios Ghibli.

« J'aimerais être comédien. » Sa main vint trouver sa nuque, tandis qu'un sourire timide naquit sur ses lèvres. « Le théâtre m'attire bien plus que le cinéma ! » Alata aimait voir la réaction du public, les entendre rire, ressentir leurs émotions, recevoir les applaudissements à la fin de la représentation... C'était sur scène qu'il se sentait le mieux. « Le manzai, tu connais ? » C'était un peu has been, surtout pour les jeunes de leur âge. « Et non désolé, je sais pas trop chanter ! » Il rit un peu de lui-même, avant de continuer. « Bon, ça m'empêche pas hein ! Juste qu'il vaut mieux pas se trouver dans la même pièce. » Une petite moue bizarroïde déforma ses traits, avant qu'il n'explose à nouveau de rire. « Et toi ? Tu joues et chantes en même temps ? » Comme les crooners américains ? Ou les musiciens de country. Alata avait peut-être un chapeau de cowboy dans ses accessoires pour Nagisa. Il allait vérifier.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


❝ FLAVOR OF KISS ❞
    Bitter & Sweet
   (c)Allison
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4778-nagisa-je-suis-ton-meilleur-ami

Carte d'identité :
né le 15 juillet 1999 à miniami-soma, il a vu son village déserté par une grande majorité de ses habitants en 2011, suite à la catastrophe de fukushima.

Activité de fainéant :
lycéen en générale à eita academy, la musique c'est un peu sa vie, alors don't worry s'il vous en parle un peu trop. il passe souvent chez lui afin de voir sa mère, même si sa tante est là pour elle.



Jeu 28 Juil - 18:57

" Et là, un petit géranium ! "

Avec l’académie, il y avait beaucoup de choses à faire. Il fallait étudier, travailler, répéter de nombreuses fois les morceaux qu’il avait la chance de connaître, et lorsqu’il était question de musique, Nagisa n’y allait pas avec le dos de la cuillère. Il était passionné, passait des heures à recommencer les mêmes gestes en espérant parvenir à l’enchaînement parfait, et il n’abandonnait presque jamais. Dans le pire des cas, il remettait ses efforts au lendemain et allait se détendre devant un film sur son ordinateur ou en parcourant l’académie. Alors oui, Alata avait raison, ce qui lui fit hocher la tête avec vigueur.

« Oui, c’est vrai ! » Quant à l’idée, il ne pouvait qu’approuver. « Quand tu voudras ! C’est mieux que tout seul. »

Il n’avait jamais pris le temps de regarder des animes, comme il n’avait hélas pas eu la même enfance que les autres. Il avait dû, au contraire, passer beaucoup de temps avec sa famille, à les aider à s’accommoder à un monde en constante évolution qui, bien qu’il s’améliore sur bien des points, laissait à désirer sur nombre d’autres, y compris au niveau des adaptations réalisées pour les personnes comme sa mère. Il avait dû grandir plus vite, apprendre à s’intégrer alors que beaucoup le rejetaient au moment même où ils apprenaient de qui il était le fils. Tout ça, il l’avait assez mal vécu, au début, mais il s’était battu. Maintenant, il ne s’en faisait plus, et c’est avec un sourire sincère qu’il observait la photo qui se trouvait sur sa table de nuit.

« C’est gentil. »

Son sourire se fit plus tendre, mais il réalisa rapidement qu’il était en train de devenir niais et secoua la tête. Non, Nagisa, il était un homme viril et fort, il devait se battre. Enfin, on allait éviter de préciser qu’il était viril et fort, certains risquaient de se moquer. D’un autre côté, on ne pouvait pas lui en vouloir d’être aussi affectueux envers sa famille.

« Oui, je l’ai apprise ! » Pour ma mère. Mais il se retint de l’ajouter. « C’est amusant. »

À presque dix-sept ans, Nagisa conservait l’énergie particulière d’un enfant sans responsabilité. Il n’était pas encore majeur, ne devait se préoccuper que de sa mère et de sa tante, et même si c’était assez conséquent, ce n’était rien comparé à des factures ou de la paperasse. Un large sourire vint orner son visage.

« Comédien ? » En un hochement de tête, il écouta l’explication de son camarade, avant de finalement nier sa question. « Non, je ne connais pas. Qu’est-ce que c’est ? » Son aveu lui arracha un rire malgré tout. « Faudra qu’on aille au karaoké, un jour ! » Il y tenait. C’était ce qui se faisait, non ? « Parfois, oui, mais je suis pas si doué non plus. Je travaille beaucoup pour ça. »

Il rayonnait. Le simple fait d’être tombé sur une personne à qui il pouvait parler sans se sentir jugé ou bizarre, c’était déjà beaucoup.

« Tu as déjà fait de la scène ? Enfin, de la Maizena, là… »

La Maizena, ce n’était pas ça, mais bon.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3696-chitose-alata-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3689-chitose-alata-feat-akutsu-shintaro http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3695-chitose-alata-mails-box http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3654-alata-once-upon-a-december

Carte d'identité :
千歳 あらた
loves you

Chitose Alata Sophie Kinki kid Tokyo heart 31.12.1999 1m78 capricorn B+ artist cosplay baby panda angel ˁ˙˟˙ˀ

Activité de fainéant :
Je suis étudiant en deuxième année à Eita. Et ma passion, c'est le cosplay. ♥️

Statut marital :
J'ai beaucoup de waifu et de bias. ♥️

Mes trucs à moi :
Je comprends pas le Kansai-ben. • J'adore être sur scène. • Je suis nul en anglais. • Je suis fan de Pokémon. • Je préfère les shōjo. • Je n'aime pas les conflits. • J'aime faire les magasins. • J'aime la K-Pop. • Je suis autant fan de boys bands que de girls bands. • J'adore aller au karaoké. I love you.



Dim 21 Aoû - 13:10

" Et là, un petit géranium ! "

Hochant vigoureusement la tête lorsque Nagisa accepta sa proposition, Alata lui sourit amicalement. Sûr qu'ils s'entendront bien, il avait l'air vraiment cool. En décidant d'avoir un camarade de chambre, Alata avait vraiment craint ne pas s'entendre avec lui. Il y avait toujours un risque, et au fond, chacun devrait encore attendre avant d'être certain que la colocation se passe bien. Le caractère de l'un pouvait très bien ne pas s'accorder avec celui de l'autre. Cependant, Alata avait réellement la conviction que tout se passerait bien. En tout cas, il ferait tous les efforts pour.

Nagisa avait l'air de tenir à sa famille, et ça prouvait déjà que c'était un garçon bien, en soi. Alata tenait également beaucoup à la sienne. Il n'avait pas honte de l'âge de ses parents, répondait toujours en souriant que non, ce n'était pas ses grands-parents, juste ses parents. Ça ne les vexait pas, les Chitose étant de toute manière de grands optimistes. Alors qu'un garçon de son âge connaisse une chanson pour enfant, ça ne surprenait pas vraiment Alata. Ce dernier était même curieux de connaître le répertoire de Nagisa.

Le virus de la comédie lui avait été justement transmis par ses parents. Ils n'avaient jamais pu devenir des comédiens de manzai connus, eux qui avaient simplement voulu faire rire les gens avec leur humour particulier. Alata se promettait d'essayer au moins d'être un peu reconnu, même si ce genre de comique semblait souvent obsolète aux oreilles de la jeune génération. « C'est populaire dans la région d'Osaka ! C'est un duo comique qui repose sur la dynamique entre deux comédiens. Un joue celui qui est sérieux, et l'autre le grotesque ! » Alata sourit à son colocataire. Si ça l'intéressait, il pouvait toujours lui montrer.

Aller au karaoké avec lui ? Le jeune Chitose n'était pas contre. Il avait même envie de saluer le courage de Nagisa, parce que lorsqu'il disait ne pas savoir chanter, c'était vraiment catastrophique. Cependant, il hocha la tête, acceptant a proposition. Ne pas posséder de talent musical ne signifiait pas pour autant détester le karaoké, bien au contraire. Il adorait ça, et ça lui avait même permis d'apprendre l'anglais et le coréen, encore plus efficace que des leçons ressassées sur une chaise pas franchement confortable. « On ira dès que possible ! »

De la … ? « Manzai ! » Alata pouffa, mais sans se moquer. Il trouvait ça plutôt mignon, et était réellement ravi que Nagisa « Pas vraiment, enfin, à part les cours de comédie qu le prenne comme thème, non. » Alata n'avait trouvé personne que ça intéressait autant que lui, mais il ne perdait pas patience. « Mais j'ai de bons modèles... » Sortant presque timidement son téléphone portable de la poche de son pantalon, il pianota un instant à la recherche du cliché le plus récent de la famille Chitose. Tendant l'appareil devant Nagisa, il lui sourit fièrement. « Ce sont mes parents. Ils étaient comédiens de manzai, mais ça n'a jamais marché pour eux. » Alata haussa les épaules, comme pour signifier que ce n'était pas grave. Ça ne l'était pas en soi, ses parents étaient heureux. Et lui était fier d'être leur fils, ils resteraient toujours ses modèles.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


❝ FLAVOR OF KISS ❞
    Bitter & Sweet
   (c)Allison
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4778-nagisa-je-suis-ton-meilleur-ami

Carte d'identité :
né le 15 juillet 1999 à miniami-soma, il a vu son village déserté par une grande majorité de ses habitants en 2011, suite à la catastrophe de fukushima.

Activité de fainéant :
lycéen en générale à eita academy, la musique c'est un peu sa vie, alors don't worry s'il vous en parle un peu trop. il passe souvent chez lui afin de voir sa mère, même si sa tante est là pour elle.



Dim 21 Aoû - 16:12

" Et là, un petit géranium ! "

Qu'on ne s'y trompe pas, Nagisa avait bien d'autres intérêts dans la vie que la musique pour laquelle il se passionnait. La seule différence était qu'il n'y accordait pas la même attention qu'aux notes qu'il mémorisait à longueur de journée, s'entraînant même lorsqu'il n'en avait pas le temps. Il n'était pas difficile de comprendre qu'à ses yeux, l'art était une priorité, en plus de la famille dont il était séparé à cause de l'obligation de séjourner à l'académie pour y suivre les cours. Par chance, il allait désormais avoir un colocataire, visiblement assez sympathique. Qu'aurait-il pu demander de mieux que cela? Il n'avait pas envie de se prendre la tête avec une personne incapable de comprendre son besoin de répéter et de s'améliorer, et s'il était un peu triste d'apprendre que celui-ci s'orientait plutôt vers le théâtre, il n'allait pas changer d'avis : s'ils avaient chacun des facilités dans un domaine, ils allaient pouvoir s'entraîner, c'était encore mieux! Nagisa souhaitait mettre toutes les chances de leur côté, en tout cas!

Plus la conversation avançait, plus il se sentait rassuré par le comportement du garçon dont il allait partager la chambre à l'avenir. Ils semblaient avoir à peu près le même âge, ce qui était également un élément positif. Pas qu'il n'aurait pas supporté une colocation avec un étudiant plus jeune, mais il avait malgré tout eu peur de se retrouver avec un première année. Après tout, il avait déjà presque dix-sept ans, ce qui n'était pas forcément évident lorsque l'on se retrouvait avec un camarade bien plus jeune.

« Ah! » S'exclama-t-il à son explication, avant de froncer les sourcils. « Non, en fait, je pensais que je voyais, mais non. » Il rit pour lui-même, se sentant stupide sur le moment. Peut-être était-il trop enthousiaste. « J'essaierai de voir à quoi ça ressemble. » Promit-il en un sourire.

Ses connaissances en théâtre étaient on ne peut plus pauvres, malheureusement, et il n'était pas le meilleur élève de leur classe lorsqu'il s'agissait de cet art. Il s'en voulut légèrement. Par contre, il retrouva le sourire quand Alata accepta l'idée du karaoké. Ça, c'était son domaine, quelque chose qu'il aimait faire, même si ses oreilles en saignaient par moment. Pour le bien de l'amusement, il avait appris à passer au-dessus de l'inconfort que lui donnaient les gens qui chantaient faux. Le karaoké n'était pas fait pour les professionnels, mais bien pour passer un bon moment.

« Manzai. » Répéta-t-il avant de ricaner, tiquant légèrement sur le mot. « C'est pas ce que j'ai dit? » Il n'avait même pas réalisé. Il écouta sa réponse en conservant le sourire, hochant doucement la tête. Son regard se posa ensuite sur l'écran du téléphone et ses sourcils se haussèrent d'étonnement. « Vraiment? Et pourquoi ça n'a pas marché? » Car oui, ça l'intriguait, l'air de rien. Il fronça les sourcils et continua à observer l'écran, puis releva les yeux vers le visage de son colocataire, l'expression un peu plus sérieuse. « Tu veux suivre leur chemin? »

L'idée qu'il avait, de son côté, déjà dépassé sa mère lui donnait un léger sentiment de malaise, mais il faisait de son mieux pour passer outre cette impression désagréable. Il avait appris à vivre avec cette culpabilité contre laquelle il ne pouvait rien : sa mère n'avait pas choisi d'être ainsi, tout comme il n'avait pas décidé d'être plus chanceux. Certaines choses sont immuables.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3696-chitose-alata-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3689-chitose-alata-feat-akutsu-shintaro http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3695-chitose-alata-mails-box http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3654-alata-once-upon-a-december

Carte d'identité :
千歳 あらた
loves you

Chitose Alata Sophie Kinki kid Tokyo heart 31.12.1999 1m78 capricorn B+ artist cosplay baby panda angel ˁ˙˟˙ˀ

Activité de fainéant :
Je suis étudiant en deuxième année à Eita. Et ma passion, c'est le cosplay. ♥️

Statut marital :
J'ai beaucoup de waifu et de bias. ♥️

Mes trucs à moi :
Je comprends pas le Kansai-ben. • J'adore être sur scène. • Je suis nul en anglais. • Je suis fan de Pokémon. • Je préfère les shōjo. • Je n'aime pas les conflits. • J'aime faire les magasins. • J'aime la K-Pop. • Je suis autant fan de boys bands que de girls bands. • J'adore aller au karaoké. I love you.



Lun 29 Aoû - 10:35

" Et là, un petit géranium ! "

C'était assez étrange d'aborder le thème du manzai avec un garçon de son âge, quand généralement on préférait parler jeux vidéo, mode ou filles. Le fait que Nagisa n'ait pas idée de ce que c'était donnait étrangement sa chance à Alata. Ce dernier pouvait ainsi faire part de sa passion, et pourquoi pas la transmettre à  son nouvel ami. Il ne devait tout simplement pas se montrer trop passionné, et le forcer à aimer. Alors, quand le plus âgé promit d'essayer voir ce qu'était le manzai, Alata le prit comme une petite victoire. Il commençait déjà à chercher quel duo, quel sketch pourrait lui plaire. Si Nagisa était assez ouvert d'esprit et aimait découvrir de nouvelle chose, il lui proposerait peut-être de l'accompagner à un spectacle. Il y avait toujours un duo qui donnait un spectacle à Tokyo. Il suffisait de bien chercher.

Mais d'abord le karaoké. Ou peut-être, karaoké contre manzai ? Bon, ce n'était pas très juste, étant donné que l'adolescent adorait les deux. Dans l'histoire, c'était Nagisa le floué. Alata se rattraperait, il voudrait bien l'accompagner à un concert de country s'il le lui demandait. Il sélectionnerait une scène ouverte, où les spectateurs pouvaient aller et venir comme bon leur semblait, comme ça, si ça ne lui plaisait pas, ils pourraient toujours s'en aller.

Alata faisait pas mal de projet, alors qu'ils ne se connaissaient que depuis quelques minutes. Mais l'alchimie semblait réelle entre les deux garçons, et ça le soulageait beaucoup. Un sourire amusé aux lèvres qui laissaient échapper un petit rire, Alata secoua la tête. Non, ce n'était pas ce qu'il avait dit, mais ce n'était pas grave. Ça arrivait, et il le lui pardonnait volontiers.

Haussant les épaules, l'adolescent se gratta distraitement l'arête du nez. « Ils ne sont peut-être pas très drôles. » Ils l'étaient, à leur insu sûrement. L'humour de ses parents était simplement incompris. Leur fils les trouvaient doués, mais il avait bien conscience qu'il n'était pas franchement objectif. « Puis là d'où on vient, il y en a beaucoup. Mais c'est pas grave, du coup ils se sont installés à Tokyo. » Et même s'il adorait la région d'où il était originaire, Alata ne la connaissait pas vraiment. Seulement de ce que ses parents en disaient, et encore, c'était sûrement exagérément embelli. La capitale nipponne lui convenait tout autant, c'était là que le jeune Chitose avait grandi, après tout.

« La scène comique m'attire beaucoup, mais pour former un bon duo de manzai, il faut le bon partenaire. » Ses parents l'avaient trouvé. Et ils avaient tenté leur chance, mais leur amour ne suffisait pas à développer leur talent. Ils étaient parfois nostalgiques de leur Kansai, mais leur bonheur se trouvait aujourd'hui ici, entre leurs tranquilles boulots d'employés de conbini, et leur fils qui serait un jour un grand comédien. Ils croyaient en lui autant que lui croyait en eux.

« Tu viens de Tokyo, toi ? » N'avait-il pas lui aussi un léger accent ? « Oh, et tes parents ils font quoi eux ? » Un sourire aux lèvres, Alata ne se rendait pas compte. Comment aurait-il pu ? Il était simplement motivé par l'envie d'apprendre à mieux connaître son camarade de chambre.

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


❝ FLAVOR OF KISS ❞
    Bitter & Sweet
   (c)Allison
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4778-nagisa-je-suis-ton-meilleur-ami

Carte d'identité :
né le 15 juillet 1999 à miniami-soma, il a vu son village déserté par une grande majorité de ses habitants en 2011, suite à la catastrophe de fukushima.

Activité de fainéant :
lycéen en générale à eita academy, la musique c'est un peu sa vie, alors don't worry s'il vous en parle un peu trop. il passe souvent chez lui afin de voir sa mère, même si sa tante est là pour elle.



Mar 30 Aoû - 0:24

" Et là, un petit géranium ! "

Enfant, Nagisa ne parlait pas beaucoup à ses camarades de classe. Il l’était un enfant avec une mère particulière, bizarre, comme l’appelaient certains, et il ne pouvait pas s’intégrer à eux comme n’importe quel autre l’aurait fait. Ne pas avoir un maman « normale », ne pas pouvoir parler avec elles des mêmes choses que ceux qui auraient pu être ses amis, c’était un véritable manque à ses yeux. Tout comme le fait de n’avoir aucun homme à nommer « papa ». Il n’avait qu’une grand-mère, à l’époque, lorsqu’ils vivaient encore à Odaka, un quartier de Minami-Soma ; une grand-mère que les années avaient épuisée, mais que les événements tragiques de 2011 lui avaient enlevée bien plus rapidement encore. Pour un garçon qui n’avait pas eu la chance d’avoir une famille unie, des parents « comme les autres », entendre Alata parler des siens était à la foi troublant et apaisant. Le désir d’être à sa place, ne serait-ce que pour voir ce que ça fait, et le bonheur de penser que d’autres que lui avaient la famille dont il rêvait. Toutefois, le musicien n’aurait changé sa mère pour rien au monde. Même si elle ne faisait pas de Maizena, de Maizan ou de Man… Ah, il n’allait jamais retenir ce mot !

« Vous venez d’où ?  » Demanda-t-il, une lueur de curiosité dans le regard.

Un autre garçon arrivé à Tokyo, mais né ailleurs. Il était on ne peut plus heureux de l’apprendre, comme en témoignait son sourire. Il n’avait vu du Japon que l’endroit où il était né et la capitale, mais il était avide de découvertes. Avoir Alata comme colocataire risquait d’être assez instructifs, compte tenu des différences qu’ils avaient soulignées jusque-là. Heureusement pour lui, il avait appris à s’adapter. En partie tout du moins.

«  Je suis sûr que tu trouveras quelqu’un avec qui jouer !  » Un hochement de tête affirmatif ponctua cette phrase. «  S’il faut, je t’aiderai à trouver !  »

Comme il aurait aimé qu’on l’aide s’il avait été à sa place. Avec une mère comme la sienne, il n’avait d’autre choix que de venir en aide à sa grand-mère, maintenant à sa tante. En grandissant, cette nécessité s’était faite sentir de plus en plus à mesure que les jours passaient. Ça lui semblait naturel. Bon, ça n’excusait pas ses jours de flemme ou de mauvaise humeur, quand il décidait qu’il était plus utile de regarder les dessin animés en mangeant un petit déjeuner occidental que faire la vaisselle, mais il restait un adolescent, après tout. Même à seize ans. Ce n’est pas parce qu’il avait survécu à une catastrophe comme celle-là et qu’il avait connu une enfance différente des autres qu’il devait forcément se lamenter sur son sort. Doucement mais sûrement, il avait appris à vivre avec.

«  Non, je viens de Minami-Soma. » Répondit-il après un instant d’hésitation. Peut-être ne connaissait-il pas ? Ils étaient tous les deux jeunes au moment des événements. Il pinça doucement le lobe de son nez alors qu’il réfléchissait, la seconde question étant plus délicate. Et s’il le jugeait ? Ils ne se connaissaient que depuis quelques minutes, alors il était sûrement trop tôt pour en parler. «  Je ne connais pas mon père… » Sur cet aveu, il dirigea les yeux vers la photo qui reposait encore sur sa table de nuit, sa mère et sa tante réunies, et il enlaça ses mains devant lui. « Et ma mère ne peut pas vraiment travailler, alors elle passe beaucoup de temps à la maison.  » Heureusement, le centre spécialisé dans lequel elle était inscrite lui donnait parfois des choses à faire, même si ça n’était jamais du ‘vrai’ travail aux yeux de certains.

Il pinça les lèvres sur le côté avant de relever les yeux vers Alata, laissant sa moue se changer en un sourire après quelques secondes. Il lui en parlerait plus tard, lorsqu’ils se connaîtraient un peu mieux. Peut-être. «  T’as pas faim ? Tu crois que la cafétéria est ouverte à cette heure ? » Brillant changement de sujet.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
Contenu sponsorisé


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
 

{ Et là, un petit géranium ! } ft. Alata

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EITA ✩ ACADEMY :: Tokyo City :: Eita Academy :: (3e) Les chambres lycéennes-