------ AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ------
Bienvenue à Tokyo, la capitale du Japon, ou plus de 13 474 454 habitants se croisent ici chaque jours, et chaque nuit. Le rythme Tokyoïte est parfois stressant, pressant, et pourtant, chaque année, de plus en plus d'étrangers rêvent de passer par la capitale Nipponne, pour parfaire leurs expérience, ou vivre l'expérience la plus folle de leur vie. Il faut dire que le Japon est un pays extraordinaire, tant par sa culture, son éducation, ses traditions et le bien être qui y règne. Les Japonais sont accueillants, souriants, bons vivants, tant de qualités qui font de l'archipel, la destination rêvée. Certes, vous allez vous envoler pour l'autre bout du monde, mais quelle folle aventure vous attend...

Il y a les Tokyoïtes, les travailleurs actifs, du grand PDG au vendeur de tomates sur le marché, en passant par le Cast-Member du Tokyo Disneyland. Les étudiants de Todaï University, le campus Tokyoïte, le plus réputé du pays, mais aussi les jeunes lycéens, les yeux remplis de rêves, d'espoirs et d'ambitions. Et puis il y a Eita Academy. Le phénomène de ces quatre-vingt dernières années. L'école des arts de la scène de Tokyo, qui a fait au fil des décennies, sa renommée, aujourd'hui mondiale. Eita forme les jeunes venus des quatre coins du globe, aux durs métiers de la scène, et depuis 2014, elle les produit officiellement, sous son propre label, Eita Entertainment. Une maison de production qui rafle tout en moins d'un an, avec son groupe pop le plus en vue du moment : B.A.G - Best Asian Generation. Partout ou ils mettent les pieds, ils provoquent l'hystérie, ne faisant que gonfler la popularité de l'école.

Ho tout serait bien trop beau s'il n'y avait pas une ombre à l'histoire. Celle ci se nomme Krystal. Une Gossip-Girl de talent, qui s'il fut un temps, ne s'attaquait qu'aux couloirs d'Eita, elle a aujourd'hui élargit son champs d'attaque à tout Tokyo. Son blog, dans le quel elle publie toutes sortes de rumeurs et secrets les plus intimes, est le plus visité de la toile nipponne. Krystal fait trembler la capitale, et prouve que chacun ici, de la plus grande idole à l'éboueur du quartier oublié, peu devenir un vrai phénomène de foire. C'est elle qui dirige, c'est elle qui décide qui ira haut, et qui retombera bien bas. Un conseil chers amis Tokyoïtes, surveillez vos arrières, Krystal est partout...
>>> The Dream Team
>>> Nos copains
>>> On les attend
Shia, Ryota et Liang sont là pour vous aider, n'hésitez pas à les contacter en cas de problème, ils ne mordent pas. Ils sont aidés par Rin, Erena et Heaven, la modo-team. ♥
>>> FÉLICITATION
>>> Navigation
>>> flash news
Félicitation à Arisa, Odeline, Shia, Rin, Yoko, Ryo, Mika, Yue, Shige, Ryan, Minami, et Risa, pour leur grand cumul de points cette année! Les compteurs sont remis à zéro.
19.02.2016. Attention les inscriptions à Eita en section Danse sont fermées, afin de remplir les cursus Comédie, Mannequinat et Musique. Evitez la section Chant, déjà bien encombrée aussi ;). Les inscriptions aux personnages Coréens, Chinois, Thaïlandais et/ou double nationalités similaires sont aussi fermées, pour cause de petite invasion temporaire. Merci de favoriser les personnages Japonais. Vous pouvez bien évidemment créer un personnage Japonais avec un avatar Coréen, Chinois ou autre asiatique bien évidemment. Plus d'informations sur ce sujet

18.02.2016. Grosse maj' du mois! Nouveau design, installation des fiches partenaires, ouverture du réseau Instagram pour vos personnages, et mise en place des tags pour tagguer les membres dans un sujet. Une boîte à idées a été ouverte pour vous, afin d'y donner vos suggestions, et le système des points a été remanié, et remis à zéro.

01.12.2015. La seconde génération des Best Asian Generation est enfin dévoilée! Découvrez la sur leur site officiel. L'équipe d'Eita Ent. remercie tous ceux qui ont voté lors de l'émission du casting!

29.09.2015. Les B.A.G créent la surprise en sortant un single, alors qu'on les croyait en hiatus, réduit à deux membres! Visiblement, rien n'arrête Rin et Shia, qui présentent aujourd'hui My Resistance, un clip vidéo qui fera la promotion de leur casting, en recherche d'une seconde génération. Des images exclusives de leur tournée d'été, des fans, et des backdancers, sont à l'honneur de ce clip, aussi dédié à Murakami, qui a quitté le groupe il y a une semaine. Pensez à en discuter sur le forum des fans!

20.09.2015. Murakami Shinsuke, membre des B.A.G, vient d'annoncer son retrait du groupe! Mais que les fans se rassurent, l'aventure continue, et l'Eita Ent. a dors et déjà lancé un grand casting national, afin de former la seconde génération du groupe, pour combler le vide laissé par Shinsuke. Et si tu tentais ta chance ?! Accéder au casting.

26.10.13. Rôle play ouvert à tous, que vous soyez plutôt petits rps (300/500 mots), si vous manquez de temps ou que vous débutez, ou bien plutôt roman rp (+1000 mots) pour les grands passionnés d'écriture, tout le monde est admis! Le plus important est de s'amuser.

26.10.13. Forum lancé depuis le 26.10.2013, optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Bannissez tout autre navigateur pour une bonne optimisation des codages!.
Forum optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Merci de bannir tout autre navigateur pour une meilleure optimisation des codages.
Forum city réel + niveau de rp ouvert à tous + avatars réels asiatiques, occidentaux...
©2013-2016 toute reproduction même partielle est strictement interdite.

 

 He's the part that is missing ft. Jin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
▬▬▬▬▬▬
JPN + MODO DU CLAN KRYSTAL
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Boucle d'or de 27 ans, 100% made in japan! Oui oui, ça existe, mais c'est rare! Demandez votre autographe ♥️

Activité de fainéant :
Psychologue de formation, Barmaid de profession. Du pareil au même me direz-vous, il n'y a que la quantité d'alcool qui change ~


Statut marital :
Ça serait stupide de penser qu'il pourrait y en avoir un autre que lui ♥️ Même dans son état précaire, son coeur ne veut qu'une chose, battre pour une tortue sauvage ♥️ #TREX4EVER



Accessoirement porteuse d'un enfant tortue en devenir.♥️


Mes trucs à moi :
Diplômée en psychologie A peur des enfants Athlète en talons hauts Dépendante au chocolat et aux chaussures Croqueuse d'homme Manipulatrice chieuse Alcoolique à ses heures Plus grande fan de Ryo et de l'enfant Jésus Fan de KAT-TUN, grave Mourrante, ah aussi, à ces heures Obsédée par les tortues ninjas Danger au volant Reine des mauvaises idées



Sam 30 Avr - 15:44
He's the part that is missing × ft. Heaven & Jin
Il était environ dix-neuf heures, en ce samedi soir, et boucle d’or avait les deux mains posées sur le volant, alors qu’elle tentait de quitter ces maudites routes mal entretenue en banlieu – autant dire au milieu de nulle part – pour retourner à son appartement et à la civilisation. Elle aurait dû partir plus tôt, elle le savait, depuis ce matin qu’un drôle de pincement l’embêtait niveau cœur et, maintenant qu’elle avait calmé la douleur avec ses médicaments, elle avait du mal à se concentrer – un classique. Elle n’aurait pas dû conduire mais, elle devait bien rentrer et puis, franchement, il n’y avait personne sur la route de toute façon. Vivement son lit, le repos serait bien mérité. Tentant de se garder éveillée – ou du moins alerte, elle avait augmenté le son de la radio avec un sourire aux lèvres en reconnaissant la voix de son petit ami – c’est qu’elle était populaire sa tortue! M’enfin, revenons à nos moutons! Que faisait Heaven sur la route, au milieu de nulle part en cette belle soirée de printemps? Oh, rien de bien tragique, elle revenait tout simplement d’une journée familiale du côté de sa mère – enfin, sa belle-mère qui agissait comme tel depuis près de trente ans, quelque chose en lien avec les 90 ans de mamie. 90! Mentalement, elle se fit la remarque qu’elle devait être la seule japonaise avec une espérance de vie aussi minable… japonaise Heaven? T’es aussi blonde que du blé… et tes yeux bleus?

La ferme narrateur, elle était une pure souche, une vraie de vraie… et parfois, on se demande même si elle ne voyait pas une petite brunette en se regardant dans une glace tant elle était persuadée d’être une bridée des plus flagrantes. Ahem. Déconcentrée par cette quasi-comparaison avec les étrangers – blasphème de la traiter elle de fichue immigrante alors qu’elle avait tous des vrais japonais, le racisme y compris (pardon pardon!) – elle n’avait pas aperçu la bête poilue qui traversait la route. Chat? Chien? Écureuil? Big Foot? Elle n’en savait rien, toujours est-il qu’elle eut à peine le temps de la contourner en panique, pendant un bref instant le contrôle de son véhicule. Ouf. Perturbée à l’idée d’avoir heurté un être vivant, elle s’était retournée pour regarder derrière elle – grave erreur. Ce faisait, elle s’était un peu – beaucoup – trop rapprochée du bord de la route et venait de heurter de plein fouet – heureusement, à une vitesse moindre – un véhicule arrêté sur l’accotement.

MERDE. Les mains sur le volant, secouée par le choc, immobile, elle fixait l’avant de sa voiture qui ressemblait à un accordéon de métal – aucune chance que cette vieille bagnole redémarra – lorsque les fils qui reliaient sa cervelle semblèrent se toucher à nouveau. Mieux vaut tard que jamais. Soupirant, elle avait donné un coup rageur sur le volant en lâchant un : « Merde!  » entre ses dents. Tentant de reprendre ses esprits, elle avait ouvert la porte côté conducteur et s’était extirpé de son véhicule en soupirant. Outre un léger tremblement nerveux, elle était en un morceau et ne semblait blessée nulle part. Enfin, son cœur battait rudement vite, mais c’était surement le stress… Ok. Et… l’autre voiture? Heureusement pour la pauvre victime de ses déboires routiers, elle avait heurté l’arrière de la voiture et celle-ci semblait dans un état esthétiquement horrible, mais pas sévèrement abimé. Calme, calme… Boucle d’or avait pris une grande respiration en espérant, en priant même, pour ne pas avoir bousillé la voiture d’un malade qui lui hurlerait à la tête. Sur la pointe des pieds comme un enfant prise en défaut, elle s’était approché de la fenêtre conductrice du pauvre accidenté – ou plutôt de la victime de l’étourdie qu’elle était, et s’était penchée pour regarder à l’intérieur. Pitié, faites qu’il se porte bien… Elle avait doucement cogné sur la fenêtre dans un : « Rien de cassé? », au moment où son regard bleuté croisait celui de l’occupant.

Ce visage! Elle l’aurait reconnu parmi des millions et, contrairement au reste de la population féminine du japon, ce n’était pas parce qu’il hantait ses fantasmes! Son regard s’était fait plus choqué, ses yeux plus ronds devant la réalisation. Elle venait de foncer dans la voiture d’Akanishi Jin! …….. Une personne normale aurait reculé, se serait mise à genou pour implorer son pardon, pour le supplier de ne pas la poursuivre pour mauvaise conduite, mais certainement pas une Calaway! Sans autres cérémonie, elle avait ouvert la porte qui les séparait et s’était accroupie pour le regarder en face. Ok, tu veux rajouter harcèlement aux plaines qu’il va porter? Mais non… D’un ton encore sous le choc, elle avait demandé, beaucoup plus paniqué : « Jinny?  » Jinny? Tant de familiarité……… Ok, on vous voit venir. À sa décharge, la dernière fois qu’elle l’avait vu en personne, elle portait beaucoup moins de fringue. Genre, aucune. Ok, c’était il y a des années, Ok, c’était au pays des burgers ou ce jeune homme était potentiellement la seule source pure de japon qui existait et donc, sa seule chance d’avoir un jour des enfants au sang pure, mais…. Chassant cette pensée de sa tête – non sans une minute de silence pour l’arrière train divin que les dieux lui avaient donné – elle avait plutôt décidé de se rappeler de lui comme le gamin énervant à qui elle rendait la vie dure.

Parce que oui, Akanishi Jin avait été son camarade de bac à sable, son sbire d’enfance, son second mousquetaire, sa victime préférée et accessoirement, son complice de connerie. Sans compter qu’il avait eu tantôt un rôle de confident, de support moral, ou de divertissement. Bref, ça remontait à loin et le simple fait de se retrouver devant lui, après des années sans avoir la chance de croiser son regard – bon, les texto ça existe, mais ce n’est pas pareil – avait réussi à lui couper le souffle. Le voir là, c’était presque irréel, et ça ne faisait que raviver ce qu’elle avait presque oublié : il lui avait manqué, terriblement manqué. Reprenant ce ton paniqué – comme si elle venait de se souvenir qu’elle avait quand même accidenté leurs bagnoles, elle avait repris. « Ça va ? Rien de cassé? Tu me le jure? Tu peux bouger? Allez sors de là, bouges les bras, faut une ambulance?  » … Puis, se figeant sous la realisation, elle avait repose son regard sur lui dans un : « Jin?   »

code by lizzou × gifs by tumblr
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


It’s the only time I’ve ever felt like this. After all this time you’d think I’d be used to the pull of your gravit. But after flying so high for so long, who would think I’m still learning, still burning, still falling... ♥️

▬▬▬▬▬▬
JPN + IDOLE NATIONALE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4699-akanishi-jin-ohana-means-family#311277 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4694p25-akanishi-jin-tale-as-old-as-time?nid=1#311179

Carte d'identité :
Bakanishi | 31 ans | 1m75 pour 56kilos | Groupe sanguin O | Cancer.

Père Japonais et mère Italienne, il a aussi un petit frère qu'il aime plus que tout.

Activité de fainéant :
Il fait crier les jolies dames et messieurs juste en chantant sur une scène. La belle vie. Puis de temps en temps il apparaît dans des films.

Statut marital :
Célibataire et bisexuel. Cherche pas vraiment, trop feignant pour ça.

Mes trucs à moi :


Il déteste que l'on touche à ses clavicules, il en viendra même aux mains si vous continuez. ▬ Il a une chienne du nom de Pin ▬ Il est très proche de sa mère et de son père ▬ Il a toujours faim, adore la pizza et les pâtes ▬ Il a beaucoup de mal à se réveiller ▬ Il a peur des fantômes ▬ Il déteste le Jin que les paparazzis ont inventé ▬ Ses fans sont comme des trésors pour lui, il cherche toujours à leur faire plaisir ▬ Il tombe amoureux difficilement et très peu de fois, il n'est absolument pas le coureur de jupons ▬ Il fume ▬ Il est très doué en football et adore le baseball ▬ Il joue aux jeux vidéos durant son temps libre ou fait de la guitare ▬ C'est un gros feignant. ▬ Il peut parler dans son sommeil ▬ Parle anglais couramment ▬ Il adore les enfants et rêve d'être papa. ▬ Il aime sortir avec le peu d'amis qu'il a ▬ Il adore voyager ▬ Il est très fier d'être Japonais ▬ Il est un peu narcissique ▬ Il a des origines italiennes, qu'il tiens de sa mère, du coup, il dit que l'italie est comme sa seconde patrie ▬ Dans KAT-TUN, les membres disaient que le A du nom de groupe signifiait Akuma (démon) plutôt que Akanishi.




Mar 3 Mai - 20:41


❝He's the part that is missing.❞
Jin & Heaven
Par la fenêtre gauche mais aussi la droite de sa voiture, les arbres défilaient à une vitesse folle, la verdure s'entendant à perte de vue de chaque côtés de la route, seul marque de civilisation dans les environs. Le soleil était haut dans le ciel, alors Jin avait posé ses lunettes de soleil sur le nez, afin d'apprécier ce début d'après-midi et la balade qu'il avait décidé de prendre au volant de sa voiture. Pour une fois, il n'avait pas l'impression qu'il avait le besoin de les porter pour se cacher de ses fans ou des paparazzis. Il venait de rentrer de L.A, il y a de cela peut-être moins d'une semaine ? Il ne savait plus vraiment, il avait passé son retour enroulé dans son lit, pour se reposer. C'était la première fois qu'il sortait depuis son retour, et il n'avait pas eu l'envie de rester à Tôkyô. Ayant resté plusieurs mois aux Etats-Unis, il avait eu envie de voir un peu de verdure, et autre chose que des buildings ou des magasins. Histoire de respirer l'air frais. Il avait alors rouler vers la sortie de la grande capitale, autant qu'il avait pu, et ne s'était pas arrêté une seule fois. Ca faisait seulement trente minutes qu'il roulait, étant partit après avoir mangé, alors il continua de rouler, de faire défiler le paysage autour de lui, jusqu'à ce qu'il n'entende que le vent dans les arbres et non les bruits de la ville.

Les routes n'étaient pas ce qu'il y avait de mieux ici, aucune d'entre elles étaient lisses, alors il avait plus l'impression de faire du rallye qu'autre chose, mais la sensation ne lui déplaisait pas. Au contraire, il augmenta le volume de sa musique et se mit à chanter à tue-tête, prenant les plus petits chemins qu'il puisse trouvés, ceux qui semblaient mener dans des endroits inconnu. D'ailleurs, il ne savait absolument pas où il était, mais au pire, il avait un gps sur son téléphone et dans sa  voiture, alors il trouverait le chemin du retour, qu'il ne prendrait pas avant la tombée de la nuit de toute façon. Il continua de rouler pendant encore plusieurs heures avant de faire une pause, pour aller littéralement s'étaler dans un champ, rouler dans les fleurs, comme s'il était un chiot. Il se fichait d'avoir l'air ridicule, car de toute façon, personne ne le verrait vers ça. Alors il s'amusait, comme s'il avait quatorze ans une nouvelle fois, etn on trente et un. Âge qu'il n'avait pas forcément envie de se rappeler. Mais même si maintenant il avait le corps d'un homme, il avait toujours la mentalité d'un adolescent. C'était ce qu'il avait toujours souhaité, rester un enfant, alors il était plutôt content, là, au milieu des pissenlit et des coquelicot, étalé comme une étoile de mer - ou plutôt un petit cachalot. Il se releva après s'être prélassé sous le soleil une heure et demi, pour remonter dans sa voiture. Il était déjà dix sept heure, alors il décida de prendre le chemin inverse, ne sachant combien de temps il avait mis pour arriver jusqu'ici.  

Il remonta dans sa voiture, tournant la clef pour entendre ce si doux son qu'émet le moteur d'une nouvelle voiture.. Qui ne vînt pas. Silence radio. Il fronça les sourcils, entendant que des criquets et non pas le bruit de moteur, comme il s'y était attendu. "Eum.. Nope." Il tenta de démarrer une nouvelle fois, mais en vain. Ce ne fut qu'à cet instant qu'il remarqua que le niveau d'essence était.. Et bien, à zéro. Il se maudit mentalement, inspirant longuement.. Avant de taper dans le volant. "Et merde!" Jamais il n'avait pensé que son surnom de Bakanishi lui irait mieux qu'à cet instant. "Bah oui Akanishi, crétin, pars en ballade sans essence, quel bonne idée... Crétin putain !" Il s'énervait contre lui même, et se parlait tout seul, et commençant a penser que c'était simplement idiot d'avoir une réaction pareil, il inspira longuement, puis exhala avant de prendre son téléphone. Et bah non, ça aurait été trop beau qu'il ait chargé son téléphone pendant la nuit. Bah oui, autant partir avec un téléphone éteint, c'est tellement plus drôle. Il se fit violence pour ne pas hurler à plein poumon, ou se taper la tête contre le volant. N'ayant pas de solution, il resta dans sa voiture, attendant que quelqu'un passe. Avec la chance qu'il avait, ça ne serait pas avant un long moment. Si ce n'est des jours. Dramatiser ? A peine, voyons.

Ca faisait deux heures qu'il se tournait les pouces, quand au loin, il entendit le son d'une voiture approché. Il remercia Jésus, Marie et même Joseph qu'une personne ait eu l'envie de venir se promener dans un endroit aussi paumé que celui-ci. Seulement, ses yeux se transformèrent rapidement en soucoupes quand il vit la voiture arriver vers la sienne. Il avait envie de sortir de celle-ci, mais il n'eut pas le temps d'ouvrir la portière, que la voiture lui fonça dans le derrière, lui laissant à peine le temps de mettre l'un de ses bras devant son visage pour ne pas se manger le volant. Une fois la secousse passé, il resta là, immobile, les deux bras maintenant sur le volant et la tête également, complètement désespéré. Il avait juste voulu avoir une journée tranquille, se reposer quoi ! Mais non. Tout était contre lui. Il en aurait presque eu envie de pleurer et de taper des pieds. Par chance, ce n'était qu'un rêve. Il avait juste à fermer les yeux, et il sera de nouveau dans le champ, entrain d'y rouler comme un chien. Il essaya, mais non. Toujours dans la voiture, toujours dans la même position.

Et puis le coup de grâce arriva. En entendant la porte s'ouvrir, il tourna le regard vers la nouvelle arrivante.. C'était pas possible, qu'on l'achève. Il se dit qu'il avait dû énerver n'importe quel dieu pour que celui-ci s'acharne sur lui comme ça. Dis comme ça, on aurait dit qu'il détestait la jeune femme, même si ce n'était pas le cas. Mais la dernière fois qu'ils s'étaient vu... Ils portaient beaucoup moins de vêtements, et ce n'était pas deux voitures qui s'entrechoquaient. " Je vais bien Heaven, t'en fais pas.." Il lâcha un long soupir, avant de s'appuyer contre son dossier, bougeant les bras. " Tu vois ? Très bien. " Il détailla la jeune femme, avant de soupirer une nouvelle fois. Mon dieu, c'était pas possible de se rencontrer comme ça, après tant d'années. Passant ses mains sur son visage, il reporta ses yeux sur la jeune femme. " Tu faisais quoi pour me foncer dedans ? J'étais à l'arrêt en plus ! C'est pas possible... Me dis pas que c'était pour du maquillage ou que tu envoyais un message à quelqu'un, sinon je te fais ce que tu viens de faire à ma voiture."

Sa voix exprimait plus de l'étonnement que de la colère. Il s'était remis à lui parler comme si rien ne s'était passé entre eux. Après tout, c'était il y a longtemps, Jin n'en avait plus rien à faire de la manière dont elle l'avait "utilisé", puis il ne lui en voulait pas, il la comprenait même. C'est vrai qu'une première fois aux Etats-Unis pouvait être déstabilisante. " Puis qu'est-ce-que tu fais dans un coin aussi pourri ? T'étais pas aux States ? Ou t'habite pas dans Tôkyô surtout ?" .. Que de questions. Jin n'était pas mieux qu'elle.



© Pando
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


it's a promise
Love changes colours countless times. Surely, as many smiles as the tears you've shed are waiting for you.
▬▬▬▬▬▬
JPN + MODO DU CLAN KRYSTAL
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Boucle d'or de 27 ans, 100% made in japan! Oui oui, ça existe, mais c'est rare! Demandez votre autographe ♥️

Activité de fainéant :
Psychologue de formation, Barmaid de profession. Du pareil au même me direz-vous, il n'y a que la quantité d'alcool qui change ~


Statut marital :
Ça serait stupide de penser qu'il pourrait y en avoir un autre que lui ♥️ Même dans son état précaire, son coeur ne veut qu'une chose, battre pour une tortue sauvage ♥️ #TREX4EVER



Accessoirement porteuse d'un enfant tortue en devenir.♥️


Mes trucs à moi :
Diplômée en psychologie A peur des enfants Athlète en talons hauts Dépendante au chocolat et aux chaussures Croqueuse d'homme Manipulatrice chieuse Alcoolique à ses heures Plus grande fan de Ryo et de l'enfant Jésus Fan de KAT-TUN, grave Mourrante, ah aussi, à ces heures Obsédée par les tortues ninjas Danger au volant Reine des mauvaises idées



Mar 3 Mai - 22:00
He's the part that is missing × ft. Heaven & Jin
De toutes les personnes qu’elle aurait pu croiser, qu’elle aurait pu percuter pour se faire remettre en plein visages ses souvenirs du passé : il fallait que ça soit lui, il fallait que ça soit Jin! Aucune chance que sa bagnole emboite celle d’un de ses prétendants sans importance dont elle serait bien incapable de se remémorer le visage, ça serait trop demander. Lorsqu’elle avait ouvert la porte, lorsque son regard océanique s’était posé sur le visage du jeune homme et que ses yeux avaient pris une forme arrondie sous la surprise, son cœur avait loupé un battement. Ça faisait quoi, trois, cinq ans qu’elle ne l’avait plus vu? Avait-elle au moins conscience combien il lui avait  manqué, combien ses traits familiers avaient laissé un vide dans sa vie que personne n’avait pu combler? Elle avait tellement de souvenir avec ce garçon, certains plus chastes que d’autres, il l’avait vu dans ses meilleurs moments comme dans ses pires (l’époque de la coupe champignon…) et ne l’avait pourtant jamais rayé de sa vie… Heaven s’était figée, les doigts toujours crispés sur son bras alors qu’elle tentait de le sortir de la voiture et qu’il gesticulait pour confirmer qu’il était encore en un seul morceau. « Sors de là, je veux être certaine que tu peux marcher! Attends une minute… » Son ton était sans équivoque et, sans trop lui donner le choix, elle avait posé ses mains sur ses joues, tenant fermement sa tête comme pour s’assurer qu’elle était bien attachée à son corps.

« Restes tranquille, laisses-moi t’ausculter! » … Heaven… vraiment? Tu n’es pas un peu  vite en affaire? …Non mais vraiment, elle voulait lui faire subir un examen médical au milieu de nulle part? On lui accorde, bon nombre de groupies voudraient faire de même, le hic, c’est que boucle d’or voulait vraiment confirmer qu’il allait bien… Alors Heavy, tu vas rendre le japon au grand complet vert de jalousie pour des fins purement médicale? Même pas de bouche à bouche? Le ferme narrateur… ! Qu’on la pardonne, elle avait deux frères médecins, et elle avait fini par prendre leurs mauvais plis, ça et toutes ses journées passées à l’hôpital à subir une batterie de test. Sans lui demander son avis, elle s’était accroupie, passant son corps svelte dans la portière de la voiture et avait laissé ses mains passer sur ses bras à lui, s’assurer qu’ils bougeaient bien et le forcer à les étirer comme un véritable patient. Elle en était à tester ses jambes, les mains posée sur ses cuisses sans gêne aucune – ce n’était pas nécessairement une première, lorsque le ridicule de la situation la percuta. 3-2-1 …. Bingo. Son ton était plus malaisé, plus gêné alors qu’elle restait figée devant sa stupidité. Elle se serait traité de Bakalaway un coup parti! Quel beau duo… « Je…. Désolée… » … Si t’étais vraiment désolée, idiote, tu auras retiré tes mains! Réalisant enfin qu’elle le touchait encore de façon trop familière pour quelqu’un qui vient de démolir sa bagnole, elle avait brusquement retiré ses mains et s’était reculée sans la moindre once de délicatesse, cognant sa jolie tête bouclée contre le haut de la voiture en se redressant…. Crétine.

« Outch. » Frottant sa tête endolorie, elle avait reposé ses yeux clairs sur lui. Boucle d’or avait un air sérieux, encore secouée par l’impact. Si elle semblait en contrôle, elle n’était guère plus solide que l’avant de sa voiture qui s’était tordu sous l’impact. Sa pompe à sang semblait assaillie par un douloureux pincement qui pour une fois, n’avait rien à voir avec sa maladie. On dit que le temps arrange les choses, mais pourtant, des années plus tard, la tragique culpabilité qui l’avait étranglé alors qu’elle faisait son sac pour ne jamais revenir revenait de faire un retour en force. De toute les personnes qu’elle avait blessé, il était probablement la seule qu’elle regrettait : parce qu’il était important. Vraiment. Elle s’était accrochée à lui pour de mauvaises raisons, ne sachant que trop bien qu’elle n’était à l’époque, pas en état de s’engager, et encore moins de donner son cœur dont elle peinait à recoller les morceaux. Et pourtant, elle l’avait voulu, vraiment, si fort, parce qu’une partie puérile d’elle-même – sans doute celle qui menaçait de lui casser les bras s’il ne lui donnait pas ses figurines dans le bac à sable – pensait qu’il y aurait toujours un autre moment pour lui, pour eux. Au fond, il n’y en avait aucun. Elle allait se confondre en excuse lorsque son vis-à-vis se mit à la blâmer avec cette moquerie qu’elle lui connaissait si bien, de ses piètres talents de conductrice. Elle aurait pu se fâcher, s’outrer, mais un sourire amusé avait passé sur ses traits.

C’était plus fort qu’elle, elle avait sans le vouloir repris cette petite mine complice, cet air entendu avec lequel elle avait l’habitude de lui balancer des répliques croustillantes en espérant qu’il serait le plus mal à l’aise d’eux deux. « Tu veux me rentrer dedans? » … Oh l’air faussement innocent qui s’était rapidement transformé en amusement. Ça y était, le sourire carnassier, la démone au visage d’ange qu’elle montrait si peu, dont seuls ses plus proches amis avaient parfois un flash. Lui tirant un nouveau sourire amusé, elle avait secoué la tête dans un : « T’as déjà fait ça Jinny… ».

Heaven avait soupiré, il y a tant de mots qu’elle aurait voulu laisser échapper, tant d’excuses qu’elle lui devait. Elle aurait voulu qu’il sache qu’elle ne l’avait pas utilisé, que jamais elle n’aurait pu, et qu’elle portait encore le poids de la culpabilité, des années plus tard, de ne pas avoir su persévérer, de ne pas avoir été en état de lui donner ce qu’il méritait. Elle s’était dit qu’il comprendrait, qu’il pardonnerait, mais elle n’en était pas si certaine. Une partie d’elle avait soigneusement évité de croiser sa route pour ne jamais risquer de croiser dans son regard sombre la déception qu’elle voyait quand elle se croisait dans un miroir. Des excuses… t’es capable Heaven, vas-y … « Je me balade… enfin, je me baladais… », elle avait à nouveau décidé de s’abaisser pour au moins, lui faire face quand elle lui parlait. « Et non, je ne suis pas aux États-Unis. Je suis partie il y a des années… Tu ne penses quand même pas que je t’aurais évité tout ce temps si j’y étais encore… non? » Peut-être que si… qui sait. Boucle d’or avait fouillé dans sa poche, une fois, puis deux, avant de finir par soupirer. « Dis-moi que t’as un cellulaire… j’ai oublié le mien… ». Tout sauf rester coincer avec un fantôme, elle avait encore tenté de le trouver, sans succès, avant de finalement se laisser tomber, assise, à côté de son véhicule à lui. « Et toi? T’es de retour pour de bon? ». Autant elle avait envie de le serrer dans ses bras là, maintenant, autant elle s’y refusait. Pas avant de déterminer s’il était encore furieux. « Alors, ça arrive ce cellulaire? J’ai pas envie de camper dans les bois, j’ai peur des insects… ».

code by lizzou × gifs by tumblr
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


It’s the only time I’ve ever felt like this. After all this time you’d think I’d be used to the pull of your gravit. But after flying so high for so long, who would think I’m still learning, still burning, still falling... ♥️

▬▬▬▬▬▬
JPN + IDOLE NATIONALE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4699-akanishi-jin-ohana-means-family#311277 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4694p25-akanishi-jin-tale-as-old-as-time?nid=1#311179

Carte d'identité :
Bakanishi | 31 ans | 1m75 pour 56kilos | Groupe sanguin O | Cancer.

Père Japonais et mère Italienne, il a aussi un petit frère qu'il aime plus que tout.

Activité de fainéant :
Il fait crier les jolies dames et messieurs juste en chantant sur une scène. La belle vie. Puis de temps en temps il apparaît dans des films.

Statut marital :
Célibataire et bisexuel. Cherche pas vraiment, trop feignant pour ça.

Mes trucs à moi :


Il déteste que l'on touche à ses clavicules, il en viendra même aux mains si vous continuez. ▬ Il a une chienne du nom de Pin ▬ Il est très proche de sa mère et de son père ▬ Il a toujours faim, adore la pizza et les pâtes ▬ Il a beaucoup de mal à se réveiller ▬ Il a peur des fantômes ▬ Il déteste le Jin que les paparazzis ont inventé ▬ Ses fans sont comme des trésors pour lui, il cherche toujours à leur faire plaisir ▬ Il tombe amoureux difficilement et très peu de fois, il n'est absolument pas le coureur de jupons ▬ Il fume ▬ Il est très doué en football et adore le baseball ▬ Il joue aux jeux vidéos durant son temps libre ou fait de la guitare ▬ C'est un gros feignant. ▬ Il peut parler dans son sommeil ▬ Parle anglais couramment ▬ Il adore les enfants et rêve d'être papa. ▬ Il aime sortir avec le peu d'amis qu'il a ▬ Il adore voyager ▬ Il est très fier d'être Japonais ▬ Il est un peu narcissique ▬ Il a des origines italiennes, qu'il tiens de sa mère, du coup, il dit que l'italie est comme sa seconde patrie ▬ Dans KAT-TUN, les membres disaient que le A du nom de groupe signifiait Akuma (démon) plutôt que Akanishi.




Sam 7 Mai - 19:22


❝He's the part that is missing.❞
Jin & Heaven
Mentalement, il ne sait pas trop s'il doit se taper la tête contre un mur ou s'il doit rire. Rire, du comportement de la jeune fille, qui parlerait presque seule si Jin ne lui répondait pas de temps en temps, et essayer de ne faire qu'un avec le mur, parce que.. Pourquoi ? Pourquoi la rencontrer maintenant et dans de telles circonstances ? De un, il aurait préféré une situation où il y a une porte de sortie, parce que là, à part des champs.. Y'a rien. Et il se voit mal courire à travers les champs pour rentrer à Tokyo si la situation ne s'améliore pas avec Heaven. Il pourrait essayer, ça ferait un bon entraînement, mais il n'est pas Rock Lee non plus, faut pas pousser ! Enfin, là n'est pas le sujet. Le sujet est sur le fait qu'Heaven a présentement ses mains sur les jambes de Jin, qui lui, ne l'avait pas vu venir. Il ne s'en sent pas gêné, après tout, ils sont déjà allés beaucoup plus loin tout les deux, mais tout de même. Il ne s'y attendait pas. Il la regarde alors faire, une nouvelle fois ne sachant pas s'il doit rire ou se taper la tête, un sourcil relevé, comme pour voir si elle va finir par comprendre son geste. Ce qu'elle fait. Par automatisme, comme s'ils s'étaient vu il y a une semaine seulement et qu'il se retrouvaient pour avoir une soirée entre eux - au milieu des coquelicots?-, Jin lui tape légèrement la main, comme on punirait un enfant. " M'ausculter ? M'ausculter de quoi ? C'est pas toi la médecin dans ta famille, t'es médecin du cerveau ! "

Une nouvelle fois, il ne dit pas ça méchamment, il est juste.. Désespéré ? Le stresse rend certainement la jeune femme beaucoup plus maladroite qu'elle ne l'est d'habitude. Son niveau de désespérance augmente alors quand Heaven se tape la tête contre le haut de la voiture, et il ne peut s'empêcher de sourire en coin. " T'as déjà essayé de démolir nos voitures, je crois que t'as encore besoin de ton cerveau pour qu'on puisse repartir. Je crois seulement, hein, c'est toi l'experte. " Il soupire une nouvelle fois, avec le sourire aux lèvres, avant de sortir de sa voiture - enfin ! Après tout, rester assis dans celle-ci ne va pas bien l'aider à partir, loin e là, si elle ne veut pas démarrer.

En fait, il aurait aimé ne pas en sortir et même fermer sa portière si c'était pour entendre une blague de si mauvais goût venant de la jeune femme. " .. Vraiment ? Après tout ce temps, la seule blague que tu trouves à faire, c'est sur la partie de jambe en l'air qu'on s'est faite ? " Il la juge longuement du regard.. Avant de sourire à son tour. " J'aurais pensé mieux venant de ta part, après un moment pareil, j'pensais t'avoir transmis un sens de l'humour au moins.. " Que de taquineries. Jamais de sa vie il n'aurait pensé que leur réunion se passerait aussi bien. D'un côté, il n'y avait que ce sujet à moitié taboo entre eux, dont ils devraient certainement parler un jour, mais ce n'est pas comme s'il lui en voulait, alors malgré le stresse, il se sentait assez léger, de pouvoir plaisanter ainsi.

'Jinny'... Ce surnom. Ca faisait longtemps qu'il l'avait pas entendu, et il aurait voulu ne pas l'entendre. Tout simplement parce qu'il ne l'aimait pas. Mais il n'avait pas envie de réprimander encore la jeune blonde, alors il laissa couler, avant de prendre son téléphone, qui était dans sa poche, pour le montrer à Heaven. " Il est mort. Plus de batteries. " Il s'installa aux côtés de la demoiselle, s'asseyant par terre en appuyant son dos sur sa voiture. " Peut-être que tu m'aurais évité. Je sais pas. J'ai pas grand chose à dire à ce sujet, puisque je n'ai jamais essayé de te contacter de mon côté, alors j'ai rien à dire. " Et oui, pour Jin, elle n'avait pas tout les tords sur le sujet. Il aurait pu lui aussi faire un pas en avant pour voir la jeune femme, mais non, il avait même effacé le numéro de celle-ci de son téléphone - pas dans un geste haineux, juste qu'il avait déjà trop de contacts, et il avait fait un tri, n'aimant pas son portable contenant trop de choses. " Je ne pense pas que tu aies un moyen de faire charger mon téléphone, donc il faudra attendre qu'une voiture passe certainement. Alors dis moi, ta vie ? Comment tu vas, depuis que tu es revenue ici ? " Il y avait plusieurs sous entendu avec cette question : que se passe-t-il dans ta vie, était heureuse, mais aussi, comment va ta maladie ? Ce genre de chose. Il n'avait pas envie d'amener le sujet trop sérieux dès le début, il voulait d'abord prendre de ses nouvelles.



© Pando
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


it's a promise
Love changes colours countless times. Surely, as many smiles as the tears you've shed are waiting for you.
▬▬▬▬▬▬
JPN + MODO DU CLAN KRYSTAL
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Boucle d'or de 27 ans, 100% made in japan! Oui oui, ça existe, mais c'est rare! Demandez votre autographe ♥️

Activité de fainéant :
Psychologue de formation, Barmaid de profession. Du pareil au même me direz-vous, il n'y a que la quantité d'alcool qui change ~


Statut marital :
Ça serait stupide de penser qu'il pourrait y en avoir un autre que lui ♥️ Même dans son état précaire, son coeur ne veut qu'une chose, battre pour une tortue sauvage ♥️ #TREX4EVER



Accessoirement porteuse d'un enfant tortue en devenir.♥️


Mes trucs à moi :
Diplômée en psychologie A peur des enfants Athlète en talons hauts Dépendante au chocolat et aux chaussures Croqueuse d'homme Manipulatrice chieuse Alcoolique à ses heures Plus grande fan de Ryo et de l'enfant Jésus Fan de KAT-TUN, grave Mourrante, ah aussi, à ces heures Obsédée par les tortues ninjas Danger au volant Reine des mauvaises idées



Jeu 12 Mai - 19:07
He's the part that is missing × ft. Heaven & Jin
Idiote! Elle se serait maudite si elle n’avait pas été aussi occupée à refouler la gêne que son comportement profondément débile – et dicté par la panique du moment – l’avait fait faire. Brillant, vraiment! Après un silence radio de plusieurs années, la meilleure entrée en matière dont boucle d’or avait été capable s’avérait une osculation en bonne et due forme, alors qu’elle n’était même pas médecin! Mais elle aimait les animaux… et elle ne pouvait quand même pas laisser un mouton blessé seul à son sort hein… Heaven… c’est un humain, un vrai, sinon ça donne un aspect beaucoup moins mignon et socialement acceptable à vos batifolages de jeunesse… Non mais, imaginez un instant qu’il soit blessé par sa faute hein, elle s’en voudrait énormément! Il fallait…. Arg. Ramenée à la réalité et au ridicule de la situation par les protestations du bridé, elle avait reculé non sans heurter sa pauvre tête contre la voiture. Le fait que des malheureux lui confient leur problèmes et se reposent sur son jugement devenait de plus en plus incroyable à chaque seconde, surtout quand on voyait le rouge lui monter aux joues devant l’accumulation de stupidité qu’elle enchainait.

Non parce qu’en plus de l’agresser en pleine rue – ou pas – il fallait que la première blague qui franchissent ses lèvres visent leur « histoire ». Une erreur, une grosse erreur qui lui pesait encore sur la conscience aujourd’hui. De toutes les personnes qu’elle aurait pu blesser à l’époque, il était probablement le premier à ne pas mériter ça, et dieu sait qu’elle aurait tout donné pour avoir eu la force de l’aimer, vraiment, alors que son petit cœur était en miette. Ça aurai été tellement plus simple s’il avait été le bon, après tout, il possédait plusieurs secrets qu’elle n’osait raconter à quiconque, ne serait-ce que par leur enfance ensemble… Oh si seulement elle apprenait à tenir sa langue! La bonne nouvelle toutefois, fut que sa bévue avait permis que l’incident – fort agréable en soi – puisse être abordé sans que la troisième guerre mondiale se déclenchent et qu’elle n’avait même pas eu besoin de lui présenter les excuses qu’elle savait lui devoir. Magique! Comme quoi, quand vous avez souvenir de côtoyer quelqu’un d’aussi loin, il y a plus important que son joli derrière. Boucle d’or avait finalement repris son aplomb en laissant planer un air moqueur sur ses lèvres. Certes, elle avait des images mentales interdites aux mineurs qui impliquaient le bridé, mais outre cela, outre cette grosse connerie, il restait le gamin qui lui tenait tête et qui faisait d’elle une vraie peste. Haussant un sourcil, refusant de lui donner le dernier mot, elle avait ajouté, avec un amusement franc : « Me transmettre un sens de l’humour? Faudrait déjà que t’en ai un pour ça! Tu fais plutôt dans l’humour discutable normalement… » … Et le tien il est mieux? Pire sans doute.

Sur ces mots, elle s’était assise sur le sol, questionnant sa victime quant à son accès à une technologie capable de tous les sauver. Hélas, en beau duo d’abrutis, aucun d’eux n’avait un cellulaire fonctionnel. Génial. Affichant une moue boudeuse comme s’il était la source de tous leurs maux – on se rappelle qui a foncé dans qui … Alors pourquoi ce sourire victorieux hein? T’es pas plus utile… ce n’est pas comme si elle recharger magiquement son cellulaire hein? Non parce que, ça ne fonctionne pas encore, l’énergie par la stupidité. Auquel cas, en ce moment, elle pourrait éclairer toute la ville… Ils étaient coincés tous les deux, sérieusement? Pas qu’elle ait eu envie de le fuir, loin de là, au fond, elle était même plutôt heureuse de le revoir, elle réalisait qu’il lui avait diablement manqué, que ce vide dans sa vie, c’était l’emmerdeur en chef qui manquait. Personne d’autre que Jin ne pouvait se vanter de lui tenir tête et de râler moqueusement sans avoir subi une castration. C’était un exploit! « Ça peut être long avant qu’une voiture passe tu sais… on est un peu au milieu de nulle part et il va faire nuit bientôt… Si tu t’étais pas arrêté au milieu de nulle part aussi! » …  Règle numéro un de la bromance : toujours blâmer le frisé!... Le frisé bridé. « Mais si ça peut te consoler, tu ne serais pas mon dernier choix sur la liste des heureuses personnes avec qui ça ne me dérange pas de mourir glacée. » Elle avait même plusieurs candidats pour le poste du « pire camarade de mort », qu’il en soit rassuré.

Étirant ses bras devant elle en soupirant à nouveau – l’attente allait être longue, elle avait un moment évité le regard du nippon. Les questions habituelles sur sa vie l’énervaient, d’autant plus qu’elle n’avait aucune envie de parler de ce qui advenait d’elle. Sa relation avec Kamenashi était confidentielle, sa carrière était au neutre depuis son retour au japon et elle était loin d’aller mieux côté santé… Vaguement, elle avait commencé un : « Je… ça va. ». Mentalement, elle cherchait la meilleure façon de contourner le sujet. Jin avait été une des rares personnes à qui elle s’était confié sur sa « maladie » puisque, la connaissait depuis toute petite, il avait bien remarqué qu’elle s’essoufflait rapidement, qu’elle visitait beaucoup de médecin, du coup oui, il savait … en partie. Il va sans dire que, s’il la savait plus délicate que la moyenne, elle lui avait bien caché l’étendue du mal. Et il était  hors de question qu’elle lui dire un jour qu’elle était condamnée. De un, parce que ça plombait une ambiance, et de deux, parce qu’elle préférait garder pour elle son état de santé. Du coup, un sourire avait passé sur ses traits, alors qu’elle se lançait dans un mensonge qu’elle en était venue à croire. « Ma santé est stable, rien d’alarmant. Je suis un peu paumée côté boulot depuis mon retour … reconnaissance de diplôme, tout ça… » Un nouveau sourire et ses perles bleutées se posaient sur le jeune homme. « Et toi? Tu relances ta carrière au japon? ». D’un sourire fier et aussi moqueur que quand ils s’étaient quittés – il était de loin sa victime préférée, elle avait ajouté d’un ton amusé : « Bon, on sait tous les deux que t’es revenu parce que j’te manquais… » puis, plus bas, peut-être sous le coup de l’émotion de le revoir : « … Je suis heureuse de te revoir. Enfin, juste un peu, t’es chiant quand même, mouton râleur… »

code by lizzou × gifs by tumblr
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


It’s the only time I’ve ever felt like this. After all this time you’d think I’d be used to the pull of your gravit. But after flying so high for so long, who would think I’m still learning, still burning, still falling... ♥️

▬▬▬▬▬▬
JPN + IDOLE NATIONALE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4699-akanishi-jin-ohana-means-family#311277 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4694p25-akanishi-jin-tale-as-old-as-time?nid=1#311179

Carte d'identité :
Bakanishi | 31 ans | 1m75 pour 56kilos | Groupe sanguin O | Cancer.

Père Japonais et mère Italienne, il a aussi un petit frère qu'il aime plus que tout.

Activité de fainéant :
Il fait crier les jolies dames et messieurs juste en chantant sur une scène. La belle vie. Puis de temps en temps il apparaît dans des films.

Statut marital :
Célibataire et bisexuel. Cherche pas vraiment, trop feignant pour ça.

Mes trucs à moi :


Il déteste que l'on touche à ses clavicules, il en viendra même aux mains si vous continuez. ▬ Il a une chienne du nom de Pin ▬ Il est très proche de sa mère et de son père ▬ Il a toujours faim, adore la pizza et les pâtes ▬ Il a beaucoup de mal à se réveiller ▬ Il a peur des fantômes ▬ Il déteste le Jin que les paparazzis ont inventé ▬ Ses fans sont comme des trésors pour lui, il cherche toujours à leur faire plaisir ▬ Il tombe amoureux difficilement et très peu de fois, il n'est absolument pas le coureur de jupons ▬ Il fume ▬ Il est très doué en football et adore le baseball ▬ Il joue aux jeux vidéos durant son temps libre ou fait de la guitare ▬ C'est un gros feignant. ▬ Il peut parler dans son sommeil ▬ Parle anglais couramment ▬ Il adore les enfants et rêve d'être papa. ▬ Il aime sortir avec le peu d'amis qu'il a ▬ Il adore voyager ▬ Il est très fier d'être Japonais ▬ Il est un peu narcissique ▬ Il a des origines italiennes, qu'il tiens de sa mère, du coup, il dit que l'italie est comme sa seconde patrie ▬ Dans KAT-TUN, les membres disaient que le A du nom de groupe signifiait Akuma (démon) plutôt que Akanishi.




Jeu 19 Mai - 20:34


❝He's the part that is missing.❞
Jin & Heaven
De un, elle faisait des blagues douteuses. Et de deux, elle critiquait son sens de l'humour ? Un peu plus, et Jin finirait vraiment par lui en vouloir pour quelque chose. Parce que oui, pour lui, le fait qu'ils aient couchés ensemble et qu'elle soit partie le lendemain, était moins grave  qu'insultait son sens de l'humour. Il se trouvait très drôle, quand il le voulait, merci bien. Mais il décida de laisser passer ça... Enfin, qu'un peu. Il fit juste mine d'être vexé, une main posée sur le torse, avant de reprendre. " Je suis, offusqué, que tu puisses penser que je n'ai pas d'humour. Je t'ai mal éduqué. " Aah, le sarcasme, son grand ami. Enfin, si cela pouvait vraiment s'appeler du sarcasme. 


Si cette histoire entre eux ne serait pas arrivée, ou même s'il y avait eu quelconque explications, quand Heaven s'asseya à côté de lui, il aurait certainement passé son bras autour de ses épaules. Pas que l'envie lui manque, il aurait aimé la prendre dans ses bras. Il n'avait plus aucun sentiments pour elle, ça il en était sûr, mais elle lui avait quand même manqué. Il avait toujours rigolé avec elle, après tout, ils se connaissaient depuis longtemps. Mais cette fois-ci, il se retînt. Peut-être serait-elle trop mal à l'aise s'il faisait vraiment comme si de rien n'était arrivé, où s'il se rapprochait trop d'elle. Qui sait ! 


" Je sais bien, que ça risque d'être long avant qu'une voiture ne passe.. Mais bon, ça finira par arriver. Puis c'est surtout si tu ne m'avais pas foncé dedans, baka. Ne rejettes pas la faute sur moi. " Il rigola légèrement. Finalement, elle n'avait pas tant changé que ça. Toujours a rejeter la faute sur lui quand il n'avait rien fait. Combien de fois c'était arrivé quand ils étaient enfants, et que Jin avait eu d’innombrables problèmes à cause de ça. Elle s'en était tiré plus d'une fois, sans rien, et lui avait toujours été punis à sa place. Mais il ne lui en avait jamais voulu.. Peut-être quand il était enfant, il n'aimait pas ça, mais maintenant ça le faisait rire d'y repenser, d'en parler avec sa mère, de lui avoir raconté la vérité. " Je suis tellement content de ne pas être le dernier, et ravis que tu envisage la possibilité que l'on meurt ici....." Après le sarcasme, l'ironie, chacun son tour, et tout le monde est content !


Jin voyait bien que quand le sujet dévia sur la vie d'Heaven, celle-ci se referma un peu plus. Il ne dit cependant rien. Après tout, la jeune femme avait le droit de vouloir lui dire certaines choses ou pas, après tout ce temps à ne pas se parler. Même s'il n'aimerait pas qu'elle lui mente, il ne dirait rien, il pourrait comprendre. La jeune femme n'a pas une vie facile, et c'est encore plus difficile de mettre les gens dans la confidence. Alors il l'écouta simplement, espérant que tout ce qu'elle lui dise soit vrai. Que sa santé aille mieux, surtout ! Après tout, il fallait bien qu'elle reste avec lui durant au moins plusieurs années à venir.. Il avait prévu tellement de choses pour eux, avant, qu'il n'allait pas perdre son opportunité maintenant. Comme monter un duo comique ! Enfin, peut-être pas. Ou peut-être qu'à des enfants, là le public pourrait réagir. Il tapa légèrement son épaule quand celle-ci le taquina une nouvelle fois. " Ma carrière va très bien, me porte pas la poisse. Très bien au Japon, et très bien dans les autres pays. Je finirais par conquérir le monde, tu verras. " Il lui fit un clin d'oeil, sans réfléchir. De toute façon, c'était sans danger. Si elle s'imaginait des choses, des souvenirs passées, ça serait sa faute, pas celle de Jin ! Et maintenant les rôles sont inversés, c'est à son tour de blâmer Heaven. 


" Comment je pourrais être revenu parce que tu me manquais si je ne savais même pas que tu étais revenue ? " Il fallait bien qu'il cherche la petite bête. Juste pour l'embêter un peu plus et casser son argument, sinon c'était pas drôle voyons. La suite fit sourire Jin. Bien sûr, impossible pour elle de devenir toute sentimentale sans une touche d'insultes. Ca ne serait pas pareil sinon. Ah, il ferait avec. Il était quand même content de savoir qu'en quelques sortes, il lui avait manqué aussi. Certainement pas autant qu'elle lui avait manqué, puisque les sentiments qu'il avait eut pour la jeune femme avait été dur à oublier quand il se rendit compte que ce n'était pas réciproque. Ou plutôt, qu'il était seul dans un lit, à poil. Mais le passé reste avec le passé. Cette fois-ci, il se permit de passer son bras autour des épaules d'Heaven, passant sa main dans ses cheveux. " Avoue que je t'ai manqué, ton Jinny était plus là pour t'apprendre milles et une bêtises, t'as dû t'ennuyer ! " Pour lui, il ne se sentait pas vraiment prêt à lui dire directement qu'elle lui avait manqué. Peut-être une histoire de fierté. Certainement - on va bien l'avouer, la dernière fois qu'ils se sont vu, elle avait piétiner sa fierté, en talons si elle aurait pu le mimer. 


" Sinon moi.. Ca va. Comme j'ai dis, ma carrière va très bien, je suis rentrée de Los Angeles y'a peut-être un mois, j'ai renoué avec un ancien ami, je vois du monde.. Tout est très bien. Pas grand chose au final en fait, je suis juste bien ! " C'est vrai qu'il n'avait pas grand chose à dire dans sa vie. Surtout qu'il sentait un peu comme un blocage, ne sachant pas quoi révéler sur lui, si il pouvait tout lui dire ou s'il devait garder certaines choses pour lui. Puisque après tout, même s'il ne lui en voulait pas, ça ne voulait pas dire qu'il allait lui refaire confiance comme si de rien était. Au contraire, Jin avait du mal encore a réalisé que de un, il l'ait rencontré ici, et de deux, il ne lui ferait probablement pas confiance avant un petit bout de temps. 


© Pando
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


it's a promise
Love changes colours countless times. Surely, as many smiles as the tears you've shed are waiting for you.
▬▬▬▬▬▬
JPN + MODO DU CLAN KRYSTAL
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Boucle d'or de 27 ans, 100% made in japan! Oui oui, ça existe, mais c'est rare! Demandez votre autographe ♥️

Activité de fainéant :
Psychologue de formation, Barmaid de profession. Du pareil au même me direz-vous, il n'y a que la quantité d'alcool qui change ~


Statut marital :
Ça serait stupide de penser qu'il pourrait y en avoir un autre que lui ♥️ Même dans son état précaire, son coeur ne veut qu'une chose, battre pour une tortue sauvage ♥️ #TREX4EVER



Accessoirement porteuse d'un enfant tortue en devenir.♥️


Mes trucs à moi :
Diplômée en psychologie A peur des enfants Athlète en talons hauts Dépendante au chocolat et aux chaussures Croqueuse d'homme Manipulatrice chieuse Alcoolique à ses heures Plus grande fan de Ryo et de l'enfant Jésus Fan de KAT-TUN, grave Mourrante, ah aussi, à ces heures Obsédée par les tortues ninjas Danger au volant Reine des mauvaises idées



Ven 27 Mai - 19:46
He's the part that is missing × ft. Heaven & Jin
Heaven dévisageait son ami d’enfance avec consternation. Oui, ils étaient paumés au milieu de nulle part avec deux voitures non fonctionnelles et deux cellulaires inutilisables. Oui, il était vrai qu’elle avait embouti sa voiture sans le vouloir mais… il avait du culot! Prétendre qu’elle n’avait pas d’humour et maintenant, il osait rejeter la responsabilité sur sa faute à elle? Le fourbe! Mutée dans sa mauvaise foi, boucle d’or avait croisé les bras et laissé échapper un soupire bruyant non sans lui tirer un sourire amusé alors qu’elle tapait sur pied sur le sol style mamie impatiente en lâchant, très lentement un « Jin Jin Jin… ». Si elle avait pu, elle lui aurait tiré l’oreille pour être certaine qu’il assimile la leçon de vie qu’elle s’apprêtait à lui servir. Poursuivant non sans l’esquisse d’un sourire moqueur aux lèvres, elle avait ajouté, comme si c’était la plus grande révélation du monde, d’un ton toujours aussi amusé « Tu devrais savoir depuis le temps, que ce n’est JAMAIS de ma faute. ». Oh ça oui, il devait le savoir. Au nombre de conneries qu’elle avait orchestré et dont il avait pris le blâme. Leur amitié était presque totalement basée sur les mauvaises idées de blondie et la loyauté de son sbyre et meilleur allié. Il avait dû en souffrir, des punitions, pour protéger l’esprit machiavélique camouffle sous une bouille d’ange qu’était Heaven. Un petit rire avait franchi ses lèvres alors qu’elle s’assoyait sur le sol, tenant tant bien de mal de profiter de leur situation pour rattraper le temps perdu.

Elle était pleinement consciente que son manque de mise à jour quant à la vie du chanteur était totalement de sa faute. Complètement. Après tout, si elle n’avait pas déserté, si elle n’avait pas laissé la panique la gagner et qu’elle avait accepté un peu mieux son côté vulnérable à l’époque, elle aurait eu autre chose que des années de silence radio. Elle connaissait son mouton, il lui aurait pardonné une rupture en bonne et due forme, une fuite comme une fille trop ivre faisant la marche de la honte au petit matin… un peu moins. Combien de fois avait-elle voulu formuler des excuses, reprendre contact, mais la vérité c’est qu’elle se sentait tellement coupable de son comportement puéril qu’elle ne semblait pas trouver les mots assez bien pour lui demander pardon… Et oui, ça avait de l’importance, la moindre des choses c’était de s’excuser de façon valable. Et juste comme elle pensait que tout était perdu, les voilà à discuter de tout et de rien, de sa carrière, et un sourire était apparu à nouveau sur son minois. Elle ne s’était pas vraiment attendue à avoir une deuxième chance de partager ses confidences. « Conquérir le monde? Rien de moins? Et tu me donneras un titre de noblesse dans ton empire? Et non, je ne serai pas le bouffon! » … Avant qu’il ne le propose. Toujours le devancer. Un sourire satisfait avait à nouveau éclairé son visage et une petite voix dans sa tête lui confirmait ce qu’elle voulait savoir : ils allaient s’en remettre.

Assise là, sur le sol, à mélanger ses aveux sentimentaux à des insultes – un mixt classique quand boule d’or était concerné – elle avait la vague impression que les années n’avaient pas passées. Il était encore son mouton personnel, sa victime favorite et une des rares personnes autorisées à lui tenir tête. C’est sans doute pour cela qu’elle avait posé ses mains à plat sur le sol, histoire de se donner la mobilité nécessaire pour se rapprocher de lui et enfin – ENFIN – passer ses bras autour de son cou pour une étreinte lasse – elle n’allait quand même pas tout faire – en laissant tomber sa tête sur l’épaule du jeune homme. Elle le faisait si souvent autrefois, à quoi bon garder ce mur de glace entre eux hein, elle était terriblement heureuse de le revoir! Autant lui donner cette victoire… « J’avoue que ça manquait de divertissements sans toi! Tu devrais avoir honte d’être parti aussi longtemps, je n’avais personne à embêter! » sur ces dires, elle avait relâché son étreinte non sans se déplacer, son épaule encore posée contre la sienne. Jin avait été tellement important, tout au long de sa vie, et le revoir c’était comme retrouver le fichu morceau manquant. Elle avait l’impression d’enfin retrouver son souffle, de retrouver un trésor perdu dont elle avait réussi à oublier l’existence pendant des années…

Et juste pour cela, il méritait des explications, ou à tout le moins, des excuses. C’est probablement pour cette raison que ses mains s’était mises à tirailler sur le bras de son propre pull, comme pour la distraire alors qu’elle réunissait le courage nécessaire pour couiner, d’une petite voix – Heaven était probablement la pire côté communication, elle haïssait avouer ses torts et demander pardon, alors ça lui demandait un effort monstre de l’envisage - « Jin je…. Pour la façon dont je suis partie… je suis d- ». Si près du but! Elle allait finaliser une rare excuse lorsque sa phrase s’arrêta net par ce qu’elle venait au bout de la route : deux fars. AMEN. Ils étaient sauvés! MAMAMIA. Bondissant sur ses pieds plus rapidement qu’une enfant devant un bonbon, elle avait lancé, à l’intention de son ami, le beau moment pleinement bousillé par son sens des priorités « Bouges toi! Un camion! » … Et pour faire vraiment prostituée sur le bord du chemin, elle s’était mise à agiter ses bras dans les airs, jusqu’à ce que le conducteur, sans doute aveuglé par la crinière blonde en plein japon, daigne s’arrêter à leur hauteur. Heaven jubilait, sautillant en agitant la main dans un : « Par ici! Monsieur!! Monsieur!! » puis, lorsque le conducteur s’inclina pour ouvrir la portière et les regarder de haut, se demandant ce que cette dingue pouvait bien lui vouloir, elle poursuivi d’un : « Bonsoir… comme vous le voyez mon camarade et moi … » … qui fut rapidement interrompu par la voix rauque de l’homme au volant. Un type d’une cinquantaine d’année, bedonnant, avec une barbe mal taillée et ce sifflement dans la voix qu’il avait dû voler au pire modèle de Village people américain. « Pas besoin de lunettes, vos bagnoles fument encore! »  … Super poli. Et le pire, c’est qu’il avait arrêté net de regarder boucle d’or qui pourtant, tentant vraiment d’expliquer la situation… « Oui donc on se demandait si vous ne pourriez pas nous … » … non, son regard avait repéré un fruit défendu, un mouton rare, un bouclé bridé … « Tais-toi blondie, je ne parlerai qu’avec le beau morceau juste là. ». Sous l’air consterné d’Heaven, il avait utilisé un ton un peu trop minable de charmeur du dimanche pour ajouter, à l’intention de Jin « Ça va mon beau? »… Super, vraiment super. En une soirée, elle avait bousillé sa voiture, échoué à demander pardon et voilà qu’elle venait de livrer son vieil ami aux avances d’un gay grassouillet et chauve… Il n’y a pas à dire Heaven, ça a dû lui manquer à Jin, de trainer avec toi…  

code by lizzou × gifs by tumblr
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


It’s the only time I’ve ever felt like this. After all this time you’d think I’d be used to the pull of your gravit. But after flying so high for so long, who would think I’m still learning, still burning, still falling... ♥️

▬▬▬▬▬▬
JPN + IDOLE NATIONALE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4699-akanishi-jin-ohana-means-family#311277 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4694p25-akanishi-jin-tale-as-old-as-time?nid=1#311179

Carte d'identité :
Bakanishi | 31 ans | 1m75 pour 56kilos | Groupe sanguin O | Cancer.

Père Japonais et mère Italienne, il a aussi un petit frère qu'il aime plus que tout.

Activité de fainéant :
Il fait crier les jolies dames et messieurs juste en chantant sur une scène. La belle vie. Puis de temps en temps il apparaît dans des films.

Statut marital :
Célibataire et bisexuel. Cherche pas vraiment, trop feignant pour ça.

Mes trucs à moi :


Il déteste que l'on touche à ses clavicules, il en viendra même aux mains si vous continuez. ▬ Il a une chienne du nom de Pin ▬ Il est très proche de sa mère et de son père ▬ Il a toujours faim, adore la pizza et les pâtes ▬ Il a beaucoup de mal à se réveiller ▬ Il a peur des fantômes ▬ Il déteste le Jin que les paparazzis ont inventé ▬ Ses fans sont comme des trésors pour lui, il cherche toujours à leur faire plaisir ▬ Il tombe amoureux difficilement et très peu de fois, il n'est absolument pas le coureur de jupons ▬ Il fume ▬ Il est très doué en football et adore le baseball ▬ Il joue aux jeux vidéos durant son temps libre ou fait de la guitare ▬ C'est un gros feignant. ▬ Il peut parler dans son sommeil ▬ Parle anglais couramment ▬ Il adore les enfants et rêve d'être papa. ▬ Il aime sortir avec le peu d'amis qu'il a ▬ Il adore voyager ▬ Il est très fier d'être Japonais ▬ Il est un peu narcissique ▬ Il a des origines italiennes, qu'il tiens de sa mère, du coup, il dit que l'italie est comme sa seconde patrie ▬ Dans KAT-TUN, les membres disaient que le A du nom de groupe signifiait Akuma (démon) plutôt que Akanishi.




Lun 20 Juin - 11:23


❝He's the part that is missing.❞
Jin & Heaven
Au fond de sa tête, il y avait comme cette petite voix, qui empêchait Jin de faire certains gestes, certaines réflexions. Et il n'aimait pas ça. Il détestait ne pas pouvoir être naturel avec une amie d'aussi longues dates. Après tout, au bac à sable, ils étaient déjà ensemble, à faire les casses cous. Ou du moins, Heaven faisait la casse cou et Jin essayait de la protéger, histoire que la plus jeune ne se tue pas en sautant d'un toit ou du tourniquet en marche.. Bien qu'il soit le premier à faire la même chose ou à inventer quelque chose de plus farfelu quelque fois. Enfin bref, le fait n'était plus à leur gamineries d’antan, mais leur gamineries de maintenant. Alors si cette petite voix au fond de lui ne lui interdisait pas, il aurait attrapé le visage de la plus jeune pour lui pressé les joues et la faire ressembler à un poisson. " Tu crois que je ne m'en rappelle pas, de toutes les fois où j'ai été punis à ta place ? Tsk! " Bien sûr, il n'était pas vraiment énervé. Il avait revisité sa mère depuis le temps, et quand celle-ci avait mentionné la jeune blonde, Jin lui avait avoué que la majorité des bêtises avait été faite par elle et non par lui ! Sa mère avait simplement rigolé et lui avait dit que la plus jeune le menait à la baguette. Il avait râler pour le reste de la journée familiale.

Cependant, aujourd'hui, ce n'était plus le cas. La plus jeune ne pouvait plus profiter de la naïveté de Jin, car celui-ci avait grandit. Alors même si au fond de lui, il était resté naïf, il ne l'était pas autant qu'avant et il se méfiait maintenant de ce qu'Heaven pouvait faire. Et il détestait devoir se méfier de ça. Il espérait vraiment que cette gêne pourrait partir et ce le plus vite possible. Quelle amitié est agréable si l'on a pas confiance en l'autre ? Aucune ! Il aurait presque voulut sortir son coeur de sa poitrine, entrer les réglages "faire confiance à Heaven" et le remettre à sa place ! Malheureusement, les robots ne sont pas encore inventé.. Ou du moins, Jin n'en est pas un. Qui sait, peut-être que dans une dizaine d'années se sera possible ! Et le voilà encore qui dérive. Il méritait presque des gifles.

Un sourire sadique étira ses lèvres quand la jeune femme essaya de le devancer. Elle devrait savoir que l'élève ne surpasse jamais le maître. " Tu seras mon esclave. Ne t'en fais pas, je te réserve la place depuis des années. Il faut bien que je me venge de tout ce que tu m'a fais subir étant petit, tu crois pas ? " Et toc ! Il devait l'avouer, il était plutôt fier de lui. S'il avait pu, il se serait même donner une bonne tape sur l'épaule comme un papa le fait pour son enfant qui viens de marquer un but au foot.

Cependant, ce qui lui donna vraiment envie de se donner une bonne tape sur l'épaule fut quand Heaven passa son bras autour de son cou. Une telle proximité lui avait manqué. Alors il laissa faire la jeune femme, et à son tour, il alla poser sa main dans la nuque de la jeune femme. Au début, il avait voulu passer son bras autour de ses hanches, mais cela était peut-être un peu trop intime vu leur passé. Alors il se contentait d'un peu lui caressait les cheveux, ce qu'il continua à faire même quand la jeune femme enleva son bras. Il faisait tout de même attention : il ne fallait pas décoiffer la princesse. " Aaah, je savais que ma présence t'étais indispensable. " Il n'avait pas voulu le dire sur le moment, mais elle aussi lui avait manqué. Beaucoup plus qu'il ne laissait paraître. Il allait lui dire, quand il entendit la petite voix de la blonde s'élevait une nouvelle fois. Son coeur se mit à battre un peu plus en comprenant de quoi la jeune femme voulait parler, et il s'arrêta totalement de battre quand celle-ci sauta sur ses pieds en faisant de grand geste. Il venait d'avoir la peur de sa vie. Non mais elle était folle ? Tout était calme, on se serait presque cru dans une déclaration d'amour d'un anime, et la voilà qui secouait ses bras dans tout les sens comme un manchot essayant de voler !

En voyant le camion cependant, il se releva bien vite, manquant de s'étaler de tout son long sur la chaussée tellement il était précipité. Il resta alors derrière la jeune femme quand le camion s'arrêta. Il la laissa faire les explications, mais plus les secondes défilées et moins Jin appréciait l’attitude du vieil homme. Alors quand il l'appela beau morceau... Il dû de un, se retenir de rire : un homme de cinquante ans qui te fais du rentre dedans, ce n'est pas tout les jours ! Et de deux, ne rien dire sur la manière dont il parlait à son ami. Ils avaient besoin de ce camion s'ils voulaient rentrer chez eux, ou au moins revoir la civilisation un jour ! Il avait commencé à croire qu'ils finiraient vraiment par mourir comme Heaven l'avait dit. " Bonsoir monsieur. Non ça ne va pas comme vous pouvez le voir. " Jin passa une main dans ses cheveux bouclés, se mordillant la lèvre : si le vieil homme était un pervers et hétéro, Jin lui aurait dit de tracer sa route. Mais celui-ci était gay, et Jin lui plaisait alors autant jouer de ses atouts. Il voulait monter dans ce camion même si il se faisait tripoter durant le chemin. Il aurait tout le loisir de le taper une fois qu'ils seraient plus proches de Tokyo. " Vous pouvez nous rapprocher de Tokyo ? Et bien sûr je ne viens que si mon amie viens avec moi. " Si son interlocuteur n'était pas aussi gay qu'un phoque, et si Jin avait une poitrine, il aurait croisé les bras pour faire ressortir ses seins. Mais étant un homme, il contenta juste de se lécher un peu les lèvres, de manière discrète mais en gardant les yeux fixé dans ceux du camionneur. Il aurait pu faire prostitué dans une autre vie dis donc.



© Pando
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


it's a promise
Love changes colours countless times. Surely, as many smiles as the tears you've shed are waiting for you.
▬▬▬▬▬▬
JPN + MODO DU CLAN KRYSTAL
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Boucle d'or de 27 ans, 100% made in japan! Oui oui, ça existe, mais c'est rare! Demandez votre autographe ♥️

Activité de fainéant :
Psychologue de formation, Barmaid de profession. Du pareil au même me direz-vous, il n'y a que la quantité d'alcool qui change ~


Statut marital :
Ça serait stupide de penser qu'il pourrait y en avoir un autre que lui ♥️ Même dans son état précaire, son coeur ne veut qu'une chose, battre pour une tortue sauvage ♥️ #TREX4EVER



Accessoirement porteuse d'un enfant tortue en devenir.♥️


Mes trucs à moi :
Diplômée en psychologie A peur des enfants Athlète en talons hauts Dépendante au chocolat et aux chaussures Croqueuse d'homme Manipulatrice chieuse Alcoolique à ses heures Plus grande fan de Ryo et de l'enfant Jésus Fan de KAT-TUN, grave Mourrante, ah aussi, à ces heures Obsédée par les tortues ninjas Danger au volant Reine des mauvaises idées



Dim 10 Juil - 18:10
He's the part that is missing × ft. Heaven & Jin
« Puni à ma place? … Je n’ai aucun souvenir de ça! Tu dois confondre avec une autre… » L’air faussement outré et surtout, le sourire en coin qui suivit cette déclaration faussement innocente ne suffit pas à nous convaincre Heaven… La vérité, c’est qu’elle s’en souvenait pleinement de cette époque-là, il était un larbin fidèle, et elle, une vraie peste qui avait eu le don inné du minois angélique. Sérieusement, entre un gamin un brin surexcité et une gueule d’ange, qui aurait blâmé boucle d’or… Un éclat de rire plus tard, elle avait presque réussi à enterrer la partie moins jolie de leur histoire dans son esprit. Il lui avait manqué, terriblement, cruellement, mais c’était à prévoir. On ne passe pas près de vingt ans avec quelqu’un sans ressentir le moindre manquement en coupant les ponts de façon équivoque et sans réelle raison. Et aussi têtue fut-elle, boucle d’or ne pouvait que se rendre à l’évidence, la place du bras droit, du complice de connerie, de l’ami d’enfance, c’était une position qu’elle n’avait jamais remplacé. Jin était irremplaçable. Avec sa connerie, ses idées loufoques et cette façon de lui renvoyer du tac-au-tac ses réparties les plus moqueuses. Il n’y avait que lui pour lui proposer un poser d’esclave et la faire rire aux éclats. Un sourire moqueur avait flotté sur ses traits – on est idiote ou on ne l’est pas, et elle lui avait rétorqué avec une mine faussement sérieuse : « Ton esclave? Et puis quoi encore, je suis beaucoup trop jolie pour ça. J’ferais une jolie reine par contre, tu me donneras ton premier fils en mariage, quand je me serai reconvertie en cougar? » ... Bah quoi? La trentaine approchait, il lui restait un bon vingt ans avant que sa garde-robe composée en partie de léopard ne devienne celle d’une vieille chasseuse de gamin. Elle était prête, finement résignée à se reconvertir. Un sourire amusé plus tard, elle éclatait de rire, signe qu’elle se payait sa tête – comme toujours.

Normalement, boucle d’or aurait renoncé aux explications, elle aurait laissé la situation comme était, tendue, étrange, sans trop savoir sur quel pied danser. Après tout, ils n’étaient pas en mauvais terme, ils pouvaient très bien éviter le sujet non? Pour toujours? C’était moins certain. Mais ce n’était pas n’importe qui, on parlait de son Jinny et, elle lui devait au moins des excuses franches. D’ailleurs, on tient à préciser qu’elle avait toute la volonté du monde de lui en présenter, alors qu’elle nouait ses bras autour de lui, le serrant contre elle comme si elle pouvait effacer toutes les années, comme si elle pouvait, d’une simple étreinte, rattraper tout ce temps où il avait été mis à l’écart de sa vie. Pour lui, elle voulait même piler sur sa fierté et avouer qu’elle avait 100% du blâme à prendre. Limite, s’il y mettait un peu du sien, il pourrait la faire tourner en bourrique et la convaincre de se faire tatouer son nom en signe de paix – oui, sa culpabilité était à ce stade-là. Mais bon, priorité oblige, elle n’avait été que trop prompte à le libérer en sautillant lorsqu’un camion s’était mis à s’approcher. ALLÉLUIA. Elle était trop jeune pour crever de froid dans la campagne, trop jolie pour être ainsi défigurée par l’oubli de sa carcasse dans les bois. Elle était même prête à montrer du buste, au besoin, pour se mériter un aller simple pour la grande ville. Enfin … ça c’était avant de voir le visage du conducteur… et la façon gourmande qu’il avait de regarder le chanteur.

Si sa survie n’avait pas été aussi compromise, et si elle ne craignait pas de demeurer toute seule au bord de la route – des plans pour finir violée par un maniaque – elle aurait éclaté de rire devant le ridicule de la situation. Le regard consterné de boucle d’or passa du conducteur au bridé qui se tenait à ses côtés – vraiment? Quelles étaient les chances pour qu’elle tombe sur un des rares vieillards hors du placard et qu’en prime, il trouve l’italien à son goût hein? Bon, elle voulait bien être objective sur ce côté-là, quitte à jouer dans l’autre équipe, Jin était une proie de choix… mais elle? Ne devait-elle pas être une bonne amie et le tirer de ce mauvais pas? Protéger sa vertu, se mettre entre lui et le débile au volant? ………… Et où était le plaisir là-dedans hein? Si Jin était prêt à se donner corps – littéralement – et âme pour leur sauver la peau des fesses, elle l’encouragerait. N’était-ce pas ce que faisaient les amies? Le pousser cuisses ouvertes vers sa destinée. Elle ne l’avait pas vu depuis des lustres… et s’il jouait désormais dans l’autre équipe hein? Heaven… t’es la pire. D’ailleurs, elle avait dû feindre une quinte de toux pour étouffer son fou rire en voyant son bichon mettre à ‘’on’’ l’opération séduction.

« Et il va faire nuit…. Ce n’est pas sécuritaire pour un jeune homme de ton apparence de se balader seul… » Parce que dans ce camion? C’était mieux? Heaven avait une fois de plus tourné sa langue une dizaine de fois pour ne pas balancer une connerie et les condamner toutes les deux. Le vieillard s’était penché pour leur ouvrir la porte côté conducteur. Classique des camions de ce style, il y avait une petite cabine à trois places, une au milieu, entre lui et le passager, et le passager. Tapotant la place à ses côtés, il avait lancé un regard lourd de sous-entendu au chanteur. « Allez montes, je ne vais pas te laisser seul… » devant la demande de sauvetage de blondie, le vieil homme avait semblé hésiter, ou du moins, il avait paru rudement déçu mais avait fini par retrouver son sourire en dévorant Jin des yeux. « Ton amie aussi peut venir… » Encore heureux! Assez brillante pour ne pas souhaiter mettre son ami dans plus de merde qu’ils ne l’étaient déjà, elle était grimpée devant l’air outré du conducteur, et avait pris place entre eux deux en attirant son compatriote à sa suite, pas question de monter là toute seule, ce type était louche de chez louche. Elle serait le chaperon. C’était décidé. Et pourtant, à peine eurent-ils pris place que leur ‘’sauveur’’ avait posé une main sur la cuisse du bridé, écrasant boucle d’or entre eux deux. « Je vous ramène ou alors? Deux destinations différentes? On peut déposer blondie d’abord. » Blondie qui avait jeté un regard impuissant au chanteur, puis un air un brin choqué au conducteur. Pas question qu’elle ne laisse son ami d’enfance entre les griffes d’un tel maniaque, et surtout pas seul! « Non non, on va à la même place, hein? » Et comme pour marquer son territoire ou pour au moins, faire savoir au type louche qu’elle ne lui donnerait jamais son camarade sans une guerre, elle avait posé sa main – signe de possession? – sur la cuisse du bridé, en chassant celle du vieux maniaque. Comme quoi, il n’avait pas grand choix, cette pauvre idole, le viol était au menu, il n’avait que le violeur à choisir… Or not.  

code by lizzou × gifs by tumblr
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


It’s the only time I’ve ever felt like this. After all this time you’d think I’d be used to the pull of your gravit. But after flying so high for so long, who would think I’m still learning, still burning, still falling... ♥️

Contenu sponsorisé


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
 

He's the part that is missing ft. Jin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EITA ✩ ACADEMY :: Tokyo City :: La campagne :: Les champs et prairies-