------ AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ------
Bienvenue à Tokyo, la capitale du Japon, ou plus de 13 474 454 habitants se croisent ici chaque jours, et chaque nuit. Le rythme Tokyoïte est parfois stressant, pressant, et pourtant, chaque année, de plus en plus d'étrangers rêvent de passer par la capitale Nipponne, pour parfaire leurs expérience, ou vivre l'expérience la plus folle de leur vie. Il faut dire que le Japon est un pays extraordinaire, tant par sa culture, son éducation, ses traditions et le bien être qui y règne. Les Japonais sont accueillants, souriants, bons vivants, tant de qualités qui font de l'archipel, la destination rêvée. Certes, vous allez vous envoler pour l'autre bout du monde, mais quelle folle aventure vous attend...

Il y a les Tokyoïtes, les travailleurs actifs, du grand PDG au vendeur de tomates sur le marché, en passant par le Cast-Member du Tokyo Disneyland. Les étudiants de Todaï University, le campus Tokyoïte, le plus réputé du pays, mais aussi les jeunes lycéens, les yeux remplis de rêves, d'espoirs et d'ambitions. Et puis il y a Eita Academy. Le phénomène de ces quatre-vingt dernières années. L'école des arts de la scène de Tokyo, qui a fait au fil des décennies, sa renommée, aujourd'hui mondiale. Eita forme les jeunes venus des quatre coins du globe, aux durs métiers de la scène, et depuis 2014, elle les produit officiellement, sous son propre label, Eita Entertainment. Une maison de production qui rafle tout en moins d'un an, avec son groupe pop le plus en vue du moment : B.A.G - Best Asian Generation. Partout ou ils mettent les pieds, ils provoquent l'hystérie, ne faisant que gonfler la popularité de l'école.

Ho tout serait bien trop beau s'il n'y avait pas une ombre à l'histoire. Celle ci se nomme Krystal. Une Gossip-Girl de talent, qui s'il fut un temps, ne s'attaquait qu'aux couloirs d'Eita, elle a aujourd'hui élargit son champs d'attaque à tout Tokyo. Son blog, dans le quel elle publie toutes sortes de rumeurs et secrets les plus intimes, est le plus visité de la toile nipponne. Krystal fait trembler la capitale, et prouve que chacun ici, de la plus grande idole à l'éboueur du quartier oublié, peu devenir un vrai phénomène de foire. C'est elle qui dirige, c'est elle qui décide qui ira haut, et qui retombera bien bas. Un conseil chers amis Tokyoïtes, surveillez vos arrières, Krystal est partout...
>>> The Dream Team
>>> Nos copains
>>> On les attend
Shia, Ryota et Liang sont là pour vous aider, n'hésitez pas à les contacter en cas de problème, ils ne mordent pas. Ils sont aidés par Rin, Erena et Heaven, la modo-team. ♥
>>> FÉLICITATION
>>> Navigation
>>> flash news
Félicitation à Arisa, Odeline, Shia, Rin, Yoko, Ryo, Mika, Yue, Shige, Ryan, Minami, et Risa, pour leur grand cumul de points cette année! Les compteurs sont remis à zéro.
19.02.2016. Attention les inscriptions à Eita en section Danse sont fermées, afin de remplir les cursus Comédie, Mannequinat et Musique. Evitez la section Chant, déjà bien encombrée aussi ;). Les inscriptions aux personnages Coréens, Chinois, Thaïlandais et/ou double nationalités similaires sont aussi fermées, pour cause de petite invasion temporaire. Merci de favoriser les personnages Japonais. Vous pouvez bien évidemment créer un personnage Japonais avec un avatar Coréen, Chinois ou autre asiatique bien évidemment. Plus d'informations sur ce sujet

18.02.2016. Grosse maj' du mois! Nouveau design, installation des fiches partenaires, ouverture du réseau Instagram pour vos personnages, et mise en place des tags pour tagguer les membres dans un sujet. Une boîte à idées a été ouverte pour vous, afin d'y donner vos suggestions, et le système des points a été remanié, et remis à zéro.

01.12.2015. La seconde génération des Best Asian Generation est enfin dévoilée! Découvrez la sur leur site officiel. L'équipe d'Eita Ent. remercie tous ceux qui ont voté lors de l'émission du casting!

29.09.2015. Les B.A.G créent la surprise en sortant un single, alors qu'on les croyait en hiatus, réduit à deux membres! Visiblement, rien n'arrête Rin et Shia, qui présentent aujourd'hui My Resistance, un clip vidéo qui fera la promotion de leur casting, en recherche d'une seconde génération. Des images exclusives de leur tournée d'été, des fans, et des backdancers, sont à l'honneur de ce clip, aussi dédié à Murakami, qui a quitté le groupe il y a une semaine. Pensez à en discuter sur le forum des fans!

20.09.2015. Murakami Shinsuke, membre des B.A.G, vient d'annoncer son retrait du groupe! Mais que les fans se rassurent, l'aventure continue, et l'Eita Ent. a dors et déjà lancé un grand casting national, afin de former la seconde génération du groupe, pour combler le vide laissé par Shinsuke. Et si tu tentais ta chance ?! Accéder au casting.

26.10.13. Rôle play ouvert à tous, que vous soyez plutôt petits rps (300/500 mots), si vous manquez de temps ou que vous débutez, ou bien plutôt roman rp (+1000 mots) pour les grands passionnés d'écriture, tout le monde est admis! Le plus important est de s'amuser.

26.10.13. Forum lancé depuis le 26.10.2013, optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Bannissez tout autre navigateur pour une bonne optimisation des codages!.
Forum optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Merci de bannir tout autre navigateur pour une meilleure optimisation des codages.
Forum city réel + niveau de rp ouvert à tous + avatars réels asiatiques, occidentaux...
©2013-2016 toute reproduction même partielle est strictement interdite.

 

 something in your voice ; ft. hiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4413-kim-shuya-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4403-kim-shuya-ft-min-yoongi http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4404-kim-shuya-twitter http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4320-my-only-scheme-is-to-be-a-rapper#300010

Carte d'identité :
― 김 추야 ―
kim shuya

22 ans (08.05.94)
né à tokyo
double nationalité
origine coréenne
bilingue
a habité à Séoul
de retour sur tokyo depuis 3 ans
pur produit du sud

Activité de fainéant :



Glandeur à plein temps et rapper underground
va finir par dormir dans un carton


Statut marital :
Hein quoi
je suis pd pour hiro mais faut pas le dire askip






Mes trucs à moi :




Né d'un père coréen et d'une mère japonaise ☾ Est par conséquent bilingue ☾ Asthme et problèmes cardiaques diagnostiqués à l'âge de 6 ans ☾ A été lâchement abandonné par son père cette même année ☾ Rêve de devenir rapper malgré sa santé ☾ Addict aux réseaux sociaux ☾ Voue une certaine passion pour les chapeaux en tout genre ☾ Accro aux teintures pour cheveux ☾ N'est pas aussi emo qu'il peut le laisser croire (j'vous jure il est sympa en vrai) ☾ Aromantique (askip)(je dis ça je dis rien)(hashtag je vise personne)(si tu me vises je le sais)(tu m'aimes)



Sam 30 Avr - 4:00

Shuya & Hiro
something in your voice
Installé derrière son bureau, il pianotait sur son clavier synthétique, ses doigts tapant frénétiquement sur les touches pour créer toujours plus de mélodies, toujours plus d'instru pour ses prochains morceaux. Son autre main, munie d'un crayon, gribouillait quelques paroles qui lui venaient progressivement en tête sur un cahier déjà noirci par des heures de travail. Plusieurs fois, il s'arrêta, écouta la musique qu'il venait d'enregistrer en débitant ses rîmes toutes fraîches, son pied frappant le sol au rythme des basses. Il manquait toujours quelque chose. Il recommença. Encore et encore. Mais rien n'y faisait, il n'arrivait pas à être satisfait de ce morceau. Shuya voulait un truc nouveau, un truc différent de ce qu'il pouvait faire d'habitude. Il voulait innover. Mais il séchait, ayant puisé dans toutes ses idées. Presque rageusement, il balança son stylo sur le meuble et fit reculer sa chaise d'un coup sec. Un grognement sourd suivi d'un soupir, ses yeux balayant la pièce lentement en s'attardant sur chaque objet, chaque détail, en quête d'une nouvelle inspiration. D'une idée.
Rien.

Il décida de s'accorder une pause, quittant ses logiciels pour se diriger sur un site de musique et lança l'une de ses playlists favorites. Et la voix d'Eminem s'éleva. Shuya renversa sa tête contre le dossier de son fauteuil et ferma les yeux un instant, bercé par la mélodie, la voix mélancolique et grave du rapper, et celle de la chanteuse au refrain. My tea's gone cold I'm wondering why I got out of bed at all. C'était mélodieux, le rap s'accordant parfaitement avec les vocalises. Ça donnait un contraste agréable, comme une berceuse à son oreille. The morning rain clouds up my window and I can't see at all. Il se détendit progressivement, complètement gagné par la musique et les paroles qui ne le laissaient définitivement pas indifférent. Ouais, c'était beau. And even if I could it'd all be gray, put your picture on my wall. La chair de poule commença à apparaître sur sa peau, transporté par la chanson et les émotions que le rapper avait tenté d'insuffler dedans. Il était gagné. Et c'est là qu'une idée lui vint enfin. It reminds me, that it's not so bad, it's not so bad. La dernière phrase du refrain le mena à penser à une certaine personne. Ses yeux se posèrent sur son portable. Il hésita un instant puis s'en saisit.

À : Hiro Takagi
Tu sais où j'habite, non ? Tu peux passer stp, j'ai besoin de toi.

Envoyé.

Un sourire vint étirer ses lèvres tandis qu'il se munit à nouveau d'un crayon et de son calepin pour écrire des paroles. Pas des rîmes violentes, trash. Non, cette fois il n'écrivait pas de quoi rapper mais de quoi chanter. Il préféra garder la raison secrète pour Hiro. Parce que Shuya avait peur qu'il refuse, peur qu'il manque – encore une fois – de confiance en lui. Pourtant, il savait parfaitement de quoi il était capable après l'avoir écouté chanter la dernière fois qu'il s'était rendu chez lui. Il l'avait entendu, de l'autre côté de la porte de la salle de bain alors qu'il couchait dans le clic-clac du salon. Ça l'avait réveillé en douceur et c'était l'une de ses seules choses au monde qui sonnait de façon agréable à ses oreilles le matin. Et ça, fallait y arriver. Il l'avait entendu une seconde fois après, dans la cuisine. Shuya s'était glissé derrière lui pour mieux l'écouter, manquant de faire frôler l'arrêt cardiaque à Takagi pour la deuxième fois depuis qu'ils se connaissaient. Mais qu'importe.
Il avait trouvé la perle rare.

lyrics de film qui fit
lyrics de film qui fit
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————





la keh keh keh à hiro.
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4385-takagi-hiro-cellphone#301723 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4384-takagi-hiro-ft-park-jimin-bts#301717 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4397-takagi-hiro-twitter#301881 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4396-takagi-hiro-mails-box#301855 http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4340-butfirstletmetakeaselfie
b&w

Carte d'identité :
(22.08.1995) # ♌️ ## 20yo # osaka japan # 176cm # B+ # problem child

Activité de fainéant :



étudiant à eita (cursus comédie, personne ne sait pourquoi) # future idole (priez pour lui) # workaholic # démon de minuit # délégué modèle # petit frère

Statut marital :



phoque soit-disant incompatible avec la vie de couple # friendship is better with her

Mes trucs à moi :



ado à problèmes # ouvre un peu trop sa gueule # tendance à l'autodestruction # constant besoin d'affection et de reconnaissance # devrait probablement avoir plus confiance en lui



Mer 11 Mai - 22:29


hiro & shuya
what am i going here?
Play | Te remettre en question ; s’il y a quelque chose que tu fais constamment, c’est bien ça.
C’est devenu une forme de rituel, avec le temps, comme une prière s’imposant aux moments les plus improbables de la journée. Des fois, t’es simplement là à regarder le monde autour de toi, coupé de ce dernier par une paire d’écouteurs et du trap dans tes oreilles. D’autres fois, t’es devant la glace à 7h du matin, à regarder ces sillions violacés sous tes yeux qui refont surface quand tu passes la nuit à trop jouer avec le feu. Et puis, parfois, t’es assis sur l’estrade du théâtre de l’académie, la tête plongée dans des textes et des notes de mise en scène et tu te demandes qu’est-ce que tu fous là ?
C’est vrai, qu’est-ce que je fous-là ?

Le jeu, la scène, les projecteurs et la possibilité de se glisser dans la peau d’un autre, ça a quand même quelque chose de grisant, mais c’est pas ce que tu veux. Tu veux pas mentir à ton audience, lui faire croire à une histoire et aimer un personnage qui n’existent même pas. Tu veux pas te retrouver coincer derrière une caméra ou debout sur cette estrade à faire semblant, à prétendre être quelqu’un, quelque chose que tu n’es pas. Pourtant t’es bon pour ça, mentir, après des années à sourire et dire que tout va bien alors que tout va mal, c’est peut-être pour ça que t’es là, plutôt qu’ailleurs. T’es bon pour faire ce que tu méprises, pas pour faire ce que tu aimes.
On t’y avait encouragé pourtant, à donner ton dossier pour le chant, la musique, plutôt que pour les arts de la scène, mais t’avais renoncé à cette idée-là parce que t’étais intimement convaincu que tu n’y arriverais pas. T’avais déjà vu suffisamment de déception sur le visage de tes parents pour vouloir tenter ce saut-là. Peut-être que t’aurais dû. Peut-être que si tu avais osé tu ne serais pas là à fixer le coin de tes feuilles en espérant que le texte s’apprendra tout seul, en priant pour être partout, sauf ici. C’est pas comme si t’avais mieux à faire, si ?

De : Shuya
Reçu à : 16h34

Tu sais où j'habite, non ? Tu peux passer stp, j'ai besoin de toi.

Il semblerait que si.
Tu cherches pas davantage d’excuses, ramassant tes affaires pour les fourrer dans ton sac et t’échapper de l’ennui et de ces questions existentielles qui semblent te trotter continuellement dans la tête.
Bien vite, tu ne penses plus à tes choix de vie mais plutôt avec quelle rapidité vous aviez fini par vous rapprocher, toi et Shuya depuis l’incident Krystal –qui n’avait d’ailleurs pas fait plus de bruits que ça- pour ton plus grand bonheur. Vos discussions se résument encore à des banalités et se passent bien souvent par messages mais on est tout de même bien loin du malaise ambiant des débuts. On est cela dit encore bien éloigné des confessions nocturnes –j’ai passé ma journée dans le noir- à 4h du matin, mais t’as le sentiment que ça tend peut-être dans cette direction : une nouvelle amitié que tu vas –essayer de- pas foutre en l’air cette fois encore.
Finalement t’arrives devant chez lui, après quelques détours faute de te souvenir très clairement de l’itinéraire –à défaut de ne t’y être rendu qu’une fois-, toquant à la porte en attendant que ton hôte daigne bien se pointer. Dès qu’il t’ouvre, c’est avec un large sourire que tu le salues et tes idées noires sont restées bien loin derrière toi, sur cette estrade.


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


a house made of cards and us inside
©️ okinnel
 

something in your voice ; ft. hiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EITA ✩ ACADEMY :: Tokyo City :: Bunkyô :: Quartier résidentiel Okochi :: Les maisons-