------ AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ------
Bienvenue à Tokyo, la capitale du Japon, ou plus de 13 474 454 habitants se croisent ici chaque jours, et chaque nuit. Le rythme Tokyoïte est parfois stressant, pressant, et pourtant, chaque année, de plus en plus d'étrangers rêvent de passer par la capitale Nipponne, pour parfaire leurs expérience, ou vivre l'expérience la plus folle de leur vie. Il faut dire que le Japon est un pays extraordinaire, tant par sa culture, son éducation, ses traditions et le bien être qui y règne. Les Japonais sont accueillants, souriants, bons vivants, tant de qualités qui font de l'archipel, la destination rêvée. Certes, vous allez vous envoler pour l'autre bout du monde, mais quelle folle aventure vous attend...

Il y a les Tokyoïtes, les travailleurs actifs, du grand PDG au vendeur de tomates sur le marché, en passant par le Cast-Member du Tokyo Disneyland. Les étudiants de Todaï University, le campus Tokyoïte, le plus réputé du pays, mais aussi les jeunes lycéens, les yeux remplis de rêves, d'espoirs et d'ambitions. Et puis il y a Eita Academy. Le phénomène de ces quatre-vingt dernières années. L'école des arts de la scène de Tokyo, qui a fait au fil des décennies, sa renommée, aujourd'hui mondiale. Eita forme les jeunes venus des quatre coins du globe, aux durs métiers de la scène, et depuis 2014, elle les produit officiellement, sous son propre label, Eita Entertainment. Une maison de production qui rafle tout en moins d'un an, avec son groupe pop le plus en vue du moment : B.A.G - Best Asian Generation. Partout ou ils mettent les pieds, ils provoquent l'hystérie, ne faisant que gonfler la popularité de l'école.

Ho tout serait bien trop beau s'il n'y avait pas une ombre à l'histoire. Celle ci se nomme Krystal. Une Gossip-Girl de talent, qui s'il fut un temps, ne s'attaquait qu'aux couloirs d'Eita, elle a aujourd'hui élargit son champs d'attaque à tout Tokyo. Son blog, dans le quel elle publie toutes sortes de rumeurs et secrets les plus intimes, est le plus visité de la toile nipponne. Krystal fait trembler la capitale, et prouve que chacun ici, de la plus grande idole à l'éboueur du quartier oublié, peu devenir un vrai phénomène de foire. C'est elle qui dirige, c'est elle qui décide qui ira haut, et qui retombera bien bas. Un conseil chers amis Tokyoïtes, surveillez vos arrières, Krystal est partout...
>>> The Dream Team
>>> Nos copains
>>> On les attend
Shia, Ryota et Liang sont là pour vous aider, n'hésitez pas à les contacter en cas de problème, ils ne mordent pas. Ils sont aidés par Rin, Erena et Heaven, la modo-team. ♥
>>> FÉLICITATION
>>> Navigation
>>> flash news
Félicitation à Arisa, Odeline, Shia, Rin, Yoko, Ryo, Mika, Yue, Shige, Ryan, Minami, et Risa, pour leur grand cumul de points cette année! Les compteurs sont remis à zéro.
19.02.2016. Attention les inscriptions à Eita en section Danse sont fermées, afin de remplir les cursus Comédie, Mannequinat et Musique. Evitez la section Chant, déjà bien encombrée aussi ;). Les inscriptions aux personnages Coréens, Chinois, Thaïlandais et/ou double nationalités similaires sont aussi fermées, pour cause de petite invasion temporaire. Merci de favoriser les personnages Japonais. Vous pouvez bien évidemment créer un personnage Japonais avec un avatar Coréen, Chinois ou autre asiatique bien évidemment. Plus d'informations sur ce sujet

18.02.2016. Grosse maj' du mois! Nouveau design, installation des fiches partenaires, ouverture du réseau Instagram pour vos personnages, et mise en place des tags pour tagguer les membres dans un sujet. Une boîte à idées a été ouverte pour vous, afin d'y donner vos suggestions, et le système des points a été remanié, et remis à zéro.

01.12.2015. La seconde génération des Best Asian Generation est enfin dévoilée! Découvrez la sur leur site officiel. L'équipe d'Eita Ent. remercie tous ceux qui ont voté lors de l'émission du casting!

29.09.2015. Les B.A.G créent la surprise en sortant un single, alors qu'on les croyait en hiatus, réduit à deux membres! Visiblement, rien n'arrête Rin et Shia, qui présentent aujourd'hui My Resistance, un clip vidéo qui fera la promotion de leur casting, en recherche d'une seconde génération. Des images exclusives de leur tournée d'été, des fans, et des backdancers, sont à l'honneur de ce clip, aussi dédié à Murakami, qui a quitté le groupe il y a une semaine. Pensez à en discuter sur le forum des fans!

20.09.2015. Murakami Shinsuke, membre des B.A.G, vient d'annoncer son retrait du groupe! Mais que les fans se rassurent, l'aventure continue, et l'Eita Ent. a dors et déjà lancé un grand casting national, afin de former la seconde génération du groupe, pour combler le vide laissé par Shinsuke. Et si tu tentais ta chance ?! Accéder au casting.

26.10.13. Rôle play ouvert à tous, que vous soyez plutôt petits rps (300/500 mots), si vous manquez de temps ou que vous débutez, ou bien plutôt roman rp (+1000 mots) pour les grands passionnés d'écriture, tout le monde est admis! Le plus important est de s'amuser.

26.10.13. Forum lancé depuis le 26.10.2013, optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Bannissez tout autre navigateur pour une bonne optimisation des codages!.
Forum optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Merci de bannir tout autre navigateur pour une meilleure optimisation des codages.
Forum city réel + niveau de rp ouvert à tous + avatars réels asiatiques, occidentaux...
©2013-2016 toute reproduction même partielle est strictement interdite.

 

 We want them back back back back back ★ Yue cutie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3935-kamiya-haruto-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3903-kamiya-haruto-feat-park-chanyeol http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3888-kamiya-haruto-delight

Carte d'identité :
神谷 春斗 Tokyo 1.1.1990 185cm capricorn A- doctor psychiatry big brother guardian angel

Activité de fainéant :
Récemment diplômé en médecine, docteur Kamiya, psychiatre. Frère aîné aussi, ça demande de l'implication. ♥️


#syndromeKamiya


Someone call the Doctor !

Statut marital :
Briseur de cœur.



IRREMEDIABLEMENT AMOUREUX DE SON COREEN




#myman #perf #ily

Mes trucs à moi :
Rien ne compte plus pour lui que sa famille ▪️ Et en particulier ses deux petites sœurs ▪️ Ses amis passent juste après ▪️ Il se prend même pour un héros, parfois ▪️ Il parle très peu de lui ▪️ Et préfère observer les autres ▪️ Son métier est sa vocation ▪️ Sinon ce serait sûrement découpeur de légumes ▪️ Il est fier d'être Japonais ▪️ Mais s'ouvre toujours un peu plus à la Corée ▪️ Il a encore du mal avec la Chine ▪️ Les films d'horreur le détendent ▪️ Il pensait avoir le sens de la mode ♦️ I love you very very mucho.

Kamiya kyoudai are better than you.

- daddies -





Mar 19 Avr - 0:20


Yue & Haruto

Incroyable. C'était tout bonnement scandaleux. Haruto se laissa retomber contre le dossier de sa chaise, laissant son téléphone glisser un peu plus loin de lui sur la table. Comme si le départ de son meilleur ami ne suffisait pas, ses sœurs s'envolaient elles aussi loin de Tokyo. Elles le faisaient exprès, ce n'était pas possible autrement. Poussant un profond soupir, le nouveau docteur se pencha en avant, martelant le bois du bout de ses doigts, la joue écrasée contre la paume de sa main, le regard perdu dans le vide. Erena était partie une semaine à Shanghai, avec Jie. Soit. Ces deux-là, il ne les comprendrait jamais, mais au moins, il en avait conscience. Le problème était tout autre, et concernait son autre sœur. Haruno s'était envolée pour le Mexique. D'où lui venait cet intérêt soudain pour ce pays ? Et surtout, plus important encore, avec qui était-elle partie ? Se grattant l'arrière du crâne, Haruto laissa un autre soupir s'échapper d'entre ses lèvres.

A qui pouvait-il parler de ses premières journées en tant que psychiatre ? L'appel quotidien avec Ji Hoon, Haruto ne voulait pas le passer à parler de son métier. Erena semblait intéressée, mais sûrement pas assez pour discuter au téléphone des patients de son frère, alors qu'elle découvrait la ville de son Chinois. Haruno partait enfin sans un membre de sa famille en vacances, l'assommer avec ses nouvelles journées de travail ne l'enchantait guère. Mikio se trouvait en Italie, et Hiromu n'avait pas le temps. Pour un peu, et Haruto aurait presque demandé à sa coach, Anastasia, si elle ne voulait pas passer le reste du dimanche avec lui, parce qu'il se sentait un peu seul. Sauf qu'une aussi belle femme devait sûrement avoir plus important à faire que d'écouter chouiner un étudiant tout juste diplômé. Et, surtout, que ça le faisait moyennement, de pleurnicher devant une femme comme elle. D'autres noms traversèrent vaguement la tête de Haruto. Cependant, il ne se voyait proche d'aucun...

Yue ! Se redressant précipitamment, un sourire commença à naître sur ses lèvres. Si Erena avait pu partir une semaine loin de la capitale nipponne, cela signifiait sûrement que les membres du groupe s'étaient vus accorder un congé ! Une joie immense soulagea un peu Haruto de sa peine d'être abandonné par trois des personnes les plus importantes de sa vie. Mais, à l'autre bout du couloir vivait la quatrième. Se levant de sa chaise sur laquelle il s'était morfondu de longues minutes durant, le psychiatre fila se changer. Depuis combien de temps se promettaient-ils de se revoir ? Dire qu'ils habitaient le même immeuble, à quelques portes l'un de l'autre. Lorsqu'il revint dans la cuisine, Haruto fouilla ses placards. Une moue embêtée déforma ses traits. Il devrait se rendre chez son amie les mains vides.

Filant dans sa chambre, le jeune docteur attrapa un sac, ouvrit un tiroir, en sortit quelque chose qu'il fourra dans son sac, courut dans la salle de bain, pour y chercher autre chose, qui finit également dans son sac. Lunettes de soleil sur le nez, il se saisit de ses clés, jeta un dernier coup d’œil à son appartement, puis se décida à y aller. Un sourire au coin des lèvres, Haruto franchit les quelques mètres qui séparaient les deux portes. Son sac négligemment jeté par-dessus l'épaule, il toqua à celle de Yue. Lorsqu'elle s'ouvrit, son sourire en coin se fit plus appuyé. « Hey, Yue ! » Mais toute sa nonchalance ne pouvait surpasser sa joie de revoir sa protégée. Ses lèvres s'étirèrent en un large sourire, et son sac glissa de son épaule. Essayant de le rattraper, il poussa un léger cri de surprise. Décidant qu'il était mieux à ses pieds, Haruto se redressa en s'inclinant, un peu embarrassé, avant d'écarter ses bras pour la serrer contre lui. « Ça faisait longtemps ! » Lâchant l'idole avant de l'étouffer dans son câlin, Haruto retrouva son sourire un peu taquin. « Tu es plus mignonne en vrai qu'à la télé ! » Il se pencha en avant, laissant ses lunettes glisser sur son nez, pour que son regard puisse pleinement plonger dans le sien. Sa main trouva le sommet du crâne de l'idole, en un geste affectueux. « Dis Yue, j'ai le droit de te kidnapper ? » Riant un peu, il se redressa. « Qu'est-ce que tu dirais d'aller avec moi... » S'accroupissant un peu pour attraper son sac, le jeune homme ne se départit pas de son sourire. « … à la piscine ! » Certifié sans bouée.

Code by Fremione.

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


how do i

Get through one night without you?
If I had to live without you,
What kind of life would that be? ;  •• ALASKA (leann rimes)

▬▬▬▬▬▬
JPN + IDOLE NATIONALE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t2818-futaba-yue-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3127-futaba-yue-ft-minah http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t2887-futaba-yue-twitter http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t2817-futaba-yue-mail-box http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t2805-one-day-i-ll-be-on-the-top

Carte d'identité :
♦️ Née le 21 Aout 1995
♦️ 20 ans
♦️ Originaire d'Osaka, Japon

[CERTIFIÉE PROPRIÉTÉ DE SHIROTA KÔ]

Activité de fainéant :
• Ex-Etudiante d'Eita Académy en chant ♪

• Promue Idole en novembre 2015 - Chanteuse Principale des B.A.G 2.0 ♥️
• Membre de Hanabi, sous-unit formée avec Erena ~



Statut marital :
Si l'amour était un gâteau ce serait sans doute celui qu'elle réussirait le moins.

A un faible pour les biscuits sablés à moitié chocolatés ♥️

Oui j'aime bien les images avec de la bouffe, et alors ? Tu vas faire quoi ? #racailledecShanghai #Jievitenmoi



Mes trucs à moi :


Bouffeuse de mangas ♦️ Chanteuse sous la douche professionnelle ♦️ Possède une chaine YouTube ♦️ Aimerait devenir seiyu ♦️ Petite quiche en danse ♦️ S'est néanmoins grandement améliorée suite à ses cours particuliers avec Yamapi ♦️ Maladresse est son second prénom ♦️ Bonne humeur est son premier ♦️ Elle aime préparer des gâteaux pour ses proches ♦️ A peur du vide depuis sa chute dans le lac ♦️ Ryota est son partenaire depuis son entrée dans le label ♦️ Elle connait Nishikido Ryo depuis sa plus tendre enfance ♦️ L'amour et elle ça fait 78 ♦️ Genre vraiment .... ♦️ Elle a récemment retrouvé , son meilleur ami d'enfance ♦️ Etre nulle en amour ne lui a pas empêché de trouver son âme soeur #BFBSErpz ♦️ Jamais seule, au bout du palier vit Haruto, son héros ♦️ S'est beaucoup rapproché d'Erena depuis leur intégration à B.A.G ♥️




Mar 19 Avr - 3:38


Yue & Haruto

Kô était parti. Il était retourné au Mexique. C'était ce qu'il venait d'annoncer à Yue dans un bref sms. La jeune fille verrouilla l'écran de son téléphone et laissa tomber ce dernier dans son canapé. Elle ramena ses jambes contre elle et posa son menton sur ses genoux sans cacher sa moue boudeuse. Kô était parti et elle, elle était toute seule dans cet appartement deux fois trop grand pour elle. Elle réprima un soupire alors que la solitude la gagnait.
Est-ce qu'elle devait pleurer ? Kô était parti.
Bon. D'accord. Pas pour toujours selon lui. Quelques jours lui avait-il dit. Mais c'était déjà beaucoup trop ! Non, ce n'était pas un caprice. Non, ce n'était pas injuste sous prétexte qu'il ne pouvait pas la voir autant qu'il le souhaitait parce qu'elle était devenue idole et que son emploi du temps n'incluait pas « Passer du temps avec son meilleur ami ». En plus, elle avait pour une fois des vacances. Elle, elle était disponible et Kô s'en allait, comme ça sans prévenir ! Enfin, si … Mais comme ça !
La jeune idole gonfla ses joues contrariée. C'était idiot de bouder parce que Kô s'offrait des vacances dans un pays qui devait lui manqué. Il allait revenir, il lui avait dit.
Seulement, elle ne pouvait s'empêcher d'y songer : cette fois-là aussi, Kô lui avait promis de lui donner des nouvelles. Et elle n'en avait jamais eu. Pas un appel. Pas une réponse. En six ans.
Kô n'allait pas l'oublier en une semaine, pas vrai ? Il allait revenir ?
C'était ce qu'elle se forçait à se dire. Elle essayait de s'en persuader et même si elle n'avait pas vraiment de raison de ne pas y croire, la jeune fille ne pouvait ignorait le nœud qui avait décidé de s'installer sans aucun scrupule dans son estomac.

Si Kô n'était pas parti, elle l'aurait sans doute appelé pour qu'ils se voient. Mais comme il n'était pas là et qu'elle était toute seule, elle allait très certainement passer le reste de sa journée à ne rien faire. Peut-être regarder un film triste. Elle s'en fichait bien de pleurer ou de bouder... Elle était toute seule. Parfois, elle en avait besoin. Sourire constamment, fermer la porte à toutes émotions négatives... Elle le faisait depuis toujours et encore plus aujourd'hui qu'elle était maintenant idole. Mais c'était parfois fatiguant. Surtout quand votre meilleur ami paraît à l'autre bout du monde.

Allongée sur son canapé dans une position des plus originales – la tête en bas, les jambes battant l'air – elle dut néanmoins se redresser quand un « toc toc » significatif résonna dans son salon. Tiens ?
Les cheveux un peu attachés en vrac, ne se préoccupant même pas de son style un peu trop décontracté, elle alla ouvrir à la porte en oubliant que s'il s'agissait d'un fan, il irait probablement s'inscrire dans un nouveau fan-club aussitôt la porte ouverte.
Bon, d'accord, même comme ça, elle restait mignonne.

« Haruto ! » s'exclama-t-elle soudainement quand le visage familier de son voisin apparut dans l'encadrement de la porte. Et comme par magie, toute trace de contrariété s'envolèrent dès l'instant où elle le vit. Haruto. Ca devait être son messie. Il l'avait entendu chouiner par télépathie et était venu la sauver de sa peine et chasser tout son malheur.
Oui, enfin, c'est bon... Kô ne partait qu'une semaine......
L'envie de se jeter dans ses bras lui prit. Mais la maladresse de son ainé lui arracha d'abord un petit rire attendrit et ce fut finalement lui qui l'attira le premier contre lui. Sans surprise et sans gêne, elle répondit à l'étreinte en passant ses bras autour de lui avec un large sourire. « Oui... pardon ne pas être passé te voir plus tôt, je ne voulais pas te déranger. » Elle savait que Haruto était toujours très occupé par sa thèse. Il devait bientôt la présenter d'ailleurs ? A moins que ce ne soit fait … ? Quel jour on était au juste ?

Se détachant de lui, un sourire un peu gêné répondit au compliment du jeune psychiatre tandis qu'elle ramenait une de ses mèches blondes un peu négligées derrière son oreille. « C'est toi le plus beau, Haruto ! Pour preuve, je me retrouve à stalker ton instagram en désespérant d'y voir apparaître une nouvelle photo de toi chaque jour ! » Non, ce n'était pas flippant du tout. Elle aimait bien les photos de Haruto, qu'il soit avec ses sœurs ou son ami qu'elle n'avait jamais vu ailleurs qu'en photo et dont il lui parlait assez souvent pour savoir qu'ils étaient proches.
Elle sourit à chaque geste affectueux que lui offrait son grand-frère adoptif. Elle en avait besoin.. Un peu d'attention de la part de quelqu'un qu'elle aimait vraiment, c'était le meilleur des remèdes.

La requête du garçon la surprit néanmoins. La kidnapper ? Elle écarquilla les yeux, intriguée... jusqu'à découvrir le fin mot de l'histoire. « La piscine ? » répéta-t-elle incrédule. Il lui fallu un temps de réflexion. Très peu en fait. « Carrément ! » Elle était peut-être un peu trop contente. Mais elle n'avait rien de mieux à faire et Haruto était venue la sauver d'une journée déprime garantie. Elle avait donc vivement hocher la tête avant d'ajouter. « Je me change et je suis à toi ! »

Elle l'avait quand même invité à rentré pour ne pas qu'il poiroté sur le pas de la porte. « Sers-toi à boire si tu as soif, ou si t'as faim, ne te gêne pas, j'en ai pas pour longtemps ! » avait-elle lancé avant de partir en courant vers la salle de bain comme une gamine.
Une dizaine de minute plus tard, tout au plus, Yue était réapparut dans le salon, un peu mieux coiffé mais surtout, affaire de piscine sous le bras. Au garde à vous, la jeune idole annonça fièrement :

« Le Moussaillon est prêt, Cap'tain ! »

Oui bon, tu vas à la piscine Yue. Un bateau ça rentre pas dans une piscine, tu le sais, pas vrai ?

Code by Fremione.

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



Je devrais écrire de un truc de loveuse là, mais j'ai rien en tête parce que je me suis trop battu avec cette f*cking signature mais walla quand j'aurais un truc, une flash promis je note, mais en gros ça dira que Kô c'est l'homme de ma vie même si ça fait 15 ans qu'il essaie de me pecho mais qu'il ose pas ptn je vais rester vierge jusqu'à mes 30 ans omg mais ily ily ily plus que tout bb d'amour ♥️
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3935-kamiya-haruto-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3903-kamiya-haruto-feat-park-chanyeol http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3888-kamiya-haruto-delight

Carte d'identité :
神谷 春斗 Tokyo 1.1.1990 185cm capricorn A- doctor psychiatry big brother guardian angel

Activité de fainéant :
Récemment diplômé en médecine, docteur Kamiya, psychiatre. Frère aîné aussi, ça demande de l'implication. ♥️


#syndromeKamiya


Someone call the Doctor !

Statut marital :
Briseur de cœur.



IRREMEDIABLEMENT AMOUREUX DE SON COREEN




#myman #perf #ily

Mes trucs à moi :
Rien ne compte plus pour lui que sa famille ▪️ Et en particulier ses deux petites sœurs ▪️ Ses amis passent juste après ▪️ Il se prend même pour un héros, parfois ▪️ Il parle très peu de lui ▪️ Et préfère observer les autres ▪️ Son métier est sa vocation ▪️ Sinon ce serait sûrement découpeur de légumes ▪️ Il est fier d'être Japonais ▪️ Mais s'ouvre toujours un peu plus à la Corée ▪️ Il a encore du mal avec la Chine ▪️ Les films d'horreur le détendent ▪️ Il pensait avoir le sens de la mode ♦️ I love you very very mucho.

Kamiya kyoudai are better than you.

- daddies -





Dim 8 Mai - 19:05


Yue & Haruto

Si quelqu'un s'interrogeait sur la place que pouvait bien occuper Futaba Yue dans le cœur de Kamiya Haruto, il fallait absolument comprendre trois choses. La première, que le jeune psychiatre tenait à l'osakan autant qu'il tenait à ses propre sœurs, et que dans ce cas, il l'aimait sincèrement de manière immodérée. La deuxième, que cette affection avait tout de l'amour fraternel, et était dénuée de tout caractère amoureux. La troisième, Haruto se fichait bien de ce qu'on pouvait croire et s'imaginer. On pouvait bien sûr se demander s'il avait vraiment eu besoin d'adopter sentimentalement une troisième sœur, ayant déjà énormément à faire avec les deux précédentes. Si on lui posait la question, l'aîné de la fratrie Kamiya répondrait que oui, absolument. L'adorable alchimie qu'il y avait entre eux témoignait parfaitement de la nécessité de la situation. De toute façon, ils faisaient ce qu'ils voulaient.

L'étreinte lui réchauffa joyeusement le cœur, et Haruto se sentit soudain bien mieux qu'il y avait quelques minutes. Secouant la tête sans se départir de son sourire, il lui fit comprendre que ce n'était pas grave. Vraiment. Yue avait déjà beaucoup à faire, pour penser à son grand ami et ses études que peu de gens comprenaient. « Ne t'inquiète pas pour ça. » Sa main tapota affectueusement la tête de la jeune femme. Son regard se fit sérieux. « Pour la peine, tu devras m'appeler docteur Kamiya, maintenant. » Il la fixa un instant de ses yeux sombres. Avant de lui adresser un clin d’œil taquin. Docteur. Enfin ! Haruto avait encore un peu de mal à réaliser, et le dire à haute voix le perturbait presque. Sa main glissa vers sa joue, qu'il pinça doucement, pas assez fort pour lui faire le moindre mal. « Et tu ne me déranges jamais, tu sais. »

Cependant, un rire gêné lui échappa lorsque Yue mentionna son instagram. « Ah, ça... » Se grattant l'arrière du crâne d'un geste embarrassé, il sentit ses joues rougir un peu. Dire que la création de son compte sur ce réseau social n'avait été motivé que par l'absence et le silence de Ji Hoon, et donc l'envie de communiquer d'une certaine manière avec lui. Il y avait depuis pris un peu trop goût, et son narcissisme ressortait dangereusement. Narcissisme qui n'était d'ailleurs pas près de s'arranger, si son amie continuait sur sa lancée de compliments. « C'est Erena qui m'a un peu poussé... Il paraît que certaines de ses fans la harcelaient, à mon sujet. Je ne comprends vraiment pas pourquoi. » A cause de drôles de fantaisies, qui lui échappaient un peu. Du moins, faisait-il un peu semblant de ne pas comprendre. Bien qu'il avouait tout de même ne pas vraiment saisir pourquoi tout ça intéressait tant ces filles. Aussi, son air innocent ne fut même pas feint.

A la fois heureux et soulagé que Yue accepte de le suivre dans son idée un peu bizarre, Haruto lui sourit joyeusement. Il ne put même s'empêcher de rire, devant l'enthousiasme de son amie. Toute sa contrariété s'était envolée, Yue avait vraiment un don pour alléger son cœur. Ce devait être l'adorable pureté de son innocence. Il pouffa en l'observant filer se préparer, baladant son regard dans l'appartement de la jeune femme. Se permettant de se servir un verre d'eau, il attendit patiemment que la jeune femme ait terminé. Il espérait surtout que dans sa hâte, l'idole ne se blesse pas. Haruto connaissait sa maladresse, et un détour par la case urgences ne le tentait pas. Son sourire réapparut sur ses lèvres quand Yue le rejoignit, visiblement prête. Répondant à son salut avec tout le sérieux du monde, son regard inspecta la jeune femme. « Maillot de bain ? Serviette éponge ? Lunettes ? » Et tout le reste, qu'il passa scrupuleusement en revue – affaires de piscine, comem celles d'idole qui permettraient plus ou moins de la rendre incognito. « Vous semblez apte à partir. Rompez, Moussaillon ! » Attrapant son sac, il tendit la main pour se saisir de celui de Yue. « Laissez le Capitaine porter vos affaires. » Sourire en coin pour qu'elle ne puisse protester. « C'est un ordre. »

Chargeant le tout dans sa voiture – heureusement, aucun des deux n'était en possession d'un crocodile ou d'un orque gonflable – Haruto s'installa ensuite derrière le volant, attachant sa ceinture d'un geste déterminé. Remontant ses lunettes de soleil au sommet de son crâne, il se tourna vers Yue, un sourire aux lèvres. « Je suis vraiment ravi que tu aies accepté ! » Le trajet n'était pas très long, mais l'impatience gagnait tout de même le jeune psychiatre. Sa bonne humeur ne le quittait pas. « C'est très surprenant, tes cheveux. » Haruto laissa échapper un léger rire. « C'est pour votre sous-unit ? Erena en a parlé. » Il lui adressa un rapide clin d’œil. En tant que grand-frère d'idoles, il savait parfaitement l'importance de garder l'annonce secrète. De plus, sa sœur lui avait pertinemment répété qu'il ne fallait pas ébruiter la nouvelle. « J'ai vraiment hâte de voir ça ! » Peut-être était-il un peu trop excité à l'idée de ce duo. Quelque part, ça ne le surprenait pas. Dès qu'il avait su que Yue et Erena feraient parti du même groupe, Haruto avait secrètement espéré qu'elles aient le leur.

« On est arrivés ! » Se garant le plus près possible, Haruto dut faire un effort incroyable pour ne pas se montrer trop empressé. Descendant de la voiture, il attrapa d'autorité toutes les affaires, ne rendant celles de son amie qu'une fois près de l'entrée. Une fois dans le hall d'accueil, il paya leurs places, avant de se retourner vers Yue. « On se rejoint près du grand toboggan ? » Et le pire dans tout ça, c'était que ça ne lui paraissait absolument pas bizarre. Et qu'il le disait le plus naturellement possible, avec le sourire le plus innocent du monde. Kamiya Haruto, vingt-six ans, psychiatre, proposait bien à Futaba Yue, vingt ans, idole, de faire du toboggan aquatique.

Code by Fremione.

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


how do i

Get through one night without you?
If I had to live without you,
What kind of life would that be? ;  •• ALASKA (leann rimes)

▬▬▬▬▬▬
JPN + IDOLE NATIONALE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t2818-futaba-yue-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3127-futaba-yue-ft-minah http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t2887-futaba-yue-twitter http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t2817-futaba-yue-mail-box http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t2805-one-day-i-ll-be-on-the-top

Carte d'identité :
♦️ Née le 21 Aout 1995
♦️ 20 ans
♦️ Originaire d'Osaka, Japon

[CERTIFIÉE PROPRIÉTÉ DE SHIROTA KÔ]

Activité de fainéant :
• Ex-Etudiante d'Eita Académy en chant ♪

• Promue Idole en novembre 2015 - Chanteuse Principale des B.A.G 2.0 ♥️
• Membre de Hanabi, sous-unit formée avec Erena ~



Statut marital :
Si l'amour était un gâteau ce serait sans doute celui qu'elle réussirait le moins.

A un faible pour les biscuits sablés à moitié chocolatés ♥️

Oui j'aime bien les images avec de la bouffe, et alors ? Tu vas faire quoi ? #racailledecShanghai #Jievitenmoi



Mes trucs à moi :


Bouffeuse de mangas ♦️ Chanteuse sous la douche professionnelle ♦️ Possède une chaine YouTube ♦️ Aimerait devenir seiyu ♦️ Petite quiche en danse ♦️ S'est néanmoins grandement améliorée suite à ses cours particuliers avec Yamapi ♦️ Maladresse est son second prénom ♦️ Bonne humeur est son premier ♦️ Elle aime préparer des gâteaux pour ses proches ♦️ A peur du vide depuis sa chute dans le lac ♦️ Ryota est son partenaire depuis son entrée dans le label ♦️ Elle connait Nishikido Ryo depuis sa plus tendre enfance ♦️ L'amour et elle ça fait 78 ♦️ Genre vraiment .... ♦️ Elle a récemment retrouvé , son meilleur ami d'enfance ♦️ Etre nulle en amour ne lui a pas empêché de trouver son âme soeur #BFBSErpz ♦️ Jamais seule, au bout du palier vit Haruto, son héros ♦️ S'est beaucoup rapproché d'Erena depuis leur intégration à B.A.G ♥️




Sam 14 Mai - 19:47


Yue & Haruto

L'envie de retrouver son ami à l'autre bout du couloir n'avait pas manqué de la titiller plusieurs fois. Yue était du genre spontané, et le fait que Haruto soit son voisin était une chance dont elle profitait largement. Dès qu'elle avait un peu de temps libre, elle n'hésitait pas à taper à la porte de l'étudiant en médecine, le prévenant rarement à l'avance. Mais elle n'était pas sans savoir que la date cruciale pour le jeune homme approchait. Aussi, Yue s'était faite plus discrète et ce malgré son emploi du temps plus calme de ces derniers temps. Parfois, elle lui apportait des pâtisseries qu'elle s'amusait à faire chez elle. Haruto était son goûteur attitré ! Elle lui devait bien ça.
Cependant, cela faisait un moment qu'elle n'était plus passée, à son grand désespoir. Aussi, quand Haruto lui demanda de l'appeler docteur, la jeune idole marqua une pause pour le considérer un instant. Docteur... ? Au prix d'une intense réflexion, l'information finit tout de même par faire tilt, traduit par un cri de joie que Yue n'avait su retenir. Effectuant un petit bond sur place, elle en avait fait un autre pour se jeter encore une fois dans les bras de son sauveur. « Mon dieu, mais c'est génial Haruto ! » C'est elle qui le serra cette fois, ne contenant plus sa joie tant elle était fière de lui. C'était son adorable grand-frère et devant cette scène où l'admiration brillait dans les prunelles de l'Osakan, personne ne pouvait remettre ce fait en doute. « Félicitation, je savais que tu y arriverais. Je suis fière de toi ! » Ah, elle avait presque l'impression qu'elle était elle-même devenue psychiatre !

Haruto avait peut-être brillamment reçu son diplôme, mais il n'était pas très malin.
Pardon, Yue ?
Devait-on lui raconter à elle aussi cette histoire d’hôpital et de charité ?
Bon. Cette moue contrariée, elle ne l'avait eu que parce que Haruto ne semblait pas comprendre son succès sur ce fabuleux réseau social qu'était instagram. Cet air adorable qu'il avait quand il était gêné... C'était ça la réponse ! Posant ses deux poings sur ses hanches, Yue lâcha un soupir exagérément long. « Haruto, est-ce que tu regardes les selfies que tu postes au moins ? » Y avait-il une personne plus adorable ? Kô. Mais Kô était hors compétition, Yue n'était clairement pas objective. Oh, et il y avait son petit -grand- fan, Alata, dont elle était clairement fan aussi. Décidément, Yue était entourée de petits anges. « Erena a eut raison de t'y pousser... Ca aurait été un crime de cacher ça ! » "ça" c'était la beauté du jeune docteur. Yue rit un peu bien qu'elle pensait très sincèrement ce qu'elle disait, avant d’entraîner Haruto à l’intérieure suite à sa proposition.

Elle regrettait de n'avoir rien d'autre à lui offrir que de l'eau alors qu'il concrétisait toutes ses années de dures études. Le meilleur moyen restait encore devenir avec lui à la piscine - comme si elle se forçait ! - et profiter un maximum avec lui pour le féliciter. Pour cette raison, Yue se précipita dans la salle de bain et se prépara à la vitesse de l'éclair.
Une fois un peu plus présentable et ses affaires sous le bras, l'Osakan répondit d'un signe de tête ferme quand Haruto effectua le check list. « Tout est bon mon Capitaine ! » Elle enfila même ses supers lunettes de soleil spéciale idole qui ne rendait absolument pas incognito pour lui prouver. Si tu veux notre avis Yue, cache tes cheveux... Des blondes pêche comme toi, y'en a pas des milliers au Japon. Et puis, une idole qui va à la piscine avec un garçon... Sérieux, à quel moment tu t'es dit que c'était une bonne idée ?
Qu'on lui pardonne, le terrible manque qu'elle traversait en l'absence de son meilleur ami lui faisait perdre la raison.
Bon, en vrai, elle avait juste vraiment envie d'aller à la piscine avec Haruto.

« Allons fêter dignement ton diplôme ! »

A la piscine, toujours. Oui oui.
Haruto lui avait piqué ses affaires malgré ses protestations et ils avaient finalement embarqué. Dans la voiture. Pas de bateau on a dit !
Une fois attachée, la jeune fille tourna la tête vers son ami avec un large sourire. « Comment est-ce que j'aurais pu refuser ? En plus, tu m'as beaucoup manqué. » Et elle avait sincèrement besoin de voir son sauveur aujourd'hui. Elle était trop peinée que Kô se soit envolé pour le Mexique. Si elle aurait dû se réjouir, elle n'en restait pas moins angoissée. Oui, Kô l'avait prévenue .... mais s'il décidait que finalement, il ne se plaisait mieux là-bas ? Qu'il ne pouvait pas oublier sa vie mexicaine ? Yue en mourrait de chagrin. Et elle comptait secrètement sur Haruto pour lui changer les idées.

« Ah ? Tu n'aimes pas ? » La jeune idole avait machinalement trituré une mèche de ses cheveux, un peu gênée. Oui, c'était surprenant. Même elle avait parfois du mal à s'y faire. Mais elle aimait bien et elle savait que ce n'était que temporaire. Elle fut surprise sur le moment que Haruto soit au courant pour la sous-unité qu'Erena et elle préparaient... Mais finalement, ce n'était pas si étonnant que ça. Elle sourit, ravi que le jeune homme s'y intéresse et hocha la tête avec enthousiasme. « Oui, c'est ça ! Et moi j'ai hâte de te montrer, j'espère que tu aimeras ! » Elles avaient travaillé tellement dures toutes les deux. Ce n'était pas évident de mêler leurs deux activités, mais Yue en restait très fière et elle attendait avec impatience et nervosité que leur groupe soit révélé aux yeux du public. Mais si Haruto les encourageait, alors des ailes lui poussaient et elle avait le sentiment que ce n'était rien d'insurmontable.

Une fois arrivé à destination, la jeune idole contint sa joie avec une grande difficulté. Sérieusement, Yue, t'es à la piscine, pas à Disneyland.... Oh, mais il en fallait peu pour ravir le coeur de la demoiselle ! Et si elle s'était senti un peu gêné que Haruto s'occupe aussi bien d'elle, en payant notamment leurs places, elle l'avait remercié en s'inclinant doucement. Et s'il n'y avait pas de regards indiscrets, Yue lui aurait probablement collé un baiser sur la joue. Mais ne tentons pas le diable.
Ce n'était pas non plus comme si elle allait se mettre en maillot de bain en collant un garçon toute la journée !
Yue avait hoché la tête avec un trop d'entrain sans doute quand son aîné lui donna leur lieu de rendez-vous. Sans plus attendre, elle avait sautillé jusqu'au vestiaire où s'était mise en maillot, avait posé ses affaires et était passé à la douche obligatoire.
Nouant ses cheveux pour ne pas qu'ils la gênent, elle avait finalement rejoint le bassin principal, ses lunettes de soleil sur la nez et sa serviette sous le bras. Il y avait du monde. Beaucoup d'enfants et d'adolescents. Mais ça n'effrayait la jeune idole ! Elle jeta un rapide coup d'oeil à l'endroit pour trouver le grand toboggan et ne tarda pas à repérer Haruto. Un éclair de malice brilla dans ses yeux et l'Osakan se faufila plus ou moins discrètement jusque dans le dos du garçon pour lui sauter sournoisement dessus. « Bouh ! » Ben oui, faire faire une crise cardiaque à un médecin, c'était tellement drôle. Hilarant même.

Elle se détacha de lui et sourit en désignant le tube par lequel passait des gosses en attentent de sensation plus ou moins fortes. Ouai, le toboggan était grand mais Yue n'avait aucune idée de ce qu'il valait. « On descend ensemble ? » S'approchant du tuyau, elle marqua cependant une pause avant de s'y engager, lançant un regard à son ami. « Ne.... Tu veux bien me tenir ? C'est pas que j'ai peur hein... Mais imagine on se perd ! » Dans le toboggan ? Genre... vraiment ? Sa connerie n'empêcha pas à Yue de lancer un regard implorant vers son sauveur...
Code by Fremione.

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



Je devrais écrire de un truc de loveuse là, mais j'ai rien en tête parce que je me suis trop battu avec cette f*cking signature mais walla quand j'aurais un truc, une flash promis je note, mais en gros ça dira que Kô c'est l'homme de ma vie même si ça fait 15 ans qu'il essaie de me pecho mais qu'il ose pas ptn je vais rester vierge jusqu'à mes 30 ans omg mais ily ily ily plus que tout bb d'amour ♥️
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3935-kamiya-haruto-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3903-kamiya-haruto-feat-park-chanyeol http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3888-kamiya-haruto-delight

Carte d'identité :
神谷 春斗 Tokyo 1.1.1990 185cm capricorn A- doctor psychiatry big brother guardian angel

Activité de fainéant :
Récemment diplômé en médecine, docteur Kamiya, psychiatre. Frère aîné aussi, ça demande de l'implication. ♥️


#syndromeKamiya


Someone call the Doctor !

Statut marital :
Briseur de cœur.



IRREMEDIABLEMENT AMOUREUX DE SON COREEN




#myman #perf #ily

Mes trucs à moi :
Rien ne compte plus pour lui que sa famille ▪️ Et en particulier ses deux petites sœurs ▪️ Ses amis passent juste après ▪️ Il se prend même pour un héros, parfois ▪️ Il parle très peu de lui ▪️ Et préfère observer les autres ▪️ Son métier est sa vocation ▪️ Sinon ce serait sûrement découpeur de légumes ▪️ Il est fier d'être Japonais ▪️ Mais s'ouvre toujours un peu plus à la Corée ▪️ Il a encore du mal avec la Chine ▪️ Les films d'horreur le détendent ▪️ Il pensait avoir le sens de la mode ♦️ I love you very very mucho.

Kamiya kyoudai are better than you.

- daddies -





Jeu 9 Juin - 23:40


Yue & Haruto

Ce n'était peut-être pas très modeste de sa part, mais Haruto était sincèrement fier d'être enfin diplômé, lorsqu'il voyait la réaction de Yue. Un sourire timide orna ses lèvres sous les compliments de la jeune femme, tandis qu'il s'inclinait pour la remercier. Parce que ça le touchait sincèrement. Quelque part, il avait l'impression qu'il faisait plaisir aux gens qu'il aimait, en ayant enfin réussi à atteindre son rêve. Etre psychiatre était certes moins glamour qu'idole, mais devenir le docteur Kamiya lui avait toujours laissé les yeux brillants de fierté. C'était là sa drôle de passion, et finalement tous ceux qui l'entouraient avaient fini par comprendre qu'il ne changerait jamais d'avis. Sauf si une personne particulièrement chère à son cœur le poussait à réellement devenir découpeur de légumes. Mais ça, c'était une autre histoire.

Peut-être Haruto était-il un peu narcissique. Un peu beaucoup. Peu de monde connaissait l'existence de son fichier exagérément rempli de selfies qu'il avait pris. Le jeune médecin avait conscience de sa beauté, ou du moins savait-il qu'il n'était pas vraiment laid. Un peu plus beau qu'un Japonais lambda. Etait-ce lié au fait que Ji Hoon lui répétait sans cesse qu'il était clairement trop beau pour être un enfant de la terre nipponne, ou parce qu'il savait la beauté de ses sœurs et qu'il ne pouvait être le seul des trois rejetons Kamiya à en être dénué. Ou peut-être aussi parce qu'il s'était rendu compte que, sous un certain angle, ses oreilles étaient franchement pas mal. Quoiqu'il en était, oui, Erena avait eu raison de l'y pousser, même si Haruto se demandait tout de même pourquoi tellement de filles le suivaient. Mais s'il réussissait à rendre la psychiatrie sexy, il ne s'en plaindrait pas ! « Je reçois tellement de messages... Alors je n'ose même pas imaginer ce que vous pouvez bien recevoir ! » Il lui dédia un sourire affectueux. « Je surveille un peu, tu m'excuseras. » Non, promis, pas de stalkage. Juste une visite quotidienne sur le profil de ses petites sœurs. Plusieurs fois par jour.

Fêter dignement son diplôme à la piscine, il n'y avait qu'avec Yue que cela était possible ! Mais vu la bonne humeur qu'affichait le jeune psychiatre, il n'était pas compliqué de comprendre que cela ne le dérangeait nullement, et qu'il en était plus que ravi. Après tout, l'idée venait de lui, pourquoi irait-il se plaindre maintenant. Hochant la tête avec enthousiasme, il porta les affaires de la jeune femme jusqu'à la voiture. « Tu m'as beaucoup manqué aussi. » Sans lui faire de mal, il lui pinça affectueusement la joue, lui souriant largement. Comme avec Erena et Haruno, Haruto savait qu'il devrait prendre plus de nouvelle de Yue. Trop d'événements avaient chamboulé sa vie, ces derniers mois. Il espérait sincèrement un retour au calme. « Ah, si ! J'aime beaucoup ! Enfin, c'est juste... Je préfère tout de même les couleurs plus naturelles. » Et c'était lui qui disait ça, lui qui pensait de plus en plus à se teindre en blond ? Un nouveau sourire pour la rassurer, avant de reporter son attention sur la route. « Je suis certain que ce sera parfait ! » D'accord, Haruto n'était peut-être pas la personne la plus objective, mais après tout, ça ne voulait pas forcément dire qu'il avait tort.

La piscine grouillait de monde, et pour la première fois, Haruto sembla se souvenir qu'il y venait accompagné d'une personnalité de plus en plus connue à travers le pays. Peut-être même l'était-elle à l'étranger. Malgré tout, il déposa sa serviette éponge sur un transat libre, ayant laissé le reste de ses affaires personnelles dans le vestiaire d'où il venait de sortir. N'apercevant pas Yue, il se rendit près du grand toboggan. Quelle idée de lui donner rendez-vous ici. Il avait beau se persuader qu'elle lui était venue parce que c'était un point de repère inratable, le gamin en lui avait vraiment envie d'y grimper. Un sursaut ridicule le secoua lorsque Yue le rejoignit. « Yue !! » C'était sûr qu'en riant comme ça, la jeune femme y croira, à son ton boudeur. La gardant un instant sur son dos, il tourna légèrement sur lui-même, avant de lâcher ses bras. « Je devrais te jeter à l'eau ! » Se penchant légèrement, il lui tira doucement les joues. Riant de bon cœur, il la lâcha, observant le toboggan. Son regard se baissa à nouveau sur Yue. « Bien sûr ! » Vraiment ? Si, vraiment. Haruto, vingt-six ans, psychiatre. Homme habituellement réfléchi. Qui acceptait de faire du toboggan avec une idole. Bien sûr !

S'asseyant au bord, le jeune homme laissa un rire lui échapper. « C'est vrai... Tu sais, il paraît que si tu ne fais pas attention, tu peux tomber dans un trou noir ! » Non ça, c'était juste l'excuse qu'il sortait à Haruno pour qu'elle n'y aille pas seule, lorsqu'il était enfant. Yue avait vingt ans ! Pourtant, Haruto passa bel et bien ses bras autour d'elle, la tenant avec toute la protection d'un aîné. « Prête ? » Lancés ! Le psychiatre avait laissé place à un grand dadais d'un mètre quatre-vingt cinq qui riait bêtement tout le long de la descente. Heureusement qu'il eut le réflexe de lâcher son amie juste avant de plonger dans le bassin. Et de fermer la bouche, aussi. Remontant rapidement à la surface de l'eau, il chercha Yue du regard, riant encore. Nageant vers elle, il l'attira doucement à l'écart, posant deux doigts sur chacune des branches de ses lunettes de soleil pour les replacer correctement sur son adorable petite nez. « On a survécu ! » Pourtant, son rire se fit un peu plus menaçant, tandis qu'il reculait légèrement... Avant de l'éclabousser joyeusement ! « Tu pensais t'en sortir si facilement ? » C'était très mal de profiter de sa taille, surtout lorsqu'une fois l'avoir bien arrosée, il prenait la fuite, nageant vers le bord du bassin.

Secouant négligemment la tête, il passa rapidement un main dans ses cheveux, les remettant plus ou moins bien en place. Sa bonne humeur au beau fixe, Haruto riait toujours bêtement, ses yeux ne quittant pas Yue. Elle était sous sa responsabilité, rôle de grand-frère pris très à cœur. Ses bras prenant appui sur le rebord, il s'y hissa avec une dextérité qui l'étonna lui-même, s'y essuyant ensuite, ses longues jambes dans l'eau jusqu'aux genoux. « Tu ne t'ennuies pas trop pendant tes... » Et si des oreilles indiscrètes traînaient par là ? « Vacances ? » Peut-être ne l'avait-on pas reconnue ? Haruto devait faire preuve de prudence, et ne pas faire allusion à quoique ce soit qui pourrait les trahir. « Tu te rends compte, mes sœurs sont toutes les deux parties, chacune de leur côté ! » Une légère moue déforma le coin de sa bouche. Inutile de préciser que ça ne lui plaisait que moyennement. Yue gagnait sa place de favorite, pour le coup !

Code by Fremione.

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


how do i

Get through one night without you?
If I had to live without you,
What kind of life would that be? ;  •• ALASKA (leann rimes)

▬▬▬▬▬▬
JPN + IDOLE NATIONALE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t2818-futaba-yue-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3127-futaba-yue-ft-minah http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t2887-futaba-yue-twitter http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t2817-futaba-yue-mail-box http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t2805-one-day-i-ll-be-on-the-top

Carte d'identité :
♦️ Née le 21 Aout 1995
♦️ 20 ans
♦️ Originaire d'Osaka, Japon

[CERTIFIÉE PROPRIÉTÉ DE SHIROTA KÔ]

Activité de fainéant :
• Ex-Etudiante d'Eita Académy en chant ♪

• Promue Idole en novembre 2015 - Chanteuse Principale des B.A.G 2.0 ♥️
• Membre de Hanabi, sous-unit formée avec Erena ~



Statut marital :
Si l'amour était un gâteau ce serait sans doute celui qu'elle réussirait le moins.

A un faible pour les biscuits sablés à moitié chocolatés ♥️

Oui j'aime bien les images avec de la bouffe, et alors ? Tu vas faire quoi ? #racailledecShanghai #Jievitenmoi



Mes trucs à moi :


Bouffeuse de mangas ♦️ Chanteuse sous la douche professionnelle ♦️ Possède une chaine YouTube ♦️ Aimerait devenir seiyu ♦️ Petite quiche en danse ♦️ S'est néanmoins grandement améliorée suite à ses cours particuliers avec Yamapi ♦️ Maladresse est son second prénom ♦️ Bonne humeur est son premier ♦️ Elle aime préparer des gâteaux pour ses proches ♦️ A peur du vide depuis sa chute dans le lac ♦️ Ryota est son partenaire depuis son entrée dans le label ♦️ Elle connait Nishikido Ryo depuis sa plus tendre enfance ♦️ L'amour et elle ça fait 78 ♦️ Genre vraiment .... ♦️ Elle a récemment retrouvé , son meilleur ami d'enfance ♦️ Etre nulle en amour ne lui a pas empêché de trouver son âme soeur #BFBSErpz ♦️ Jamais seule, au bout du palier vit Haruto, son héros ♦️ S'est beaucoup rapproché d'Erena depuis leur intégration à B.A.G ♥️




Mar 5 Juil - 21:06


Yue & Haruto

Elle excusait Haruto. Bien évidemment. Parce qu'il était le meilleur grand-frère dont on puisse rêver. Sincèrement. Et Yue pensait ça alors qu'il n'était réellement que son voisin.
Le rôle de grand frère, la jeune fille l'avait toujours attribué à Ryo. Mais d'une autre façon que celui qu'elle donnait aujourd'hui à Haruto. Ryo se rapprochait plus d'un membre de sa famille quand, petite, sa mère l'avait pratiquement élevée à cause de l'absentéisme de ses parents. Au point que l'enfant en avait fait de grande confusion, incertaine de sa véritable place. Mais depuis qu'elle avait croisé la route du nouveau psychiatre, c'était une toute nouvelle forme d'affection fraternelle qu'elle avait reçu. Elle n'avait jamais autant eu l'impression que quelqu'un veillait sur elle. Voilà, Haruto n'était pas juste son sauveur. C'était un ange.
Cette impression, elle était surtout dû à leur proximité... forcément, quand on vivant l'un en face de l'autre ! Il était plus disposé à prendre soin d'elle. Protecteur et prévenant, il avait toujours été là quand Yue s'était retrouvée dans le besoin. Et la jeune fille désespérait de ne pas être capable de lui rendre cette attention au centuple. Même de façon égale, elle avait l'impression de ne pas être à la hauteur.
Qu'est-ce qu'une gamine comme elle pouvait bien lui apporter ? A part des gâteaux et des sourires ? Les bons sentiments, c'étaient mignons un temps, mais ce n'était pas toujours suffisants.
Aujourd'hui encore, elle fêtait l'obtention du diplôme du jeune homme d'une façon qui leur ressemblait bien... Mais elle en profitait beaucoup aussi !

Depuis qu'Haruto avait toqué à sa porte, Yue était incapable de se défaire de son sourire. Pas une fois, jusque dans cette voiture, son enthousiasme avait baissé d'un cran. Pas même alors qu'il la taquinait comme une enfant en lui pinçant les joues. Non, elle était bien trop heureuse de passer une journée avec lui pour lui en vouloir. Il était tombé au bon moment, elle n'avait même pas eu besoin de lui envoyer de signaux qu'il l'avait sauvé d'une journée qu'elle aurait passé à ruminer...
Entortillant une mèche autour de son doigt, elle sourit doucement, amusée, puis hocha vaguement la tête d'un air entendu. Que le Japonais préfère les couleurs plus naturelles... « Ce ne m'étonnes pas de toi. » C'était peut-être authenticité de son aîné qui lui faisait dire ça. Sa simplicité et son apparence ordonné. Bien sûr, Haruto ne pouvait pas être cantonné à cette brève description, il était plus complexe que ça... Mais ce n'était pas Yue la psy. Et ce n'était pas comme s'il allait un jour se teindre les cheveux en rouge. Ca lui paraissait assez improbable... alors, non, ça n'étonnait pas la jeune fille qui ne se montra pas non plus vexée par cette préférence. Et puis, qu'il se rassure, Yue ne garderait pas cette couleur éternellement. Elle pourrait retrouver une teinte plus naturelle à la fin de la promo qui débuterait bientôt.
Et qu'Haruto se montre aussi enthousiaste à ce propos fit rosirent les joues de la jeune idoles qui se trouva un peu trop heureuse et euphorique à l'idée d'en mettre plein la vue à son ami. « Merci, on va faire de notre mieux ! »

Se donner à fond pour Hanabi, oui. Mais d'abord, elle allait surtout faire de son mieux - oh oui, le meilleur d'elle-même - pour profiter de cette journée piscine improvisée. L'excitation se lisait un peu trop sur son visage caché derrière ses grosses lunettes de soleil. C'était assez perturbant de devoir prendre l'habitude de se cacher pour un peu tout maintenant. Être reconnue quand elle était seule, ça ne la dérangeait pas spécialement. Si les fans se montraient polies, elle était heureuse de leur accorder un peu de temps pour discuter avec eux ou prendre des photos, dans la mesure du possible. C'était lorsqu'elle était accompagnée que le problème se posait... Elle ne pouvait pas tout faire. Même si ce n'était rien de mal, souvent innocent... Etre avec quelqu'un, s'était s'exposer à toutes les rumeurs possibles et imaginables. Surtout lorsque cette personne était un garçon. Elle avait détesté retrouver Kô sur ce blog en fin d'année dernière.... C'était de sa faute. Elle avait agit bêtement, incapable de contrôler l'émotion qui l'avait submergé alors qu'elle avait retrouvé son meilleur ami d'enfance au bout de six ans d'absence. Il venait à peine d'arriver à Eita... et voilà qu'elle lui créé des problèmes ! L'idiote. Et elle ne voulait surtout pas que ça arrive à Haruto qui venait enfin d'accomplir son rêve professionnel.
Alors, si elle y tenait vraiment, il aurait fallu commencer par refuser cette sortie. Une idole en maillot de bain collée à un autre homme, qui plus est pas inconnu puisqu'il était le grand-frère populaire de sa camarade au sein de B.A.G. Sûr que ça ferait moins fureur qu'une étreinte innocente entre deux étudiants habillés dans une cour.
Et parce que Yue était parfaitement soucieuse de son image et des problèmes qu'elle pourrait causer à son ami, elle n'avait absolument pas sauté sur son dos comme une gamine de cinq ans en riant aux éclats.
Non. Pas du tout.
Que l'on suspende cette fille.

Mais Yue était un peu trop fière d'elle et de son effet des plus réussi. Plaquant une main contre sa bouche pour calmer ses éclats, la jeune fille prit tout de même un air exagérément choqué et effrayé alors que le Grand Méchant Haruto avait proféré de terrible menace. « Tu n'oserais pas ! » On pouvait souligner que la jeune idole jouait très bien la peur et que toutes ses années passées aux côtés d'un animal fourbe comme le Kô expliquaient cette excellente maîtrise de cet air trop mignon pour être réellement innocent dans le but d'amadouer son grand-frère de coeur. Non, il n'oserait pas jeter à l'eau cette pauvre petite chose qui avait légèrement abaissé ses lunettes pour le regarder avec ses yeux de biches et ses joues légèrement gonflées. Non, mais dans le doute, l'Osakan s'était déjà éloignée vers le toboggan qu'elle avait désigné avec entrain... entrain qui avait peut-être trop vite chassé la détresse feint sur le visage de Yue.
Se sentant l'âme d'une aventurière à la recherche de sensation forte, c'était sans peur que la jeune fille s'était engagée à l'entrée du tuyau.... Non sans tout de même réclamer la présence très rapprochée de son gardien pour des questions de... sécurité. Non, elle n'avait pas peur, mais imaginez qu'ils se perdent ? Ou ne se retrouvent plus une fois en bas ? Descendre à deux, c'était mieux.
Surtout s'il y avait des trous noir. « Hé ? » L'idole dévisagea un instant son aîné avec cette fois une véritable appréhension dans le regard. Sérieusement ? Non, t'étais pas naïve au point de gober un truc encore plus énorme que la moustache universelle des mexicains ! On était à peu près sûr que si Kô lui avait raconté ça, elle ne l'aurait pas cru. Parce qu'il se moquait beaucoup trop d'elle... mais là, c'était Haruto... celui qui était intelligent... y'avait-il une infime chance qu'il ne raconte pas de bêtise ?
Fronçant les sourcils, Yue attrapa les mains de lui entouraient la taille pour les serrer plus fermement. « On va être prudent alors ! Ca va bien se passer, t'en fais pas Haruto ! » ... Non, pas sûr qu'il était celui qui devait être rassuré. Remarquez, avec Yue, la catastrophe n'était jamais loin. Quand elle fut certaine qu'Haruto la tenait bien, elle hocha la tête pour donner le signal au jeune homme. La proximité qu'ils avaient actuellement et qui n'était certainement pas tolérable au vue du statut de la plus jeune, Yue ne s'en soucia pas. Pourtant, habituellement, elle était plutôt réticente quand il s'agissait d'être proche d'un garçon. Peu à l'aise, elle évitait de mettre les pieds là où elle risquait fortement de s'embourber. Mais Haruto, c'était différent. Il n'y avait pas d’ambiguïté entre eux. Elle lui faisait parfaitement confiance, autant pour sa sécurité que sur ce point auquel elle ne prêta finalement aucune attention.
Et pour toute ses raisons, l'idole se laissa glisser avec un large sourire malgré son coeur battant, appréhendant la descente.

D'accord. Elle avait peut-être un peu crié. Juste un peu. Et c'était à se demander comment elle avait réussit à refaire surface sans avoir bu la tasse. Et sans avoir perdu son sourire au passage. Nageant un peu maladroitement pour maintenant sa tête hors de l'eau, elle chercha à remettre ses lunettes qui n'avaient trop apprécié la glissade.... Mais Haruto fut rapide et tandis qu'elle se laissé entraîner vers un endroit plus sûr, elle le remercia d'un nouveau sourire pour l'aider à maintenir sa couverture. « Tu vois ! Je t'avais dit qu'il n'y avait aucune raison d'avoir peur ! » Aucune. Vraiment. En revanche, d'être désespéré, il y en avait beaucoup.
Sa mauvaise foi fut cependant puni par une vague qu'elle se mangea en pleine face. Un gémissement de protestation lui échappa tandis qu'elle tenta de rendre la pareil à son assaillant. « Eh ! Tu vas voir ! » Petite mais téméraire, elle se jeta sur celui qui prenait déjà la fuite en s'accrochant à lui comme un koala. Si elle se retenait de rire, ce n'était que parce qu'elle était on ne peut plus concentré à essayer de couler le psychiatre... et ce en dépit de l'écart de force évident. Même sa détermination n'eut pas raison du plus grand qui réussit à s'enfuir tandis que la jeune fille nageait à sa poursuite en riant.

Elle eut quand même la présence d'esprit de calmer un peu ses éclats tandis qu'ils trouvaient un endroit moins fréquenté et plus calme. Une petite pause, se détendre un peu... ce n'était pas trop mal. S'agrippant au rebord sur lequel elle se reposa, elle laissa Haruto s'y hisser sans l'y rejoindre. Elle était mieux dans l'eau. Etait-il judicieux de souligner que la plus jeune avait une affection toute particulière pour La Petite Sirène ? On omettra alors cet épisode où la jeune fille avait manqué de se noyer dans un lac, un an plus tôt.
Posant sa joue sur ses bras croisés, l'idole tourna sa tête vers son aîné avec un petit sourire. A son tour, elle secoua négativement la tête pour répondre à sa question. « Non, enfin, ça fait du bien d'avoir un peu de repos. On a encore des entraînements régulièrement, mais au moins on a tous pu prendre quelques jours. J'ai pu partir à Osaka avec mon meilleur ami, il y a quelques semaines, » ajouta-t-elle dans un sourire nostalgique. Sa famille lui manquait déjà. Mais Kô encore plus.
Elle lança un regard compatissant au médecin tandis que sa plainte lui était familière. « Ah, c'est vrai, Erena m'a dit qu'elle était à Shanghai pour quelques jours. » Elle n'était pas certaine, mais elle croyait que Zhang Jie était avec elle. Erena ne s'était pas plus étalée sur son séjour... « Haruno-chan aussi est partie ? » Elle connaissait la jeune fille par la bouche de Haruto principalement et plus récemment parce qu'elle avait rejoint le label. Mais elle n'avait pas encore eu l'occasion de discuter assez pour que la benjamine Kamiya lui confie ce genre de détail. Aussi, Yue poussa un soupire en tapotant la jambe de l'aîné et avança ses lèvres pour lui donner une petite moue affectée. « Mais je te comprends... Moi aussi on m'a abandonné... scandaleux. » Pianotant nerveusement sur le rebord Yue fit de son mieux pour apparaître plus boudeuse que réellement peiné. Ce qu'elle était plus qu'elle ne voulait le faire croire. « Kô aussi m'a laissé... Il est parti au Mexique... » Du jour au lendemain. Il ne l'avait prévenu qu'une fois lancé dans l'aventure ! « Enfin... il va revenir, hein ! .... je crois.......... j'espère.... » Sa voix mourut tandis que l'Osakan se laisser couler jusqu'à la moitié de son visage, soufflant dans l'eau sa contrariété.

Code by Fremione.

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



Je devrais écrire de un truc de loveuse là, mais j'ai rien en tête parce que je me suis trop battu avec cette f*cking signature mais walla quand j'aurais un truc, une flash promis je note, mais en gros ça dira que Kô c'est l'homme de ma vie même si ça fait 15 ans qu'il essaie de me pecho mais qu'il ose pas ptn je vais rester vierge jusqu'à mes 30 ans omg mais ily ily ily plus que tout bb d'amour ♥️
Contenu sponsorisé


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
 

We want them back back back back back ★ Yue cutie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EITA ✩ ACADEMY :: Tokyo City :: shinjuku :: Quartier résidentiel Wataha :: Immeuble Ibaru (Les appartements)-