------ AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ------
Bienvenue à Tokyo, la capitale du Japon, ou plus de 13 474 454 habitants se croisent ici chaque jours, et chaque nuit. Le rythme Tokyoïte est parfois stressant, pressant, et pourtant, chaque année, de plus en plus d'étrangers rêvent de passer par la capitale Nipponne, pour parfaire leurs expérience, ou vivre l'expérience la plus folle de leur vie. Il faut dire que le Japon est un pays extraordinaire, tant par sa culture, son éducation, ses traditions et le bien être qui y règne. Les Japonais sont accueillants, souriants, bons vivants, tant de qualités qui font de l'archipel, la destination rêvée. Certes, vous allez vous envoler pour l'autre bout du monde, mais quelle folle aventure vous attend...

Il y a les Tokyoïtes, les travailleurs actifs, du grand PDG au vendeur de tomates sur le marché, en passant par le Cast-Member du Tokyo Disneyland. Les étudiants de Todaï University, le campus Tokyoïte, le plus réputé du pays, mais aussi les jeunes lycéens, les yeux remplis de rêves, d'espoirs et d'ambitions. Et puis il y a Eita Academy. Le phénomène de ces quatre-vingt dernières années. L'école des arts de la scène de Tokyo, qui a fait au fil des décennies, sa renommée, aujourd'hui mondiale. Eita forme les jeunes venus des quatre coins du globe, aux durs métiers de la scène, et depuis 2014, elle les produit officiellement, sous son propre label, Eita Entertainment. Une maison de production qui rafle tout en moins d'un an, avec son groupe pop le plus en vue du moment : B.A.G - Best Asian Generation. Partout ou ils mettent les pieds, ils provoquent l'hystérie, ne faisant que gonfler la popularité de l'école.

Ho tout serait bien trop beau s'il n'y avait pas une ombre à l'histoire. Celle ci se nomme Krystal. Une Gossip-Girl de talent, qui s'il fut un temps, ne s'attaquait qu'aux couloirs d'Eita, elle a aujourd'hui élargit son champs d'attaque à tout Tokyo. Son blog, dans le quel elle publie toutes sortes de rumeurs et secrets les plus intimes, est le plus visité de la toile nipponne. Krystal fait trembler la capitale, et prouve que chacun ici, de la plus grande idole à l'éboueur du quartier oublié, peu devenir un vrai phénomène de foire. C'est elle qui dirige, c'est elle qui décide qui ira haut, et qui retombera bien bas. Un conseil chers amis Tokyoïtes, surveillez vos arrières, Krystal est partout...
>>> The Dream Team
>>> Nos copains
>>> On les attend
Shia, Ryota et Liang sont là pour vous aider, n'hésitez pas à les contacter en cas de problème, ils ne mordent pas. Ils sont aidés par Rin, Erena et Heaven, la modo-team. ♥
>>> FÉLICITATION
>>> Navigation
>>> flash news
Félicitation à Arisa, Odeline, Shia, Rin, Yoko, Ryo, Mika, Yue, Shige, Ryan, Minami, et Risa, pour leur grand cumul de points cette année! Les compteurs sont remis à zéro.
19.02.2016. Attention les inscriptions à Eita en section Danse sont fermées, afin de remplir les cursus Comédie, Mannequinat et Musique. Evitez la section Chant, déjà bien encombrée aussi ;). Les inscriptions aux personnages Coréens, Chinois, Thaïlandais et/ou double nationalités similaires sont aussi fermées, pour cause de petite invasion temporaire. Merci de favoriser les personnages Japonais. Vous pouvez bien évidemment créer un personnage Japonais avec un avatar Coréen, Chinois ou autre asiatique bien évidemment. Plus d'informations sur ce sujet

18.02.2016. Grosse maj' du mois! Nouveau design, installation des fiches partenaires, ouverture du réseau Instagram pour vos personnages, et mise en place des tags pour tagguer les membres dans un sujet. Une boîte à idées a été ouverte pour vous, afin d'y donner vos suggestions, et le système des points a été remanié, et remis à zéro.

01.12.2015. La seconde génération des Best Asian Generation est enfin dévoilée! Découvrez la sur leur site officiel. L'équipe d'Eita Ent. remercie tous ceux qui ont voté lors de l'émission du casting!

29.09.2015. Les B.A.G créent la surprise en sortant un single, alors qu'on les croyait en hiatus, réduit à deux membres! Visiblement, rien n'arrête Rin et Shia, qui présentent aujourd'hui My Resistance, un clip vidéo qui fera la promotion de leur casting, en recherche d'une seconde génération. Des images exclusives de leur tournée d'été, des fans, et des backdancers, sont à l'honneur de ce clip, aussi dédié à Murakami, qui a quitté le groupe il y a une semaine. Pensez à en discuter sur le forum des fans!

20.09.2015. Murakami Shinsuke, membre des B.A.G, vient d'annoncer son retrait du groupe! Mais que les fans se rassurent, l'aventure continue, et l'Eita Ent. a dors et déjà lancé un grand casting national, afin de former la seconde génération du groupe, pour combler le vide laissé par Shinsuke. Et si tu tentais ta chance ?! Accéder au casting.

26.10.13. Rôle play ouvert à tous, que vous soyez plutôt petits rps (300/500 mots), si vous manquez de temps ou que vous débutez, ou bien plutôt roman rp (+1000 mots) pour les grands passionnés d'écriture, tout le monde est admis! Le plus important est de s'amuser.

26.10.13. Forum lancé depuis le 26.10.2013, optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Bannissez tout autre navigateur pour une bonne optimisation des codages!.
Forum optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Merci de bannir tout autre navigateur pour une meilleure optimisation des codages.
Forum city réel + niveau de rp ouvert à tous + avatars réels asiatiques, occidentaux...
©2013-2016 toute reproduction même partielle est strictement interdite.

 

 retrouvailles inattendues (tomoya + momo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4343-nakakita-momo-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4315-nakakita-momo-ft-bae-irene http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4339-nakakita-momo-instagram http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4294-don-t-you-dare-look-back-just-keep-your-eyes-on-me-momo

Carte d'identité :
29 juin 1994 vingt-trois ans japonaise. beaucoup de sushis avec un peu d'oncle sam de kumamoto 1m61 cancer (♋️) année du coq (鸡).

Activité de fainéant :
Etudiante en psychologie. Aimerait s'orienter dans la criminologie pour devenir profiler. Pour le moment, gagne sa vie en étant serveuse dans un bar.

Statut marital :
Autrefois amoureuse d'un crétin. Désormais célibataire.

♡ ♡ ♡ l'amour ♡ ♡ ♡


Mes trucs à moi :



touche à tout. bout-en train. ne vit que pour amuser son entourage. ne quitte jamais ses skates, surtout woody son fidèle allié. rigole toute seule. genre tout le temps. peut sourire à des inconnus dans la rue. passionnée de sport, en forme olympique. ce n'est pas une bosseuse folle, pourtant mademoiselle est très intelligente. a besoin de la présence de quelqu'un à ses côtés. déteste la solitude. hiro est l'homme de sa vie. #nounours #jtm elle a trouvé encore plus cute qu'elle. l'eau, ça fait rouiller. l'alcool, c'est cool. surtout avec ji hoon oppa. se fiche de ce que les autres peuvent penser d'elle. sauf s'ils pensent qu'elle est géniale. dans ce cas-là, ils ont raison. bb asuka, jtm, t'es bien bonne. ♡ elle a retrouvé son ami d'enfance toto. du coup elle est grave contente. sakura, c'est la bgette de sa life. #amourfou





sam de la team totally spies. #WEAREBACKBITCHES #2FAB4U






ダーリング
LE MEILLEUR MARI ♥️ #liamo







Dim 17 Avr - 20:33
RETROUVAILLES INATTENDUES
TOMOYA & MOMO

Nous étions vendredi soir, le soleil commençait à se décliner à l'horizon pour laisser place à un ciel plus sombre, mais tout aussi beau. Comme chaque jour de la semaine, Momo travaillait au café. Un endroit habituellement assez tranquille, mais qui aujourd’hui, était totalement surpeuplé. La japonaise n’avait pas arrêté de faire des allers-retours jusqu’au bar, à servir boissons sur boissons. Et la tâche était devenue nettement plus difficile depuis que son collègue Liang était parti revoir sa famille en Corée du Sud. Mais elle tenait le coup. Il le fallait. Elle espérait juste qu’il revienne un jour ou l’autre, et pas uniquement pour qu’à nouveau, il aide la nippone à servir les clients.

En ces instants, les dernières personnes présentes au sein du café faisaient la queue au comptoir afin de régler leurs commandes. Tant Momo était exténuée, la demoiselle n’avait même plus la notion du temps. De son chignon s'échappaient quelques mèches qui lui donnaient un air encore plus fatigué qu'elle ne l'était actuellement. Du coin de l'œil, la jeune femme observait ses collègues accueillir les clients avec un grand sourire et discuter avec eux tandis que ces derniers payaient l'addition. La petite brune quant à elle, s'essuya le front en soupirant et retourna à sa tâche principale : laver les tables. Elle avait passé le chiffon sur chacune d'entre elles, jusqu'à ce qu'aucune tâche ne soit visible et s’était débarrassée de son petit tablier de serveuse en un éclair. Fort heureusement pour elle, Momo n'était pas celle qui devrait assurer la fermeture du café ce soir-là. La japonaise pouvait à présent partir d'ici. Momo avait poussé la porte de l’établissement en adressant un petit signe de la main à ses collègues et à son patron, contente de tout le travail qu’elle avait fait aujourd’hui. Mais bien évidemment, des journées comme celle-ci, elle ne voulait plus en entendre parler.

Une fois sortie, le vent frais s’était immédiatement engouffré dans ses vêtements et la jeune femme avait été obligée de resserrer sa veste autour d'elle, croisant les bras sur sa poitrine pour faire barrière entre les bourrasques et son corps gelé. La météo était vraiment étonnante, pour un soir de printemps. Tant le froid avait gêné la tokyoïte, Momo s’était empressée de courir jusqu’à sa voiture, puis elle était rentrée dans son appartement sur Shibuya. Elle avait eu énormément de chance d’avoir trouvé un emploi dans le même quartier que sa résidence. Le soir, elle évitait les embouteillages. C’était bénéfique.

Enfin arrivée chez elle, la jeune femme s’était affalée dans son canapé. Elle était seule, Momo ayant poussé sa mère à se porter volontaire pour faire un voyage scolaire, avec une classe du lycée dans lequel cette dernière travaillait. C’était bien, ça allait lui changer les idées… N’ayant pas le courage de se préparer elle-même à manger, la serveuse décida que quelqu’un d’autre allait le faire pour elle. Et quoi de mieux qu’une pizza au poulet teriyaki ? Momo s’était emparée du téléphone et avait commandé ce qu’elle désirait, en n'oubliant pas de donner son adresse pour qu’on lui livre son plat. « Oui c’est bien ça. Kenta, immeuble Ibaru, appartement 11. »

Le temps passait et la livraison était en retard. D’une demi-heure. Momo avait terriblement faim. Télévision allumée, la japonaise se redressa sur ses deux pieds lorsqu’elle entendît finalement la sonnette. L’étudiante attrapa son argent et prît instantanément la direction de l’entrée, ouvrant doucement la porte.

« Konbanwa. Commença-t-elle en relevant la tête vers la personne qui était venue lui livrer sa pizza. Vous en avez mis du…… temps. » Venait de finir Momo, intriguée et bouche bée.  
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


    With a fluttering heart, without knowing I went to you, step by step and I stayed by your side. My heart melts at your smile. When our eyes meet my heart pounds. Oh remember my smile in your heart, think about it several times a day. Oh words I want to say you, you’re beautiful.

#desbellesgosses ♥:
 
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4746-suzuki-tomoya-cellphon http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4645-suzuki-tomoya-ft-wang-jackson http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4643-tomoya-untitled

Carte d'identité :
muroran, hokkaido ; 22 ans ; japonais ; 01.04.1994 ; parents divorcés; 1m74 ; 63kg ; droitier

Activité de fainéant :
livreur de pizza ; coach sportif le reste du temps ; glandeur ; stalker ; hackeur ;but who cares?

Statut marital :
célibataire. Et ça vaut peut-être mieux...

Mes trucs à moi :
a horreur des portes ouvertes ; mochi à la fraise svp give this man coffee ; ne mords pas, normalement ; regrette son chien Mana; il a une très légère cicatrice sur la hanche mais l'explication est stupide il voulait une petite soeur ; il est doué en informatique ; on vous déconseille quand même de lui prêter votre ordi ; need okonomiyakis ; tu prends du ramune, de la boisson énergétique, t'as du blune, c'est dégueulasse, mais il aime bien ; orange? no way ; éloignez ce chat, please ; respecte ses engagements; come courir la nuit; &so on...



Lun 18 Avr - 15:56
RETROUVAILLES INATTENDUES
TOMOYA & MOMO

La pizzeria était toujours bondée le vendredi soir. Entre les nombreux clients, qui arrivaient et repartaient à un rythme incroyable, et le remue-ménage des serveurs qui circulaient entre les tables, en s’efforçant de ne pas heurter l’un ou l’autre des enfants qui se rendaient aux modules de jeu mis en place pour eux, l’endroit semblait plus animé qu’à n’importe quel moment de la semaine. Et comme chaque soir, Tomoya était à son poste, près de la petite moto qu’on lui prêtait afin de livrer les commandes, vêtu de son uniforme coloré, sa casquette, sur laquelle figuraient les initiales du restaurant, soigneusement enfoncée sur son crâne.

S’il avait dû choisir entre son travail au restaurant et son statut de coach à la salle de son père, il aurait certainement choisi le deuxième, mais il appréciait l’un autant que l’autre et, lorsqu’il enfilait cet uniforme bicolore, il le faisait de bon cœur. Voir du monde, se promener en ville en se faufilant entre les véhicules, profiter de l’ambiance du début de la nuit, qui s’installait doucement sur la capitale nippone, c’était largement suffisant pour faire le bonheur du livreur de pizza qui, saisissant les cartons que l’on venait de déposer devant lui, remercia chaleureusement le cuistot avant de vérifier une dernière fois l’adresse où il devait se rendre.

L’air commençait déjà à refroidir, alors Tomoya ne perdit pas de temps pour installer les pizzas dans la boîte thermique qui se situait à l’arrière de sa moto, afin qu’elles ne refroidissent pas. Il essuya ensuite ses doigts sur son pantalon, y trouvant une touche de graisse invisible, avant d’enfiler ses gants et de prendre la route, déterminé à arriver dans les temps aux différentes adresses. Quand arriva la dernière, un doute s’empara de lui alors qu’il s’arrêtait devant l’immeuble. Il sortit le petit papier sur lequel il avait noté les adresses. Kenta, immeuble Ibaru, appartement 11.  C’était bien là ; il avait bien fait de vérifier.

Il arrêta sa moto proche d’un endroit où il pouvait l’attacher, puis sortir le dernier carton, encore chaud, dont l’odeur avait empli le petit espace où il était resté enfermé. L’arôme du poulet Takoyaki lui donnait l’eau à la bouche, mais il ne pouvait pas espérer manger avant quelques heures encore, comme le service venait à peine de commencer pour lui. La barre de céréales qu’il avait dans la poche n’allait pas suffire à apaiser son appétit.

Après avoir monté quatre à quatre les marches de l’escalier qui menait à l’appartement du client, Tomoya sonna et attendit calmement que l’on vienne lui ouvrir, prêt à demander confirmation de la commande. Un coup d’œil à sa montre lui indiqua qu’il était un peu en retard sur son planning, mais c’était toujours mieux que rien. Un jour, il avait malheureusement croisé plusieurs feux rouges sur son chemin et n’avait pu arriver avant une quarantaine de minutes. Autant dire que cette commande, il l’avait cédée.

« Bonsoir ! répondit-il, un large sourire aux lèvres. Momo ? »

L’espace de quelques secondes, le livreur resta dans l’entrée, immobile, avec le carton chaud dans les mains, incapable de trouver les mots pour exprimer la surprise qu’il ressentait. Il n’avait peu eu l’occasion de la voir depuis si longtemps, et elle vivait sur Tokyo ? Depuis combien de temps était-elle là ? Pourquoi ne l’avait-elle pas prévenu ? Il ne s’en souvenait peut-être pas, tout simplement, mais il ne comprenait pas comment il aurait pu ignorer une information aussi importante.

« Désolé pour le retard, il y avait pas mal de trafic. » reprit-il finalement, retrouvant le sourire alors qu’il brandissait la boîte dans la direction de son amie. « Tu vas bien ? Je pensais pas retomber sur toi un jour. »

Ce genre de surprise était plus agréable que n’importe quel cadeau. Il avait souvent pensé à elle depuis la dernière fois qu’ils ne s’étaient plus vus. Cela remontait à peu près à la période où il était encore avec Nina. À cette pensée, le cœur du livreur se serra légèrement, mais il s’efforça de ne pas laisser son esprit s’encombrer de ce genre de souvenir néfaste. Il avait suffisamment de choses à gérer ici. N’est-ce pas ?
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4343-nakakita-momo-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4315-nakakita-momo-ft-bae-irene http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4339-nakakita-momo-instagram http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4294-don-t-you-dare-look-back-just-keep-your-eyes-on-me-momo

Carte d'identité :
29 juin 1994 vingt-trois ans japonaise. beaucoup de sushis avec un peu d'oncle sam de kumamoto 1m61 cancer (♋️) année du coq (鸡).

Activité de fainéant :
Etudiante en psychologie. Aimerait s'orienter dans la criminologie pour devenir profiler. Pour le moment, gagne sa vie en étant serveuse dans un bar.

Statut marital :
Autrefois amoureuse d'un crétin. Désormais célibataire.

♡ ♡ ♡ l'amour ♡ ♡ ♡


Mes trucs à moi :



touche à tout. bout-en train. ne vit que pour amuser son entourage. ne quitte jamais ses skates, surtout woody son fidèle allié. rigole toute seule. genre tout le temps. peut sourire à des inconnus dans la rue. passionnée de sport, en forme olympique. ce n'est pas une bosseuse folle, pourtant mademoiselle est très intelligente. a besoin de la présence de quelqu'un à ses côtés. déteste la solitude. hiro est l'homme de sa vie. #nounours #jtm elle a trouvé encore plus cute qu'elle. l'eau, ça fait rouiller. l'alcool, c'est cool. surtout avec ji hoon oppa. se fiche de ce que les autres peuvent penser d'elle. sauf s'ils pensent qu'elle est géniale. dans ce cas-là, ils ont raison. bb asuka, jtm, t'es bien bonne. ♡ elle a retrouvé son ami d'enfance toto. du coup elle est grave contente. sakura, c'est la bgette de sa life. #amourfou





sam de la team totally spies. #WEAREBACKBITCHES #2FAB4U






ダーリング
LE MEILLEUR MARI ♥️ #liamo







Sam 23 Avr - 19:44
RETROUVAILLES INATTENDUES
TOMOYA & MOMO

Momo s’était finalement aperçue que sa bouche était restée ouverte un peu trop longtemps. L’étudiante l’avait refermée après quelques secondes, suffisamment longues à son goût. Elle croyait rêver. Néanmoins, la jeune femme s’employa à cligner des paupières à plusieurs reprises, afin de voir si ses pensées ne lui jouaient pas des tours. Une hallucination ? Certainement pas. La serveuse n’en avait d’ailleurs jamais fait.

« Tomo.. Tomoya ? » Tomoya le retour. Son fidèle et fameux ami d’enfance ? Celui qu’elle connaissait depuis qu’elle était jeune ? Le gamin avec lequel elle avait fait tellement de bêtises et d’absurdités, qu’on ne pouvait pas les compter sur les doigts des deux mains ? Lui ? Oui, lui.

Momo ne pouvait pas en vouloir au livreur d’être arrivé en retard jusqu’à son appartement. Les routes de Tokyo, et plus précisément de Shibuya étaient toujours remplies et totalement bouchées à cette heure-ci, comme quasiment toute la journée. Il y avait peut-être une heure à tout casser, ou la circulation était assez dense. Mais il n’y avait pas que cela. Ce n’était pas non plus un temps à mettre le nez dehors. La météo était capricieuse. Si Tomoya était venu en mobylette ou en moto, c’était logique qu’il ne soit pas à l’heure. Le garçon avait deux excuses parfaitement valables.

La brunette avait acquiescé en guise de réponse. Oui, elle allait très bien. « Dis tout de suite que t’as pas envie de me voir. Du coup, tu ne vois pas d’inconvénient à ce que je reparte ? D’accord ? » Malicieuse comme elle l’était, la demoiselle feignit alors de refermer la porte de son domicile. Juste pour détendre un peu l’atmosphère, qui était un peu trop nerveuse. Le problème, c’est que le taux de crédibilité de Momo était à son niveau le plus bas. L’énorme sourire qui s’était dessiné sur ses lippes vermeilles trahissait bien trop ses pensées.

Alors lui aussi, il avait finalement déménagé à Tokyo ? Drôle et heureuse coïncidence. Cette ville attirait beaucoup de monde. Mais peut-être qu’au fond d’elle-même, c’est vrai qu’elle non plus ne pensait pas revoir Tomoya débarquer un jour devant elle. Depuis que la jeune femme était partie de sa ville natale, quelles étaient les chances que les deux compères d’autrefois se retrouvent ? Une sur des millions, ou des dizaines de millions, sûrement. Autant dire, quasi nulles. Mais pourtant il était bien là, réel, à l’entrée de son appartement, vêtu de son uniforme de livreur et de sa casquette.

Bon, ce qui était sûr, c’est qu’il était vraiment marrant avec son carton dans les mains, à attendre un geste de la part de la joie brune qui n’avait pas levé le petit doigt jusqu’à maintenant. A cette pensée, elle passa la main devant sa bouche et se retînt de rire. Est-ce que Momo allait accepter la pizza que lui tendait Tomoya ? La brune pouvait le faire patienter encore quelques instants.

« Mais attends… Le Toto que j’ai toujours connu était petit. Tu n’aurais pas un peu grandi ? » Le questionna-t-elle en le détaillant de la tête aux pieds, son sourire ayant doublé de volume. En plus du surnom ridicule dont la japonaise l’affublait depuis qu’elle le connaissait – parce qu’à l’époque, elle avait trouvé que « Toto et Momo », c’était mignon -, la demoiselle n’avait jamais pu s’empêcher de le taquiner sur sa taille. Et cela, visiblement encore aujourd’hui, malgré les quelques années passées sans l’avoir vu.  
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


    With a fluttering heart, without knowing I went to you, step by step and I stayed by your side. My heart melts at your smile. When our eyes meet my heart pounds. Oh remember my smile in your heart, think about it several times a day. Oh words I want to say you, you’re beautiful.

#desbellesgosses ♥:
 
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4746-suzuki-tomoya-cellphon http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4645-suzuki-tomoya-ft-wang-jackson http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4643-tomoya-untitled

Carte d'identité :
muroran, hokkaido ; 22 ans ; japonais ; 01.04.1994 ; parents divorcés; 1m74 ; 63kg ; droitier

Activité de fainéant :
livreur de pizza ; coach sportif le reste du temps ; glandeur ; stalker ; hackeur ;but who cares?

Statut marital :
célibataire. Et ça vaut peut-être mieux...

Mes trucs à moi :
a horreur des portes ouvertes ; mochi à la fraise svp give this man coffee ; ne mords pas, normalement ; regrette son chien Mana; il a une très légère cicatrice sur la hanche mais l'explication est stupide il voulait une petite soeur ; il est doué en informatique ; on vous déconseille quand même de lui prêter votre ordi ; need okonomiyakis ; tu prends du ramune, de la boisson énergétique, t'as du blune, c'est dégueulasse, mais il aime bien ; orange? no way ; éloignez ce chat, please ; respecte ses engagements; come courir la nuit; &so on...



Ven 13 Mai - 0:24
RETROUVAILLES INATTENDUES
TOMOYA & MOMO

Le passé. Ah, c’était quand même quelque chose de vicieux, quand on y réfléchissait bien. C’était le genre de chose qui revenait sans cesse à l’esprit, même lorsque l’on essayait de l’oublier, qui vous torturait et vous empêchait d’être tranquille, surtout dans les moments où vous n’aviez rien de mieux à faire qu’y penser. Lorsqu’il se retrouvait seul, Tomoya pensait souvent à tout ça, aux amis qu’il avait perdus, aux moments qu’il vivait en leur compagnie profitant du rire de ses camarades. Puis, d’un coup, d’un seul, il s’était retrouvé totalement seul. Tout ça parce qu’il avait dû déménager après s’être intéressé d’un peu trop près à la vie de celle qu’il aimait à l’époque. C’était malheureux.

« C’est bien moi ! »

Les battements de son cœur résonnaient de joie, tant qu’il était heureux de l’avoir retrouvée. Cela allait faire des années qu’ils ne s’étaient plus vus en chair et en os. Jamais encore Tomoya n’avait eu l’occasion de rendre visite à son amie, et l’inverse n’avait pas été possible non plus. Il était difficile d’imaginer à quel point il pouvait être heureux. Son amie d’enfance était là, comme un raccord entre son passé et le présent. Ils se connaissaient à l’époque de Nina, l’âge d’or de sa vie, juste avant que tout ne parte en vrille à cause de son comportement. En avait-elle seulement eu vent ? Il espérait que non.

Quand elle feignit de refermer la porte, son cœur rata un battement. Non ! Elle ne devait surtout pas repartir, surtout pas ! Il avait besoin de revoir des visages connus, rassurants. Un tel attachement aux personnes à qui il tenait était peut-être ridicule, mais il ne pouvait s’empêcher d’être profondément affecté lorsqu’on s’adressait à lui de cette façon. Et si c’était vrai ? Certaines personnes avançaient volontiers que l’on ne plaisantait qu’à moitié. Lui était plus que ravi de la voir, alors elle n’avait pas le droit de penser le contraire.

« Non, non ! » Il sourit en retour, un regard amusé posé sur elle alors qu’il essayait de réaliser pleinement sa présence.

Toujours debout là, la pizza à la main, puisque son amie ne semblait pas vouloir la prendre, le livreur continua de la fixer, subissant sa blague en y répondant d’une moue faussement boudeuse.

« J’ai bu beaucoup de soupe pendant que t’étais pas là, mais pas assez visiblement. »

Il rit comme un idiot après cette plaisanterie digne d’un enfant de maternelle. Comment avait-il osé faire une blague comme celle-là ? N’avait-il pas honte ? En vérité, il était à moitié euphorique à l’idée de retrouver une amie qui, en plus, semblait se rappeler de lui aussi bien qu’il se souvenait d’elle. Cela avait le don de faire ses journées.

« Je suis tellement content de te revoir, tu n’as même pas idée ! » Ce sourire ne voulait pas fuir ses lèvres, vraiment pas. Il réalisa cependant qu’il n’était pas là pour cela et, secouant un peu la tête, il tendit à nouveau la pizza à son amie. « Tiens, ta pizza! Tu devrais la prendre avant qu’elle soit froide. »

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« animals » baby i'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive, just like animals. baby you think that you can hide, i can smell your scent from miles, just like animals.omega

▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4343-nakakita-momo-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4315-nakakita-momo-ft-bae-irene http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4339-nakakita-momo-instagram http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4294-don-t-you-dare-look-back-just-keep-your-eyes-on-me-momo

Carte d'identité :
29 juin 1994 vingt-trois ans japonaise. beaucoup de sushis avec un peu d'oncle sam de kumamoto 1m61 cancer (♋️) année du coq (鸡).

Activité de fainéant :
Etudiante en psychologie. Aimerait s'orienter dans la criminologie pour devenir profiler. Pour le moment, gagne sa vie en étant serveuse dans un bar.

Statut marital :
Autrefois amoureuse d'un crétin. Désormais célibataire.

♡ ♡ ♡ l'amour ♡ ♡ ♡


Mes trucs à moi :



touche à tout. bout-en train. ne vit que pour amuser son entourage. ne quitte jamais ses skates, surtout woody son fidèle allié. rigole toute seule. genre tout le temps. peut sourire à des inconnus dans la rue. passionnée de sport, en forme olympique. ce n'est pas une bosseuse folle, pourtant mademoiselle est très intelligente. a besoin de la présence de quelqu'un à ses côtés. déteste la solitude. hiro est l'homme de sa vie. #nounours #jtm elle a trouvé encore plus cute qu'elle. l'eau, ça fait rouiller. l'alcool, c'est cool. surtout avec ji hoon oppa. se fiche de ce que les autres peuvent penser d'elle. sauf s'ils pensent qu'elle est géniale. dans ce cas-là, ils ont raison. bb asuka, jtm, t'es bien bonne. ♡ elle a retrouvé son ami d'enfance toto. du coup elle est grave contente. sakura, c'est la bgette de sa life. #amourfou





sam de la team totally spies. #WEAREBACKBITCHES #2FAB4U






ダーリング
LE MEILLEUR MARI ♥️ #liamo







Dim 29 Mai - 15:27
RETROUVAILLES INATTENDUES
TOMOYA & MOMO

Le hasard faisait quand même bien les choses. Cette soirée-là en tout cas, particulièrement. La chance jouait en sa faveur. Et Momo ne pouvait pas cacher son humeur rayonnante. Elle le savait, la mélancolie allait sûrement prendre le dessus rapidement. Voilà que l’étudiante se retrouvait face à Tomoya, son fidèle ami, dont elle ne s’était jamais doutée un seul instant qu’elle le recroiserait une nouvelle fois dans sa vie, devant sa porte d’entrée. Le tout, grâce à une pizza, et parce qu’elle avait été trop flemmarde pour se faire à manger toute seule. Mais malgré cela, la nippone était plus qu’heureuse de le retrouver, lui, le garçon avec lequel elle s’amusait sans cesse lorsqu’ils étaient plus petits. L’énorme sourire qui s’était dessiné sur son visage de porcelaine depuis désormais quelques minutes le prouvait amplement.

« Regarde-toi. » Momo s’avança un peu plus devant lui, le regard malicieux. Aussitôt, elle posa ses mains sur le visage du garçon et vînt attraper les joues de son ami d’enfance pour les tâter et les pincer. « Avec un visage pareil, tu dois faire fondre toutes les filles ! » Il avait quand même changé, comme Momo d’ailleurs. Ses traits étaient devenus plus matures, mais elle avait toujours en mémoire la tête du jeune garçon qu’il était encore la dernière fois qu’elle l’avait vu.

« Bon, je reste alors ? » Lui répondît-elle en adressant un clin d’œil au garçon, pour le rassurer. Tomoya n’avait pas à s’inquiéter, la petite japonaise n’était pas prête de s’en aller. Enfin, de repartir sans rien dire. La brunette venait de le retrouver, après de bien trop longues années, s’en s’être jamais croisés. Elle ne comptait pas le laisser seul une seconde fois.

La demoiselle se souvînt aussitôt qu’elle s’était sentie très triste lorsque ses parents lui avaient annoncé que toute sa famille allait déménager de la capitale, à Tokyo, qu’ils ne reviendraient jamais à Kumamoto. Et qui disait déménagement, disait aussi nouvelle vie, nouveaux amis. A cette époque, elle avait un peu moins de dix-huit ans. Mais Momo avait dû tout laisser derrière elle, y compris les beaux souvenirs qu’elle avait construits en compagnie de Tomoya, lorsqu’il venait lui rendre visite dans sa ville natale. Tout avait été si rapide, la jeune femme s’en voulait encore de ne pas avoir eu assez de temps à lui accorder au dernier moment, afin de se quitter de la meilleure manière qui soit. Est-ce qu’il lui en voulait pour ça ? Momo espérait sincèrement le contraire, mais s’il le pensait réellement, elle ne pouvait s’en vouloir qu’à elle-même. Bon, dans un sens, partir, l’adolescente y avait été contrainte.

La jeune femme accompagna le garçon dans son rire, il n’avait pas perdu son sens de l’humour. Bon, assez particulier il fallait l’avouer, et sa blague n’était finalement pas si drôle que ça, mais Momo avait toujours eu le don de rigoler pour rien. Et c’était un peu une façon de relâcher la pression.

« Moi aussi, Tomoya. » C’était peut-être même bien plus que ça. « Ok, je veux bien la prendre, mais à deux conditions. La première, c’est que tu dois me promettre qu’on se reverra. » Et pas qu’une seule fois. Ils venaient à peine de se retrouver et elle avait déjà envie de le revoir. Si ce n’était pas de l’attachement, qu’est ce que ça pouvait bien être ? Il habitait à Tokyo, c’était sûr, les deux amis n’auraient donc pas du mal à se recroiser. Momo avait envie de retrouver les joyeux moments qu’elle avait partagé avec Tomoya. « La deuxième, prends une part de pizza. Tu dois m’aider à la finir, je vais pas y arriver toute seule. Et puis, t’as l’air de pas avoir mangé. » Momo n’accepta pas tout de suite la boîte que lui tendait son interlocuteur. Pour le moment, elle attendait juste une réponse positive de sa part.  
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


    With a fluttering heart, without knowing I went to you, step by step and I stayed by your side. My heart melts at your smile. When our eyes meet my heart pounds. Oh remember my smile in your heart, think about it several times a day. Oh words I want to say you, you’re beautiful.

#desbellesgosses ♥:
 
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4746-suzuki-tomoya-cellphon http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4645-suzuki-tomoya-ft-wang-jackson http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4643-tomoya-untitled

Carte d'identité :
muroran, hokkaido ; 22 ans ; japonais ; 01.04.1994 ; parents divorcés; 1m74 ; 63kg ; droitier

Activité de fainéant :
livreur de pizza ; coach sportif le reste du temps ; glandeur ; stalker ; hackeur ;but who cares?

Statut marital :
célibataire. Et ça vaut peut-être mieux...

Mes trucs à moi :
a horreur des portes ouvertes ; mochi à la fraise svp give this man coffee ; ne mords pas, normalement ; regrette son chien Mana; il a une très légère cicatrice sur la hanche mais l'explication est stupide il voulait une petite soeur ; il est doué en informatique ; on vous déconseille quand même de lui prêter votre ordi ; need okonomiyakis ; tu prends du ramune, de la boisson énergétique, t'as du blune, c'est dégueulasse, mais il aime bien ; orange? no way ; éloignez ce chat, please ; respecte ses engagements; come courir la nuit; &so on...



Dim 19 Juin - 16:54
RETROUVAILLES INATTENDUES
TOMOYA & MOMO

Retrouver Momo par hasard était l’une des plus belles surprises pour Tomoya, qui avait depuis bien longtemps perdu contact avec elle. Il se rappelait encore de ces moments de leur enfance, lorsqu’ils se retrouvaient tous deux afin de s’amuser un peu, comme tous les petits de leur âge. Désormais, ils étaient devenus homme et femme, ils avaient grandi et changé, dans leur esprit également. De son côté, en tout cas, le livreur de pizza savait qu’il n’était plus pareil. Les moments difficiles qu’il avait accumulés l’avaient transformé et, doucement, il s’était éloigné de la personne qu’il était au début de son adolescence. Il n’était cependant pas devenu un monstre. Enfin, en théorie.

Ses lèvres s’étirèrent en un nouveau sourire alors que la jeune femme saisissait ses jours et lui adressait quelques mots. Faire fondre toutes les filles ? C’était vrai, certaines personnes lui tournaient autour, mais il était tellement torturé par ses propres angoisses qu’il avait parfois du mal à gérer ce genre de situations. C’était pourtant lui qui passait autant de temps à se préparer, à être certain que chaque détail était parfait visuellement, histoire de ne pas être regardé de travers, ce qui n’arrangerait en rien ses troubles. Il avait tellement peur de mal faire, d’être pris pour ce qu’il n’était pas, d’être dénigré. Il vivait avec, faisait des efforts pour l’oublier, mais cela ne passait jamais.

« Je… Oui, sûrement ! »

Un ricanement lui échappa malgré lui alors qu’il soulevait sa casquette pour y glisser une main et remettre ses cheveux en place. Il était nerveux, terriblement nerveux, et pourtant il débordait de joie d’avoir revu cette amie qu’il avait si longtemps considérée comme perdue. C’était juste incroyable de voir à quel point le monde était petit.

« Oui, reste. »

Il fallait qu’elle reste, que plus jamais ils ne se perdent de vue. Un sourire sincère resta ancré aux lèvres du livreur de pizza lorsqu’il tendit à son amie la boîte qui contenait sa commande, espérant qu’elle ne serait pas déjà froide, compte tenu du temps qu’ils mettaient à discuter. Il aurait pu rester là des heures à bavasser de ce qu’ils avaient vécu en l’absence de l’autre, mais ce n’était peut-être pas le moment. Pourtant, quand la jeune femme reprit la parole et lui fit une proposition, il pinça doucement les lèvres et posa ses yeux noisettes sur elle, comme pour essayer d’analyser ce qu’elle venait de dire. Une boule lui bloquait la gorge à nouveau.

« Je… » Il avait envie de rester, de discuter avec elle, de parler de tout et de rien, de rire un peu. Il en avait besoin. Mais il ne pouvait se le permettre. « Je suis en service, normalement je ne dois pas traîner. »

Mais si elle décidait de ne plus lui parler parce qu’il refusait, qu’allait-il faire ? Et s’il s’attardait et que son employeur l’apprenait ? Ces dilemmes stupides commençaient sérieusement à le fatiguer.

« Je veux bien, mais je ne reste pas longtemps, d’accord ? On se reverra de toute façon. »

Un sourire vint orner son visage alors qu’il regardait son amie, espérant que ce compromis lui conviendrait, puisqu’il n’était pas certain de ce qu’il faisait. Le nœud de sa gorge sembla se défaire doucement, mais il ne pouvait s’en débarrasser totalement. Il y avait toujours cette crainte qui restait, endormie, et qu’il ne pouvait faire taire complètement.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« animals » baby i'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive, just like animals. baby you think that you can hide, i can smell your scent from miles, just like animals.omega

▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4343-nakakita-momo-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4315-nakakita-momo-ft-bae-irene http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4339-nakakita-momo-instagram http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4294-don-t-you-dare-look-back-just-keep-your-eyes-on-me-momo

Carte d'identité :
29 juin 1994 vingt-trois ans japonaise. beaucoup de sushis avec un peu d'oncle sam de kumamoto 1m61 cancer (♋️) année du coq (鸡).

Activité de fainéant :
Etudiante en psychologie. Aimerait s'orienter dans la criminologie pour devenir profiler. Pour le moment, gagne sa vie en étant serveuse dans un bar.

Statut marital :
Autrefois amoureuse d'un crétin. Désormais célibataire.

♡ ♡ ♡ l'amour ♡ ♡ ♡


Mes trucs à moi :



touche à tout. bout-en train. ne vit que pour amuser son entourage. ne quitte jamais ses skates, surtout woody son fidèle allié. rigole toute seule. genre tout le temps. peut sourire à des inconnus dans la rue. passionnée de sport, en forme olympique. ce n'est pas une bosseuse folle, pourtant mademoiselle est très intelligente. a besoin de la présence de quelqu'un à ses côtés. déteste la solitude. hiro est l'homme de sa vie. #nounours #jtm elle a trouvé encore plus cute qu'elle. l'eau, ça fait rouiller. l'alcool, c'est cool. surtout avec ji hoon oppa. se fiche de ce que les autres peuvent penser d'elle. sauf s'ils pensent qu'elle est géniale. dans ce cas-là, ils ont raison. bb asuka, jtm, t'es bien bonne. ♡ elle a retrouvé son ami d'enfance toto. du coup elle est grave contente. sakura, c'est la bgette de sa life. #amourfou





sam de la team totally spies. #WEAREBACKBITCHES #2FAB4U






ダーリング
LE MEILLEUR MARI ♥️ #liamo







Sam 2 Juil - 17:22
RETROUVAILLES INATTENDUES
TOMOYA & MOMO

Le compliment, c’était cadeau, et elle pensait chacun des mots qu’elle venait de prononcer.  « Mais dis-moi, ça va les chevilles ? » Demanda Momo à son ami, tout en arquant un sourcil. Elle rigolait, bien entendu. Mais la nippone était d’accord avec lui, il était devenu très beau. De toute façon, le garçon l’était déjà quand il était plus petit, elle se souvenait encore de sa bouille.

Un élan d'émotions s’emparait de l’esprit de Momo. Ah, ils s’étaient drôlement amusés plus jeunes. Tous ces bons moments passés avec lui, le simple fait se s’en souvenir provoquait chez la demoiselle une sensation de bonheur. Presque indescriptible, tant ce qu’ils avaient vécus était unique. Ils avaient fait les 400 coups tous les deux, enchaîné bêtises sur bêtises. Une pure folie.

« Tu sais Tomoya, je l’ai peut-être pas forcément montré, mais je pensais à toi. Je ne t’ai pas oublié, il faut que tu le saches. » Parce que oui, quand elle avait déménagé pour Tokyo à l’aube de ses dix-huit ans, elle n’avait pas donné de ses nouvelles. Jamais, à vrai dire. Et Momo s’en était voulu. Terriblement. Et là, en le retrouvant, elle se sentait vraiment honteuse de ne pas avoir cherché à le contacter. Mais la demoiselle  avait toujours gardé une place spéciale pour Tomoya dans son cœur. Un ami d’enfance, ça ne pouvait pas s’oublier. Et ce, même après un tas d’années sans l’avoir recroisé une seule fois. Il ne l’avait pas perdue, le livreur devait se garder cette idée en tête. Elle n’allait pas reproduire la même erreur deux fois.

Face à l’hésitation du jeune homme, un doux sourire s’était dessiné sur le visage blanchâtre de la petite japonaise. Elle comprenait, Tomoya semblait un peu incertain, mais il ne fallait pas qu’il s’inquiète de trop. Le problème avec le métier de livreur, c’est qu’on ne pouvait jamais se permettre de papoter avec les clients trop longtemps. Il avait un timing à respecter, et Momo ne voulait certainement pas pénaliser Tomoya. En quelques secondes, la tokyoïte avait attrapé son porte monnaie et avait tendu la somme qu’elle devait régler à son ami. « Voilà pour toi ! » Lança-t-elle joyeusement.

Il voulait bien rester un peu plus longtemps ? Oh, mais Momo ne voulait pas qu’il se fasse réprimander par sa faute. Déjà qu’il était en retard à cause des bouchons dans le quartier, si en plus il devait livrer d’autres clients, est-ce qu’il allait y arriver ? « Génial ! Mais je ne veux pas que tu aies des problèmes à ton boulot par ma faute, d’accord ? »

Bien évidemment qu’ils allaient se revoir, c’était obligé. Les deux jeunes gens n’allaient pas encore se perdre de vue. Une fois, ça suffisait amplement.

« Vas-y, tu peux entrer Tomoya. Ne reste pas là. » Momo s’était écartée de l’entrée pour laisser passer son ami, tout en lui prenant la pizza de ses mains afin de le décharger un peu. Il fallait dire qu’il la tenait depuis le début. La japonaise priait pour qu’elle ne soit pas déjà froide. Vraiment. « Tu vas voir, l’appartement est un peu petit, mais il est quand même pas mal. On s’y sent bien avec maman. » Venait de lui lancer Momo en se dirigeant dans la pièce principale.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


    With a fluttering heart, without knowing I went to you, step by step and I stayed by your side. My heart melts at your smile. When our eyes meet my heart pounds. Oh remember my smile in your heart, think about it several times a day. Oh words I want to say you, you’re beautiful.

#desbellesgosses ♥:
 
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4746-suzuki-tomoya-cellphon http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4645-suzuki-tomoya-ft-wang-jackson http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4643-tomoya-untitled

Carte d'identité :
muroran, hokkaido ; 22 ans ; japonais ; 01.04.1994 ; parents divorcés; 1m74 ; 63kg ; droitier

Activité de fainéant :
livreur de pizza ; coach sportif le reste du temps ; glandeur ; stalker ; hackeur ;but who cares?

Statut marital :
célibataire. Et ça vaut peut-être mieux...

Mes trucs à moi :
a horreur des portes ouvertes ; mochi à la fraise svp give this man coffee ; ne mords pas, normalement ; regrette son chien Mana; il a une très légère cicatrice sur la hanche mais l'explication est stupide il voulait une petite soeur ; il est doué en informatique ; on vous déconseille quand même de lui prêter votre ordi ; need okonomiyakis ; tu prends du ramune, de la boisson énergétique, t'as du blune, c'est dégueulasse, mais il aime bien ; orange? no way ; éloignez ce chat, please ; respecte ses engagements; come courir la nuit; &so on...



Jeu 7 Juil - 17:42
RETROUVAILLES INATTENDUES
TOMOYA & MOMO

Plus qu’une question d’égo, c’était un fait. Tomoya ne comptait plus les occasions où il s’était senti profondément mal à l’aise à cause d’une demoiselle un peu trop insistante, d’une fille qui s’intéressait à lui et le laissait trop entendre. Il n’était pas doué pour se débrouiller dans ce genre de situations et il tombait un peu trop facilement dans le piège des plus douces, mais il essayait de s’améliorer afin de ne pas avoir l’air d’un parfait idiot. Après tout, il avait déjà eu une petite amie, une relation, un rapport, même plusieurs, c’était totalement stupide de se mettre dans tous ses états lorsqu’une femme s’intéressait à lui. Malgré tout, il se sentait un peu mal quand ladite femme était trop… expressive. En guise de réponse, il ricana un peu à la remarque de son amie.

« Ça me fait plaisir de l’apprendre, Momo, vraiment. » Il avait beaucoup pensé à elle aussi, même de loin. Il se sentait souvent de trop, sous-estimé, mais il faisait avec. « Je suis vraiment content que tu sois tout près, maintenant. »

Il radotait comme un vieillard, mais s’en moquait tout bonnement. Elle était là, après tant d’années, là et visiblement heureuse de l’avoir retrouvée. Aurait-il pu être plus satisfait qu’en ayant entendu ces mots de la bouche de Momo elle-même ? Sans doute était-il trop heureux, mais il avait cette habitude de prendre tout à cœur, une habitude qui lui apportait généralement plus de tristesse que de bonheur. Aujourd’hui, cependant, c’était de pure joie que battait son cœur, alors qu’il effectuait son travail comme n’importe quel autre jour, un large sourire aux lèvres.

« Merci ! »

Le billet se froissa dans sa main alors qu’il le rangeait dans la poche prévue à cet effet et rendait la différence à son amie, le tout avant d’annoncer qu’il pouvait s’attarder un instant. Il était curieux de découvrir l’endroit où vivait cette ancienne amie, ce qu’elle faisait, comment elle se portait, au-delà de tout ce qu’elle avait pu lui raconter. Avait-elle des camarades ? Que faisait-elle de ses journées ? Il se posait trop de questions qui risquaient de le pousser à commettre les mêmes erreurs que par le passé, mais il ne s’en souciait pas trop. L’avantage, c’était qu’il pouvait lui demander tout ça directement. Pas besoin de s’infiltrer dans sa vie ou dans son ordinateur.

« T’en fais pas, ils diront rien. »

S’il ne prenait pas la soirée entière, ils n’avaient normalement rien à dire. Normalement. Son estomac se noua de nouveau lorsque la pensée d’une réprimande lui traversa l’esprit. S’attarder chez une amie en cours de route était-il vraiment mal ? Il ne l’avait plus vue depuis des années… Lui dire qu’il ne pouvait rester aurait été encore plus impoli. Tomoya craignait tellement de ne plus jamais la revoir s’il décidait de s’en aller comme ça. Souriant de nouveau, il entra dans l’appartement en posant un regard curieux autour de lui.

« Oh, tu habites avec ta mère ? »

La question était stupide, il vivait lui-même avec son père, mais il aurait imaginé Momo dans une autre situation. Peut-être avec un petit ami, quelqu’un pour prendre soin d’elle. Il ne savait pas.

« Tu fais quoi dans la vie ? Tu travailles déjà ? »
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« animals » baby i'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive, just like animals. baby you think that you can hide, i can smell your scent from miles, just like animals.omega

▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4343-nakakita-momo-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4315-nakakita-momo-ft-bae-irene http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4339-nakakita-momo-instagram http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4294-don-t-you-dare-look-back-just-keep-your-eyes-on-me-momo

Carte d'identité :
29 juin 1994 vingt-trois ans japonaise. beaucoup de sushis avec un peu d'oncle sam de kumamoto 1m61 cancer (♋️) année du coq (鸡).

Activité de fainéant :
Etudiante en psychologie. Aimerait s'orienter dans la criminologie pour devenir profiler. Pour le moment, gagne sa vie en étant serveuse dans un bar.

Statut marital :
Autrefois amoureuse d'un crétin. Désormais célibataire.

♡ ♡ ♡ l'amour ♡ ♡ ♡


Mes trucs à moi :



touche à tout. bout-en train. ne vit que pour amuser son entourage. ne quitte jamais ses skates, surtout woody son fidèle allié. rigole toute seule. genre tout le temps. peut sourire à des inconnus dans la rue. passionnée de sport, en forme olympique. ce n'est pas une bosseuse folle, pourtant mademoiselle est très intelligente. a besoin de la présence de quelqu'un à ses côtés. déteste la solitude. hiro est l'homme de sa vie. #nounours #jtm elle a trouvé encore plus cute qu'elle. l'eau, ça fait rouiller. l'alcool, c'est cool. surtout avec ji hoon oppa. se fiche de ce que les autres peuvent penser d'elle. sauf s'ils pensent qu'elle est géniale. dans ce cas-là, ils ont raison. bb asuka, jtm, t'es bien bonne. ♡ elle a retrouvé son ami d'enfance toto. du coup elle est grave contente. sakura, c'est la bgette de sa life. #amourfou





sam de la team totally spies. #WEAREBACKBITCHES #2FAB4U






ダーリング
LE MEILLEUR MARI ♥️ #liamo







Dim 10 Juil - 21:35
RETROUVAILLES INATTENDUES
TOMOYA & MOMO

Aux anges, Momo était tout simplement aux anges. Et à écouter les paroles de Tomoya, lui aussi semblait très content de la revoir. Peut-être qu'il ne lui en voulait pas d'être parti un peu trop précipitamment la dernière fois qu'ils s'étaient vus, il y a de cela des années ? La japonaise secoua sa tête pour chasser ses pensées susceptibles d'être négatives. Non, elle n'avait pas besoin de faire remonter ses plus gros remords. Il fallait que Momo vive l'instant présent, le bonheur de retrouver une personne chère à son cœur : son plus fidèle ami d'enfance. Qu'elle profite de sa présence, sa vraie présence. Parce qu'il était là, en chair et en os, sous ses yeux et juste devant elle. « Moi aussi Tomoya. » Sur cette note, elle s'avança pour lui faire un câlin, sans se soucier de la pizza qui était encore dans les mains du garçon. Comme quand ils étaient plus jeunes. Une réaction qui pouvait surprendre, mais c'était l'émotion, les souvenirs, le bonheur qui prenait le dessus sur le reste. Et puis, Momo avait cette manie de toujours être en contact avec les autres, et ça valait pour les amis qu'elle n'avait pas croisé depuis bien longtemps.

L'accolade terminée, et tandis qu'elle déposait les pièces que Tomoya lui avait rendu dans son porte monnaie, la jeune femme ne pouvait s'empêcher de se dire qu'elle était véritablement chanceuse aujourd'hui. Bien plus que n'importe qui.

Une fois arrivés dans l'appartement, Momo écarquilla les yeux. Il disait ça pour la rassurer, non ? De toute façon, il était entré, c'était fait à présent. « J'aime pas quand les gens prennent des risques pour moi. Surtout s'il peut y avoir des conséquences derrière. » Elle lui adressa un clin d’œil. Et Tomoya, il ne pouvait pas la duper très longtemps. Elle savait qu'il en prenait en acceptant de rentrer chez elle. Il lui restait encore des commandes à livrer et Momo ne voulait surtout pas qu'il se fasse virer par sa faute. Mais la brunette ne s'empêchait pas de penser que s'il insistait pour passer un petit moment avec elle, et que si Tomoya pouvait se faire taper les doigts en acceptant la proposition de Momo, c'est qu'il avait vraiment envie de rester à ses côtés. Et de ce fait, la nippone en était très heureuse.

« C'est ça. » Quand la famille avait déménagé de Kumamoto, ils avaient eu des projets pleins la tête. Les Nakakita avaient même trouvé un appartement assez spacieux, tout confort. Mais les choses s'étaient envenimées lorsqu'un soir, le père de famille avait annoncé qu'il divorçait, obligeant sa femme et sa fille à faire leurs valises et les laissant presque au bord de la route. Elles avaient dû se débrouiller seules. Tragique. Depuis, elles avaient trouvé cet appartement. Bien plus petit que le précédent, mais au moins, Momo et sa mère s'y sentaient vraiment chez elles. Momo avait déjà songé à s'émanciper, vivre sa propre vie, seule. Mais sa mère comptait trop sur la demoiselle désormais. « Depuis que mon père nous a quitté pour refaire sa vie autre part. » Mais Tomoya ne pouvait pas le savoir, quand ils avaient quitté la ville natale de Momo, la famille n'était pas dispersée comme aujourd'hui. Ils formaient encore un clan uni et soudé à cette époque.

A la question de son ami, Momo arqua un sourcil. Il avait vu juste. « Quand je n'étudie pas à Todaï, je bosse dans un petit café du quartier. C'est sympa, j'aime bien. » A vingt-trois ans, la japonaise était passée par un tas de petits boulots, une fois la demoiselle avait même travaillé dans deux endroits différents, mais elle s'en fichait un peu. Du moment que la brunette gagnait de l'argent, c'était ce qui importait le plus. En fait, tout ça, elle le faisait juste pour sa mère et pour subvenir aux besoins de sa famille. Et puis, elle devait payer les frais de scolarité de son université. « Et toi, à part les livraisons, ça donne quoi ? » Le questionna-t-elle tout en l'invitant à s'asseoir dans le canapé de la pièce principale. Maintenant elle savait qu'il occupait un poste au sein d'une pizzeria qu'elle appréciait grandement, mais le reste ? Elle aussi voulait en apprendre un peu plus sur sa vie.
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


    With a fluttering heart, without knowing I went to you, step by step and I stayed by your side. My heart melts at your smile. When our eyes meet my heart pounds. Oh remember my smile in your heart, think about it several times a day. Oh words I want to say you, you’re beautiful.

#desbellesgosses ♥:
 
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4746-suzuki-tomoya-cellphon http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4645-suzuki-tomoya-ft-wang-jackson http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4643-tomoya-untitled

Carte d'identité :
muroran, hokkaido ; 22 ans ; japonais ; 01.04.1994 ; parents divorcés; 1m74 ; 63kg ; droitier

Activité de fainéant :
livreur de pizza ; coach sportif le reste du temps ; glandeur ; stalker ; hackeur ;but who cares?

Statut marital :
célibataire. Et ça vaut peut-être mieux...

Mes trucs à moi :
a horreur des portes ouvertes ; mochi à la fraise svp give this man coffee ; ne mords pas, normalement ; regrette son chien Mana; il a une très légère cicatrice sur la hanche mais l'explication est stupide il voulait une petite soeur ; il est doué en informatique ; on vous déconseille quand même de lui prêter votre ordi ; need okonomiyakis ; tu prends du ramune, de la boisson énergétique, t'as du blune, c'est dégueulasse, mais il aime bien ; orange? no way ; éloignez ce chat, please ; respecte ses engagements; come courir la nuit; &so on...



Dim 17 Juil - 17:00
RETROUVAILLES INATTENDUES
TOMOYA & MOMO

Tomoya avait beaucoup de temps à rattraper avec Momo, mais il n’avait pas envie de presser les choses maintenant. Les retrouvailles étaient déjà largement suffisantes à faire son bonheur, sans oublier qu’il avait, depuis leur séparation, connu des choses dont il n’avait pas forcément envie de parler avec elle. Tout ce qu’il s’était passé après que Nina l’ait quitté, tout ce qu’il avait dû supporter sans jamais y arriver, parce qu’il n’était pas capable de passer au-dessus de ses propres pensées, de ses craintes. Non, il n’avait pas envie d’en parler, pas maintenant, il n’était pas prêt. Son père aurait certainement préféré qu’il voit un psychologue pour ce genre de discussions, mais il n’avait pas envie : il avait peur de parler à des personnes qu’il ne connaissait pas.

« Je t’ai dit de ne pas t’en faire Momo… »

Elle l’inquiétait un peu, en vérité, mais il était si facile pour lui de paniquer. Un sourire étira néanmoins ses lèvres alors qu’il réfléchissait à tout ça. Oui, il avait encore du travail à faire, mais il ne s’en faisait pas de trop à ce niveau : ses patrons pouvaient comprendre et, même si leurs exigences étaient assez élevées, ils étaient encore assez sympathiques, par rapport à certaines personnes qu’il avait eu l’occasion de rentrer.

« Oh… Je… »

Son estomac n’était plus qu’une boule endolorie au creux de son ventre, il ne savait pas comment réagir, quoi dire. S’il essayait de la réconforter, il allait à tous les coups empirer les choses. Il se connaissait, il n’était pas doué pour rassurer les autres, il ne parvenait même pas à se rassurer lui-même. Son regard chercha un endroit où s’accrocher en quelques saccades paniquées et Tomoya déglutit difficilement. Il ne savait pas quoi répondre. Garder le silence était peut-être mieux ?

« Je suis désolé Momo… »

Il ne savait pas. Peut-être aurait-il dû éviter de parler tout court. Ça lui aurait épargné bien du souci. Un sourire revint sur ses lèvres quand elle reprit la parole. Il préférait largement ça.

« Oh, tu étudies quoi là-bas ? »

Tôdai, c’était quand même quelque chose, après tout. Il était heureux d’apprendre qu’elle allait bien, surtout avec ce qu’elle semblait avoir traversé. Il n’avait pas envie de fouiller comme ça, enfin, pas en lui posant des questions. Il voulait savoir, mais trouverait bien les réponses autrement : il avait l’habitude. Un peu trop, d’ailleurs.

« Ah, ça se passe bien… Enfin, ma mère est partie aussi, mais on s’en sort avec papa. Je l’aide à la salle de sport quand je ne travaille pas. »

——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« animals » baby i'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive, just like animals. baby you think that you can hide, i can smell your scent from miles, just like animals.omega

▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4343-nakakita-momo-cellphone http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4315-nakakita-momo-ft-bae-irene http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4339-nakakita-momo-instagram http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4294-don-t-you-dare-look-back-just-keep-your-eyes-on-me-momo

Carte d'identité :
29 juin 1994 vingt-trois ans japonaise. beaucoup de sushis avec un peu d'oncle sam de kumamoto 1m61 cancer (♋️) année du coq (鸡).

Activité de fainéant :
Etudiante en psychologie. Aimerait s'orienter dans la criminologie pour devenir profiler. Pour le moment, gagne sa vie en étant serveuse dans un bar.

Statut marital :
Autrefois amoureuse d'un crétin. Désormais célibataire.

♡ ♡ ♡ l'amour ♡ ♡ ♡


Mes trucs à moi :



touche à tout. bout-en train. ne vit que pour amuser son entourage. ne quitte jamais ses skates, surtout woody son fidèle allié. rigole toute seule. genre tout le temps. peut sourire à des inconnus dans la rue. passionnée de sport, en forme olympique. ce n'est pas une bosseuse folle, pourtant mademoiselle est très intelligente. a besoin de la présence de quelqu'un à ses côtés. déteste la solitude. hiro est l'homme de sa vie. #nounours #jtm elle a trouvé encore plus cute qu'elle. l'eau, ça fait rouiller. l'alcool, c'est cool. surtout avec ji hoon oppa. se fiche de ce que les autres peuvent penser d'elle. sauf s'ils pensent qu'elle est géniale. dans ce cas-là, ils ont raison. bb asuka, jtm, t'es bien bonne. ♡ elle a retrouvé son ami d'enfance toto. du coup elle est grave contente. sakura, c'est la bgette de sa life. #amourfou





sam de la team totally spies. #WEAREBACKBITCHES #2FAB4U






ダーリング
LE MEILLEUR MARI ♥️ #liamo







Lun 8 Aoû - 0:45
RETROUVAILLES INATTENDUES
TOMOYA & MOMO

Momo lui adressa un petit sourire lorsque Tomoya lui répondît. Il était si gentil, à essayer de la rassurer. Le défaut de Momo, du moins l'un des plus gros, c'est qu'elle s'inquiétait un peu trop souvent de la moindre petite chose, ou de celles qui n'en valaient pas forcément la peine. Et ce, même si on lui affirmait toujours catégoriquement que ce n'était pas grave. Mais bon, elle se souciait de son ami et de son travail. C'était dans sa nature, elle était depuis toujours comme ça.

« Bon, d'accord... » De toute façon, la nippone était bien obligée de le croire. En plus, elle savait que son ami était un garçon prudent, s'il risquait la moindre petite chose, il ne serait sûrement pas entré chez elle, pas vrai ? Alors Momo allait devoir se contenter de sa réponse, et elle ferait avec.

Son regard s'était laissé emporté dans le vide quelques secondes, mais au moment où Tomoya annonça à la demoiselle qu'il était désolé pour elle, Momo releva les yeux dans sa direction. Elle aussi elle était désolée. « T'inquiète pas. J'ai appris à vivre avec. » Bon, il fallait dire qu'elle n'avait pas eu le choix non plus. Aujourd'hui, la japonaise vivait dans sa propre galère, elle n'était pas très riche et ne roulait pas sur l'or mais au moins, elle était heureuse. La brunette ne vivait plus dans les mensonges de l'homme qu'elle ne pouvait même plus appeler 'papa', et c'était très bien comme ça. Momo n'osait pas s'imaginer ce qu'elle serait devenue si elle avait habité avec lui. Sans doute serait-elle devenue la jeune femme la plus malheureuse du monde... Et elle exagérait à peine.

Mais voyant que Tomoya semblait de moins en moins à l'aise avec ce sujet, Momo ne voulut pas s'étaler davantage dessus. Et puis de toute façon, elle détestait parler de sa vie personnelle. A chaque fois, elle se mettait soit à pleurer, soit à taper dans les meubles autour d'elle. Et elle n'avait pas envie de montrer cette facette de sa personnalité à son ami d'enfance.  

Un sourire qui se voulait plus allègre s'était dessiné sur ses lèvres, la demoiselle aussi préférait parler de ses études. C'était véritablement plus intéressant que sa vie familiale. « La psychologie. C'est vraiment bien, on étudie le cerveau, les comportements humains... Momo marqua une petite pause. Tu te souviens, quand j'étais petite je te disais que je voulais faire pleins de métiers en même temps. Aujourd'hui, je sais ce que je veux faire. Je veux devenir profiler. » Psychologue criminologue, pour être plus précise. C'était son rêve professionnel, et elle comptait bien le réaliser, même si elle avait encore beaucoup de chemin à faire. Ce n'était pas facile tous les jours.

Momo lâcha involontairement un oh de désolation lorsqu'il lui informa que sa mère était partie. Alors Tomoya savait également ce que ça faisait, de perdre l'un de ses deux parents. « C'est ce qu'il faut. » Ne pas baisser les bras, jamais. Se montrer fort. « Une salle de sport ? Ça m'intéresse ! »
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


    With a fluttering heart, without knowing I went to you, step by step and I stayed by your side. My heart melts at your smile. When our eyes meet my heart pounds. Oh remember my smile in your heart, think about it several times a day. Oh words I want to say you, you’re beautiful.

#desbellesgosses ♥:
 
▬▬▬▬▬▬
ADMINS + MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4746-suzuki-tomoya-cellphon http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4645-suzuki-tomoya-ft-wang-jackson http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4643-tomoya-untitled

Carte d'identité :
muroran, hokkaido ; 22 ans ; japonais ; 01.04.1994 ; parents divorcés; 1m74 ; 63kg ; droitier

Activité de fainéant :
livreur de pizza ; coach sportif le reste du temps ; glandeur ; stalker ; hackeur ;but who cares?

Statut marital :
célibataire. Et ça vaut peut-être mieux...

Mes trucs à moi :
a horreur des portes ouvertes ; mochi à la fraise svp give this man coffee ; ne mords pas, normalement ; regrette son chien Mana; il a une très légère cicatrice sur la hanche mais l'explication est stupide il voulait une petite soeur ; il est doué en informatique ; on vous déconseille quand même de lui prêter votre ordi ; need okonomiyakis ; tu prends du ramune, de la boisson énergétique, t'as du blune, c'est dégueulasse, mais il aime bien ; orange? no way ; éloignez ce chat, please ; respecte ses engagements; come courir la nuit; &so on...



Mar 9 Aoû - 20:53
RETROUVAILLES INATTENDUES
TOMOYA & MOMO

Il s'en faisait toujours pour rien, cherchait à savoir ce qui aurait pu aller mal et s'angoissait pour le moindre détail qu'on soulevait au cours d'une conversation : comment aurait-il pu ne pas songer que son patron allait peut-être lui en vouloir de s'attarder de cette façon chez les clients ? Le fait que la cliente en question soit une connaissance ne changerait certainement rien aux yeux de celui qui l'employait, mais il n'avait pas d'autre envie que celle de retrouver l'amie qu'il avait pendant si longtemps abandonnée.

Au fil des années, ils s'étaient un peu éloigné ; il avait cessé d'aller en vacances dans la région où vivait son amie et il n'avait plus u l'occasion de la voir comme il le faisait avant, chaque année. Au fond de lui, Tomoya le regrettait, même s'il n'avait jamais eu le courage de revoir Momo jusqu'alors. Maintenant qu'il l'avait retrouvée, il était totalement hors de question de la laisser filer, même s'il se sentait bien stupide lorsqu'il s'agissait de trouver quelque chose à dire pour la réconforter. Il avait l'impression que c'était son devoir, mais ne pouvait pas trouver les mots.

Parler des études de son amie était certainement la meilleure chose qu'ils auraient pu faire sur l'instant. Cela n'impliquait pas de discuter de l'homme qui l'avait abandonnée avec sa mère et, pour Tomoya, c'était une véritable libération que de ne pas avoir à trouver les mots justes pour l'aider. De toute façon, quoi qu'il aurait pu dire, l'impression de faire n'importe quoi et d'empirer la détresse de son amie aurait été bien réelle. Il ne pouvait l'empêcher.

« Vraiment ? » Il n'aurait pas été capable d'étudier la psychologie. En fait, il aurait plutôt été un sujet d'étude. Sa mère le répétait si souvent, lorsqu'elle était encore là, qu'il avait parfois l'impression que c'était vrai. « Tu veux dire, analyser la personnalité des personnes qui commettent des crimes ? »

Sur le coup, il n'était pas certain de ce qu'il avançait, comme il ne s'était jamais intéressé au sujet auparavant. Il avait entendu parler de ça dans une série avec des meurtriers. Ouais, il aimait bien ce genre de choses, même s'il passait des semaines à angoisser par la suite, parce qu'il avait l'impression que quelqu'un allait venir s'en prendre à lui. Pour des raisons toujours plus tordues, d'ailleurs.

« En tout cas, j'espère que tu y arriveras ! »

Un peu plus tard, ils dérivèrent sur le sujet délicat du départ de sa mère, cette femme qui n'avait jamais voulu de lui et avait honte du fils qu'il était devenu. Être rejeté par la femme qui vous avait donné la vie n'était jamais facile, et encore moins lorsque celle-ci finissait par abandonner le reste de la famille à cause de ça. Le ventre du livreur se serra légèrement à cette pensée, mais se relâcha au moment où Momo rebondit sur une autre partie de sa phrase qui, cette fois, lui arracha un véritable sourire.

« Vraiment ? Tu n'as qu'à m'accompagner un jour, je suis certain que mon père sera d'accord pour te faire un prix ! »
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



« animals » baby i'm preying on you tonight, hunt you down eat you alive, just like animals. baby you think that you can hide, i can smell your scent from miles, just like animals.omega

Contenu sponsorisé


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
 

retrouvailles inattendues (tomoya + momo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EITA ✩ ACADEMY :: Tokyo City :: Shibuya :: Quartier résidentiel Kenta :: Immeuble Ibaru (Les appartements)-