------ AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ------
Bienvenue à Tokyo, la capitale du Japon, ou plus de 13 474 454 habitants se croisent ici chaque jours, et chaque nuit. Le rythme Tokyoïte est parfois stressant, pressant, et pourtant, chaque année, de plus en plus d'étrangers rêvent de passer par la capitale Nipponne, pour parfaire leurs expérience, ou vivre l'expérience la plus folle de leur vie. Il faut dire que le Japon est un pays extraordinaire, tant par sa culture, son éducation, ses traditions et le bien être qui y règne. Les Japonais sont accueillants, souriants, bons vivants, tant de qualités qui font de l'archipel, la destination rêvée. Certes, vous allez vous envoler pour l'autre bout du monde, mais quelle folle aventure vous attend...

Il y a les Tokyoïtes, les travailleurs actifs, du grand PDG au vendeur de tomates sur le marché, en passant par le Cast-Member du Tokyo Disneyland. Les étudiants de Todaï University, le campus Tokyoïte, le plus réputé du pays, mais aussi les jeunes lycéens, les yeux remplis de rêves, d'espoirs et d'ambitions. Et puis il y a Eita Academy. Le phénomène de ces quatre-vingt dernières années. L'école des arts de la scène de Tokyo, qui a fait au fil des décennies, sa renommée, aujourd'hui mondiale. Eita forme les jeunes venus des quatre coins du globe, aux durs métiers de la scène, et depuis 2014, elle les produit officiellement, sous son propre label, Eita Entertainment. Une maison de production qui rafle tout en moins d'un an, avec son groupe pop le plus en vue du moment : B.A.G - Best Asian Generation. Partout ou ils mettent les pieds, ils provoquent l'hystérie, ne faisant que gonfler la popularité de l'école.

Ho tout serait bien trop beau s'il n'y avait pas une ombre à l'histoire. Celle ci se nomme Krystal. Une Gossip-Girl de talent, qui s'il fut un temps, ne s'attaquait qu'aux couloirs d'Eita, elle a aujourd'hui élargit son champs d'attaque à tout Tokyo. Son blog, dans le quel elle publie toutes sortes de rumeurs et secrets les plus intimes, est le plus visité de la toile nipponne. Krystal fait trembler la capitale, et prouve que chacun ici, de la plus grande idole à l'éboueur du quartier oublié, peu devenir un vrai phénomène de foire. C'est elle qui dirige, c'est elle qui décide qui ira haut, et qui retombera bien bas. Un conseil chers amis Tokyoïtes, surveillez vos arrières, Krystal est partout...
>>> The Dream Team
>>> Nos copains
>>> On les attend
Shia, Ryota et Liang sont là pour vous aider, n'hésitez pas à les contacter en cas de problème, ils ne mordent pas. Ils sont aidés par Rin, Erena et Heaven, la modo-team. ♥
>>> FÉLICITATION
>>> Navigation
>>> flash news
Félicitation à Arisa, Odeline, Shia, Rin, Yoko, Ryo, Mika, Yue, Shige, Ryan, Minami, et Risa, pour leur grand cumul de points cette année! Les compteurs sont remis à zéro.
19.02.2016. Attention les inscriptions à Eita en section Danse sont fermées, afin de remplir les cursus Comédie, Mannequinat et Musique. Evitez la section Chant, déjà bien encombrée aussi ;). Les inscriptions aux personnages Coréens, Chinois, Thaïlandais et/ou double nationalités similaires sont aussi fermées, pour cause de petite invasion temporaire. Merci de favoriser les personnages Japonais. Vous pouvez bien évidemment créer un personnage Japonais avec un avatar Coréen, Chinois ou autre asiatique bien évidemment. Plus d'informations sur ce sujet

18.02.2016. Grosse maj' du mois! Nouveau design, installation des fiches partenaires, ouverture du réseau Instagram pour vos personnages, et mise en place des tags pour tagguer les membres dans un sujet. Une boîte à idées a été ouverte pour vous, afin d'y donner vos suggestions, et le système des points a été remanié, et remis à zéro.

01.12.2015. La seconde génération des Best Asian Generation est enfin dévoilée! Découvrez la sur leur site officiel. L'équipe d'Eita Ent. remercie tous ceux qui ont voté lors de l'émission du casting!

29.09.2015. Les B.A.G créent la surprise en sortant un single, alors qu'on les croyait en hiatus, réduit à deux membres! Visiblement, rien n'arrête Rin et Shia, qui présentent aujourd'hui My Resistance, un clip vidéo qui fera la promotion de leur casting, en recherche d'une seconde génération. Des images exclusives de leur tournée d'été, des fans, et des backdancers, sont à l'honneur de ce clip, aussi dédié à Murakami, qui a quitté le groupe il y a une semaine. Pensez à en discuter sur le forum des fans!

20.09.2015. Murakami Shinsuke, membre des B.A.G, vient d'annoncer son retrait du groupe! Mais que les fans se rassurent, l'aventure continue, et l'Eita Ent. a dors et déjà lancé un grand casting national, afin de former la seconde génération du groupe, pour combler le vide laissé par Shinsuke. Et si tu tentais ta chance ?! Accéder au casting.

26.10.13. Rôle play ouvert à tous, que vous soyez plutôt petits rps (300/500 mots), si vous manquez de temps ou que vous débutez, ou bien plutôt roman rp (+1000 mots) pour les grands passionnés d'écriture, tout le monde est admis! Le plus important est de s'amuser.

26.10.13. Forum lancé depuis le 26.10.2013, optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Bannissez tout autre navigateur pour une bonne optimisation des codages!.
Forum optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Merci de bannir tout autre navigateur pour une meilleure optimisation des codages.
Forum city réel + niveau de rp ouvert à tous + avatars réels asiatiques, occidentaux...
©2013-2016 toute reproduction même partielle est strictement interdite.

 

 Welcome to the family ft. Kazuya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
▬▬▬▬▬▬
JPN + MODO DU CLAN KRYSTAL
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Boucle d'or de 27 ans, 100% made in japan! Oui oui, ça existe, mais c'est rare! Demandez votre autographe ♥️

Activité de fainéant :
Psychologue de formation, Barmaid de profession. Du pareil au même me direz-vous, il n'y a que la quantité d'alcool qui change ~


Statut marital :
Ça serait stupide de penser qu'il pourrait y en avoir un autre que lui ♥️ Même dans son état précaire, son coeur ne veut qu'une chose, battre pour une tortue sauvage ♥️ #TREX4EVER



Accessoirement porteuse d'un enfant tortue en devenir.♥️


Mes trucs à moi :
Diplômée en psychologie A peur des enfants Athlète en talons hauts Dépendante au chocolat et aux chaussures Croqueuse d'homme Manipulatrice chieuse Alcoolique à ses heures Plus grande fan de Ryo et de l'enfant Jésus Fan de KAT-TUN, grave Mourrante, ah aussi, à ces heures Obsédée par les tortues ninjas Danger au volant Reine des mauvaises idées



Sam 2 Avr - 16:11
Welcome in the family × ft. Kazuya
Que cette date fasse office de célébration, journée à marquer d’une pierre blanche, moment ou notre boucle d’or avait officiellement perdu la tête, ou du moins, journée qui se terminerait par un assassinat dès que son colocataire reviendrait à l’appartement pour  y trouver des montagnes de vêtements dans chacune des pièces – même sa chambre n’avait pas été épargné par la tornade Calaway ! À croire qu’ils s’étaient faits cambriolés et que le coupable avait jugé bon de jeter dans chaque recoin des morceaux de tissus hors de prix… Si Akira avait été là, peut-être aurait-il pu limiter les dégâts en utilisant ses yeux de poisson mort pour orienter sa jeune sœur vers la façon optimale de se vêtir pour faire bonne impression. Hélas, son frère brillait par son absence, Ryo et Daisuke étaient de rayés de sa liste de consultants depuis l’incident saint-valentin (et de toute façon, ils avaient des avis plus utiles en matière de nudité que de fringues…) et elle n’avait, à proprement parler, aucune amie de fille à qui demander conseil. Sans compter qu’elle était à toute fin pratique, officiellement célibataire, alors à moins de trouver une excellente excuse pour justifier sa panique de garde-robe, elle ne pouvait pas demander conseil sans éveiller les soupçons. Boucle d’or avait balancé sur le canapé une énième veste en soupirant, elle était nulle côté habillement, vraiment nulle, et le fait que l’ex-petite amie de sa tortue soit une styliste ne faisait qu’augmenter sa panique. La famille Kamenashi avait eu droit à une Thaïs probablement toute en style – la garce – et maintenant, elle devait surpasser cette peste. ARG !

Errant dans la chambre d’Akira – seule pièce encore acceptable en terme de quantité de vêtements, elle avait soupiré en prenant place sur le lit. L’appartement était un bordel surprenant, on aurait dit qu’une bataille avait éclatée quelques instants plus tôt! Et pourtant, la source de ce fouillis n’était nulle autre que la géante aux cheveux de blés qui avait dû essayer la quasi-totalité de sa garde-robe en quête d’une option convenable pour ce qui allait suivre : la rencontre fatale de sa belle-famille ! Si elle ne se savait pas cardiaque de base, elle aurait pu s’inquiéter du rythme cacophonique de sa pompe à sang, alors qu’un nouveau soupire franchissait ses lèvres. Si seulement elle avait été franche sur le moment, au lieu de laisser sa maudite fierté lui dicter le chemin! Elle aurait pu avouer à son petit ami qu’elle était une pucelle des rencontres parentales, qu’elle ignorait comment agir, comment s’habiller, elle aurait pu lui dire qu’elle était totalement hors de sa zone de confort, et lui demander conseil. Il savait y faire en habillement, et elle avait la certitude qu’il aurait pu l’orienter en matière d’habillement, de maquillage, et de produits pour la peau! C’était comme avec une amie féminine à portée mais en diablement plus sexy! Le meilleur des deux mondes, un jour elle devrait lui demander conseil quant à sa ligne de sourcil parfaite… AHEM. Heaven… Ok ok, retournons à nos moutons.

Prise d’une nouvelle vague de panique en voyant l’heure, elle avait balancé un t-shirt sur le sol. Pourquoi s’acharnait-elle à se faire belle hein? Elle était plutôt du genre jeans et camisole, rien de trop chic, rien de trop tape à l’œil, alors naviguer dans la partie plus chic de sa garde-robe était tout sauf aisé pour elle. N’eut été de son entêtement tenace, elle aurait abdiqué, ouvert la porte à son petit amie en lingerie – à domicile, c’est permis – et lui aurait ordonné de choisir son ensemble… Ahem. Elle allait réessayer une des robes déposée sur le lit d’Akira – la zone ‘’envisageable’’ de  ses essais vestimentaires, lorsque le bruit de la sonnette la tira de ses questionnements existentiels. MERDE. Si notre démone avait une qualité, s’était forcément de réagir rapidement sous la pression. Bien réagir? On en doute. Mais réagir quand même! Aussi rapide qu’un lièvre, elle avait gagné la salle de bain et, au comble du désespoir, enfiler une robe blanche et bleu et les souliers assortis… l’ensemble super chic que Haley l’avait aidé à choisir pour un cocktail bénéfice auquel elle devait se rendre la semaine prochaine. Tant pis, l’heure était grave. Bénissant son idée de génie d’avoir fixé son maquillage et ses cheveux en premier, Heaven avait sautillé entre les piles de vêtements, tenant ses souliers d’une main et son sac de l’autre. Elle avait encore cet air d’animal pris au piège lorsqu’elle ouvrit la porte à son petit ami, forçant un sourire tout en contrôle sur ses lèvres.

« Kazuya!  »  Vas-y, idiote, souris en posant un rapide baiser sur ses lèvres, ça va certainement l’empêcher de voir le fait que ton appartement tellement en ordre normalement est devenu  la jungle du tissus! Préférant ne pas aborder le sujet de son occupation des quatre dernières heures, elle avait enfilé ses souliers en vitesse avant de pousser son copain dans le couloir et de refermer la porte derrière elle. T’es forte, Heavy, tu peux le faire, tout le monde rencontre les parents…non? Et puis, elle devrait être heureuse, depuis l’annonce de sa maladie, elle s’était interdite toute relation sérieuse, tout avancement, et pourtant, contre toute attente, elle avait un type assez bien à ses côtés pour pouvoir vivre tout ça… C’était juste… nouveau? Pour la première fois en près de trente ans, elle allait avoir une relation normale, rencontrer la famille, elle qui pourtant ne craignait pas tant les trucs graves comme sa mort imminente, et elle était morte de trouille en pensant que maman Kamenashi pourrait ne pas l’apprécier…Elle avait entamé la marche vers la voiture, vers l’extérieur de l’appartement en fouillis lorsqu’elle s’arrêta net, l’angoisse au ventre. Fidèle à elle-même en moment de panique, elle avait ouvert la bouche et, faute de savoir s’exprimer clairement quand elle était nerveuse, avait balancé d’un ton incompréhensible un : « Kazuya je… je sais pas comment faire ça! Je suis vierge!  » Heaven? Vraiment? C’est un peu difficile de lui faire passer ça… On se rappelle la plage? Ok. Vierge de rencontre de beaux parents! Et pourtant, elle le fixait avec le même air d’appréhension qu’une adolescente face à son premier contact avec le sexe opposé….

code by lizzou × gifs by tumblr
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


It’s the only time I’ve ever felt like this. After all this time you’d think I’d be used to the pull of your gravit. But after flying so high for so long, who would think I’m still learning, still burning, still falling... ♥️

▬▬▬▬▬▬
JPN + IDOLE NATIONALE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Il est né à Edogawa, le 23 février et vient de souffler ses 30 bougies cette année. Lui aussi fait partie de la famille des papy maintenant #meurs


Activité de fainéant :


En pause avec son groupe, il se concentre pour le moment sur ses activités personnelles. Il paraît que c'est plus simple comme ça bien qu'au fond de lui, il sera toujours le K de KAT-TUN.

« it's thanks to everyone's support that we can keep going. The 3 of us will definitely be back as a group someday. But until then... Goodbye for now. »


Statut marital :
Officially, he is in love with Her ♥️ Il ne veut plus perdre de temps, profiter de chaque moment et même si l'avenir lui fait peur, il ne l'imagine pas sans elle.



Sinon à part ça, il mène une double vie avec Tadayoshi ~ #truelove #nostupidity



Mes trucs à moi :
Il a 4 frères et en est le troisième ▪️ Il est très proche de sa famille ▪️ C'est un fan incontesté de baseball, il rêvait de devenir un joueur professionnel ▪️ Il est aussi passionné de photographie ▪️ Il est une idole aujourd'hui mais il fait de multiples activités ▪️ Il sait jouer plusieurs instruments : guitares, de la batterie et du piano ▪️ C'est un excellent acteur et il commence à s'orienter aussi dans le cinéma ▪️ C'est un piètre dessinateur ▪️ Il est cependant le meilleur imitateur du groupe et fait très bien Donald ▪️ Il aime cuisiner et le fait d'ailleurs plutôt bien ▪️ Il ne tient pas à l'alcool ▪️ Il adore la France, principalement Paris ▪️ Il aime la mode et plaire ▪️ Il a toute une collection de lunette de soleil ▪️ Il a des idées un peu bizarres parfois, ça lui est déjà arrivé de construire un hamac à 2h du matin • Il a un penchant pour les dresseuses de serpents #rpzptn ▪️ Son attitude change souvent en fonction de qui il a en face de lui ▪️ Il est plutôt maniaque et aime quand tout est soigné ▪️ Il a un fort esprit de compétition et déteste perdre ▪️ Bref, c'est un type compliqué et paradoxal... Très paradoxal.

« I love KAT-TUN from the start, you know ? And for those who didn’t love it from the start, they left »





Sam 2 Avr - 22:26




Tenue ~ Ah... Sa mère, dans les moments comme ça, il la maudissait. En soit, il avait confiance en sa famille, il savait que cela ne se déroulerait pas mal si ce n’était la même ambiance de folie que d’habitude. Mais, ils avaient toujours le don de poser les questions qui mettaient mal à l’aise, de ne pas trop se gêner parfois et lui aussi, malgré tout, il appréhendait un peu. Il était celui qui avait déclaré vouloir prendre son temps seulement voilà qu’Heaven allait déjà rencontrer sa famille. Sa génitrice avait tellement insisté quant à fait à ce qu’elle voulait voir sa futur belle fille parce que oui, elle connaissait son fils, elle connaissait sa vision des choses, des sentiments également et que si celui-ci s’était engagé avec une jeune femme, c’était forcément du sérieux. Kazuya avait essayé de ne pas céder, de lui inventer des excuses au fur et à mesure de la discussion n’était quasi plus plausible, il lui avait même dit que c’était encore trop tôt, qu’il ne voulait pas la brusquer, lui laisser du temps néanmoins Madame Kamenashi n’avait pas démordu et il n’avait pu que s’y résigner. Malheureusement. Il ne savait pas réellement si ça devait le rassurer de se dire que ses frères seraient là aussi ou si cela aurait été préférable qu’ils ne dînent qu’en présence de ses parents. Sûrement que cette situation les aurait plongé encore plus dans l’embarras et il valait mieux ne pas trop s’y attarder non plus.

Enfin prêt, le chanteur avait quitté son appartement pour prendre la direction de celui de sa petite amie, réfléchissant à plusieurs hypothèses du comment pourrait se dérouler ce dîner. Il avait confiance en sa famille, ils étaient particuliers, un peu turbulent parfois mais ils n’en restaient pas moins des personnes simples, qui ne se prenaient pas la tête. Cependant, à ses yeux, c’était normal de se tourmenter lorsqu’il était question de présenter, plus convenablement, sa moitié à ses parents ainsi que ses frères. Il y avait toujours le risque à ce qu’ils désapprouvent, que ne serait-ce que l’un d’entre eux soit contre et que ça en vienne à créer des disputes. Kazuya avait un fort caractère, il n’était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds non plus toutefois de préférence, il aimerait éviter les conflits.

Sa voiture à présent garée, c’était dans un soupir que le jeune homme en était sorti pour monter jusqu’au logement de Mademoiselle Calaway. Evidemment, en sortant, il avait fait attention au mauvais regard, toujours camouflé derrière ses lunettes, son foulard et son chapeau. Un sourire orna ses lèvres lorsqu’elle l’embrassa, ne prêtant pas attention à l’état du logement de sa petite amie avant qu’ils n’entament enfin la marche tous les deux.

- Mais qu’est-ce que tu racontes comme bêtise ? Rît l’idole une fois à sa taille, Ne t’en fait pas, ça va bien se passer.

Il lui sourit sur ses dires avant de la détailler de haut en bas. Pour l’occasion, c’était peut-être un peu trop habillé néanmoins pour le plaisir de ses yeux, c’était loin de l’être.

- Soit juste toi-même.

Et il ne mentait pas là-dessus. De toute façon, il n’y avait rien de plus judicieux que d’être soi-même. Si de suite on cherchait à impressionner, à jouer un rôle qu’on n’est pas, on s’emmêle plus facilement les pinceaux. Ainsi, ils avaient rejoint le véhicule, prenant la route jusqu’à la maison des parents Kamenashi. Plus ils approchaient, plus le stresse commençait à se faire ressentir bien que la célébrité n’en montra rien, s’amusant à fredonner les chansons qui passaient à la radio.

Puis... Ils arrivèrent enfin. Une belle petite maison japonaise, traditionnelle comme on n’en voyait rarement de nos jours. Mais rien qu’à la devanture, on pouvait remarquer que les personnes qui y vivaient n’étaient pas des plus aisées et qu’ils avaient donc gardé toute leur simplicité. Ils refusaient de compter sur la célébrité de leur fils pour subvenir à leur besoin bien que ce dernier ne résistait pas à les aider parfois, à leur offrir des cadeaux dés qu’il en avait l’occasion. Evitant tout geste suspicieux - même à l’extérieur de Tokyo, le jeune homme n’avait pas d’autres choix que de faire attention lorsqu’il était dehors - il sonna enfin. Il ne fallut quelques secondes avant que sa mère ne débarque et sert son bien aimé enfant dans ses bras. Avec son planning, ils ne pouvaient pas se voir autant de fois qu’ils le souhaiteraient alors elle était toujours heureuse quand il lui rendait visite.

- Ravi de vous revoir, Calaway-san, La salua-t-elle d’un brillant sourire avant de s’incliner poliment.

Ils furent convier ensuite à rentrer à l’intérieur, déposant leurs chaussures à l’entrée pour les échanger contre une paire de pantoufles. Dés que la porte fut refermée, Kazuya ne résista pas une seconde de plus à se saisir de la main de sa petite amie afin qu’elle le suive doucement mais aussi pour la rassurer. Dans la salle à manger se trouver une grande table à ras du sol, traditionnelle également, alors que plusieurs coussins étaient situés sur les tatamis. Sans se laisser prier, ils s’y installèrent puis ce ne fut que quelques minutes plus tard que l’aîné de la famille apparut dans une grande salutation, ébouriffant les cheveux de son frangin puis salua à son tour la belle blonde installée à ses côtés.

- Alors, comme ça, c’est vous qui faîte chavirer le coeur de mon frère, S’amusa le garçon avant de s’assoir en face, J’admets qu’il a plutôt bon goût.

Réflexion qu’il lui valut un sourire du plus jeune, fier d’ailleurs, parce qu’il savait qu’il n’avait pas à en être jaloux puisque son aîné  était marié et avait même des enfants.

- Moi, c’est Kôji, enchanté. Les autres ne devraient pas tarder.


A peine eut-il dit ça qu’un homme bien plus vieux fit son apparition dans la pièce, une expression assez froide sur le visage qui fut plus ou moins réchauffé par le sourire qu’il esquissa à la vue des personnes déjà présentes dans la salle à manger. C’était le père de toute cette fratrie. Sa carrure était assez forte, lui-même dégageait une image de lui impressionnante toutefois ce n’était que l’apparence, il avait une excellente personnalité, une bonne vision des choses et sûrement que s’il n’avait pas été là, Kazuya ne serait pas un tel homme à l’heure actuelle.


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


I will always be yours.♒︎You are every reason, every hope, and every dream I've ever had, and no matter what happens to us in the future, everyday we are together is the greatest day of my life.© endlesslove.
▬▬▬▬▬▬
JPN + MODO DU CLAN KRYSTAL
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Boucle d'or de 27 ans, 100% made in japan! Oui oui, ça existe, mais c'est rare! Demandez votre autographe ♥️

Activité de fainéant :
Psychologue de formation, Barmaid de profession. Du pareil au même me direz-vous, il n'y a que la quantité d'alcool qui change ~


Statut marital :
Ça serait stupide de penser qu'il pourrait y en avoir un autre que lui ♥️ Même dans son état précaire, son coeur ne veut qu'une chose, battre pour une tortue sauvage ♥️ #TREX4EVER



Accessoirement porteuse d'un enfant tortue en devenir.♥️


Mes trucs à moi :
Diplômée en psychologie A peur des enfants Athlète en talons hauts Dépendante au chocolat et aux chaussures Croqueuse d'homme Manipulatrice chieuse Alcoolique à ses heures Plus grande fan de Ryo et de l'enfant Jésus Fan de KAT-TUN, grave Mourrante, ah aussi, à ces heures Obsédée par les tortues ninjas Danger au volant Reine des mauvaises idées



Sam 9 Avr - 15:54
Welcome in the family × ft. Kazuya
Alors que notre peste était en mode panique – ou au bord de la crise cardiaque, au choix, elle avait quand même daigné tenter de contrôler sa panique pour écouter les sages conseils de son petit ami. Une psychologue qui se fait rassurer par un civil? On aurait tout vu. Et pourtant, elle n’avait pu s’empêcher de sourire en tentant d’assimiler ses conseils. Après tout, les tortues sont très sages non? Être elle-même, facile à dire, quand on s’appelle Kamenashi Kazuya et que la quasi-totalité du japon est à vos pieds, quand vous êtes une géante avec une santé de merde et un caractère bien trempé, c’est beaucoup plus difficile… Mais elle était néanmoins touchée qu’il pense qu’elle-même, tout simplement, c’était suffisant pour mériter une introduction officielle. Elle pouvait se calmer non? Ça ne pourrait pas être une calamité, c’est sa famille à lui qu’elle rencontrait, pas les Calaway qui se la jouerait grands frères protecteurs en pareille circonstance! Et, à bien y penser, elle avait déjà rencontré la portion animale de la famille Kamenashi, en amazonie, ça ne pourrait pas être pire avec la version humaine?... Heaven… il serait sage de ne pas faire de blague de tortue, genre, jamais. « On sera combien au total?  » … Oui, autant se préparer mentalement! Boucle d’or était prête à partir en guerre de séduction, c’était primordial que la famille du type qu’elle fréquentait l’apprécie.

Une des autres raisons de sa panique, c’était l’idée stupide que de se faire brusquer de la sorte dans leur évolution pourrait effrayer son petit ami. N’avait-il pas précisé l’avancement vitesse tortue? Et voilà qu’ils allaient franchir un cap qui semblait vraiment sérieux… Selon les revues pour femme du moins! Rencontrer ses parents? Vraiment? Ce n’était pas trop tôt ? Ils ne se fréquentaient officiellement que depuis quelque mois, et ce, dans le plus grand des secrets. Leur relation n’avait pas encore franchir le cap des mots maudits et déjà, elle devrait être introduite à sa famille? Quelque part, elle avait dû zapper les cours préparatoire aux relations de couple, elle s’était toujours dit que ça commencerait par un rancard, un baiser, un ‘’je t’aime’’, une partie de jambe en l’air et finalement, une fois toutes ses premières fois épuisée, les parents. Dans leurs cas, autant dire qu’ils faisaient tout dans le désordre, à commencer par l’exil outre-mer avant même de vraiment se connaître! Et pourtant, ce n’était pas plus mal, c’est la conclusion que boucle d’or avait tiré alors qu’elle fixait son petit ami de la tête aux pieds, en le voyant s’arrêter contre la voiture. Il était beau, blasphème, parfait, diablement séduisant et, constata t’elle pour la première fois ce jour-là, juste à elle.

Prenant place dans le véhicule, enfin, à l’abri des regards, elle avait laissé sa main glisser sur la cuisse du garçon, en signe tout affectueux, alors qu’elle regardait la route défiler. La peur avait laissé place à la fébrilité, si elle devait passer par cette coutume de rencontre, autant en profiter non? Elle le connaissait assez pour savoir qu’il ne devait pas amener facilement des femmes rencontré sa patrie. Observant curieusement la maison qui se définissait devant eux, elle avait un sourire tout réjouis au minois. « Non!!! Ce n’est pas ici?  » Un regard vers Kazuya, l’air pétillant, puis retour à la mason qui approchait… Eh la touriste, tu devrais arrêter de fixer la maison avec autant d’admiration, un peu plus et elle était cette gamine qui colle son nez contre la fenêtre pour mieux voir. Mais qu’on la pardonne, Heaven adorait le traditionnel japonais, le plus classique, le mieux, et le ton excité de sa voix trahissait cela. « C’est tellement traditionnel! J’adore! Vraiment! C’est beau! Tu sais on avait une maison comme ça quand j’étais toute petite, mais après on a déménagé pour plus grand et ça avait plus rien de typique japonais…  » … Oui, elle était réellement, totalement, en mode excitée à la vue d’une telle construction qui lui rappelait ses jeunes années et la demeure chaleureuse ou elle avait grandi, une maison toute en simplicité et choisie par sa belle-mère qui refusait de tomber dans le luxe ridicule malgré le salaire de son mari… C’était les belles années, avant que son père les exile à New-York dans une énorme maison moderne qu’elle avait haït au premier regard. « Vous avez une table basse? Dis-moi que vous avez une table basse!  » Oui, parfaitement, elle posait cette question, la main sur le bras de son petit ami, toujours aussi excite par l’endroit… Chose qu’elle n’avait plus vu depuis des années non plus, si ce n’était que d’elle, elle en aurait une dans son appartement…mais Akira refusait!

Tentant de calmer l’euphorie qui la gagnait désormais, elle avait emboité le pas de son petit ami en s’approchant de la résidence, sa pompe à sang battait à tout rompre, mélange de curiosité et de panique. Elle ne pouvait pas chasser de son esprit le défi à venir, et elle devait se contenir pour ne pas rester plantée là à fixer la maison pendant de longues minutes. La bonne nouvelle? S’il la tolérait assez pour l’épouser un jour, il avait une idée très précise du genre de demeure qu’elle exigerait posséder… Au moins, elle n’avait pas des goûts de luxe? Son air admirateur était toujours alors que la figure maternelle de la maisonnée leur ouvrait la porte. Fidèle à elle-même, elle lui avait tiré son plus beau sourire dans un : « Le plaisir est partagé.  » Ok, elle rencontrait des parents, pour la première fois… retour en mode panique.

Sa main avait saisis celle de son petit ami et elle avait posé sur lui un air triomphant en voyant la table basse. Oui, un air de pure euphorie, et un regard qui suppliait presque qu’ils aient en acheter une pareille en sortant d’ici. À ce point. Bon… ça avait quelque chose de mignon. Elle ne se fit pas prier pour prendre place, retrouvant étrangement le côté familial et chaleureux de son enfance. Finalement, elle n’allait peut-être pas faire de crise cardiaque… Sauf si tous les mâles Kamenashi étaient aussi canon, voilà la pensée qui lui avait traversé l’esprit en voyant son beau-frère. « Chavirer le cœur hein?  » elle avait tiré un sourire amusé à Kazuya qui n’avait certainement jamais utilisé de tels mots en sa présence « En tout cas il n’a eu aucun mal à voler le mien… mais je vois que le charme est de famille!  »  puis, elle avait reporté son regard sur l’ainé avec un sourire sincère. « Heaven, enchantée.  » Elle en était à se dire que ce n’était pas si pénible, tout compte fait, lorsque l’imposant paternel fit son entré. Elle avait presque envie de prendre la fuite… C’était ridicule, elle se sentait comme si elle volait la jeune fille d’une noble famille, alors que bon, taille mis de côté, Kazuya était un mâle, elle ne risquait donc pas les représailles paternelles non? Aie. Fixant la table avec un air timide, elle avait serré un peu plus fort la main de son petit ami en se penchant à son oreille pour murmurer à lui seul un « Ok. Là, j’ai peur!  ».

code by lizzou × gifs by tumblr
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


It’s the only time I’ve ever felt like this. After all this time you’d think I’d be used to the pull of your gravit. But after flying so high for so long, who would think I’m still learning, still burning, still falling... ♥️

▬▬▬▬▬▬
JPN + IDOLE NATIONALE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Il est né à Edogawa, le 23 février et vient de souffler ses 30 bougies cette année. Lui aussi fait partie de la famille des papy maintenant #meurs


Activité de fainéant :


En pause avec son groupe, il se concentre pour le moment sur ses activités personnelles. Il paraît que c'est plus simple comme ça bien qu'au fond de lui, il sera toujours le K de KAT-TUN.

« it's thanks to everyone's support that we can keep going. The 3 of us will definitely be back as a group someday. But until then... Goodbye for now. »


Statut marital :
Officially, he is in love with Her ♥️ Il ne veut plus perdre de temps, profiter de chaque moment et même si l'avenir lui fait peur, il ne l'imagine pas sans elle.



Sinon à part ça, il mène une double vie avec Tadayoshi ~ #truelove #nostupidity



Mes trucs à moi :
Il a 4 frères et en est le troisième ▪️ Il est très proche de sa famille ▪️ C'est un fan incontesté de baseball, il rêvait de devenir un joueur professionnel ▪️ Il est aussi passionné de photographie ▪️ Il est une idole aujourd'hui mais il fait de multiples activités ▪️ Il sait jouer plusieurs instruments : guitares, de la batterie et du piano ▪️ C'est un excellent acteur et il commence à s'orienter aussi dans le cinéma ▪️ C'est un piètre dessinateur ▪️ Il est cependant le meilleur imitateur du groupe et fait très bien Donald ▪️ Il aime cuisiner et le fait d'ailleurs plutôt bien ▪️ Il ne tient pas à l'alcool ▪️ Il adore la France, principalement Paris ▪️ Il aime la mode et plaire ▪️ Il a toute une collection de lunette de soleil ▪️ Il a des idées un peu bizarres parfois, ça lui est déjà arrivé de construire un hamac à 2h du matin • Il a un penchant pour les dresseuses de serpents #rpzptn ▪️ Son attitude change souvent en fonction de qui il a en face de lui ▪️ Il est plutôt maniaque et aime quand tout est soigné ▪️ Il a un fort esprit de compétition et déteste perdre ▪️ Bref, c'est un type compliqué et paradoxal... Très paradoxal.

« I love KAT-TUN from the start, you know ? And for those who didn’t love it from the start, they left »





Mer 13 Avr - 21:19




Tenue ~ Heaven était vraiment toute excitée, ça l’avait surpris bien qu’il n’avait pas relevé, préférant garder une expression chaleureuse sur sa figure. Elle qui paraissait si stressée quelques minutes plus tôt lui avait paru si détendue devant sa maison. Jamais il n’aurait imaginé que la tradition japonaise puisse émerveillée quelqu’un autant. Cela lui donnait un aspect mignon, un aspect que le jeune homme ne connaissait pas encore et donc, qu’il découvrait. Aussi surprenant soit-il, ça lui arrivait à lui aussi de s’enjouer pour des broutilles, d’avoir les yeux qui brillaient parce qu’il voyait quelque chose qui lui plaisait néanmoins s’il appréciait sa culture et ses coutumes, il n’en était pas au point de s’exclamer de la sorte. Peut-être car il était du genre discret, qu’il avait appris à l’être avec le temps et que rien de tout cela ne le surprenait désormais. Son appartement était des plus modernes toutefois Kazuya était une personne qu’on caractériserait sûrement de « vieux-jeu » de part sa vision des choses et du monde. Mais c’était parce qu’il aimait son pays, qu’on l’avait éduqué ainsi et que pour rien au monde il n’abandonnerait sa culture pour une autre. Il aimait le contemporain tout comme il était le premier à être avide de traditions. Pourtant, il ne s’imaginait pas vivre dans une telle maison, il aimait trop son logement pour cela cependant on n’était pas capable de présager l’avenir et peut-être que lorsqu’il serait plus vieux, il serait le premier à désirer un tel endroit. Le sourire aux lèvres, l’idole lui avait répondu alors qu’ils avaient une table basse et qu’elle n’avait pas changé depuis qu’il avait quitté la maison. Ils en avaient passé du temps à manger sur ce meuble, à se chamailler pour savoir qui en aurait le plus dans son assiette. Lui se rappelait toujours de ses frères qui le grondaient, ne trouvant ça pas juste que le garçon se prenne pour un écureuil et enfouisse un maximum de nourriture dans le creux de ses joues. Rien que d’y penser, le jeune homme n’avait pu que rire doucement avant qu’ils ne s’engouffrent enfin tous les deux dans la maison, accueilli joyeusement par Madame Kamenashi.

Assis autour de la table, Kazuya ne disait rien aux rétorques de son aîné bien qu’il n’aurait pu être aussi franc que ses mots, encore moins que ceux prononcés par sa petite amie la seconde d’après. Il n’avait rien montré, toujours, gardant ce sourire qui décorait ses lèvres alors qu’il n’avait pu empêcher son coeur ne ratait un battement. S’il ne l’avouerait pas à haute voix, forcément que de telle réflexion le touchait, le charmait aussi. Qu’est-ce que cela insinuait ? Puisque l’expression « faire chavirer son coeur » était bien plus grande, plus puissante qu’une vulgaire attirance n’est-ce pas ?

« Il est doué pour ça » Avait répondu Kôji d’une esquisse amusée.

Ses propos n’étaient pas déplacés puisque de toute manière avec le métier qu’exerçait le chanteur, ce n’était pas une surprise.

- Ne t’en fait pas, la rassura ensuite ce dernier lorsque son père fit son apparition dans la pièce.

Sur ses mots, ses phalanges serrèrent un peu plus la sienne en guise de réconfort alors que de sa main libre, il salua son géniteur qui vint s’installer en face d’eux. Poliment, il se présenta à la demoiselle, la complimentant brièvement avant de lui demander de prendre soin de son fils. Certainement que si les deux autres frères n’étaient pas arrivés à cet instant, Monsieur Kamenashi n’aurait pu contenir toutes les éloges qu’il avait à faire de son enfant. Ce qui était impressionnant par contre était à quel point les frangins se ressemblaient et ce, en dépit de leur écart d’âge. Chacun avait toutefois son charme particulier qui le différenciait des trois autres. Les nouveaux se présentèrent alors également, Yuichiro étant le plus vieux de la fratrie mais celui avec le moins d’enfants, Kôji le battait à ce sujet. D’ailleurs, tous deux avaient choisi délibérément de venir sans leur petite famille à cause du manque de place qu’il y aurait eu dans la maison puis ils étaient trop curieux pour découvrir la nouvelle copine de leur frère pour rester chez eux sans venir rendre visite. Puis, même sans ça, ils n’avaient pas l’occasion de le voir souvent alors ils en profitaient. Hormis cela, Yuya était celui qui avait choisi de suivre les traces de son grand frère, optant pour le baseball plutôt que les arts martiaux comme ces deux autres aînés. Il était fier de Kazuya et celui-ci le lui rendait bien, l’encourageant toujours dans chacune de ses démarches, chacun de ses projets.

- Bon, dîtes nous tout ! S’exclama la mère en entrant dans la pièce, le sourire aux lèvres alors qu’elle amenait quelques apéritifs, Cela fait combien de temps que vous êtes ensemble ? Et d’ailleurs, vous faîtes quoi dans la vie, Calaway-san ?

Machinalement, le jeune homme leva ses yeux au ciel alors qu’il le voyait littéralement venir cet interrogatoire. N’était-ce pas censé être un dîner familial ? Pourquoi fallait-il qu’on ne s’arrête que sur eux ? Ca risquait de vite devenir embarrassant cette histoire.



——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


I will always be yours.♒︎You are every reason, every hope, and every dream I've ever had, and no matter what happens to us in the future, everyday we are together is the greatest day of my life.© endlesslove.
▬▬▬▬▬▬
JPN + MODO DU CLAN KRYSTAL
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Boucle d'or de 27 ans, 100% made in japan! Oui oui, ça existe, mais c'est rare! Demandez votre autographe ♥️

Activité de fainéant :
Psychologue de formation, Barmaid de profession. Du pareil au même me direz-vous, il n'y a que la quantité d'alcool qui change ~


Statut marital :
Ça serait stupide de penser qu'il pourrait y en avoir un autre que lui ♥️ Même dans son état précaire, son coeur ne veut qu'une chose, battre pour une tortue sauvage ♥️ #TREX4EVER



Accessoirement porteuse d'un enfant tortue en devenir.♥️


Mes trucs à moi :
Diplômée en psychologie A peur des enfants Athlète en talons hauts Dépendante au chocolat et aux chaussures Croqueuse d'homme Manipulatrice chieuse Alcoolique à ses heures Plus grande fan de Ryo et de l'enfant Jésus Fan de KAT-TUN, grave Mourrante, ah aussi, à ces heures Obsédée par les tortues ninjas Danger au volant Reine des mauvaises idées



Dim 17 Avr - 17:18
Welcome in the family × ft. Kazuya
D’aussi loin qu’elle se souvienne, Heaven avait toujours eu une famille unie, complice, elle adorait chacun de ses frères, autant ceux liés par le sang, que celui qui avait intégré sa vie peu de temps après sa naissance, lorsque son père s’était remarié. Pour elle, c’était précieux, plus que tout, de savoir qu’un seul coup de fil à n’importe lequel de ses ainés lui permettrait d’échapper au pire, pouvoir compter sur eux était un réel luxe. C’est probablement ce qu’elle détestait le plus de sa maladie, depuis son annonce, tous ses frères la traitaient comme une poupée de porcelaine, comme un bibelot qu’on a peur de briser et, eux qui s’étaient toujours démarqués par leur brutalité franche, demeuraient aussi muets et protecteurs, comme si leur reproches ou leur opinion bien trempées pouvaient la briser. Elle haïssait ce nouveau traitement de faveur et, pour la peine, elle avait pris ses distances, refusant d’être traitée comme une morte alors que son cœur battait encore! Ça faisait deux ans de cela. Deux années pendant lesquelles elle avait chassé d’un revers de main le vide ambiant laissé par cette famille distante, deux années qui lui revenaient en plein visage alors qu’elle se retrouvait dans la maisonnée Kamenashi et retrouvait, l’espace d’un repas, la complicité familiale qui lui faisait tellement défaut ses dernières années. Avec cette réalisation revenait cette vieille peur, est-ce que Kazuya aurait la même réaction, le jour où elle lui avouerait? Est-ce qu’il s’éloignerait, l’isolerait, la traiterait différemment, ou pire, la prendrait en pitié ? Heaven savait qu’elle aurait dû lui avouer il y a des mois de cela, dès le jour un, mais elle en avait été incapable, la peur de perdre ce qu’elle chérissait sans même se l’avouer était plus grande. À cette simple idée, son cœur avait loupé un battement.

Papillonnant des cils, boucle d’or avait reposé son regard sur l’ainé de la maisonnée qui semblait fort convaincu que son jeune frère était un robin de bois des cœurs, et tout un charmeur! Elle aurait aimé protester, argumenter, mais les faits étaient les suivants : elle ne pouvait résister ni au minois de son petit ami, ni à ses mains de T-Rex. En toute franchise, elle n’avait jamais pu. Si elle avait été un minimum immunisée à son charme, elle aurait peut-être fréquenté Akanishi, mais, hélas pour le plus narcissique des ex-KAT-TUN, son cœur était en Amazonie depuis des années depuis ce jour maudit ou Jin l’avait amené back-stage dix ans plus tôt. À l’époque, elle luttait déjà pour trouver le bridé séduisant, selon elle, il était trop grand, trop frisé, trop imbu de lui-même, elle qui préférait de loin les nippons sveltes, délicats et stylés… Mais elle avait accepté de lui donner une chance, en partie parce qu’elle avait vraiment envie de voir une répétition entre future idoles – mais aussi parce qu’elle n’avait rien de mieux à faire. Innocente, loin de se douter qu’elle aurait eu besoin de toute sa volonté pour invoquer ses forces et se protéger du démon séducteur qui occupait les lieux, Heaven avait franchis la porte bercée par ses illusions. Et la suite… malheureuse suite…. Dix ans plus tard, et ce même si elle ne lui avouerait pour rien au monde, elle s’en souvenait. C’était ancré dans sa mémoire, pour toujours… Un tel choc passait rarement inaperçu!

Lui – le fourbe, l’indigne, l’extra-terrestre beaucoup trop canon pour ce monde, alors qu’elle franchissait la porte, il avait pivoté sur lui-même, et pas un simple 180 degré comme le commun des mortels, non non non! Il avait eu ce maudit déhanché digne d’une strip-teaseuse d’expérience, ce petit mouvement de nonchalant de hanche, cette façon de relever sa tête pour replacer ses cheveux, sans vraiment le réaliser et elle avait été percutée de plein fouet pas tant de sex-appeal! Elle l’avait haït d’être aussi séduisant, ne pouvait-il pas se contenter d’être aussi normal que le reste des gens? C’était quoi cette aura d’assurance, cette façon désinvolte de se donner en spectacle sans que ça semble lui couter le moindre effort hein? À l’époque, elle avait arrêté net de bouger, le souffle coupé et avait percuté Jin sans le vouloir, réalisant ô combien il était moche… À cet instant précis, il avait taillé une place bien à lui dans son répertoire de fantasmes et avant, même sans le savoir, totalement conquis sa pompe à sang, la maudissant par la même occasion. Elle avait quand même passé 10 ans à être déçue à chaque fois que quelqu’un se retournait hein! Un sourire amusé flottait sur ses lèvres, alors qu’elle relevait son minois vers l’ainé des Kamenashi. Avait-il au moins conscience de l’ampleur du charme de son cadet? Sans trop réaliser qu’elle devrait certainement ne pas dire tout haut toutes les conneries qu’elle pensait, elle avait commencé d’un : « Un talent inné! Pas étonnant qu’il ait séduit le japon, suffit de le voir se retourner. Il n’est pas humain ce type! » … Ce type, idiote, c’est ton petit ami. Calmant un peu son emportement – et son cœur qui voltigeait en se remémorant ce pivot fantasmagorique – elle avait rougit furieusement et avait préféré maintenir le silence alors que les parents faisaient leur entré.

Bonjour nervosité! Il était rare qu’elle se soucie de l’opinion des gens, ou de leur approbation à vrai dire, mais pour une fois, sincèrement, elle ne voulait pas être un embarras pour son petit ami. Heaven nageait en terrain totalement inconnu, et elle ne pouvait que sourire, écouter son beau-père venter son enfant, elle ne savait pas trop quoi dire alors elle se contenant de serrer la main du bridé dans la sienne, en quête de réconfort… Réconfort qui fut interrompu par uns interrogation en règle. Interrogation à laquelle elle n’avait pas vraiment de réponse… Depuis quand se fréquentaient-ils? « Hmmm. Voyons voir… ça fait… quelque mois? » Elle avait tourné la tête et posé son regard sur Kazuya, l’air interrogateur. Elle savait très bien combien de temps ça faisait, mais il valait mieux rester vague que de laisser sa pauvre mère comprendre que lors de leur rencontre, alors qu’elle squattait un lit d’hôpital, elle n’était pas sa petite amie mais bien la blonde qui l’avait abusé quelque part outre-mer (sans grande protestation de sa part hein, on le note!). Alors non, le début de leur histoire n’était pas forcément un sujet approprié pour la table familiale…Pas plus que son métier.

Devant la question anodine, elle avait cru bon de réfléchir quelques secondes. Si elle avait été assez stupide pour présenter un barman à ses parents, papa Calaway aurait probablement signé ses fiançailles à un Serizawa pour la sauver du vice et de l’enfer… Vraiment, ses parents étaient un peu snob, très axé sur les études, alors pour la première fois de sa vie, elle avait presque honte de dire qu’elle était barmaid… Surtout que, ce n’était pas forcément de plein gré. Elle avait eu assez de soucis de santé depuis son retour ici, assez pour ne pas se concentrer à trouver un boulot dans son propre domaine. Sans compter que, au plus profond de son angoisse quant à sa durée de vie, elle ne se sentait pas prête à écouter des gens se lamenter sur leur vie à la journée longue… Elle avait dégluti péniblement en fixant la table, frappée par la constatation qu’elle était tellement, tellement loin d’être assez bien pour leur super-star de fils… « En fait… comme je suis de retour au japon depuis moins d’un an… pour l’instant…  » … de retour dans une ville que tu connais par cœur, avec une langue que tu parles mieux que l’anglais… La ferme narrateur… « Mon frère Akira…il a cet établissement au centre-ville, et pour l’instant, je suis barmaid là-bas… le temps de faire reconnaitre mes diplômes ici… » Ok, ce n’était pas un mensonge, elle voulait vraiment faire reconnaître ses diplôme, elle n’avait simplement pas eu le temps… Mais … Euh… Akira? Un prénom aussi japonais? Ton frère? À toi, digne d’une publicité L’Oréal pour cheveux blond? … Oh ça, un jour, quelqu’un lui dirait, qu’ils n’avaient aucun lien de sang, mais pour l’instant, elle était réellement convaincue de lui ressembler comme deux goûtes d’eau! Retrouvant son sourire, elle avait finalement ajouté, en se remémorant son rêve d’un jour avoir son propre cabinet. « Mais avant de quitter New-York – et dans un avenir assez proche je l’espère bien… je suis psychologue de formation. » … Ok, elle servait des verres à des ivrognes et portait des robes courtes pour gagner sa vie, mais c’était quand même nécessaire de préciser qu’elle avait un plan à long terme… non? Elle aurait pu se féliciter d’une telle rattrapée, si, dans son stress mal contrôlé, elle n’avait pas bougé son bras un peu vite et heurter le verre posé devant voisin – pauvre Koji, victime malgré lui – renversant le contenu sur le pauvre ainé Kamenashi. Ok. Qu’on l’enterre vivante. Maintenant.  


code by lizzou × gifs by tumblr
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


It’s the only time I’ve ever felt like this. After all this time you’d think I’d be used to the pull of your gravit. But after flying so high for so long, who would think I’m still learning, still burning, still falling... ♥️

▬▬▬▬▬▬
JPN + IDOLE NATIONALE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Il est né à Edogawa, le 23 février et vient de souffler ses 30 bougies cette année. Lui aussi fait partie de la famille des papy maintenant #meurs


Activité de fainéant :


En pause avec son groupe, il se concentre pour le moment sur ses activités personnelles. Il paraît que c'est plus simple comme ça bien qu'au fond de lui, il sera toujours le K de KAT-TUN.

« it's thanks to everyone's support that we can keep going. The 3 of us will definitely be back as a group someday. But until then... Goodbye for now. »


Statut marital :
Officially, he is in love with Her ♥️ Il ne veut plus perdre de temps, profiter de chaque moment et même si l'avenir lui fait peur, il ne l'imagine pas sans elle.



Sinon à part ça, il mène une double vie avec Tadayoshi ~ #truelove #nostupidity



Mes trucs à moi :
Il a 4 frères et en est le troisième ▪️ Il est très proche de sa famille ▪️ C'est un fan incontesté de baseball, il rêvait de devenir un joueur professionnel ▪️ Il est aussi passionné de photographie ▪️ Il est une idole aujourd'hui mais il fait de multiples activités ▪️ Il sait jouer plusieurs instruments : guitares, de la batterie et du piano ▪️ C'est un excellent acteur et il commence à s'orienter aussi dans le cinéma ▪️ C'est un piètre dessinateur ▪️ Il est cependant le meilleur imitateur du groupe et fait très bien Donald ▪️ Il aime cuisiner et le fait d'ailleurs plutôt bien ▪️ Il ne tient pas à l'alcool ▪️ Il adore la France, principalement Paris ▪️ Il aime la mode et plaire ▪️ Il a toute une collection de lunette de soleil ▪️ Il a des idées un peu bizarres parfois, ça lui est déjà arrivé de construire un hamac à 2h du matin • Il a un penchant pour les dresseuses de serpents #rpzptn ▪️ Son attitude change souvent en fonction de qui il a en face de lui ▪️ Il est plutôt maniaque et aime quand tout est soigné ▪️ Il a un fort esprit de compétition et déteste perdre ▪️ Bref, c'est un type compliqué et paradoxal... Très paradoxal.

« I love KAT-TUN from the start, you know ? And for those who didn’t love it from the start, they left »





Dim 17 Avr - 21:05




« Quelques mois ? » Avait repris aussitôt Yuichiro, intrigué par cette réplique.

Qu’est-ce qu’ils avaient à tous à être autant curieux par de tels détails ?! Si maintenant même ses frères s’y mettaient, tous deux n’étaient pas sortis de l’auberge. Cependant, ils avaient l’air réellement intéressé par la petite amie de la célébrité, principalement à la vue des esquisses qu’ils arboraient lorsque cette dernière parlait. Pour dire des bêtises certes mais ça dégageait un côté amusant et le jeune homme lui-même n’avait pu retenir un sourire lorsque la demoiselle avait pris la parole pour expliquer qu’il n’était pas normal comme « type ». Fièrement, comme l’idiot qu’il était, Kazuya s’était contenté d’hausser les épaules, préférant mimer l’ignorance. Toutefois c’était son métier alors ce n’était pas réellement utile de jouer les innocents quand on savait qu’il était une idole et qu’il recevait des contrats de mariage à longueur de journée par des fans un peu détraqués. Heureusement quand il était avec sa famille, on ne le voyait jamais comme cette idole qui faisait frémir les filles, on ne le charriait pas non plus sur le sujet et on le prenait comme le fils, le frère, qu’on connaissait. Il n’était pas plus privilégié qu’un autre et chaque Kamenashi était une fierté de la famille. Malgré sa notoriété, le jeune homme avait su rester simple et contrairement à ce que beaucoup de personnes pensaient, il n’avait pas pris la grosse tête non plus. Il arrivait à faire la part des choses entre son travail et sa vie privée si bien qu’il râlait lorsqu’on ne respectait pas ce problème. Heaven en avait déjà goûté les frais d’ailleurs. Hors maintenant qu’ils en avaient discuté, cela ne devrait plus être un problème à l’avenir bien qu’avec une énergumène comme Kazuya, la demoiselle n’était pas au bout de ses surprises.

« Oui, quelques mois » S’était-il en train à répondre alors « Officiellement sûrement un peu moins mais vous n’avez pas besoin de savoir tout ça de toute manière. »

En somme, cela signifiait d’arrêter de faire les curieux parce que ça ne les concernait pas et que ça ne regardait qu’eux après tout. Un jour, s’ils venaient à se marier - oui, il était du genre à voir loin - là ils auraient tous les droits d’être au courant cependant en attendant il ne leur était pas utile de connaître ce genre de détails. Personne n’avait relevé si ce n’était sa mère qui avait jugé bon d’interroger sa petite amie sur le métier que celle-ci exerçait. Ca, c’était vraiment un problème de tout parent. Chacun, quel qu’il soit, voulait toujours savoir le métier de la moitié de leur enfant, non pas pour la juger ou autre mais par simple curiosité, sûrement pour faire a conversation aussi et le chanteur ne comprenait pas ce que cela leur apporterait. Probablement que selon l’occupation, ils auraient pu lui rendre une petite visite cependant il s’agissait du genre d’endroit que ses frères fréquenteraient plutôt que ses géniteurs. Qu’ils s’aperçoivent que poser ce genre de questions mettait mal à l’aise la personne en face d’eux. Il était bien content de ne pas avoir vivre cela bien qu’à la place d’Heaven, lui n’aurait certainement pas besoin d’expliquer quel métier il faisait. Peut-être que par principe, on lui ferait également passer ce type d’interrogatoire et se connaissance, s’il se montrerait tout à fait serein, au fond, Kazuya serait loin de l’être. C’était une partie importante que de se faire accepter par la belle famille et il savait que sortir avec une idole n’était pas bien vu par tout le monde. Il en avait d’ailleurs déjà fait les frais par le passé cependant ce n’était ni le lieu ni le moment pour penser à ce genre de choses. Il n’allait pas commencer à se tracasser à propos de la famille Calaway alors qu’il était loin de les rencontrer.

« Akira ? » Avait alors répété Madame Kamenashi, un brin étonné à cause du prénom qui était plus japonais que jamais.

C’était certain que lorsqu’on voyait l’apparence de la jeune fille et qu’on disait japonais à côté, il était difficile de faire le rapprochement entre les deux individus. La preuve était que c’était, apparemment, la seule chose que la mère du garçon avait retenu. Un soupir s’était enfui de ses lèvres alors que dressant discrètement ses yeux vers le ciel, il avait pris l’initiative de répondre à la place de sa petite amie.

« C’est son beau-frère ou demi-frère, un truc dans le genre. Mais peu importe. »

Son ton s’était avéré être assez neutre signe que clairement, non, il n’avait pas envie de parler de ce type bizarre qu’il avait croisé dans l’appartement de la demoiselle. Ils n’avaient pas le même sang donc à ses yeux, ils n’étaient pas de réels frères et sœurs donc tout était possible. Il n’aimait pas ce gars, c’était comme ça, un point c’est tout. L’entendre parler de psychologie l’étonna bien plus qu’il ne le montra... Jusque là, Kazuya ignorait totalement l’existence de ce diplôme et ne comprenait pas pourquoi la jeune femme ne lui en avait pas parlé. Certes, cela ne faisait pas réellement partie de leur discussion mais sûrement qu’il aurait pu l’aider à ce niveau là parce qu’il préférait la savoir dans un cabinet plutôt qu’à minauder derrière un bar qui appartenait, en plus de cela, à Monsieur Akira.

Prêt à répliquer, le garçon n’en eut le temps que son frère fut touché d’une attaque involontaire de sa petite amie. Ce dernier s’était instinctivement levé tout en essayant de se sécher à l’aide d’une serviette, précisant que ce n’était pas grave alors que sa mère lui fit signe de la suivre afin de se changer.

- Calme-toi, Lui souffla tendrement l’artiste à l’oreille, ses phalanges se resserrant autour des siens, Je te l’ai dit, tu n’as qu’à être toi-même. Je te promets qu’ils ne te jugeront en rien.

Se décalant de quelques centimètres, il lui sourit sur ses dires avant de lui servir un peu d’eau, l’invitant à se relaxer.

- Tu as choisi une copine bien maladroite, Kazuya, Taquina gentiment Yuichiro, non pas sans rire, Je l’aime bien. Tu aurais vu la tête de Kôji.

Pour sûr qu’il avait du être surpris mais un peu de fraîcheur, ça ne faisait de mal à personne. Tellement que le reste des personne présentes autour de la table l’accompagnèrent dans son rire. Il n’y avait rien de dramatique, ce genre de bêtise pouvait arriver à n’importe qui. Lui le premier.

- Mais il faut la comprendre, Intervint le cadet, Ce n’est pas tous les jours qu’on affronte sa belle famille.
- C’est vrai, Rétorqua le chanteur en souriant, Ca va ?

Dit-il en se tournant à nouveau vers sa petite amie. Il n’était pas des plus doué à ce niveau là puisque c’était sa famille, il la connaissait et savait qu’Heaven n’avait rien à craindre avec eux néanmoins il n’était pas dans sa tête pour savoir tout ce qu’elle pensait. Ca ne devait pas être facile.  



——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


I will always be yours.♒︎You are every reason, every hope, and every dream I've ever had, and no matter what happens to us in the future, everyday we are together is the greatest day of my life.© endlesslove.
▬▬▬▬▬▬
JPN + MODO DU CLAN KRYSTAL
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Boucle d'or de 27 ans, 100% made in japan! Oui oui, ça existe, mais c'est rare! Demandez votre autographe ♥️

Activité de fainéant :
Psychologue de formation, Barmaid de profession. Du pareil au même me direz-vous, il n'y a que la quantité d'alcool qui change ~


Statut marital :
Ça serait stupide de penser qu'il pourrait y en avoir un autre que lui ♥️ Même dans son état précaire, son coeur ne veut qu'une chose, battre pour une tortue sauvage ♥️ #TREX4EVER



Accessoirement porteuse d'un enfant tortue en devenir.♥️


Mes trucs à moi :
Diplômée en psychologie A peur des enfants Athlète en talons hauts Dépendante au chocolat et aux chaussures Croqueuse d'homme Manipulatrice chieuse Alcoolique à ses heures Plus grande fan de Ryo et de l'enfant Jésus Fan de KAT-TUN, grave Mourrante, ah aussi, à ces heures Obsédée par les tortues ninjas Danger au volant Reine des mauvaises idées



Ven 22 Avr - 22:04
Welcome in the family × ft. Kazuya
Heaven avait haussé un sourcil avant de regarder son petit ami avec un air de naufragé, comme s’il pouvait à lui seul la sauver de la noyade ou, plus précisément, de l’interrogatoire en règle qu’elle subissait via ses frères. Une partie d’elle se demandait si elle n’était pas une horrible petite amie pour oublier des détails aussi capitaux que la date de leur officialisation. À sa décharge, leur relation n’avait jamais rien eu de « simple » et elle doutait que les oreilles chastes de maman Kamenashi puissent survivre à l’épopée de leur rencontre! Boucle d’or nichée dans le lit d’hôpital de son fils n’était que la pointe de l’iceberg ! D’autant plus qu’elle passait ses journées à se tourner la langue un nombre incalculable de fois pour ne jamais mentionner ne serait-ce que le nom de l’idole, et encore moins la manière intime dont ils étaient liés. Alors, à force de refouler des anecdotes, des dates et des précisions, elle avait fini par omettre la précision. Perdue dans ses pensées et un brin bousculé par cette famille qui l’envahissait de question, elle avait esquissé un sourire, cette bonne ambiance de camaraderie lui rappelait bon nombre de repas chez les Calaway, avant que tout ne soit démoli par la pitié qu’elle lisait désormais dans le regard de ses propres frères. Et ça lui plaisait plus que de raison, une partie d’elle n’aurait jamais pu fréquenter quelqu’un qui dénigrait son sang ou sa famille, c’était tellement important pour elle! Encore un brin secouée, elle s’était rassurée en concluant que, lorsque ce serait le tour de son petit ami de rencontrer son bord de la parenté, il ne serait pas au bout de ses peines. Les quatre frères de notre demoiselle risquaient fort bien de lui mener la vie dure, en espérant que personne n’ait la noble idée de leur donner des baguettes en bois!

Heaven avait délicatement serré les doigts de l’idole entre les siens, en avouant avec un air pas trop fier son nouveau choix de carrière en tant que barmaid et, à son grand soulagement, le fait le plus intriguant dans toute l’histoire – et surtout pas pourquoi elle avait choisis de servir des ivrognes vêtues de petites robes à la limite de la décence – était que son frère ait un nom japonais! Franchement, elle ne comprendrait jamais pourquoi les gens avaient cet air si surpris quand elle parlait d’Akira, après tout, il lui ressemblait tellement! Il était grand lui aussi, avait le même sourire, et les mêmes lobes d’oreilles. Oui, pas de toute, on voyait la parenté … tu veux aussi parler des seins d’homme jello Heavy ou on a fait le tour de la question? Elle allait expliquer en long et en large comment le plus bridé des nippon lui ressemblait et comment, elle était elle-même une pure souche malgré son minois digne d’être l’enfant de cœur de l’Amérique, lorsque Kazuya ouvrit la bouche d’un ton un peu plus sec pour conclure sur la pseudo-famille qui la liait à Akira. Encore. N’arrêteraient-ils dont jamais d’avoir cette discussion depuis le jour maudit ou son petit ami était tombé nez à nez avec son colocataire? « En fait, c’est le fils de ma belle-mère. ». Elle avait posé chaque mot, serrant un peu plus les doigts de son petit ami pour lui faire comprendre qu’il n’avait absolument aucune chance de gagner cette guerre-là. « Mais mon père s’est remarié quand je n’avais que quelque mois, et ma mère… enfin belle-mère, elle nous a adopté légalement… et nous avons toujours vécu ensemble. Alors oui, c’est mon frère. ». Son sourire s’était fait plus doux, elle adorait sa famille, vraiment, il n’y avait rien au monde dont elle était plus fière. Akira y comprit. Et à bien y penser – Haley corroborerait – elle avait des frères bien pire que le nippon! Heaven allait se féliciter de sa gestion de crise, lorsque sa nervosité l’emporta et qu’elle donna une douche froide à un malheureux Kamenashi. Le pauvre. Rouge de gêne, elle s’était confondue en excuses.

Encore heureux que Yuichiro vienne à son aide avec ses compliments et lui permette enfin de rire doucement de sa propre maladresse. Abordant son plus beau sourire, elle s’était tournée vers son beau-frère dans un : « Il n’a pas trop eu le choix de m’accepter maladroite. On ne se serait jamais vraiment parlé si je ne m’étais pas écrasée du haut de mes talons haut un soir qu’il passait par-là… » Elle pouvait bien parler un peu de ça non? Après tout, le truc c’était précisément de ne pas dire où et encore moins, dans quelle tenue il l’avait trouvé ce soir-là! Un petit rire avait franchis à nouveau ses lèvres alors qu’elle se calmait un brin, finalement, son côté miss-catastrophe aura brisé la glace. Heaven avait posé ses perles océaniques sur son petit ami, le couvrant de ce regard tellement adorateur qui s’affichait tout seul quand elle posait les yeux sur lui : « Comme moi, même la version catastrophe de Cendrillon suffit pour attraper un prince charmant! ». Et pour être charmant, il l’était. Comment faisait-il pour être aussi beau à chaque fois qu’elle le fixait hein? Sa peau si parfait, il faudrait qu’elle lui pique ses produits, le fourbe! Reprenant son air angélique – ô combien faux, c’était une vraie peste, elle s’était tournée vers ses beaux-frères avec un sourire innocent. « Vous savez, je penses que je serais beaucoup moins gênée si vous me racontiez quelque histoires d’enfance de Kazuya... il a dû en faire des bêtises aussi… » Dans le genre croustillante? Dans le genre à lui balancer lorsqu’il se moquerait des conneries que tes frères ne manqueront pas de raconter? Certainement!

« Il était mignon comme bébé? » Et toi, ça va pas de demander une telle chose? Bah quoi! C’était la faute aux frères Kamenashi qui semblaient tellement fier du petit ami d’Heaven qu’elle avait envie d’écouter des anecdotes de son enfance. Ça et de voir la tête qu’il avait dans son jeune temps, histoire de peser les chances que la génétique joue en sa faveur quand viendraient les enfants… plus tard….. avec une fille moins mourant. Finalement c’était déprimant… Mais elle pouvait bien faire sa curieuse non? Juste un peu? Posant son regard profondément intrigué sur Yuichiro, la source d’information la plus facile vu comment il avait la parole aisée depuis son arrivée, elle avait demandé, avec un sincère intérêt : « Est-ce qu’il avait pleins de trucs de baseball dans sa chambre d’enfant? Où il a commencé sa collection dans son appartement? » … Ça aurait pu être pire, elle aurait pu demander s’il suivait des girls band… Bah… elle avait encore l’usage de sa langue hein! Il n’était jamais trop tard…

code by lizzou × gifs by tumblr
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


It’s the only time I’ve ever felt like this. After all this time you’d think I’d be used to the pull of your gravit. But after flying so high for so long, who would think I’m still learning, still burning, still falling... ♥️

▬▬▬▬▬▬
JPN + IDOLE NATIONALE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Il est né à Edogawa, le 23 février et vient de souffler ses 30 bougies cette année. Lui aussi fait partie de la famille des papy maintenant #meurs


Activité de fainéant :


En pause avec son groupe, il se concentre pour le moment sur ses activités personnelles. Il paraît que c'est plus simple comme ça bien qu'au fond de lui, il sera toujours le K de KAT-TUN.

« it's thanks to everyone's support that we can keep going. The 3 of us will definitely be back as a group someday. But until then... Goodbye for now. »


Statut marital :
Officially, he is in love with Her ♥️ Il ne veut plus perdre de temps, profiter de chaque moment et même si l'avenir lui fait peur, il ne l'imagine pas sans elle.



Sinon à part ça, il mène une double vie avec Tadayoshi ~ #truelove #nostupidity



Mes trucs à moi :
Il a 4 frères et en est le troisième ▪️ Il est très proche de sa famille ▪️ C'est un fan incontesté de baseball, il rêvait de devenir un joueur professionnel ▪️ Il est aussi passionné de photographie ▪️ Il est une idole aujourd'hui mais il fait de multiples activités ▪️ Il sait jouer plusieurs instruments : guitares, de la batterie et du piano ▪️ C'est un excellent acteur et il commence à s'orienter aussi dans le cinéma ▪️ C'est un piètre dessinateur ▪️ Il est cependant le meilleur imitateur du groupe et fait très bien Donald ▪️ Il aime cuisiner et le fait d'ailleurs plutôt bien ▪️ Il ne tient pas à l'alcool ▪️ Il adore la France, principalement Paris ▪️ Il aime la mode et plaire ▪️ Il a toute une collection de lunette de soleil ▪️ Il a des idées un peu bizarres parfois, ça lui est déjà arrivé de construire un hamac à 2h du matin • Il a un penchant pour les dresseuses de serpents #rpzptn ▪️ Son attitude change souvent en fonction de qui il a en face de lui ▪️ Il est plutôt maniaque et aime quand tout est soigné ▪️ Il a un fort esprit de compétition et déteste perdre ▪️ Bref, c'est un type compliqué et paradoxal... Très paradoxal.

« I love KAT-TUN from the start, you know ? And for those who didn’t love it from the start, they left »





Sam 23 Avr - 14:10




Un soupir avait franchi ses lèvres lorsque la jeune femme avait tenu à justifier la raison pour laquelle Akira était son frère. A ses yeux à lui, ça n’avait aucune importance, il n’avait pas le même sang donc il était un homme comme un autre. Heaven ne dirait-elle pas la même chose si les rôles étaient inversés et que lui faisait une colocation avec une belle blonde ? Kazuya était sûr que cela la dérangerait, du moins si elle tenait un tant soit peu à lui. Afin de ne pas lancer un débat, il ne releva pas et aucun membre de la famille ne le fit non plus, ayant probablement remarquer que ça ne plaisait pas au chanteur. Sur ce point là, plutôt que de le taquiner, ils avaient préféré le soutenir mais c’était parce qu’ils savaient qu’il ne fallait pas le mettre en colère, qu’il était particulièrement rancunier et que s’ils commençaient à trop le charrier, l’ambiance risquait d’être tendue au dîner. Puis de toute manière la « gaffe » de la maladresse aida à détourner totalement la conversation et tout le monde s’était mis à rire légèrement. C’était plus drôle de la taquiner elle de toute manière car son malaise se sentait à des kilomètres alors qu’elle n’avait vraiment pas à l’être ici. Certes, au vue de la présence masculine qui dominait en maitre ici, il y avait largement de quoi être impressionné cependant les Kamenashi étaient avant tout des personnes simples, qui ne se prenaient pas la tête et qui cherchaient à ce que leur famille soit heureuse. C’était ce qui leur importait donc du moment qu’elle ne faisait pas souffrir l’idole, elle n’avait pas à s’inquiéter.

Une esquisse discrète mais terriblement malicieuse décora le visage du jeune homme qui se remémorait leur première rencontre. Ce n’était pas véritablement à cause de sa maladresse qu’ils s’étaient connus mais plutôt à cause de sa naïveté à vouloir se déshabiller dans les loges de ses collègues. Chose que d’ailleurs Kazuya espérait avait cessé aujourd’hui. Il apprécierait moyennement d’apprendre que sa petite amie s’amusait encore à se balader en sous-vêtements devant d’autres hommes. Si c’était le cas, qu’elle ne s’attende pas à ce que le garçon pardonne si facilement. Il y avait des limites à tout et ça, ça en faisait partie. Puisque peu importait les explications qu’Heaven pourraient lui donner, il n’en croirait aucune et n’accepterait aucune excuse.

« C’est parce qu’elles sont plus intéressantes » Avait répondu l’aîné en souriant « Les filles trop parfaites, ça n’a aucun intérêt. »

Ah. Son frère lui ôtait les mots de la bouche si bien que l’artiste ne put que sourire et hocher la tête en guise d’acquiescement. Pour le reste, il ne put que rire, amusé des rétorques de sa copine car au contraire de ce qu’elle pensait, il n’était pas un mauvais garçon. En tout cas, pas à la maison.

- Des bêtises ?
Répéta le père, Kazuya était certainement le plus sage de la famille.
- C’est vrai, Confirma Koji qui revint dans la pièce, retrouvant ainsi sa place, Mais il était très malin pour obtenir ce qu’il voulait et tant qu’il ne l’avait pas, il ne laissait jamais tomber.

Hors, que cela soit par le passé ou à présent, le chanteur a toujours été une personne très dévouée à sa famille. Il la respectait énormément, principalement sa mère qui était une femme vraiment forte à ses yeux, terriblement admirable. Car selon lui, il fallait avoir du courage pour être capable de gérer que des garçons et de ne pas se laisser marcher sur les pieds. Sa mère était ce genre de personne et il avait hérité beaucoup d’elle.

- Très mignon, Déclara la mère, revenant à son tour, le sourire aux lèvres.

Cela aurait été étonnant que cette dernière déclare le contraire alors qu’on parlait de son fils. Puis, le sujet changea encore, Heaven étant apparemment motivée à en connaître un peu plus sur son petit ami. Ce fut ce dernier même qui lui répondit d’ailleurs, après tout, il ne s’agissait pas de n’importe quoi mais bel et bien de sa passion qu’on parlait à présent.

- J’en avais tout plein. Je m’y intéresse depuis que je suis tout petit. Je te montrerais après si tu veux.


Là-haut, en plus d’avoir une décoration sur son sport favoris, il y avait toutes ses médailles, tous ses trophées qu’il avait gagné quand il était plus jeune.

- Il aimait réellement ça, Enchérit Yuichiro avec le sourire aux lèvres, Il ne jurait que par le baseball, ça en devenait épuisant, il n’avait que ça à la bouche.
- Mais il était fort, Ajouta le géniteur, fier, L’équipe de son école a été plusieurs fois qualifié aux championnats.

Sans parler qu’il a représenté le Japon dans les ligues junior mondiales, qu’il a remporté de nombreux prix et que son talent est encore reconnu aujourd’hui.

- On va passer à table, Répliqua Madame Kamenashi qui déposait quelques plats sur la table avant de s’approcher de la demoiselle et lui rétorquant d’une voix un peu plus basse, Tient, ça c’est pour toi.

Elle n’avait pas cherché à être discrète puisque de toute manière, tout le monde avait déjà du l’entendre. Sur ses mots, elle n’avait pas hésité à lui glisser une photographie de l’artiste quand il était encore un bébé et qu’il était capable de ne faire que quelques pas avec l’aide de ses parents. Les mères aiment toujours montrer ce genre de choses, ce n’était pas croyable. Kazuya rit doucement, levant ses yeux vers le ciel cependant il n’en dit rien. Il n’avait aucune honte de ce qu’il était lorsqu’il était petit, après tout, ça l’avait mené à ce qu’il était désormais.



——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


I will always be yours.♒︎You are every reason, every hope, and every dream I've ever had, and no matter what happens to us in the future, everyday we are together is the greatest day of my life.© endlesslove.
▬▬▬▬▬▬
JPN + MODO DU CLAN KRYSTAL
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Boucle d'or de 27 ans, 100% made in japan! Oui oui, ça existe, mais c'est rare! Demandez votre autographe ♥️

Activité de fainéant :
Psychologue de formation, Barmaid de profession. Du pareil au même me direz-vous, il n'y a que la quantité d'alcool qui change ~


Statut marital :
Ça serait stupide de penser qu'il pourrait y en avoir un autre que lui ♥️ Même dans son état précaire, son coeur ne veut qu'une chose, battre pour une tortue sauvage ♥️ #TREX4EVER



Accessoirement porteuse d'un enfant tortue en devenir.♥️


Mes trucs à moi :
Diplômée en psychologie A peur des enfants Athlète en talons hauts Dépendante au chocolat et aux chaussures Croqueuse d'homme Manipulatrice chieuse Alcoolique à ses heures Plus grande fan de Ryo et de l'enfant Jésus Fan de KAT-TUN, grave Mourrante, ah aussi, à ces heures Obsédée par les tortues ninjas Danger au volant Reine des mauvaises idées



Mer 27 Avr - 3:12
Welcome in the family × ft. Kazuya
Alors comme ça, il aimait les filles imparfaites? Tout sourire, Heaven s’était retenu d’ajouter quoi que ce soit. Oh, elle lui aurait bien dit qu’avec Thais, il devait être servi, on ne faisait pas pire dans la gamme des femmes à défauts, une étrangère égocentrique, nymphomane et totalement idiote, un plat de choix. Refusant de laisser son envie d’étrangler l’ex de son petit ami, elle avait tout bonnement sourit avec amusement en hochant la tête au propos de son beau-frère. « Je vois. Vous me rassurez, je pensais qu’il avait juste un faible pour les blondes…  » l’air taquin qu’elle décrocha à son petit ami avant d’éclater de rire signifiait qu’elle n’avait nullement oublié les propos de sa belle-mère lors de leur première rencontre. Amusée, elle avait reporté son attention sur la tablée avec un air plus qu’intéressé aux révélations qu’ils voulaient bien lui faire. Pas qu’elle s’attendait à des grands secrets, si c’était elle, ses frères et son père n’avaient aucune idée des conneries de jeunesse qu’elle pouvait faire, enfin, sauf un frère, et il ne la trahirait jamais. Elle devrait probablement interroger le principal intéressé ultérieurement… Muhahah

Heaven aimait les Kamenashi. Oh ça va, on vous voit venir sur vos grands chevaux à accuser son appréciation de la parenté sur le charme très prononcé du plus célèbre de la fratrie – elle n’était pas aveugle non plus - et bien détrompez-vous! Heaven n’avait pas l’approbation facile, et encore moins l’émotivité, surtout depuis qu’elle se savait condamnée et qu’elle limitait les dommages collatéraux… mais alors là, dans cette maison chaleureuse, autour de cette table, elle n’avait pu qu’être conquise. Et pas uniquement par la beauté des fils – quel beau bassin de gènes pour des enfants n’empêche, même maman Kamenashi lui assurait qu’ils étaient de beaux bambins – spécialement Kazuya. L’harmonie qui régnait, les rires de bon cœur, tout, absolument tout lui donnait envie de sourire. Elle avait l’impression de cerner un peu mieux son petit ami, de voir quel genre de frère il était, quelle genre de famille le caractérisait et elle ne pouvait qu’en être appréciative. « Il est encore très doué pour ça… mais c’est probablement sa meilleure qualité, ne jamais baisser les bras!  » D’ailleurs, ses doigts avaient resserrés un peu leur étreinte sur ceux du chanteur alors qu’elle refoulait une fois de plus le flot de sentiments qui lui inspirait et luttait contre la cacophonie de sa pompe à sang. Kazuya bousillait ses barrières, les unes après les autres, si elle c’était promise de ne fréquenter personne, il avait gâché ça, de ne pas s’attacher, une autre étape qu’il avait remporté haut la main… Et la seule, l’unique interdit qui lui restait, ces trois petits mots, elle n’était naïve au point de penser qu’il aurait du mal à lui arracher, surtout pas quand d’un simple regard, lui faisait taire ses démons et forçait sa pompe à sang à battre vite, tellement vite que ça en était agréablement douloureux.

« Mais évidemment que je veux voir! Et j’espère pour toi que tu as encore des photos en uniforme, ou je vais être déçue. C’est adorable des gamins dans leur jersey de baseball!  » Woaaah minute papillon. Heaven Calaway venait de complimenter des enfants? Genre, des gosses, des gamins, les monstres hideux qui hantaient ses cauchemars depuis une grossesse avortée? … Wow. Il faut croire que l’idée de son petit ami en version miniature n’était pas répugnante et puis, elle avait une bonne idée quand même, certains clichés étant disponibles sur internet –sans compter du matériel de contrebande que venait de lui refiler sa belle-maman en lui affichant un sourire des plus attendri au minois. Ciel, un peu plus et elle aurait accepté d’approcher ce gamin à moins de quinze mètre, une avancée pour le monde! Repensant à ses années de baseball et aux louanges de son paternel, elle s’était fait la réflexion qu’elle aurait aimé le voir jouer, au moins une fois, les rumeurs voulaient qu’il fût très doué. « Tu étais vraiment mignon, t’as de la chance. Les photos que mes frères pourraient de montrer de moi risquent de hanter tes cauchemars….  » Comme la fois ou elle s’était fait une coupe champignon, à 4 ans, pour intégrer l’équipe de baseball et jouer avec ses frères… ou les deux dents qu’elle avait perdu dans un combat contre le gros Sosuke… ah, les souvenirs! Espérant que sa famille épargne de tels clichés, elle s’était tournée vers sa belle-mère. « Merci.  » puis un regard vers les plats « Ça a l’air délicieux! Je vois ou votre fils a pris ses talents!    » …, talents qui lui manquaient à elle, mais elle n’était quand même pas pour avouer à sa belle-famille qu’elle pouvait empoisonner leur précieux fils quand même !

Étrange comme, quelques minutes plus tôt, elle était morte de peur et combien maintenant, elle semblait dans son élément. C’était donc cela, une relation normale, une évolution saine, rencontrer la famille? Toujours aussi envoutée par la table, elle avait finalement daigné le mentionner à voix haute « Votre table basse est juste parfaite... j’en ai une dans mon appartement mais… c’est plutôt à l’étroit.  » Puis, un sourire enjôleur vers son petit, pauvre victime, on le sait tous, que ce n’est qu’une question de temps avant qu’elle ne plaide pour que son horrible table déménage chez sa tortue... Heaven avait regardé tour à tour gens autour de la table alors que sa belle-mère prenait sur elle de les gaver comme des oies. Reste qu’elle avait quand même l’estomac noué par l’angoisse antérieure…


code by lizzou × gifs by tumblr
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


It’s the only time I’ve ever felt like this. After all this time you’d think I’d be used to the pull of your gravit. But after flying so high for so long, who would think I’m still learning, still burning, still falling... ♥️

▬▬▬▬▬▬
JPN + IDOLE NATIONALE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Il est né à Edogawa, le 23 février et vient de souffler ses 30 bougies cette année. Lui aussi fait partie de la famille des papy maintenant #meurs


Activité de fainéant :


En pause avec son groupe, il se concentre pour le moment sur ses activités personnelles. Il paraît que c'est plus simple comme ça bien qu'au fond de lui, il sera toujours le K de KAT-TUN.

« it's thanks to everyone's support that we can keep going. The 3 of us will definitely be back as a group someday. But until then... Goodbye for now. »


Statut marital :
Officially, he is in love with Her ♥️ Il ne veut plus perdre de temps, profiter de chaque moment et même si l'avenir lui fait peur, il ne l'imagine pas sans elle.



Sinon à part ça, il mène une double vie avec Tadayoshi ~ #truelove #nostupidity



Mes trucs à moi :
Il a 4 frères et en est le troisième ▪️ Il est très proche de sa famille ▪️ C'est un fan incontesté de baseball, il rêvait de devenir un joueur professionnel ▪️ Il est aussi passionné de photographie ▪️ Il est une idole aujourd'hui mais il fait de multiples activités ▪️ Il sait jouer plusieurs instruments : guitares, de la batterie et du piano ▪️ C'est un excellent acteur et il commence à s'orienter aussi dans le cinéma ▪️ C'est un piètre dessinateur ▪️ Il est cependant le meilleur imitateur du groupe et fait très bien Donald ▪️ Il aime cuisiner et le fait d'ailleurs plutôt bien ▪️ Il ne tient pas à l'alcool ▪️ Il adore la France, principalement Paris ▪️ Il aime la mode et plaire ▪️ Il a toute une collection de lunette de soleil ▪️ Il a des idées un peu bizarres parfois, ça lui est déjà arrivé de construire un hamac à 2h du matin • Il a un penchant pour les dresseuses de serpents #rpzptn ▪️ Son attitude change souvent en fonction de qui il a en face de lui ▪️ Il est plutôt maniaque et aime quand tout est soigné ▪️ Il a un fort esprit de compétition et déteste perdre ▪️ Bref, c'est un type compliqué et paradoxal... Très paradoxal.

« I love KAT-TUN from the start, you know ? And for those who didn’t love it from the start, they left »





Ven 29 Avr - 14:18




Il se rappelait très bien de son enfance passé au sein de sa famille. Ce n’était pas qu’il était le plus sage, ils se battaient souvent tous ensemble et lui était un peu à la merci de ses aînés qui appréciaient l’embêter, lui donnant toujours des tas de tâches à faire. Certainement qu’il était idiot de s’exécuter mais il avait moins d’autorité qu’eux, il était plus faible puis il devait les respecter bien que parfois, il n’hésitait pas à se rebeller. Aujourd’hui, Kazuya avait un bon souvenir de tout cela, à l’époque il râlait souvent cependant quand il analysait leur relation aujourd’hui, il s’apercevait que ça leur avait permis d’évoluer. Il ne leur en jamais voulu et au contraire, il est très proche de chacun de ses frères, de sa famille tout court. C’était en partie grâce à eux que le jeune homme savait resté simple, c’était grâce à eux s’il était ce qu’il était aujourd’hui parce qu’ils étaient ceux qui l’avaient éduqué, qui l’avaient soutenu dans chaque étape de sa vie et qui ne le considérait jamais comme une star mais juste comme Kazuya Kamenashi.

Un sourire orna ses lèvres lorsque sa petite amie jugea bon d’insister sur le fait qu’elle pensait qu’il ne s’intéressait qu’aux blondes. Ce qui en soit était faux puisque à part Thaïs, il n’était sorti avec aucune autre occidentale auparavant. Il ne s’agissait là que de purs coïncidences. Il accompagna son rire sans la moindre gêne alors que Yuichiro n’avait pu résister à répondre à cette remarque.

« Ca aurait pu être possible, en effet mais je n’ai pas le souvenirs qu’il soit sorti avec beaucoup de blondes ! »

Bien, Heaven était probablement ravie de le savoir néanmoins l’artiste doutait que cela soit le moment et l’endroit de mentionner ses ex-petites amies. Lui-même n’était pas réellement motivé d’aborder un tel sujet surtout que la plupart de ses précédentes relations s’étaient toutes mal terminées. Heureusement pour lui, la conversation partit sur autre chose, l’atmosphère n’ayant pas trop été affecté par cette réflexion et le garçon sourit au compliment indirect que lui faisait la jeune femme. Resserrant l’étreinte de leurs doigts, il la remercia subtilement sans ajouter quoi que ce soit d’autre. Lui-même l’admettait, il était quelqu’un qui n’aimait pas abandonner et peu importait ô combien c’était difficile, tant qu’il y avait ne serait-ce qu’une personne prêt à l’écouter, il ne voulait pas laisser tomber. Il voulait donner tout ce qu’il avait en lui pour se relever bien qu’il l’admettait, son moral y passait parfois. Il n’en montrait rien, gardant toujours cette esquisse amusée accrochée à ses lèvres cependant il y avait des jours où seulement de la pluie déferlait dans son coeur, à cause d’une journée qui se passait mal, à cause d’une mauvaise nouvelle qu’il avait pu apprendre ou à cause de son groupe auprès duquel il serait bientôt séparé.

« Evidemment que j’en ai ! » Avait répliqué l’idole en rigolant, amusé.

Des photo en uniforme ou en jersey ? Heaven avait déjà vu en voir sur internet mais il en avait plein et des biens plus rares que ce qu’elle pouvait voir dans les magazines ou sur le web d’ailleurs. Sa chambre était rempli de choses sur le baseball, que cela n’en soit en coupe, en médaille ou ces photographie avec son équipe, ces clichés où il avait remporté un trophée, des objets aussi, des bibelots, posters. Elle n’avait pas idée de ce qu’il en était et certainement qu’elle serait surprise comparé à sa chambre à Shinjuku. Une chambre qui était bien plus simple et plus moderne que ce qu’il en était ici.

Par contre, il n’était pas d’accord avec les propos de la demoiselle, il était certain de ne pas en faire des cauchemars. Il lui en fallait beaucoup pour l’effrayer toutefois...

- Je suis sur que tu étais très mignonne aussi !


Rétorque qui lui valut des sifflements et des « ouh » de ses frères qui le charriaient pour oser dire un tel compliment ouvertement. Soit on avait de la classe et du charisme, soit on n’en avait pas n’est-ce pas ? Plus que s’en offusquait, Kazuya en rit avant d’hausser les épaules et que sa mère ne remercie Heaven pour ses compliments également.

- On aime bien la tradition ici, Lui avoua d’ailleurs Madame Kamenashi, Je suis contente de voir que ça vous plaît.

C’était sur ces mos que le repas débuta enfin dans la joie et la bonne humeur. Chacun plaça des petites anecdotes par-ci par-là, essayant d’obtenir d’autres informations sur la demoiselle mais également sur leur couple, désirant savoir comment ça se passait entre eux, si ce l’absence n’était pas trop dur et toutes autres interrogations qui étaient en réalité, une grande inquiétude de la part de la fratrie Kamenashi. Il n’y avait que le chanteur pour le remarquer parce qu’il les connaissait par coeur mais aussi parce qu’ils étaient ceux qui savaient tout de lui, ceux à qui il ne cachaient aucun secret.

Lorsqu’ils eurent enfin terminé, n’attendant plus que le dessert, il se saisit à nouveau de la main de sa petite amie pour l’inviter à se lever et déclarer à tous qu’il allait lui faire visiter. Personne ne riposta et c’était ainsi qu’il fit rapidement le tour de la maison avant de monter afin de rejoindre sa chambre. Son lit n’était pas aussi grand que celui qu’il avait désormais, il n’y avait qu’une seule place et les draps au-dessus du matelas étaient tous à l’effigie de son sport favoris. En effet, il y avait des posters de partout, des trophées qu’il avait remporté, des médailles surtout et quelques cadres avec ses amis de l’époque. Certains avec ses frères, ses parents également puis de nombreux bouquins se trouvaient dans sa bibliothèque. En dehors du baseball, il adorait lire même si la plupart des livres qui étaient ici étaient pour la plupart que des livres de sport.

- Et voilà, Dit-il, souriant tout en closant la porte derrière lui.

A chaque fois qu’il se rendait dans cette pièce, un brin de nostalgie l’accaparait parce qu’il se souvenait de tous ces matchs auxquels il avait participé. Il se rappelait aussi de celui où ils avaient perdu la final et qu’énervé, il avait cassé sa batte en la balançant sur le sol, furieux. Son père l’avait tellement réprimandé ce jour-là qu’ensuite, Kazuya avait toujours fait attention à chacun de ses biens. Si ça avait été un douloureux moment à l’époque, c’en était une fabuleuse expérience désormais. Le sourire aux lèvres, il s’installa au bord du lit, ses mains de part et d’autre de son corps afin de rester en appui.

- Je ne jurais vraiment que par ça à l’époque. Enfin, ça je pense que tu l’avais compris.


Et pourtant aujourd’hui, il était une idole adulée de tous. La vie pouvait réellement être étrange mais principalement surprenante. Au final, on ne sait jamais ce que l’avenir peut nous réserver seulement, c’est ce qui la rend si fascinante.



——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


I will always be yours.♒︎You are every reason, every hope, and every dream I've ever had, and no matter what happens to us in the future, everyday we are together is the greatest day of my life.© endlesslove.
▬▬▬▬▬▬
JPN + MODO DU CLAN KRYSTAL
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Boucle d'or de 27 ans, 100% made in japan! Oui oui, ça existe, mais c'est rare! Demandez votre autographe ♥️

Activité de fainéant :
Psychologue de formation, Barmaid de profession. Du pareil au même me direz-vous, il n'y a que la quantité d'alcool qui change ~


Statut marital :
Ça serait stupide de penser qu'il pourrait y en avoir un autre que lui ♥️ Même dans son état précaire, son coeur ne veut qu'une chose, battre pour une tortue sauvage ♥️ #TREX4EVER



Accessoirement porteuse d'un enfant tortue en devenir.♥️


Mes trucs à moi :
Diplômée en psychologie A peur des enfants Athlète en talons hauts Dépendante au chocolat et aux chaussures Croqueuse d'homme Manipulatrice chieuse Alcoolique à ses heures Plus grande fan de Ryo et de l'enfant Jésus Fan de KAT-TUN, grave Mourrante, ah aussi, à ces heures Obsédée par les tortues ninjas Danger au volant Reine des mauvaises idées



Sam 30 Avr - 17:25
Welcome in the family × ft. Kazuya
Boucle d’or avait lancé un petit sourire en coin à sa tortue, alors que son frère les éclairait sur les préférences en matière de femmes de l’idole. Des informations fraiches, parce qu’en lisant les revues à potin, Heaven aurait aisément pu arriver à d’autres conclusions… La révélation de Yuichiro suffit à chasser une grande crainte de notre demoiselle, à savoir qu’il ait réellement un penchant pour les cheveux de blé et la comparent, de près ou de loin à cette idiote de maquilleuse qui lui donnait des envies de meurtre juste à y penser! Aussi, elle fut reconnaissante à Yuichiro d’avoir précisé que son frère n’avait pas accumulé les conquêtes de ce type… Et les autres? Mieux valait ne pas poser la question, il y a des sujets comme ça, qui ne peuvent que créer des tensions… Et puis, elle n’était pas sans savoir que ses cavales amoureuses étaient préférablement confidentielles, au risque que son petit ami en tire de terribles conclusions… Oh si seulement elle savait. Heureusement, il n’y avait pas eu beaucoup de blonde, d’ailleurs, elle n’avait connaissance que d’une seule autre blonde dans la vie du chanteur et – selon son expérience – c’était bien suffisant! Il ne manquerait plus qu’elle le surprenne à embrasser toutes ses ex-petites amies à tour de rôle, elle avait suffisamment de problèmes sans se soucier du passé de son amoureux!

Heureusement pour ces soucis négligeable, toute la petite famille se mit alors à table pour déguster les concoctions de madame Kamenashi – une véritable fée du logis. Heaven ne put que se faire la réflexion mentale qu’il était plus que temps qu’elle apprenne à cuisiner, histoire de chouchouter un peu son petit ami et d’éviter de l’empoisonner. Nous nous rappellerons tous l’épisode des chocolats ratés de St-Valentin… Le hic avec boucle d’or, c’est que les horreurs qu’elle cuisinait avaient toujours l’air appétissant. Ce n’est qu’à la première bouchée que la désillusion frappait les plus naïfs et qu’un goût sans conteste discutable et abominable – la bouchée tout droit sortie de l’enfer – que la véritable qualité de sa cuisine se manifestait. Si seulement elle pouvait préparer quelque chose d’aussi délicieux que les plats sa belle-mère! Oh Heaven… on doute que Kazuya accepte un jour de retenter le test du goût, après tes nombreuses tentatives infructueuses. Il n’est pas sans raison qu’il t’a banni de la cuisine et relayé au rang de laveuse de vaisselle lorsque vous cuisiner ensemble. C’est pour éviter tout risque! Le cœur léger, elle avait dégusté chaque boucher, sentant son stress tomber de seconde en seconde. Elle qui avait été tellement paniquée à l’idée de franchir cette étape de belle-famille était presque calme désormais, elle s’était dépeint un portrait de loin pire que ce qu’elle pouvait imaginer. Peut-être était-ce en pensant à ce que sa famille avait fait subir aux conquêtes de ses frères qu’elle s’était dépeint un scénario catastrophe?

Une fois le repas englouti, boucle d’or emboita le pas à son petit ami, pour un tour complet de la maison. Chaque pièce fut ponctuée d’une approbation exclamative, elle adorait le côté traditionnel de l’endroit, le côté chaleureux, tout, absolument tout dans cette maison lui plaisait. Étrange quand on pensait à la fortune que son père avait dépensé pour les faire bouger dans les palaces, des manoirs qu’elle avait toujours haït et trouvé libre de vie. Non, ici, c’était tout bonnement parfait, on sentait que des gens vivaient là, que des gens étaient heureux! Heaven avait laissé le chanteur saisir sa main et y avait enlacé ses doigts, avant de se retrouver dans la chambre tant dépeinte : un véritable temple dédié à son sport favori. Portant une main devant sa bouche sous la surprise, elle avait laissé échapper un : « Oh!  » surpris avant de s’avancer. Elle n’avait pas l’habitude de cacher sa curiosité, aussi, se mit elle à fouiner en observant chacun des trophées et des photos avec un sourire attendri. Il était mignon, vraiment mignon, genre si elle avait un enfant un jour elle espérant même qu’il ressemble à ça! Des plans pour que la fille de Ryo soit considéré comme un pichou devant la nouvelle génération de Kamenashi… Oui bon. « Ton père n’exagérait même pas quand il disait que tu étais vachement doué! » elle s’était approché d’une médaille pour y lire l’inscription en souriant, soudainement très fier de lui. Remarquez, elle était toujours fière de lui.

Pour Heaven, Kazuya était ce type déterminé et qui ne baissait jamais les bras – tout le contraire d’elle. Blondie n’était pas reconnue pour être tenace, quand quelque chose lui déplaisait, elle abandonnait facilement, prenant la fuite, ravalant ses arguments et conservant sa fierté intacte. Enfin… ça s’était avant de le rencontrer lui. Quelque chose dans son entêtement, dans son acharnement à sauver son groupe et à être fort venait la chercher plus qu’elle ne l’avouait. Ça lui donnait envie d’être comme ça aussi, de faire des efforts, de braver les difficultés. Pour la première fois, elle avait eu envie de faire des efforts pour lui, pour eux, pour cette sensation pas coutumière qui faisait battre sa pompe à sang plus rapidement dès qu’elle posait les yeux sur lui. Heaven avait encore ce sourire attendri aux lèvres alors qu’elle poursuivait son tour de la chambre, un sourire amusé sur le visage alors qu’elle s’arrêtait devant une photo assez vieille de son petit ami vers ses… 10-12 ans? « C’est pas croyable, même à cet âge-là je t’aurais trouvé craquant! » puis, réalisant que ça sonnait vraiment pas net, elle avait ajouté : « Enfin, quand j’avais moi-même 10 ans hein, va pas t’imaginer des trucs! » … Heaven… Elle avait pivoté et s’était approché de son petit ami en venant finalement se planter devant lui, posant délicatement ses mains sur les épaules de celui-ci, debout devant lui. « Elle est bien ta chambre. SI t’avais vu la mienne à cet âge-là… ». Ceci dit elle avait roulé des yeux en laisser échapper un petit rire à ce simple souvenir.

Puis, elle avait ajouté, d’un ton plus qu’amusé : « C’était un véritable temple j’te jure, des posters partout, des cd, un véritable lieu de culte pour mes fantasmes d’adolescente! » … Elle se souvenait le nombre de fois ou ses frères l’avaient charrier pour avoir ENCORE afficher un nouveau poster de son groupe favori – elle aimait bien Arashi à l’époque, avant toute cette histoire, quand Ohno n’était que l’ami de son frère ainé… Mais parmi toutes ses idoles, il y avait lui, lui, son préféré. Ne réalisant pas qu’elle venait une fois de plus de se mettre les pieds dans les plats, elle avait ajouté, sans vraiment se souvenir la connerie avouée quelques secondes plus tôt. « J’avais un poster grandeur nature au-dessus de mon lit, tu sais ceux individuels qu’ils venaient au début des KAT-TUN? » … T’as oublié à qui tu parles sombre idiote? Évidement qu’il doit se souvenir des dits poster, tu sais…. Parce qu’il en avait un à son image? Idiote! Tu passes trop de temps avec Haley que tu ne sais plus tenir ta langue? Ses yeux s’étaient écarquillés en réalisant sa bévue et elle avait rougit en prenant une mine un brin boudeuse, comme toutes les fois où elle parlait sans réfléchir. Gardant un silence buté, elle refusait de commenter sur la nouvelle information, pas question de lui dire qui était sur ce poster. JAMAIS. Plutôt mourir que de lui avouer qu’il avait été la pièce maîtresse de son temple du fantasme. … De toute façon, elle pourrait aussi dire qu’elle avait fait comme toutes ses amies et tapisser sa chambre de photos de Jin. Elle aurait pu. Sauf qu’elle avait toujours eu une préférence pour les tortues…


code by lizzou × gifs by tumblr
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


It’s the only time I’ve ever felt like this. After all this time you’d think I’d be used to the pull of your gravit. But after flying so high for so long, who would think I’m still learning, still burning, still falling... ♥️

▬▬▬▬▬▬
JPN + IDOLE NATIONALE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Il est né à Edogawa, le 23 février et vient de souffler ses 30 bougies cette année. Lui aussi fait partie de la famille des papy maintenant #meurs


Activité de fainéant :


En pause avec son groupe, il se concentre pour le moment sur ses activités personnelles. Il paraît que c'est plus simple comme ça bien qu'au fond de lui, il sera toujours le K de KAT-TUN.

« it's thanks to everyone's support that we can keep going. The 3 of us will definitely be back as a group someday. But until then... Goodbye for now. »


Statut marital :
Officially, he is in love with Her ♥️ Il ne veut plus perdre de temps, profiter de chaque moment et même si l'avenir lui fait peur, il ne l'imagine pas sans elle.



Sinon à part ça, il mène une double vie avec Tadayoshi ~ #truelove #nostupidity



Mes trucs à moi :
Il a 4 frères et en est le troisième ▪️ Il est très proche de sa famille ▪️ C'est un fan incontesté de baseball, il rêvait de devenir un joueur professionnel ▪️ Il est aussi passionné de photographie ▪️ Il est une idole aujourd'hui mais il fait de multiples activités ▪️ Il sait jouer plusieurs instruments : guitares, de la batterie et du piano ▪️ C'est un excellent acteur et il commence à s'orienter aussi dans le cinéma ▪️ C'est un piètre dessinateur ▪️ Il est cependant le meilleur imitateur du groupe et fait très bien Donald ▪️ Il aime cuisiner et le fait d'ailleurs plutôt bien ▪️ Il ne tient pas à l'alcool ▪️ Il adore la France, principalement Paris ▪️ Il aime la mode et plaire ▪️ Il a toute une collection de lunette de soleil ▪️ Il a des idées un peu bizarres parfois, ça lui est déjà arrivé de construire un hamac à 2h du matin • Il a un penchant pour les dresseuses de serpents #rpzptn ▪️ Son attitude change souvent en fonction de qui il a en face de lui ▪️ Il est plutôt maniaque et aime quand tout est soigné ▪️ Il a un fort esprit de compétition et déteste perdre ▪️ Bref, c'est un type compliqué et paradoxal... Très paradoxal.

« I love KAT-TUN from the start, you know ? And for those who didn’t love it from the start, they left »





Sam 30 Avr - 21:15




Non, son père n’exagérait jamais et si Kazuya savait se les jouer modeste, il ne l’était pas lorsqu’il s’agissait du baseball. Evidemment il n’était pas un professionnel et avait conscience que les joueurs d’aujourd’hui étaient beaucoup plus forts que lui néanmoins celui qu’il était à l’époque était très fort. Il était le capitaine de son équipe, on le qualifiait de meneur, on aimait sa manière qu’il avait de soutenir tout le monde, son optimisme et principalement sa détermination. Mais son talent ne se justifiait pas à son rang, il se justifiait grâce aux médailles qu’il avait obtenu, grâce à certains trophées et aux nombreuses victoire qu’ils avaient remporté. Bien sûr, il n’était pas seul, ils étaient une équipe entière cependant tous lui avaient dit que sans lui, ils ne seraient sûrement jamais arrivés là. Et Kazuya avait gagné des coupes sur son propre jeu, sur ses lancés qui étaient parmi les meilleurs - la preuve était qu’on lui avait donné un rôle dans un film pour interpréter un fabuleux lanceurs des années quarante - et sur ses prestations sur le terrain. Il n’y avait pas d’endroit où il se sentait plus à l’aise que sur un terrain de baseball. Là-bas aussi, il y avait énormément d’adrénaline, un challenge fort cependant plus que le stressait, ça l’encourageait toujours à donner le meilleur de lui-même.

Sans lui répondre, le chanteur l’observait se mouvoir dans sa chambre, un sourire attendri accroché à ses lèvres. La réaction qu’avait sa petite amie la rendait incroyablement mignonne. Elle était adorable à s’exciter devant toutes ces choses qui le représentaient, qui faisaient partie de son passé et qui l’avaient aidé à grandir. Des choses qui faisaient encore partie de lui aujourd’hui. Le baseball ne l’avait jamais quitté au bout du compte et ne le quitterait probablement jamais. Il serait tellement triste s’il ne pouvait plus en jouer pour quelle raison que ce soit... Certainement que même sans ce sport, il ne serait pas celui qu’il était. L’esprit d’équipe, l’ambiance sur le terrain, les célébrations après un match, les pleurs et les plaintes après une défaite, tout cela, ça pouvait paraître insignifiant et pourtant... Cela forgeait le coeur d’un homme. Il avait vécu tant d’expérience au travers ce sport, il avait appris des tas de choses qui avaient construit son caractère, des choses qu’il se servait encore à présent dans sa vie de tous les jours, au travail aussi.

« Ne dis pas n’importe quoi, j’étais moche ! » Avait répliqué la célébrité dans un doux rire.

Cela voulait donc dire que maintenant il était beau ? Et la modestie dans tout ça, Kazuya ? En soit, il ne se trouvait pas si beau que ce qu’il laissait paraître et contrairement aux agissements qu’il affichait en tant qu’idole. Il les faisait parce que c’était son travail, parce que les fans semblaient apprécier néanmoins à chaque fois qu’il y réfléchissait, il se demandait toujours pourquoi lui ? Il n’était pas si populaire dans sa jeunesse et même à l’heure actuelle, dans ses relations privées, il était plus le genre à faire fuir les femmes que le contraire. Triste quand on savait que des milliers de fans donneraient n’importe quoi pour partager ne serait-ce qu’une nuit avec lui. Enfin en soit tout cela ne comptait plus désormais puisque plus que toutes les femmes, il y en avait une qu’il souhaitait séduire plus que quiconque. Et elle se trouvait là, devant ses yeux toutefois il ne dévoilerait jamais le fond de ses pensées actuelles à haute voix. Lui sourire, amusé, était le mieux que le garçon pouvait faire.

Il pourrait rester là en silence et juste l’écouter. Il aimait en apprendre plus sur elle, même le plus infime des détails lui convenaient. Sans chercher à l’interrompre, l’artiste se plaisait à essayer d’imaginer la chambre de la demoiselle, de deviner quel genre de posters elle aurait pu accrocher, les CDS qu’elle avait à cette période néanmoins elle le coupa dans sa « création » en mentionnant son propre groupe. Bon ça, il l’avait plus ou moins deviné qu’elle en était fan toutefois qu’elle se confie aussi ouvertement l’amusait. Bien que Kazuya n’était pas certain de vouloir connaître qui était installé en grandeur nature au-dessus de son lit. Pourquoi ? Parce que si ce n’était pas lui, son égo en prendrait un coup ? Certainement... Ou pas. En vérité, il s’en fichait parce que comme il l’avait dit plus tôt, il ne se trouvait pas très beau, il était maigre et il n’avait rien de particulier. Il préférait la charmer avec celui qu’il était à présent plutôt que celui du passé.

- Oui, je m’en souviens, très bien même,
Déclara-t-il en souriant avant de reprendre d’une voix taquine, Mais ça va, moi je n’ai jamais eu de Johnny’s au-dessus de mon lit !

Encore heureux tient ! Il y aurait de quoi se poser des questions autrement... Toutefois, il en avait gardé des photographies de toutes ces années. Que cela soit avec les membres ou même avec ses sempais qu’il respectait, le jeune homme en avait des tas classifiés dans des albums chez lui.

- C’est vrai que j’ai toujours vécu dans le baseball, le domaine artistique est arrivé bien plus tard.

Etrangement, ce fut comme une révélation pour lui parce qu’à l’époque, jamais il n’aurait imaginé rejoindre une telle agence ni être fait pour ce genre de chose. Et voilà que désormais, il était reconnu et adulé par un grand nombre de personnes.

- D’ailleurs... Je ne savais pas que tu faisais de la psychologie, depuis quand ?

Heaven en savait des choses sur lui mais à côté, le garçon avait l’impression de ne pas en savoir beaucoup sur ce qui la concernait. Et ce n’était pas tout à fait équitable. Pas juste même.


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


I will always be yours.♒︎You are every reason, every hope, and every dream I've ever had, and no matter what happens to us in the future, everyday we are together is the greatest day of my life.© endlesslove.
▬▬▬▬▬▬
JPN + MODO DU CLAN KRYSTAL
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Boucle d'or de 27 ans, 100% made in japan! Oui oui, ça existe, mais c'est rare! Demandez votre autographe ♥️

Activité de fainéant :
Psychologue de formation, Barmaid de profession. Du pareil au même me direz-vous, il n'y a que la quantité d'alcool qui change ~


Statut marital :
Ça serait stupide de penser qu'il pourrait y en avoir un autre que lui ♥️ Même dans son état précaire, son coeur ne veut qu'une chose, battre pour une tortue sauvage ♥️ #TREX4EVER



Accessoirement porteuse d'un enfant tortue en devenir.♥️


Mes trucs à moi :
Diplômée en psychologie A peur des enfants Athlète en talons hauts Dépendante au chocolat et aux chaussures Croqueuse d'homme Manipulatrice chieuse Alcoolique à ses heures Plus grande fan de Ryo et de l'enfant Jésus Fan de KAT-TUN, grave Mourrante, ah aussi, à ces heures Obsédée par les tortues ninjas Danger au volant Reine des mauvaises idées



Dim 1 Mai - 21:28
Welcome in the family × ft. Kazuya
Heaven avait ce petit sourire en coin alors qu’elle faisait le tour de la chambre de son petit ami, tentant d’enregistrer chaque détail, de prendre le temps de bien assimiler tout ce qu’il avait été, tout ce qu’il avait aimé, chaque parcelle d’information qui pouvait la guider quant au parcours exceptionnel qu’il avait accompli pour devenir l’homme qu’il était aujourd’hui, chaque pas franchit depuis le gamin souriant dans son Jersey sur le photo qu’elle venait de pointer en soulignant combien il était craquant même dans ce temps-là. Se connaissant, la boucle d’or du passé l’aurait fort probablement trouvé de son genre, même à l’époque. Il avait ce charisme, cette détermination, et des yeux sombres dans lesquels elle aurait pu se noyer. Heaven… serait-tu amoureuse? Ça ne va pas la tête! Amour, le mot maudit. Jamais! C’était proscrit depuis Ohno, interdit depuis son diagnostic et franchement, elle vivait très bien dans son déni. Parcourant la photo du bout des doigts, elle avait souri à son petit ami avec une moue entêtée – elle pouvait très bien le complimenter si elle voulait bon! «Je ne dis pas n’importe quoi! J’te jure, je t’aurais probablement collé aux basques toute la journée en menaçant de te casser un bras si tu me tenais pas la main… » … L’amour d’une Heaven enfant était une malédiction – ou une promesse de douleur, elle adorait taquiner – voire carrément martyriser – les garçons qui lui plaisaient. Elle avait souvenir d’avoir tiré une oreille, filé un coup de pied ou menacé de castration ce pauvre Akanishi plus d’une fois dans son jeune temps. «… T’as de la chance, j’ai arrêté de frappé mes petits copains depuis le bac à sable. » Heureusement, elle avait appris la douceur avec les années, quoi que si on jette un regard sur sa fiche médicale, on comprend bien que la malédiction et la promesse de tourments était un lot plus que présent quand elle était impliquée.

Chassant ses idées noires – elle reviendraient au galop bien assez tôt, elle s’était approchée de son petit ami, juste assez pour venir emprisonner son visage entre ses main et doucement caresser sa joue du bout des doigts en lui avouant – oh la honte – le contenu de sa chambre d’adolescente. Elle aurait pu rougir, après tout, c’était puéril le fanatisme qui l’avait habité, mais elle avait tout juste quinze an, c’était compréhensible. « Bah tu sais… j’ai quand même fais un pas dans la bonne direction... » Son sourire s’était élargi alors qu’elle passait distraitement une main dans ses cheveux en murmurant, comme si elle avait peur que les oreilles de maman Kamenashi la surprenne. « Maintenant j’ai mon propre chanteur comme oreiller! ». Avec un peu de chance, il ne demanderait jamais, de toute façon, sous la torture, elle dirait que c’était Ryo sur le poster… ça ne surprendrait personne de toute façon vue sa relation un peu… trop fraternelle avec le yellow ranger. Et puis, cette chambre de groupie valait de beaucoup mieux que celle qui suivrait : sa chambre de New-York avait beaucoup plus de squelettes dans le placard que celle de Tokyo. Disons simplement que les années qui avaient suivies l’annonce de sa maladie, avant qu’elle ne fasse son deuil de sa propre existence, de ses rêves, de ses espoirs, de ses passions, avaient été un calvaire et qu’elle préférait ne jamais en parler, jamais. Elle avait troqué les cd pour des bouteilles et les porters pour un nombre assez surprenant d’histoires sans lendemain. Heaven avait blessé plus de gens qu’elle ne voulait l’avouer et, quelque part, elle espérait que Kazuya ne découvre jamais cette parcelle brisée d’elle-même…

Doucement, elle l’avait contourné pour prendre place à côté de lui sur le lit. Décidément, ils faisaient tout à l’envers, la lune de miel, rencontrer les parents … et pourtant, il ne savait même pas le nom de ses frères à elle, ou même sa réelle profession… Pas qu’elle aime spécialement en parler remarquez, en temps normal, elle omettait cette partie de sa vie, N-Y avait été un univers à part, un monde de perdition. Elle s’était sentie seule, abandonnée, déracinée, et on lui avait finalement annoncé la terrible nouvelle. Si elle aurait pu être fière de la carrière qu’elle avait là-bas, elle n’y arrivait pas. Elle avait abandonné cette fierté le jour où elle avait plié bagage pour rentrer au bercail, le jour où elle avait pris ses affaires sans un regard en arrière, et abandonné comme un vieux chausson son ami d’enfance avec leur début de relation qu’elle n’avait pas la force de reconnaitre. Vraiment. Elle avait laissé le pire d’elle en arrière et elle ne voulait pas vraiment se retourner. Forçant un sourire à la question de son petit ami, elle avait pris un ton un peu plus neutre – moins passionné du moins, en précisant : « Hmm… J’ai eu mon diplôme il y a six ans… C'était... avant.  » Avant. Heaven cherchait ses mots, refoulant le pincement de sa pompe à sang qui lui rappelait, encore et toujours, combien sa maladie était réelle. Elle se serait mordu la langue. Elle savait, qu’elle devait l’avouer, qu’il était temps – que c’était même ridicule qu’elle ne lui ai pas dit plus tôt – de lui dévoiler son état de santé. Mais elle ne pouvait s’y résigner.

Comment aurait-elle pu chasser d’un revers la main la première lueur d’espoir hein? Kazuya avait été cette personne qui, sans vraiment le vouloir, sans même chercher à le faire, avait fait fondre ses réserves. Elle qui pensait ne plus jamais avoir la capacité de sentir son cœur s’emporter pour autre chose qu’une crise, avait été prise à son propre jeu un soir d’orage, quand il avait chassé ses démons d’une berceuse. Et si, elle ne pouvait lui dire la vérité, elle ne voulait pas non plus lui mentir. Jamais. Aussi, cherchait-elle ses mots pour lui faire comprendre qu’elle n’était pas prête à creuser ce«J’avais ma propre clinique… avant.  »tte partie de sa vie. « Mais j’ai arrêté de pratique il y a près de deux ans… je…….. enfin…  » elle avait dégluti péniblement, se remémorant comme si c’était hier le jour d’automne ou son diagnostic était tombé. « Enfin, j’ai eu des soucis de famille…  » Des soucis de famille. Autant dire qu’elle avait causé ses soucis elle-même! En une journée, elle avait appris que son frère savait depuis des années et l’avait bercé d’ignorance. Et pour les autres, elle avait certainement causé des soucis oui… parce que depuis il ne la voyait que comme une mourante, ils la couvaient de ce regard de pitié sans même s’en rendre compte. Heaven avait relevé ses perles bleutées sur son petit ami et avait forcé un sourire, glissant doucement une main sur sa nuque avant de poser un baiser sur sa joue avec toute la douceur du monde. « Un jour, je te raconterai.  » mais pas maintenant, pas alors que son cœur se serrait d’angoisse, pas alors que l’idée de le perdre ravivait une douleur encore plus vive, plus sourde que le jour où elle avait laissé lui filer entre les doigts une magnifique petite fille qu’elle aurait bien été incapable d’élever. Elle avait nouée ses bras autour du cou du chanteur avec un sourire, posant sa tête sur son épaule, ultime bouée « C’est promis.  »

code by lizzou × gifs by tumblr
——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


It’s the only time I’ve ever felt like this. After all this time you’d think I’d be used to the pull of your gravit. But after flying so high for so long, who would think I’m still learning, still burning, still falling... ♥️

▬▬▬▬▬▬
JPN + IDOLE NATIONALE
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Il est né à Edogawa, le 23 février et vient de souffler ses 30 bougies cette année. Lui aussi fait partie de la famille des papy maintenant #meurs


Activité de fainéant :


En pause avec son groupe, il se concentre pour le moment sur ses activités personnelles. Il paraît que c'est plus simple comme ça bien qu'au fond de lui, il sera toujours le K de KAT-TUN.

« it's thanks to everyone's support that we can keep going. The 3 of us will definitely be back as a group someday. But until then... Goodbye for now. »


Statut marital :
Officially, he is in love with Her ♥️ Il ne veut plus perdre de temps, profiter de chaque moment et même si l'avenir lui fait peur, il ne l'imagine pas sans elle.



Sinon à part ça, il mène une double vie avec Tadayoshi ~ #truelove #nostupidity



Mes trucs à moi :
Il a 4 frères et en est le troisième ▪️ Il est très proche de sa famille ▪️ C'est un fan incontesté de baseball, il rêvait de devenir un joueur professionnel ▪️ Il est aussi passionné de photographie ▪️ Il est une idole aujourd'hui mais il fait de multiples activités ▪️ Il sait jouer plusieurs instruments : guitares, de la batterie et du piano ▪️ C'est un excellent acteur et il commence à s'orienter aussi dans le cinéma ▪️ C'est un piètre dessinateur ▪️ Il est cependant le meilleur imitateur du groupe et fait très bien Donald ▪️ Il aime cuisiner et le fait d'ailleurs plutôt bien ▪️ Il ne tient pas à l'alcool ▪️ Il adore la France, principalement Paris ▪️ Il aime la mode et plaire ▪️ Il a toute une collection de lunette de soleil ▪️ Il a des idées un peu bizarres parfois, ça lui est déjà arrivé de construire un hamac à 2h du matin • Il a un penchant pour les dresseuses de serpents #rpzptn ▪️ Son attitude change souvent en fonction de qui il a en face de lui ▪️ Il est plutôt maniaque et aime quand tout est soigné ▪️ Il a un fort esprit de compétition et déteste perdre ▪️ Bref, c'est un type compliqué et paradoxal... Très paradoxal.

« I love KAT-TUN from the start, you know ? And for those who didn’t love it from the start, they left »





Lun 2 Mai - 20:38




Il n’était pas certain de vouloir connaître l’enfant que sa petite copine était néanmoins si elle était tout aussi unique que maintenant, elle l’aurait sûrement charmé aussi. Kazuya était assez intenable à l’époque, il était le genre qui s’amusait à courir après les filles juste pour les embêter mais il n’avait quasiment que le baseball en tête à cette époque. Il ne pensait pas à l’amour ni au relation, il n’y avait que son équipe qui importait et les matchs de championnat qui approchaient. Quand il y réfléchissait, il comprenait pourquoi hésiter à le laisser participer aux auditions de la Johnny’s vu qu’il ne pensait à rien d’autre qu’à son sport favoris, qu’il n’avait que ce mot à la bouche et la preuve était qu’il avait fui l’agence pour retourner jouer avec les autres. Le garçon n’aimait pas être mis à l’écart, il n’aimait pas qu’on ne l’aide pas et qu’on le voit comme un objet qu’on pouvait balancer d’un revers de balai s’il n’effectuait pas ses tâches correctement. Il connaissait sa place en tant que capitaine, il se sentait mieux là-bas et jamais il n’aurait cru revenir auprès des juniors ensuite. Tout s’était fait si vite et finalement, voilà où l’idole en était désormais. Il avait bien plus d’une fierté à sa compteur, que cela soit son passé de joueur, son groupe, sa famille, ses amis et même cette jeune femme auprès de lui... Kazuya ne comptait pas toutes ses choses ainsi que ses personnes qui lui avaient apporté énormément jusqu’à aujourd’hui et lui apporterait certainement beaucoup à l’avenir.

« Waouh... Je suis chanceux » Avait ri l’artiste avant d’ajouter que de toute façon, il ne se serait pas laisser faire.

Bien qu’il ne l’aurait pas tapé en retour non plus mais il se serait défendu, il aurait trouvé un moyen farfelu pour qu’elle arrête parce que s’il n’était pas le plus violent de la famille Kamenashi, le chanteur était quelqu’un de particulièrement malin et qui avait plus d’un stratagème pour arriver à ses fins. En soit, Heaven n’était pas trop mal dans son genre non plus et arrivait toujours à le faire rire si facilement. Il aurait pu l’interroger, lui demander quel était l’individu sur le poster néanmoins Kazuya n’était pas aussi curieux, qu’il s’agisse de lui ou d’un autre, il n’avait pas envie de savoir. Le passé était bien avec le passé. Evidemment, il n’avait rien contre le fait d’en apprendre plus sur elle, de découvrir quelle enfant elle avait été et quel genre de bêtises elle avait pu commettre toutefois, il n’était pas obligé d’en connaître tous les détails. Juste ce qui l’avait aidé à devenir ce qu’elle était, ce qui l’avait guidé, ce qui l’avait fait grandir, voir changer. Hors, jamais le garçon n’insisterait de lui-même, partant du principe que si sa petite amie avait envie de faire part de certains détails de son existence, il serait toujours le premier à l’écouter mais il ne l’obligerait jamais à lui parler si elle n’en ressentait pas l’envie et si ce n’était pas important. Lui mentionnait rarement son passé, il serait horrible et terriblement égoïste de lui demander quelque chose que lui-même ne faisait pas. Du moment que ça n’avait pas d’impact sur son présent, elle n’avait pas besoin de se justifier si elle n’en éprouvait pas le souhait.

Se décalant, le garçon lui avait laissé une place à côté de lui, l’écoutant attentivement alors qu’il notait un sentiment différent dans la voix de la demoiselle. Une certaine fragilité qu’il n’avait pas vu depuis longtemps et qui lui faisait remarquer qu’elle aussi devait avoir son lot de secret, son lot de souffrance néanmoins qu’elle ne s’inquiète pas, il ne comptait pas la forcer... Enfin, sûrement que s’il avait su à cet instant là, Kazuya aurait insisté, il aurait cherché à comprendre ce que tout cela signifiait toutefois il était à des milliers de kilomètres de s’imaginer qu’en vérité, ça aurait pu être si grave.

- Hum, pas de soucis. Quand tu veux, je t’écouterais alors.

Le sourire aux lèvres, il avait attrapé doucement sa tête de ses doigts afin de l’approcher de lui et lui embrasser suavement la tempe. Dire que tout ça ne l’intriguait pas serait un mensonge cependant il ne désirait pas la brusquer, il voulait qu’elle se sente en confiance avec lui et que si un jour elle avait envie de libérer tout ce qu’elle avait sur le coeur, elle puisse compter sur lui. Toujours.


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


I will always be yours.♒︎You are every reason, every hope, and every dream I've ever had, and no matter what happens to us in the future, everyday we are together is the greatest day of my life.© endlesslove.
Contenu sponsorisé


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
 

Welcome to the family ft. Kazuya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EITA ✩ ACADEMY :: Tokyo City :: Aux alentours-