------ AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ------
Bienvenue à Tokyo, la capitale du Japon, ou plus de 13 474 454 habitants se croisent ici chaque jours, et chaque nuit. Le rythme Tokyoïte est parfois stressant, pressant, et pourtant, chaque année, de plus en plus d'étrangers rêvent de passer par la capitale Nipponne, pour parfaire leurs expérience, ou vivre l'expérience la plus folle de leur vie. Il faut dire que le Japon est un pays extraordinaire, tant par sa culture, son éducation, ses traditions et le bien être qui y règne. Les Japonais sont accueillants, souriants, bons vivants, tant de qualités qui font de l'archipel, la destination rêvée. Certes, vous allez vous envoler pour l'autre bout du monde, mais quelle folle aventure vous attend...

Il y a les Tokyoïtes, les travailleurs actifs, du grand PDG au vendeur de tomates sur le marché, en passant par le Cast-Member du Tokyo Disneyland. Les étudiants de Todaï University, le campus Tokyoïte, le plus réputé du pays, mais aussi les jeunes lycéens, les yeux remplis de rêves, d'espoirs et d'ambitions. Et puis il y a Eita Academy. Le phénomène de ces quatre-vingt dernières années. L'école des arts de la scène de Tokyo, qui a fait au fil des décennies, sa renommée, aujourd'hui mondiale. Eita forme les jeunes venus des quatre coins du globe, aux durs métiers de la scène, et depuis 2014, elle les produit officiellement, sous son propre label, Eita Entertainment. Une maison de production qui rafle tout en moins d'un an, avec son groupe pop le plus en vue du moment : B.A.G - Best Asian Generation. Partout ou ils mettent les pieds, ils provoquent l'hystérie, ne faisant que gonfler la popularité de l'école.

Ho tout serait bien trop beau s'il n'y avait pas une ombre à l'histoire. Celle ci se nomme Krystal. Une Gossip-Girl de talent, qui s'il fut un temps, ne s'attaquait qu'aux couloirs d'Eita, elle a aujourd'hui élargit son champs d'attaque à tout Tokyo. Son blog, dans le quel elle publie toutes sortes de rumeurs et secrets les plus intimes, est le plus visité de la toile nipponne. Krystal fait trembler la capitale, et prouve que chacun ici, de la plus grande idole à l'éboueur du quartier oublié, peu devenir un vrai phénomène de foire. C'est elle qui dirige, c'est elle qui décide qui ira haut, et qui retombera bien bas. Un conseil chers amis Tokyoïtes, surveillez vos arrières, Krystal est partout...
>>> The Dream Team
>>> Nos copains
>>> On les attend
Shia, Ryota et Liang sont là pour vous aider, n'hésitez pas à les contacter en cas de problème, ils ne mordent pas. Ils sont aidés par Rin, Erena et Heaven, la modo-team. ♥
>>> FÉLICITATION
>>> Navigation
>>> flash news
Félicitation à Arisa, Odeline, Shia, Rin, Yoko, Ryo, Mika, Yue, Shige, Ryan, Minami, et Risa, pour leur grand cumul de points cette année! Les compteurs sont remis à zéro.
19.02.2016. Attention les inscriptions à Eita en section Danse sont fermées, afin de remplir les cursus Comédie, Mannequinat et Musique. Evitez la section Chant, déjà bien encombrée aussi ;). Les inscriptions aux personnages Coréens, Chinois, Thaïlandais et/ou double nationalités similaires sont aussi fermées, pour cause de petite invasion temporaire. Merci de favoriser les personnages Japonais. Vous pouvez bien évidemment créer un personnage Japonais avec un avatar Coréen, Chinois ou autre asiatique bien évidemment. Plus d'informations sur ce sujet

18.02.2016. Grosse maj' du mois! Nouveau design, installation des fiches partenaires, ouverture du réseau Instagram pour vos personnages, et mise en place des tags pour tagguer les membres dans un sujet. Une boîte à idées a été ouverte pour vous, afin d'y donner vos suggestions, et le système des points a été remanié, et remis à zéro.

01.12.2015. La seconde génération des Best Asian Generation est enfin dévoilée! Découvrez la sur leur site officiel. L'équipe d'Eita Ent. remercie tous ceux qui ont voté lors de l'émission du casting!

29.09.2015. Les B.A.G créent la surprise en sortant un single, alors qu'on les croyait en hiatus, réduit à deux membres! Visiblement, rien n'arrête Rin et Shia, qui présentent aujourd'hui My Resistance, un clip vidéo qui fera la promotion de leur casting, en recherche d'une seconde génération. Des images exclusives de leur tournée d'été, des fans, et des backdancers, sont à l'honneur de ce clip, aussi dédié à Murakami, qui a quitté le groupe il y a une semaine. Pensez à en discuter sur le forum des fans!

20.09.2015. Murakami Shinsuke, membre des B.A.G, vient d'annoncer son retrait du groupe! Mais que les fans se rassurent, l'aventure continue, et l'Eita Ent. a dors et déjà lancé un grand casting national, afin de former la seconde génération du groupe, pour combler le vide laissé par Shinsuke. Et si tu tentais ta chance ?! Accéder au casting.

26.10.13. Rôle play ouvert à tous, que vous soyez plutôt petits rps (300/500 mots), si vous manquez de temps ou que vous débutez, ou bien plutôt roman rp (+1000 mots) pour les grands passionnés d'écriture, tout le monde est admis! Le plus important est de s'amuser.

26.10.13. Forum lancé depuis le 26.10.2013, optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Bannissez tout autre navigateur pour une bonne optimisation des codages!.
Forum optimisé pour Mozilla Firefox uniquement. Merci de bannir tout autre navigateur pour une meilleure optimisation des codages.
Forum city réel + niveau de rp ouvert à tous + avatars réels asiatiques, occidentaux...
©2013-2016 toute reproduction même partielle est strictement interdite.

 

 Sometime, you are so stupid that I wonder if your hair is blue ft. Xialei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Dieu vivant d'origine japonaise âgé de 31 ans, il est né et a grandit à Narita avant de s'exiler vers Tokyo, cette ville de liberté!

Activité de fainéant :
Vice-president de l'entreprise Serizawa Airlines (et sex-symbol chevronné!), c'est aussi un tonton Scar à temps plein.

Statut marital :
Divorcé. Malade au tendances Lannister, de toute façon, il n'y a qu'une femme de la jungle pour voler son coeur ♥️.


Mes trucs à moi :
Star wars c'est sa vie ◇ Les disney aussi, mais en secret hein! ◇ Manipulateur diplômé ◇ Faiblesse charnelle pour les jeunesses ◇ Déteste son frère ainé et quelque part, le crain ◇ Admirateur #1 de son neveu, il a d'ailleurs son nom de tatoué ◇ Leader de la Daidai Crew, composée des plus beaux ◇ Carte de crédit illimitée pour son ex-femme ◇ Caféholic ◇ Il fume quand il est nerveux ◇ Ses techniques d'éducation impliquent l'acquisition d'une prostituée comme cadeau de 16 ans ◇ Il a une peur panique des Yorkshire depuis Chopin ◇ Le gui est sa plante préférée





Mar 1 Déc - 3:26


You are so stupid that I wonder if you hair is blue
ft. Daisuke & Xialei

Depuis son divorce, le grand, l’unique – le crétin comme dirait son chinois de compagnie – Serizawa Daisuke avait décidé de s’adonner aux plaisirs de la vie, ayant été trop longuement brimé par le cordon de la fidélité, par les vœux qu’il avait échangé avec sa mégère d’ex-femme. Et quand notre Dailailama commençait une quête, il n’y allait pas de main morte, il était aussi déterminé que ce samuraï aux cheveux longs qu’une de nos anciennes vies aux yeux couleur d’océan comparait à son mari. Certains blâmeront son égo démesuré qui, devant le succès fou de son neveu avec la femelle locale, avait décidé de prouver qu’il avait encore du charme, d’autres, comme la voix de sa conscience, auraient plutôt accusé sa trop grande quantité de temps libre. Toujours est-il que Daisuke avait sombré dans la routine des coups d’un soir, plus rapidement qu’une vieille femme après des mois de régime miracle, devant un biscuit brisure de chocolat. Et c’est donc ainsi pour ‘’rattraper le temps perdu’’ qu’il se retrouvait ce soir-là, devant l’entrée de sa somptueuse résidence, les bras noués autour de la taille d’une adorable brunette à qui il murmurait des mots doux en poussant la porte, la guidant dans son antre de luxure d’où elle ne ressortirait pas avec autant d’énergie. Il avait prévu tout un entrainement à l’horizontale pour cette nouvelle conquête et espérait bien y parvenir sans se faire rappeler à l’ordre par sa conscience – qui étrangement parlait mandarin! Tout se serait déroulé à merveille si, entre deux langoureux baisers – et quelques mains baladeuses, nous l’avouons – il n’avait pas décroché son sourire de tombeur à la jeune femme en plaisantant d’un : « Il ne faudra pas que ton patron me blâme si tu te présentes épuisée au boulot demain…  » Oh comme il aurait dû la fermer, n’avait-il pas appris que les sports de lit se pratiquaient en silence? Qu’on ne discute pas avec une délicate proie, qu’on ne demande pas son nom, et qu’on laisse Alfred la mettre à la porte, bref, qu’on fait ça dans les règles!

Mais non, le grand Daivador avait ouvert la bouche, il avait voulu faire son séducteur et, il était loin d’être préparé à ce que sa vis-à-vis avait rétorqué : « Pas de soucis, je suis en dernière année de lycée.  » …….. NON. NON NON NON NON. Mais que faisait-elle dans un bar? Il aurait dû la carter, il aurait dû exiger un certificat de naissance, impossible pour lui de faire confiance à son jugement, il avait un attrait trop prononcé pour la jeunesse. Ciel! Figé sur place, Daisuke avait mis un peu plus de cœur dans l’exploration, il avait de justesse pu retenir un regard horrifié, tout mouvements trop entreprenant serait illégal et, pour avoir vu la combinaison orange de Reina, il n’avait pas vraiment envie d’en avoir une pareille. Il était trop beau pour la prison, tous les mâles le voudraient comme esclave sexuel… et il échappait sans arrêt le savon dans sa propre douche…ARG. Quel con. Il était dans la merde la plus totale. À ce stade, il ne pouvait quand même pas la mettre à la porte… la reconduire chez ses parents? Dire qu’elle s’était égarée en sortant du bac à sable? BORDEL DE MERDE! Pourquoi avait-il si peu de talent pour deviner l’âge? Il en était à se résigner, à prendre un coup pour l’équipe, ou plutôt, à tirer un coup, lorsqu’il eu l’illumination! La solution, l’absolution, le sauveur, Jésus bridé était à portée!

Daisuke avait passé tellement de soirs à éviter son colocataire qu’il avait oublié que l’homme aux jambes divines pouvait également être son meilleur allié dans l’art de chasser une mineure de leur toit. Certes, il se ferait faire la morale, et il deviendrait sujet de moquerie pour un temps, il aurait peut-être même une dette envers sa tendre moitié platonique, mais à bien y penser, il pouvait survivre au Leilei … mais pas à la prison. Embrassant sa conquête de plus belle – il donnait tout ce qu’il avait pour se sortir de ce mauvais pas – il avait guidé celle-ci vers le salon, repère tant évité du Dragon chinois. Et pour être certain de réveiller la bête, il avait pris soin de heurter tout ce qui se trouvait sur son passage, histoire de vraiment faire un bruit d’enfer. Si son âme sœur voulait venir le sauver, c’était le moment. Parce que la gamine qu’il avait ramenée était drôlement entreprenante pour une enfant…. On lui apprenait à détacher des chemises comme ça à la maternelle? Et à défaire la fermeture de sa propre robe pour exposer de la peau qu’il devinait douce comme celle d’un nouveau-né … après tout, sa naissance à elle, ne datait pas d’il y a si longtemps… Pas étonnant que son neveu se soit fait sa prof. Pris de panique, il était réellement au bord de crier pour obtenir de l’aide lorsqu’il pénétra dans le salon ou, dieu merci, la lumière était toujours allumée. Que quelqu’un sauve sa vertu!







——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


Hakuna Matata! What a wonderful phrase. Hakuna Matata! Ain't no passing craze! It means no worries for the rest of your days. It's our problem-free philosophy, Hakuna Matata!

▬▬▬▬▬▬
CHINESE MAN IN TOKYO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4041-li-xialei-s-cellphone http://a-japanhttp://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3996-li-xialei-ft-han-geng http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3992-li-xialei-i-wont-even-spare-you-a-glance

Carte d'identité :
Beau danseur de 32 ans aux design, fabrication et développement signés République Populaire de Chine.
Comme il le dit lui-même: "Né à Beijing, va sûrement mourir à Beijing."

Activité de fainéant :
Officiellement, il est l'héritier d'Evening Star Cruises, mais tant que son père a le poste de PDG, il enseigne la danse à Eita

Statut marital :
Nouvellement fiancé à la plus belle des Coréennes. C'est juste pour faire taire ses parents,hein... (Ouais, on y croit)

Par contre, il vit encore et toujours en concubinage platonique avec son meilleur ami... C'est pire qu'un mariage!


Mes trucs à moi :
Composé à 60% de jambes ¤ Adore danser le ballet au point de parfois s'essayer avec des pointes ¤ Sa vie avec son colocataire est signe d'un sitcom ¤ A facilement le mal de mer ¤ Supporte pas la critique mais la distribue comme de la soupe populaire ¤ Membre involontaire de la Daidai Crew ¤ Ne pas l'appeler 'Leilei' à moins d'avoir des pré-arrangements funéraires



Mar 1 Déc - 5:04


You are so stupid that I wonder if you hair is blue
ft. Daisuke & Xialei


Si Xialei ne tolère pas quelque chose, c'est la stupidité répétitive. Bien malgré lui, et à son grand désarroi, parfois la palme de la stupidité revient à son alter ego japonais, et Daisuke pouvait aisément se vanter d'avoir plus d'une fois dépassé le quota d'endurance de Xialei face aux imbécilités.

Il avait été pris pour voir son frère de coeur, son Baxiongdi chéri, se marier à une connasse dont les exigences donnaient à Xialei des relents de vie antérieure. Daisuke avait eu ce mariage de merde parce qu'il n'avait pas, une fois parmi tant d'autres, écouté les judicieux conseils de sa conscience détachée qui lui avait dit, en japonais s’il vous plaît, que payer une pute à son neveu de 16 ans - pratiquement LEUR neveu à ce point - le jour de son anniversaire, c’était le sommet des idées désastreuses… et comme de fait. Il avait enduré le film complet du désastre de A à Z en passant par les habits orangés et un Yorkshire. Dire qu’il avait même été expulsé du manoir! Cela lui avait pris tout son petit change pour ne pas relocaliser ce pauvre Alfred dans un bunker loin de l’attaque atomique, mais bon, un divorce eut tôt lieu d’arriver et notre Chinois préféré avait réinstauré la place qui lui était sienne : posséder 50% de la résidence, et surveiller Daisuke tel un époux de longue date qui connaît toutes les mauvaise habitudes de sa douce moitié.

Parlant de mauvaises habitudes, Xialei en avait découvert une nouvelle chez son compagnon de vie : ramener des filles au manoir afin de s’adonner aux plaisirs de la chair. Des filles? Un instant, il fallait faire attention, il y a eu des épisodes où il fallut se demander si « fillettes » n’était pas un terme plus approprié. Bien sûr, il faut faire l’Éloge de la Beauté de Jeunesse, mais de là à vouloir se la faire… Il y a des limites, et apparemment Daisuke ne les connait point. Heureusement pour Dailailama, sa conscience était un moine qui avait de très bonnes oreilles. Xialei étant l’inverse de son meilleur ami, c’est-à-dire qu’il ne fréquente tellement personne que c’est à se demander s’il n’aurait pas encore sa virginité malgré avoir passé le cap de la trentaine, c’était toujours lui qui devait endurer l’arrivée d’une conquête… et dans ces moments-là, le Chinois détestait avoir de bonnes oreilles.

Il était affalé sur le divan, en boxers et en t-shirt rien de moins, laptop sur les cuisses, alors que son cousin venait de lui envoyer les chiffres du dernier trimestre d'Evening Star Cruises. Pour s'attaquer à un tel monstre, au diable la classe, bonjour le confort, il était chez lui après tout. Oh avait beau avoir fui la Chine pour danser, il n'en restait pas moins qu'il serait peut-être un jour forcé de retourner au pays des produits peu résistants et des concepts copiés afin de s'occuper de la compagnie familiale. Du coup, autant être sûr d'être à jour pour ne pas finir paumé dans un bureau de PDG, urgh le cauchemar. Dire qu'en ce moment, c'était un autre cauchemar qui se déroulait. Du fait de son excellente ouïe, Xialei se retrouva à entendre plus qu'il ne l'aurait voulu.

« Il ne faudra pas que ton patron me blâme si tu te présentes épuisée au boulot demain…  »
« Pas de soucis, je suis en dernière année de lycée.  »

Minute. Quoi? Levant les yeux de sur son écran d'ordinateur, Xialei fronça les sourcils tandis que son cerveau rejouait la dernière information obtenue. Ça y est. Daisuke avait encore ramené une enfant qu'il assurément avait prise pour plus vieille, ou plutôt qu'il avait souhaité plus vieille. Le temps d'enlever ses lunettes de lectures, de fermer son ordinateur,  puis de s'extirper de son palais de coussins, et voilà que son imbécile domestique que la fillette se trouvent dans le salon après avoir fait un vacarme à en réveiller les morts.

Oh. D'accord. Il était réquisitionné. Sortant ses talents d'acteurs, le Chinois parvint à faire le parfait visage de l'amant qui découvre soudainement avoir été trompé.

«Liánrèn?»

Aller, on y va dans le cinéma, autant faire la totale. Petite voix tremblotante et surtout l'appellation, rien de moins que 'chéri' en Mandarin.

«C'est qui ça? Qu'est ce qu'elle fait chez nous?»

Tu voulais de l'aide, Daisuke? Et bien, elle allait peut-être te coûter une gifle de la part d'une gamine....







——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



If dance is an empire, then I want nothing less than being its emperor
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Dieu vivant d'origine japonaise âgé de 31 ans, il est né et a grandit à Narita avant de s'exiler vers Tokyo, cette ville de liberté!

Activité de fainéant :
Vice-president de l'entreprise Serizawa Airlines (et sex-symbol chevronné!), c'est aussi un tonton Scar à temps plein.

Statut marital :
Divorcé. Malade au tendances Lannister, de toute façon, il n'y a qu'une femme de la jungle pour voler son coeur ♥️.


Mes trucs à moi :
Star wars c'est sa vie ◇ Les disney aussi, mais en secret hein! ◇ Manipulateur diplômé ◇ Faiblesse charnelle pour les jeunesses ◇ Déteste son frère ainé et quelque part, le crain ◇ Admirateur #1 de son neveu, il a d'ailleurs son nom de tatoué ◇ Leader de la Daidai Crew, composée des plus beaux ◇ Carte de crédit illimitée pour son ex-femme ◇ Caféholic ◇ Il fume quand il est nerveux ◇ Ses techniques d'éducation impliquent l'acquisition d'une prostituée comme cadeau de 16 ans ◇ Il a une peur panique des Yorkshire depuis Chopin ◇ Le gui est sa plante préférée





Dim 6 Déc - 1:01


You are so stupid that I wonder if you hair is blue
ft. Daisuke & Xialei

Lorsque Xialei avait regagné le domicile conjugal, après le divorce de notre abruti classe mondiale, sa première réaction avait été de constater combien il était plus naturel et plus agréable de retrouver sa tendre moitié et de se débarrasser de sa harpie lili-esque d’épouse. Il s’était senti libéré – au point où, pendant une fraction de seconde, il s’était imaginé joueur de guitare mettant enfin à la porte sa traitée d’ex-petite amie – oh les autres vies! Étrange comme, le fait que son colocataire se retrouve en boxer au milieu du salon, à toute heure du jour ou de la nuit, lui semblait tellement anodin, tellement naturel, qu’il avait été déçu un nombre incalculable de fois en retrouvant sa femme en petite tenue au salon (et elle lui avait fait payer très cher en voyant sa mine déçue, pas étonnant qu’il parte en chasse maintenant qu’Akane était officiellement partie!). Il voulait de la virilité – Dai’ ça fait super gay – de la bromance à son meilleur, par une voix stridente qui réclamerait un nouveau sac à main griffé! Finalement, il préférait sa vie de vieux garçon avec son chinois de compagnie. Mais dans cette version de quotidien, il y avait un mais… sans une femme contrôlant et chieuse au possible, il était libre de choisir, libre de faire des conneries, libre de risquer la prison parce qu’une fois encore, il avait oublié de carter sa conquête. Mais qu’on lui pardonne! C’était un tue l’amour que de lui demander son âge, autant lui dire qu’on garde nos bas pendant l’amour un coup parti! Daisuke clamait l’innocence, elle était dans un bar, et si l’homme de sa vie l’avait guidé un peu plus et avait décidé de l’accompagner pour donner son approbation, rien de tout cela ne serait arrivé!

Ouai… abruti. Mais en attendant, tu es quand même coincé dans ta demeure avec une enfant…. Une enfant qui se déshabille plus vite que Flash! Titubant dans le salon, en pleine prière mentale pour qu’on lui vienne en aide, Daisuke avait réprimé un fou rire lorsque sa ‘’femme’’ avait pris sa voix tremblante pour demander qui était l’intrus. Intrus qui s’était ENFIN arrêté de tirer sur la chemise du pauvre bridé (ouai, il est devenu victime…) pour dévisager le jeune homme qui lui poser des questions. L’incrédulité se lisait dans son regard et, pendant un moment, Daisuke avait eu l’espoir que ça marche, que cette simple étape suffise à les libérer de sa copine de maternelle. Mais… « … Oh alors c’est comme ça… vous en faites pas, je suis très ouverte!  » Dire que Daivador avait l’esprit tordu est un euphémisme, mais pour la peine, il avait fixé la brunette avait un air horrifié au minois. Que diable apprenaient les enfants de nos jours à la maternelle?!?! Un être saint d’esprit aurait arrêté la connerie à ce moment précis, aurait expliqué à la gamine qu’il n’avait aucune envie de finir sa vie en prison, et aurait ordonné au pauvre Alfred de raccompagner la gueuse jusqu’à son domicile… et de démarrer très vite quand elle descendrait… Un être normal. Ce que Daisuke n’était pas. D’ailleurs, sa normalité avait pris le large quand la fillette avait fait un pas vers le chinois.

Mais quel genre de conquête avait-il ramené?!? Une dangereuse nymphomane à n’en point douter. MERDE. La prochaine fois, il devrait non seulement regarder les avis de recherche pour folle en liberté ET demande l’âge. Ça faisait beaucoup d’étapes. Pour la peine, il comprenait presque son camarade d’opter pour les mariages arrangés. Dans ces cas là au moins, la fille était majeure ou au moins, si on vous vendait une mineur, les parents étaient d’accord! Pas comme cette lycéenne qui, plus elle approchait du danseur, plus elle lui semblait détraqué et… franchement menaçante. Le terrible Daisuke a peur d’une fille? Une fille folle! Si Kokonut venait abuser de sa vertu, il n’aurait pas daigné l’arrêter malgré son jeune âge. S’il était condamné pour détournement, que ça vaille la peine! Pas avec l’autoroute humaine qui semblait trop dégourdie pour son propre bien!

Plutôt que de rester dans les limites des conventions sociales, il avait relâché le fruit interdit pour contourner Xialei – saint Xialei qui allait très certainement avoir besoin de thérapie pour avoir, une fois de plus, sauvé son amour platonique du naufrage. Notre bridé avait passé ses bras autour de la taille du chinois, posant son menton sur son épaule, un sourire béat aux lèvres. Crétin. T’aurais dû être acteur… Le pire, dans cette histoire, c’est que le grand niais qui enlaçait son colocataire comme si c’était pleinement normal était encore assez sobre pour avoir pleinement conscience de sa stupidité! « … En fait… mon Leilei et moi………. On cherche une mère porteuse…  » Leilei? Tu as des vœux suicidaires pauvre crétin? Et évidement, en resserrant son étreinte sur sa taille, en collant sa tête sur la tienne, et en tirant ton plus beau sourire à la gamine qui prend ENFIN un air outré. La brunette fixait cet étrange duo des yeux, pas trop certaine si elle devait croire cette nouvelle connerie ou abandonner la lutte. Bah… la soirée avait déjà si mal commencé, il pouvait bien en rajouter une couche…………Que dieu nous vienne en aide!







——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


Hakuna Matata! What a wonderful phrase. Hakuna Matata! Ain't no passing craze! It means no worries for the rest of your days. It's our problem-free philosophy, Hakuna Matata!

▬▬▬▬▬▬
CHINESE MAN IN TOKYO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4041-li-xialei-s-cellphone http://a-japanhttp://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3996-li-xialei-ft-han-geng http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3992-li-xialei-i-wont-even-spare-you-a-glance

Carte d'identité :
Beau danseur de 32 ans aux design, fabrication et développement signés République Populaire de Chine.
Comme il le dit lui-même: "Né à Beijing, va sûrement mourir à Beijing."

Activité de fainéant :
Officiellement, il est l'héritier d'Evening Star Cruises, mais tant que son père a le poste de PDG, il enseigne la danse à Eita

Statut marital :
Nouvellement fiancé à la plus belle des Coréennes. C'est juste pour faire taire ses parents,hein... (Ouais, on y croit)

Par contre, il vit encore et toujours en concubinage platonique avec son meilleur ami... C'est pire qu'un mariage!


Mes trucs à moi :
Composé à 60% de jambes ¤ Adore danser le ballet au point de parfois s'essayer avec des pointes ¤ Sa vie avec son colocataire est signe d'un sitcom ¤ A facilement le mal de mer ¤ Supporte pas la critique mais la distribue comme de la soupe populaire ¤ Membre involontaire de la Daidai Crew ¤ Ne pas l'appeler 'Leilei' à moins d'avoir des pré-arrangements funéraires



Dim 6 Déc - 3:37


You are so stupid that I wonder if you hair is blue
ft. Daisuke & Xialei


Xialei devait avouer qu'il lui avait été difficile de vivre seul en appartement alors qu'une chipie avait pris sa place comme second occupant de la résidence. Il s'était fort probablement fait des ennemis parmi les autres locataires du complexe, à danser à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit pour enlever l'ennui de ne pas avoir personne avec qui écouter un des vieux épisodes de Star Wars ou à qui tempêter sur les idées terribles de son père.Il fallait avouer que cela lui avait permis de maîtriser son art et de, oh bonheur, décrocher un poste à Eita. En fait, le vrai bonheur... Réintégrer ce qui était son véritable chez lui avait été une réelle délivrance, et rapidement il avait recommencé ses vieilles habitudes, enlevant ses pantalons dans le salon avec la même aise que l'on met les pieds dans de vieilles pantoufles.

Il avait cependant oublié, assommé par l'ennui de ne pas voir la personne qui le connaissait depuis leurs premiers jours de vie, à quel point son compagnon de vie pouvait être une plaie, un con de première... bref, bien de l'entretien. Que voulez-vous, les choses rares et coûteuses sont souvent celles dont passe le plus de temps à s'occuper. Un chien à 1000$ va être plus de travail qu'une perruche à 20... et bien, Daisuke devait coûter une fortune, parce qu'il représentait presque un deuxième emploi!

Deuxième emploi qui pourrait aisément s'appeller "baby-sitter", parce que le japonais avait trouvé le moyen de se trouver une gamine qui semblait n'avoir aucune limite, comment il avait fait son coup?

« … Oh alors c’est comme ça… vous en faites pas, je suis très ouverte!  »

Elle peut-être, mais certainement pas Xialei! Ses yeux devinrent ronds un instant, avant qu'il jette un regard noir à Daisuke, bien décidé à jouer le coup du conjoint possessif. Il allait la faire disparaître, la chipie! Il n'avait pas envie de vivre dans ce grand endroit tout seul parce que le Daidai sauvage avait décidé de se payer un voyage tout inclus destination prison. Enfin, il ne serait pas tout seul, Alfred serait là, mais Alfred tournerait autant en rond que lui.

Une fois qu'il avait sa tendre moitié platonique d'agrippée à lui, il s’était apprêté à dire à la fillette que lui, il n'était du tout ouvert à l'idée de la voir avec sa robe détachée plus longtemps qu'il ne l'avait déjà vue, il était prêt, il avait ouvert la bouche, transféré la langue d'usage de son cerveau vers le Japonais - quelques moments plus tôt il jurait mentalement en Mandarin -  et presque prononcé les premières syllabes lorsqu'il avait été pris de court par son imbécile préféré, et avait entendu la pire crétinerie de toute l'histoire de la civilisation japonaise.

Une mère porteuse, et puis quoi encore?

Tentant de ne pas étouffer Daisuke à cet instant précis - rappelle toi Xialei, tu n'aimes pas être seul sans lui trop longtemps, et une vie c'est vraiment long - il avait mis ses mains sur les bras lui entourant la taille et avait sourit de façon maladroite, jouant l'époux timide devant l'un de ses souhaits ainsi révélés.

Oh, n'allez pas croire qu'il n'a pas entendu le 'Leilei'... Son altesse Daidai roi des imbéciles aurait droit à bon coup de pied au derrière pour celle-là, et dieu sait que les jambes de Xialei portent loin, en boxers ou vêtues.

«Non.» Dit-il soudainement, fronçant les sourcils.«Pas aussi facilement. Tu veux me faire plaisir je sais, mais je veux pas sélectionner n'importe quelle première traînée qui va avoir flanché à tes beaux sourires, pour qui me prend tu?»

Il se détacha de Daisuke, lui envoya un regard plein de mécontentement tandis que la petite sotte ne pouvait le voir, et se dirigea vers elle.

« Comment vous vous appelez? Vous ne me semblez point majeure, comment pensez-vous expliquer un tel engagement de neuf mois à votre parenté? Ça serait un trop grand moment à mettre vos études en veilleuse, pauvre enfant... et vous pensez faire carrière en quoi? Je ne veux pas de génétique de perdants dans mon enfant... »

Voilà. Le vrai Xialei était ressorti. Alerte aux âmes sensibles, ça va faire mal.








——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



If dance is an empire, then I want nothing less than being its emperor
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Dieu vivant d'origine japonaise âgé de 31 ans, il est né et a grandit à Narita avant de s'exiler vers Tokyo, cette ville de liberté!

Activité de fainéant :
Vice-president de l'entreprise Serizawa Airlines (et sex-symbol chevronné!), c'est aussi un tonton Scar à temps plein.

Statut marital :
Divorcé. Malade au tendances Lannister, de toute façon, il n'y a qu'une femme de la jungle pour voler son coeur ♥️.


Mes trucs à moi :
Star wars c'est sa vie ◇ Les disney aussi, mais en secret hein! ◇ Manipulateur diplômé ◇ Faiblesse charnelle pour les jeunesses ◇ Déteste son frère ainé et quelque part, le crain ◇ Admirateur #1 de son neveu, il a d'ailleurs son nom de tatoué ◇ Leader de la Daidai Crew, composée des plus beaux ◇ Carte de crédit illimitée pour son ex-femme ◇ Caféholic ◇ Il fume quand il est nerveux ◇ Ses techniques d'éducation impliquent l'acquisition d'une prostituée comme cadeau de 16 ans ◇ Il a une peur panique des Yorkshire depuis Chopin ◇ Le gui est sa plante préférée





Jeu 10 Déc - 2:46


You are so stupid that I wonder if you hair is blue
ft. Daisuke & Xialei

Si une personne normale aurait tout bonnement évité de choisir une mineure comme proie, quel que soit l’éclairage minable du bar, et, en cas de détresse, aurait tout simplement expliqué la situation à sa vis-à-vis pour éviter de creuser sa propre tombe, Daisuke ne faisait visiblement pas dans la normalité. Mais ça, on l’avait compris au moment même où ses bras avaient entourés la taille de son colocataire et qu’il lui avait donné son abominable surnom. Oh, nous ne nous inquiétons pas pour ses arrangements funéraires, ils étaient faits dans l’ordre, et puis, sa tendre moitié avait depuis longtemps réalisé que le manque serait insupportable et qu’il valait mieux le garder en vie. Le pire qu’il risquait, vraiment, c’était de se faire couper la langue ou qu’on lui confisque son DVD du roi lion pour mauvaise conduite! Et si une telle catastrophe se produisait, il pourrait toujours aller s’incruster chez Naoki et dévaliser la collection de Disney de son colocataire… Vraiment Daisuke… Xialei va finir par trouver de nouvelles tortures pour te faire payer tes affronts…

Ouai bah, en attendant, l’homme de sa vie avait décidé de lui prouver pour quelle raison ils étaient âmes sœurs en embarquant dans son délire de mère porteuse. Et pas qu’un peu! Le chinois de son cœur avait entrepris de terroriser la brunette – qui avait ô soulagement, décidé de rattacher sa robe, comme si la nouvelle direction de la conversation lui plaisait forcément moins. Bah, du haut de ses … dix-sept ans maximum, normal qu’elle ne veuille pas devenir une incubatrice sur pattes! Une moue faussement désolée sur son visage de démon, le grand Daivador avait rétorqué : « Voyons mon chaton, je n’aurais pas enfanté une femme sans ton accord! Pour qui me prends-tu! » … Pour un crétin qui a ramené cette gamine dans ton salon? As-tu fais un détour par la maternelle ce soir ? AHEM. Comme si le fait que son colocataire le sorte d’un mauvais pas permettait d’excuser sa stupidité, Daisuke conservait un visage neutre en observant la scène.

Xialei était de loin, le meilleur tue l’amour dans ce monde et dans les autres! Devant son air arrogants et ses insultes, la gamine balbutiait des explications incohérentes et reculait vers la porte, secouant la tête comme si l’idée d’être enfantée par un des deux dieux présents ne lui plaisait plus. Une fois encore, ils auraient pu arrêter ce cinéma, avoir l’air moins cons… mais il avait fallu que Daisuke en rajoute, qu’il pose une main sur l’épaule de Xialei en prenant un air contrit. « Je pense qu’on devrait aussi lui dire… tu sais…. Pour la dernière mère porteuse, celle qui est morte en donnant naissance parce que le bébé était trop gros… » … cette fille va porter plainte, clairement, vu ses yeux qui s’étaient agrandis de terreur alors qu’elle allait même jusqu’à repositionner son châle sur ses épaules. ENFIN. Elle venait de comprendre que sa douce peau d’enfant tout juste née n’était pas faite pour être exposée! « Est-ce que tu as ton certificat de naissance? Je voudrais voir ton pédigrée… » … Veux-tu vraiment finir en prison? ABRUTI. On s’étonne que tu sois encore en liberté, ce n’est ni la première, ni la dernière mineur que tu dragues, il suffit de voir ton ex-belle sœur…. Ok, n’allons pas sur ce chemin. Naoki approuverait, mais n’y allons pas.

Alors qu’il approchait avec une liste de question plus connes les unes que les autres, la jeune fille avait reculé vers la porte en lancé un : « Je… je crois qu’on s’est mal compris… je… je vais rentre ok? Ne m’appelle pas ! » L’inconnue tout juste bonne à jouer dans le bac à sable avait attrapé son sac à main et s’était dirigée vers la sortie du manoir. Finalement, il n’aurait même pas à la raccompagner! Travail de chef! Avec un sourire fier,  il s’était retourné vers son colocataire dans un « Comme un chef! ………. Bon. Tu penses qu’il est trop tard pour retourner chasser la femelle? Tu pourrais me laisser choisir parmis les fiancées choisies par le Sith Li » Sith Li? … oui … le père de XIalei avait son propre surnom de gros méchant… Que quelqu’un l’attache. Il a fait assez de dégâts pour la soirée! « On pourrait t’en trouver une aussi! »







——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


Hakuna Matata! What a wonderful phrase. Hakuna Matata! Ain't no passing craze! It means no worries for the rest of your days. It's our problem-free philosophy, Hakuna Matata!

▬▬▬▬▬▬
CHINESE MAN IN TOKYO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4041-li-xialei-s-cellphone http://a-japanhttp://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3996-li-xialei-ft-han-geng http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3992-li-xialei-i-wont-even-spare-you-a-glance

Carte d'identité :
Beau danseur de 32 ans aux design, fabrication et développement signés République Populaire de Chine.
Comme il le dit lui-même: "Né à Beijing, va sûrement mourir à Beijing."

Activité de fainéant :
Officiellement, il est l'héritier d'Evening Star Cruises, mais tant que son père a le poste de PDG, il enseigne la danse à Eita

Statut marital :
Nouvellement fiancé à la plus belle des Coréennes. C'est juste pour faire taire ses parents,hein... (Ouais, on y croit)

Par contre, il vit encore et toujours en concubinage platonique avec son meilleur ami... C'est pire qu'un mariage!


Mes trucs à moi :
Composé à 60% de jambes ¤ Adore danser le ballet au point de parfois s'essayer avec des pointes ¤ Sa vie avec son colocataire est signe d'un sitcom ¤ A facilement le mal de mer ¤ Supporte pas la critique mais la distribue comme de la soupe populaire ¤ Membre involontaire de la Daidai Crew ¤ Ne pas l'appeler 'Leilei' à moins d'avoir des pré-arrangements funéraires



Mer 23 Déc - 3:58


You are so stupid that I wonder if you hair is blue
ft. Daisuke & Xialei


Alors que son esprit inventait de multiples façons aussi originales que les autres de faire payer à son colocataire la série de bourdes de sa soirée dans laquelle il avait décidé d’impliquer nul autre que bibi qui était loin d’être happy happy, Xialei avait dévisagé la jeune fille pendant un bon moment. Adieu l’image d’épouse parfaite, tant pis si Daisuke était l’aîné des deux par quelques mois – dieu sait que cela ne paraissait pas DU TOUT – il n’allait pas laisser cette histoire délirante durer plus longtemps.

« Je te prends pour un imbécile qui n’a rien vérifié et qui n’a rien expliqué non plus! » jappa-t-il, loin de l’image du « chaton » comme l’avait surnommé Daisuke. Non mais ça allait faire, les surnoms débiles! Et puis quoi après? ‘Rossignol enchanteur’? Ne nous rendons pas là, sinon Xialei allait se réserver une croisière dans les Antilles. Tant pis s’il dégobille sa vie, il fallait que Daisuke cesse son cinéma, sinon Xialei barricaderait leur salle de visionnement, donc collection de Naoki ou pas, c’était fichu pour les Disney ET les Star Wars. Il ne faut pas provoquer un homme né dans une tempête, son caractère s’en est imprégné!

Oh non. Le colon de première en avait ajouté. Une mère porteuse morte? Non mais il délirait?! Xialei allait lui piler sur le pied, faire quelque chose pour l’arrêter le plus subtilement de monde, il était clair que la petite n’allait plus du tout, pourquoi est-ce qu’il continuait ce moron? Heureusement, la gamine avait trouvé sa langue et avait décidé de quitter avant que cela devienne complètement irrécupérable. Au moins Alfred n’aurait pas eu à être réveillé, et les policiers n’avaient pas été appelés.

Et voilà que le trésor national des crétins faisait son paon en se trouvant bon d’avoir chassé la plaie d’âge mineur hors de la demeure.

« Serizawa Daisuke. » Commença-t-il avec le ton d’une mère grandement offusquée.

« Le ciel m’en soit témoin, je vais finir par te faire la peau! Tu n’apprends donc jamais?! »

Xialei poussa un profond soupir en se pressant le haut du nez entre le pouce et l’index, tentant visiblement de ne pas faire la peau de son meilleur ami à ce moment précis.

« Non, tu retournes à nulle part ce soir! Et NON, tu ne vas pas jouer dans le jardin d’idiotes que cultive mon père! »

Il allait continuer à faire la morale, oh il allait le faire, il était vraiment prêt à le faire, il ne se gênerait surtout pas! Si cela n’aurait été de la plus stupide des idées ayant jamais sorti de la bouche de Daisuke.

« Non!!! On me trouve rien du tout! » explosa-t-il, prenant un coussin et le lançant à la tête de son moron de service. « Bon sang, Daisuke, tu as 31 ans! Arrête de prendre tes poules de la moitié de ton âge! Peux-tu AU MOINS monter à 21 ans? Une décennie de différence seulement?? »








——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



If dance is an empire, then I want nothing less than being its emperor
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Dieu vivant d'origine japonaise âgé de 31 ans, il est né et a grandit à Narita avant de s'exiler vers Tokyo, cette ville de liberté!

Activité de fainéant :
Vice-president de l'entreprise Serizawa Airlines (et sex-symbol chevronné!), c'est aussi un tonton Scar à temps plein.

Statut marital :
Divorcé. Malade au tendances Lannister, de toute façon, il n'y a qu'une femme de la jungle pour voler son coeur ♥️.


Mes trucs à moi :
Star wars c'est sa vie ◇ Les disney aussi, mais en secret hein! ◇ Manipulateur diplômé ◇ Faiblesse charnelle pour les jeunesses ◇ Déteste son frère ainé et quelque part, le crain ◇ Admirateur #1 de son neveu, il a d'ailleurs son nom de tatoué ◇ Leader de la Daidai Crew, composée des plus beaux ◇ Carte de crédit illimitée pour son ex-femme ◇ Caféholic ◇ Il fume quand il est nerveux ◇ Ses techniques d'éducation impliquent l'acquisition d'une prostituée comme cadeau de 16 ans ◇ Il a une peur panique des Yorkshire depuis Chopin ◇ Le gui est sa plante préférée





Sam 2 Jan - 14:39


You are so stupid that I wonder if you hair is blue
ft. Daisuke & Xialei

En toute franchise, Daisuke n’aurait jamais pu survivre à la vie de merde qu’on lui avait réservée depuis le jour un, s’il n’avait pas cette capacité assez surprenante de tout tourner au dérisoire et de ne pas se prendre la tête. Après tout, s’il avait été drastiquement sérieux, ça aurait été compliqué pour lui, d’accepter son rôle de second fils, de limiter ses ambitions et de trouver le sourire après un mariage merdique et un lot assez important de conneries à son actif. Alors pardonnons les côtés un peu moins glorieux de ce trait de caractère, comme par exemple parader comme un enfant prodige en se félicitant d’avoir chassé la mineur qu’il avait lui-même amené sous leur toit pour commencer. Bon, à sa décharge, il l’avait rencontrée dans un bar, elle n’avait techniquement aucun droit d’y être sans être majeure… Daisuke, ça n’excuse rien, penses à Reina.

Alors qu’il affichait son sourire de triomphe, notre bridé du cependant calmer ses réjouissance en entendant le ton furieux et réprobateur de sa tendre moitié. Le mieux, quand Xialei lui faisait la morale, c’était d’hocher la tête et de faire celui qui se repentait, s’il avait l’air assez sincère, le chinois ne confisquerait peut-être pas la totalité de sa collection de Disney… Ou du moins, il lui laisserait les Star Wars. Son regard faussement soumis – sa douce moitié le connaissait mieux que ça… - se posa sur le chinois alors qu’il contournait la table basse pour aller s’assoir sur le divan du salon et fixer tatie en pleine crise de nerfs. En toute franchise, c’est surprenant que Xialei n’hurle par à ce stade-ci, aux vues des nombreuses bêtises qu’il devait contrôler sur une base quotidienne.

« Me faire la peau? Voyons mon biscuit chinois, je te manquerais trop!  » … Et qu’est-il arrivé à la résolution de se tenir tranquille et de ne surtout pas le provoquer? Aux vues du sourire amusé qui avait éclairé son minois, il avait abandonné cette tactique plus rapidement qu’une vieille tante son abonnement au gym du 1er janvier! Se callant confortablement contre le dossier du divan, il avait saisi l’ordinateur portable abandonné là par son ami et l’avait ouvert de façon désintéressée, pendant que le chine déferlait sa fureur rouge sur lui. Pas étonnant me direz-vous, qu’il connaisse le mot de passe de sa douce moitié, considérant le nombre de fois ou l’un ou l’autre devait rendre service à son complice et transférer des documents électronique par courriel, alors que le réel héritier était hors du domicile.

Toujours est-il qu’une fois l’ordinateur sur les cuisses, il avait relevé son minois vers le bridé à la mention des prétendantes triées sur le volet par son père. « T’es pas plus intéressé que ça par les jolies fleurs cultivées par ton paternel? Tu vas pourtant finir par en marier une… avec tout ce qui va avec.  » Daisuke… ne tente surtout pas de détourner le sujet de conversation, triple idiot! Et surtout pas avec ce sourire en coin alors que tu dévisage le moine qui te sers de colocataire « Je sais, je sais, ça te fait un peu peur de donner ta première fois, mais j’te guiderai, on te trouvera une belle fille majeure pour te pratiquer avec ton sabre laser.  »

Première fois? Pensait-il vraiment que son ami était puceau? Absolument pas. Mais vue le manque d’action de ce côté-là de sa vie, il était plus qu’en droit de se payer un brin sa tête. D’ailleurs, il avait commencé à cliquer sur le clavier, jusqu’à atteindre le dernier courriel du Sith Li, avec quelques pièces jointes : les nouvelles candidates au titre de Miss Leilei 2016. Déterminé à ignorer les remontrances sur son affection pour la jeunesse, il avait lancé un : « OK, 21 ans minimum.  »  … On parle pour toi triple idiot, pas pour lui. Qu’importe! Ils étaient dans le même bateau! Finalement, à force de défiler des fiches de chinoises plus plates les unes que les autres – dans tous les sens du terme, sans compter leur visage quelconque, papa sélectionnait visiblement le portefeuille et non pas le minois, il avait enfin cliqué sur une fiche qui semblait lui plaire. « Oh! De l’exotisme!  » … On n’aime pas du tout pas ou tu envoies cette discussion crétin… Non mais vraiment, elle était jolie celle-là, assez pour qu’il demande, d’un ton amusé en lisant le nom sur la fiche : « Lee Jung Rin. Tiens, elle est canon celle-là. Tu me la laisse dit? De toute façon, tu n’en veux pas des fiancés approuvés par ton père.  »  À ces mots, il avait retourné le portable vers son ami pour lui montrer la photo sur l’écran. « Allez dis oui, tu me la donnes pour Noël?  »








——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


Hakuna Matata! What a wonderful phrase. Hakuna Matata! Ain't no passing craze! It means no worries for the rest of your days. It's our problem-free philosophy, Hakuna Matata!

▬▬▬▬▬▬
CHINESE MAN IN TOKYO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4041-li-xialei-s-cellphone http://a-japanhttp://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3996-li-xialei-ft-han-geng http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3992-li-xialei-i-wont-even-spare-you-a-glance

Carte d'identité :
Beau danseur de 32 ans aux design, fabrication et développement signés République Populaire de Chine.
Comme il le dit lui-même: "Né à Beijing, va sûrement mourir à Beijing."

Activité de fainéant :
Officiellement, il est l'héritier d'Evening Star Cruises, mais tant que son père a le poste de PDG, il enseigne la danse à Eita

Statut marital :
Nouvellement fiancé à la plus belle des Coréennes. C'est juste pour faire taire ses parents,hein... (Ouais, on y croit)

Par contre, il vit encore et toujours en concubinage platonique avec son meilleur ami... C'est pire qu'un mariage!


Mes trucs à moi :
Composé à 60% de jambes ¤ Adore danser le ballet au point de parfois s'essayer avec des pointes ¤ Sa vie avec son colocataire est signe d'un sitcom ¤ A facilement le mal de mer ¤ Supporte pas la critique mais la distribue comme de la soupe populaire ¤ Membre involontaire de la Daidai Crew ¤ Ne pas l'appeler 'Leilei' à moins d'avoir des pré-arrangements funéraires



Dim 17 Jan - 23:42


You are so stupid that I wonder if you hair is blue
ft. Daisuke & Xialei


Même lorsqu’il s’emportait comme cela, une petite voix à l’intérieur de lui se faisait entendre pour lui rappeler qu’il n’échangerait Daisuke pour absolument rien au monde. La vie serait vachement ennuyante sans les péripéties de son meilleur ami. Il faudrait qu’il remercie son père un jour... c’était grâce à lui après tout. Quoique Papa Li ne serait pas trop content de se faire mettre en pleine face qu’il avait lui-même offert une porte de sortie à son fils lorsque le temps était venu de ne pas hériter de la compagnie familiale et de vivre de danse. Quelle idée de lui imposer un ami qui habitait au Japon et qui avait les avions pour le faire changer de pays? Tch, ce n’était pas le meilleur coup stratégique du très cher paternel…. Quoique Xialei ne s’en plaindrait surtout pas, il adorait son inséparable, et la preuve de tout cela était que ses colères contre Daisuke étaient très souvent calculées au point d’exclamation près.

Biscuit chinois, et bien! Une nouvelle appellation qu’il n’avait pas encore entendue, il fallait le faire! À ce stade-là, tout était mieux que l’infâme ‘Leilei’, mais il y avait sûrement une limite quelque part. Tant qu’à y aller dans la gastronomie typique, le danseur dut se retenir de traiter sa contrepartie de sushi en retour, il fallait dire que parfois il se demandait si un poisson avait plus de tête que Daisuke!

Les bras croisés, il avait observé son meilleur ami lui piquer son laptop sans un mot. Il n’avait pas fini de regarder les chiffres mais bon… C’est pas comme si les croisières de la compagnie allaient arrêter parce qu’il ne sait pas combien a coûté la plus récente acquisition de paquebots.

« Daisuke, vraiment… Tu sais autant que moi que tout ce que mon père regarde c’est le potentiel financier de chacune. Qu’elles soient belles ou intéressantes à discuter, ça lui passe plus haut au-dessus de la tête que des nuages. »

Il soupira, la colère  et se laissa choir sur le divan à côté du Japonais, laissant sa tête tomber sur l’épaule de son colocataire avec un soupir. Daisuke et lui n’avaient aucune barrière physique lorsqu’ils étaient dans la même pièce, alors s’il fallait qu’il place sa tête sur l’épaule de l’autre pour voir ce qu’il faisait avec l’ordinateur, et bien, il le ferait sans hésiter.

« Je sais que je vais en marier une, mais je ne veux pas marier n’importe quelle idiote, j’ai assez de toi à gérer dans le département des triples bêtises. Si je lui regarde juste le minois, on va se retrouver avec une Akane, et si je regarde juste le portefeuille de ses parents… on va se retrouver avec une Akane qui avait l’habitude du luxe. Non merci. »

À la mention de sa supposée virginité, il avait relevé la tête pour jeter un regard qui pouvait se décrire rapidement comme étant un mélange de incrédule et offusqué. Arrête de jouer les prudes Xialei, Daisuke est bien la seule personne sur Terre qui ne pense pas réellement que tu es toujours puceau, parce qu’il sait très bien que tu ne l’es pas, il peut dire où et avec qui tu as eu ta première fois, et même à la limite l’heure à laquelle c’est arrivé.

« Idiot. C’est toi qui a le sabre laser surexcité. »

Roulant les yeux alors qu’il laissait son poids tomber contre le côté de son âme sœur platonique, il observait les fiches qui passaient. Il espérait vraiment que Daisuke se souvenait des trois critères de Xialei…

Premier : Il ne voulait pas une Chinoise. Cela signifierait retourner en Chine, et il en était hors de question, il avait enfin la carrière qu’il voulait, une deuxième famille qui n’avait qu’un membre indésirable… Hors de question qu’il abandonne tout cela pour un mariage qui ne l’arrangeait pas du tout.

Deuxième: Personnalité! Il ne voulait pas d’une poupée qui dirait oui à tout ce qu’il ferait ou demanderait, qui ne ferait qu’approuver avec ce qu’il dit, il trouverait cela absolument ENNUYANT. Passer son existence dans l’ennui, non merci. Regardez juste son choix de meilleur ami!!!

Troisième: Elle devait lui plaire à l’œil. Il avait beau dire qu’il ne regardait pas que le minois, il n’allait surtout pas se parader avec une épouse qu’il ne trouve pas belle. Il avait sa fierté, quand même, et il était hors de question que Li Xialei, avec sa tronche de dieu, fasse de la charité de beauté à une fille qui n’avait rien pour elle.

Heureusement, Daisuke avait passé toutes les Chinoises ennuyeuses, certaines ayant bien trop ambitionné sur le décolleté –notons qu’elles  n’avaient rien à montrer en plus – ou  abusé sur l’utilisation de maquillage en espérant plaire… Au moment exact où il avait vu quelque chose qui ne sonnait aucunement Chinois comme nom, son acolyte s’était exclamé sur l’exotisme. Et bien, le Daidai sauvage avait tout bon cette fois-ci, et Papa Li avait enfin compris une partie du message. Lee Jung Rin… ça sonnait bien, pas trop difficile à prononcer. Une Coréenne, fantastique.

« Minute, je ne les balaie pas de la main aussi rapidement que tu penses… »

Elle était vraiment jolie, et maintenant que l’ordinateur était dans son angle de vue idéal, il pouvait lire le profil… Compagnie de croisière de papa, grosse famille, refusé une foule de fiancés potentiels. Et bah!

« Elle a même pas fait de vidéo… Non, Dai, celle-là elle est différente des autres, lis tout ça tu vas voir. »

Bien décidé à prouver son point, il avait retourné le laptop face à son ami. Le magasinage d’épouse recommençait en force!








——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



If dance is an empire, then I want nothing less than being its emperor
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Dieu vivant d'origine japonaise âgé de 31 ans, il est né et a grandit à Narita avant de s'exiler vers Tokyo, cette ville de liberté!

Activité de fainéant :
Vice-president de l'entreprise Serizawa Airlines (et sex-symbol chevronné!), c'est aussi un tonton Scar à temps plein.

Statut marital :
Divorcé. Malade au tendances Lannister, de toute façon, il n'y a qu'une femme de la jungle pour voler son coeur ♥️.


Mes trucs à moi :
Star wars c'est sa vie ◇ Les disney aussi, mais en secret hein! ◇ Manipulateur diplômé ◇ Faiblesse charnelle pour les jeunesses ◇ Déteste son frère ainé et quelque part, le crain ◇ Admirateur #1 de son neveu, il a d'ailleurs son nom de tatoué ◇ Leader de la Daidai Crew, composée des plus beaux ◇ Carte de crédit illimitée pour son ex-femme ◇ Caféholic ◇ Il fume quand il est nerveux ◇ Ses techniques d'éducation impliquent l'acquisition d'une prostituée comme cadeau de 16 ans ◇ Il a une peur panique des Yorkshire depuis Chopin ◇ Le gui est sa plante préférée





Dim 7 Fév - 20:27


You are so stupid that I wonder if you hair is blue
ft. Daisuke & Xialei

Si Xialei avait été difficile concernant la choix matrimonial de son meilleur ami – lire ici jurer devant témoins et surtout, devant la future Mme Serizawa, qu’il remettrait les pieds au manoir une fois leur divorce prononcé – comme si l’issue d’un tel mariage était prévisible (elle l’était) et que le jugement de divorce ne tarderait pas (il n’avait pas tardé) – Daisuke serait un véritable démon avant de laisser sa douce moitié platonique prendre épouse! Dans ce monde injuste, il ne lui restait que son chinois comme véritable conscience, comme âme sœur, et le fait de savoir qu’un jour, il y aurait une femelle entre eux, venait titiller la corde de sa jalousie. Il voulait être le numéro un, le grand gagnant de toute l’attention Leilei-esque et surtout, il n’osait imaginer la catastrophe que serait son existence si son meilleur ami ne le ramenait pas à l’ordre (nous non plus, on soupçonne le célibat du chinois justement, pour cette raison, la terre doit continuer à tourner et, laisser un mec plein aux as, qui pense qu’une cherry est un cadeau convenable de 16 ans en liberté risquerait de causer une nouvelle épidémie de stupidité)!  La pauvre fiancée choisie par papa Li devrait, vraisemblablement, se coltiner les douze travaux de Daisuke (sans l’aide d’Astérix ou de potion magique!) avant de gagner son sceaux et sa bénédiction! Si une telle chose était possible, nous ne mentirons pas : Daisuke avait déjà envisagé très sérieusement de demander la main de son prince bridé histoire de s’assurer que jamais, une folle hystérique ne viendrait se dresser entre eux, il y avait eu Akane, ça suffisait pour toute une vie!

Bras croisés, notre seigneur Sith feuilletait les profils de ses potentielles rivales avec un air blasé. Dieu merci, ses propres parents avaient assez de Makoto pour les réjouir, ils avaient abandonné l’idée de marier leur cadet, réalisant malgré leur vieil âge, qu’il n’en ferait qu’à sa tête. « Tu vas finir par devenir insultant ‘’Leilei’’, ça serait la plus belle chose qui puisse t’arriver, d’épouser une femme qui me ressemble! » ... Cliquant à gauche et à droite avec autant d’intérêt pour les prétendantes qu’un visiteur devant les avis de décès d’un salon funéraire – aka aucun – il avait haussé les épaules en ajoutant, d’un ton on ne peut plus sincère « Akane n’était pas si mal non plus.... » ..... Non, elle était pire que mal, mais quelque part, il savait très bien qu’il avait été l’architecte de ce désastre-là. Il avait épousé une princesse romantique, qui croyait et cherchait l’amour avec un grand A, et il ne l’avait pourtant jamais aimé, pas même une seconde, c’était à prévoir qu’elle le réaliserait, qu’elle irait voir ailleurs. Son ex-femme avait bien des défauts, mais sur ce coup-là, leur disputes, leur malheur, il avait signé pour en pleine connaissance de cause le jour où il avait demandé sa main. Un sourire amusé aux lèvres – heureusement que son colocataire n’était pas flic, il avait ajouté d’un ton à scandaliser les plus braves. « Elle avait une jeune sœur canon, et drôle, et divertissante... Si elle avait été majeure j’aurais probablement épousé un autre modèle de Kotani... Ce n’est pas trop mal pour un premier mariage. » Daisuke en était à abandonner l’idée de trouver la perle rare parmi la sélection de riches héritière approuvées par l’empereur Palpalei lorsqu’il tomba sur le profil d’une coréenne fort jolie. Alors là, franchement, si Xialei n’en voulait pas, il se portait volontaire pour lui faire faire une visite guidée du Japon, à commencer par sa chambre.

« Vraiment? Il y a une technique? Tu devrais demander à ton père d’ajouter les mensurations. Tu sauveras un temps fou en sélection... » ...... Il se gara bien de mentionner qu’à son sens à lui, cette fille était comme toutes les autres, le sourire en prime... et quelque bonnets. Et trop vieille pour ses goûts mais ça, on le savait déjà. Encore heureux qu’il n’ait jamais avoué son penchant pour la fée clochette à son chinois domestique, il aurait été privé de Star Wars pour toujours! Scrutant l’écran maintenant que son ami lui avait demandé de lire le dit profil, il avait plissé les yeux et s’était attelé à la tâche. « Hmmm. Je ne pourrais pas te dire, je n’ai pas lu une trentaine de profil mais... » Il avait attrapé la souris et, défilant quelques photos de cette mystérieuse Jung Rin, il avait trouvé une preuve flagrante du seule critère intéressant. Zoomant sans demander la permission sur le décolleté de la demoiselle, il avait ajouté avec un sourire : « Ok. Je vois ce que tu veux dire. Elle a certains.........attouts. » ........ Un jour, on va t’enfermer pour ça. L’air amusé et quelque peu curieux, il avait retourné son minois vers le chinois, ajoutant, très intéressé : « Alors tu vas l’essayer? Ça marche comment ses rencontres? Tu la vois, tu l’essai et tu la rappelle seulement si ça marche? Ça sonne comme le paradis du one night! »....... Un jour Daisuke, il va t’étrangler.







——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


Hakuna Matata! What a wonderful phrase. Hakuna Matata! Ain't no passing craze! It means no worries for the rest of your days. It's our problem-free philosophy, Hakuna Matata!

▬▬▬▬▬▬
CHINESE MAN IN TOKYO
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t4041-li-xialei-s-cellphone http://a-japanhttp://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3996-li-xialei-ft-han-geng http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/t3992-li-xialei-i-wont-even-spare-you-a-glance

Carte d'identité :
Beau danseur de 32 ans aux design, fabrication et développement signés République Populaire de Chine.
Comme il le dit lui-même: "Né à Beijing, va sûrement mourir à Beijing."

Activité de fainéant :
Officiellement, il est l'héritier d'Evening Star Cruises, mais tant que son père a le poste de PDG, il enseigne la danse à Eita

Statut marital :
Nouvellement fiancé à la plus belle des Coréennes. C'est juste pour faire taire ses parents,hein... (Ouais, on y croit)

Par contre, il vit encore et toujours en concubinage platonique avec son meilleur ami... C'est pire qu'un mariage!


Mes trucs à moi :
Composé à 60% de jambes ¤ Adore danser le ballet au point de parfois s'essayer avec des pointes ¤ Sa vie avec son colocataire est signe d'un sitcom ¤ A facilement le mal de mer ¤ Supporte pas la critique mais la distribue comme de la soupe populaire ¤ Membre involontaire de la Daidai Crew ¤ Ne pas l'appeler 'Leilei' à moins d'avoir des pré-arrangements funéraires



Dim 14 Fév - 18:11


You are so stupid that I wonder if you hair is blue
ft. Daisuke & Xialei


Que personne ne s’inquiète, la première personne à être ultra difficile à satisfaire sur les choix matrimoniaux de Xialei, c’était Xialei lui-même. Lorsque l’on considère la liste longue de trois kilomètres de critères qu’il cachait dans le fond de son cerveau – autre que les trois qu’il citait constamment – il est presque impossible qu’il trouve la personne parfaite. Ou plutôt, il l’avait trouvée, mais aucun des deux était gay… autre que leur petite comédie d’il y a quelques minutes. Leur proximité, tissée depuis l’enfance, elle n’avait pas lieu de disparaître de sitôt. Ils étaient encore plus dur à séparer qu’une paire de jumeaux britanniques qu’une certaine bouclée de la connaissance du ship DaiLei appelle ses cousins. S’il s’attendait que Daisuke fasse la vie dure à celle que Xialei choisirait au final, car il lui faudrait choisir un jour, et bien oui, le Chinois s’y attendait grandement. Tout comme il devrait s’attendre à entendre son infâme surnom, mais ça, il avait appris à l’ignorer. Dieu qu’il détestait cela. Xialei se disait aussi vite que Leilei, pourquoi Daisuke y tenait tant?!

« Tu n’avais qu’à être une femme et on n’aurait pas à avoir cette conversation. Et pour te répondre, si elle avait ton caractère mais un peu plus de jugeote, tu n’aurais pas un mot à dire, tu t’entendrais mieux avec elle que moi. Alors arrête un peu, espèce de jaloux. »

On en cachera pas à Li Xialei de sitôt, il savait beaucoup trop bien que s’il devait se trouver une fiancée, qui serait éventuellement une épouse évidemment, il lui faudrait qu’elle passe le test de Daisuke, et il savait aussi que son meilleur ami ferait la vie dure à celle que Xialei choisirait parmi toutes ces petites princesses qui attendent que papa ou maman leur trouve un mari que eux auront choisi. On se croirait à cette émission américaine, ‘Married by Mom and Dad’…

« Akane est une très jolie femme, j’ai jamais dit le contraire, mais vous étiez une bombe à retardement ensemble. C’était voué à l’échec, il aurait fallu un peu d’amour dans ce mariage pour que la princesse ne devienne pas sorcière, et ça, ni un ni l’autre en avait. Et tu le sais que c’est pour ça que je n’ai jamais approuvé de ce mariage, essaie pas de le rendre moins pire.»

Il ne démordrait jamais : Akane n’était PAS une femme pour Daisuke. Elle aurait même eu plus de chances avec Xialei, mais ça, c’était le débat d’une vie qui n’est pas celle-ci.

« Bon sang, tu ne décrocheras jamais de Maiko, toi. » Non Xialei, il n’a aucune chance de décrocher, abandonne.

Alors que Daisuke regardait les différents profils envoyés par le patriarche Li, Xialei regardait le tout avec encore moins d’intérêt. Il avait déjà regardé plus de la moitié des profils avant de se décourager. Elles étaient toutes pareilles, avec les battements de cils et cette envie répulsive de vouloir plaire à tout coup. Rendu au souper, il avait affaire à des filles qui n’avaient aucune conversation autre que dire qu’elles seraient d’excellentes épouses et ce, sans dire pourquoi elles en seraient. C’était d’un ennui!

« La technique est simple, on l’appelle ‘Habitude’. J’en ai rencontrées suffisamment pour reconnaître des mots clés qui me disent qu’elles ne valent pas la peine que je regarde le profil. Par exemple, celle-là…. » Il cliqua deux profils plus loin. « Il est écrit qu’elle est à la maison. Donc sous le contrôle direct de papa et maman, qui n’ont pas jugé pertinent qu’elle ait des études, parce qu’ils s’attendent que son futur mari la fasse vivre sans qu’elle lève le petit doigt. Très peu pour moi. Et celle-là… » Il changea encore de profil « Elle sort une liste de choses qu’elle veut que son futur mari possède et une liste de cadeau qu’elle exige d’avoir comme cadeau de fiançailles. Des exigences avant même de m’avoir vu la face, on va s’en passer! »

Il poussa un profond soupir et roula les yeux. Sérieusement, son père ne regardait que le potentiel financier?!

« Il va me répondre que ce n’est pas pertinent.»

… Pendant ce temps, Daisuke, lui ne semblait regarder que le corps.

Alors qu’ils étaient au profil de la seule que Xialei trouvait intéressante, que le Chinois s’apprêtait à expliquer pourquoi Jung Rin était différente – principalement parce qu’elle semblait aussi décidée que lui de ne pas marier n’importe qui – Daisuke avait zoomé à quelque part que Xialei ne voulait absolument pas qu’il zoom.

« Oh bon sang… » Il reprit la souris et changea le zoom sur le visage de la jeune femme. « Regarde ça à la place! Elle a un beau sourire, des yeux brillants. C’est présentable dans une soirée mondaine, contrairement à d’autres! »

Que personne ne les entende décortiquer les profils envoyés par son père, ils auraient honte. Ou seraient insultés, au choix…. Optons plutôt pour la 2e option considérant les propos outrageux que venait de proférer le Japonais des deux. Xialei plaqua automatiquement sa main à son visage, parfaite interprétation de l’expression ‘facepalm’.

« Je vais l’essayer, mais pas de cette façon-là. Oh la la… Je vais envoyer la réponse à mon père comme quoi Kim Jung Rin est une candidate potentielle, il va contacter sa famille, ils vont s’entendre d’un endroit et d’une date et heure. À partir de là elle et moi on dîne en tête à tête et on regarde où ça va. Généralement ca plante avant la soupe. »

Généralement. On se rappelle Mingxia, Xialei. Ça a été bien plus loin que la soupe.









——————————————— EITA ACADEMY ———————————————



If dance is an empire, then I want nothing less than being its emperor
▬▬▬▬▬▬
MADE IN JAPAN
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org http://a-japanese-dream.forumgratuit.org/ http://a-japanese-dream.forumgratuit.org

Carte d'identité :
Dieu vivant d'origine japonaise âgé de 31 ans, il est né et a grandit à Narita avant de s'exiler vers Tokyo, cette ville de liberté!

Activité de fainéant :
Vice-president de l'entreprise Serizawa Airlines (et sex-symbol chevronné!), c'est aussi un tonton Scar à temps plein.

Statut marital :
Divorcé. Malade au tendances Lannister, de toute façon, il n'y a qu'une femme de la jungle pour voler son coeur ♥️.


Mes trucs à moi :
Star wars c'est sa vie ◇ Les disney aussi, mais en secret hein! ◇ Manipulateur diplômé ◇ Faiblesse charnelle pour les jeunesses ◇ Déteste son frère ainé et quelque part, le crain ◇ Admirateur #1 de son neveu, il a d'ailleurs son nom de tatoué ◇ Leader de la Daidai Crew, composée des plus beaux ◇ Carte de crédit illimitée pour son ex-femme ◇ Caféholic ◇ Il fume quand il est nerveux ◇ Ses techniques d'éducation impliquent l'acquisition d'une prostituée comme cadeau de 16 ans ◇ Il a une peur panique des Yorkshire depuis Chopin ◇ Le gui est sa plante préférée





Dim 10 Juil - 15:10


You are so stupid that I wonder if you hair is blue
ft. Daisuke & Xialei

Le changement de sexe, une discussion qu’ils avaient eu plus d’une fois et à laquelle ils n’avaient pas trouvé de fin heureuse. Ni l’un ni l’autre ne semblait vouloir s’y résigner. Mimant des mains une silhouette plantureuse de femme, notre crétin national avait ajouté : « Je ferais une femelle canon. » … Daisuke, espèce d’abruti, on ne voit pas du tout en quoi cette information est importante, et tu veux bien décrocher ce sourire amusé de ton minois, on en aurait presque peur pour la suite… Déterminé à ne pas donner une seconde de répit à son homologue chinois ce soir-là, il avait ajouté, en s’installant un peu plus confortablement dans le canapé. « Je suis à peu près certain que ton père aurait financé ton opération de changement de sexe. Serizawa Xialei, ça aurait pu être toi la femme la plus heureuse du monde! » … et non, sa stupidité n’avait pas de fond.

Son minois s’était pourtant crispé à la mention de son ex-femme, encore aujourd’hui, c’était un sujet sensible. Daisuke se tenait personnellement responsable de ce divorce, et comment est-ce que ça aurait pu être autrement hein? Il l’avait épousé sans l’aimer et le pire, c’est qu’il en était conscient à ce moment-là. Quand il avait demandé sa main, ce n’était pas par romantisme, mais bien avec une froideur calculée : un énorme mariage chez les Serizawa ne ferait que croitre leur image et finir d’enterrer les bévues de Naoki avec sa prof d’anglais. Il lui devait bien ça… Si seulement il avait usé un peu plus de son cœur et un peu moins de sa tête sur ce coup-là… Mais non. « L’amour c’est dépassé. Elle était bonne Akane, j’aurai jamais eu autant de sexe, c’était le seule moment où elle la fermait. Au moins moi, je ne vais pas mourir puceau… » … Et Xialei non plus! … Quoi qu’il aime bien se convaincre de la pureté de son colocataire, c’était préférable, comme ça, il pourrait promettre à sa future femme qu’il s’était préservé jusqu’au mariage. Et ça lui donnerait une excuse pour attendre de l’autre côté de la porte pendant la nuit de noce, en encourageant son camarade pendant le processus… Ouai… ça ne fera pas des enfants fort.

Mais bon, ça, c’est un autre sujet, rien à voir avec Akane. Sans compter que, comme si son manque d’intérêt flagrant pour son ex épouse n’était pas un souci majeur – au moins aussi grave que la possibilité d’une vie antérieure de marier une danseuse égocentrique à la plus grande merveille de la chine – il avait fallu qu’il s’entiche de la plus mineur de la fratrie Kotani … du génie. Roulant les yeux dans une expression indifférente qui ne devait certainement pas tromper son ami, il avait décidé de ne pas relever le commentaire sur Maiko. Il savait très bien que décrocher d’elle ne serait pas si facile, au mieux, il pouvait vivre dans le déni. Ça marche, un temps… Et quoi de mieux pour se muter dans son entêtement que de faire du magasinage en ligne. Recherche une épouse pour son ami, ça, c’était son genre d’activité. Bon, s’il n’en tenait qu’à lui, il aurait préféré mener la recherche dans un bar de strip-tease, mais il avait quand même assez de jugeote pour savoir que jamais le seigneur Li n’accepterait que son fils épouse une femme dépourvue de richesse.

Après plusieurs minutes à analyser les atouts d’une dénommée Kim Jung Rin – deux beaux atouts qu’il se portait volontaire pour tester en live avant tout engagement de la part du chinois – il fut ramené à l’ordre par sa moitié platonique qui vraiment – et aussi étrangement que cela puisse être pour un type qu’il imaginait devenir moine – semblait intéressé par la prétendante triée sur le volet par son père. « Ok. On vise présentable. Comment tu peux décider qu’une fille t’intéresse si tu ne l’as jamais vu en lingerie! Ces profils devraient avoir des photos coquines, j’te le dis moi! » … il cherche une épouse Dai’ … pas une escorte. Et alors! Se saisissant de l’ordinateur pendant que son chinois favori finissait son explication sur le processus de rencontre, il n’avait pas attendu de permission pour composer un email à Papa Li, en ajoutant en pièce jointe la fiche de la coréenne mystère. Tapant plus vite que son ombre, il n’eut le temps de faire ‘’envoyer’’ qu’une seconde avant que déclencher la fureur de la chine. Comme un gamin ayant fait un mauvais coup, il déposa le portable sur son colocataire, se leva d’un bon dans un  « Je vais dormir mon pinson en sucre. À bientôt! » et ne se fit pas prier pour monter les marche en courant. Sur l’écran, on pouvait encore voir dans le dossier des emails envoyés, son message poétique envoyé à papa Li.

Citation :
« Cher monsieur Li,
Veuillez immédiatement sortir le champagne et organiser une rencontre entre cette mystérieuse jeune femme et votre fils. Je crois qu’il l’aime déjà plus que moi. C’est avec mes plus sincères condoléances que je vous informe que malheureusement, votre enfant ne souhaite pas unir nos deux familles.

Passez le bonjour à votre magnifique femme.
Serizawa Daisuke.
»

… Abruti.








——————————————— EITA ACADEMY ———————————————


Hakuna Matata! What a wonderful phrase. Hakuna Matata! Ain't no passing craze! It means no worries for the rest of your days. It's our problem-free philosophy, Hakuna Matata!

Contenu sponsorisé


——————————————— EITA ACADEMY ———————————————
 

Sometime, you are so stupid that I wonder if your hair is blue ft. Xialei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EITA ✩ ACADEMY :: Tokyo City :: shinjuku :: Quartier résidentiel Oda :: Les villas-